Vous êtes sur la page 1sur 17

Royaume du Maroc

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime


Du Développement Rural et des Eaux et Forêts
Direction Régionale de l’Agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Direction Provinciale de l’agriculture d’Ouezzane

Appel d’offre sur offre de prix N° 25 /DPA.OZ/SAHA/2020


Du 09 Juillet 2020 à 10 :00heures
Marché N° …../DPA.OZ/SAHA/2020

Séance publique

Objet :

Études d’exécution des pistes rurales dans la province d’Ouezzane

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

1
Marché passé après appel d'offres ouvert sur offre de prix, séance publique en vertu des dispositions de
l’alinéa 2 § 1 de l’article 16 et alinéa 3 § 3 de l’article 17 du Décret n°2-12-349 du 08 Joumada I,
1434 (20 Mars 2013) fixant les conditions et les formes dans les lesquelles sont passés les marchés de
travaux, de fournitures et de services pour le compte de l'Etat et des établissements publics figurant
dans la liste fixée par arrêté du ministre chargé des finances prévue par l'article 19 de la loi n° 69-00 et
à titre transitoire, pour le compte des Régions, des Préfectures, des Provinces et des Communes (B.O.
N°6140 du 04 avril 2013).
ENTRE LES SOUSSIGNES:

Le Directeur Provinciale de l’Agriculture de Ouezzane, agissant au nom et pour le compte du Ministère de l'Agriculture et
de la Pêche Maritime :

D’autre part

Et Monsieur :………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
faisant élection de domicile à : …………………………………………………..…………….
………………………………………………………………………………………………………
Registre de commerce :…………………………………………………………………………..
CNSS :……………………………………………………………………………………………
Patente :………………………………………………………………………………………….
Compte bancaire :………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
agissant au nom et pour le compte de :………………………………………………………

Il a été arrêté ce qui suit :

2
Sommaire
CHAPITRE I- INDICATIONS GENERALES ET DESCRIPTIONS DES ETUDES.............................................................4
Article 1. OBJET DU MARCHE....................................................................................................................................4
Article 2. CONSISTANCE DE L'ETUDE......................................................................................................................4
Article 3. PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE :.........................................................................................4
Article 4. PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE...................................................................................................4
CHAPITRE II- MODE D'EXECUTION DE L'ETUDE...........................................................................................................6
Article 5. DISPOSITIONS COMMUNES......................................................................................................................6
Article 6. NORMES TECHNIQUES ET REGLES DE CONCEPTION........................................................................6
Article 7. RECOURS AUX MOYENS INFORMATIQUES..........................................................................................7
Article 8. ETUDE PRELIMINAIRE...............................................................................................................................7
Article 9. PROJET D’EXECUTION...............................................................................................................................7
Article 10. LIBERATION DES EMPRISES.........................................................................Erreur ! Signet non défini.
CHAPITRE III- MODE DE REMUNERATION DES ETUDES...........................................................................................10
Article 11. MODE DE REMUNERATION - DEFINITION DES PRIX........................................................................10
Article 12. REVISION DES PRIX.........................................................................................Erreur ! Signet non défini.
CHAPITRE IV- PRESCRIPTIONS - DIVERSES..................................................................................................................11
Article 13. DELAI D'EXECUTION................................................................................................................................11
Article 14. PENALITE....................................................................................................................................................11
Article 15. RETENUE DE GARANTIE.........................................................................................................................12
Article 16. MODE DE REGLEMENT DES PENALITES.............................................................................................12
Article 17. CAUTION PROVISOIRE DEEFINITIVE...................................................................................................12
Article 18. MODALITES DE PAIEMENT.....................................................................................................................12
Article 19. DECOMPTE GENERAL ET DEFINITIF....................................................................................................12
Article 20. NANTISSEMENT.........................................................................................................................................12
Article 21. DOMICILE DU BUREAU D'ETUDES........................................................................................................12
Article 22. DROIT DE TIMBRE ET D'ENREGISSEMENT.........................................................................................13
Article 23. ASSURANCE DU PERSONNEL.................................................................................................................13
Article 24. QUALIFICATION DU PERSONNEL AFFECTES A L’ETUDE...............................................................13
Article 25. RECEPTION DES ETUDES........................................................................................................................13
Article 26. DROIT DE REPRODUCTION DES RESULTATS.....................................................................................13
Article 27. SOUS TRAITANCE.....................................................................................................................................14
Article 28. VALIDITE DU MARCHE............................................................................................................................14
Article 29. CONDITIONS DE RESILIATION...............................................................................................................14
Article 30. DELAI D’APPROBATION.........................................................................................................................14
Article 31. ARRET DES ETUDES.................................................................................................................................14
Article 32. LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION............................................................................14

3
CHAPITRE I- INDICATIONS GENERALES ET DESCRIPTIONS DES
ETUDES

Article 1. OBJET DU MARCHE


Le présent marché a pour objet la réalisation des études d’exécution des pistes rurales dans la
Province d’Ouezzane.

