Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 2 

: l’environnement de l’entreprise  1ère année CPGE ECT

Chapitre 2 : l’environnement de l’entreprise

Plan du cours :

I. Définition de l’environnement de l’entreprise


II. Les domaines clés de l’environnement
III. Les relations entre l’entreprise et son environnement
IV. L’analyse des modes de relations entre les entreprises
Section 1 : Conception de l’entreprise et de son environnement

L’entreprise s’insère dans son environnement local, national et international. Cet


environnement doit être pris en compte par la firme dans ses composantes économiques,
juridique, politique, culturelle, sociale et technologique.
L’environnement peut exercer sur l’entreprise une action négative en freinant son
développement ou une action bénéfique en lui permettant de se développer.
Inversement l’entreprise agit sur son environnement : elle intervient sur la vie locale par la
suppression ou la création d’emplois. Elle influence les habitudes et les rythmes de vie.
Parfois elle pollue son environnement.

I- Définition de l’environnement de l’entreprise


Le Robert définit ainsi l’environnement : «Ensemble des conditions naturelles et
culturelles susceptibles d’agir sur les organismes vivants et les activités humaines ».
Appliqué à l’entreprise, on parvient à l’analyse suivante :

L’environnement est constitué de tous


les éléments extérieurs à l’entreprise
qui ont une influence sur elle
On distingue traditionnellement ….

Un Macro-Environnement Un Micro-Environnement

Environnement général de l’entreprise Environnement spécifique de


qui intègre les aspects sociologiques, l’entreprise constitué de ses clients,
économiques, juridiques, techniques,… ses fournisseurs, ses sous-traitants,
tant nationaux qu’internationaux. ses concurrents….

L’analyse de l’environnement
Conduit l’entreprise à rechercher
Les facteurs clés de celui-ci

CPGE Ibn Ghazi -Marrakech 2014/2015 3 Pr. BELHADBI


Chapitre 2 : l’environnement de l’entreprise  1ère année CPGE ECT

II- Les domaines clés de l’environnement


A- Macro-environnement
Il existe de nombreux facteurs clés de cet environnement qui ont des conséquences pour
l’entreprise. Celles-ci se doivent les connaître pour agir efficacement. Par exemple, une
entreprise qui décide de lancer un nouveau produit doit savoir que la demande future est
fonction de multiples facteurs.

Démographique Culturels Juridiques Economique Technologique


s s s
Structure par âges, Etat et Règlement, Croissance Etat et évolution
natalité, mortalité, évolution des interdiction, économique, des connaissances,
projection future de valeurs et des conditions de évolution des nouveaux produits,
la pyramide des croyances, garantie, prix, politique, diffusion
âges… niveau conditions de économiques de internationale de
d’éducation… vente… l’Etat (impôt, l’innovation…
taux
d’intérêt…)

B- Micro-environnement
Le Micro-environnement de l’entreprise est constitué par ses partenaires sur le marché.
L’entreprise désirant connaître son environnement spécifique doit apprécier les différents
aspects concernant.
Cette étude de l’environnement spécifique constitue le contenu essentiel des
études de marché réalisé par les entreprises.
Les clients Les fournisseurs Les concurrents
- Identifier les besoins - Déterminer leur nombre -Déterminer les concurrents
- Déterminer leur nombre - Evaluer leur taille et leur pouvoir directs (biens similaires ) et
- Evaluer leurs forces et -Apprécier les fournisseurs qui les concurrents indirects
leur pouvoir disposent d’un monopole… (biens de substitution.
- Envisager les évolutions - Envisager les évolutions. -Apprécier leur force et leur
pouvoir.
-Envisager les évolutions
en termes de rapport de
force
-Déterminer s’il est difficile
d’entrer dans le secteur
(barrières à l’entrée ) ou
d’en sortir ( barrières à la
sortie )

III- Les relations entre l’entreprise et son environnement

A- l’entreprise, système ouvert sur son environnement


L’entreprise ne peut pas vivre en vase clos : pour exister et survivre il lui est indispensable
d’échanger avec son fonctionnement. Ce système puise dans son environnement les moyens
de fonctionner (travail, capitaux ressources naturelles, informations) et vend à ses clients ce

CPGE Ibn Ghazi -Marrakech 2014/2015 4 Pr. BELHADBI


Chapitre 2 : l’environnement de l’entreprise  1ère année CPGE ECT

qu’il a produit. Les relations avec l’environnement se font par l’intermédiaire de marchés
dans un système économique capitaliste.
Les échanges avec l’environnement peuvent s’analyser comme une boucle de rétroaction :
l’entreprise agit sur son environnement qu’elle influence, et ce dernier agit à son tour et
influence, et ce dernier agit à son tour et influence lui aussi la vie de l’entreprise.

