a

Ou « histoire contemporaine »
Ouvrages : Timbal Castaldo ; histoire des institutions publiques et des faits sociaux (Dalloz) Sautel gerard ; histoires des institutions publiques depuis la révolution française (Dalloz) Antonetti Guy ; histoire contemporaine, politique et sociale

Le 5 septembre

Avant propos :
Dans cette histoire contemporaine nous sommes forcement marqué par le déclenchement de la révolution française, par ces 10 premières années, car oui, elle dure 10 ans ! Cette décennie révolutionnaire marque par son coté extraordinaire, car période de changement, très riche en évènements, faits sociaux mais aussi beaucoup d’expérience en matière politique (monarchie constit au début) et dans le futur, on n’en retient rien en raison de l’instabilité qui régnait, bien qu’il y ait eu la proclamation de la république, on préfèrera retenir les reformes. Ce qui s’est fait durant la révolution française a inspiré les régimes pol ultérieur, elle restera un modèle pour les régime pol qui se sont succédés en France mais aussi en Europe et dans le reste du monde, car elle fut une inspiration afin notamment d’élaborer des régimes libéraux. période napoléonienne : N récupere une France en mauvais état en 1789, après son coup d’Etat il arrive en messi, les gens sont lassés de la révolution française. Il élabore 2 régimes : - le CONSULAT (des la fin de la révolution française, il est 1er consul) - et a partir de 1804 : l’EMPIRE.
Le Personnage : Action militaire et politique, il est le père du code civil mais aussi de 4 autres codes. Napoléon fera un savant dosage entre les institutions de l’ancien régime (avant 1789) et celles de la révolution française il mettra d’accord ceux qui avait régné avant 1789, et ceux qui ont fait guillotiné Louis 16.

RECAP
La restauration : Ouvre tout le 19e, apparaît a partir de 1814, retour des rois, ce sont les frères de louis 16, cette restauration est suivi par : La MONARCHIE DE JUILLET (1830-1848) Puis 2eme république : 1848-1852) Le Second Empire : napoléon 3 (1852-1870) A partir de 1870 : proclamation de la 3eme république.

De 1814 a 1914 : On voit se développer l’idée du libéralisme, mise en avant des libertés individuelles. Avec des mouvements sociaux qui éclate au 19e, la bourgeoisie va dominer progressivement la classe politique. Un terrain préparé depuis 1789, elle renforce sa place sous fond de révolution industrielle. La bourgeoisie : C’est le monde des notables a qui est reproché d’exploiter la force de travail quiémane du mouvement ouvrier, en effet au 19e apparaît le prolétariat face a celui ci cette bourgeoisie, une lutte des classes marque un contexte très important. (Héritage de la révolution française).
Plan du cours : les 10 ans de la révolution française - la période napoléonienne - 1814-1914

Les origines de la révolution, ces causes : a partir de l’année 1750 INTRODUCTION : le déclin de l’ancien régime Nous sommes donc en plein cœur du siècle des Lumières, pendant cette période on constate surtout que les réformes de la monarchie qui échouent les unes après les autres, a coté de cela fasse a l’impuissance de la monarchie, on trouve tout un courant d’idées, courant philosophique veulent améliorer les institutions, toutes les institutions, et voyant que les réformes n’arrivent pas a leur terme, ils accentuent les pressions (Diderot, Montesquieu… mais pas que ! les hommes de loi luttent eux aussi (avocat, magistrats).

Une opposition est donc en train de naitre, elle n’est pas virulente mais constructive, on critique mais on apporte des suggestions, certes on critique mais on propose mais la monarchie reste muette (car elle a tout à perdre).

Une crise nait peu a peu : les causes sont multiples : - les institutions que la monarchie a mis en place, ces institutions « portent la marque du temps », elles ont en quelque sorte mal vieilli ! La monarchie absolue caractérise cette période (le roi concentre les prérogatives les plus importantes : gouverne ; contrôle la justice ; les finances. Le roi gouverne et est avar de délégation il y a une centralisation du pouvoir. Et pour assurer cette centralisation le roi compte sur quelque agents, depuis Versailles le roi gouverne cependant le territoire est grands, ces agents sont les ancêtre des préfets que l’on appelle « intendants » le roi peut les nommer et révoquer quand il veut mais en province se sont eux qui représente le pouvoir royal. A coté de cela, le peuple est il représenté ?

Les états généraux du royaume sont composé de 3 ordres, ils existent depuis le 14e mais au moment ou la monarchie absolue se met en place il sont une menace pour elle : Clergé ; noblesse ; le Tiers état. 2 sont privilégié : noblesse et clergé - privilèges honorifiques, financiers judiciaires.

Le Tiers état : En 1789 il représente 96% de la nation, et face à eux les 4% sont privilégiés. Dans ce contexte, lorsqu’ils se réunissent ils le font sous la forme d’états généraux, c’est donc une institution qui représente les privilégiés, les non privi, PB ils ne sont plus réunis depuis 1614 ! Les représentants des EG, notamment le tiers état, en évoque que lorsque l’on gouverne en France on le fait sans se préoccuper de la population, sentiment que la monarchie ne se préoccupe pas des sujets. • la crise institutionnelle Le rôle des parlements : « Magistrats » ; il participaient a la procédure législative, participent a l’enregistrement des textes royaux. Ces parlementaires sont des « juges », (sont des privilégiés, appartiennent a « la noblesse de Rome » (sont devenus nobles). Leur rôle est important car ils ont un statut qui les met a l’abris, le roi ne peut les révoquer. A chaque fois qu’ils en auront l’occasion il se dresseront face a la monarchie (censé pourtant représenté la justice du roi) c’est l’OPPOSITION PARLEMENTAIRE : la fronde (debut du regne de Louis 14, l’affaire de Bretagne,…) Pourquoi manifestent ils ? Parce qu’ils ont peur de perdre ces privilèges ! Cette opposition est assez virulente, certains parlent de « cancer de la monarchie ». La justice : Illustre assez bien les difficultés qui se présentent à cette période, elle est considérée comme inaccessible, car très souvent les distances sont très longues pour les plaideurs, et ils savent qu’ils n’auront pas les moyens de suivre. + Il y a trop de juridictions, de tribunaux (municipale, ecclésiastique etc) le justiciable ne sait donc pas a quelle juridiction s’adresser. + Elle est chère : car les justiciables eux même doivent payer les magistrats. (Ce qui montre que la royauté les paye très mal) ; de plus les avocats réclament des honoraires très importants, tous les auxiliaires de justices réclament des frais très importants, car il y a tellement d’avocats, qu’il y a très peu d’affaires, a chaque fois

La noblesse se divise : entre noblesse de robe et noblesse d’épée. Cette crise sociale n’est donc pas limité a divergences entre clergé. et derrière ces auteurs des piliers (Montesquieu : séparation et équilibre des pouvoirs) . les hommes de lettres représentatifs du courant des lumières prenaient la défense de ceux que l’on considérait comme victime de l’erreur judicaire pour critiquer la justice criminelle. elle est critiquée car on a mis en avant les grandes affaires du 18 (cf : affaire Callas . les fondements de la monarchie. + Ce qui amène a ce point : la justice est LENTE ! + La rigueur de la procédure criminelle. épée : noblesse établie (ancêtres chevaliers) robe : noble par l’argent Ils se méprisent. défense de la justice dans un contexte religieux très fort . Ce courant conteste donc les fondements institutionnels.qu’ils ont un client il font en sorte de prolonger la procédure afin de se faire verser des honoraires. vivent comme la population. Le tiers état : 96% de la pop - . de la société ainsi que la raison. • la crise sociale et économique 1750 Sur le plan social : Difficultés sous l’ancien régime. On a donc des privilégiés qui ne s’entendent pas avec des membres du tiers état. Les causes idéologiques : Dans ce siècle des lumières il y a un courant philo très novateur. mais le PB est beaucoup plus profond car en isolent chacun de ces ordres. au sein de chaque ordres des divisions existent également. il est donc difficile de préparer la défense . l’individualisme. de plus on ne lui communique pas les charges « secret de la procédure ». le contrat social. en faveur du despotisme éclairé) Rousseau : attachement a la souveraineté populaire et a la démocratie. voltaire en a bcp parlé) . (La critique est la certes mais avec de bonnes intentions). Ils viendront dire au roi a travers leurs écrits « il faut changer les institutions ». elle est très sévère (date du moyen age) Un accusé quelque soit le crime qu’il a commis ne peut disposer d’un avocat. mais le clergé n’a pas les même revendications que la noblesse et inversement. Cette procédure criminelle restera en état jusqu’en 1789. noblesse et tiers état. Voltaire : défense du père callas. Dans le clergé : Haut clergé : évêques se considèrent comme privilégiés Bas clergé : petit curé de province. et enfin l’usage de la torture (pour l’aveu).

les finances du royaume sont catastrophique. c’est la faute de la monarchie. Mauvaise condition climatique. Depuis 1770 les choses vont mal. pas d’ascension possible gens des campagnes + différence de générations. pour l’industrie. sans se douter un instant des conséquences de son geste. mais ne peuvent accéder à la noblesse car celle ci est fermée. donc mauvaises récoltes. . ils sont riches. Il convoque alors les Etats généraux pour sortir le royaume de cette crise. + Traité de libre échange de Louis 16 avec l’Angleterre 1788 : des dispositions seront des causes de la révolution. donc augmentation des prix. la révolution française tient au départ a une raison financière. Chez les bourgeois : c’est la faute des paysans « ils n’auraient pas assez travaillé » . Plan éco : La véritable cause de la réunion des états généraux est une cause financière.- gens des villes : bourgeois. ils n’ont pas le même train de vie que les paysans.

- 2. (coup d’état de Bonaparte 18 brumaire an 8). ce sont les heures les plus sombres de la révolution française. 2 parties : 1. (terreur) A partir du 27 oct 1795. . une réforme judiciaire et administrative. la convention nationale laisse place a un dernier régime : le DIRECTOIRE jusqu’au 9 novembre 1799. (cette assemblée continuera de sieger bien qu’elle sache qu’elle devra laisser la place a une autre assemblée) L’assemblée Législative. le fondement de l’autorité politique en France n’est plus le droit divin. prend la suite ! siege pour la 1ERE fois 1er oct 1791 – 20 sept 1792. NAISSANCE DUNE NATION 1789-1799 Un élément flagrant émerge a partir de 1789 : l’idée de nation. Puis ils élaboreront la DDHC. la première république : 1792-1799 2 régimes : la convention nationale : assemblée qui siège a partir du 21 sept 1792 et se sépare le 26 octobre 1795. période de la monarchie constitutionnelle Le roi est un représentant de la nation. Celle ci décidera par le biais de représentants. Elle s’ouvre le 17 juin 1789 jusqu'à la journée du 10 aout 1792 ( prise du château des tuillerie). A partir du printemps 1789. Après cette étape. au 30 septembre 1791.PARTIE 1 : LA REVOLUTION FRANCAISE. Pendant cette période 2 assemblées vont gouverner : l’assemblée Constituante « la constituante » se réunit le 9 juillet 1789 pour la première fois. on reconnaît que dieu n’est plus le fondement mais la nation ! (Entité abstraite composée de tous les citoyens). La révolution française est elle une rupture ou la continuité de l’ancien régime ? CHAP 1 : la monarchie constitutionnelle (17 juin 1789-10 aout 1792) 17 juin 1789 : Transformation des états généraux en assemblée nationale.

d’après les bourgeois. et afin de montrer qu’il a de bonnes intentions. sont les représentants de la noblesse. ils sont alors plus nombreux que la noblesse et le clergé). . car pendant la révolution. les choses vont très mal en France. posant les bases de la souveraineté nationale. louis 16 espérait soulever des impôts. La convocation de EG se justifie par la crise financière. exprimant la nécessité de réunir ces EG afin d’obtenir leur consentement en faveur de la levée des impôts.Puis la question religieuse. c’est une crise financière. Ce 27 décembre : Louis 16 accepte le doublement des députés du tiers état (il y en a donc 600 non plus 300. d’usine. En effet celui ci ne souhaitant pas réunir ces EG. + Cette révolution juri va être suivie d’une révolution sociale : nuit du 4 aout : Abolition des privilèges. il va consentir a doubler le nombre de députés du Tiers état (il le fait dans un Edit). il va accorder un geste de faveur 27 décembre 1788. fermeture d’industrie. ainsi que ce fameux traité avec l’Angleterre. Cependant les parlements ayant peur de perdre leur privilèges. Le mécontentement monte ainsi de plus en plus. La situation financière étant très mauvaise. (ils sont également blâmés par le clergé) C’est donc un climat délicat pour le roi. De plus économiquement. par des textes signés par les parlementaires. les responsables (outre le pouvoir royal). Et enfin. les français étaient divisés notamment pour cette raison. En 1788 et 1789 : On a le sentiment que tout accable Louis 16. le chômage. conséquences des mauvais résultats agricoles. refusent. car en effet ils n’ont pas fait fléchir leur train de vie. Le 6 septembre 1) la convocation et l’ouverture des Etats Généraux de 1789 Louis 16 bien aidé par les parlementaires va prendre conscience de la nécessité de réunir ces EG. espérait que les parlementaires signent en faveur des impôts. Les bourgeois seront les plus virulents dans cette protestation. le tiers etat se livre a un coup de force. et ont déjà choisi leur cible. il compris qu’une consultation de l’ensemble de ses sujets était devenue nécessaire pour sortir du chaos dans lequel le pays se trouvait. frère de celui qui sera enfermé par la suite) . la constitution de 1791 ! SECTION 1 : les Etats généraux de 1789 et leur transformation en assemblée Constituante. ainsi que sa femme Marie Antoinette (perte d’un enfant en bas âge.

Il annonce ensuite les élections aux EG. environ 60 000) a l’intérieur. les revendications sont donc plus politiques. Cependant Il est important de distinguer les cahiers rédigés par les bourgeois de ceux des paysans etc. Même si beaucoup de cahiers reviennent sur les taxes. ils ne sont pas écrit par n’importe qui. Dans la perspective de la réunion des états G. cependant au sein du tiers état on retrouve parfois des curé (abbé Sieyès). il y a une forte représentation des hommes de loi (avocat.1139 députés. . très peu de cahiers demande le départ de Louis 16. Pour les cahiers de D des paysans : faire fléchir les droits seigneuriaux. beaucoup pense qu’il est l’homme de la situation. séduits par la bourgeoisie et TE) . dans la salle des menus plaisirs. Ainsi les élections se préparent sereinement. on fait des propositions). au sein du tiers état. les doléances c’est a dire. Parfois les 3 ordres réussiront a faire un cahier commun (toutes les villes pouvaient rédiger un cahier de doléances) chaque ordre rédigé son propre cahier de doléances mais parfois un accord semblait apparaître. et le tiers état est de coté (de plus le vote n’est pas un vote par tête). on demande alors la rédaction d’une constitution qui permettrait la reconnaissance d’un certain nombre de droit individuels.578 députés du Tiers Etat. (petits cahiers. dont 220 curés (= bas clergé) . les taxes sur le sel. Devant Louis 16 : . Tous ces cahiers sont alors envoyés a Versailles. on ne conteste pas réellement la personne monarchique. leurs privilèges. le but étant de montrer a la monarchie qu’elle est trop dépensière (faste de Versailles). . la dimes.au sein du clergé 291 députés. En ville : bourgeois (cad aussi tiers état) : on est un peu plus au fait de la politique royale. La noblesse et le clergé : volonté de préserver leurs droits. notaire) .Cependant les 2 ordres privilégiés votent ensemble afin défendre leur privilèges. il ne dépend plus que du roi de donner suite aux revendications… 2) d’un « coup d’Etat » à un nuit d’éclat Conformément à la volonté du roi les Etats Généraux s’ouvrent le 5 mai 1789 à Versailles. . des critiques sur la politique royale ainsi que des requêtes (on demande. . Certains cahiers seront parfois très virulents. on laisse la possibilité au 3 ordre de rédiger des cahiers de DOLEANCES. en 4mois tout est réglé. ce que le roi n’accorde pas encore sachant très bien que s’il l’accordait il prendrait un risque. 1200 députés en tout ! L’élection va se dérouler en un temps record.270 députés pour la noblesse (90 libéraux.

(Conseil donné par les avocats afin que le roi fléchisse). C’est à ce moment qu’intervient le serment du jeu de pomme 20 juin 1789. Par la suite les 3 ordres doivent alors délibérer séparément. De plus il rappelle aux députés des EG. des députés du bas clergé répondent a cet appel et rejoigne le TE. cependant le tiers état a une autre idée en tête ! Ils ont une revendication bien précise et veulent l’exprimer. 10 juin 1789 : On a l’impression que plus rien ne bouge. leurs actions pourraient être écrasé par une réponse militaire. et décide d’autoriser elle même la levée de la perception des impôts. agissant encore comme au 5 mai 1789. Dans les jours qui suivent il convoque une séance avec les 3 ordres. cette séparation permettait en effet au roi de faire des tractations (le roi allait d’ordre en ordre afin de trouver des arrangements) . appelé « clef de a révolution »personnage emblématique du début et de la fin de la révolution française) il appelle les députés de la noblesse et du clergé a se joindre au tiers état afin de constituer une majorité et indique que si les député de la N et du C ne les rejoignent pas. sans évoquer la situation désastreuse de la France. qu’ils ne sont qu’un organe de CONSEIL. . se proclament ASSEMBLEE NATIONALE. il empruntait) . il ne levait pas d’impôt. contrôleur des finance Necker (pour les mauvaises nouvelles…). et prononce un discours afin d’évoquer les raisons pour lesquelles il les a réuni. Ce serment fera sortir le roi de sa réserve. Quelque jours plus tard. leur expliquant qu’il a besoin de leur consentement pour lever l’impôt. L’ensemble des députés. Il faut désormais choisir un lieu : la salle du JEU DE POMME Et immédiatement ils prennent une première décision. le roi pourrait a tout moment décider d’annuler ces EG. les députés jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donné une CONSTITUTION a la France. sa gravité…L’ambiance est alors tendue. ce 17 juin. Cependant tout cela est un peu fragile… L’assemblée a peur. ils réclament le vote par tête ! Ils restent alors dans cette salle des menus plaisirs faisant face au roi. considérant qu’ils représentent 96% de la nation. Puis il laisse parler le chancelier. puis l’abbé Sieyès (député du tiers état de paris. s’emparant ainsi d’une prérogative ROYALE. C’est une façon de convaincre les députés de la noblesse et du clergé. cependant le Tiers état n’existe plus… il recommence une ouverture d’Etat G. de l’armée royale au sein de la salle du jeu de pomme. il annonce alors la crise financière. (Necker était apprécié. le TE prendra ses responsabilités (menace). Ils espèrent ainsi mener des tractations avec les députés de la noblesse et du clergé. (auparavant volontairement en retrait).Le roi prend alors la parole.

(car si Paris est métrisé. père du futur Louis Philippe). Philippe d’Orléans (cousin du roi . + ils montrent également que la souveraineté a changé de camp. En effet le 25 juin cette assemblée nationale est rejoins par les députés de la noblesse. et préparent une riposte. (cf : crainte antérieure d’une attaque militaire) et c’est précisément ce que Louis 16 est en train de préparer. constituant une Milice bourgeoise. L’Assemblée va tirer partie de la défaite du roi. elle n’appartient plus au roi (plus de monarchie de droit divin) celle ci appartient désormais a la nation. A la tête des députés de la noblesse. et nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes » le 8 septembre Fin juin 1789 : le contexte semble devenir favorable pour le tiers état. « Nous sommes ici par la volonté du peuple. il fait concentrer des troupes autour de Paris. ne se montre pas déçu face aux evenements cherchant a gagner du temps. afin de reprendre la main. Louis 16 prend une décision qui le rendra de plus en plus impopulaire=renvoi de Necker. ils s’arment et s’apprêtent a rencontrer les troupes royales. Le Tiers état entend par la que le roi ne gouvernera pas avec lui. il fini par fléchir et les autorise a délibérer en commun cependant pour lui.(réaction de monarque absolu) . Et le 9 juillet 179 l ‘assemblée se proclame « assemblée nationale constituante » (ils se donnent les moyens de rédiger prochainement une constitution. Au mois de juillet il donne le sentiment d’avoir participé a tout cela. Importance de l’évènement : les parisiens prennent d’assaut une prison royale. Les parisiens seront informé très rapidement de la présence militaire dans Paris. La majorité des trois ordres sont désormais a l’assemblée nationale. Le même jour. Le roi recompose alors un nouveau gouvernement ou il place avant tout des aristocrates. l’assemblée envoie alors un de ses tribuns les plus brillants (Mirabeau) qui prendra la parole et lorsque le roi ordonnera la dispersion de l’assemblée au sein de la salle du jeu de pomme. il ne reste que 7 détenus. Louis 16 est a l’origine de tout cela sans imaginer les suites. bourgeois (= commerçants etc = les futurs sans culottes) Le 14 juillet : prise de la Bastille (détention payante). Le roi n’est désormais qu’un représentant de la nation. Les combats dans paris commenceront le 12 juillet (c’est un massacre) . Le 14 juillet. . les émeutiers se sont naturellement dirigés vers cet édifice (prison assez haut mais peu étendu). il n’y a pas encore d’assemblée. L’évènement se termine par la mort de DE LAUNAY(gouverneur de la prison). Le roi a du mal a céder mais s’apercevant que la majorité des députés sont a l’assemblé. Versailles suivra).

qui veut affamer le peuple. et vont contraindre le roi a signer le texte et contraindre la famille royale a venir résider à Paris. décapité. Fin 19e. Le Roi craint pour sa vie. en effet le sang ayant coulé. le symbole royal vacille avec la prise de la bastille. pour que le texte soit applicable il faut que le roi le signe. il se retrouve donc en situation inverse a sa situation antérieure avec les parlements. Le roi a désormais face a lui cette assemblée qui vote les loi. dans les campagnes. ce que Louis 16 va refuser de faire. on observe une révolte de la population. Le 14 juillet 1789 s’achève par l’exécution du prévôt des marchands (jacques de Flesselles) . et cette fête de la fédération a été l’occasion d’une grande fête fraternelle.Evènement symbolique car on s’empare d’un symbole monarchique . on ne souhaitait pas avoir ce souvenir. Un cortège rejoindra le château des tuileries. « Phénomène de la grande peur » les nouvelles arrivent vite a l’assemblée constituante (qui a la souveraineté). se retrouvent face au roi qui est apeuré. dans une rue que l’on appelle aujourd’hui rue de Rivoli. égalité de tous devant l’impôt. notamment a Lyon. s’installe près des tuileries. a Marseille. L’assemblée au début du mois d’aout adopte déjà des mesures : septembre 1789. Des le 15 juillet 1789 dans certaines villes de provinces. Les paysans sont persuadé que les pillages et tous ces évènements. (sorte de maire de Paris) débusqué a l’hôtel. on a organisé la fête de la fédération. une sorte de révolution. plus de seigneurs. n’ayant plus de représentant (J. les paysans pour se défendre vont vers les châteaux qui deviennent les nouvelles cibles (= la ou réside l’aristocratie). c’est a cause de l’aristocratie. se rendent a Versailles et pénètrent dans le châteaux arrivent aux appartements royaux. en réponse l’aristocratie arme donc les bandits (armes argents). 1er mesure = une chambre législative unique (monocamérisme). (les parisiens ont désormais Louis 16 sous la main) + L’assemblée quitte la salle du jeu de pomme. tentant de faire eux aussi. les députés concernés (grands propriétaires fonciers) savent qu’ils doivent prendre une mesure symbolique. couleur de la fleur de lys. Geste de réconciliation avec le bleu et le rouge auxquels le roi ajoute son blanc. Le 4 aout 1789= abolition de privilèges pour apaiser les choses (décision très large. de Flesselles étant mort) . taxes des paysans. abolition des droits féodaux. les autorités (prévôts des marchands etc) sachant ce qui s’était produit a Paris avaient tout de suite démissionné. les parisiens. Le 6 octobre 1789. amenant les paysans a s’armer eux aussi. La justice royale. la fête nationale (décision en référence au 14 juillet 1790. de plus les parisiens placèrent une contre municipalité. Ce décret du 4 aout proclame l’égalité sociale . certains brigands vont en profiter pour piller les paysans. on décide de faire du 14juillet. Lorsqu’il y a des émeutes. En province : on a vu aussi quelques évènements de la capitale. l’année suivante. 2eme = possibilité pour le roi d’exercer son veto contre un texte de l’assemblée. Section 2 : la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 aout 1789 .