Article 2. CONSISTANCE DE L'ETUDE


L'étude consiste en l'élaboration successive de l’étude préliminaire et de projet d'exécution des pistes
rurales sur environ 30 Km au territoire de la province d’Ouezzane.
Elle comporte les éléments suivants :
1- Etude du tracé :
 Le tracé de la piste suit la piste existante.
 Dans le cas ou la piste n'existe pas le nouveau tracé sera défini en
Concertation avec le maitre d’ouvrage et l’autorité compétant
2- Etude des ouvrages d'art comprenant :
 Ouvrages d'assainissement de la piste.
 Ouvrages de franchissement.
 Mûrs de soutènement.
3- Etude de structure de chaussées et des accotements sur la totalité du projet.
4- Etablissement de la carte sociale (douars desservis, population, activité économiques, écoles,
centres administratifs).
5- Etablissement du projet d’exécution (tracés en plan, profils en long, profils en travers, plans Béton
Armé des ouvrages d’art et murs de soutènement avec l’étude de stabilité) et du dossier d’appel
d’offres.

Article 3. PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE :


Le présent marché est passé après appel d’offres ouvert, sur offres de prix, en vertu des dispositions en
vigueur fixant les conditions et les formes de passation des marchés ainsi que certaines règles relatives
à leur gestion et à leur contrôle.

Article 4.  PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE


 Pièces constitutives du marché (cf. Art. 5 du CCAG-EMO) :
Les pièces constitutives du marché sont celles énumérées ci-après dans l’ordre de priorité indiqué au
cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés de services portant sur les
prestations d’études et maîtrise d’œuvre passés pour le compte de l’état .
 
1- l’acte d’engagement,
2- le présent cahier des prescriptions spéciales (CPS),
3- le bordereau des prix - détail estimatif,
4- les cahiers des prescriptions communes (CPC) applicables aux Etudes Routières du M.T.P,
5- Le CPS titre II applicable aux études à réaliser,
6- Le CCAG-EMO

En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent dans
l’ordre ou elles sont énumérées ci-dessus.

 Textes généraux. :

4
Il sera fait appel aux prescriptions des documents généraux suivants, éventuellement modifiés ou complétés
par les articles du présent marché :
1) Le Décret n° 2-12-349 du 08 Joumada 1ère 1434 (20 Mars 2013) fixant les conditions et les formes de
passation des marchés de l’état ainsi que certaines dispositions relatives à leur contrôle et à leur gestion.
2) Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de service portant sur des
prestations d’études et maîtrise d’œuvre passés pour le compte de l’État et approuvé par le Décret n °
2-01-2332 du 22 Rabia I 1423 (04 juin 2002), désigné sous le vocable « C.C.A.G-EMO ».
3) Le décret 2-07- 1235 du 5 kaada 1429 (4 novembre 2008) relatif au contrôle des dépenses de l’Etat.
4) Le Décret Royal n°330/66 du 10 Moharram 1387 (21 avril 1967) portant règlement général de la
comptabilité publique modifié par le dahir n° 1-77-629 du 25 Chaoual 1397 ( 9 octobre 1977).
5) Décret n°2-16-344 du 17 chaoual 1437 (juillet 2016) fixant les délais de paiement et les intérêts
moratoires relatifs aux commandes publiques.
6) Arrêté n° 20-14 du 04-09-2014 relatif à la dématérialisation de la procédure de passation des marchés
publics
7) Le dahir 01-015-05 (19/02/2015) relatif au nantissement des marchés publics.
8) Le Dahir n° 1/85-347 du 7 rabia II 1406 (20/12/1985) portant promulgation de la loi n° 30/85 relative
à la TVA ;
9) Circulaire N° 72/CAB du 26 Novembre 1992 d’application du Dahir N° 1-56-211 du 11 décembre
1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et adjudicataires des marchés publics .
10) le Dahir n°1-15-05 du 29 rabii 11 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi n°112-13
relative au nantissement des marchés publics.
11) Le dahir n° 1-03-194 du 14 rajeb 1424 (11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n° 65-99
relative au code du travail 
12) Les textes législatifs et réglementaires concernant l'emploi et les salaires de la main d’œuvre et
particulièrement le Dahir n° 2.72.051 du 15 Janvier 1972 portant revalorisation des salaires minimum
interprofessionnels garantis et le décret No 2.79.216 du 10 Joumada II 1399 (7 Mai 1979) portant
revalorisation du salaire minimum dans l'industrie, le commerce, les professions libérales et
l'agriculture.
13) Arrêté du ministre de l’économie et des finances N°20-14 du 8 kaada 1435 (4 septembre 2014) relatif
à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics ;
14) Tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de signature du marché.
Le consultant devra se procurer ces documents s’il ne les possède pas déjà et ne pourra en aucun cas
exciper de l’ignorance de ceux-ci pour se dérober à leurs prescriptions.

