Vous êtes sur la page 1sur 9

LES ARTICLES INDÉFINIS ET PARTITIFS DANS

LA PHRASE NÉGATIVE

Après un verbe à la forme négative

Après un verbe à la forme négative, l’article indéfini et l’article partitif

sont remplacés pas DE quand la négation porte sur toute la phrase.

Alexis a un portable.

Alexis n’a pas de portable.

Il y a encore de la neige sur les toits des maisons.

Il n’y a plus de neige sur les toits des maisons.

MAIS : J’aime le café.

Je n’aime pas le café.

Remarque : SANS a une valeur négative. Il y a donc une modification de

l’article.

Il est sorti en faisant du bruit.

Il est sorti sans faire de bruit.

Mais on ne modifie pas l’article:

- quand la négation ne porte pas sur toute la phrase, mais sur un élément de

la phrase,
Julie ne boira pas du thé mais du chocolat.

Stéphane n’a pas acheté une voiture française mais une voiture japonaise.

- quand UN a le sens de « SEUL »,

Elle était intimidée; elle n’a pas dit un mot.

- après le verbe ÊTRE dans une phrase d’identification.

C’est un excellent skieur.

Ce n’est pas un excellent skieur.

Ce sont des remarques intéressantes.

Ce ne sont pas des remarques intéressantes.

Quand j’étais au lycée, j’étais une bonne élève.

Je n’étais pas une bonne élève.

Après ni...ni

Après ni...ni, l’article indéfini et l’article partitif sont omis.

Mais on peut dire également: pas de...ni de.


En France, il y a des lions, des tigres, des panthères.

En France, il n’y a ni lions, ni tigres, ni panthères, sauf au zoo!

Il n’y a pas de lions ni de tigres ni de panthères.

Nous avons un chalet à la montagne et une villa au bord de la mer.

Nous n’avons ni chalet à la montagne ni villa au bord de la mer.

Nous n’avons pas de chalet à la montagne ni de villa au bord de la mer.

Remarque:

L’article défini est maintenu.

Il n’aime pas ni le vin ni la bière.

OMISSION DES ARTICLES INDÉFINIS ET

PARTITIFS

Devant un nom précédé d’une expression de quantité

L’article indéfini et l’article partitif sont omis:

- après un adverbe

beaucoup de

trop de
autant de

peu de

plus de

assez de

moins de

etc

Il y a des arbres fruitiers dans ce jardin.

Il y a beaucoup d’arbres fruitiers dans ce jardin.

Remarque :

On peut dire BEAUCOUP DES si le nom est déterminé.

Beaucoup des arbres fruitiers que j’ai plantés ont souffert du froid.

( =beaucoup de+les)

- après un nom ( mesure)

un kilo de

une mesure de

un morceau de

une bouteille de

une tranche de

un paquet de

une goutte de
etc

Je voudrais du jambon.

Je voudrais une tranche de jambon.

J’ai acheté du tissu pour faire des rideaux.

J’ai acheté dix mètres de tissu pour faire des rideaux.

MAIS: après la plupart, la moitié, une partie, le reste, bien, on emploie

l’article défini.

La plupart des élèves.

La moitié du livre.

Bien des fautes.

Une partie de la nuit.

Le reste du temps.

Après la préposition de

L’article indéfini pluriel et l’article partitif sont omis après la

préposition DE. En effet, la contraction est impossible

de+des = DE

de+du = DE

de+de la = DE
de+de l’ = DE

Le ciel est couvert de nuages. ( =de+des nuages)

Cette bouteille est pleine d’eau. ( =de+de l’eau)

Faute de temps, je ne suis pas allé à la poste. ( =de+du temps)

Ce magasin a fermé en raison de difficultés financières.

( =de+des difficultés)

En revanche, l’article indéfini singulier est conservé.

Comparez :

J’ai besoin d’un conseil.

et J’ai besoin de conseils. ( de+des=de)

Il s’est servi d’un crayon bleu pour dessiner.

et Il s’est servi de crayons de couleur pour dessiner. ( de+des=de)

Après la préposition SANS

On met généralement l’article.

Elle est sans travail actuellement. ( =elle n’a pas de travail)

Je prends toujours mon café sans sucré.


On maintient l’article lorsque le nom est caractérisé par un adjectif.

Sans un travail acharné, vous ne réussirez pas votre examen.

Devant un nom attribut désignant une profession

Mon cousin est devenu directeur de la banque où il travaille depuis dix

ans.

Madame Lévy est professeur d’anglais.

MAIS on dira:

Madame Lévy est un excellent professeur d’anglais

( caractérisation pas l’adjectif).

OMISSION DES TROIS ARTICLES

Devant le complément de nom introduit pas DE ou À

On n’emploie pas d’article devant le complément de nom introduit pas DE

ou À lorsque le complément de nom précise le sens de ce nom.

Préposition DE

une carte de visite, de géographie, d’étudiant, d’identité, etc.

une salle de classe, de cinéma l, de concert, d’attente, de bains, etc.


Comparez :

Une cour d’immeuble et souvent sombre. ( type de cour)

et Il y a de belle plantes vertes dans la cour de l’immeuble où j’habite.

( une cour précise)

Il y a un arrêt d’autobus au coins de la rue.

et C’est l’arrêt de l’autobus 38.

Préposition À

un couteau à pain ( =un couteau pour couper le pain)

une corbeille à papiers

une brosse à dents

un panier à provisions

AUTRES CAS D’OMISSION DE L’ARTICLE

On omet aussi l’article:

- dans les énumérations,

Tout est en solde dans ce magasin: jupes, pantalons, chemisiers, vestes,

manteaux.
Le musée Picasso présente de nombreuses œuvres de l’artiste: peintures,

sculptures, dessins, collages.

- dans les annonces, les titres de journaux et de livres,

Maison à vendre, Violents orages dans le Midi,

Livre de grammaire, Dictionnaire des synonymes, etc.

- dans certaines locutions verbales,

avoir envie, avoir besoin, faire attention, rendre service, etc.

- après certains verbes,

changer d’avis, de coiffure, de voiture, etc.

se tromper de direction, d’adresse, de nom, etc.

- après certaines prépositions, dans certaines expressions.

en été, par terre, à pied, en argent, avec plaisir, à travers bois, etc.