Ce qui est important ici est que les Parisiens prennent d’assaut une prison ROYALE. c’est une prison d’Etat et les prisonniers sont les destinataires de lettres de cachet et de ce faite on doit payer la détention. Louis XVI prend une décision qui est impopulaire : il a renvoyé son Ministre des Finances Necker : c’est une valse pour lui renvoyé pour la deuxième fois. l’européenne de 1950. car Paris mène le ton. le 11 juillet. à l’ensemble des citoyens français comme SIeyes l’avait énoncé dans son pamphlet qu’est ce que le Tiers état. La prise n’a pas duré très longtemps car peu défendu et peu de gardes la défendait. la Prise de la bastille. Il va donc faire concentrer discrètement ces troupes autour de Paris. l’assemblée se proclame assemblée nationale constituante. Le tiers Etat le prend comme un affront. ils ont peu de moyen. c’est pour ça qu’on l’appellera ainsi. Les parisiens sont informé très rapidement de la présence de militaires autour de Paris. il montre que la souveraineté n’est plus la même. il finit par fléchir et ordonne que les 3 ordres délibèrent en commun mais dans l’esprit de Louis XVI il y a toujours 3 ordre : en effet il dit bien qu’ils doivent le faire ensemble. Louis XVI a cédé du terrain mais il avait décidé de faire un geste mais n’avait jamais imaginé ces conséquences. le message qui passe alors c’est que le Roi ne gouvernera pas avec le tiers-état. même si cette prison n’est pas très peuplée.- œuvre fondamentale. De Launay. on peut ramener du mobilier. il contestait les conditions de détention mais a été déplacé de peur qu’on l’entende ! Il y avait 7 détenus le 14 juillet. L’assemblée immédiatement va tirer parti de cette défaite du roi LE 9 JUILLET 1789. le directeur de la prison est tué : sa tête coupée mise au bout . L’assemblée est donc bcp plus consistante et le clergé dans sa grande majorité rejoint l’assemblée nationale. Le roi finit par céder. Louis XVI recompose un gouvernement et dans ce gouvernement. d’eux même ils s’arment et s’apprêtent à rencontrer les troupes royales. le contexte commence à être très favorable a partir de fin juin 1789. opposant troupes royales aux émeutiers parisiens : petit peuple de Paris : les sans-culottes. il avait déjà des armes prise au château des invalides mais il avait besoin de poudre. d’où la volonté de prendre la prison de la bastille édifice haut mais pas très étendu. même si cela ce veut discret l’objectif est de mener un assaut sur Paris. le marquis de Sade pensionnaire le plus célèbre de la bastille il n’y était pas le 14 juillet. le 14 Juillet. cela signifie qu’il se donne les moyens de rédiger prochainement une constitution comme ils avaient prêté serment lors du serment de jeux de paume. Le point d’orgue. niant l’existence de l’assemblée. Le roi n’est désormais qu’un représentant de la nation. déclaration qui inspira la déclaration universelle de 48. quand il voit la majorité des députés du clergé + député de la noblesse. Parmi ces députés de la noblesse : il y a le propre cousin du Roi : Philippe D’Orléans père du futur Louis Philippe. Les combats dans Paris commencent le 12 Juillet. elle n’appartient plus au Roi. Au mois de Juillet il a le sentiment d’avoir participé à quelque chose. Para 1 : les sources de la déclaration Suite Pour le tiers états. désormais la souveraineté appartient à la Nation. La tension monte d’un cran. Texte qui a connu a retentissement incroyable on croit en une nouvelle aire d’égalité sociale. il place avant tout des aristocrates. Le même jours. mais il veut gagner du temps en effet il veut reprendre la main militairement. En s’intitulant ainsi. en effet le 25 juin cet assemblée nationale est rejoint par l’arrivée d’une bonne 50aine de députés de la noblesse. les Parisiens vont constituer une milice : la Milice Bourgeoise.

La possibilité pour le Roi d’exercer son véto contre les lois votées par l’assemblée. en Particulier Lyon. L’essentiel ici est que l’on s’empare d’un symbole de la justice du roi. Et puis le Roi se sent déjà privé de liberté en repartant de Paris. Louis XVI est toujours à Versailles et va se rendre à Paris pour constater. on a eu exactement le même phénomène dans certaines villes : révolte. Bordeaux. Ce phénomène constaté entre la mi-juillet et la première semaine du mois d’aout : Phénomène de la Grande Peur . Marseille. On a sur le plan locale. l’aristocratie armerait donc les brigands en leur donnant des armes. Le 14 juillet 1790 on a organisé la fête de la fédération a été l’occasion d’une grande fête fraternelle ou les français ont été réunis on a donc pensé que le 14 juillet pouvait être une date adéquate pour une fête nationale. à la fin du XIX on a décidé que ce jours la serait la date de la fête nationale. mais quand il arrive. En province. elle va prendre comme décision de prendre une mesure symbolique : l’abolition des privilèges dans la nuit du 3 au 4 aout 1789. l’assemblée est obligée d’attendre pour que ces textes puissent s’appliquer. bientôt la révolte populaire gagne les campagnes. L’abolition des privilèges très larges : mais par exemple abolition des droits féodaux : taxes abolies. On arrive doucement à la Nuit du 4 aout 1789. abolition de la vénalité des offices : maintenant on exerce une fonction non plus en fonction de sa capacité financière mais en fonction de sa compétence. . débusqué à l’Hotel de Ville. décapité. petit à petit les instruments de l’absolutisme sont entrain de vaciller. Les nouvelles arrivent vite à l’assemblée constituante. Et dans ces villes. on la décidé en référence au 14 juillet 1790 et non pas au 14 juillet 1789 car le sang a été versé. . Le 14 juillet s’achève par l’exécution du Prévôt des marchands : le maire de Paris qui s’appelait Jacques de Flesselles. des brigands vont en profiter pour piller les paysans. Le roi a perdu une bonne part de son pouvoir. les paysans en réaction vont donc s’armer pour se défendre et il vont même aller au delà car une rumeur cours : « les paysans sont persuadé que si la situation dégénère à ce point c’est parce que les nobles ont orchestré toute cette révolte. avant c’était sa souveraineté. Et de ce fait. le roi n’a plus de représentants : décapité ( Flesselles). de l’argent. C’est donc l’inverse de la procédure législative antérieur : le roi se retrouve dans la position des Parlements. La prise de la bastille s’achève le 14 juillet. Il va donc aller voir le représentant nommé par les Parisiens on lui remet les couleurs de Paris et il va apposer la cocarde blanche.Une chambre législative : monocamérisme. voulu imiter ce qui s’est produit à Paris à partir du 15 Juillet 1789. il a peur. Mais Paris ce n’est pas toute la France. à l’assemblée constituante. ils pensent que l’aristocratie veut affamer le peuple. de propriétaires de châteaux. va adopter une série de mesures qui figureront plus tard dans la constitution : en septembre 1789 : . La date du 14 Juillet n’a pas été choisie. » Ainsi les paysans persuadés de cela vont cibler les châteaux. Cela proclame donc l’égalité sociale cependant il va falloir très vite déchanter : seul la bourgeoisie tirera véritablement profit de cette abolition des privilèges. ce qui s’est produit à Paris. voyant ce qui se passe. il y a un certain nombre de propriétaires fonciers. Les rôles se sont inversé. la c’est son pouvoir de justice royale.d’un pic. il va refuser. Toulouse les autorités sachant ce qui s’est produit à Paris on toute de suite démissionné de peur d’être décapité. on l’a vu aussi dans certaines régions françaises. le danger vient de Paris. L’assemblée dans la foulée. ils vont donc systématiquement piller les châteaux. mais il doit encore signer le texte pour que le décrêts d’abolition des privilèges passe.

a reussi a quitté la France pour rejoindre l'Italie puis Londres. Cette date : ph de la gde peur de ce fait le travail de l'ass est considérablement ralenti.Au moment où l’assemblé l’a voté. la logique aurait été de le supprimer mais ils ont voulu lui donner quand même quelques prérogatives. Angleterre. 17e comme Pufendorf qui était un théoricien du dt naturel. se retrouvent face au Roi apeuré. On placera le texte de la déclaration en préambule de la future constitution de 1791. Parmi ces am : La Fayette. des complots contre révolutionnaire. elle s'interrompt brusquement puis les discussions reprennent vers le 10 12 aout. Les émigres se sont en priorité les ennemis de la république. le 6 octobre 1789. Selon lui les ind ont des dts qui leur appartiennent directement à l'état de nature. cour pour les citoyens. elle s’installe tout près du château des tuileries. rue rivolie. 09/09/2011 Dans cette ass constituante. A l'ass constituante il y a un gpe de noble 13 députés « les américains » qui sont aller combattre auprès de ces am qui ont proclamé l'indépendance. Les réacteurs se sont inspirés de la déclaration d'indépendance am du 4 juillet 1776. pour fuir. les Parisiens se rendent à Versailles et pénètrent dans le Château et arrive aux appartements royaux. Condorcet. Là. Ceci fait bp contre les émigrés. pénalise les émigrés. On commence déjà des attentats. Les français quittent la France car craignent les révolutionnaires. Le plus jeune. Cette déclaration de 1776 a inspiré nos député sur la forme mais on retrouve sur le fond des idées intéressantes : le dt à l'égalité. Est émigré ttes pers qui a quitté la France depuis le 15 juill 1789 et qui n'est pas revenu. un comité de plusieurs deputés est formé. la liberté et la recherche du bonheur. se sont réfugies en Italie. . Il y a d'autres motifs d'inquiétude a l'ass : c'est le ph de l’émigration. il savait qu’il allait s’en servir et donc se discréditer de plus en plus. le dt à la vie. Les émigrés s'attaquent à ces autorités. les Parisiens ont donc le roi sous la main. Il doit préparer la future constitution. A la seance du 26 aout 1789 on adopte ce texte ac une priorité : les députés voulaient surtt que le texte soit très clair. J Locke = il donne a ces dts un fondement naturel : la raison. Maintenant qu’il a le veto. Il ne faut pas croire que c'est l'état qui leur a accordé ces dts.. concession mais le roi refuse toujours de le voter. L'ass se met au travail plus sérieusement dès le 27 juillet. On s'attaque à ts ceux qui ont remplacé les municipalité en place. ( avis du profs) En même temps en accordant le droit de véto au roi. les mbres de ce comité exposent que cette constitution a venir doit reposer sur les droits de l'homme et ils disent que ces dts de l'homme doivent etre protéger. elle était confrontée au véto du roi. Louis 16 a deux frères. Formé d'une dizaine de députés ui doivent reflechir à un projet de constitution. Au mois d’octobre.. futur Charles X. Discussion qui dure jusqu'au 4 aout. un piège donc. Influence de la constitution am de 1787 qui établit un régime de séparation des pouvoirs. L’assemblée a en effet quiter la salle des jeux de paumes de Versailles. il était déjà venu la veille ou il avait dit qu’il signerait le décret mais ne l’a pas fait ils sont donc revenus pour le faire signer et vont contraindre toute la famille royale à quitter Versailles pour Résider au Château des tuileries. Le 9 juillet 1789. simple. La plupart sont des aristocrates. L'ass est en conflit ac le roi. Sur le plan des principes : Les am avaient puiser leur source sur les philosophe du 18e.

De plus. pas eu le courage politique de la part des députés. L'ind est libre de faire ce qu'il veut. actions qui nuisent à la société. La presse est très présente au moment de la revol. L'état ne prendra pas partie pour une religion. imprescriptible et sacré de l'homme »dts que l'on possède à l'état de nature. Dans le texte de la DDHC.liberté de sureté : elle est exposé à l'ART 4. C'est le cas en part de l'esclavage. La sureté est une garantie contre les arrestations. Ce qui n'a pas était fait. Il y a un ppe de laïcisation de l'état. Elle était très influente. ART 8 et ART 9. On peut voir cela comme une liberté de la presse. Elles sont un frein à l'individualisme. En 1788.ppe de la liberté d'opinion : d'ab liberté de penser art 10 « pourvu que sa manifestation ne trouble pas l'ordre public ». même religieuses » Les constituants n'affirment pas la liberté de cultes. Avant la déclaration de 1789 la religion était celle de Louis XVI. Cette nation doit etre capable de def l'interet général et prendre des décisions dans l’intérêt général et ses décisions s'appeleront des lois qui doivent s'appl à tous. La loi définit ce que sont les actions interdites. 3 ART relatif à la justice dans la DDHC : ART 7 . La Nation est une entité abstraite ds laquelle sont placés tt les citoyens. La loi : on lui voue un . il y avait une soc qui s'était formée à Paris la soc des amis des noirs. La DDHC contient 2 libertés collectives : ce sont les libertés de la nation (= ens des citoyens) 13/09/2011  la première de ces liberté coll est la souveraineté nationale ART 3 de la DDHC. liberté d’écrire et liberté d'imprimer. tt ce qui ne nuit pas à autrui. Celles ci existaient depuis l'ancien régime. on a la certitude d'être à l'abri de type de cpts arbitraires. rien sur la liberté d'association et de réunion. « La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires » (art 8) = ppe de la légalité des peines La loi prevoit quelle seront les sanctions appliquées « les infractions sont def par la loi » (Art 7) = ppe de la légalité des délits Art 8 « nul ne peut etre puni qu 'en vertu d'une loi établie et promulgué antérieurement au délit » ppe de non rétroactivité des lois pénales Art 9 : ppe de la présomption d'innocence . les ind. Les libertés économiques n'ont pas non plus été proclamées. Dans le même sens. on a abolit le corporation de métiers. Elle expose des ppes principaux concernant la liberté : . .2)le contenu de la déclaration Cette déclaration def « les dts naturels inaliénable. L'ens des citoyens sera capable de def ce que pourra etre l’intérêt général. La déclaration aurait pu aller bp plus loin.la liberté de conscience : exp a l'art 10 « nul ne doit être inquiété pour ses opinions. Elle était en contact regulier ac les députés de l'ass constituante afin d'abolir l'esclavage. Ils n'ont pas voulu les reconnaître CAR en faisant partie d'une assoc la liberté ind est mise de coté au profit de l'assoc et en 1789 on est très attaché à la liberté individuelle. On voit que la censure est très présente au 18e s. la détention et contre les condamnations. elles imposaient des contraintes pour exercer son métier. La souv appartient à la nation.

On ne fait pas de distinction de naissance. A l'ART 6 il est précisé que les fonctions publiques ne seront attribuées aux citoyens que « selon leurs capacités. Pour les constituants il n'y a pas de rupture d'égalité car la barrière de l'argent n'est pas infranchissable. Sont citoyens passifs : les femmes. Ils vont conditionner cette participation au droit de vote à ceux qu'on nomme les citoyens actifs qu'on opp au citoyen passifs. Ensuite il faut être un homme et pour finir il faut être agée d'au moins 25 ans. être âgé de moins de 25 ans et payer un impôt inférieur à 3 journée de travail. En proclamant l'égalité civile on a la confirmation que les privilèges sont abolis. Cette séparation des pouv permettra de garantir les libertés individuelles. les députés ont mis en avant les capacités personnelles de chaque ind et en fonction de ces capacités personnelles on pourra ou nn participer au pouv pol. Sont citoyens actifs ceux qui payent l’impôt direct et cet impôt direct est de 3 journée de travail. Ils peuvent voter car ils contribuent aux financement de la nation. Tout le monde ne peut pas etre un représentant de la nation. ART 2 reprend ts les dts naturels et imprescriptibles de l'homme. Le cule de la loi montre que cette source du dt est la plus considérer à l'époque car s'est l'exp de l'interet général. ART 6 « la loi est l'expression de la volonté général »  la seconde de ces liberté collectives est la séparation des pouv. Égalité de ts les citoyens devant la loi et devant la justice. Les constituants ont montré que ts les hommes ne disposaient pas des mêmes qualités morales. Elle rep la volonté de la nation. La nuit de 4 aout est encore présente dans les esprits. Cet ART n'a pas fait apparaître le ppe d'égalité parce qu'on a voulu limiter le ppe d'égalité et parfois même supprimer cette égalité. On n'y trouve pas le ppe d'égalité mais le ppe de liberté. On a souhaité affaiblir le pouv royal avt cette déclaration car le pouv royal avait les 3 pouv.culte. leurs vertus et leurs talents » ART 17 dt de propriété reconnu et c'est un ppe inviolable et sacré. . Elle est inscrite ds la DDHC. dans l’intérêt de la nation on peut vs privée du dt de propriété. C'est le premier ppe exposé ART 1 « les hommes naissent et demeurent libres et egaux en droit ». Il peut etre remis en quest « pour cause de nécessité public ». L’impôt était la revendication la plus exprimé dans les cahiers de doléances. A l'ART 6 on peut lire que ts les citoyens sont désormais admis aux emplois publics. A l'ART 13 on reconnaît l'égalité des citoyens devant l’impôt. Il s'agit d'une égalité civile a priori. Cette pers qui serra privée de son dt de propriété bénéficiera « d'une juste et préalable indemnité » L'accès des citoyens en 1789 à la fonction politique n'existe pas. La DDHC c'est surtt les bourgeois qui en tirer le plus de bénéfice. Le principe d'égalité : Il est affirmé dans le texte. le dt a la résistance et a l'oppression : ppe de sureté. C'est l'origine de l'expropriation. A l'ART 6 on expose le ppe du suffrage universel et ils reconnaissent que ce ppe ne doit pas être reconnu. intellectuelles et ils tirent les csq : teir compte des différence de chacun Le ppe d'égalité devra tenir compte des différences de chacun. Sur ce point. le dt de propriété.

Ce maire est élu. Pleins de députés proposent leurs projets notam un qui prop de découper la FR en dpt carré en partant de Paris mais cela pose pb . Le roi en tant que chef de l’exécutif va diriger cette administration. Mais PARADOXE : le roi est a la tête de l'admini mais il ne nomme pas les mbres car c'est le ppe de l'élection. Elle a eu un profond retentissement en France et dans le Monde. On généralise le ppe de l'élection car il faut qu'on ait le sentiment que la nation est représentée. Cette réforme est la première car en créant cela les députés de l'ass constit s’arrangeaient pour faire du dpt une circonscription qui sert à ttes les institutions. L'organisation municipal : texte du 14 décembre 1789. Elles existaient déjà. on a retenu le ppe de la collégialité. On a eu moins de difficultés à les dessiner. Les très petites provinces ont été regpées quand on a pu le faire pour faire un dpt. Dans un canton on sait qu'il y a des citoyens actifs (généralement 7000). Le décret du 22 dec 1789. Tous ceux qui travaillaient pour les provinces étaient des officiers. Les dpts ainsi que les districts sont composés d'un personnel administratif élu. Il y avaient des paroisses qui existaient et pour la plupart d'entre elles on les a transformé en municipalités.l'abbé Siéyes a travaillé ac un avocat Thouret. Ce texte prévoit d'ab la création de départements. En dessous des cantons. Et les provinces normal = un dpt. Chaque commune est dirigée par un maire. Dans ce décret. structure très décomposée. cantons. Il y a de forte pression pour défendre sa propre région et on va créer des dpts et les circonscriptions admini inf qui ont été crée par une loi du 22 dec 1789. Ainsi chaque dpt pourra faire entrer ces impots. On parlait avant du prévaut. 19/09/2011 Le nombre définitif de dpts est de 83 en fevrier 1790. qui crée dpts. initialement s’était pour résorber la crise financière. Elles sont des circonscriptions administratives de base. Ce texte prévoit la création des municipalités.chaque district sera lui même subdivisé en cantons (de 3 à 4). Le pouv ne doit jamais être . Les gdes provinces ont été scindé en plusieurs dpts. La constituante ne veut pas conserver cela. Comme pour ttes les admini. Le cadre géographique d'avant ces dpts : les provinces.Cette déclaration traduit surtt les idées de la bourgeoisie. On annonce entre 75 et 85 dpts Chaque dpt sera subdivisé en district selon la taille du dpt (de 3 à 9 district). Cette administration est hiérarchisée. Une administration se met en place. n'évoque pas les municipalités et le canton ne possède pas de personnel administratif car c'est juste une circonscription électorale. La monarchie avt 1789 avait créé des provinces (33) chacune était administré par un intendant. Ce projet va devenir le texte du 22 décembre 1789. districts. un autre veut cré 120 dpt mais ici lourdeur administrative. les municipalités. Cette déclaration a favorisé les intérêt de la classe la plus présente à l'ass constituante: la bourgeoisie. Ceci a été le résultat d'un travail assez long pour délimiter chacun de ces dpts. Section 3 : l’œuvre administrative et judiciaire de la Constituante 1) l'expérience de la décentralisation On date de 1789 la création de départements et on va créer en dessous d'eux tt un découpage administrative ac des départements et des circonscriptions inférieurs. on mentionne que les représentants de la municipalités seront eux aussi désigné par le ppe de l'élection. On va retenir le projet de deux députés : .

Pour travailler.  l'organisation judiciaire : loi des 16 et 24 août 1790 : loi sur l'organisation judiciaire. ce juge de paix était une bonne idée. On va prévoir un statut particulier. de districts. La priorité : simplifier l'org judiciaire. Il n'y avait pas de lien entre le pouvoir central Louis 16 et ses ministres et les administrations. L'arbitrage n'est pas obligatoire. . La particularité de ce texte tient ds le fait que l'on a crée a Paris un conseil général de la commune de Paris. Si la conciliation échoue : la partie auront essayerons mais devront aller jusqu'au procès. Elles essayeront de nommer comme arbitre soit une pers qu 'elles connaissent ttes les deux ou qu'elles ne connaissent pas du tt. L'impulsion politique va être donné par ce conseil général de la commune de Paris. Si on parvient a l'arbitrage. Une volonté politique : limiter le nbre de procès. il pourra être rendu exécutoire. ils vont solliciter une tierce pers. Un texte du 21 mai 1790 montre qu'on ne veut pas que Paris soit une ville comme les autres. Paris n'a pas le même statut que l'ens des municipalités frçse. Ensuite le juge de paix organise la conciliation. L'arbitrage sera assuré par ce que l'on appelle un tribunal de famille présidé par le juge de paix et siégeront dans ce tribunal le reste de la famille. Le juge de paix doit rendre une justice paternelle et une justice surtt conciliatrice : une justice équitable fondée sur le bon sens. Ce juge de paix est élu pour 2 ans. 2) la nouvelle conception de la justice A l'ass constituante siège a peu près 200 avocats (hommes de lois). Procédure d'arbitrage : les deux parties en litiges ne manifestes pas l'intention de faire un procès. un conseil municipal et un bureau municipal. Il est compétent pour statuer das les petits litiges. Ce conseil général fonctionne de manière parallèle a la municipalités de Paris. il va le soutenir et soutenir le régime de la terreur de Robespierre. . Il est composé de 145 mbres. Les députés de l'ass constituante vont calquer cette org judiciaire sur le modèle administratif qui a été créé. Ce conseil va porter secours a Robespierre. Par l'institution de ce conseil. Ce juge de paix fait également lieu d'arbitre. C'est souvent en cas de succession. Au niveau de la justice civile : -Rien au niveau de la municipalités. Paris dans les années qui vont venir dispose déjà d'un gvt qui est quasi légal et qui va faire concurrence aux instituions pol. Les constituants vont entièrement reformer la justice. elles iront voir le juge de paix. S'il arrive a mettre les 2 parties d'accord on évite le procès. il existe le juge de proximité. Le juge de paix avt tte procédure va réunir les parties et il va essayer de concilier les 2 parties. On l'avait supprimer en 1958. On a fait cela bien ap. le maire sera secondé d'un conseil municipal ac des citoyens élus par les citoyens actifs et un bureau municipal qui est consulté pour avoir des conseils et est composé d'1/3 des mbres du conseil municipal. Cette réforme administrative dans les mois qui vont suivre va faire ressortir un pb. Cette réforme de la justice est l'une des plus urgente et elle est aussi l'une des plus nécessaire.Au niveau du canton et au niveau de chaque canton on va créer un juge de paix. Il y a une hypt où l'arbitrage est rendu obligatoire : pour les litiges familiaux. Ce texte donne à Paris un maire élu par les citoyens actifs parisiens. Auj. Cela dépend de la volonté des parties. Si on n'y parvient pas. ils sont du même esprits. Cette composition de l'ass constituante montre l’intérêt que les députés peuvent porter a la justice.exercé seul. Cette tierce pers doit être neutre. Le pb : les relations entre le rois et les administrations de dpts.

les jurés se prononcent à la fois sur la culpabilité et sur la peine. 22 juillet 1791. . L'appel circulaire : l'appel est jugé par un autre tribunal de district voisin. Ces tribunaux criminels a terme vont devenir les cour d'assises. les juges . qd un pb d'interprétation se posait. 545 districts et chaque tribunal de district est compétent pour juger en appel des décisions des juges de paix. Ce tribunal de cassation est composé de 42 juges cad 1 juges pour 2 départements et Ces 42 juges sont élus pour 4 ans. .Au niveau du district : rien en matière pénal. Au cours de ce débat. Ces jurés à l’époque sont chargés de se prononcer seulement sur la culpabilité de l'accusé. Ce tribunal cassera toutes les décisions pour lesquelles la forme n'aura pas été respecté. il y a eu tt un débat sur l'opportunité de maintenir ou nn la peine capital. Statue sur des affaires civiles un peu plus imp que devant le juge de paix. Les constituants vont créer un code pénal. Ils sont formés de 3 juges (3 officiers). Elle est construite en 1792. IL n'y a plus de juridictions supérieures. Au niveau de la justice : atteinte au ppe de la séparation des pouvoirs. En France. Cette loi crée également des jurés populaires. le tribunal de police municipal soit prononcera des amendes (le plus courant) soit une peine d'emprisonnement qui ne peuvent jamais être sup a 8 jours. On a conservé la peine capital et on a adopté un nveau mode d’exécution moins « brabares » : le docteur Guillotin a émis la proposition d'introduire la guillotine. Dans ce code pénal. Chaque tribunal de police correctionnel est présidé par le juge de paix et ce juge de paix est secondé par deux assesseurs. Ces 3 juges sont choisi parmi les officiers municipaux élus qui représentent la municipalité. -Au sommet de cette organisation judiciaire : on crée un tribunal de cassation auj a laissé place a la cour de cass. Ce premier code pénal est adopté le 25 septembre 1791. Pour sanctionner ces petites infractions. Dans ce texte de 1790. un adversaire de la peine capital : Robespierre. Au niveau de la justice pénale: On a tjr une distinction en 3 degrés qui repose sur la classification des infractions : -contravention -délit -crime En fonction des infractions. Ce tribunal dépend du pouvoir législatif. Il est crée par les lois des 27 novembre. 1er décembre 1790.Au niveau du canton : dans chaque canton on crée un tribunal de police correctionnel crée par le décret des 19. 22 juillet 1791. Ce tribunal statue sur les délit et pour sanctionner : soit des amendes soit un emprisonnement qui ne peut être sup à 2 ans. . -Au niveau du département : une juridiction pénale est crée. Auj. Ils sont crée par une loi du 7 février 1791. A l'époque. Ce tribunal a été crée par un décret des 19. On peut faire appel des tribunaux de district par un appel circulaire. Ce tribunal statue sur les pourvoi formés contre les décisions de tribunaux de districts en mat civile et contre les décisions du tribunal criminel. On va crée ds chaque dpt un tribunal criminel. on précise que « le tribunal de cassation est établi auprès du corps législatif ».− Au niveau du district: un tribunal de district composé de 5 juges élus pour 6 ans. Il existe un tribunal de police municipal au sein de chaque municipalité. on va faire appel a différentes juridictions.Au niveau municipal : on va créer des tribunaux de police municipale.