5
CHAPITRE II- MODE D'EXECUTION DE L'ETUDE

Article 5. DISPOSITIONS COMMUNES


*/ Programme d’étude :
Par dérogation à l’article 8 du fascicule 1 de CPC relatif aux études routières, le programme d'étude
soumis par le bureau d'études tiendra obligatoirement compte des délais d'examen par l'Administration
des études intermédiaires (étude géotechnique-hydrologique), dans un délai n’excédent pas un mois.

*/ Composition des dossiers :


Les dossiers auront la composition prévue par le présent CPS et conforme à l'instruction sur la
composition des dossiers de projet d’études de route neuve et comprend :

1- Mémoire justificatif et explicatif :


Il traite les points ci-après :
- Objectif de l'opération
- Données topographiques
- Données de trafic
- Données géotechniques
- Données hydrologiques
- Données spécifiques
- Choix des catégories
- Description des partis potentiels
- Discussion technico-économique
- Proposition de variante à retenir pour la phase suivante

2- Plans annexés au mémoire :


- Plan de situation à l'échelle : 1/10000 à 1/5000
- Esquisse des tracés sur extraits de cartes géographiques originales à l'échelle : 1/20000 à
1/50000.
- Esquisse des tracés sur extraits de cartes géologiques
- Traces en plans pour les ouvrages importants.
- Album de photographies en couleurs

Il sera produit un dossier distinct par variante subdivisé en autant de sous dossiers que l'étude comporte
d'éléments désignés à l'article 2.

Article 6. NORMES TECHNIQUES ET REGLES DE CONCEPTION


Les études seront menées en application des normes techniques ci-après :

1- Pour le tracé géométrique :


Il sera fait en application de :
- L’instruction sur les caractéristiques géométriques des routes de rase compagne.
- L’instruction sur les routes économiques à faible trafic.
- L’instruction sur les routes en milieu aride.

6
2- Pour les ouvrages d'assainissement:
Les études seront menées selon les dossiers des ouvrages d'art types de la DRCR :
- CAD 90 : Ponts cadres
- MS 78 : Murs de soutènement
- SUB 78 : Radiers submersibles
Et les autres ouvrages d'art type de la DRCR.
Les calculs de débouchés d’ouvrages sont à faire sur la base des crues décennales, les passages à gués
(radiers submersibles) peuvent être prévus pour supprimer des points de coupure ou améliorer la
traversée et les franchissements des oueds.
3- Pour la chaussée  :
Il sera fait en application de catalogue des structures des chaussées neuves.

Article 7. RECOURS AUX MOYENS INFORMATIQUES 


L’étude doit se faire sur le logiciel micro piste. Cependant, les Bureaux d’Etudes disposant d’autres
logiciels agrées par l’Administration peuvent les utiliser.

Article 8. ETUDE PRELIMINAIRE  


L’étude préliminaire sera menée conformément aux prescriptions des fascicules 3, 4, 5 et 6 du C.P.C.
pour les études routières, applicables à chacune des composantes du projet décrites à l’article 2 ci-
dessus du présent C.P.S.
L’étude préliminaire comprendra les éléments ci-après :
- Définition des grandes lignes du tracé en exploitant les cartes topographiques de la région
à l’échelle 1/100.000 et 1/50.000.
- Recueil des données géologiques et géotechniques (Sommaire)
- Recueil des données climatiques, hydrologiques et hydrauliques
- Recueil des données complémentaires (Trafic, Population desservie, Economie de la région,
Intérêts de la liaison)
- Identification et Description des points dures et des points de coupure essentiellement
(Traversée des Oueds, Zones inondables, Zones instables, Zones rocheuses…)
- Choix des normes
- Proposition et esquisse de solutions avec estimation des coûts
- Proposition pour la phase suivante de l’étude
- Schéma itinéraire de la piste à construire.
- Etablissement du dossier de l’étude préliminaire conformément à l’instruction sur la
composition des dossiers.

