Vous êtes sur la page 1sur 11

UNIVERSITE AHMED DRAIA D’ADRAR.

Faculté des Sciences et de la Technologie


Département des Hydrocarbures et énergies renouvelables
TP : Mécanique des fluides

Niveau : 2iem GP/HC.


Propriétés des huiles
TP 2.1. Mesure de la masse volumique et de la densité des liquides

1-Le but de TP (l’objectif)

L’objectif de ce TP est de mesurer la densité et la masse volumique ρ. En appliquant


plusieurs méthodes pour chercher cette densité

2-Notions théoriques
La masse volumique :

La masse volumique ρ d'un corps homogène est définie par le quotient de sa masse sur son
volume, elle s’exprime en kg /m3 dans le système d’unité international (S.I)

masse des fluides m


ρ= volume occup é par la masse = v …… (1)

Autrement dit, la masse volumique ρ est le coefficient de proportionnalité entre le volume


et la masse d'un corps. Elle dépend de la substance du corps. Pour les solides et les liquides,
elle dépend légèrement de la température et presque pas de la pression. Pour les gazeux elle
dépend fortement de la température et de la pression.

La densité d :
la densité d’un liquide est définie comme état de rapport entre la masse volumique d’huile et
la masse volumique de l’eau à 4 C0

masse volumique d ' un fluide ρfluide


d= = ρ …… (2)
masse volumique de l ' eau eau

3-Mode opératoire  :

Nous proposons pour la mesure de ces deux grandeurs deux méthodes distinctes :

A. Méthode gravimétrique : consiste à peser la masse d’un volume précis d’un liquide.
En employant l’équation (1) et (2), on peut déterminer sa masse volumique et sa
densité

a/- pycnomètre

c/- bouteille de densité


B. Méthode nanométrique : consiste à verser dans l’une des deux branches du
manomètre contenant déjà un liquide de masse volumique connue, une quantité du
liquide de masse volumique inconnue et a mesurer les dénivellations h 0 et h la figure
ci-dessous.

Figure Instrument de mesure de la masse volumique

En appliquant le principe des vases communiquant, on peut déterminer la masse volumique


du liquide étudié par l’équation suivante :
ρ = ρo ho / h ………………..(3)

Les questions  :
1. Mesurez la masse volumique et la densité dans chacun méthodes ?
2. Complétez le tableau suivant :

Méthode Gravimétrique Méthode nanométrique

pycnomètre Bouteille de densité Tube en u


eau huile eau huile Huile
Masse (kg)

Volume( l)

h0(mm)

h (mm)

Masse
volumique
( kg /l)
densité

Commentez vos résultats

…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………

Conclusion  :

TP 2.Mesure de la viscosité des liquides


Introduction  :

Un fluide peut être consisté comme étant une substance formé d’un grand
nombre de particules matérielles, très petites et libres de se déplacer les unes
par rapport aux autres. C’est donc un milieu matériel continu, déformable,
sans rigidité et qui peut s’écouler. Les forces de cohésion entres particules
élémentaires sont très faibles de sorte que le fluide est un corps sans forme
propre qui prend la forme du récipient qui le contient.
Les fluides peuvent aussi se classer en deux familles relativement par leur
viscosité.
1-Le but de TP  :

Mesurer la viscosité dynamique et la viscosité cinématique du quelques liquides an


appliquant la loi de stock
2-Notion théorique  :
La viscosité représente la résistance qu’oppose un liquide au déplacement de l’une de
ses couches par rapport aux autres. Elle est représentée par deux coefficients :
 Une viscosité dite dynamique η qui représente la rigidité d’un liquide à une vitesse de
déformation en cisaillement et s’exprime en Pa.s dans le système d’unité
internationale (S.I).

 Une viscosité dite cinématique μ qui représente le temps d’écoulement d’un liquide et
s’exprime en m2 /s dans le système d’unité internationale (S.I).

Afin de déterminer expérimentalement ces coefficients, on fait tomber une bille de


rayon r dans un liquide visqueux. Trois forces principales agissent sur cette bille :
 Son poids : P = m.g = ρbille .vbille . g ……….(1)

 La poussée d’Archimède : PA = ρ liquide .Vbille . g …………… (2)

 La force de frottement visqueuse donnée par la formule de Stokes :


Ff = 6 . π . r. η .v ……………………. (3)
v : vitesse de chute de la bille

Lorsque la bille conserve une vitesse constante, on peut calculer la viscosité


dynamique du liquide par la loi suivante :

(ρ ¿ ¿ b−ρliquide )× V b × g
µ= 6 πr × v
¿
Cette loi dite de Stokes est valable pour des grands récipients. Concernant les petits
récipients cylindriques de rayon R, la formule précédente s’écrira de la manière suivante :

(ρ ¿ ¿ b−ρliquide )× V b × g 1
µ= 6 πr × v
× ¿
ʎ

r
Et : ʎ = (1+2.1× R )

La viscosité cinématique s’exprime par le rapport suivant : μ = η / ρ

3-Mode opératoire  :
Cette méthode consiste à faire tomber une bille de rayon r sans vitesse initiale dans un liquide
placé dans une éprouvette de rayon R (r << R). Nous supposons que la vitesse de la bille reste
constante entre les deux repères A et B précédemment définis.