La 1er offensive a été lancé contre les magistrats. aux députés. y être incorporé. Ce ppe permet de se défendre soi même et on peut choisir le défenseur de notre choix. Ils vont alors utiliser le référé législatif Les juges du tribunal de cass vont se référé a celui qui a fait la loi cad a l'ass. Une fois l'interprétation donnée par les députés. nous défend c'est un défenseur officier. le tribunal de cass peut statuer. Les tribunaux rendent des jugements CAR le terme de cour et le terme d'arrêt étaient des termes monarchiques. A la seance du 10 sept 1789. Les députés soit reformulent la loi soit ils en font une nvelle. . La 1er offensive : la nuit du 4 aout car suppression des privilèges pour les mbres du clergé et suppression de la dîme. On ne verra jamais apparaître le terme arrêt. On s'y intéresse pour sa richesse. qu'il soit nationalisé. Avant 1789. L'église pourrait devenir un élément de la nation. l'individualisme et l'égalité. l’Église a son propre statut. Section 4 : la Réforme religieuse 1) la dégradation progressive des relations entre l’Église et l’État En 1789. il y a d'autres aspects. de ce fait on a gommé ce vocabulaire. 20/09/2011 Ses biens intéressent les constituants. TALLERAND qui est éveque. Le pouvoir judiciaire dépend en réalité du pouvoir législatif. C'est Napoléon qui en 1804 veut revenir à un vocabulaire que l'on a auj. La constituante va réformer complètement le statue des hommes de lois. Mais ils vont le faire indirectement. Le clergé n'a plus de patrimoine. c'est une nvelle justice mais qui va fonctionner ac du personnel de l'ancien régime. elle est très structurée. Désormais tous les magistrats sont élus par les citoyens actifs et la loi exige que chaque candidat a la magistrature est exercé pendant au moins 5 ans (10 ans pour les juges du tribunal de cassation) la profession de juge ou d'avocat. Elle a un patrimoine très imp. Les juges sont soumis à la volonté du législateur.du tribunal de cass n'ont pas le droit d'interpréter la loi. c'étaient des officiers. Si un ami nous aide. Tout cela va durer jusqu'en 1804. L'ass retient immédiatement cette prop et par le décret du 2 nov 1789 l'ass nationalise le patrimoine de l'église. L'assemblée attendait cette prop mais a fait l'effet d'un coup de tonnerre. Toutes les juridictions qui ont été créé s'appellent des tribunaux. Les hommes d'église ont des privilèges auxquels ils tiennent bp. Les avocats : loi des 2 et 11 septembre 1790 : la constituante supprime l'ordre des avocats. Les avocats disparaissent. Les députés de l'ass constituante pour leur gde majorités sont catholiques. A la place on a instauré le principe de la liberté de la défense. propose que les biens du clergé soient mis a la disposition de la nation. Toutes ces particularités choquent bp les hommes de la révolution car on est a l'heure où on veut proclamé la liberté. Ils vont tt de même réformer l'église. La patrimoine de l'église pourrait aider a résorber cette crise financière tres conséquente et très imp. Le clergé est divisé. A coté de ce patrimoine. son propre droit : le droit canonique.

La papauté rappelle bien que la nation frçse. Le Pape condamne tt les ppes de la révoltuion. chasteté : ces vœux vont assez mal ac les libertés individuelles qui viennent d'être reconnues. La Pape PIE VI prend position fin du moi de mars 1790. Ces religieux vont vivre ailleurs et sans un ordre auxquels ils peuvent intervenir. − On transforme les conditions de nomination des ecclésiastiques. On ne laisse pas le temps au clergé de riposter. Il en reste 83 (qui est le nbre de départements) soit un évêché par dpt. Dans les petites municipalités on les supprime. Ceux qui ont refusé ce serment on été appelé les prêtres insermentés ou les prêtres réfractaires. On reproche a ces ordres religieux. ils sont assermentés. Ce sera un serment de fidélité a la nation. On va le supprimer brutalement et on va le faire dans cette constitution qui a été voté le 12 juillet 1790 et signé le 24 aout 1790. représentant de la nation.L'ass a pris cette décision car le clergé n'a plus d'existence en tt cas comme ordre au même titre que le tiers état et la noblesse lors de la nuit du 4 août 1789 comme ce n'est plus un ordre il ne doit plus avoir de patrimoine. Réactions à ce texte : . un certain cpt : il prononce comme les vœux comme la pauvreté. L'ass va décider de s'attaquer au clergé régulier (ce sont ts les religieux qui vivent à l’écart de la soc dans des monastères). Ce serment est un serment politique. Ceux qui acceptent de prononcer le serment on les appellent les prêtres jureurs. Par cette protestation fait une marque de soutien a Louis 16 et critique la liberté des cultes car la religion des sujets du roi de France était le catholicisme. Les paroisses vont être diminuées. L'état n'a pas le dt d'intervenir sur ces questions d'ordre religieuse. cliché a l'égard des moines et on supprime ce clergé régulier par un décret du 13. II) la constitution civile du clergé La réforme du clergé séculier est l'objet de la constitution civile du clergé. Leur cpt choque. Entre la révolution frçse et la question religieuse. Avec cette réforme on va supprimer 52 évêchés. Il est nommé normalement par l'église. Ce texte contient 3 dispositions importantes : − La transformation de ttes les circonscriptions ecclésiastiques. tous les hommes d'église seront élus. Et elle l'a nationalisé pour des raisons financières. Au départ. on voit le début d'une rupture des relations. On crée la rupture ici. La plus imp est un évêché. Ce serment va être a l'origine d'une scission au sein du clergé entre ceux qui vont accepter le serment et ceux qui vont refuser. obéissance. Les députés impose à ces hommes de prêter un serment part avant d'entrer en fonction. Ces mbres du clergé régulier sont critiqués en part on critique le célibat et en 1792 on instituera le divorce.19 février 1790. On attendait une réaction de la hiérarchie ecclésiastique : la papauté réagit fermement. les députés frçs n'ont pas a engagé de réforme religieuse. au roi et surtt un serment de soutien à la constitution. Ce texte est le point de départ de la rupture déf entre la royauté et la révolution. La constituante permet a des non catho voir à des athées d'élire les mbres de l'église. Cela entraîne une baisse des effectifs au niveau des curés. − On va transformer les ecclésiastiques en fonctionnaires de la nation. Désormais. c'est un texte de rupture ac la monarchie de droit divin. il y avait en France 135 évêchés.

Dans un premier temps il refuse de signé ce texte car il a le sentiment qu'à travers l'église c'est lui qu'on attaque. la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif. La constitution va préciser quels seront les représentant de la nation. La France va se divisée. On va constater rapidement que cette constitution. il définit la nation : est « un corps d'associés vivant sous une loi commune et représenté par la même législature ».  2eme réaction : le clergé. 26/09/2011 L’attachement a se principe de la représentation tient dans un postulat majeur. on ne peut pas admettre que l’ensemble de la population exercent le pouvoir directement. A défaut de réponse de leur part ou en cas de protestation. Seul 7 évêques sur 160 prêtent le serment alors que la moitié des prêtres prêtent le serment. ce statut est donné par la constitution. Cette idée les constituants tt de suite la reprennent dans la DDHC a l'art 3. l'assemblée pourra ordonner de poursuivre cet ecclésiastique comme perturbateur de l'ordre publique. Par la suite son entourage religieux lui conseille de le signer. il mettait en avant son attachement à un . Il se résigne a le signer. Et de ce fait il qualifie le peuple de nation. cette réforme va créer une division profonde au sein du clergé mais au delà du clergé ce sont les frçs qui vont se retrouver dans cette réforme car les frçs pour la plupart sont tous croyants. Si la nation veut s'exprimer elle ne peut le faire que si elle a un statut juridique. − le roi : c'est un représentant permanent de la nation mais un représentant PERMANENT à la différence des députés qui ont un mandat et donc s’il décède on appliquera les lois fondamentales de la monarchie : son fils ainée sera son successeur. Dans cet écrit. parce que dans un pays comme la France en 1791. Un gd nombre a refusé la reforme mais aussi de prêter le serment imposé par l'ass. Il y a donc deux messes au même moment. 1) La souveraineté nationale L'abbé Siéyès : on lui doit d'avoir dvlper cette idée de nation mais également les csq de ce concept de nation. cette souveraineté n'appartient désormais qu'à la seule nation. Face a ce cpt les députés vont ordonner a la fin du mois de nov 1790 de prêter le serment civique. c’est pourtant ce système qui a été prôné par Rousseau qui défendait ce système de souveraineté populaire mais même lui reconnaissait qu’il était très difficile de parvenir à ce système et avait trouvé une parade. Section 5 : la Constitution du 3 septembre 1791 Cette Constitution est rédigé au dernier instant mais en pratique les ppes de cette constitution sont déjà appliquer : la souveraineté nationale. La souveraineté ne peut pas être exercé par un seul individu. C'est une menace. c'est au peuple de décider. Il l'a fait dans un écrit présenté en février 1789 un petit pamphlet « Qu'est ce que le tiers état ». 1er réaction : celle de Louis XVI. Cette consitution de 1791 précise quels sont les représentants : − le corps législatif : rep les citoyens frçs à travers les députés. Alors il faudrait pour cela réunir tous les français en assemblée générale. Il part de la souveraineté et il soutient qu'elle appartient au peuple mais le peuple il va l'envisager dans sa globalité.

Autre conséquence réside dans les restrictions apportées au droit de vote. Cet assemblée s’appellera l’Assemblée législative.On rejette le mandat impératif. les électeurs avaient trop de marge de manœuvre sur les représentants. il ne lui appartient pas de les rendre applicable. ce dernier disait : « la plupart des concitoyens n’ont ni l’instruction. . ni les loisirs nécessaires pour vouloir décider eux-mêmes des affaires public. l’Angleterre a une chambre des Lords qui représente la noblesse et une chambre des communes il ne serait pas logique de l’adopter en France car depuis la nuit du 4 aout il n’y plus d’ordres. les citoyens actifs réunis dans le cadre du canton vont élire les électeurs du second degré. c’est à contre courant que ce que proposer la Déclaration de 1789 or ce SU de 1789 n’est pas un vrai SU car on fait une distinction entre citoyen actif et citoyen passif avec comme critère l’aisance financière. en 1791. et on veut travailler vite en France : la révolution c’est modifier les institutions. En dépit de cette anglomanie. Il manque un élément mais l’assemblée ne peut pas promulguer les lois.Elle a seul l’initiative de les discuter. en 1789 on admire beaucoup les institutions anglaises et en particulier le jury. qui correspond assez bien aux vœux de Sieyès. . on parlait d’une anglomanie. Avec le mandat représentatif sont totalement libre et vont pouvoir faire valoir les intérêts généraux de la nation. 2) La séparation des pouvoirs. Les électeurs du second degré sont des citoyens actifs mais paient une contribution un peu plus élevée 10 journée de Travail. Il y a une grosse influence de l’Angleterre. Leur avis est donc de nommer des représentants beaucoup plus capables qu’eux même de décider. » On a donc une fonction tout à fait simple des citoyens : une fonction d’électeur. . Plusieurs conséquences au mandat représentatif : . il vont élire les députés de la prochaine assemblée législative. . travailler vite avec deux chambres est beaucoup moins évident : navette parlementaire qui aurait considérablement ralenti le processus législatif. Une fois que les citoyens du second degré sont élus.autre type de mandat : le mandat impératif : celui lie les représentants à ses électeurs qui gardent tjrs le contrôle sur la personne qu’ils ont désignés. elle est seule à avoir l’initiative des lois.Elle a en charge le vote des lois. Cela a une certaine logique.Avant de les voter. on a refusé de créer deux chambres des représentants. le rôle de la nation est donc en tant qu’électeur de désigner des représentants. Le système qu’on a choisi est le système représentatif. Attributions de l’assemblée : . La promulgation appartient au Roi qui dispose d’un Droit de Veto : . Comment va-t-on procéder à l’élection de l’Assemblée ? Ce sera un scrutin à deux degré. qui est une chambre unique composée de 754 députés élus au suffrage censitaire pour deux ans. Avec un mandat impératif.Le roi peut opposer son veto sur un même texte pendant la durée de 2 législatures.Et le veto du roi est suspensif . Chaque département a un nombre proportionnel de députés à sa population. Cela veut dire qu’on rejette le mandat des députés aux Etats généraux.

ne rien lui réserver dans la Constitution de 1791. ils ne sont responsables que devant le Roi. cependant dans ce cadre la il ne peut pas décider de la paix et de la guerre.Le roi peut donc s’opposer à un texte pendant 4 années. Autre prérogative du Roi. leurs enfants. Se sentant privé de sa liberté Louis XVI. Et il est surveillé constamment au château des tuileries. Or Il fallait le justifier : les constituants ont fait courir le bruit que Louis XVI avait été victime d’une tentative d’enlèvement par des royalistes ainsi toute l’épopée de Varenne. et Louis XVI est placé sous la garde des autorités locales. Il dirige l’administration mais il ne contrôle pas les membres de cette administration alors même qu’il est le chef de cette administration car tous les administrateurs sont élus. il décide de fuir la France. il a perdu beaucoup de sa popularité. On retrouve ce qui s’est passé le 17 juin 1789 : la première mesure prise été de se réservé la priorité dans les comptes de la nation. il a mis du temps à la signer. Louis XVI a une perception négative de la révolution française : car il désapprouve un grand nombre de décision qui ont été prises et notamment une en particulière : la constitution civile du clergé. il est un représentant de la nation et représentera la nation sur le plan de l’exécutif en collaboration avec 6 Ministres. Au moment ou on discute le contenu de la constitution et notamment aux prérogatives à attribuer à Louis XVI : un épisode la nuit du 20 au 21 juin 1791 : la fuite à Varenne Louis XVI va tenter de quitter la France pour trouver refuge en Autriche. on craint aussi une émeute populaire. cette berline s’arrête dans un relais de poste : le gardien reconnait le roi car le portrait du roi figure sur les assignats (monnaie de l’époque) et il a immédiatement averti les autorités locales. et un des frère du Roi : le comte de Provence quittent dans la nuit le château des tuileries. il a perdu de sa crédibilité et il a déçu car il s’est comporté comme un traite. les députés suspendent Louis XVI de toutes ces fonctions et on ordonne son retour à Paris : retour le 25 juin. Cette Fuite à Varenne. Ce droit de véto a une petite limite : il ne s’applique pas pour les lois financières. Dès qu’ils sont informés. De plus cela serait trop facile pour le roi. il creuserait le déficit. Qu’il nomme et révoque librement. Paradoxalement on l’a remis sur le devant de la scène. il est surveillé. on rétablit le Roi dans ses fonctions. On va donc le désigner comme chef de l’exécutif. Il y a une réaction à Paris. Marie Antoinette. L’assemblée reste maitre des finances. est favorisé au pouvoir exécutif. Et pour bien marquer cette séparation des pouvoirs. Ce véto est donc très contraignant pour le législatif. Les parisiens l’ont ramené dans la capital. C’est la confirmation de cette décision du 17 juin 1789. Louis XVI. la sœur du roi. Face à cette menace potentielle. Mais la logique quand on l’a ramené aurait voulu qu’on élimine Louis XVI. RQ : on perçoit déjà que le législatif dans ce texte de 1791. De plus le droit de véto ne peut s’utiliser sur les questions militaires : laisserait la possibilité au roi de neutraliser l’armée. au départ il prétend être un voyageur ordinaire. Ce qui satisfait les français. Il va prêter ce serment le 13 septembre 1791 date à laquelle le texte est promulgué. De plus il est moralement privé de sa liberté. De plus le Roi ne peut pas dissoudre le corps législatif. au petit matin. . les Etats étrangers pourraient envahir la France. Et la constitution impose au Roi un serment de fidélité à la nation et à la loi. mais à l’assemblée constituante on se représente trop des risques que cela comporte : en effet si on lui accord aucune prérogatives. il assure les relations extérieurs. L’assemblée constituante veut éviter cela car on perdrait à tous les coups. Et toute de suite on envoie un messager à Paris pour prévenir la constituante. Vers la frontière de l’Est.

ils vont très rapidement mesurer à quel point cette constitution est très difficile à appliquer et mène à une impasse qui mènera à la proclamation de la république. 754 députés. Ces élections vont aboutir à la formation de l’assemblée législative : Qui se réunie le 1 octobre 1791.210 articles. Ces députés de la constituante ont fait une promesse : le vœux de ne pas se présenter à l’élection législative. Dans l’immédiat. Et ces élections elles vont être préparée avant même que la constituante s’apprête à se séparer (ils vont le faire le 30 septembre 1790). Cela ne veut pas dire qu’ils abandonneraient toute ambition politique. . ils hiérarchisent ces pouvoirs : Au sommet le législatif En dessous le pouvoir exécutif et ce pouvoir de véto Enfin le pouvoir judiciaire ( dépendant du pouvoir législatif). ils ne vont pas présenter à la législative mais vont le faire plus tard. Chapitre 1 : la première république 22 septembre 1792 – 10 novembre 1799. on va préparer les élections législatives. Cela va être respecté. Ils vont très vite.

La Journée du 10 aout 1792 : à l’occasion de cette journée, la France bascule vers le régime républicain. Le passage à une conséquence importante : la mort de la monarchie. Et on consacre ici, la participation active du peuple au pouvoir politique. Cette période de la 1ere république peut être découpée en plusieurs phases, de sept 1792 jusqu’en octobre 1795, les destinés politiques de notre pays est entre les mains d’une assemblée : « la convention nationale ». Cette convention va se livrer à une véritable dictature, va mettre en place la politique dite de « la terreur » entre 1792 et 1795. Mais aussi on va mettre en place une deuxième constitution, la constitution de 1793 ou « la constitution de l’an I ». Deuxième phase, octobre 1795- novembre 1799 : nouveau régime : le régime du Directoire. Dans le cadre de cette nouvelle période on va adopter une nouvelle constitution : la constitution de 1795 : appelée la Constitution de l’An III. Le régime est un régime de séparation très stricte des pouvoirs qui va créé énormément de désordres dans le pays. Le directoire n’est qu’une succession de coups d’Etat et le dernier est celui de Bonaparte.

Section 1 : le déclin brutale de la monarchie.
L’assemblée législative est donc élue pour 2 ans, se réuni pour la première fois le 1 octobre 1791. Mais toute de suite, celle-ci va être confrontée à des difficultés de taille. A partir de ce moment là, il y a un divorce qui va se créer entre l’assemblée et le pouvoir royale.

I) le Recours au droit de véto.
Dans la constitution de 1791, on voit très bien que les pouvoirs ne peuvent pas agir les uns envers les autres. Elle ne permet pas aux différents pouvoirs de contrôler les autres. Et la seul exception est le droit de Véto, il y a donc un déséquilibre : le Roi peut agir envers le législatif mais l’assemblée ne peut rien faire. En confiant le droit de véto au roi on lui donne les moyens de s’éliminer lui-même. Il n’en a pas abusé mais à chaque fois qu’il l’utilise il apparait comme celui qui s’oppose à la volonté du peuple qui est représenté par le législatif, et la volonté se traduit par les lois. Il se rend donc de plus en plus impopulaire. Exemple : En octobre et au mois de novembre 1791, déjà il ya trois textes surlesquels Louis XVI impose son veto : - Premier texte d’octobre 1791 : l’assemblée annulait les droits de succession du frère du Roi : le Comte De Provence futur Louis XVIII qui avait réussi à fuir, il était réfugié à l’etranger d’abord en Allemagne, puis en Angleterre. Et donc il n’est pas français, et donc comme il était pas en France on avait annulé tous ses droits de succession. On veut le faire revenir, et supprimer ses droits de succession pourra peut être le faire revenir. Elle avait promis à annuler cette mesure s’il revenait en France. Le roi appose son veto. - Deuxième texte, texte du 8 novembre 1791, vise à confisquer les biens des émigrés : tous ceux qui ont quitté la France depuis le 1 juillet 1789 et qui a cette date du 8 novembre 1791 n’est pas revenu. Les deux frères du Roi sont émigrés. Dont le comte d’Artois futur Charles X, il l’a fait depuis juillet 1789. Le roi appose son veto, parce que ce texte lui porte atteinte, vise ses frères et beaucoup d’aristocrates.

Troisième texte, du 29 novembre 1791, cette loi organise la déportation des prêtres réfractaires. Louis XVI agit, car il sait très bien que ce clergé est fidèle à la monarchie. Il a donc refusé coup sur coup de voter ces trois textes, en dépit du véto royale, certain départements n’hésite pas à appliquer quelques unes de ces mesures : on confisque les biens des émigrés, … cela montre que globalement la constitution n’est pas respectée déjà au mois de novembre, on porte atteinte aux prérogatives de l’exécutif. Cela montre bien que le roi ne maitrise pas son administration. Il y a un temps d’accalmie, les choses vont s’apaiser. Pendant quelques mois, le Roi a moins l’occasion d’exercer son droit de véto. Cette accalmie se prolonge jusqu’au printemps 1792, et la monarchie va avoir l’occasion de faire usage de son droit de véto sur deux textes importants : - loi du 27 mai 1792, répétition du texte du 8 novembre sur la déportation des prêtres réfractaires. Le roi appose son véto. - Loi du 6 juin 1792, texte qui prévoit l’envoi d’un corps de 20 000 gardes nationaux car Paris est menacée par les troupes étrangères. Le roi refuse. Et la alors qu’il vient d’apposer son véto, le peuple parisien va réagir, irrité du comportement de Louis XVI : « monsieur véto », ils vont envahir le château des tuileries le 20 juin 1792. Il y a un autre élément, c’est l’état de guerre. Quelles sont les positions face à la guerre ? Cette guerre est déclenchée en Avril 1792, la France l’a déclare à la Prusse et à l’Autriche. Du coté du Roi : - le roi n’apparait pas désireux d’engager un conflit militaire mais avec le temps sa position va changer surtout depuis l’épisode de Varenne car si les troupes étrangères arrivent en France on viendrait le libérer. - Marie- Antoinette, qui a eu un poids politique important. Et au moment ou le Roi est très affaiblit elle va prendre le relais. Elle a été décisive car elle a usait de toute son influence, on l’appelle l’Autrichienne, elle est favorable à la guerre et attends que sa patrie vienne la libérer. - Les frères de Louis XVI, le « parti des émigrés » ils veulent cette guerre, ils veulent aider leur frère et aussi ils veulent préserver la monarchie en France. Imaginons que Louis XVI meurt ainsi que son fils, ce sont eux les héritiers. Du coté des Monarchies européennes, Il ya un double sentiment : - Il faut revenir au 27 aout 1791, bien avant le déclenchement des hostilités, l’empereur d’Autriche Léopold II frère de la reine, et le Roi de Prusse Guillaume II vont adopter une déclaration commune : « la déclaration de Pillnitz » : ils invitent tous les monarques d’Europe à s’unir pour rétablir l’Autorité de Louis XVI, mais cette déclaration ne prévoyait une offensive militaire que si tous les souverains d’Europe tombaient d’accord. Et au lendemain de cette déclaration, beaucoup de monarques européens n’ont pas envie de porter secours à la monarchie française. Quelles sont les positions face à la guerre de l’assemblée législative : C’est là qu’on va apparaitre différents groupes à l’Assemblée : - Les Girondins

-

- Les montagnards - Les députés de plaine. Les girondins sont attachés aux principes de 1789, et à la constitution de 1791. Ils sont majoritaire à l’assemblée législative. Ils sont favorable à la guerre parce qu’une fois que la guerre sera déclarée entre la France, la Prusse et l’Autriche de l’autre, on verra qu’elle est la position de Louis XVI. De quel coté se rangera t-il ? La guerre permettra de démasquer Louis XVI. La déclaration est adopté, la guerre est déclarée le 20 avril 1792. Les premiers mois du conflit : défaites sur défaites. Et à Paris on commence à s’inquiéter, face à la progression de ces troupes : les Députés, les Girondins viennent dire qu’ils en sont pas responsable : ils disent que c’est la faute du roi : car cela serait Louis XVI et MarieAntoinette qui complotent, qui livre les plans de bataille aux ennemis, les émigrés, les prêtres réfractaires. L’assemblée adopte les deux décrets en urgence : celui sur les prêtres réfractaire et celui du 6 juin 1792 l’envoi d’un corps de 20 000 garde nationaux. 27/09/2011

II) de la prise des tuileries à l'abolition de la royauté
Sous l'impulsion des parisiens et en part des sans culottes et avec l'accord de l'ass législative une gde manif est prévue le 20 juin 1792 Raison : officiellement on voulait manif l'annversaire du serment du jeu de paume, officieusement les parisiens veulent faire pression Louis 16 afin de l'obliger a signer les txtes. Les parisiens ont peur ils font pression sur la monarchie. A peu près 20000 pers vont manif, dans la foule on retrouve les sans culottes. Les sans culottes on évoque le « petit peuple » de Paris, artisans et boutiquiers parisiens, il y a des hommes et des femmes. C'est un révolutionnaire. Ses valeurs : il souhaite la mort du roi, c'est un républicain avant tt très radical. Il pronne les valeurs démocratiques. Ils consid qu'on a pas donné assez de pouvoir au peuple, le ppe d'égalité. Ils portant la cocarde tricolore symbole de la révolution frçse. Ils utilisent le tutoiement systématiquement. En plus de cela, ils sont prêt a tt pour en découdre avec la monarchie. 20 juin 1792 : ca s'envenime, ils se rendant au château des tuilerie. Officiellement pour déposer une pétition pour que le roi revienne sur le veto qui lui a été reproché. Ils rentrent dans le château et arrive aux app royaux ou se trouve Louis 16 apeuré. Il reste impassible et indique qu'il fera « ce que la constitution et les décrets lui ordonne de faire ». il dit qu'il est dans son droit. Les parisiens s'en vont. Un peu plus tard, le 25 juillet 1792, on fait circuler un manifeste : celui de BRUNSWICK. Ce dernier est le commandant en chef de l'armée prussienne. Il menace paris d'une attaque militaire dans l'hypt ou les parisiens s'attaqueraient a la famille royale. Dans la nuit du 9 au 10 août 1792, les insurgés parisiens les sans culottes vont nommés des commissaires, des représentants a charge pour ces commissaires d'éliminer la municipalité en place. A la place de la municipalité, on met en place la « commune insurrectionnelle » de paris. On constate que y siège Danton qui a placé là qques amis. (très différent de Robespierre). Cette commune va organiser la journée du 10 aout 1792. C'est la journée ou tt bascule. Le 10 aout 1792 : dès le deb de la matinée des combats très violents opp les parisiens aux gardes qui protègent le palais des tuilerie. Les parisiens veulent s'emparer de Louis 16. le château était très bien gardé. Les 1300 garde suisses ont tous été massacrés. Ils arrivent dans

Seuls les électeurs les plus courageux se sont déplacés aux urnes. A l 'époque. un conseil exécutif provisoire se met en place avec 6 ministres. Ce 20 sept 1792 est le premier signe encourageant : les troupes frçse ont remporté la bataille de Valmy ds le dpt de la Marne. ils renseignaient les troupes prussiennes. Danton est le ministre de la justice. ils rentrent dans l'émicycle et la neutralise car les députés ont peur.le palais royale et là il ne trouve pas le roi. Elles ont commencé le 26 août 1792. Sous la pression des insurgés. la convention nationale proclame l'an 1 de la République. Les parisiens se sont emparés de pratiquement ts les détenus et vont les massacrer ( a peu près 1500 victimes). Le roi est enfermé sous bonne garde dans une prison qui s'appelle la prison du temple. Pour diriger l’exécutif. Cette peur des parisiens va provoquer à Paris et ds qques gdes villes de provinces les massacres de Septembre. Ce scrutin débauche sur une nvelle ass : la convention nationale composée de 7749 députés qui vont remplacer les mbres de l'ass législatives (ils se séparent le 20 septembre 1792). Dès le lendemain. dans une tour ou on a aussi placé Marie Antoinette et ses enfants un étage plus bas. ces élections vont se dérouler dans un climat de peur surtout a Paris CAR les électeurs surtout ceux des dpts de l'est apeurés par l'arrivée des prussiens. Il est incarcéré dès le 13 août. Ces massacres se sont tenu a Paris entre le 2 et le 5 sept 1792. Très vraisemblablement on a considéré que Danton a orchestré ses massacres de septembre. Verdun est la dernière place forte avant Paris. Cela signifie que l'on abandonne le calendrier grégorien pour le calendrier révolutionnaire. infligent une défaite terrible aux prussiens. Ces derniers viennent de prendre Verdun. Il faut donc remplacer le roi. La rumeur qui court a ce moment : les monarchistes dans les prisons complotent. Parmi ces 6 ministres. Cette convention va mener plusieurs réformes : − juger Louis 16 − faire une nvelle constitutionnelle − elle a mis en place une dictature I) le procès de « Louis le dernier » . Au même moment on est entrain d'élire les députés a l'ass nationale. il faudra adopté une nvelle constitution. Il faut org les élections législatives. Louis 16 a pris le devant et est allé trouvé refuge a l'assemblée législative. le 22 septembre. 7 millions d'électeurs et seulement 10% d'électorat a participé a ces élections. − Cette journée s'achève par une première décision de l'ass : elle va décider l'élection d'une nvelle ass. Cette victoire montre que la république qui va être proclamé démarre sur une note positive. Section 2 : le régime de la convention Il s'est ouvert le 21 septembre 1792 et il va s'achever le 26 octobre 1795. Ce conseil dispose légalement de ttes les prérogatives du roi à une exception le droit de véto. Première mesure prise par cette ass : « la royauté est abolit en France ». Les parisiens effrayés se rendent ds les prisons parisiennes car ds les prisons ont a placé un gd nbre d'ind soutenant Louis 16. On constate dc la faillite de constitution de 1792. les deputés sont obliger de prendre des mesures: − le roi est livré a la commune insurrectionnelle de Paris et il est suspendu de ses fonctions. Les insurgés vont a l'ass un peu remontés. Il y a eu ce type de massacres dans des gdes villes en province avec moins de victimes. à sa tête le général DUMOURIEZ.