Article 9. PROJET D’EXECUTION 


L’étude du projet d’exécution sera menée conformément aux prescriptions des fascicules 3, 4, 5 et 6 du
C.P.C. pour les études routières, applicables à chacune des composantes du projet décrites à l’article 2
ci-dessus du présent C.P.S.

7
L’étude de projet d’exécution doit aboutir à la production d’un dossier de projet donnant tout les
détails nécessaires à la réalisation des travaux, et elle comprendra les éléments ci-après :
- Travaux topographiques sur l’ensemble du projet, levés et implantation du tracé et des
ouvrages d’art et établissement des plans topographiques.
- Etude géotechnique détaillée du couloir de tracé justifiant les pentes des talus et les fondations
des ouvrages d’art.
- Etude géométrique avec tous ces détails (Tracé en plan à caractéristiques géométriques
définitives, Profil en long avec calage définitif de la ligne rouge, Profils en travers des
terrassements, Aménagement ponctuels et carrefours)
- Etude hydrologique, hydraulique et dimensionnement des ouvrages
- Calage définitif des ouvrages
- Evaluation complète des terrassements et cubatures (Les quantités des déblais doivent être
scindées dans le BPDE en sections homogènes en distinguant entre terrain meuble, rocher
rippable et rocher nécessitant le recours à l’utilisation des explosifs).
- Plans détaillés des ouvrages et leurs métrés définitifs
- Estimation détaillée des travaux
- Etablissement du dossier de projet d’exécution conformément à l’instruction sur la
composition des dossiers.
- L’établissement des dossiers d’appel d’offres.

A ce stade d’étude, les travaux topographiques consisteront à réaliser un levé linéaire à l’échelle du
1/1000 d’un tracé matérialisé ; et ils seront rattachés au système Lambert et au N.G.M.
Le tracé en plan, le profil en long et les profils en travers seront représentés conformément aux
dispositions de l’instruction sur la composition des dossiers du projet, complétées comme suit : Le
tracé en plan sera reproduit à l’échelle du 1/1000, le profil en long à l’échelle du 1/1000 en distances et
du 1/100 en hauteur, les profils en travers à l’échelle du 1/100.
L’établissement de la carte sociale (douars desservis, population, activité économiques, écoles, centres
administratifs).
TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES 
L’implantation du tracé sera réalisée par la méthode d’implantation semi-directe qui comporte les
éléments suivants:
- la définition et l’implantation, par des mesures topographiques d’une polygonale dont les
cotes portent les alignements droits du tracé, et dont les sommets constituent des points de
polygonation, au sens du fascicule 1, article 16 du CPCE
- la définition et l’implantation des courbes
- Le nivellement du profil en long à l’échelle du 1/1000
- Le levé de profils en travers à l’échelle du 1/100
- Le report de tracé en plan et ses éléments d’implantation, du profil en long ainsi que des
profils en travers aux échelles prescrites par le CPS.

La détermination et l’implantation des éléments du tracé, le nivellement du profil en long ainsi que le
levé du profil en travers se font par des instruments permettant d’atteindre la précision ordinaire
stipulée à l’article 25 du fascicule 1 pour les plans topographiques à l’échelle prescrite par le CPS. Il
est levé suffisamment de points d’axes et de points de profils en travers pour satisfaire aux conditions
de densité de même article ; il est imposé de lever de points durs et de détails au sens de l ‘article 17 du
fascicule 1 que pour autant que nécessaire pour définir le raccordement du profil avec des sections de
route existante ou figurer convenablement les accidents de terrain et éléments isolés situés dans
l’emprise des terrassements.
Le tracé ainsi défini en plan et implanté après approbation du projet d ‘exécution est considéré comme
définitivement arrêté.

8
A la demande de l’administration le BET titulaire du présent marché procédera à l’implantation du
tracé et des ouvrages d’art en les matérialisant par des piquets en fer cimentés et des karkours chaulés
numérotés.
L’implantation de l’axe comprendra aussi la construction en socle bétonné des bornes de repérage,
implantées tous les kilomètres avec tous les éléments nécessaires pour une réimplantation éventuelle
de l’axe en cas de détérioration du piquetage, matérialisant le tracé, pouvant survenir avant ou en
cours des travaux.
L’ensemble des travaux topographiques sont inclus dans les prix du projet d’exécution.
ETABLISSEMENT DES ETUDES GEOTECHNIQUES
Les études géotechniques nécessaires pour le dimensionnement de la chaussée.

