Vous êtes sur la page 1sur 5

       Auteur : Mr JOMNI Wissem E-mail : etude_logistique@yahoo.

fr
+ autre source (à me contacter)
Série 010208 : La gestion des entrepôts
- Pour répondre aux questions de cette série, veuillez se reporter aux supports pédagogiques de ce
site-

Exercice 1
Soit une entreprise locale JN qui vend des calculatrices. En vue d’exporter son produit, en Belgique,
elle a voulu faire un diagnostic de l’emballage et du conditionnement des colis. Leur directeur
logistique vous transmet les données suivantes :

Dans une remorque type "savoyarde" de 13,50 m x 2,45 m x 2,45 m, vous devez charger 66 palettes
type EUR 80X120.

Le volume unitaire d'une palette pleine est de 1,152 m3.

Chaque palette comprend 84 caisses réparties en 7 couches identiques.

Tout en sachant que la largeur d'un carton est égale à la moitié de sa longueur et que la hauteur
d'une palette vide est de 15 cm.

Chaque colis étant identique, quelles sont les dimensions du colis ?


Pour des fins de calculs, on rappelle que :
Le volume = hauteur * surface
La Surface = Longueur * Largeur

Largeur 120 cm

Longueur 80 cm

Hauteur ? PALETTE

Mr JOMNI Wissem etude_logistique@yahoo.fr Série gestion des entrepôts


Exercice 2
Soit une entreprise JN qui vend plusieurs références de produits agroalimentaires. Afin de mieux
organiser son entrepôt, leur directeur logistique vous transmet les données suivantes :

Plan actuel de l'entrepôt (vue de dessus), avec les références articles (lettre) et entre parenthèses les
quantités sorties par jour.

A (1300) B (250)
Allée
C (130) de D (9500)

E (350) Circulation F (50)

G (8000) H (2300)

I (70) J (5300)

K (10) L (150)

M (30) N (400)

O (900) P (1800)
3m 3m

 X

Données :

X étant le comptoir des ventes.                                            


La distance entre X et P = 3 mètres
La distance entre X et O = 3 mètres
La distance entre P et N = 3 mètres
La distance entre O et M = 3 mètres
La distance entre chaque référence est de 3 mètres.
(Exemple : entre comptoir et A = 24 mètres, entre comptoir et H = 15 mètres.)

Il faut 5 secondes pour manipuler 10 colis (1 voyage)


La vitesse de manutention pour transporter les colis de leur emplacement jusqu'au comptoir est de 4
km/h.
La durée de travail journalière est de 8 heures.
Les fréquences de sortie sont données par jour.

1) Combien de personnes doivent travailler dans cet entrepôt ?

Mr JOMNI Wissem etude_logistique@yahoo.fr Série gestion des entrepôts


2) En optimisant, combien faut-il de personnes dans cet entrepôt ?

Exercice 3
Soit une entreprise JN qui vend plusieurs références de produits agroalimentaires. Afin de mieux
organiser son service expédition, son directeur logistique aimerait bien connaître votre avis sur les
propositions suivantes

Indiquer si OUI ou NON, les affirmations sont correctes :

1. En cas de surcharge, la responsabilité incombe à :


a) systématiquement au transporteur et à l'expéditeur.
b) l'expéditeur si la surcharge résulte d'une fausse déclaration de poids.

2. Pour un envoi de 5 tonnes, le chargement et l'arrimage incombent :


a) au chauffeur.
b) à l'expéditeur.

3. Lors de la prise d'un envoi :


a) le chauffeur peut émettre des réserves si une palette semble abîmée.
b) le chauffeur peut exiger la pesée de son chargement.

4. L'expéditeur doit toujours fournir au transporteur :


a) la valeur de l'envoi.
b) le poids de la marchandise.
c) la particularité du produit (ex :dangereux).

5. Vous venez de charger un camion :


a) le chauffeur peut demander un réajustement du chargement s'il estime que les charges
sont mal réparties.
b) le chauffeur peut refuser un envoi si celui-ci estime qu'il est mal arrimé.

6. En contrat type, sans rendez-vous, quel est le délai d'attente réglementaire maximum, pour
un chargement de 16 Tonnes ?
a) 1 heure.
b) 2 heures.
c) 3 heures.