Marie Antoinette a correspondu avec les Girondins. il a plus de 70 ans . les pièces retrouvées dans l'armoire de fer. Il ne faut pas le juger car on pourrait courir le risque qu'il soit acquitté. c'est le cas de Robespierre. Ils sont admis a la prion du Temple. parmi les éléments a charge il y a le droit de veto alors que c'était une prérogative constitutionnelle.en premier la candidature de Lamoignon de Malesherbes (ancien ministre de Louis 15). On annonce ca au roi. on commence a dire l'acte de l'accusation qui énonce les éléments a charge contre Louis 16. L'ass va interroger le roi. Elle . Ce n'est qu'ap cette interrogatoire qui va durer plusieurs heures que la convention a accepté de lui donner des conseils. Le roi rep seul a ses questions. Louis 16 pénètre dans l'hémicycle et commence a être interroger. des lettres signé du roi et surtt de la correspondance reçu depuis l'étranger.deux anciens avocats : Tronchet (l'un des 4 rédacteur du 1er code civil) et Romain de Seze qui est jeune. Pour les Montagnards il faut juger Louis 16. Louis 16 va solliciter des défenseurs qui lui apportent leurs soutient. Mirabeau avait échangé des lettres avec le pouvoir royal. Il va retenir : . Certaines sont un peu embarrassante et certaines ont été dissimulées. Ces derniers avaient subtilisés certains courriers. qu'il faut le décapiter en envoyer sa tête à l'ennemi. Ils mettent en avant un élément : la constitution de 1791 ne s'applique plus donc l'arg des Girondins ne tient pas. Ces pièces attestent que la royauté complotait contre la France. Le 20 novembre 1792 on découvre au près des tuileries alors que les discussions durent depuis un bon moi une armoire en fer dissimulée et on y découvre un peu plus de 600 pièces manuscrites : bp de correspondance. Le 3 décembre 1792 Robespierre vient prononcer un discours dans lequel il martèle qu'il faut éliminer Louis 16. Il s'en sort assez mal. Ils veulent une souv populaire  Le groupe de la Plaine : entre les Girondins et les Montagnards La Plaine reste un peu en retrait mais elle fait la différence car les Girondins et les Montagnards n'ont pas la majorité absolue. Il a bénéficiait de défenseurs qu'on lui a laissé choisir. il est embarrassé. A la convention nationale il y a 3 gpes politiques :  les Girondins  ceux qui siègent sur les plus haut rangs : les Montagnards : ils veulent la République et surtt voir disparaître la monarchie en France. Ces députés restent divisé sur le sort réservé a Louis 16.Le roi est incarcéré a la prison du temple avec sa famille depuis le 13 aout. Quelques uns disent que Louis 16 était un monstre. le comité autrichien. il a assez embarrassé. Ils se repartisent la tache de la défense du roi : Lamoingnon ira le plus souvent a la prison du Temple et de Seze doit prononcer la plaidoirie du roi. Les Girondins ne souhaitent pas qu'on juge le roi et on les sent embarrassé et mettent en avant un argument constitutionnel : la constitution ne 1791 mentionne le ppe d'inviolabilité : on ne peut pas juger le roi. Elle se fait le 26 décembre 1792. Dc Robespierre dit qu'il ne faut pas courir ce risque. fuite a Varennes. Ils sont fouillés car on veut essayé de les dissuader. 03/10/2011 Ouverture du procès devant la convention nationale devant les députés de l'ass nationale à partir du 10 décembre 1792.

Elle repose sur la souveraineté du peuple. de liberté. Par la biais du référendum : a été mis en place dès les débuts. Le peuple est désormais la source unique du pouvoir. Les girondins ont été vaincu par ce procès car il ne le voulait pas. Pour appuyer cette souveraineté populaire. Des députés se sont enfuis. On a pas pu appliquer ce système de démocratie directe c'est impossible. Faut il faire appel au peuple ?? Non Le 21 janvier 1793. Les députés sont élus au scrutin direct : le peuple désigne directement les députés. Le texte constitutionnel est adopté a la séance du 24 juin 1793. Le texte est très massive approuvé (un peu moins de 2 millions pour la constitution et 11 600 non). Le cousin du roi se prononce pour la mort du roi. le clivage pol est important. Au cours de cet épisode. il y avait le propre cousin du roi Philippe égalité (père du futur Louis Philippe) qui était député de l'ass nationale. (même si en fait il est exclusivement masculin et on a avance l'age à 21 ans). c'est la Constitution de l'an 1 : appelé la Constitution Montagnarde. Et dès l'art 2 : le ppe d'égalité. Les montagnards de ce fait ne vont avoir de cesse que d'éliminer les girondins. une fois le verdict de mort prononcé c'est Lamoignon qui va annoncer la décision de condamnation a mort. le pb est que lorsque ces députés se mettent au travail. On peut parler d'un régime de démocratie semi-directe. La . Il est exécuté juste avant de monté sur l'échafaud. de propriété. il apparaît dans la constitution et d'ab car il faut que le peuple accepte la Constitution. le roi est envoyé sur l'échafaud. Le référendum est org entre le moi de juillet 1793 et le moi de décembre 1793. On va confié au peuple un contrôle très étroit sur les députés de la nvelle ass et un contrôle sur le travail de ces députés par la biais d'un mandat très bref. Ils vont perdre un temps considérable et tt va changer avec l'arrestation des ppaux députés girondins arrêtés le 2 juin 1793 : on va en arrêter 29 et on les place a la conciergerie. Ce procès a surtt mis en lumière les disparités profondes qui existaient au sein de l'ass nationale. Il est accompagné d'un prêtre réfractaire. En 1793. Les députés s'exprime publiquement. Robespierre a dit « lui seul aurait pu s'abstenir ». Cette idée de nation s'est évaporée et désormais la souveraineté appartient au peuple. Cette déclaration : l'inspiration ppal de cette déclaration avait été Robespierre. l'art 1 : « le but de la société est le bonheur commun ». de sûreté. Parmi les députés qui ont voté ce jour là. la Constitution a l'art 7 instaure le suffrage universel. Tt cela les députés vont le garder a l'esprit. le texte de la constitution est précède d'une déclaration des droits. le sort du roi d'ap lui est déjà joué. II) l’œuvre politique : la constitution de 1793 L'ass se met au travail dès le 29 septembre 1792. on se souvient que les girondins et les montagnards étaient très opposés. La convention est dominé par les montagnards. La culpabilité du roi est établi le 15 janvier 1793 par 691 voie pour et 27 voies contre : Louis 16 est déclaré coupable de trahison. Le même jour les députés vote la peine et ils décident que le roi sera condamné à mort. Il y a un pb : nbre très imp d'abstention 4 300 000 votant qui ne se sont pas déplacé car quand on vote cela ce fait de manière orale et public ce qui a mis das l'embarras profond les votants.dure plusieurs heures et l'une de ses phrases « je cherche parmi vous des juges et je ne voit que des accusateurs ». la souveraineté pop est tt de même très présente. Si le peuple ne peut pas voter directement les lois.

Ils ont des valeurs différentes : les montagnards sont très attachés a la démocratie tandis que les girondins sont plus partisan du légalisme. Le peuple dispose ici d'un droit de veto qu'il exerce a travers ces deux art. le général Dumouriez était un girondin est passé a . Ces divisions au sein de l'ass entre députés girondins. Ici il y a une atteint profonde a la séparation des pouvoirs La constitution de 1793 n'a jamais été appliquée car on sait rendu compte dans la situation que la France connaît a cette époque : on ne peut pas gagner la guerre sans un pouvoir exécutif fort. Dans la constitution. La constitution a été mise dans un coffre espérant qu'elle soit appliqué un jour. L'art 35 on fait de l’insurrection le plus sacré des devoirs. Ils se sont opposés sur : − le procès du roi : les montagnards voulaient sa mort et les girondins non − l'état de guerre : la guerre avait été voulu par la girondins car pour eux la guerre leur permettra de quel coté se range Louis 16 − le rôle de la commune de Paris : les girondins y sont hostiles et les montagnards s'y appuit pour légitimer leur action En ce qui concerne l'état de guerre : cette guerre souhaité par les girondins tourne au désastre pour les troupes frçse. il négocie les traités. Lorsque les circonstances sont exceptionnelles et c'est le cas car on est en guerre et bien dans ce cas il faut rep par des « mesures exceptionnelles » : c'est la terreur.déclaration interdit la vente d'un individu et l'esclavage. faire la chasse aux contre révolutionnaires III) le gouvernement révolutionnaire. Ce pouvoir législatif est très étroitement contrôlé par le peuple : . A) les rythmes politiques Du 10 août 1792 (prise des Tuilerie) jusqu'au 27 octobre 1795 (mise en place du directoire). . Dans la constitution de 1793 : c'est un exécutif de 24 ministres qui sont nommés pour 2 ans par l'assemblée. On a mis en évidence la différence entre paris et la province : les montagnards représente les élus parisiens alors que les girondins sont des provinciaux et donc il y a les clichés traditionnels.d'ab au travers du mandat législatif qui est limité a une année. montagnard et députés de la plaine : on a svt évoquer les différences de générations. Dans cette constitution il n'existe pas d’exécutif fort.Art 58 de la constitution : selon cet art tt projet de loi doit être envoyé aux communes de la république. . c'est le pouvoir législatif qui domine la vie pol. la France va vivre sans constitution. On va vivre dans un régime de fait et c'est ce que l'on a appelé « le gvt révolutionnaire ». plus murs.l’exécutif avait été dans un premier temps confié a un conseil provisoire. ils étaient très attaché a l'idée de souveraineté nationale. Bataille de Valmy. député de la gironde étaient un peu plus vieux. Art 59 : « chaque projet ne devient définitif que si dans les 40 jours qui suivent cet envoi la moitié des dpts plus un n'a pas formé de réclamations ». Ce conseil a la direction de l'administration général. il doit aussi veiller a l’exécution des lois.

Cette guerre devient également une guerre civile. Lui et ses amis sont exécutés au moi d'avril 1794. Mais les députes de la plaine ne sont pas convaincus. Elle est imp car on a annexé la Belge au lendemain de cette victoire. Cette politique porte rapidement ses fruits et va conduire a l'élimination des foyers de contre révolution. Danton avait failli renverser le régime. Marat était un journaliste montagnard. Le 4 avril 1794. Il va reparaître a l'assemblée le 26 juillet 1974. Danton se sent menacé car il s'est opp a Robespierre et celui ci voit en Danton une menace pour son pouvoir. Ils réclament l'arrestation des ppaux meneurs de la gironde. On les incarcèrent a la prison de la conciergerie. Ils vont juger Danton en le jugeant en son absence comme il parle tp il est hors des débats. On fait la chasse aux contre révolutionnaire. Elle dira agir avec la main des Girondins. Il est absent pdt au moins un mois car il se sait menacé donc pour se protéger il ne vient plus a l'assemblée. Eté 1794 : le maintien de la terreur ne se justifie plus comme le disait Danton. qques girondins organisent la contre révolution avec le soutien de royalistes. Printemps 1974 : Danton considère que la terreur doit cesser et Robespierre souhaite tjr qu'elle soit très active. Depuis mars 1793. Elle le poignarde. la république est envahit par des troupes autrichiennes et parmi ces girondins qui ont réussi a fuir. Lorsqu'il a été jugé. ils obtiennent l'arrestation des 29 députés girondins et parmi eux il y a les meneurs : Brissot (ancien avocat) et Vergniaud. Le conflit est ciblé géographique : dans l'ouest de la Fr. ils ont été arrêté qques temps avant : Danton et ses amis « les dantonistes » et notam Camille Desmoulin sont arrêté et ont les juge par le tribunal révolutionnaire de Paris. A la convention . On écoute assez peu Robespierre. Il va prononcé un discours plein de menaces a l’égard de ceux qui veulent l'éliminer. mise en place a partir de l'été 1793.l'ennemi a partir de 1793. C'est dans ce cadre là qu'à lieu l'assassinat de Marat dans sa baignoire. créateur d'un journal « l'ami du peuple ». les parisiens se redent a l'assemblée. A partir de la fin du moi de juin 1794 : événement marquant : on a constaté que Robespierre ne paraît plus a l'ass alors que c'est lui qui exerce une dictature personnelle. Le 13 juillet 1793 une jeune femme Charlotte Corday se présente chez lui et lui demande audience. Il est dans sa baignoire comme il a une maladie de peau et il reçoit dans sa baignoire. Le soir un compte rendu est donné a Robespierre. On sent qu'il y a une division profonde entre les frçs : ceux qui approuvent cette révolte et ceux qui ne l'approuvent pas. parmi les députés. Cette contre révolution est assez active puisque dans une soixantaine de dpts il arrivent a éliminer les montagnards qui exercent localement le pouvoir. certains sont menacés notam un qui est une menace imp : DANTON. Depuis l'étranger. dans la salle d’audience tt le monde l’écoute et les juges ont peur. ce qui veut dire que les choses vont mieux en France. Un certain nbre de députés de la gironde ont fuit l'assemblée. Il faut faire régner la politique de la terreur : c'est être impitoyable avec ces ennemis. l'ouest va se soulever. Tout cela fait que l'on accuse les girondins : ils sont responsable de la guerre. Cette jeune femme est une admiratrice des girondins et elle vient pour se venger. Ils reviennent deux jour plus tard. une coalition se forme : avec des députés modérés en part de la plaine et des députés montagnards. la guerre arrive en France. il y a une collision qui est en train de se former. Au moi de juin 1973. A Paris. . Car on a remporté la bataille de Florus le 26 juin 1794 sur les autrichiens. il est a Paris. Robespierre va bientôt exercer une dictature personnelle : 1er moi de l'année 1794. octobre 1793. Ils seront jugés le même moi que Mari Antoinette. Ces girondins on va les retrouver au lendemain de l’exécution de Robespierre. alors a l'assemblée : cette situation va dégénéré. Ces événements sont a l'origine du durcissement du processus révolutionnaire : on va devenir plus répressif. la guerre civile fait rage. Le 31 mais 1793.

a la convention on décide la mise hors la loi de Robespierre cad que Robespierre ne peut plus bénéficier de la loi. . Ainsi il suffira simplement de constater l’identité de Robespierre et le condamner. Cela va passer par qques grandes mesures : − mesure de l'éxécution de Robespierre − suppression de la commune de Parisie − fermeture du club des jacobins : club ou on se réunissait et dans ce club venaient des députés montagnards. Les royalistes massacrent les révolutionnaires. Le 28 juillet 1794 Robespierre est guillotiné. Immédiatement on constate un gd soulagement partout en France. − Suppression du tribunal révolutionnaire de Paris en octobre 1794 − on va juger tt les gds responsables de la terreur : il y avait notam Joseph Lebon qui était envoyé en mission à Arras. les anciens montagnards. la situation du pays va conduire l'ass a mettre en place un gvt d’exception « le gvt révolutionnaire ». A partir de cette année 1795. Robespierre le définit : distingue deux gvt : − d'ab le gvt constitutionnel qu'il va opposer au gvt révolutionnaire. Parmi ces députés de la plaine. Ce gvt est fondée sur l'idée du salut public qui veut dire sauver le peuple de ces ennemis. I ne dispose plus de garanties. Depuis la ville de Vérone. Cela va obliger la convention a réagir et cette réaction va conduire au directoire. il y a Sièyes. C'est un nid de terroriste. Cela va prendre deux formes : − nécessité la mise a l'écart de l'odre constitutionnel cad on suspend la constitution − on va instaurer un pouvoir d’exception : gvt révolutionnaire.Dès le lendemain le 9 thermidor An 2 (27 juillet 1794) : l'ass vote l'arrestation de Robespierre et de ses amis dont son frère et le même jour la commune de Paris les sans culottes parviennent a libérer Robespierre et ses amis et on va le placer a l’hôtel de ville de Paris. de rétablir les 3 ordres. 04/10/2011 B) la dictature jacobine Au lendemain du 10 aout 1792. La notion de salut public a été def par Robespierre et Saint Just. l'un des frères du roi le comte de Provence qui sera le futur Louis 18 adresse le message suivent : il menace de punir les députés qui ont voté la mort du roi. Cette notion est très imp. de rétablir les parlements et indique qu'il rétablira la catholicisme comme la religion d'état. il y a d'anciens dantonistes qui vont revenir siéger et des girondins ( 80 députés). (histoire avec le perroquet). J Lebon est jugé en 1795. Le gvt constitutionnel fonctionne en temps de paix. De là on va devoir réorganiser le pouv pol en France. Alerter de cette réaction. Le salut public va permettre de justifier la terreur. On envoie les troupes républicaine a prendre d'assaut l’hôtel de ville : Robespierre a reçu un balle dans la machoir par un gendarme Medat. la contre révolution émane désormais des royalistes dans le Rhône et le sud est on va assisté a la terreur blanche. Cette majorité comprend qu'il faut stabiliser la République et apaiser ce climat de terreur. Le pouvoir pol va glisser des mains des montagnards aux députés de la Plaine. Ils sont les deux idéologues. Pour la déf il faut partir du 11 juillet 1792 : on a déclaré la patrie en danger contenu des menaces car c'est la guerre.

Ce gvt révolutionnaire fonctionne ac une législation d'exception. −a la place le pouvoir exécutif va etre exercé par les comites de la conventions (il y en a 21). Marie Antoinette. Cette convention qui exerce une véritable dictature. les girondins. Elle exerce tt le pouv législatif et tt le pouvoir exécutif et une bonne partie du pouv judiciaire dc plus de séparation des pouvoir : a peu près 770 députés. R indique qu'on peut mettre la terreur a l'ordre du jour dès le 5 septembre 1793. Le président est élu pour 15 jours CAR on ne veut pas que la présidence de la convention nationale on ne veut pas d'une dictature personnelle ni qu'une personne acquiert une force pol tp importante. L’exécutif : − conseil de 6 ministre qui n'a pas duré −ensuite conseil de 24 : sont choisit en dehors de l'ass par les députés et il va etre supprimer en 1794. ce gvt révolutionnaire est légitime car il s'appuie sur le salut du peuple. 2 sont très imp : le comité de sûreté général et le comité de . Cette ass prend ttes les décisions politiques. Au 19e s : 1000 exécutions. Pour juger ces personnes on va créer des tribunaux d'exception. est considéré comme émigré tt frçs qui a quitté la France depuis le 1er juillet 1789. On va encourager la délation : très svt l'émigré va être dénoncé et pour cette délation la personne qui a dénoncée recevra une somme d'argent. S'ils sont retrouvés sur le terri frçs. ce tribunal va juger Danton. on va demander a chaque commune de dresser des listes d'émigrés. Selon Robespierre. L'ass est présidé par un bureau qui travaille ac un président. de là la dictature est instaurée en France. ils seront jugés et condamnés a mort : loi du 28 mars 1793. Parmi ces tous ces comités.− Le gvt révolutionnaire correspond a une période de guerre. tribunaux révolutionnaire : la plus fameuse c'est le gd tribunal révolutionnaire de Paris. BILAN de la terreur : 1793-1794 :  près de 500 000 personnes ont été soit emprisonnées soit déclarées suspectes  entre 35 000 et 40 000 victimes. La même loi ci dessus (28 mars 1793) prononce la même peine par ces prêtres réfractaires. Robespierre précise que ce gvt révolutionnaire peut nécessiter une dictature. Il prononce des paroles qui font froid dans le dos : le gvt révolutionnaire « doit aux bons citoyens (aux patriotes) tte la protection nationale » et aux ennemis du peuple « la mort ».  Le ppal organe de cette dictature est la convention nationale. Il a été crée au mois de mars 1793. − Les prêtres réfractaires : tous ont refusés la constitution civile du clergé. Ils vivent dans la clandestinité. Pour sauver le peuple. la constitution. la paix n'étant plus assurer il faut préserver les institutions. des lois d'exception pour lutter contre ceux qu'on appelle les ennemis du peuple. Ce gvt révolutionnaire est forcement temporaire car lorsque la paix reviendra on fera disparaître ce gvt et on reviendra au gvt constitutionnel qui sert a protéger les libertés ind des citoyens. Ce sont : − les émigrés : pers qui ont fui la France. Il a pour objectif de défendre un régime constitutionnel en danger.

Il y a deux conseils : le conseil des 500 et le conseil des Anciens. Les citoyens sont les hommes agés de 21 ans et qui paient un impôt. bon frère. pour qualifier cette déclaration des devoirs : on fait la morale aux frçs. On n'essaie plus sortir de ce cadre révolutionnaire. La répartition des pouvoirs : − le pouvoir législatif est confié a deux chambre : pour la 1ere fois on a du bicamérisme. Pendant ces 4 années on va assister a des coups d'états incessant qui montre qu'il y a deux camps qui s'opposent : les jacobins et ceux qui veulent se venger de tte ce qui c'est passé : les royalistes I) le retour a la séparation des pouvoirs dans la constitution de l'An 3 (1795-1796) Constitution du 22 août 1795 est parmi les textes les plus compliqué a étudier. La souveraineté : réside non plus dans le peuple mais dans l'universalité des citoyens. La convention s'efforce surtt d'envoyer des pers qui sont très radicales et en les envoyant en mission en France on prise leurs carrières politiques. gravés par la nature : ne faite pas a autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fit. Faite constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir » art 4 : « nul n'est bon citoyen s'il n'est bon fils. Elles siègent séparément et le vote est public ce qui met tjr mal a l'aise les députés. Ex : art 2 « tous les devoirs de l'homme et du citoyen dérive de ces 2 ppes. bon époux » Cette déclaration des dts est marquante Car elle a supprimé une phrase « tout les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » mais l'égalité n'en est pas moins réaffirmée mais il ne s'agit que d'une égalité devant la loi : là c'est honnête. bon ami. il va falloir en faire une nvelle. Ces deux chambres sont élus pour 3ans renouvelable par tiers chaque année. En 1795 on en revient donc au suffrage censitaire à deux degré comme en 1791. Les personnes veulent en sortir. Ce texte a des dispositions incompréhensibles car on veut absolument dans ce texte assurer une séparation stricte des pouvoirs. c'est un code de morale. Le bicamérisme devient une constante de l'hist pol frçse. bon père. Ces deux chambres ont des pouv a peu près équilibré. il n'a pas du tt était question d'appliquer la constitution de 1793. On ne voulait plus de dictature donc on a divisé le pouv législatif. les femmes sont tjr exclu. On est quasiment a la moitié de la révolution frçse. Il comprend bcp d'art (377 art). En préambule de ce texte : une déclaration des dts et des devoirs de l'homme et du citoyen (1er et dernière fois proposée) En 1795. Au lendemain de l’exécution de Robespierre. on sent deja que la révolution est terminé. Ces députés ont les appellent des représentants en mission pour qques mois ou qques années.salut public (le plus imp) : il est composé de 15 députés dont Robespierre et a partir du mois de juin 1793 il va prendre l'allure d'un véritable gvt. 10/10/2011 . Il faut relayer la terreur en province : la convention va envoyé certains de ces députés dans les dpts pour faire appliquer la pol de terreur. Section 3 : l'instabilité politique chronique du directoire Le directoire s'ouvrira le 27 octobre 1795 jusqu'au 10 novembre 1799.