Le BET établira, par le biais d'un laboratoire agrée par l'administration, les études géotechniques
de construction ou de renforcement de chaussées et ouvrages d'art nécessaire, pour l’établissement du
projet d’exécution.
La mission confiée au laboratoire dans le cadre du présent marché consiste en ce qui suit:
- Reconnaissance géotechnique à l'aide d'une campagne de sondages et d'un relevé visuel détaillé.
- Essais de laboratoire sur les sols de plate forme prélevé et sur les matériaux constituant la couche de
forme.
- La nature de sol rencontré et les coupes des sondages réalisés ainsi que les essais d'identifications de
chaque type de sol rencontré.
- Calcul de dimensionnement des chaussées pour différentes méthodes en vigueur avec proposition de
plusieurs variantes en tenant compte de la disponibilité des matériaux locaux.
- Etablissement de rapport de synthèse avec illustration photographique contenant.
- Interprétation des différents résultats et donnant les différentes structures de la chaussée à adopter
pour la construction ou pour le renforcement, ou O.A.

9
CHAPITRE III- MODE DE REMUNERATION DES ETUDES

Article 10. MODE DE REMUNERATION - DEFINITION DES PRIX


Les études seront rémunérées par l’application, à chaque phase, des prix de la série du CPCE fascicule
2 apparaissant au détail estimatif, complétés par les prix dont la définition est donnée ci-après :

PRIX N°1 : Se rapporte à l’établissement de l’étude préliminaire, conformément aux


prescriptions du fascicule 2 du CPCE (Prix B-1-3). Il sera réglé au Kilomètre.

PRIX N°2 : Se rapporte à l’établissement du projet d’exécution et de l'étude géométrique du


tracé arrêté définitivement y compris les avants métrés du projet conformément
aux prescriptions du fascicule 2 du CPCE (Prix B-3-2 et B-3-3) et il sera réglé au
kilomètre.
Ce prix comprend aussi :
 Le levé linéaire par la méthode directe à l'échelle 1/1000 et l’implantation du
tracé et ouvrages d’art après approbation de l’étude conformément aux
prescriptions du fascicule 2 du CPCE (Prix A-2-3 et A-4-2). Ainsi que
l’établissement des plans topographiques ordinaires à l’échelle 1/100 (tracé en
plan et plans cotés des ouvrages importants).

L’établissement du dossier du projet d’exécution qui sera remis en 3 exemplaires


pour approbation et en 5 exemplaires pour l'édition définitive.

 La remise des calques originaux + support informatique.

 L’établissement des dossiers d’appel d’offres en 3 exemplaires pour


approbation et en 5 exemplaires pour l'édition définitive y compris sur
support informatique.

Il sera réglé au Bureau d’études pour chaque phase d'étude:


 Quarante pour cent (40%) du montant du prix à la remise des dossiers d'études.
 Soixante pour cent (60%) du montant du prix après l’approbation des dossiers d'études Et
la remise des dossiers en 5 exemplaires et reproductibles correspondants.

Toutefois le prix relatif à l’étude préliminaire ne doit pas dépasser quarante pour cent (40%) du
montant du Marché.
L’étude des ouvrages d’art fait partie de l’étude de tracé et ne donne lieu à aucune rémunération
spéciale.

10
CHAPITRE IV- PRESCRIPTIONS - DIVERSES

Article 11. DELAI D'EXECUTION


Le bureau d'études prendra toutes les dispositions pour terminer l'ensemble des études dans un délai de
Quatre (04) mois. Ce délai commencera à courir à compter du lendemain du jour de la notification de
l'ordre de service prescrivant au bureau d'études à commencer les études. Ce délai comprend
également le délai nécessaire au Bureau d’Etudes pour apporter aux dossiers d’études les corrections et
les améliorations prescrites par l’Administration comme conditions de leur acceptation.
Les études seront conduites en deux phases. Ainsi les différentes phases d'étude feront l'objet de délais
d'exécution distincts ; les ordres de service de commencer chaque phase d'étude seront également
distincts.
Les délais en mois sont les suivants pour chaque phase considérée:

PHASE D’ETUDE DELAIS D’EXECUTION (mois)

* Première phase :

Etude de définition Un mois (01)

* Deuxième phase :

Projet d’exécution et Dossier d’Appel d’Offres Trois Mois (03)

Le délai global du présent marché est fixé à Trois (04) mois. Les délais d’exécution des études se
terminent à la date de la réception provisoire des dossiers relatifs à la phase correspondante.
Les délais seront suspendus pendant les périodes de contrôle des dossiers remis par l’I.C.