7. Une expédition de 20 T, en national pour compte d'autrui, sur une distance de 250 km est
soumise :
a) à aucun document.
b) à la lettre de voiture type CMR.
c) à la lettre de voiture.

Mr JOMNI Wissem etude_logistique@yahoo.fr Série gestion des entrepôts


Exercice 4
Soit une entreprise JN qui vend plusieurs références de produits agroalimentaires. Afin de mieux
organiser son service réception, son directeur logistique aimerait bien connaître votre avis sur les
propositions suivantes

Indiquer si OUI ou NON, les affirmations sont correctes :

1. Lors d'un transport en port dû :


a) l'expéditeur règle le prix du transport.
b) Le destinataire règle le prix du transport.
c) L'expéditeur est garant du paiement en cas de défaillance du destinataire.
 
2. A la suite d'un litige à la livraison, vous avez aussitôt fait procéder à une expertise
judiciaire :
a) Vous devez confirmer les résultats de l'expertise par lettre recommandée dans les trois
jours pour éviter la forclusion.
b) L'expertise judiciaire vaut une protestation motivée.
c) Si vous n'assignez pas le transporteur devant les tribunaux dans les trois jours, celui-ci
pourra opposer une fin de non recevoir.
 
3. Les réserves doivent :
a) Décrire la nature et l'ampleur du dommage constaté à la livraison.
b) Désigner ou suggérer un responsable présumé.
c) Être notifiées au dernier transporteur sauf s'il apparaît non impliqué dans la production du
dommage.
 
4. Qu'est-ce que le "laissé-pour-compte" ?
a) C'est le non paiement de la part du destinataire d'un transport en port dû.
b) C'est la faculté qu'a le destinataire de refuser, sous certaines conditions, le livraison des
marchandises.
c) C'est une forme légale de protestation du transporteur qui refuse de livrer la marchandise.
 
5. En cas de retard à la livraison du fait du transporteur, vous pouvez prétendre à une
indemnité :
a) Uniquement en cas de préjudice prouvé résultant de ce retard.
b) Dans tous les cas, même si vous n'avez subi aucun préjudice.
c) D'un montant systématiquement supérieur au prix du transport.
 
6. La demande d'expertise judiciaire est à présenter au Président du tribunal compétent vis à
vis du lieu :
a) Où se trouve la marchandise immobilisée.
b) Où le siège social du transporteur est implanté.
c) Où le dommage est supposé s'être produit.

Mr JOMNI Wissem etude_logistique@yahoo.fr Série gestion des entrepôts


La chaine logistique pilotée avec un logiciel WMS La chaine logistique correspond à
l’ensemble des entreprises appelés aussi maillons coordonnant la gestion des
marchandises durant tout leur cycle de vie (achats, relations avec les fournisseurs,
gestion des stocks, transport, manutention…). Cette chaîne est divisée en 3 flux : flux
physique, flux d’informations, flux financier. La gestion de la Supply Chain en bref Le
principe est relativement simple. Elle vise à garantir la bonne organisation et qualité de
service logistique. L’optimisation de la chaine logistique appelée “Supply Chain
Management ou SCM” est un point clé pour les entreprises souhaitant maximiser leur
productivité et leur rentabilité. En adoptant ce type de management, l’entreprise
maîtrise les coûts liés au stockage via l’approvisionnement des marchandises, à la
manutention (allocation des ressources matérielles et humaines plus faibles) mais aussi
les frais liés au transport. En diminuant ses stocks, elle optimise ainsi ses indicateurs
financiers (besoin en fond de roulement, marge bénéficiaire…). La gestion de la
logistique s’appuie sur différentes mesures pour évaluer la performance du système en
place : – Taux de disponibilité et délais de livraison pour les approvisionnements; – Suivi
de la valeur du stock, des pertes de valeur et de la couverture des stocks pour le
stockage; – Coût moyen par produit et taux de remplissage du moyen de transport
pour le transport. Cette analyse nécessaire permet de mettre en lumière les points
d’amélioration.g

BONNE CHANCE
JWN

Mr JOMNI Wissem etude_logistique@yahoo.fr Série gestion des entrepôts