Ces 5 directeurs sont nommés par les conseils. Son rôle est de voter ou rejeter sans aucune possibilité d'amendement les projets qui sont présentés par le conseil des 500. La présidence du dirrectoire : on a peur qu'un prenne le dessus sur les autres : dc présidence tournante et on est président pour 3 mois. un renouvellement chaque année. Dès le début de ce régime on a truqué les élections. Ils doivent avoir plus de 40 ans et avoir été membre d'un ass précédente ou dans un des deux conseils. les Anciens seront la raison de la République car ils votent ou rejettent » − le pourvoir exécutif : on sait ce que l'on ne veut pas : par peur d'une restauration monarchique et par peur d'un pouvoir tyrannique. Ils contresignent seulement. ils sont plus important que les pouvoir du roi dans la constitution de 1791 : − les directeurs promulguent les lois (certes ils n'ont pas le dt de veto) − ils disposent de la force armée et on est en guerre − ils surveillent l'exécution des lois. . On a donc une ass fondé en majorité par les anciens conventionnels. On se retrouve ac deux conseils formés des anciens de la convention a coté de cela 250 députés. II) le coup d'état permanent Un décret a été adopté : décret des 22 et 30 août 1795 : indique que les 2/3 des députés dans les prochains conseils doivent être pris au sein de la convention nationale. On a faussé le résultat. ils nomment les fonctionnaires − ils ont le contrôle de la diplomatie − Entre deux période électorales. L'explication était que la menace royaliste était une réalité et ils allaient faire une percée aux élections donc on ne veut pas qu'ils arrivant au conseil. Ils n'ont aucun pouvoir. Ces directeurs sont assistés de 7 ministres nommés et révoqués librement par les 5 directeurs. Pour ce mettre a l'abri il ont adopté ces 2/3. Ils doivent avoir au moins 40 ans et doivent etre mariés ou veufs. Ce directoire en 1795 a des pouvoirs qui ne sont pas du tt comparables a ceux du rois de 1791. Le députe du directoire : Boissy d'ANGLAS député du conseil des 500 propose « les 500 seront l'imagination de la République puisqu'ils proposent les textes de lois. Les 500 prop des candidats et parmi la liste proposés les Anciens choisiront les 5 directeurs. ce sont des agents d'exécution. Le directoire exécutif est composé de 5 directeurs : ils sont nommés pour 5 ans. On va org ces élections dans un contexte assez tendu. on va instaurer le directoire. Le conseil des Anciens : comptent 250 députés. le directoire pourra nommer les juger : ingérence de l'exécutif dans le judiciaire. Ces élections vont se tenir : 68 députés vont être déclarés inéligibles.Le conseil des 500 :est composés de 500 députés éligibles dès l'âge de 30 ans et ce conseil élabore et propose les textes de lois. Ce directoire est un pouvoir collégial.

la pop se dit que l'issue peut peut être venir d'un homme qui apportera de la stabilité. Le coup d'état va échoué. inquiétante. Dans ce climat d'insécurité et de crise. Il vient d'être élu directeur. Les brigands s'attaquaient aussi au ferme isolées. Ce qui motre que le directoire est en crise et la pop se sent concernée car elle a peur du brigandage et des étrangers. Ce coup d'état est une réussite : annulation des élections au conseil et ils vont se débarrassées de ces monarchistes. Le coup d'état est org par un journaliste jacobin nostalgique de la terreur et adepte de Robespierre. c'est un militaire jacobin. il a compris que son heure est venue. Celui était en Égypte et il en revient en 1799. Les coups d'états du directoire vont : − soit émanes des jacobins car nostalgique de la terreur − soit des royalistes − Coup d'état de fructidor an 5 : est org par 3 directeurs et parmi eux BARRAS. s’appelle Gracchus Babeuf. Une fois qu'on aura cru a ce complot. Cet homme s'est Bonaparte. Pendant le directoire a nveau : militairement on subit des défaites extérieures. Napoléon pourra sous la protection des soldats amener les députés au conseil et les placera en dehors de Paris afin . Et le frère de Bonaparte : Lucien. Ces conspirateurs sont tous arrêtés et exécutés. On a le brigandage très dvlpé ac des formes très violentes. Cette conspiration s'appelle la conspiration de l'égalité. Ils sont majoritaires au sein des 2 conseils. On a condamné a mort 3 personnes : une était étrangère a cette affaire. Les anciens conventionnels reviennent au pouvoir. Il y a aussi qques ministres et parmi eux ceux qui vont jouer un rôle imp : J Fouché et Talleyrand. Celui ci en 1799 vient d'être nommé président du conseil des 500 et a ce poste il aura une certaine influence au moment du coup d'état. Ils veulent éliminer les royalistes qui désormais siège au conseil. Ils veulent renforcer le régime. Il y a également 2 autres directeurs : Barras et Roger Ducos. En oct 1799. − 1er coup d'état : mai 1796 : contexte de crise économique. Il prend la tête d'un conspiration et celle ci il va la menée ac qques figures : l' Abbé Sièyes qui a une position très intéressante. − 1799 : le Directoire est une criminalité violente.. Ces 3 directeurs disposent du soutien de l'armée et l'armée quand elle accorde son soutien s'est tjr décisif. Les directeurs orchestre ce coup d'état pour renverser les conseils. le peuple est prêt a réagir dès qu'il pourra. Ils torturaient parfois.. Ex : l'affaire du courrier de Lyon : une malle ac bp d'argent des brigands l'ont attaqué et ont massacré les transporteurs. Tout e monde va y croire.Les élections étant truquées les coup d'état ne font cesser. Nvelle élections au conseil : les royalistes ont obtenus un succès important. Il va org une conspiration pour renverser le régime au profit des jacobins. Il a fait courir le bruit d'un complot de sa propre famille politique. On voit que le peuple est tjrs prêt a réagir. Il fallait un motif a ce coup d'état : ils ont fait courir une rumeur : qu'un coup d'état jacobin est en train de se préparer. Il y a aussi 2 généraux : Moraux et Murat. Ils vont faire arrêtés des députés royalistes: ils sont fructidorisés cad arrêté et envoyé en Guyane.

il fait rentrer les militaires dans l'hémicycle qui vont la dispersé et les députés vont s'enfuir. Bonaparte condamne l’instabilité des régimes politiques.. Ce qui met fin au législatif. Au même moment a Paris. s'en prennent à lui car il a osé prétendre que ce complot seraient du aux jacobins ainsi ils veulent mettre Bonaparte hors la loi. A ce moment là. Bonaparte le lendemain se présente au conseil des 500 et là il pris a parti par des députés des jacobins ppalement qui protestent. Napoléon pense qu'il se fera octroyer les pouvoirs. ppe de liberté. A partir de cet instant le Directoire cesse d'exister. Qques députés reviennent siéger dans l'hémicycle et vont adopter des mesures qui mettent fin au directoire : − le corps législatif. En rev. Son frère intervient et suspendre la séance. Elle est fini » Cette formule dresse le bilan des 10 ans de la révolution. Sièyes et R Ducos. Bonaparte vient indiquer que ce qu'il faut retenir de la révolution frçse se sont les ppes qui ont été adopté en 1789 (ppe d'égalité. ces 3 directeurs renverseront le pouvoir. dès l'ouverture de la séance Sièyes et Ducos démissionne. le directoire est ajourné : on le remplace par une commission de 3 consuls : Bonaparte. Au même moment a Paris. Les consuls vont adopter une déclaration commune faite par Bonaparte le 15 décembre 1799 « la révolution est fixée aux ppes qui l'ont commencé. de fermeté. Donc a Paris il n'y a plus de pouvoir exécutif et maintenant plus de législatif. Le 9 novembre 1799 : le conseil des anciens votent le transfert du corps législatif ( des deux conseils) a St Clou et les conseils quittent Paris sous la protection de l'armée. Au même moment.).qu'ils soient protégés.. Cette commission est aussitôt chargé de modifier la constitution. ils ont menacé Barras qui s'est enfui et les 2 autres directeurs sont arrêtés par l'armée. Les frçs attendent un régime d'ordre. .

Section 1 : la République consulaire : 1799 à 1802 Elle commence avec le coup d'état du 18 brumaire et une constitution de l'an 8 qui prévoit pour 10 ans des instituions. Ces complots sont org par les royalistes et vont permettre a Bonaparte de durcir le régime. Dans cette commission. Chapitre 1 : l’œuvre constitutionnelle et politique. les anglais dès 1802 et l'Angleterre va s'inquiétait de Napoléon et de ses ambitions et dc le conflit va reprendre dès 1803 Des complots vont être préparer en Angl contre Napoléon : général Moreau. c’était une assemblée qui la préparait. Ils veulent que le désordre disparaît. 3 régimes vont se succéder qui vont renforcer le pouvoir impérial. Là ce n'est plus une assemblée mais une commission. Napoléon : − rétablit les finances de la France − apaise les esprits il va réconcilier les frçs − apaisement sur le point religieux − réorganise l'enseignement : crée des lycées − mvt de codification du dt : 5 grands codes sur le plan diplomatique : Il va contraindre a la paix les ennemie euro : les autrichiens dès 1801. 2 personnages : Bonaparte. Bonaparte va restaurer une noblesse héréditaire. (1799-1814) Les frcs veulent de la stabilité. il faut assurer la sécurité intérieure et la sécurité extérieure. I) la préparation de la constitution de l'an 8 A chaque fois que l'on avait prep une constitution en France. Les royalistes veulent l'éliminer. Sièyes = ces deux hommes vont travailler en collaboration très étroite ac deux autres commission émanant des anciens conseils du . Il va rétablir une cour comme au temps des rois et on va attribuer es fonctions honorifiques au gds serviteurs du régime.Partie 2 : la stabilisation napoléonienne. C'est une marche progressive vers une forme d'absolutisme. Il se fait sacré par le pape de Paris le 2 décembre 1804. que l’œuvre sociale de la révolution subsite. Dans la réalité cela va durer a peine 3 ans. On se rend compte que les gdes libertés celle de 1789 commence petit a petit a être mise entre parenthèse car le pouvoir se renforce. Il va se faire proclamer empereur le 18 mai 1804. Napoléon va rétablir des pratiques qui étaient des pratiques monarchiques. Il faut préserver l'héritage soc et l'égalité devant la loi et devant l'impot.

Bonaparte demande a Sièyes et aux commissions de le préparer. Il est appliqué dès le 25 décembre 1799. Sièyes expose son projet de constitution aux deux commissions. Le choix des consuls est adroit car un homme de la révolution et un homme de l'ancien régime. Cela a surtt bénéficier sur le plan militaire et sur le plan financier. Il va nommé : − 1erconsul : Bonaparte − 2eme consul : Cabaseres (ancien député de la convention nationale) − 3eme consul Lebrun (ancien secrétaire du chancelier de Maupeou (chancelier de Louis 15)). le texte est appliqué avant même que le peuple frçs l'est approuvé. . on prépare le texte de la constitution. il n'y a pas de déclaration des dts et seuls qques articles qui sont intitulés « dispositions générales » qui apportent qques garanties : ils reprennent la liberté individuelle mais pas de ppe d'égalité. A partir du 11 novembre 1799. le gvt commence a remettre en ordre l'état. Bonaparte va demande a Sièyes de désigner 3 consuls. Bonaparte refuse le texte et demande aux commissions de préparer un nveau texte constitutionnel. Au cours de ce travail préparatoire. les finances en part. Ici Bonaparte fait un geste pour cette pol d'apaisement. Bonaparte mène une pol de réconciliation a l'égard des frçs qui étaient jusqu'alors pourchassés. Début du moi de décembre. Lors de cet exposé les deux commissions accueillent favorablement ce projet mais Bonaparte est très critique envers ce projet. Dans cette constitution. on ne parle que de l'organisation politique CAR Bonaparte va faire adopter des lois « masses de granites » : gdes lois organiques qui vont permettre de réformer la justice. Les deux commissions vont préparer un nveau projet. Dans les faits. En revanche. Bonaparte demande a ce qu'on insère un dernier art dans cette constitution : art 95 ou il est indiqué la constitution devra être ratifiée par le peuple frçs. les mbres des commissions signent la constitution. Celui ci est nommé ministre des affaires étrangères.directoire de ce fait on va y trouver 25 mbres du conseil des Anciens et 25 mbres du conseil des 500. CAR ce texte ne donne a Bonaparte qu'un pouvoir limité c'est un pouvoir qui ne convient pas a ses ambitions. De ce fait. Les résultats du plébiscite sont connu le 7 février 1800 : résultat très positif pour Bonaparte : 3 millions approuvent le texte contre 1562 NON. Bonaparte sollicite Tallerand. Cela est aussi mené avec l'étranger. Les deux commissions arrivent au terme du projet Le 13 décembre 1799 . On est surpris d'emblée par le fait qu'il n'y ai pas de dispositions sur les institutions. Sièyes va devoir ainsi s'éliminer lui même. Ils va prendre des mesures de clémence envers les contre révolutionnaires et signer des amnistie pour les prêtres réfractaires et pour les émigrés. Celui ci ne s'en remettre jamais. Il rejette en bloc le projet de Sièyes. 4 millions d'électeurs ne se sont pas déplacés : ils avaient confiance en Bonaparte donc ils ne sont pas déplacé. Lorsqu'elles rédigent le nveau projet Bonaparte se rend au séances des commissions.

11/10/2011 Dans ce texte de l’an 8 le pouvoir est confié à trois consuls qui sont normalement nommé par le sénat. En réalité ils ont été par la constitution même. Le deuxième et le troisième consul n’ont qu’un pouvoir consultatif. Ce qui affaiblit considérablement le législatif. Bonaparte peut aussi nommer des membres dans les 4 assemblées que contient le régime et il essaye d’équilibrer entre révolutionnaires et royalistes par esprit de compromis. De plus. Il est irresponsable politiquement. Bonaparte à l’initiative des lois. et le pouvoir choisira dans cette liste de candidats. il est donc à l’origine des lois et est à la fin du processus législatif. ils sont des agents d’exécution : ils contresignent les actes de Bonaparte à défaut sans ce contreseing l’acte n’a pas d’effet. les fonctionnaires. Le premier consul va s’entourer d’un personnel aussi bien révolutionnaire que royaliste (compromis). Le rôle de cette assemblée est important car elle est écoutée par Bonaparte notamment lors de l’élaboration du Code Civil. Bonaparte ne va l’accepter et va le révoquer : il montre donc à ses ministres qu’il est près à se débarrasser même des plus proches. il attend de ceux qu’il nomme d’un comportement exemplaire : beaucoup de loyauté et de dévouement. les Ministres. rédigée par la Première assemblée : le Conseil D’Etat 50 membres qui sont tous nommés et révoqués par le 1 consul. il nomme et révoque les membres du Conseil d’Etat. il y a 6 millions d’électeurs ils vont élire des candidats parmi des listes. . Ces ministres ont encore moins de pouvoirs que les consuls. Ici l’essentiel des pouvoirs est confié à Bonaparte 1er consul. les magistrats. qu’une voix consultative et peuvent simplement en cas de désaccord avec le 1er consul ils peuvent le consigner sur un registre. Le pouvoir exécutif est largement privilégié. les ambassadeurs. Cela est vrai pour les Ministres : parmi eux des figures de la révolution française : Talleyrand. Et pour essayer de donner le change. comme il peut nommer et révoquer très facilement. Il a seul l’initiative des lois et lui seul les promulgues. Ces trois consuls sont nommé pour 10 ans et rééligible indéfiniment. Son idée est ensuite mise en forme. il intervient le premier.II) le contenu de la constitution de l'an 8 C'est une constitution républicain mais ce nom république est une façade. Napoléon va créer un législatif partagé entre 4 chambres. Entre les deux il va laisser les chambres agir il y a donc une atteinte très sérieuse à la séparation des pouvoirs. on affaiblit le législatif considérablement. L’esprit pour le législatif : diviser pour mieux régner. Le suffrage introduit par la Constitution de l’an 8 est quasi-universel : les femmes sont exclues. Et quand il y en a un qui fait valoir sa désapprobation : exemple Lucien Bonaparte . Ils consignent cette opinion de désaccord sur un registre. De plus Bonaparte a seul l’initiative des lois et promulgue seul les lois. Lucien Bonaparte et ces deux hommes cotoient d’autres ministres qui sont issu de l’ancien régime : Godin ministre des finances et ils est un serviteur de l’ancienne monarchie. Cette constit rép affirme la prépondérance de l'exécutif qui est le pouvoir de Bonaparte.

après cette lecture. .celui ci lorsqu’il le fera il utilisera le mécanisme du senatus consult qui permettra de modifier ou d’interpréter la constitution.1804) On assiste au renforcement du pouvoir personnelle de Bonaparte. Grâce à cette victoire il a conquis l’Italie. et à la fin une . Bonaparte veut tirer profit de ces succès politiques. il faut une occasion et cette occasion ce sont ces victoires militaires et notamment une gagnée en 1800 la bataille de Marengo. Ce régime politique qu’est le bonapartisme est à la fois un régime qui repose sur le peuple sur l’alliance avec le peuple : c’est la pratique du plébiscite . Mais il ne peut pas discuter du projet. Il est ensuite renvoyé au premier Consul. les Sénateurs sont nommé à vie. c’est Bonaparte qui nomme les sénateurs. Les sénateurs nomment également les membres du Tribunat et les membres du Corps législatifs : 400 représentants de chambres. ils proposeront un témoignage de reconnaissance à Bonaparte et ils enverront une délégation au Sénat et demanderont au Sénat de faire quelque chose. De plus depuis le traité d’Amiens de 1802 nous sommes en paix avec l’Angleterre. Cette assemblée entend d’abord les conseillers d’Etats puis les Tribuns et vont accepter ou refuser le texte. Mais avant de le promulguer. I) la marche vers le Bonapartisme. Ce tribunat discute des projets de loi. Les sénateurs : 80 sont nommés directement et à vie par le Ier consul. le tribunat peut émettre certains vœux sur la législation sur les réformes à introduire Ensuite il est envoyé devant le Corps législatif : 300 membres. mais aussi en même temps c’est un pouvoir central très fort. on l’appelle le « Corps des Muets ». Nommé pour 5 ans par le Sénat à partir de la liste composé par le peuple. le Corps législatif ne peut donc proposer d’amendements. C’est donc une démocratie autoritaire et plébiscitaire. et à cette occasion. Bonaparte veut tirer profit de ces victoires. Ils représentent le peuple français. ce traité doit être lu au Tribunat . Compte tenu de ces succès. car le Premier consul doit le promulguer dans les 10 jours. il s’assure donc la garanti que les sénateurs lui obéissent.Une fois que le texte est prêt il va être envoyé devant le Tribunat : composé de 100 tribuns élus pour 5 ans. Le bonapartisme s’installe en France dans des situations favorables. il écoutent sagement le traité d’Amiens. Qui analyse la constitutionnalité du texte mais ne forme qu’une proposition. les Tribuns très spontanément. Ce sénat. s’est vu reconnaître une autre prérogative : le droit de réviser la constitution directement conféré par Bonaparte. il va donc réclamer un accroissement de son pouvoir et cette progression de son autorité il va l’obtenir avec la constitution de l’an X qui va ouvrir la voie au « Bonapartisme ». militaires et avec l’aide de son deuxième consul Cambacérès il va élaborer le scénario suivant : en mai 1802 le traité d’Amiens vient d’être signé et comme on est en paix avec l’Angleterre. Pour cette raison. Le 5 mai 1802. de ce fait le Sénat va être une assemblée très docile car ils ont plein d’avantages ils sont des serviteurs. En réalité. Section 2 : la monarchie consulaire (1802. Bonaparte peut décider de renvoyer le texte devant le Sénat. En théorie. inamovibles ce qui les rendrait pleinement indépendant.

Les sénatories se sont des belles demeures par ex. Le deuxième et le troisième consuls sont nommés a vie eux aussi par le Sénat mais tjrs a la suite de la présentation des candidats de Bonaparte. Après ce traité de paix. Il n'y a pas de déclaration de dt dans cette constitution et cela ressemble bp à un constitution monarchique. Section 3 : la monarchie impériale(1804-1814) Depuis le traité d'Amiens nous sommes en paix avec les anglais. Il se voit octroyer le droit de grâce ( qui est un dt royaliste surtt) II) des assemblées domestiquées Dans cette constitution de l'an X. Ce plébiscite va être organisé mais la question qui va être posée aux français : « napoléon Bonaparte sera-t-il consul à vie ? » alors qu’au départ c’était pour 10 ans. au lendemain même. les tribuns ne sont plus que 50. Ils ont tt intérêt a être dociles car ils reçoivent de Bonaparte des sénatories. a pu s'opposer a Bonaparte à qque reprises. accepte mais à condition que le peuple ratifie cette proposition. Ce qui permet de le dire est : notamment la possibilité par le 1er consul de désigner son successeur. il va divisé ce tribuna en 3 chambres. Par la suite. Cela annonce déjà un ppe que les rois s'étaient approprié : le ppe de l'hérédité. Ces 2 senatus consult forment la constitution de l'an 10. le suffrage est un suffrage censitaire comme en 1791. 17/10/2011 Un projet de modification de la constitution par Bonaparte est ratifié par le seatus concult le 4 out 1802.délégation se rend au sénat et le sénat proroge pour 10 ans supplémentaire le mandat du Ier consul. Le sénat va voir ses pouvoirs augmenter par cette constitution. Les résultats sont les suivants : 3 600 000 oui et 8374 non résultats proclamé par le Sénat. par ex : le Sénat reçoit notam le dt de régler par senatus consult tout ce qui n'est pas prévu dans la constitution. Bonaparte a renforcé son pouvoir. . Comme ils ont osé s'opp a Bonaparte celui ci va écarter du tribuna ceux qui s'opp a lui. Ceci inquiète bp les anglais. Il faut travailler comme ce que Bonaparte attend. plus obéissant. avec eux on a le révision constitutionnelle. Bonaparte nomme tt les fonctionnaires. notam sur les ambitions de Bonaparte. Et le gvt grâce a ces manœuvres va affaiblir le tribuna. C'est un suffrage que le gvt cherche a contrôler. Elle contient 86 articles. Bonaparte. Mais comme ses pouvoirs augmentent. Ils ont manifesté plusieurs fois contre ce que souhaité Bonaparte. il peut ratifier les traités de paix sans demander l'accord du corps législatif. La tribuna entre 1802 et 1804. Cette constitue consacre l'augmentation des pouv de Bonaparte et consacre un nouveau régime : le Bonapartisme. Les sénatories sont des récompenses. Et donc le conflit reprend très rapidement. Les notables les plus fortunés vont prendre place dans les collèges électoraux et être les seuls a pouvoir voter. En 1802. il doit être plus docile. Ces collèges électoraux vont désigner des listes de candidats et le gvt choisit les candidats qui lui plaisent. Le sénat adopte un sénatus consult le 2 aout 1802 constitution de l’an X dorénavant Bonaparte est consul à Vie.

les royalistes projettent d'org un complot a Paris. La position anglaise fait des jaloux et notam Bonaparte est jaloux. Ces mesures vont permettre de bâillonner l'opposition pdt deux ans. Bonaparte et Joséphine n'ont rien mais la bombe crée bp de dégât notam 22 morts et un peu plus de 50 blessés. Il arrive au pouvoir en novembre 99 et entre le moi de septembre et décembre 1800 : 3 complots sont perpétrer par les jacobins (sans conséquences car les complots ont été déjoué). les attentats commencent a être organisé pour assassiner Bonaparte. D'ab il fait arrêter qques uns des gds meneurs royaliste (100 a peu près) et les auteurs du complot sont retrouvés et sont guillotinés. les anglais refusent de quitter cette île. Napoléon emmène Joséphine a l'opéra ce soir la. Dès 1799. Il viole dons les dispositions de ce traité. Bonaparte refusent ces demandes et va de nouveau déclarer la guerre a l'Angleterre le 12 mai 1803. La berline arrive a vive allure dans Paris et quand elle approche de l'opéra de Paris une bombe va exploser dans la rue St Niquez.. elle entretient des relations commerciales avec ses colonies. Il va se déchaîner contre l'opposition quelle quelle soit mais surtt les royalistes. En avril 1803. Bp de ces royalistes frçs sont réfugiés en Angleterre et celle ci va clairement financer tt les complots contre la personne de Bonaparte pour être mis en exécution en France. Et une 100 de républicains est également arrêter et la moitié d'entre eux a été déporté en Guyane et l'autre moitié au Seychelles. Celui-ci . ils lancent un ultimatum a Napoléon en exigent la cession de l'île de Malte pour 10 ans et ils réclamaient l'évacuation des troupes frçses en Hollande et la Suisse. I) un contexte mouvementé Le rétablissement de l'empire intervient en 1804 et a deux causes : − la reprise de la guerre contre l'Angleterre : a cette période. l'Angleterre est déjà une puissance coloniale imp et a la maîtrise des mers depuis qques temps. La reprise de la guerre avec l'Angleterre a partir de 1803 va permettre de relancer cette dynamique des complots. Mais la bombe explose juste après leur passage. Ils jugent sans jury et sans possibilité de cassation.L’Angleterre a partir de 1803 va financer véritablement les projets des royalistes frçs. En avril 1803. Comme l'attitude de Bonaparte déplaît aux anglais : parmi les dispositions du traité de paix avec l'Angleterre il était prévu que les frçs récupère l’île de Malte qui était occupé par les anglais. Il recherche a obtenir l'hérédité. Ce complot va intervenir le 24 décembre 1800.. Cet attentat va permettre a Bonaparte d'entamer un politique très ferme de répression. Une loi du 1er février 1800 va instaurer des tribunaux criminels spéciaux( = juridiction d'exception) . Parmi ces meneurs celui qui avait eu l'idée du complot était Georges Cadoudal a eu le temps de fuir et surtt de pouvoir regagner l'Angleterre. Bonaparte va s'appuyer sur cette hostilité pour renforcer son pouvoir. Cela lui assure un commerce imp. Il veut de son pouvoir un pouvoir héréditaire car il a tellement peur des complots qu'il veut assurer la continuité du régime. L’Angleterre veut l'éliminer d'une manière ou d'une autre. Les plus imp de ces complots a la fin de l'année 1803 : comme le 1er est préparé en Angleterre et il est de nouveau orchestré par G Cadoudal. On commence a préparer en Angleterre au milieu de l'année 1800.