Article 12. PENALITE


A défaut par le Bureau d'études d'avoir terminé les études à la date ainsi déterminée, il lui sera
appliqué, sans préjudice des mesures qui pourraient être prises par l'Administration en application des
articles du CCAG-EMO, une pénalité de 1/1000 du montant initial du marché par jour calendaire de
retard.
Les pénalités sont encourues du simple fait de la constatation du retard par l'Administration qui, sans
préjudice de toute autre méthode de recouvrement, déduit d'office le montant de ces pénalités des
sommes dûes au Bureau d'études. L'application de ces pénalités ne libère en rien le Bureau d'études de
l'ensemble des autres obligations et responsabilités qu'il a souscrites au titre du marché.
Dans le cas de résiliation, les pénalités sont appliquées jusqu'au jour inclus de la notification de la
décision de résiliation ou jusqu'au jour d'arrêt de l'exploitation du Bureau d'études si la résiliation
résulte d'un des cas prévus aux articles 29 à 31 de CCAG-E.M.O.
Les journées de repos hebdomadaire ainsi que les jours fériés ou chômés ne sont pas déduits pour le
calcul des pénalités. Toutefois les délais d’examen par l’Administration des dossiers de chaque phase
d’étude sont déduits des délais contractuels.
Le montant des pénalités est plafonné à dix pour cent (10%) du montant initial du marché
éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus.
Lorsque le plafond des pénalités est atteint, l'autorité compétente est en droit de résilier le marché
après mise en demeure préalable du Bureau d'études et sans préjudice de l'application des autres
mesures coercitives prévues par l'article 52 du CCAG-E.M.O.
Afin d'éviter toutes contestations, le Bureau d'études est tenu d'aviser par écrit l'Ingénieur au moins dix
(10) jours avant la date prévue par lui pour l'achèvement.
11
Article 13. RETENUE DE GARANTIE
Une retenue de garantie de 10% sera retenue sur les sommes dues au Bureau d'études et lui sera payée
après la réception définitive. La retenue de garantie cesse de croire lorsqu’elle atteint sept pour cent
(7%) du montant initial du marché augmenté le cas échéant, du montant des avenants.
La caution personnelle et solidaire remplaçant la retenue de garantie prévue à l’article 13 du C.C.A.G-
E.M.O, peut être constituée par tranches successives d’un montant égal à la valeur de la retenue de
garantie de chaque décompte.

Article 14. MODE DE REGLEMENT DES PENALITES


Le montant des pénalités qui seront éventuellement infligées au Bureau d'études en application de
l'article 19 sera déduit des sommes dues au bureau d'études.

Article 15. CAUTION PROVISOIRE DEEFINITIVE


Le montant du cautionnement provisoire est fixé à 8 000 (Huit Mille Dirhams).
Le montant du cautionnement définitif est fixé à 3% du montant initial du marché TTC. Il doit être
constitué dans les trente (30) jours qui suivent la notification de l’approbation du marché.

Article 16. MODALITES DE PAIEMENT 


L'Administration se libérera des sommes dues en exécution du marché en faisant donner crédit au
compte bancaire ouvert au nom du Bureau d'études dans les livres d'un établissement bancaire établi au
Maroc.
Toutes indications utiles relatives à ce compte seront fournies par le Bureau d'Etudes dans son acte
d'engagement.

Article 17. DECOMPTE GENERAL ET DEFINITIF


Le décompte général et définitif est établi comme il est stipulé à l’article 44 du CCAG-E.M.O.
Article 18. NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il sera fait application des dispositions du dahir
du 29 rabii 11 1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi n° 112-13 relative au nantissement
des marchés publics, étant précisé que :
1°) La liquidation des sommes dues par le maître d’ouvrage en exécution du présent marché sera
opérée par les soins du Directeur Provincial De L’agriculture d’Ouazzane - Ministère de l’Agriculture
et de la Pêche Maritime.
2°) Le fonctionnaire, chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'au bénéficiaire du nantissement
ou subrogations les renseignements et états prévus à l'article 7 du Dahir du 19 février 2015 précité, est
le Directeur Provincial De L’agriculture d’Ouazzane - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche
Maritime.
3°) Les paiements prévus au présent marché seront effectués par le Trésorier Provincial de
Chefchaouen, seul qualifié pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent
marché.

