Vous êtes sur la page 1sur 3

Christian Thomas Kohl

Bouddhisme et physique quantique


Les conceptions de la réalité de Nagarjuna et de la physique
quantique.
Qu’est-ce-que la réalité ? Les modes de pensée du monde moderne
sont prets à répondre de quatre facons différantes entre lesquelles elles
oscillent : 1. Les réligions juives, chrétiennes et islamiques parlent d’un
dieu créateur, qui maintient le monde. Il représente la réalité
fondamentale. S’Il était séparé de ce monde d’un seul instant, le monde
disparaissait du meme moment. Le monde peut seulement exister, parce
qu’Il la maintient et la surveille. Ce mode de pensée est tellement
fondamentale que même beaucoup d’hommes de science de la nature ne
peuvent pas s’en dérober. A la place du dieu créateur il y a chez eux les
lois de la nature ou les particules élémentaires. Ils sont le fondement des
toutes choses. 2. Un deuxième mode de pensée considère depuis René
Descartes les sujets ou les modes de pensée subjectifs comme
fondamentales. Toutes les autres choses ne sont qu’une dérivation. 3.
D’après un troisième mode de pensée, la réalité fondamentele est un
mode globale ou entier ou holistique, elle doit exister des deux, sujet et
objet. Ce concept désigne la doctrine selon laquelle l’univers est un tout
indivisible qui ne peut pas être expliqué par ses différentes parties,
considérées séparément 4. Un quatrième mode de pensée qui est très
moderne ne s’occupe plus de la réalité. On peut le nommer
instrumentaliste. Pour lui nos conceptions ne reflètent en aucune manière
une réalité quelconque. Il ne s’agit plus d’une réalité mais plutot
d’informations sur une réalité dont nous avons aucune connaissance.
Le bouddhisme rejette ces 4 conceptions de la réalité. Par cela il etait
considéré d’etre nihiliste. Quand on ne croit pas à un dieu créateur, aux
lois de la nature, à un object permanent, à un sujet absolut, aux deux à la
fois, à riens du tout, au néant, alors à quoi croit-on ? Qu’est-ce-qu’il reste,
que l’on pourrait considérer comme réalité fondamentale ? La réponse
bouddhiste est simple, elle est tellement simple que nous la considéront à
peine comme une expression philosophique : les choses sont
dépendantes. Par exemple : une chose est dépendante de sa cause. Il n'y
a pas d’effet sans cause et il n y a pas de cause sans effet. Il n y a pas de
feu sans combustible, il n y a pas d’acte sans agent et vice versa. Les
choses dépendent d’autres choses, avec lesquelles elles ne sont pas
identiques, mais elles ne tombent pas en morceaux objectifs et
indépendants, elles ne sont ni objectives ni subjectives.
Cette conception bouddhiste de la réalité est souvent désapprouvée et
refusée. Mais il y a un modes de pensée moderne qui a des points
communs. La physique quantique s’est préoccupée également de la réalité
fondamentale. Qu’est-ce-qu’il est fondamentale dans la physique
quantique, les particules, les ondes, les champs de force, les lois de la
nature, les modèles de pensée ou les informations ? La physique
quantique est arrivée à un résultat qu’elle exprime avec les notions clé de
complementarité, interaction et du phénomène d’intrication [anglais:
entanglement]. D’après ces conceptions il n y a pas d’objets quantiques
indépendants mais complémentaires, ils sont en même temps particules et
ondes. Les objects quantiques sont en correlation même quand ils sont
séparés d’une longue distance. Sans être vraiment remarquée de la
philosophie, la physique quantique a produit une conception physique de
la réalité, pour laquelle la réalité fondamentale consiste d’une interacion
de systèmes qui ont une corrélation avec d’autres systèmes et avec leurs
propre éléments. Cette conception physique de la réalité ne peut être
unifiée avec les 4 modes de pensée mentionnés plus haut : Si la réalité
fondamentale consiste de systèmes dépendants, elle ne peut pas avoir
comme fondement des lois de la nature indépendantes et objectives ou
des modèles de pensée subjectives, elle ne peut pas être un tout mystique
et elle ne consiste pas seulement d’informations.
Ici nous avons un parallélisme surprenant entre la conception
philosophique de la réalité dans le bouddhisme et la conception physique
dans la physique quantique
compte rendu: http://ctkohl.googlepages.com