B- les relations économiques et sociales entre l’entreprise et ses


environnements
L’entreprise bénéficie de facteurs extérieurs positifs et de services publics, et subit des
éléments négatifs et des contraintes de la part de son environnement. De façon symétrique,
L’environnement enregistre les retombées des actions de l’entreprise, retombées positives
ou négatives, selon les acteurs qui les subissent et le point de vue où l’on se place.

Formation initiale + Création d’emplois +

Infrastructures de transport +
Exportations +
Subventions +
Versement d’impôts +
Avantages fiscaux et sociaux +
Services publics
(Justice, police) + Effets d’entraînement
Sur l’économie locale +/-

Innovation +

Effets reçus de Entreprise Actions sur l’environnement


l’environnement (positifs : (positifs : +/négatifs : -)
+/négatifs : -)

Evolution de la société Lobbying


(style de vie, CSP, âge )+/-
Evolutions technologiques +/- Importations –
Evolution législative +/- Destructions d’emploi -
Evolution économique Pollution -
(Taux d’intérêt, croissance, revenus)+/-
Concurrence Concurrence

(+/- effets positifs ou négatifs, contraintes ou opportunités)

CPGE Ibn Ghazi -Marrakech 2014/2015 5 Pr. BELHADBI


Chapitre 2 : l’environnement de l’entreprise  1ère année CPGE ECT

Section 2 : L’ANALYSE DES MODES DE RELATIONS ENTRE LES


ENTREPRISES 

SUPPORT 1 : LA COMPETITIVITE DE L’ENTREPRISE

La compétitivité est la Capacité d’une entreprise à affronter, grâce à son potentiel, la


concurrence, sans subir de handicap.

L A COMPÉTITIVITÉ

Productivité Qualité Flexibilité Innovation


Coûts Argument de vente Changements
Prix Régularité
Marges Certification ISO

A VANTAGES

Commercial Technologique Financier Organisationnel


SAV Equipement Compta saine Climat social
Fidélité Recherche Motivation

FACTEURS DE COMPETITIVITE
Compétitivité-Prix
Capacité d’une entreprise à affronter le niveau de prix de la concurrence,
Elle dépend de - des coûts de production
- du niveau des marges
- du taux de change
Compétitivité hors prix
Capacité d’une entreprise à affronter, la concurrence, par d’autres moyens que par le prix.
Elle dépend de - la qualité
- services associés
- l’innovation
- l’image du produit
- la spécialisation géographique

MOYENS D’ACTION
MICRO-ÉCONOMIQUES
Maîtrise

Coûts de production Prix Marges Qualité Recherche

MACRO-ÉCONOMIQUES
Maîtrise

Comptes publics Marché intérieur Change

CPGE Ibn Ghazi -Marrakech 2014/2015 6 Pr. BELHADBI


Chapitre 2 : l’environnement de l’entreprise  1ère année CPGE ECT

Protectionnisme
SUPPORT 2 : LES RELATIONS INTER-ENTREPRISES...

..DE LA CONCURRENCE … A LA COTRAITANCE ET AU PARTENARIAT


a) Les relations de concurrence
Pilier du capitalisme, la concurrence est quelquefois très dure !
Cette concurrence s'exerce au niveau du produit vendu, mais aussi au niveau des technologies,
du marché du travail, des capitaux, de l'énergie et des matières 1ères, … La concurrence est
un concept qui s'est énormément élargi (niveau des prix, mais aussi de la qualité, marque,
effet de mode, esthétique ("design"), SAV, …). La concurrence est de nos jours
essentiellement "oligopolistique", loin des conditions de la concurrence pure et parfaite
décrite dans la théorie classique.

b) Les relations de complémentarité


Il vaut mieux quelquefois un bon accord qu'une concurrence ravageuse !
Fréquemment, les firmes passent entre elles des accords pour
limiter leurs coûts, et augmenter leur efficacité, dans un souci de synergie. Ces
rapprochements sont souvent le résultat de luttes concurrentielles antérieures et débouchent
sur une inévitable concentration (fusion, absorption, prises de participation, …)

Exemples de structures de complémentarité


- Le GIE (loi de 1967) et le GEIE (loi de 1985) : au niveau
national ou européen, structure mettant en œuvre des moyens dans un but précis (recherche,
approvisionnements, ,…), entreprises qui conservent juridiquement leur indépendance.

- Les techniques d'impartition


* sous-traitance. Domination fréquente du "donneur
d'ordres"
* concession et franchisage (ou franchise)
* cession de licence

- Mise en place de "filières" (Ensemble d'activités


complémentaires permettant d'aller
de la matière 1ère au produit fini).

CPGE Ibn Ghazi -Marrakech 2014/2015 7 Pr. BELHADBI