12
Article 19. Le maître d'ouvrage délivre sans frais, à l'entrepreneur, sur sa demande et
contre récépissé, un exemplaire spécial du marché portant la mention " exemplaire
unique" et destiné à former titre conformément aux dispositions du dahir du 29 rabii 11
1436 (19 février 2015) portant promulgation de la loi n° 112-13 relative au nantissement
des marchés publics.

Article 20. Les frais de timbre de l’original du CPS et de « l’exemplaire unique » remis
à l’entrepreneur sont à la charge de ce dernier.

Article 21. DOMICILE DU BUREAU D'ETUDES


Les notifications du maître d’ouvrage sont valablement faites au domicile du titulaire du marché
mentionné dans l’acte d’engagement.
En cas de changement de domicile, le titulaire est tenu d’en aviser l’administration, par lettre
recommandée avec accusé de réception, dans les quinze (15) jours suivant la date d’intervention de ce
changement.

Article 22. DROIT DE TIMBRE ET D'ENREGISSEMENT


Le Bureau d'Etudes acquitte les droits aux quels peuvent donner lieu le timbre et l'enregistrement du
marché, tel que ces droits résultent des lois et règlements en vigueur, les frais de timbres sont à la
charge de bureau d’études.

Article 23. ASSURANCE DU PERSONNEL


Dans les trois semaines qui suivent la notification de l’approbation du marché, le titulaire est tenu
de contracter une assurance auprès d’une entreprise d’assurance agréée par le Ministre chargé des
finances couvrant dés le début de l’exécution du marché et pendant toute la durée de celui-ci :
 La responsabilité découlant de l’utilisation des véhicules automobiles pour les besoins de
l’exécution du marché conformément à la réglementation en vigueur ;
 La responsabilité d’accident du travail survenant à ses agents conformément à la
réglementation en vigueur ;
 La responsabilité civile en cas d’accident survenant à des tiers ou au maître d’ouvrage ou aux
agents du chantier de ce dernier par le fait de l’exécution du marché.

Le Maître d’ouvrage ne peut être tenu pour responsable des dommages ou indemnités légales à
payer en cas d’accidents survenus aux ouvriers ou employés du titulaire ou des sous-traitants
éventuels ;
A ce titre, le titulaire garantira le Maître d’ouvrage contre toute demande de dommages intérêts ou
indemnités et contre toute réclamation, plainte, poursuite, frais, charge et dépense de toute nature
relative à ces accidents.
Aucun règlement ne sera effectué tant que le titulaire n’aura pas adressé au maître d’ouvrage,
copies certifiées conformes des attestations d’assurances contractées pour la couverture des risques
énumérés ci - dessus.
Toutes les polices d’assurance mentionnées ci-dessus doivent comporter une clause interdisant
leur résiliation sans aviser au préalable le Maître d’Ouvrage.

Article 24. QUALIFICATION DU PERSONNEL AFFECTES A L’ETUDE


L'Ingénieur conseil désignera un Ingénieur Chef de mission qui le représentera pendant toute la durée
des études auprès de l'Administration et participera à toutes les réunions avec l'Administration. Le
Chef de mission devra, obligatoirement, résider au Maroc.

13
Les ingénieurs et techniciens participant à l'étude ou à une phase de l'étude résideront obligatoirement
au Maroc pendant toute la durée de déroulement de l'étude ou de la phase considérée. Les techniciens
n'intervenant que pour des missions de courte durée seront cependant tenus d'assister aux réunions
précitées.

Article 25. RECEPTION DES ETUDES ET DELAI DE GARANTIE


Un délai de garantie technique de 8 mois est prévue, la réception provisoire est prononcée après
vérification et approbation définitive des études par la DPA de Ouezzane des rapports, documents et
produits prévues ; et elle sera sanctionnée par l’établissement d’un procès-verbal.
La réception définitive sera prononcée à la date d’expiration de délai de garantie technique, si le
titulaire à rempli à cette date les obligations mise à sa charge par le marché en matière de garantie.

Article 26. DROIT DE REPRODUCTION DES RESULTATS


Le Maître d’ouvrage se réserve le droit exclusif de disposer des résultats de l'étude pour ses besoins
propres ainsi que pour ceux des collectivités et organismes auxquels elle jugera bon de les
communiquer.
En aucun cas il ne pourra faire état des résultats de l'étude lors d’une communication orale ou écrite à
caractère public, sans avoir au préalable obtenu l'accord du Maître d’ouvrage.