le duc demande une entrevue de Bonaparte mais B ne veut pas le rencontrer. Ensuite le Sénat intervient et il va se joindre a cette proposition et préparer un projet de modification de la constitution. Ces enfants qu'ils pourraient . est enlevé et on l'amène 5 jours plus tard au château de Vincennes.. Sur ces 7 titres. Bonaparte voulait vraiment marquer les esprits. Bonaparte va s'adresser au tribuna et demander que cette chambre suggère que Napoléon soit proclamer empereur héréditaire de la République frçse. Il va être fusillé. Le projet échoue CAR a la tête du ministère de la police. On arrête la encore les auteurs du complot. la famille impériale. Le 20 mars 1804. En fait il ne pourra adopter les enfants que de 2 de ses frères sur les 4 car 2 se sont mariés contre l'avis de Bonaparte ils n'étaient pas reconnu comme mbre de l'hérédité. Cadoudal est cette fois ci arrêté. Cet empire est héréditaire de mâle en mâle (ppe de masculinité) et par ordre de primo génénitur avec le droit d’aînesse. On fait un copier coller des lois avant 1789. L'empire est instauré. II) la mise en œuvre de la dignité impériale Cette nvelle constitution comporte 142 articles et 16 titres.va venir a Paris pour préparer le complot durant l'année 1803 pour tenter de convaincre des royalistes de participer a ce complot et pour rencontrer des militaires mais en part les généraux et parmi eux il y a le général Moreaux. ce duc d'Enghien dont le seul tord est d'appartenir a la famille des Bourbon. les grandes dignités de l'empire. les grands officiers. sans avocat. On organise un plébiscite pour savoir si le peuple acceptera cette modification constit « le peuple frçs veut il l’hérédité de la dignité impériale ? ». la régence. Le tribuna vote la proposition d'hérédité a une très large majorité. il y en a 7 qui traite de faste impérial : l'hérédité. Il va être jugé avec tous les autres aussi et on va condamner à mort un certain nbre d'entre eux dont G Cadoudal. Mais la France reste une république. Bonaparte va le faire juger par une commission militaire spécialement créé pour l’occasion comp de 7 militaires. Cela va intervenir avec un nouveau senatus consult du 18 mai 1804 : c'est la nouvelle constitution de l'an 12. au bout de deux heures cette commission le condamne a mort. faire comprendre aux royalistes qu'il était déterminé. Le premier consul reçoit donc le titre d'empereur. On respecte également la loi salique : cad exclusion des femmes a la tête de l'empire. Cet événement permet la proclamation de l'empire. il y a Fouchet et contenu des relations de Fouchet ses indicateurs lui révèle l'existence de ce complot de ce fait le complot est déjoué. En 1804. l'empereur peut adopter les enfants voir les petits enfants de ses frères.. Il est sacré empereur par le pape a Notre Dame de Paris le 2 décembre 1804. résultats fav a Napoléon : 3 500 000 OUI et 2500 NON. Il est jugé ver 1h du matin. les conjurés sont torturés. Le fait d'avoir assassiner le duc assimile Bonaparte à un conventionnel régicide. Qques uns sous la tortures vont avouer : que pour agir ils attendaient l'arrivée d'une personne pol de 1er plan : le Duc d'Enghien. L'objectif est clair : les royalistes et qques militaires doivent éliminer Bonaparte et de rétablir la royauté en France pour permettre a Louis 18 de monter sur le trône. Lorsque l'attentat a été déjoué. En 1804. Napoléon n'a pas d'enfant et donc le constitution va lui offrir la possibilité d'adopter. De ce fait. Bonaparte lui vait prop de le rejoindre mais il a refusé.

Le conseil d'état est encore plus dépendant qu'il ne l'était. Le Sénat émet des avis et va pouvoir exercer un dt de contrôle sur la liberté de la presse.. la succession sera dévolu en ligne collatéral cad que la succession reviendra a son plus agé de frères. A partir de 1807.. Ex : Tallerand a été évincé en 1807 et a coté de lui un autre va faire les frais de ces relations orageuses avec Napoléon : Fouchet. On va accorder un certain nbre de titre a la famille impériale : ils portent le titre de prince frçs par ex. En échange de ces faveurs. La pouvoir de Napoléon va évoluer mais dans le sens de la fermeté. Il y a un caractère très dynastique ici. sur la liberté individuelle. le chose se durcissent. Les ministres sont tous très dociles. des militaires (16 maréchaux d'empire). Petit a petit une partie de l'opinion publique se détache de napoléon et progressivement la police est obliger de renforcer sa surveillance. Fouchet est évincé en 1810.. La police va surtt jouer un rôle politique : Napoléon est omnibulé par la pensée pol des frçs et il va cherche a contrôler l'opinion publique et c'est la police qui s'en charge. le sénat désignera un nvel empereur et celui ci sera en plus désigné par les gds dignitaires et approuvé le peuple. En revanche si Napoléon n'a pas de fils légitime ni d'héritier adoptif. celle ci va réclamer justice envers Fouchet. Ces assemblées conservent très peu de pouvoir CAR de plus en plus Napoléon légifère soit lui même et donc par décret soit par senatus consult. Ces princes frçs font de droit partie du Sénat et du conseil d'Etat dès l'âge de 18 ans. Il contourne le législatif. ou il y a adoption encore faut il que Napoléon n'est pas d'enfant. situation financière. A partir de 1806. Lebrun qui est archi chancelier. Cette dépendance s'explique par la présence au sein du conseil d'état des princes frçs et des dignitaires du régime. Ce qui a été décisif s'est son remariage en 1810 avec Marie Louise d'Autriche. On fiche également la population : description physique. les attributions du tribuna reviennent au corps législatif. Pour le remplacer. Le Sénat va récupérer un certain nbre de prérogatives car c'est la chambre la plus dévouée a Napoléon. Par alliance Napoléon devient le neveu de Louis 16 : comble !! A cette époque il s'entoure d'anciens royalistes. Cela va lui attirer l'opposition de l'opinion publique. Napoléon va éliminer qques personnalités charismatiques du gvt. Fouchet avait voté en 1793 la mort de Louis 16 et Napoléon va se remarier avec la nièce de Louis 16. En effet. l'empereur peut interpréter les lois ce qui le met a l'abri du législatif.. les princes frçs ne peuvent pas se marier sans l'autorisation de Bonaparte sinon ils perdent leurs droits à l'hérédité. bp servent Napoléon Le tribuna désormais ne peut plus discuter des projets de lois. La police va recruter des . Dans l'hypt. Désormais s'est devant le corps législatif que l'on va discuter les projets de lois et les adopter. L'organisation de la cour : elle se compose en premier lieu des princes frcs (frère et sœurs de Bonaparte). Celle ci est la nièce de Louis 16. Le ministère de la police est dirigé par Fouchet. Dans l'hypt ou les frères n'ont pas de descendants.adopter devraient être âgé d'au moins 18 ans. des gdr dignitaires du régime qui sont 6 parmi eux on compte Canbacérès . III) la concentration des pouvoirs On va renforcer le pouvoir politique : on va renforcer le gvt. Il est ainsi supprimer en août 1807.

commissaires. On surveille aussi tout ce qui permet la diffusion des idées : on va contrôler la presse. 18/10/2011 Conclusion : L'aspect despotique du régime napoléonien a rompu la confiance que les frçs pouvaient avoir envers Napoléon. Petit a petit un réseau d'informateurs se forme ex : Vidocq. Napoléon va se remarier avec la nièce de Louis 16. On perçoit très nettement ce désamour dans ts les complots organisés contre Bonaparte ce qui atteste que l'opinion publique accorde moins de crédit a ce personnage. on va censurer certaines pièces de théâtre.. le théâtre. ce cette union va naître un fils en 1811 que l'on va appeler l'aiglon. Ce fils ne prendra jamais la succession de son père. Il est appelé a devenir le futur Napoléon II. La liberté d’expression est a prendre avec bp de réserve a cette époque.. l'imprimerie. . L'hérédité ne le mettait pas a l'abri. des agents particuliers.

− L'organisation judiciaire crée en 1790 : que devient elle ? − Ppe de la liberté de la défense : on avait supprimer l'ordre des avocats depuis 1790 a la place on avait instauré le ppe de la liberté de la défense cela permettait a nimporte quel accusé de choisir nimporte quel avocat. En 1800. Elles ont vocation a durer. Il doit également effectuer qques années . Et on ajoute pour pouvoir siéger dans la magistrature : avoir exercer pdt 2 ans la profession d'avocat. Napoléon (1er consul) peut nommer lui même ts les magistrats et en même temps ces magistrats ont la garantie d'être inamovible. −A partir de 1804 : on va être un peu plus exigeant : on rétablit des écoles de droit : de nouveau on peut former des juristes. on les choisit donc pour l'expérience et qu'ils ont soutenu l'action de Bonaparte. On sait que les juges jusqu'à la révolution était élu par le peuple. Ces magistrats pour la plupart d'entre eux sont issus de milieux favorisés. Section 1 : la justice Rappel : − ppe de l’élection des juges. Cambacérès va retenir un critère ppal : ils devront avoir été magistrat pdt la révolution frçse et des hommes de lois (les anciens avocats ppalment) qui ont ont soutenu Bonaparte a l'occassion du 18 brumaire an 8. on avait fait disparaître les faculté de dt. C'est Cambacérès qui est 2eme consul qui va faire les choix définitifs. Napoléon a du mal a concevoir ce ppe d'élection. Elles apparaissent quasiment ttes en l'an 8. Napoléon les rémunère assez mal ainsi on recrute des notables car ce n'est pas en siégeant qu'ils gagent leur vie. I) le personnel de justice Napoléon ne veut pas d'un pouvoir judiciaire. En 1800 c'est a peu près 1500 juges qui doivent être nommés. Le candidat doit justifier d'une fortune personnelle suffisante.Chapitre 2 : les grandes réformes du consulat et de l'empire Toutes les réformes institutionnelles qui ont été très nbreuses sont appelées les masses de granites. Cf : sous l'ancien régime les magistrats étaient mal rémunéré et doc s'étaient dvlpé un syst des épices cad payer directement par les parties). Napoléon ne peut pas les révoquer. Ceci est inscrit dans la constitution de l'an 8. Il a reçu des consignes de Bonaparte. Il veut pouvoir contrôler les juges et ne veut pas de pouvoir judiciaire. Il veut contrôler le recrutement de la magistrature. −En 1810 : on rajoute de nvelles conditions : un critère financier. La licence en dt pour devenir magistrat redevient obligatoire. Les diplômes : − au départ pdt la révolution on exigait aucune condition de diplôme −pendant les 10 ans de la révolution frçs. Bonaparte va demander au Sénat et au ministre de la justice de dresser des listes de candidats pour pourvoir les nveaux postes de magistrats.

parmi ces 1500 nveaux magistrats : il y en a qui sont très mauvais. Napoléon va se débarrasser de ses magistrats qui ne donnent pas une bonne image de la magistrature. Il est tjrs chargé de la conciliation. Loi de 1804 : va exiger le titre d'avocat. Ces 70 juges épurés étaient tous républicains. Les avocats vont leur retour. Au dessus des tribunaux civils : viennent des tribunaux d'appel créé a partir de 1800. Cette commission va être chargée d'examiner l'attitude des magistrats et de tenir informer Napoléon de ces examens. Cette commission va désigne a Napoléon 200 juges. En l'an 8. Il sera compétent en 1er ressort. −2eme fois en 1810 : nvelle vague d'épuration au sein de la magistrature. Cette épuration judiciaire : assez choquant CAR Napoléon ne tient pas compte de ppe d'inamovibilité . Ce tribunal est composé de 3 juges professionnels. il doit procéder a une épuration. On va mettre en place une commission d’enquête formé de sénateurs. de l'arbitrage. Les épurations judiciaires vont avoir lieu a chaque changement de régime. Il est aussi juge d'appel des décisions u juge de paix. il continue a juger les petits procès. on désigne de placé a la tête de chaque ordre des avocats un bâtonnier qui est nommé par le procureur général CAR c'est la pouvoir politique qui contrôle la désignation du chef des avocats. Le sentiment pol justifie l'épuration judiciaire. A partir de 1810. Ce même texte exige que pour être avocat : le candidat doit avoir une licence en droit et une prestation de serment. on va ici établir en moyenne un tribunal d'appel pour . Au dessus du juge de paix : Napoléon va créer un tribunal civil : 1 par arrondissement. Renvoie de magistrats considérés comme républicains. Napoléon pour les remplacer va choisir des magistrats royalistes. Napoléon n'aimait pas les avocats pour cette raison il souhaite les contrôler. Des épurations judiciaires : −une 1ere fois en 1807 : une loi décide que les juge ne pourront bénéficier de l'inamovibilité qu'après une période d'essais de 5ans. preuve : il s'en débarrasse très facilement. Elle va dénoncer les juges incapable. Les avocats doivent faire preuve de déontologie et comme preuve de celle ci les avocats doivent assurer la défense de personnes indigentes : c'est ce que l'on appelle le bureau des consultations gratuites II)une organisation judiciaire remodelée On va maintenir a la base les juges de paix qui ont été créé en 1790.au sein d'une juridiction sans être payé. Sur ces 200 juges. au moment ou on rétablit l'ordre des avocats. Le juge de paix va conserver ses attributions. Cette période de stage va être appelé l'auditorat de justice. Ils sont tjr institué dans le canton et Napoléon va recourir a leur nomination : ils va les élire pour 10 ans. 70 ont été chassé de la magistrature. On va les appeler cour d'appel a partir de 1804. Ce sont des juges de proximité.

− Les tribunaux de commerce : leur création date de 1563. On peut faire appel de la décision prud'homal devant le tribunal de commerce. les contraventions. Auj : paritarisme. 50 membres qui sont inamovibles. Il a deux caractéristiques : il a été l'un des 3 défenseurs de Louis 16 devant la convention nationale et Napoléon l'apprécie particulièrement car il est l'un des 4 rédacteurs du code civil de 1804. nommés a vie par le Sénat sur proposition du 1er consul. A l'origine les conseils ne sont composés que de patrons. II) L'administration . − les conseils de prud'homme. − Il y a un nouveau code pénal : adopté en 1810. On avait eu un premier code pénal en 1791. Ils sont composés de magistrats non professionnels cad de commerçants élus par d'autres commerçants. C'est ce tribunal qui a partir de 1811 va se transformer en cour d'assises. Il statuent sur les litiges entre commerçants et sur les litiges qui portent sur les actes de commerce. le nouveau est bp plus répressif. Il est présidé par un premier président. Ce ppe de paritarisme n'interviendra qu'en 1848. Les conseillers prud’homaux sont des non professionnels et statuent sur les litiges relatifs au travail. Cette cour d'assise préserve le rôle du jury. 24/10/2011 Jusqu'en 1811 l'organisation des juridictions pénales va rester sensiblement le même que pdt la révolution frcse. − On va préserver également le tribunal de cassation crée en 1790 sous la seul réserve qu'à partir de 1804 il devient la cour de cassation.3 départements. Même mode qu'aujourd'hui. progressivement on va en créer dans ttes les gdes villes industrielles de Fr. c'est le magistrat le plus important de France et le premier président a l'époque napoléonienne s'appelle TRONCHET. Elle ne s’intéresse qu'à la forme. Cela signifie que : − les juges de paix sont investi de la juridiction de simple police : juger les petites infractions pénales. La cour de cassation contrôlera le respect de la loi. Chaque tribunal d'appel est composé de 7 juges au minimum et il juge en appel des décisions des tribunaux civils et des tribunaux de commerce. − Les tribunaux d’arrondissement sont compétent en matière correctionnel : juge les délits − un tribunal criminel est préservé au sein de chaque département pour statuer sur les crimes. Ils sont la seule juridiction qu'on n'a jamais supprimer pendant la période révolutionnaire. crée a l'époque napoléonienne:ont été cré d'abord a Lyon en 1806.

Il va surveiller très étroitement ce dpt. Il se réunit une fois par an pdt qque jours. il a des avantages : titre de noblesse. Il y a le conseil d'arrondissement composé de 11 membres nommés pour 15 ans. Le conseil général : comprend de 16 a 24 tjrs nommés par le pouvoir. Et Paris a un statut particulier. l'agent du pouvoir central est le maire qui a été crée en 1789. C'est une juridiction également administrative pour tous les litiges. se sont seulement des agents d'exécution. La durée des réunions montrent que le pouvoir est contrôlé. Ce conseil va surtt voter les impôts locaux. Les maires auront des prérogatives plus large en matière de police. de la pol menée. la répartition du budget. Ces maires sont soumis au sous préfet et au préfet.Le ppe de l'élection posait pb. Ce sont des agents centraux. Au sein de ce conseil : 10 a 30 membres nommé pour 20 ans. ne peuvent siéger au conseil municipal les pers les plus imposés de la municipalité. Il est l'agent d'exécution du préfet. − − Il y aussi des conseils délibérants : le conseil de préfecture : il comprend de 3 à 5 membres nommés par le gvt. Il vote le budget municipal. Une réunion par an et il faut répartir le budget entre communes. A) Le département Au niveau du dpt. Désormais ils sont nommés pour 5ans au sein du conseil municipal. C'est un organe consultatif et il donne des conseils. régulièrement il rend compte de ce qui se passe dans les dpts. On ne contrôlait pas les membres de l'administration. Ces derniers peuvent révoquer les maires a tt moment. Napoléon va proposer une gde réforme administrative qui tient dans un texte : loi du 17 février 1800. Ces membres sont des notables locaux. l'agent du pouvoir central qui apparaît en 1800 est le préfet. Le conseil municipal au sein de chaque municipalité. Au niveau communal. Il est surtout celui qui assure le relai entre le dpt et le pouvoir central. salaire. Coté attribution. . Chacun de ces agents bénéficient d'un certain prestige.. il applique les ordres envoyé du pouvoir central. Le conseil tient une réunion de 15 jours par an. Ils n'ont pas besoin de se réunir car l'ordre vient d'en haut. (Le modèle qu'à inspiré Napoléon c'est l'intendant de l'ancien régime).. Il y a bp de candidats mais d'élus B) l'arrondissement et la commune Au sein de l'arrondissement : le sous préfet qui est un notable local. Le préfet est nommé et révoqué par le premier consul discrétionnairement. uniforme..

5 régimes pdt cette période : en moyenne chaque régime dure 11 ans : −la Restauration −la Monarchie de Juillet −IIe république −la république plébiscitaire −le Second empire Chapitre 1 : deux expériences de monarchies limitées et censitaires (1814-1848) Le régime commence le 6 avril 1814 et va se refermer le 24 février 1848 par la chute de Louis Philippe Ie. Louis Philippe instaurera une monarchie contractuelle. En 1815 : épisode des 100 jours Les frères de Louis 16 reviennent au pouvoir au moment de la Restauration. il va y avoir une classe dominante : celle des notables et la révolution industrielle va permettre de faire émerger une nvelle classe sociale : le prolétariat. de l'administration. d'un point de vue institutionnelle il y a relativement peu de changement. La raison : on digère ces réformes napoléoniennes celle de la justice. On voudrait revenir a un ordre des choses avant le 17 juin 1789 (jour ou le tiers états s'est transformé en ass nationale). I) La Charte du 4 juin 1814 En 1814 : on est excédé de ce pouvoir personnel et on ne croit plus a la séparation rigide des pouvoirs comme moyens permettant de garantir les libertés individuelles.. Leurs esprits sont très différents. On croit d'autant moins à tout cela que quand on regarde l'Angleterre on y constate qu'il n'y a pas de . Section 1 : le retour au pouvoir des Bourbons (1814-1830) Le terme de restauration montre qu'on veut restaurer le pouvoir royal en France on veut fermer la parenthèse de la période révolutionnaire.Troisième Partie : la France des notables (1814-1870) Au cours de cette période. L’émergence de nvelles classes génère des affrontements et une instabilité politique.. Il y a des bouleversements économiques car c'est le siècle de la révolution industriel et des bouleversements sociaux car dans cette une société dans laquelle émerge le capitalisme.

Une fois que le peuple l'aura ratifié. Ce texte dit « le peuple frcs appelle librement au trône Louis Stanislas Xavier frère de Louis 16 ». Le roi cherche a réconcilier les frcs et précisait que cette révolution frcse est bien terminé. De là naît cette volonté de la nécessite d’adopter une charte constitutionnelle. Ce texte a pour base la souveraineté nationale. Ces dispositions ont été rejeté. En 1814 : on reparle aux frcs de monarchie tempérée. Il y a un autre risque : ce serait se venger de tous ce qui s'est passé durant la révolution frcse : les victimes ont été les royalistes. il souhaiterait restaurer une monarchie de droit divin et il insistait ensuite sur le besoin de paix et lui serait le garant de cette paix. il est aussi prévu qu'elle devra être ratifiée par le peuple frcs. Cette constitution. La monarchie sera héréditaire de mal en mal (ppe de masculinité) et respect du droit d’aînesse. On veut renouer la chaîne du temps. Cette commission considère qu'il faut un pt de départ pour rédiger cette nvelle constitution et ce pt de départ est 1789. En 1814. Sur ce pt. Ceci provoque un tolet royaliste en 1814 car les royalistes n'apprécient pas que les sénateurs puissent se maintenir. Le système gvtal est celui qui avait été suggéré en 1789 : à savoir la dualité des Chambres. La Charte s'est un rejet du vocabulaire de la révolution : le roi veut donc rassurer les frcs. Louis 18 chercher aussi a ce qu'on oublie cette épisode. que c'est le pays de la liberté pol et ce pays a gagné la guerre contre Napoléon. Louis 18 sera proclamé roi de français mais avant cela il devra jurer qu'il accepte la Constitution. peaufiné et est adopté par ce Sénat le 6 avril 1814. Le projet de constitution est discuté. Dans ce projet : Le Sénat devenait la Chambre haute et dans ce Sénat siégeait des hommes nommés par le roi. cela veut dire qu'on revient a un régime de monarchie constitutionnelle. Les royalistes ne supportent pas qu'on sollicite ces sénateurs. le futur Louis 18 est prêt a faire des concession en faveur des institutions de la révolution frcse. Ce qui était gênant dans ce projet était que le roi était contraint a garder une gde partie des sénateurs fidèles a Napoléon. 2 éléments nous le montre : .constitution écrite ni séparation rigide des pouvoirs. D'abord. Le Sénat impériale est désormais titulaire du pouvoir constituant. Ces concessions seraient notamment de rétablir la monarchie mais également adopter une constitution. Dans cette déclaration. Effectivement les français attendaient cette paix et maintenant le roi en vient a un pb essentiel : il aborde le dosage entre l'ancien régime et la révolution. la dissolution et les ministres admis a faire parti des chambres. Le futur Louis 18 rejette ce projet de Charte et va publié en attendant le futur texte et adopté la déclaration de St Ouen du 2 mai 1814. A) l'esprit du texte Napoléon a abdiqué en 1814 et le pouvoir est désormais entre les mains des vainqueurs qui est le tsar Alexandre Ier. Il va demander au Sénat la nomination d'un gvt provisoire et il faut rédiger une nouvelle constitution. le futur Louis 18 faisait un certain nbre de réserve. L’Angleterre a confirmé ce que Montesquieu disait « en face d'un pays d'extérieur ce régime de monarchie modéré montrerait sa force ». celui ci souhaite que les français choisissent eux même le régime qui leur convient. 5 des membres du Sénat parmi eux 2 sont fidèles a Tallerrand vont former une commission. Le modèle frcs est celui de la monarchie. critique sur le projet présenté et considérait que parmi ces art un certain nbre avaient été rédigé a la hâte donc contenaient des lacunes.

