Vous êtes sur la page 1sur 6

Travaux pratiques

Thermodynamique Appliquée

Production du froid par cycle de compression de


vapeur

Tout acte de copier-coller sera sévèrement sanctionné


Préparé par : Dr. SEMMARI

Le présent rapport a été élaboré à partir de la brochure du fabricant.

1
2
1. Objectif :
L’objectif de ce travail pratique consiste à exploiter la connaissance acquise dans le module de la
thermodynamique appliquée afin de quantifier les transferts énergétiques du cycle à compression
de vapeur et donc déduire la performance du système en question.

En plus des acquis préalables au transfert thermique, les étudiants sont invités à opérer le calcul
des enthalpies spécifiques de chacun des point caractéristiques du cycle sous les bases de
données ; RefProp.

2. Assemblage :
Le dispositif expérimental représente une machine à compression de vapeur destinée à produire
une puissance frigorifique. Ainsi, le cycle récepteur est parcouru par le fluide frigorigène R634 ou
SES 36.

Figure1. Banc d’essai de la machine frigorifique à compression de vapeur.

Le banc expérimental est composé des éléments suivants :

Compresseur : de type hermétique avec moteur ½ HP intégré d’une puissance d’environ 810 watts.
Le compresseur est à piston monocyclique avec une cylindrée de 17.4 cm3.

3
Condenseur : il se trouve dans un compartiment cylindrique vertical en verre de haute résistance
à parois épaisses avec des bords évasées pour permettre une fixation sans tension de plaque
plaquée au nickel. Le condenseur proprement dit, ou le condenseur, est un échangeur de chaleur
composé d’un serpentin de 9 spires de tube en cuivre de diamètre 6,3 mm à travers lequel l’eau
passe. La surface de refroidissement est d’environ 0.032 m2.

Evaporateur : il s’agit d’un échangeur noyé afin de maximiser la surface d’échange. Sa construction
est similaire à celle du condenseur mais avec une surface de tube utilisant un cuivre spécialement
traitée afin de générer une ébullition nucléée du fluide frigorigène.

Vanne de détente : vanne à pointeau à réglage manuel du débit du fluide frigorigène.

Vanne de remplissage de Fluide Frigorigène : montée à la base de l’évaporateur et utilisée pour


introduire ou vidanger le fluide frigorigène se trouvant entre le serpentant et le compartiment en
verre.

Hublot : monté dans la conduite entre la vanne de détente et l’évaporateur. Il permet la


visualisation de bulles de vapeur après le passage par la vanne de détente.

Capillaire de retour d’huile : combiné avec des vannes à billes afin de permettre un retour simple
de l’huile au compresseur de façon contrôlé. Ce dispositif est utilisé uniquement lors des
opérations de maintenances ou lors de déroulement d’un disfonctionnement.

Instruments standard : deux manomètre de type bourdon avec une gamme de : -100 à +250
kN/m2, pour mesurer les pressions d’évaporation et de condensation ; Sept thermomètre en verre
dont cinq de gamme 0 à 50°C et de 150mm de long et deux de gamme -10 à 110°Cet de 150mm de
long ; deux débitmètre à eau un de gamme 0-12 g/s coté condenseur et autre de 0-50 g/s coté
évaporateur.

Réfrigérant : R 634 le Pentafluorobutane + Perfluoropolyther azéotrope, environ 500-600cm3


suffisamment pour que le serpentin de l’évaporateur soit bien recouvert par le fluide.

3. Manipulation expérimental :
La partie expérimental est principalement dédiée à étudier l’effet de l’augmentation de la
température de condensation sur les performances de la machine frigorifique. Il faut signaler
qu’une mauvaise évacuation de la chaleur au niveau du condenseur peut occasionner une chute
brutale voire même une production de froid quasi nulle.

3.1 Mode opératoire :

- Vérifier que les vannes à pointeau, d’isolation, au-dessus du condenseur et en dessous de


l’évaporateur sont en bien fermées (position horizontale).

- Mettez l’appareil en marche, en mode de fonctionnement normal et vérifier l’absence d’air dans
le condenseur. Si ce n’est pas le cas purgez l’appareil.

4
- En absence d’air augmentez le débit d’eau de refroidissement du condenseur à son maximum
(12 g/s), la pression d’équilibre de condensation va dépendre de la température de l’eau en
entrée du serpentin du condenseur.

- Réglez le débit d’eau dans le serpentin de l’évaporateur à environ 20-30 g/s et laisser l’appareil
tourner pendant environ 15 à 20 minutes, le temps nécessaire pour que l’appareil se stabilise. Il
dépend des conditions ambiantes et de la température d’eau de refroidissement.

- Une fois l’appareil stabilisé, enregistrez tous les paramètres du système indiqués dans le tableau
1.

- Diminuez le débit d’eau de refroidissement passant dans le serpentin du condenseur jusqu’à ce


que la pression du condenseur augmente d’environ 5-10 kN/m2. Laissez l’appareil se stabiliser à
nouveau et enregistrez une fois de plus les paramètres dans le tableau.

- Recommencer pour les pressions du condenseur croissantes jusqu’à ce que la valeur minimum
lisible sur le débitmètre d’eau du condenseur soit atteinte (1 g/s).

3.2 Résultats & discussions:

- Compléter le tableau Tableau 1 puis calculer les quantités de chaleur à l’évaporateur et au


condenseur.

- Tracer le graphe transfert de chaleur au condenseur et évaporateur en fonction de la


température de condensation.

- Tracer le cycle dans le diagramme de Mollier, puis calculer le COP pour chaque expérience

- Conclure.

Tableau 1 : Récapitulatif des mesures expérimentales.

1 2 3
2
Pression d’évaporation lue au manomètre Pe (kN/m )
Pression absolue d’évaporation Pe (kN/m2)
Température d’évaporation T5 (°C)
Débit d’eau à l’évaporateur 𝑚̇𝑒,𝑒𝑎𝑢 (g/s)
Température d’eau à l’entrée de l’évaporateur T1 (°C)
Température d’eau à la sortie de l’évaporateur T2 (°C)
Température de liquide condensé T8 (°C)
Pression de condensation lue au manomètre Pc (kN/m2)
Pression absolue de condensation Pc (kN/m2)
Température en sortie de compresseur T7 (°C)
Température de condensation T6 (°C)
Débit d’eau au condenseur 𝑚̇𝑐,𝑒𝑎𝑢 (g/s)
Température de l’eau en entrée du condenseur T4 (°C)
Température de l’eau en sortie du condenseur T3 (°C)

5
Puissance électrique fournie au compresseur 𝑊̇𝑒𝑙𝑒𝑐 (Watt)
Transfert de chaleur à l’évaporateur 𝑄̇ 𝑒 (W)
Transfert de chaleur au condenseur 𝑄̇ 𝑐 (W)

Remarque :

Pression absolue= Pression lue + Patm (=101kN/m²)