Article 27. SOUS TRAITANCE


Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents conformément à l’article
158 du décret n°2-12-349 du 08 Joumada I, 1434 (20 Mars 2013).

Article 28. VALIDITE DU MARCHE


Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire par l’autorité compétente.

Article 29. CONDITIONS DE RESILIATION


Le marché pourra être résilié de plein droit par l’autorité compétente dans les cas suivants :
1- En cas de cessation de la mission du titulaire (Art.28 §2 du CCAG-EMO) ;
2- En cas du décès du titulaire et à défaut d’un accord avec les ayants droit de continuer le marché
dans les conditions de l’Art.29 du CCAG-EMO ;
3- En cas de liquidation ou redressement judiciaire du titulaire (Art. 31 du CCAG-EMO) ;
4- En cas d’incapacité civile ou physique du titulaire (Art. 30 du CCAG-EMO) ;
5– La résiliation du marché peut être prononcée dans les conditions et modalités prévues par
l’article 159 du décret n°2-12-349 du 08 Joumada I, 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés de
l’Etat;
6- En cas de force majeur dans les conditions à l’Art.32 du CCAG-EMO
Et dans tous les cas prévus par le CCAG-EMO en matière de résiliation, le titulaire sera mis en
demeure de satisfaire à ses obligations dans un délai de quinze jours (15 J), passé ce délai, si la cause
qui a provoqué la mise en demeure subsiste, le présent marché pourra être résilié, sans indemnité
pour le titulaire et ce en application de l’article 52 du CCAG-EMO.

Article 30. DELAI D’APPROBATION


Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après notification de son approbation par
l’autorité compétente.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution. Cette approbation
sera notifiée dans un délai maximum de soixante quinze (75) jours à compter de la date d’ouverture
des plis. Les conditions de prolongation de ce délai sont celles prévues par l’article 153 du décret n°2-
12-349 du 08 Joumada I, 1434 (20 Mars 2013).
14
Les conditions de prorogation de ce délai sont fixées par les dispositions du décret précité.

Article 31. ARRET DES ETUDES


L'Administration se réserve la possibilité d'arrêter l'étude au terme de chacune de ces phases ou lorsque
les dépenses atteignent le montant initial du marché sous réserve des augmentations ou diminutions
autorisés par la réglementation en vigueur.

Article 32. LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION


Le prestataire ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude
ou de corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes
procédures de passation, de gestion et d’exécution du marché.
Le prestataire ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons ou
des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des étapes
de son exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution du
présent marché.

Article 33. RETENUE A LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES


ETRANGERS NON RESIDENTS AU MAROC

Une retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu, le cas échéant,  fixée au
taux de dix pour cent (10 %), sera prélevée sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée des travaux réalisés au
Maroc dans le cadre du présent marché.
Cependant, le titulaire peut opter pour une imposition forfaitaire au taux de huit pour cent (8 %) sur le montant
hors TVA dans les conditions prévues à l’article 16 du Code général des Impôts.

15
AO N°25/DPA.OZ/SAHA/2020
MARCHE N° …../DPA.OZ/SAHA/2020

ARTICLE 34 : BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF


OBJET : ÉTUDES D’EXÉCUTION DES PISTES RURALES DANS LA PROVINCE D’OUEZZANE.
PRIX
UNITAIRE
PRIX TOTAL
N° Prix DESIGNATIONS DES PRESTATIONS Unité Quantité EN DH
(HORS TVA)
(HORS
TVA)
Etude préliminaire
1 Km 30    
Le kilomètre …...
Etude de projet d’exécution et Dossier d’appel d’offres
2 Km 30    
Le kilomètre …...
TOTAL HT  
TVA 20%  
TOTAL TTC  

Signature et cachet du soumissionnaire

Fait à …………….. le …………………..

16
Page 17 et dernière

Appel d’offres N° 25/DPA.OZ/SAHA/2020


Marché N° ……/DPA.OZ/SAHA/2020

OBJET  ÉTUDES D’EXÉCUTION DES PISTES RURALES DANS LA PROVINCE


D’OUEZZANE.

MONTANT DU MARCHE :

DRESSE PAR : LU ET ACCEPTE PAR :

Le Bureau d’Etudes soussigné,

…................. le ……………………. …................. le …………………….


VERIFIE PAR : MAITRE D’OUVRAGE

…................. le ……………………. …................. le …………………….


VISE PAR: APPROUVE PAR :

…................. le ……………………. …................. le …………………….

17