− Le roi propose la loi et il va promulguer la loi seul.le roi portera le nom de Louis 18. le roi devra prêter serment de respecter cette Charte. 6 et 7) consacrés a la religion : on proclame la liberté de conscience pourtant pamri ces 3 art un fait de la religion catholique la religion de l'état. Les frcs ont été vexé suffisamment pour contester ce texte. Il récupère un certain nbre de prérogatives dans cette Charte en part des prérogatives du pouvoir législatif : − le roi peut déclarer la guerre − il peut signer les traités d'alliance − le roi nomme tous les fonctionnaires : le ppe de l'élection disparaît − autre nouveauté : le roi peut dissoudre la chambre basse qui s'appelle la chambre des députés à charge pour le roi lorsqu'il dissout cette chambre d'en convoquer une nvelle assemblée dans les trois mois qui suivent. On y trouve : −le ppe d'égalité : une égalité devant la loi. La personne du monarque est réputé inviolable et sacré cela signifie que la cérémonie du sacre est restaurée et a l'occasion (au moment du sacre) de cette cérémonie qui se déroule a Reims. −Le ppe de liberté individuel associé au ppe de sûreté. Les titres de noblesse étaient rétablis et maintenus donc on ne pouvait as parler d'égalité sociale. le roi nomme tous les juges et une fois qu'il les nomme ces magistrats deviennent inamovibles. on est exactement dans la situation préalable a la révolution frcse. Il est précisé que les prêtres catholiques percevront un traitement de l'état. −La liberté de la presse et la liberté d'expression comme en 1789 sont garanties a l'art 8 mais cet art prévoit des réserves : ces libertés pourront s'exercer sous réserve de lois qui doivent réprimer les abus en ce domaine. −3 art ( 5. Il pose lui même les ppes et les limites de cette souveraineté. −Le droit de propriété est reconnu avec la même exception qu'en 1789 cad elle est reconnu sauf hypt d'expropriation. la charte est octroyé : on utilise des termes d'ancien regime. Les 12 premiers art de cette Charte sont regpés sous le titre « droit public des français ». Cette charte contrairement aux précédentes n'a pas été discuté par une assemblée ni voté par le peuple. − − B) le système politique Cette Carte de 1814 : son art 13 « au roi seul appartient la puissance exécutive ». cela ressemble a une déclaration des dts. ses prérogatives. −égalité devant l'accès aux fonctions publiques. Cela sigifie que le roi n'est pas contraint d'adopter ce texte mais qu'il accepte qu'on limite sa souveraineté. Le sacre de Louis 18 n'aura jamais lieu et donc le roi ne prêtera jamais serment a cette charte puisqu'il n'est pas sacré. De plus. − Il y a aussi une égalité devant l’impôt. Il n'a pas pu être sacré car il avait des difficultés pour se déplacer et de ce fait il différa tjrs la date de son sacre. La monarchie est héréditaire et cela signifie que le successeur du roi est désigné par les lois fondamentales. 25/10/2011 . Sur la question de la justice : le roi rétablir un ordre judiciaire et on reprend dans la Charte la formule d'avant 1789 « toute justice émane du roi ».

qui permettront cette chambre. ce système limite le nbre de candidats à la députation à 16 000 candidats notables qui peuvent siéger à la chambre des députés et uniquement 100 000 électeurs pour toute la France Les deux chambres : votent la loi sur un pied d'égalité à l'exception pour les lois de finances qui doivent être d'abord présentées aux députés de la chambre. − La chambre Basse ou chambre des députés de dpts (de peuple. de la noblesse). Cette chambre es pairs aura l'occasion de se réunir pour juger le maréchal Ney. il a été envoyé au large de l'Italie a l’île d'Elbe. Les députés bénéficient d'une immunité parlementaire. Avant d'en arriver là. Napoléon est inquiet puisqu'il a peu de nvelles de son épouse et de son fils qui sont mutilés en Autriche. il peut nommer tout un groupe de paires vu que c'est en nbre illimité. chaque paire est nommé a vie et révoqué par le roi. quand les choses vont mal. ( cf notamment le directoire). II) L'épisode des cents jours Échéance de Napoléon avril 1814. Le nombre de pairs est illimité. Il a également des pbs financiers et il est aussi inquiet car Louis 18 lui avait promis une pension mais qu'il n'a pas reçu. et apporte le soutien à la monarchie. qui préserve le statut privilégié). ces institutions sot placées entre parenthèses. et le titre de « pair » va se transmettre par hérédité (pratique courante sous l'ancien régime. mais il craint bp que les anglais ne l'expédient bp plus loin. Concernant le législatif : − la chambre Haute a pour nom « la chambre des pairs » : cette chambre est l'adaptation frcse de la chambre des Lords anglaise. qui était attaché au pouvoir mais qui a basculé sous le régime de Napoléon pendant la période des cent jours. Les ppaux inconvénients ce sont les conditions de cens. Cette chambre connait notamment des crimes de haute trahison et puis des attentats contre la famille royales. la charte prévoit que ces ministres sont responsables devant le roi mais pas seulement (article 13 de la charte). il veut mettre ttes les chances de son coté et veut donc revenir en France pour échapper a ce . 9 mois ap la mise en place de la charte. Ces deux chambres peuvent aussi « supplier le roi de déposer une loi » et elles peuvent aussi proposer des amendements mais ceux ci ne peuvent être discutés qu'après assentiment royal.Concernant les ministres. Les délibérations de cette chambre sont secrètes. Il a conservé sur cette petite île son titre d'empereur mais ce titre ne lui est d'aucune utilité. mandat 5 années et renouvellement par 5 eme permet de ne pas bouleverser la majorité. pendant la période des cents jours. Il existe un suffrage ultra censitaire : pour être électeur il faut payer 300 F de cens ( l'impot directe). devant le parlement tout de même ont accès aux deux chambres et être écoutés s'ils le souhaitent. Le roi a un intérêt évident. Ces ministres. la charte les fait nommer et révoqués par le roi.. Napoléon va prendre la décision de revenir en France. Cela ne peut donc conduire qu'à la coupure entre le pays réel et le pays légal. le retour de Napoléon. Très vite. Réutilisation de terme Cour des Pairs qu'on utilisé sous l'ancien régime. Ses représentants sont élus pour 5 ans et renouvellement par 5 eme tous les ans. Ils n'ont de responsabilité politique que devant le roi donc ils n'ont en pas pour le moment.

de Louis 18. car elle est déçue des premiers mois de la restauration. les anglais…). Cet acte est proclamé le 21 avril 1815. russes. il est installé aux Tuileries. que des anciennes constituions napoléoniennes. ils ont conservés les mêmes bases. procédure à la désignation des députés à la chambre des représentants. et ainsi remonte jusqu’à Paris. et aucun combat n’a eu lieu pendant cette remontée à Paris. Napoléon va faire rédiger un texte : « l’acte additionnel aux constitutions de l’empire » par Benjamin Constant. ils se réunissent à Viennes (autrichiens. ils vont déclarer Napoléon hors la loi (Cf Robespierre. Louis 18 décide de quitter précipitamment Paris. Retour vers la haine envers les royalistes. s’inquiète. il est accueilli triomphalement. Du coté des alliés. Il débarque sur la côte d’Azur au Golf Juan. Louis 18 est au pouvoir. Les anglais surveillaient les côtes. ils sont assommés. dans la nuit de 19 au 20 mars 1815. et il échappe à la vigilance anglaise. alors qu’on avait envoyé des militaires pour stopper cette progression. et il se laisse convaincre par Napoléon. Que fait Napoléon ? Il parle de la chate. ainsi il entretient des relations avec Louis 18. et Napoléon veut profiter de cette opinion publique hésitante pour revenir en France. Et d’étape en étape il remonte vers Paris. Arrivé en France il a retourné l’opinion. et vont provoquer un soulèvement au moment de la terreur. Toute la France pensait s’être débarrassée de personnage. Ce texte est beaucoup plus proche de la charte de 1814. où la foule l’acclame. il les rend responsables de l’impossibilité de rétablir la charte impériale. assez rapidement ils vont relever la tête. c’était à l’Ouest de la France. Louis 18 va demander à l’un de ses militaires le plus important : Maréchal Ney d’aller à la rencontre de Napoléon et puis. et l’empereur voit le nombre de ses partisans augmenter. pendant la période cent jours. Une nouvelle assemblée est formée. il récupère son poste. Et quand Ney arrive devant les troupes de Napoléon. Napoléon arrive à les convaincre de mener à nouveau un coup d’Etat. et il va se réfugier à Gand en Belgique. Parmi ses partisans pendant la période des cent jours : Fouchet ministre de la police pendant l’époque napoléonienne. il prend conscience qu’il ne peut pas rétablir le régime d’despotique. ce maréchal promet à Louis 18 de lui ramener Napoléon dans une « cage en fer ». il organise un plébiscite. Et au lendemain. Même parmi les partisans de Napoléon ils sont assez sceptiques sur ses chances de rétablir ce qu’il avait perdu. L'opinion publique serait favorable pour son retour en France. et qu’il y a un progrès avec la charte. il cède à l’enthousiasme général. il dit que « ce diable d’homme m’a gâté la France » et tous ceux qui détestaient la charte de 1814 et en particulier le frère de Louis 10 (futur Charles 10). Jadis). il pense que cette tentative de Napoléon va échouer. et considéraient cette tentative des cent . Napoléon avait indiqué « lanterner les aristocrates et les prêtes ». Il s’arrête à Lyon. parce que il n’en avait pas les moyens.risque. les provinces de l’Ouest commencent donc à se soulever. Les royalistes ont perdus la majorité. il y avait ¾ d’abstention mais avec une réponse affirmative massive. mais les militaires se laissent séduire par l retour de l’empereur. toutes les troupes basculent dans le camp adverse (celui de Napoléon). Et le 20 mars au soir Napoléon arrive à Paris. qui a envoyé la troupe pour stopper Napoléon.

jugé par la chambre des pairs.jours il devait y mettre un terme. On raille bp son physique et son infirmité qui le pénalise bp. Louis 18 est réinstallé sur le trône. le chasser d’Europe. Louis 18 a un souci majeur « je ne veux pas être le roi de deux peuples ». les autrichiens et les prussiens. Ils affirment leur volonté de poursuivre la guerre. En Fr deux parties divisé des citoyens qui est a l'image des relations qu'entretiennent les deux frères de Louis 16 : Louis 18 et Charles 10. Il a relativement peu vécu en Fr : il avait quittait la Fr en 1791 et n'était revenu qu'en 1814. 07/11/2011 III) l'application durant la seconde restauration de la charte A partir de 1815. Il va se rapprocher de parlementarisme. et les troupes alliées rentrent dans Paris. ils sont très organisés. Louis 18 est de retour dans le pays. la Fr est entrain de vivre un gr drame pol qui va laisser des traces. qui vont l’envoyer le plus loin possible : en exile sur l’île de Sainte Hélène et y meurt en 1821. il va reconstituer son armée et face à lui. où les troupes anglais vont vaincre l’armée napoléonienne. En réalité. le roi est peu critiqué par rapp a l'homme. on critique bp son caractère : on le dit égoïste et un peu fourbe. il faut s'en méfié en somme. Par ex il ne peut pas monter a cheval. la France va être sanctionnée par les anglais.Des conséquences très néfastes :  Les alliés ne font plus confiance à la France. Cette sanction va faire l’objet de traité de Paris adopté le 20 novembre 1815 : la France perd deux territoires : la Savoie. les royalistes. Napoléon militairement va être affronté à l’offensive des troupes armées. L’empereur va rentrer à Paris il va abdiquer le 22 juin 1815. Il était en position d’émigration. et le comté de Nice. Fouchet préside le gouvernement provisoire. Compte tenu de cette attitude. A) le règne de Louis 18 Il est né en 1755. ceux de la révolution. A coté de l'aspect physiques. + une sanction financière : une indemnité de guerre qui s’élève à 700 millions de franc équivaut au budget de l’Etat français. et affirment leur volonté d’éliminer Napoléon. Conséquence pour la France à la suite de cet épisode : . il est condamné à la peine de mort exécuté le 7 décembre 1815. il y a des alliés qui sont prêts. Le 18 juin 1815 : bataille importante et dernière bataille de Waterloo. L'opposition politique est −d'ab composé des ultras qui sont les ultras royalistes : on dit qu'ils sont « plus royaliste que le roi » autrement dit les nostalgique de l'ancien régime qui veulent la monarchie . et ne font plus confiance à Louis 18. Il va se résigner a donner plus de poids aux chambres. Les poursuites engagées contre ceux qui ont trahit Louis 18 : en particulier le maréchal Ney. On dit bp de mal de lui. Lorsqu'il revient que va t il se passer politiquement ?? On voit qu'en Fr les 100 jours ont laissé un antagonisme profond entre les partisan de l'empire. On fait des remarques sur ces cpts. Politiquement il n'est pas a la pointe. Il s'est assez peu intéressé aux régimes politiques des pays qui l'ont accueillis. Napoléon est confié aux anglais. Il veut essayer de réconcilier ces deux franches de la pop frcse. Il va choisir la modération qui ne désert ni les uns ni les autres.

Le chef de fils s’appelle Benjamin CONSTANT A partir de 1815. second fis du futur Charles 10. Ils sont très attachés aux ppes de 1789 : ce sont des nostalgique du début de la révolution. − Ces libéraux font une percé et petit a petit effacent les ultras royalistes. Ces doctrinaires sont partisans de l'application de la charte et il souhaitent la conciliation. Ils acceptent les Bourbons cad Louis 18. un individu Louvel (ouvrier cellier de son état) va poignarder le Duc de Bérry. L'épouse est enceinte. Ces légitimistes (sont très a droite) veulent un retour au catholicisme comme religion d'état : revenir a la monarchie de dt divin. Ce binôme va durer 3 mois. De ce fait Charles 10 devient roi. De 1815 a 1824 : 4 ministères se sont succéder. Le Duc de Bérry qui était le neveu du roi. « l'enfant du miracle » le duc de Bordeaux Henri Dieudonné (fils du duc de Bérry) est né. Que diront ils lorsqu'ils auront un roi sans tête » B) le règne de Charles 10 . Le Duc va mourir pdt son transfert et avant de mourir il a souhaité que l'on gracie Louvel. Pour certains. Il affirme qu'il a agit seul. Il s'est attaqué au duc car son épouse était enceinte. le chef du parti légitimiste est le frère de Louis 18 Charles 10. Le 13 fev 1820 : événement qui va ternir la réputation des libéraux. de juillet a septembre 1815. Lors des 1eres élections on va changer les ministères : il y a yne gde instabilité ministériel. Il y a quand même une exception : il faut que le roi respecte la charte. −A coté de ce courant légitimistes. il y a un autre partie qui commence a apparaître : parti des constitutionnel ou des doctrinaires. Il y a un écossais BURKE et du coté frç il y a le Comte de Bonald qui est un auteur et Joseph de Maistre (noble savoyard). Alors qu'ils sortent de l'opéra. Louis 18 avait dit a propos de son frère « il se plaigne d'avoir un roi qui n'a pas de jambe. elle est fatigué dc demande a son époux de la raccompagné. On procède a des élections annuellement. il y a des élections. Le 29 septembre 1815. Cette phase libéral va s’arrêter brusquement. ils viennent dire qu'il faudrait que le roi petit a petit amorce son retrait de la vie pol et que la royauté s'éteigne petit a petit. Au bout de 3 mois. on prononce aux obsèques du roi « le roi est mort vive le roi ». Ils sont au centre. − D'ab les ultras : petit a petit contenu des élections vont s'effacer devant les libéraux. On installe des ministres ultras royalistes. Parmi ces chefs de fils : député Royer COLLARD −Un troisième courant : le partie des libéraux. La police devait veiller au Duc. Charles 10. il voulait empêcher la succession au trône de Fr si jamais l'épouse accouché d'un garçon. Louvel est un nostalgique de l'époque napoléonienne. pour la dernière foi. Chateaubriand : « alors je vis apparaître M de Tallerand au bras de M Fouchet : le vice appuyé sur le bras du crime ». La stabilité revient petit a petit et les affaires se stabilisent jusqu'à la mort du roi en 1824. Cela va durer pendant 9 ans. monarchie absolue de ce fait ils n'accepte pas du tt la charte de 1814. la police attendant que l'opéra se termine était au café. − 1er Ministère voulu par Angleterre et Autriche : est composé de Tallerand et de Fouchet. amène son épouse a l'opéra à Paris. de nvelles élections et a partir de juillet 1815 nvelle majorité succès des ultras royalistes et dc nouveau ministère.de l'ancien régime.

plus que son frère mais cette popularité va être de courte durée. Donc nvelle élection a partir de juin 1830 et dans la foulée l'opposition a remporter les élections organisées juste ap. le sacrilège − 3. il a profiter des plaisirs de la cour et a quitté la France en juillet 1789 : il a vraiment anticipé les choses. On pense que par ce moyen l'opposition perdra des voies . Le peuple a donc désavoué la politique royale. chef des ultras royalistes. une longue durée. La loi du sacrilège votée en 1825 : elle punit très sévèrement le vol des objets sacrés. La loi du milliard des émigrés de 1825. sur la presse : aucun journal aucune brochure le peut paraître librement : atteinte aux libertés de la presse.Il a 67 ans a la mort de son frère. Ces lois systématiques sont des lois qui auront une longue portée. Cette loi prévoit pour ces émigrés frcs qui sont revenus sur le territoire national : une compensation financière. − 2. Il a vécu dans différents pays et s'est posé en 1814 comme le chef du parti légitimiste. Et il veut restaurer la sacralisation : il se fait sacrer a Reims. Mais il faut être très prudent: il considère que Louis 16 a fait tp de concessions même sous l'ancien régime. Il veut gouverner par lui même. L'opposition va se renforcer surtt après ces lois systématiques. Et donc les banquiers. Il a était un piètre roi alors que l'homme semble plus attachant. les industriels et les commerçants ne votent plus. Il était séducteur. Ce roi est assez pop. Loi sur la presse en 1826 : qui va porter atteinte a la liberté de la presse. Charles 10 va essayer de dédramatiser cela et au moment ou il perd les élections il va atténuer la victoire de l'opposition car il met en avant ces succès significatifs du roi en part celle du 5 juillet 1830 : prise d'Alger et commencement de la colonisation de l'Algérie. Le roi va faire adopter 4 ordonnances en juillet 1830 : elles ont été préparées ans le plus gd secret pour déstabiliser l'opposition : −1. Charles 10 a dit quand il parle de Louis 16 « je préfère montée à cheval qu'en charrette ». On a considéré que ce sacre était celui de Charles le simple. Il ne veut pas donner de pouvoir au parlement. Il veut exercer l'autorité royale comme avant 1789. Après le sacre de Charles 10. La chambre élue est immédiatement dissoute ou l'opposition était très largement présente. Modification de la loi électorale et en particulier on va limiter ce dt de vote. Charles 10 va songer a rétablir une société aristocratique ou les aristocrates pourraient le soutenir. Il dit « je préfère scier du bois que de gouverner a l’anglaise ».Il n'est pas possible que la charte l’empêche a faire sa volonté. museler la presse. Il ne veut pas non plus être roi selon la charte de 1814 faite par son frère qu'il n'aimait pas. −3. Elle va se renforcer un peu plus en mai 1830 car a cette époque le roi prononce la dissolution de la chambre des députés. l'opposition l'a raillé. − 2. Politiquement on va vite connaître ses intentions : ils va faire adoptées les lois systématiques. Le contenu de ces lois systématiques: − 1.

I) la Charte modifiée de 1830 Elle a été accepté le 9 août 1830. barricade dans Paris. Il devient roi des français. on est plus roi par la grâce de Dieu. Il le désigne comme lieutenant général du royaume. On bascule vers un nveau régime Section 2 : la Monarchie de Juillet Désormais plus de monarchie de dt divin mais a la place on va revenir à la souveraineté nationale comme en 1789. Les députés de l'opposition vont former une commission municipale a la suite des incidents de fin juillet 1830. Charles 10 abdique. la France commence a reprendre des couleurs. La religion catholique n'est plus considérée comme la religion de la majorité des frcs et o proclame dans ce texte de 1830 que « la censure ne pourra jamais être rétablie » . Louis Philippe d'O est le fils du cousin de Louis 16 qui avait voter sa mort. il s'appelle Louis Philippe d’Orléans. de façon officielle. on va donner bp de pouvoir a l'aristocratie. A partir de 1830. Cela est très imp pour le peuple. Cette prestation de serment imposé a Louis Philippe d'O était très attendu car cela remplace la cérémonie du sacre. Désormais on parle de citoyenneté comme en 1789. émeute dès le 27 juillet 1830. Pendant ce temps. le trône est vacant et le duc d'Orléans va prend la place sur le trône le 9 août. au clergé. On va rappeler une gde figure de la révolution frcse : la Fayette. Charles 10 pense qu'il sera prisonnier de sa fonction en le désignant comme lieutenant général du royaume.− 4. des ouvriers. Charles 10 s'est en fait tromper car a paris au même moment la chambre va faire appel a Louis Philippe d'Orléans Le 7 aout 1830. C'est l'état de siège à Paris. Louis Philippe ne règne pas sous le nom de Louis 19 ou 20 mais Louis Philippe 1er. à la gde bourgeoisie d'affaire. On retrouve bp d'étudiants. Charles 10 va désigner pour lui succéder son cousin le futur Louis 18. par ex : le titre du roi : Louis Philippe n'est plus roi de France cette formule disparaît. Le 2 août 1830. C'est tjrs une monarchie mais qui est désormais contractuelle. c'est la révolution industrielle. On été revenu au drapeau blanc et a l'avenir on ne portera plus que la cocarde tricolore. Le 29 juillet les insurgés se rendent maître de la capital et ils arrivent a contrôler la capital. De ce fait. Charles 10. Les notables vont prendre le pouvoir. Les ouvriers car on a fermé pas mal d'ateliers. En même temps. Fin juillet cad 27 28 et 29 juillet 1830 : les 3 glorieuses : les réactions de l'opposition : prend la forme de combat. C'est plus modestement une révision de la charte de 1814. Le futur Louis 19 abdique également. On va lui demander de prendre le commandement de la garde nationale ressuscité en 1830. Les couleurs de la Fr sont les couleurs de la révolution frcse et les couleurs de l'empire. il va recomposé son gvt. Il a fils. va quitter Paris et va gagner Cher-bourg et de là il va embarquer le 16 août pour l'Angleterre puis ira en Autriche. Louis Philippe est roi des frcs ainsi par cela il est le 1er des citoyen frcs. on va réunir les nveaux collèges électoraux pour désigner une nvelle assemblée et on les convoquent pour le début du moi de septembre 1830. Cela n'est pas un nveau texte constitutionnel. Tout ce qui ce rapporte a l'ancien régime disparaît dans ce texte de 1830. Charles 10 va décider de retirer ses ordonnances et va confier le gvt a un libéral. Ces 1eres émeutes ont démarré lorsque la police a saisi les presses d'opposition et les a détruit.

Il est élargit au bénéfice de la bourgeoisie : augmentation du nbre des votant. Ensuite il y a les bonapartistes et ne forment pas un vrai parti et sont quand même encouragé par qques événements. Ils n'ont pas véritablement de projet pol mais politiquement ils existent. les bonapartistes en ont tirer profit . On a le sentiment qu'il est un peu complexé comme roi et s'il est complexé d'être sur le trône c'est en raison de son père. Au centre gauche il y a un autre parti dirigé par Adolphe Thiers . Il se retrouve sur un trône avait un père qui avait voté la mort du roi de l'époque. On trouvent par ces légitimistes des cléricaux. Il veut une réforme parlementaire et en part il veut surtt qu'on fasse disparaître ce cumul entre le poste de fonctionnaire et celui de parlementaire il veut qu'on fixe une incompatibilité.Modification politiquement de la charte : − On va rééquilibrer l'exécutif et le législatif : initiative des lois appartient au roi et est partagé avec les deux chambre. Ce parti milite pour un régime a l'anglaise. Il passe aussi pour être un usurpateur CAR tjrs a cause de son ascendance et ce qui est plus grave pour lui. Cette chambre des pairs a tendance a devenir une chambre des notables et on y place une aristocratie du succès (les bourgeois qui vont fortunes). il ne pourra jamais avoir le soutien des gdes familles souveraines qui vont tjrs lui reprocher ses origines émeutière. La Chambre des députés : le suffrage demeure censitaire mais on l'a plus élargit. Le programme se résume par une formule de Guisot : « enrichissez vous » pour assurer l'ordre et la sécurité. Cette chambre est privé de prestige et va considérablement décliné dans ses attributions dans le temps. Programme du régime : est celui des hommes d'affaires. Il veut également élargir le cens et permettre d'augmenter le nbre d’électeur. Ils regpent les nostalgique de l'ancien régime dc les anciens ultras et regpe également les royaliste modérés. Pour eux la charte de 1830 est un point d'aboutissement pour Guisot. Ces parties pol se répartissent en deux gpes : −ceux qui acceptent le régime : eux s'enrichissent. Il y a eu en part le retour des cendres de Napoléon en France a Paris ap 1830. a la famille des Bourbons. Il ne veut pas se laisser dominer ni qu'un premier ministre gvne a sa place. La charte de 1810 pour lui c'est un point de départ c'est ce que l'on appelle le parti du mouvement. Ici c'est le parti de résistance. C'est un gpe plus large que ceux que l'on appelle les ultras royalistes. II) Une vie politique annulée Bp parle du roi comme qqun d'ambitieux voire même un peu autoritaire. L'origine des députés : pour la plupart d'entre eux (40 %) sont en même temps fonctionnaires et l'opposition n'aura de cesse que de dénoncer ce cumul des mandats. Chateaubriand est une des figure de prou de ces légitimistes. des gds proprio fiscaux. Il aura tjrs du mal a porter ce poids : le passé ne s'efface pas. 8/11/2011 −ceux qui s'y opposent : OPPOSITION A DROITE :il y a d'abord les légitimistes. Ils restent attaché a la monarchie.

il est accompagné de ses fils. Cette campagne des banquet va commencer a partir de 1847. On avait interdit les réunions pol en 1846. Le roi a échappé a cet attentat mais l'opinion a été très choqué par cet attentat. La campagne des banquets se dvlpe ensuite ds les gdes villes de provinces. Ces Républicains tt de suite vont se montrer très dangereux. On a constaté qu'a chaque ou ils org des manif : les choses tournées mal. Ces fonctionnaires politiquement sont très marqué cad ils votent pour le gvt pour lequel ils travaillent. les réunions tournaient à l'insurrection. il y a des historiens comme Michelet. A chaque fois ils vont organiser des manif. Il y a un renouvellement imp chez les ministres. C'est la que les écrivains rentrent en scène. − le nbre très réduit des électeurs : le roi en 1831 fait adopté une loi électorale pour élargir le nbre des électeurs : ils les a porté a 166 000. Il y a des romanciers comme Eugène Sue et Georges Sand. en 1846 la crise économique a été part dur : un million de chômeur. a cette époque il y a 35 millions d'hab dc un électeur pour 140 habitants. Ils se réunissent dans des réunions secrètes. Ils vont passer a l'action. deux fanatiques vont mitrailler le roi. Le roi lui n'est pas ébranlé par cette affaire. Ils vont prendre la défense des mesures prises contre les Républicains. Cette campagne a ses stars : la Martine (poète et orateur très recherché). En France. cela permet aux rép de se réunir et de recruter surtt. Les ppales figures de ce courant : Barbés. Cette haine va conduire a des attentas contre ce dernier ou contre sa famille. Depuis une fenêtre. est pris a parti et son ministère est contesté. Comme on a reconnu la liberté d'expression. Attentat du 25 juillet 1835 : Louis Philippe passe ses troupes en revu sur les boulevards parisiens. chef du gvt. Le roi est plus distant par rapport aux attaques qu'il subit puisqu'il est en fin de règne. Ils gonflent leur effectifs. ils avaient superposés différents canons (24). On va rétablir la censure en 1835 au lendemain de cet attentat. Les républicains vont être de plus en plus nbreux car profitent le plus de ses banquets et vont réussir grâce a ces banquets a faire pression sur le gvt. Ils peuvent pouvoir le faire dans le milieu ouvrier en part et également parmi les étudiants. la liberté d'association. Les parisiens aiment bp les banquets. La haine des républicains est en train de naître contre le roi Louis Philippe 1er. Arago et Ledru Rollin. il y a des poètes aussi. Dans le même temps. Ici un vrai pb d'accès au vote. On arrive en janvier 1848 : c'est la rentrée parlementaire et lors de cette rentrée une partie des conservateurs votent contre le ministère et Guisot. Ces deux pers républicains s’appellent Morey et Fieschi. En 1839 : le roi avait dissout la chambre. En 1846 on est a 241 000 électeurs. On les réprime de la manière la plus féroce qu'il soit. Le gvt va petit a petit avec ces lois de septembre pouvoir étouffer ce parti républicain. L'opposition commence a s'agiter. Cela suscite une haine envers les républicains et le roi va s’appuyer sur cette indignation de l'opinion publique pour faire adopter les lois de septembre de 1835 qui vont permettre de réprimer les agissements des républicains et surtt le roi va soumettre a la presse un régime très sévère. Systématiquement on attaque le régime. A la fin de 1846 on commence a parler de réforme : − d'ab la question du cumul de l'exercice de parlementaire et de fonctionnaire : il y avait 200 fonctionnaire sur 459 députés.OPPOSITION A GAUCHE : On a d'ab les républicains qui existent clandestinement car n'ont pas de représentation parlementaire car 'ont pas de suffrage. de ce fait comme il n'a pas réagit de là va sortir la révolution de février 1948 Le chemin vers la révolution de février 1948 : . On a adopte alors une technique qui avait fait ses preuves en Angleterre : la technique des banquets (politiques).