Au moyen d’un chronomètre qui permet de calculer le temps de passage de la bille


entre les deux repères et connaissant la distance entre ces deux derniers, Il est possible de
calculer la vitesse de la bille et déterminer les coefficients de viscosité en appliquant les
équations précédents.
Cette expérience on va appliquer sur deux fluides différents mais avec les mêmes
billes.

Les questions  :

1-Déterminez les paramètres suivants dans chaque expérience :


 La température du fluide : …………………………………………………

 Le rayon de la bille : ……………………………………………………….

 Le volume de la bille :………………………………………………………

 La masse de la bille : ……………………………………………………….

 La masse volumique de la bille :…………………………………………...

 La distance AB : ……………………………………………………………

 Le rayon intérieur du récipient R: ………………………………………….

2- complétez le tableau suivant :

t(s) v(m/s) η (Pa.s) μ (m2 /s)

3- Commentez vos résultats


.......................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
Conclusion :

TP :3. Mesurer de la poussée d’Archimède.

Introduction :

 La poussée d’Archimède est la force que subit un corps plongé en tout ou en partie


dans un liquide soumis à un champ de gravité. Plus simplement la poussée d'Archimède est
la force exercée par un fluide (air, eau, etc.) sur un objet. Elle se manifeste sur Terre sur tout
objet immergé dans un fluide comme l'eau. C’est à partir de cette poussée qu’on définit la
flottabilité d’un corps. C'est ainsi qu'un navire flotte sur la mer.

1.Le but de TP (l’objectif)

C’est de vérifier la loi d’Archimède ainsi que Mesurer de la poussée


d’Archimède.
2. Notion théorique
La Formulation de théorème d’Archimède 

PA = -my.g = - ρvi.g

Légende des symboles et leur unité [SI]:

FA poussée (ou force) d'Archimède en [N]


ρfluide masse volumique du fluide en [kg/m3]
Vi volume immergé du corps en [m3]
g gravité en [N/kg] (ou accélération de la pesanteur en [m/s2])

Démonstration :

Soit un parallélépipède de base S et de hauteur h, plongé dans un liquide de masse


volumique ρliq..

La face supérieure se trouve à une profondeur h1, la face inférieure à une profondeur
h2(= h1+h)

La pression hydrostatique à la profondeur h1 vaut : p1 = ρ liq· g · h1


En h2, elle vaut : p2 = ρliq. · g · h2
Le liquide exerce donc la force pressante ascendante ⃗F2 sur la face inférieure telle que :
F2 = P2 · S = ρliq.

· g · h2 · S

De même : La norme de la force pressante descendante ⃗ F1 exercée par le liquide sur la face
supérieure vaut :
F1 = P1 · S =
ρliq. · g · h1 · S

Comme F2 > F1, le corps est soumis à une force résultante F⃗A = F⃗1 + F⃗2 dirigée vers le haut
et de norme :
FA = F2 − F1 = ρliq. · g · S · (h2 − h1)
Et on a: h2 − h1 = h

Donc: FA= ρliq. · g · S · h

Et S · h = V (volume du corps)

Alors FA= ρliq. · g · V

3-Mode d’operatories:
A l’aide d’un dynamomètre, mesurons le poids P d’un solide
Plongeons ensuite le solide dans un bécher «trop-plein», rempli d’eau (ou d’un autre liquide)
et recueillons l’eau déplacée dans un autre récipient.

Mesure du poids du liquide déplacé

Puis on mesure le poids apparent : P′ sur dynamomètre.


Cette expérience on va appliquer par deux fluides (eau+ huile).
Les questions  :
1-Déterminez les paramètres suivants :
-Mesurons le poids apparent P’
-Nous en déduisons la valeur de la poussée d’Archimède FA
-A l’aide d’une balance, déterminons la masse du liquide déplacé : mliq dép. =
-Le poids du liquide déplacé vaut alors : Pliq. d´epl. = mliq. d´epl. · g =

2-complétez le tableau suivant :


Eau alcool
Poids vide de bécher
Poids rempli
Poids net de liquide
Poids du liquide déplacé
FA

3- commentez vos résultats :


…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
……………..
Conclusion  :