. Les gds vainqueurs que sont les républicains. Lamartine et Ledru-Rollin vont arriver a l’hôtel de ville et annoncent la formation d'un prochain gvt provisoire. Louis Philippe s'est déguisé pour fuir Paris précipitamment le 24 février 1848. Louis Philippe va abdiquer en faveur de son petit fils qui s’appelle le comte de Paris. Le gvt interdit ce banquet de là des manifestations sont faites dans la rue. Il y a eu bp d'obstination de la part de Louis Philippe. De là la garde nationale est envoyé et celle ci a tiré dans la foule.Au départ il devai y avoir un gd banquet organisé pour le 22 fev 1848. Le 24 février.

On est éligible a partir de 26 ans. − Ce gvt provisoire faire prendre une deuxième meure : faire élire une future ass constituante ou siégera a peu près 900 députés et a charge pour cette future ass d'élaborer une nvelle constitution. Parmi ces mesures : − 1ere mesure : le 2 mars 1848 le gvt établit le suffrage universel avec un suffrage exclusivement masculin. Pour gommer cette crainte le gvt va faire un geste très imp il va par une ordonnance du 27 février 1848 abolir la peine de mort en matière politique. En réalité la république a été détruite par ce coup d'état du 2 décembre 1851. c'est déjà une première étape a l'abolition de la peine de mort de 1981. ce gvt proclame la République « sauf ratification par le peuple qui sera immédiatement consulté » 14/11/2011 Autre crainte en 1848 : le retour de la terreur. ils sont complètement novice en matière ministérielle. I) Le gouvernement provisoire Du 24 février 1848 jusqu'au 4 mai 1848. Avec cette réforme. le 24 au soir. . La terreur est lié a l'idée de République. La chambre des députés ce 24 février a été envahi par les émeutiers et donc a la suite ils se réunir a l’hôtel de ville et on va former ce gvt provisoire. elles ont été prise sous la menace pop et ce sont des mesures de circonstances.Chapitre 2 : La deuxième République et le Second Empire de 1848 à 1870 Section 1 : La seconde expérience républicaine entre 1848 et 1851 La deuxième Rep a durée 5 ans cad du 24 fev 1848 jusqu'au 2 décembre 1852. Cette abolition etst très significative. Après l’émeute pop du 24 février 1848. on va passer de 250 000 a 9 millions d'électeurs. notables pour la plupart. on a annoncé la formation d'un gvt provisoire. Mars 1848 : le gvt va prendre des mesures démocratiques. Il est quand même surprenant qu'il y aient dans ce gvt des notables et notam des gds propriétaires. A la tété de ce gvt provisoire : Lamartine qui est député et avec lui vont siéger dans ce gvt provisoire des députés républicains. Aucun d'entre eux n'a jamais siéger dans un gvt. Sur le plan politique. Ledru-Rollin et vont siéger a l’hôtel de ville de Paris. Les 1ere mesures apparaissent très rapidement mais ces mesures ne sont pas prise librement.Arago. le suffrage est direct et réservé a tous frcs d’âge au moins de 21ans avec 6 mois de résidence dans la même commune.

on peut ajouter le fait que le trésor est aussi en crise cad que les impôts ne rentrent pas du tout. a partir de là le gvt provisoire se retire juste ap ces élections. il n'y a pas eu de pillage et cela les rassurent. Dès lors on va voir le nbre de journaux se multiplier considérablement. effet domino : les grandes entreprises cessent leur paiements et ferment. La garde nationale est de nouveau ouverte a tous les citoyens. Ils n'ont qu'une utilité : ils permettront d'employer. La bourgeoisie est quand même rassurée car la révolution s'est plutôt bien déroulée.Vont s'ouvrir ne France les 1ere élections au suffrage univ direct. Cela va faire monter la pression dans l'opinion publique. Les épargnants par crainte de cette crise éco vont aller rechercher leurs épargnes dans les banques et le système bancaire s'effondre. Toutes ces mesures vraiment républicaines prise en fev. De ce fait. A l'époque bien peu de personne souhaitaient le suffrage universel direct. Ce qui fait que ces ateliers ont très vite été engorgé. Les élections s'ouvrent le 23 avril 1848 : un succès rarement atteint par les républicains modérés. Donc le suffrage univ a été une surprise. Le clergé est aussi rassuré car il a vu qu'on respecter l'église. Le contexte est très très très défavorable sur le plan financier. de la tenir informer. On autorise les réunions publiques. Ils font vraiment confiance a ce nveau régime. Le 4 mars 1848 le gvt provisoire va établir une totale liberté de la presse. en province se sera 12h Le 26 février le gvt va proposer et même créer des ateliers nationaux. Ces journaux vont permettre a l'opinion publique de prendre parti contre ses réformes et susciter leur mécontentement. − . Avant il n'y avait que les bourgeois qui pouvaient y être. pour les socialistes une 100 de sièges. Maintenant tout le monde le peut. d'occuper les personnes en situation de chômage au frais de l'état. forcément là le gvt se fait des ennemis dans toutes les classe sociales. Bp s'empresse de proposer de nvelles publications. Dans l'ens les députés qui siègent sont des hommes nveaux en politique. C'est une mesure qui suscite un mécontentement générale dans ttes les classes sociales. 25 février 1848 : mesure sociale : le gvt provisoire proclame le dt au travail pour tous les ouvriers mais on ne précise pas cmt le gvt va le mettre en place. On a désormais une ass constituante. elles sont libres. 250 siège pour les monarchistes modérés (monarchiste ralliés a la république). Cette création n'a pas fonctionner car il y avait un très gd nbre de chômeurs. On ne retrouve que 145 anciens députés sur les 880. On y trouve notam Victor Hugo. Au niveau politique : le liberté de la presse. Les chômeurs parisiens ont leur faisaient faire systématiquement la même chose donc toute la journée ils travaillaient a terrasser Paris cad refaire les avenues pour 2 frcs par jour. − Autre mesure : abolition de l'esclavage dans les colonies en 1848. En plus. Les chromeurs de province sont arriver dans les ateliers nationaux parisiens. Le gvt provisoire va décider face a ces difficultés économiques d'augmenter les impôts de 45 % . social et politique. Les ateliers nationaux : cette création a été un échec total. mars 1848 donnent bp d'espoir en part chez les ouvriers et chez les paysans. Il y a 880 siège a l'ass plus de 500 sont occupés par des républicains modérés. Mais la réalité est plutôt sombre sur le plan éco en particulier mais aussi sur le plan social. liberté de réunion ces 1ere gdes mesures vont permettre d'entretenir l'opinion publique. Les esprits s'étaient habitué au suffrage censitaire. Le chômage augmente très considérablement. A paris le gvt provisoire décide que la journée de travail sera limitée a 10h.

On va arrêter 15000 insurgés et 3000 d'entre aux vont être condamnés a la guillotine sèche ce n'est pas une peine de mort. II) l'assemblée constituante ( mai 1848 à mai 1849) Ces constituants se réunissent pour la 1ere fois le 4 mai 1848. elle rappelle l'assemblée législative. on a continué a les payer. les députés ont peur et s'enfuient. ils seront envoyés en Algérie.Pour le remplacer. On va contrôler très strictement également la presse Ces journées de juin 1848 pèsent très lourd sur le régime et surtout vont creuser un fossé entre les républicains modérées et les ouvriers. le peuple ouvrier de Paris avec la suppression des ces ateliers va déclencher une insurrection dès le 22 juin 1848. Immédiatement après on va prendre les premières mesures pour mater cette révolte ouvrière : − tous les clubs révolutionnaires sont fermés et les chefs de ces clubs sont tous arrêtes ex : Barbès. Il faut un vrai gvt. Auguste Blanqui. Ces ouvriers veulent un nveau gvt provisoire et le réclament. Ils sont très réceptifs a cette propagande révolutionnaire. L'assemblée va garder le sentiment d'une gde méfiance a l'égard du peuple parisien en part des émeutiers parisiens. Si une révolte est en cours il faut la faire avec ces ouvriers désespérés. Ils sont livrer a la justice et sont condamnés a la déportation perpétuelle (on v ales envoyer en Guyane sans espoir de retour). La garde nationale ne va pas hésiter a tirer sur la foule : qques milliers de morts en juin 1848. Ces ouvriers vont subir une propagande. c'est une déportation vers les colonies de manière définitive. La garde nationale reconstituée arrive dans l'hémicycle et vient rétablir la situation. la première des choses : proclamer la République. les clubs pop et les soc pop sont fermés. Certains hommes . A l'annonce de cette décision. Dans paris se dresse des barricades. La constitution faite par l'ass constituante est votée le 4 novembre 1848. Ces derniers ne vont plus confiance aux républicains. il y a des combats de rue très violent et Paris est de nveau en état de siège. Ces ouvriers coûtent chers et rapportent peu (c'est ce que pense l'assemblée constituante) et on a peu de chose a leur faire faire. Arago et Ledru-Rollin. Le 15 mai 1848 : des ouvriers au chômage très mécontent vont envahirent l'hémicycle. elle est fondée sur le principe d'une souveraineté populaire et ppe de la séparation des pouvoirs. on va retrouver 5 mbres (rappelle le directoire) et parmi ces 5 mbres siège Lamartine. l'ass va procéder à l'élection d'une commission exécutive provisoire qui va remplacer le gvt provisoire. c'est une nécessité et surtout désigne cette commission exécutive de 5 membres de manière définitive. Dans cette commission. La réalité : il y a a Paris un peu plus de 100 000 ouvriers qui travaillent dans les ateliers nationaux. l'ass constituante et provoquent la dissolution de l'ass . Elle vote la loi a la majorité absolue de ses mbres. ils vont se détacher du régime. Cette assemblée sera appelée assemblée législative. L'assemblée constituante va décider la fermeture des ateliers nationaux le 21 juin 1848 sur décision de l'assemblée constituante et ces ouvriers de 18 a 25 ans qui n'avaient pas de travail pour l'assemblée devaient s'engager dans l'armée sous peine de prendre leur salaire. En même temps. Elle confie le législatif a une chambre législative (monocamérisme) de 750 membres élu pour 3 ans au suffrage universel et direct. des mesures prises. La gde nouveauté se situe dans l'apparition « d'un citoyen qui reçoit le titre de président de la république » auquel « le peuple frcs délègue le pouvoir exécutif ». Les autres ouvriers ont été engagé dans des chantiers en provinces.

A l'inverse. il ne peut pas dissoudre l'assemblée et a supposer qu'il se rende coupable de trahison il sera juger par une haute cour de justice (juridiction d'exception). Il doit bp a Napoléon 1er. Elles sont un désastre pour les républicains modérés qui ne conservent que 70 sièges et un triomphe pour le parti de l'ordre qui est composé des bonapartistes. En 1848. Ce que proposait Jules Grévy fut un échec mais on a retenu le président de la république.politiques en 1848 étaient hostile au gvt d'un seul homme car cela rappelait un peu trop la terreur. C'est un conflit qui est amené a durée. Il suffisait qu'il mette son nom sur une affiche pour déclencher l'attachement du peuple a son égard. Beaucoup pensent que c'est le candidat idéal en part Thiers car on pensait pouvoir le manipuler Thiers dit « c'est un crétin qu'on mènera » donc on le soutient pour ça.5 millions de voix. Il a le dt de grâce présidentiel ( qui a été restauré depuis Napoléon) et il nomme et révoque les ministres. A cette époque. Louis Napoléon Bonaparte est né en 1808. des légitimistes et ceux qui soutenaient la monarchie de juillet. Il était surtout connu pour ces frasques en part pendant la monarchie. lui il voulait que cette assemblée désigne. qu'il appellerait un président du conseil des ministres nommé par l'assemblée donc un chef qui serait contrôler. Il faut quand même très contrôler le pouvoir exécutif car la menace vient souvent de ce pouvoir. Les élections législatives vont être préparées et se dérouleront le 13 mai 1849. il y a bp de candidats. Il va récupérer les voix des légitimistes. élise un chef du pouvoir exécutif. C'est le cas notam de Jules Grévy (futur président de la IIIe Rép). Ce président devra être au moins âgé de 30 ans. Il devance largement Cavaignac avec 1. Il dispose aussi du dt de négocier et de ratifier les traités. Il dispose également de la force armée. Les élections s'ouvrent le 10 décembre 1848 et cette élection a été un triomphe pour Louis Napoléon Bonaparte avec 5. L'assemblée constituante va fixer l'élection présidentielle au 10 décembre 1848. . des catholiques et des masses populaires en part les ouvriers qui ne veulent plus entendre parler des républicains. Pendant cette période il s'est fait incarcéré. avoir la qualité de citoyen frcs. des catholiques et du milieu ouvriers et paysans. il a le pouvoir de surveiller l'exécution des lois. Ce président de la République sera élu pour 4 ans sans possibilité de réélection au suffrage universel direct. il été le neveu de Napoléon 1er et le fils de Louis Bonaparte qui était roi de Hollande marié a Hortance de Beauharnais. Il était l'élu des bourgeois. Il arrive ensuite a Paris en 1848 et il va bénéficier d'une attention de la part des milieux ouvriers et il est élu a l'assemblée constituante a partir du début de l'année 1848. Dans l'hypt ou il y a un conflit entre l'exécutif et le législatif la constitution ne prévoit aucune solution légale et ça c'est une erreur. partisans de la royauté.5 millions de voix. on sent derrière se neveu la présence de l'empereur. Il y a encore le poids de Napoléon 1er . les ppaux candidats sont : − Lamartine (républicain modéré) − Ledru-Rollin (républicain modéré) − Cavaignac (républicain un peu plus radical) − Raspail (démocrate) − Louis Napoléon Bonaparte Les suffrages vont se porter majoritairement sur Louis Napoléon Bonaparte. Ces prérogatives : Il a l'initiative des lois (rappelle Bonaparte). Lui est un nostalgique de l'époque napoléonienne.

Ce sont prioritairement les bourgeois qui envoient leurs enfants dans ces écoles catholiques.6illions d’électeurs presque 3 millions sont privés du droit de vote. On va désigner 21 nveaux députés qui sont tous des démocrates socialistes. Les bénéficiaires de ce texte sont les catholiques car deux ans après la promulgation de cette loin en 1852 on compte 257 établissement scolaires. les clubs révolutionnaires. On interdit les réunions publiques. . Ensuite.III) l'assemblée législative et le coup d'état Louis Napoléon Bonaparte va chercher a appliquer le programme du partie de l'ordre. Louis Napoléon Bonaparte dit « il est temps que les bons se rassurent et que les méchants tremblent ». on va les juger en haute cour. Cette loi consiste purement et simplement à supprimer le suffrage universel (sans le dire ouvertement). A l'origine de ce coup d'état. Alors on va dresser une liste de cas qui vont conduire a une exclusion des listes électorales un certain nbre d'individus. de le restreindre. elles sont fondées par des particuliers ou par des associations. On va créer de nveau délits de presse. Parmi tous ses nveaux députés. ce succès des socialistes démocrates commencent a effrayer une partie de l'opinion. sur 9. il va falloir assurer la liberté de l'enseignement et enfin épurer le suffrage universel (là on est peut être aller trop loin) et puis épurer et chercher à contrôler la presse Ces républicains montagnards sont arrêtés. Tout cela va conduire au coup d'état du 2 décembre 1851. Les bourgeois ont tjrs été effrayé par les écoles publiques car ils sont convaincus que les instituteurs de ces écoles propageaient bp des thèses socialistes. il y a un romancier Eugène Sue qui est élu a paris en 1850. Au printemps 1850 on va remplacer les députés montagnards qui avaient été arrêtés. Pour faire triompher l'ordre il va falloir neutraliser les républicains montagnards. pour outrage a la force publique perdra sa qualité d'électeur − pour être électeur: il faut résider depuis 3 ans dans le même canton et cette résidence est prouvée par le paiement de la contribution mobilière ( c'est la taxe d'habitation de l'époque). Réforme de l'enseignement : loi Falloux 15 mars 1850 : cette loi Falloux va reconnaître deux sortes d'écoles : − elle reconnaît une 1ere sorte d'école : les école publiques fondée et entretenue par les communes. L'assemblée ne soutenait lus le président et elle voulait le rétablissement de la monarchie en 1850-1851. les départements ou l'état. − D'abord on sera exclut des listes électorales pour vagabondage − toute personne condamnée pour rébellion. Le gvt va adopter une loi électorale du 31 mai 1850. − Là encore on exclut les ouvriers du droit de vote car sont très instables. il y a plusieurs pbs : − un conflit entre le président de la République et l'assemblée. Elle est obligée d'avoir cette mobilité pour trouver du travail − on exclut aussi les pauvres car ils ne peuvent pas payer la contribution mobilière A cause de cette loi. Donc on se dit qu'il serait temps de réglementer le suffrage universel. ils vont d'une ville a l'autre. − 2eme sorte d'école : les écoles dites libres.

L'opposition parlementaire a été très facilement brisée par l'armée qui était venue au secours de Louis Napoléon Bonaparte. Badinguet = aventurier politique arrivé la par hasard. La répression n'est pas terminée. Section 2 : Le Second Empire Deux phases : − Phase très autoritaire − Puis phase plus libérale : vers la fin de l'Empire la politique s'assouplit §1) L'empire autoritaire Napoléon 3 a été très largement brocardé : il passait pour un crétin qu'on peut manipuler sans pb. Napoléon est un homme de rigueur. Cmome le faisait son oncle. afin d'anéantir tous les républicains. qui sera inspirée de celle du consulat (de l'an 8). Louis Napoléon Bonaparte va se lancer dans une campagne pol pour faire échec a ce que souhaite l'assemblée. il prononce des discours pol. Louis N Bonaparte va organiser un plébiscite. Napoléon annonce le rétablissement du suffrage universl. Il va créer des sociétés bonapartistes et va effectuer des tournées en province. En province. 10000 personnes ont été déportées en Algérie (au bagne) 5000 personnes en résidence surveillée 3000 internements (on les fait passer pour fous) 1500 exils A la fin du mois de décembre. pour modifier la constitution. Il dissout l'assemblée et annon une prochaine constitution. Il va d'abord créer et multiplier des journaux bonapartistes. 7 millions 1/5 de voix pour OUI. la répression va continuer alors même qu'il n'y a plus d'incident dans Paris. Ac cette démarche il se rend très populaire. L'insurrection est écrasée et l'armée va fusiller des centaines de personnes. Victor Hugo parle de Napoléon « le petit ». Le seul pb c'est que cette assemblée n'arrivait a s'entendre sur un seul et même candidat. étant des récalcitrants. Voilà comment est perçu Bonaparte. Dans les jours qui vont suivre. Son mandat devait s'achever en 1852. Ces opposants parlementaires ont été muselés. . sans scrupules. la constitution lui interdisait de se faire réélire. considérés comme opposants politiques.c'étaient les légitimistes qui faisaient pression et ils pensaient qu'il y avait des héritiers de la monarchie : le duc de Bérry avait eu un fils et ce fils s'appellait le comte de Chambord et parmi les orléanistes il y avait le petit fils de Louis Philippe qui s'apellait le comte de Paris. C'est un arrieré mental en plus de ça.

A partir des années 1950. Il peut aussi décider de réviser la Constitution à la demande du président. L'initiative des revient a LNB. Il le consulte par plébiscite. Zola disait de lui le « sphynx » : quelqu'un qui réfléchit. le Constitution est prête. 90 membres. mais sans pouvoir les amender. Le régime électoral : C'est un SU domestiqué. Cette assemblée prépare les projets de loi − le Coprs Législatif : 261 députés élus pour 6 ans au SU. Qui peut voter ? − pas les femmes − tous les français âgés de 21 ans . un visionnaire. − Le Sénat : Il est gardien de la Constitution. on a en place un pouvoir législatif constitué de 3 chambres (a la place de 4 sous le 1er empire) : − le Conseil d'Etat : les membres sont nommés et révoqués par le président (LNB). L'évolution va se faire de la même manière. très inspirée de celle de la constitution de l'An 8. Elle établit un régime de dictature personnelle. Son rôle est de s'opposer à la promulgation de lois non conformes à la Constitution. Quels sont ses pouvoirs ? Il détient le pouvoir exécutif : − désigne ses ministres − dispose de la police et de l'armée − il nomme tous les fonctionnaires − il signe tous les traités − il peut déclarer la guerre − il promulgue les lois − il empiète sur le pouvoir législatif : il a seul l'initiative des lois En face de ce pouvoir exécutif très fort. qui votent les projets de loi et les impôts. via un senatus consulte. C'est un copier coller de la constitution de l'an 8. Il est responsable devant le peuple : pour lui faire croire à une démocratie. cette légende très péjorative de Nap 3 va s'estomper et sera remplacée par une légende rose : on le fait passer pour un homme politique brillant. Il peuvent néanmoins proposer « une adresse » au président. Le 14 janvier 1852. Si il décède avant la fin de son mandat. On parle bien de l'empire autoritaire : c'est véritablement une dictature. Cette constitution place au pouvoir Louis Nap Bonaparte pour 10 ans à la tête de l'Etat. la constitution prévoit que son successeur sera élu au SU.

En 1861. les grands propriétaires. Mais 2 Millions d'abstention : surtout des royalistes. Il va se désintéresser des affaires politiques. est lassé. se tait.. Cette opposition émane de catholiques et d'industriels. cad la possibilité pour les députés de déposer une adresse : on peut adresser un message a l'empereur avant toute ouverture de session parlementaire. Ce Senatus Consulte est approuvé à une très large majorité : 7 500 000 Oui.. l'état de santé de l'empereur se dégrade. LNP est sacré empereur (à 44 ans ce qui est jeune). contre la politique impériale de napoléon 3. L'empereur va donc faire quelques concession. Tout se passe bien pendant 8 ans. .→ sauf ceux qui ont été condamnés pour délit politique (délit d'opinion en réalité). l'opposition prend de plus en plus de poids. En définitive. A partir de 1867. C'est à dire d'en faire un empereur avec hérédité. Les finances se portent bien. Le 2 décembre 1852 (tjs un 2 décembre.). la France est en bonne santé. l'empereur va faire des concessions : − le 31 janvier 1867 : le droit d'adresse est remplacé par le droit d'interpellation (qui consiste à pouvoir interpeller les ministres). Il va notamment confirmer ce droit d'adresse. L'opposition. qui avaient largement voté pour LNB. Face à cet empereur distant. on se rend compte d'une chose :cette opposition remporte des sièges. §2) l'empire libéral A partir de 1864. la liberté individuelle. En 1852. le 7 novembre. Il ssont mécontents de la politique commerciale de Nap3. L'opinion publique encense LNP. il a l'esprit ailleurs. Cela va permettre de relancer la discussion : dans les assemblées les députés se réveillent. A partir de 1860. surtout à l'Ouest de la France comme la Vendée. La France tourne bien. et les personnes condamnées pour outrage à la morale publique et religieuse (on voit bien le poids de la religion encore présent). Ils réclament la liberté de la presses. elle. la bourgeoisie. que Nap3 pensait avoir détruit : il s'agit des catholiques/conservateurs/monarchistes et des républicains Lors des élections parlementaires de 1863.. la liberté électorale ainsi que la liberté parlementaire : le droit d'adresse est jugé insuffisant. et l'opposition va pouvoir exister un peu plus. peuvent véritablement voter les notables. Ils ont bien profité du contexte économique. une double opposition va commencer à se manifester. Ces partisans d'hier deviennent ses opposants. restés très fidèles à la royauté. les négociants. un Senatus Consulte du Sénat va rétablir le « dignité impériale » pour ce prince. on va voir réapparaître les deux grands partis qui s'étaient affrontés sous la 2e rep. Mais qui en profite ? Lui.. Le résultat de ce plébiscite montre que les français acceptent ce changement de régime sans sourciller. C'est une nouvelle liberté parlementaire.

En 1869. mais l'opposition n'est tjs pas satisfaite. − Juin 1868 : un texte autorise les réunions publiques. Ces nouvelles dispositions vont contribuer à contrer l'opinion. Que réclame cette opposition ? → un régime parlementaire. . Un journal peut paraître sans autorisation. lors des élections législatives (qui ont été bien préparées en amont par la presse) les candidats de l'opposition comblent leur retard par rapport aux candidats du régime.− on rétablit également la tribune du Corps législatif − en mai 1868 : une li sur la presse supprime l'autorisation préalable.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful