Vous êtes sur la page 1sur 66

LES OPTIONS

Stratégies

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

1

Les options de change

Un contrat d’option est contrat dans lequel l’acheteur a le droit d’acheter (c’est une option d ’achat ou Call) ou le droit de vendre (c’est une option de vente ou Put) une position cash pouvant donner lieu à la livraison de devises, jusqu’à une certaine date, appelée date d’échéance, et à un cours fixé dès l’origine, appelé prix

d’exercice.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

2

Les options de change

Dans les secteurs d’activités soumis au risque de change, comme par exemple ceux répondant à des appels d’offres (créance incertaine) facturés en devises étrangères, la souplesse des marchés d’options permet au trésorier :

• selon les conditions de marché, d’exercer l’option si le cours spot a évolué défavorablement, ou de pouvoir bénéficier d’une évolution favorable du cours spot.

• de choisir un niveau de protection (à travers le prix d’exercice et la quantité d ’options traitées);

• de choisir les caractéristiques des options (date d’échéance, sous-jacent);

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

3

Les options de change

La vente d’un Call oblige, en cas d’exercice, à vendre une devise A contre une devise B (oblige à acheter la devise B) donc un - Call A / - Put B.

Les acheteurs d’options d’achat et de vente sont généralement les trésoriers d ’entreprise, tandis que les vendeurs d’options sont plutôt les banquiers.

L’achat d’un Put confère le droit de vendre une devise A contre une devise B (confère le droit d’acheter une devise B) donc un + Put A / + Call B).

L’achat d’un Call confère le droit d’acheter une devise A contre une devise B (confère le droit de vendre une devise B) donc un + Call A / + Put B.

La vente d’un Put oblige, en cas d ’exercice, à acheter une devise A contre

une devise B (oblige à vendre une devise B) donc un - Put A / - Call B).

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

4

Les options de change

Une entreprise doit recevoir des dollars (créance certaine) dans le futur et souhaite se protéger contre la baisse du dollar par rapport à l ’euro (donc se protéger contre une hausse de l ’euro).

cours de vente effectif = cours spot achat EUR/USD + prime payée; • si le cours spot à l’échéance >= prix d’exercice => l’option sera exercée;

En principe, l’acheteur de Put USD (Call EUR) anticipe une baisse éventuelle du dollar (hausse éventuelle du cours de l’EUR/USD) à l’échéance :

• si le cours spot à l’échéance < prix d’exercice => l’option sera abandonnée;

Achat de Put USD (Call EUR) - cas d’un exportateur de la zone euro.

cours de vente effectif = prix d ’exercice EUR/USD + prime payée;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

5

Les options de change

Prix d ’exercice l ’échéance 45° Gain illimité Spot à payée Prime Hausse EUR Baisse USD
Prix d ’exercice
l ’échéance
45°
Gain illimité
Spot à
payée
Prime
Hausse EUR
Baisse USD
Prix d ’exercice + prime
= point mort
Perte limitée à
la prime payée
Achat de Put USD / Call EUR
Profil à l’échéance
Gain
Exercice Abandon
Exercice
Abandon

Perte

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

6

Les options de change

protéger une créance en devises contre un risque de dépréciation de cette devise.

minimum de vente USD (Put) [achat EUR] (Call) tout en se laissant la possibilité de

dépréciation de cette devise (baisse du dollar / hausse de l’euro), obtient un cours

américain), qui veut protéger sa créance libellée en USD contre le risque de

Ainsi, l’entreprise exportatrice de la zone euro facturée en USD (dollar

L’achat d’un Put USD (Call EUR) est la stratégie la plus classique pour

profiter d ’une hausse éventuelle du dollar (baisse de l ’euro).

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

7

Les options de change

prime : 2,50 % du nominal (exprimée en USD);

montant nominal : 1.000.000 USD;

prix d ’exercice : EUR/USD 0,9100 USD pour 1 EUR;

montant de la prime : 1.000.000 USD x 2,50 % = 25.000 USD soit 0,9100 x 2,50 %

= 0,02275 USD pour 1 EUR;

On en déduit le point mort(break-even) de l’option : 0,9100 + 0,02275 = 0,93275

Caractéristiques de l ’option :

USD pour 1 EUR;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

8

Les options de change

Spot à Perte 2,50% payée Prime Gain Achat de put USD /call EUR Profil à l’échéance
Spot à
Perte
2,50%
payée
Prime
Gain
Achat de put USD /call EUR
Profil à l’échéance
Perte limitée à
la prime payée
(Prix d ’exercice + prime =
point mort)
Hausse EUR
Baisse USD
Abandon
(Prix d ’exercice)
0,9100 + 0,02275 =
0,9100
0,93275
Gain illimité
45°
l ’échéance
Exercice

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

9

Les options de change

Finalement, il vendra ses dollars (et donc achètera des euros) à 0,9100 + 0,02275 (coût de la prime) = 0,93275 (ou point mort de l’option) au lieu de 0,9500 aux conditions du marché, soit un encaissement net 1.000.000 USD / 0,93275 = 1.072.098,63 EUR;

  • - si le cours de change au comptant est supérieur (par exemple 1 EUR = 0,9500 USD) au prix d ’exercice (0,9100), l ’option sera exercée par le trésorier; Sans couverture, l’entreprise n’aurait encaissé que 1.000.000 USD / 0,9500 = 1.052.631,58 EUR, engendrant une perte de - 19.467,05 EUR;

A l ’échéance, deux cas peuvent se présenter :

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

10

Les options de change

duquel le trésorier réalise un gain en abandonnant l’option (sans valeur) et en contractant une opération de change sur le marché au comptant, se situe à 0,9100 - 0,02275 = 0,88725 USD pour 1 EUR.

  • - Si le cours de change au comptant est inférieur au prix d ’exercice (par exemple 1 EUR = 0,8700 USD), l ’option sera abandonnée par le trésorier. Le manque à gagner dans tous les cas correspond au montant de la prime, le montant de la perte est toujours limité à la prime payée.

Il vendra donc les dollars au cours au comptant sur le marché; Son coût de revient est 0,8700 + le coût de la prime 25.000 USD;

Le point mort (break-even) de la stratégie, c’est-à-dire le cours à partir

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

11

Les options de change

Créance en USD Perte payée Prime Gain Prix d ’exercice + prime = point mort de
Créance en USD
Perte
payée
Prime
Gain
Prix d ’exercice + prime
= point mort de l’option
Point mort de la
stratégie
Hausse EUR
Baisse USD
Spot à
Prix d ’exercice
Résultante
45°
45°
45°
l ’échéance
Put USD/Call EUR
Exercice
Abandon

Profil de couverture d’une créance en USD par Achat de Put USD / Call EUR

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

12

Les options de change

Une entreprise doit payer des dollars (dette certaine) dans le futur et souhaite se protéger contre la hausse du dollar par rapport à l ’euro (donc se protéger contre une baisse de l ’euro).

cours de vente effectif = cours spot achat EUR/USD - prime payée; • si le cours spot à l’échéance < = prix d’exercice : l’option sera exercée;

En principe, l’acheteur de Call USD (Put EUR) anticipe une hausse éventuelle du dollar (baisse éventuelle du cours de l’EUR/USD) à l’échéance :

• si le cours spot à l’échéance > prix d’exercice : l’option sera abandonnée;

Achat de Call USD (Put EUR) - cas d’un importateur de la zone euro.

cours de vente effectif = prix d ’exercice EUR/USD - prime payée;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

13

Les options de change

l ’échéance 45° illimité Spot à payée Prime Hausse EUR Baisse USD Perte limitée à la
l ’échéance
45°
illimité
Spot à
payée
Prime
Hausse EUR
Baisse USD
Perte limitée à
la prime payée
Prix d ’exercice - prime
= point mort
Gain Prix d ’exercice

Achat de Call USD / Put EUR Profil à l’échéance

Exercice Abandon
Exercice
Abandon

Perte

Gain

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

14

Les options de change

d’appréciation de cette devise (hausse du dollar / baisse de l’euro), obtient un cours

maximum d’achat USD (Call) [vente EUR] (Put) tout en se laissant la possibilité de

protéger une dette en devises contre un risque d’appréciation de cette devise.

Ainsi, l’entreprise importatrice de la zone euro facturée en USD (dollar

américain), qui veut protéger sa dette libellée en USD contre le risque

L’achat d’un Call USD (Put EUR) est la stratégie la plus classique pour

profiter d’une baisse éventuelle du dollar (hausse de l ’euro).

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

15

Les options de change

prime : 2,50 % du nominal (exprimée en USD);

montant nominal : 1.000.000 USD;

prix d ’exercice : EUR/USD 0,8900 USD pour 1 EUR;

montant de la prime : 1.000.000 USD x 2,50 % = 25.000 USD soit 0,8900 x 2,50 %

= 0,02225 USD pour 1 EUR;

On en déduit le point mort(break-even) de l’option : 0,8900 - 0,02225 = 0,86775

Caractéristiques de l ’option :

USD pour 1 EUR;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

16

Les options de change

(Prix d ’exercice + prime = point mort) Perte 2,50% payée Prime Gain Achat de put
(Prix d ’exercice + prime = point mort)
Perte
2,50%
payée
Prime
Gain
Achat de put USD /call EUR
Profil à l’échéance
Perte limitée à
la prime payée
Hausse EUR
Baisse USD
Spot à
Gain
(Prix d ’exercice)
0,8900 - 0,02225 = 0,86775
0,8900
illimité
45°
l ’échéance
Exercice
Abandon

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

17

Les options de change

Finalement, il achètera ses dollars (et donc vendra des euros) à 0,8900 - 0,02225 (coût de la prime) = 0,86775 (ou point mort de l’option) au lieu de 0,8500 aux conditions du marché, soit un décaissement net 1.000.000 USD / 0,86775 = 1.152.405,60 EUR;

  • - si le cours de change au comptant est inférieur (par exemple 1 EUR = 0,8500 USD) au prix d ’exercice (0,8900), l ’option sera exercée par le trésorier; Sans couverture, l’entreprise aurait décaissé 1.000.000 USD / 0,8500 = 1.176.470,50 EUR, engendrant une perte de - 24.064,90 EUR;

A l ’échéance, deux cas peuvent se présenter :

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

18

Les options de change

duquel le trésorier réalise un gain en abandonnant l’option (sans valeur) et en contractant une opération de change sur le marché au comptant, se situe à 0,8900 + 0,02225 = 0,91225 USD pour 1 EUR.

  • - Si le cours de change au comptant est supérieur au prix d ’exercice (par exemple 1 EUR = 0,9300 USD), l ’option sera abandonnée par le trésorier. Le manque à gagner dans tous les cas correspond au montant de la prime, le montant de la perte est toujours limité à la prime payée.

Il achètera donc les dollars au cours au comptant sur le marché; Son coût de revient est 0,9300 - le coût de la prime 25.000 USD;

Le point mort (break-even) de la stratégie, c’est-à-dire le cours à partir

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

19

Les options de change

Résultante Perte payée Prime Gain Prix d’exercice - prime = point mort de l’option Point mort
Résultante
Perte
payée
Prime
Gain
Prix d’exercice -
prime = point mort
de l’option
Point mort de la
stratégie
Hausse EUR
Baisse USD
Spot à
Dette en USD
45°
45°
45°
l ’échéance
Call USD/Put EUR
Exercice
Abandon
Prix d ’exercice

Profil de couverture d’une dette en USD par Achat de Call USD / Put EUR

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

20

Les options de change

couverture de leurs risques de change par achat d’options, réside dans le paiement

Un certain nombre de banques ont commercialisé à cet effet un produit dérivé

Un des problèmes que rencontrent les trésoriers d’entreprises dans la

Celles-ci font l’objet d’un décaissement immédiat.

Stratégies de réduction du coût de la prime

de primes qui peuvent être élevées.

des options : l’option à prime zéro.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

21

Les options de change

Cette stratégie combine l’achat et la vente de deux options européennes

Le principe de l’option à prime zéro est de proposer une couverture entre

out of the money de primes égales.

deux limites sans paiement de prime.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

22

Les options de change

La couverture d’une position export avec option à prime zéro suppose l’achat

EUR (obligation d’acheter) / Call USD (obligation de vendre) selon le schéma

d’un Call EUR (droit d’acheter) / Put USD (droit de vendre) et la vente d’un Put

Un exportateur en dollar américain peut ainsi se garantir un « range » de

Couverture d’une position export (courte en EUR, longue en USD).

prix de cession.

suivant :

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

23

Les options de change

L’espérance de gain à la hausse (O,8665 - 0,8370 = + 0,0295 USD) est inférieure au risque de perte (0,8665 - 0,8990 = - 0,0325 USD) car l ’acheteur de la stratégie de couverture vend un Put EUR / Call USD au plus bas et achète un Call EUR / Put USD au plus. Il paie donc un spread.

Si le cours spot EUR/USD vaut 0,8700 et le swap à 3 mois est de 35 points de déport (- 0,0035) il est possible de construire une stratégie à prime zéro autour du cours à terme sec : 0,8700- 0,0035 = 0,8665 ( le cours at the money pour une option européenne est le cours à terme sec, on dit aussi at the money forward).

Si un Call EUR (Put USD) à 3 mois vaut 2 % pour un prix d ’exercice (strike price) de 0.8990 et un Put EUR (Call USD) pour un prix d ’exercice de 0,8370 vaut 2 % lui aussi sur la même échéance, le « range » de prix sera de O,8370 - 0,8990.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

24

Les options de change

Le choix par l’exportateur d’un range 0,8990 / 0,8370, alors que le cours à terme sec est de 0,8665, revient donc pour lui à accepter une perte potentielle jusqu’à 0,8990 dans l’espoir qu’il pourra vendre ses dollars à 0,8370.

  • - si l’EUR/USD vaut plus de 0,8990, l’exportateur touchera au pire 0,8990 grâce à la protection que lui procure le Call EUR / Put USD qu ’il a acheté;

  • - si enfin l’EUR/USD vaut entre 0,8990 et 0,8370, l’exportateur vend ses dollars (achète l’EUR) au prix du marché;

  • - si l’EUR/USD vaut moins de 0,8370, l’exportateur touchera au mieux 0,8370 en raison de l ’exercice sur le Put EUR / Call USD qu ’il a vendu;

A l’échéance :

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

25

Les options de change

0

EUR/USD Cours Profil de résultat prime zéro Profil position export Cours à terme sec Exercice du
EUR/USD
Cours
Profil de résultat prime zéro
Profil position export
Cours à terme sec
Exercice du Call
Exercice Call
Exercice Put
Terme sec
Résultat/
Achat Call
Vente Put
Abandon
0,8990
0,8370
0,8665

Assignation sur le Put

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

26

Les options de change

  • - si au contraire, il anticipe une hausse du dollar, il élargira le « range », par exemple 0,8220 - 0,9140 ou bien encore 0,8140 - 0,9220, ce qui le rapprochera de la non-

  • - s’il est baissier dollar, un « range » très faible qui le rapprochera d’une position de vendeur à terme sec; dans notre exemple 0,8600 - 0,8760 ou 0,8520 - 0,8840; Le choix des options européennes dans les stratégies à prime nulle s’explique par le fait que les options ne doivent être exerçables qu’à l’échéance.

En conséquence, l’utilisation de ce type de stratégie doit être réservée à la

Selon ses anticipations et son aversion au risque, l’exportateur choisira :

couverture des risques certains.

couverture.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

27

Les options de change

La couverture d’une position import avec option à prime zéro consiste en la vente d’un Call EUR (obligation de vendre) / Put USD (obligation d ’acheter) et l’achat d’un Put EUR (droit de vendre) / Call USD (droit d’acheter) selon le schéma suivant :

Un importateur en dollar américain peut ainsi se garantir un « range » de prix d’acquisition.

Le raisonnement est exactement symétrique à celui de la couverture d’une position longue de dollar.

Couverture d’une position import (longue en EUR, courte en USD)

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

28

Les options de change

Résultat/

Terme sec

Profil position import

0

EUR/USD Cours Cours à terme sec Exercice Call Exercice Put Vente Call Achat Put 0,8960 0,8340
EUR/USD
Cours
Cours à terme sec
Exercice Call
Exercice Put
Vente Call
Achat Put
0,8960
0,8340
0,8665

Profil de résultat prime zéro

Les options de change Résultat/ Terme sec Profil position import 0 EUR/USD Cours Cours à terme

Exercice du Put

Abandon

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

Assignation sur le Call

29

Les options de change

montant de prime de modifier une des deux bornes du « range » dans un sens qui lui

L’acheteur de la stratégie choisit, en échange du paiement d’un certain

Le principe de l’option à prime faible dérive du concept de prime zéro.

L’option à prime faible

soit favorable.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

30

Les options de change

  • - soit la borne basse (borne haute pour l ’EUR/USD) pour se protéger à un niveau plus

  • - soit la borne haute (borne basse pour l ’EUR/USD) pour profiter pleinement d ’un

Dans l’exemple de la couverture d’une position longue, l’exportateur peut

élevé s’il est baissier (moins élevé pour l ’EUR/USD s’il est haussier);

mouvement de hausse du dollar (donc de baisse de l ’EURUSD).

décider de relever (abaisser pour le cours EUR/USD) :

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

31

Stratégies sur la volatilité

Profil de résultat:

Achat d’un straddle

deux primes payées;

et de même prix d’exercice.

souffre du passage du temps et d’une baisse de la volatilité.

Risque : limité aux primes versées en cas de stagnation du marché;

Profit : illimité quelque soit le sens dans lequel évolue le sous-jacent;

C’est une position qui profite des mouvements violents du marché mais qui

2 points morts à l’expiration : le strike des options plus ou moins la somme de

Cette stratégie consiste en l’achat d’un call et d’un put de même échéance

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

32

Stratégies sur la volatilité

Exemple :

EUR/USD spot : 0,8700;

Achat d’un straddle 0,8800;

Swap à 3 mois : - 0,0035;

0,8800 + 5 % (0,8700) = 0,9235;

Risque maximum : 2 % + 3 % = 5 %

Points morts : 0,8800 - 5 % (0,8700) = 0,8365;

Achat d’un put 3 mois 0,8800 : In The Money - prime 3 % payée comptant;

Achat d’un call 3 mois 0,8800 : Out of The Money - prime 2 % payée comptant;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

33

Stratégies sur la volatilité

Achat d’un Put 3 mois Pertes Call 2 % Gains 0,9235 45° 45° Point mort du
Achat d’un Put 3 mois
Pertes
Call 2 %
Gains
0,9235
45°
45°
Point mort du
straddle à la hausse
Point mort du
straddle à la baisse
sous-jacent
Achat d’un Call 3 mois
Straddle
Achat d’un Straddle 0,8800
Strike 0,8800
0,8365
0,8800
0,8800
45°
45°
Put 3 %
5 %
Hausse du

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

34

Stratégies sur la volatilité

Pertes Gains Gains Straddle Hausse du 5 % 0,9235 0,8365 Strike 0,8800 Achat d’un Straddle 0,8800
Pertes
Gains
Gains
Straddle
Hausse du
5 %
0,9235
0,8365
Strike 0,8800
Achat d’un Straddle 0,8800
sous-jacent
Point mort du
straddle à la baisse
Point mort du
straddle à la hausse
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

35

Stratégies sur la volatilité

du sous-jacent s’écartera suffisamment la hausse ou à la baisse pour lui permettre

Sa zone de perte (limitée) correspond à la partie située entre ses deux points

Ses zones de profit sont situées sur le schéma en deçà de 0,8365 (point mort

L’acheteur de straddle espère une croissance de la volatilité telle, que le prix

de payer les primes cumulées de ses achats de put et de call.

à la baisse) et au-delà de 0,9235 (point mort à la hausse).

Achat d’un straddle

morts.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

36

Stratégies sur la volatilité

L’investisseur conservera une option qui ne vaut presque rien, sauf si le marché

Rappelons que l’approche la plus efficace pour déboucler un straddle, est de

Cette stratégie n’est économiquement efficace et rentable que si le cours

Ainsi, nous vendrons le Put en cas de forte baisse et le Call en cas de forte

Si l’heure est à la stabilité, cette stratégie doit être écartée.

se retourne, auquel cas il réalisera un profit supplémentaire.

varie fortement, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

prendre son profit sur l’option qui a de la valeur.

hausse.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

37

Stratégies sur la volatilité

prix du sous-jacent ne bougera pas suffisamment et qu’il pourra ainsi conserver une

Sa zone de perte (illimitée) se situe en-deçà et au-delà des deux points morts.

Le vendeur de straddle espère que la baisse de la volatilité sera telle que le

Sa zone de profit est située entre le deux points morts de la stratégie.

A contrario, un trader à la baisse de la volatilité vendra des options, en

partie des primes touchées initialement par la vente du call et du put.

Prenons les données précédentes pour construire notre profil :

l’occurrence un call et un put de même prix d ’exercice.

Vente d’un straddle

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

38

Stratégies sur la volatilité

45° Point mort du straddle à la hausse Point mort du straddle à la baisse sous-jacent
45°
Point mort du
straddle à la hausse
Point mort du
straddle à la baisse
sous-jacent
Vente d’un Straddle 0,8800
Strike 0,8800
0,8365
0,8800
0,8800
0,9235
45°
Pertes
45°
45°
Vente d’un Call 3 mois
Put 3 %
Vente d’un Put 3 mois
Call 2 %
5 %
Hausse du
Straddle
Gains

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

39

Stratégies sur la volatilité

Pertes Pertes Gains Straddle Hausse du 5 % 0,9235 0,8365 Strike 0,8800 Vente d’un Straddle 0,8800
Pertes
Pertes
Gains
Straddle
Hausse du
5 %
0,9235
0,8365
Strike 0,8800
Vente d’un Straddle 0,8800
sous-jacent
Point mort du
straddle à la baisse
Point mort du
straddle à la hausse
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

40

Stratégies sur la volatilité

C’est une position qui profite des mouvements violents du marché mais souffre

Le strangle ou plateau straddle est une stratégie légèrement différente du

En effet, l’acheteur d’un strangle achète un call et un put mais sur des prix

Il réduit ainsi le montant des primes à payer mais augmente l’écart de

d’exercice différents, par définition tous les deux out of the money.

straddle dans la mesure où l’effet de prix subsiste en partie.

du passage du temps et d’une baisse de la volatilité.

volatilité nécessaire au paiement de ces primes.

Achat d’un strangle

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

41

Stratégies sur la volatilité

part de réduire le coût de l ’investissement global au prix d’un élargissement des

2 points morts à l’expiration : le strike du call plus la somme des deux primes

Cette stratégie permet d’une part d’affiner les prises de position et d’autre

Profit : illimité quelque soit le sens dans lequel évolue le sous-jacent;

Risque : limité aux primes versées en cas de stagnation du marché;

payées et le strike du put moins la somme des deux primes payées;

bornes de prix fixées.

Profil de résultat

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

42

Stratégies sur la volatilité

Exemple :

EUR/USD spot : 0,8700;

Swap à 3 mois : - 0,0035;

0,8800 + 3,5 % (0,8700) = 0,9105;

Risque maximum : 2 % + 1,5 % = 3,5 %

Achat d’un strangle 0,8500 / 0,8800;

Points morts : 0,8500 - 3,5 % (0,8700) = 0,8196;

Achat d’un call 3 mois 0,8800 : Out of The Money - prime 2 % payée comptant;

Achat d’un put 3 mois 0,8500 : Out of The Money - prime 1,5 % payée comptant;

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

43

Stratégies sur la volatilité

Gains

sous-jacent Put 1,5 % 3,5 % 0,8800 0,8500 Call 2 % Achat Put Hausse de Achat
sous-jacent
Put
1,5 %
3,5 %
0,8800
0,8500
Call 2 %
Achat Put
Hausse de
Achat Call
Strangle
Point mort
du strangle
à la hausse
Point mort
du strangle
à la baisse
Achat Strangle
0,8500 / 0,8800
45°
45°
l’actif
0,8196
0,8800
0,8500
0,9105

Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

44

Stratégies sur la volatilité

0,9105 Pertes 3,5 % Strangle Gains Point mort du strangle à la hausse Point mort du
0,9105
Pertes
3,5 %
Strangle
Gains
Point mort
du strangle
à la hausse
Point mort
du strangle
à la baisse
Achat Strangle
0,8500 / 0,8800
sous-jacent
0,8196
Gains
0,8500
0,8800
illimités
Pertes limitées
illimités
l’actif
Hausse de
Gains

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

45

Stratégies sur la volatilité

et espère que les mouvements du sous-jacent se situeront dans le cadre d’une baisse

L’anticipation est une stabilité des cours de l ’actif sous-jacent dans la plage

Le risque est équivalent à celui d’une position vendeuse d’options (call ou put)

Inversement, le vendeur de strangle vend un Call et un Put out of the money

Le sens de variation n’influe pas sur les profits et pertes de la stratégie.

de la volatilité et ne sortiront pas de la zone de profit.

en cas de variation brutale de l’actif sous-jacent.

de cours délimitée par les deux prix d ’exercice.

Vente d’un strangle

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

46

Stratégies sur la volatilité

Gains

3,5 % 0,8800 0,8500 Vente Call Vente Put Point mort du strangle à la baisse Vente
3,5 %
0,8800
0,8500
Vente Call
Vente Put
Point mort
du strangle
à la baisse
Vente Strangle
0,8500 / 0,8800
Point mort
du strangle
à la hausse
Strangle
sous-jacent
1,5 %
Hausse de
0,8196
0,9105
0,8500
0,8800
l’actif
45°
45°
Put
Call 2 %

Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

47

Stratégies sur la volatilité

0,9105 Pertes 3,5 % Strangle Gains Point mort du strangle à la hausse Point mort du
0,9105
Pertes
3,5 %
Strangle
Gains
Point mort
du strangle
à la hausse
Point mort
du strangle
à la baisse
Vente Strangle
0,8500 / 0,8800
sous-jacent
0,8196
Pertes
0,8800
0,8500
Gains limités
Illimtées
Illimtées
l’actif
Hausse de
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

48

Stratégies d’écarts

coût où le risque dans la mesure où le gain ou la perte n ’est plus « illimitée » et de

délimiter plus finement les zones de gains à partir des prévisions que nous pouvons

Les stratégies construites à partir des écarts ont pour objectif de réduire le

Il peut être a priori simpliste de prévoir la hausse d ’un actif sous-jacent et

la prime payée des options achetées (voire illimitées sur les options vendues).

Si les résultats vont à l ’encontre des prévisions, les pertes seront limitées à

de jouer celle-ci sans sécurité.

établir.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

49

Stratégies d’écarts

même classe d’options (Call ou Put), ayant les mêmes échéances, mais des prix

L’écart vertical est une stratégie qui réside dans l’achat et la vente d’une

L’acheteur de cet écart achète un Call (Put) et en vend un autre, de prix

On distingue le Bull Spread et le Bear Spread.

d’exercice supérieur (inférieur).

d ’exercice différents.

L’écart vertical

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

50

Stratégies d’écarts

2ème condition : A et B sont respectivement achetés en-dessous et au-dessus

L’écart du taureau va s’inscrire dans un marché anticipé comme haussier.

1ère condition : l’achat et la vente des options sont simultanés;

Le Bull Spread est obtenu alternativement de deux manières :

Les conditions d ’application de cette technique sont :

  • - achat d’un Call A et vente d’un Call B;

  • - achat d’un Put A et vente d’un Put B;

du cours du sous-jacent.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

51

Stratégies d’écarts

L’écart de l’ours est une stratégie applicable lorsqu’on anticipe une baisse de

dessus du cours de l’actif sous-jacent au moment de l ’achat et de la vente.

Les Calls ou les Puts A et B sont choisis respectivement en-dessous et au-

Elle est obtenue, soit en vendant un Call A et en achetant un Call B, soit en

vendant un put A et en achetant un Put B.

l’actif sous-jacent.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

52

Stratégies d’écarts

cours de l’actif sous-jacent à l’échéance dépasse le prix d ’exercice supérieur (B),

diminuée de la valeur de l’écart à l ’origine de la transaction (prime payée - prime

Cette stratégie se justifie lorsqu’un investisseur souhaite prendre position sur

Dans le cas d’un Call Spread haussier (Bull Spread), par exemple, lorsque le

La valeur de l’écart est alors limitée à la différence des prix d’exercice,

un actif sous-jacent, tout en étant réservé sur son potentiel de hausse.

les deux options d’achat sont égales à leurs valeurs intrinsèques.

reçue).

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

53

Stratégies d’écarts

De la même façon, le profit et la perte potentiels sont tous deux limités.

A l’inverse, les spreads baissiers (Bear Spread [Call ou Put]) permettent

d’obtenir de bons résultats sur un actif faiblement orienté à la baisse, tout en

Elle permet de limiter le risque, car la perte maximale est égale à la

différence entre la prime du Call acheté et celle du Call vendu.

courant un risque limité.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

54

Stratégies d’écarts

Call Spread haussier ou Bull Spread Pertes Spread Bull Call B Gains Spread Bull Vente Call
Call Spread haussier
ou Bull Spread
Pertes
Spread
Bull
Call B
Gains
Spread
Bull
Vente Call B
Pertes
Call A
Point mort (break even point)
= A + (- Prime A + Prime B)
A
Gain maximal : (B - A)
+ (- Prime A + Prime B)
Call spread haussier : achat Call A + vente Call B avec A < B
sous-jacent
l’actif
Perte maximale:
- Prime A + Prime B
Hausse de
Achat Call A
Gains
B

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

55

Stratégies d’écarts

A B Hausse de l’actif Pertes limitées Gains limités sous-jacent Call Spread haussier ou Bull Spread
A
B
Hausse de
l’actif
Pertes limitées
Gains limités
sous-jacent
Call Spread haussier
ou Bull Spread
Point mort (break even point)
= A + (- Prime A + Prime B)
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

56

Stratégies d’écarts

Call spread baissier : vente Call A + achat Call B avec A < B B
Call spread baissier : vente Call A + achat Call B avec A < B
B
A
Pertes
l’actif
Hausse de
Vente Call A
sous-jacent
Gain maximal :
+ Prime A - Prime B
Call Spread baissier
ou Bear Spread
Perte maximale : (A - B)
+ (+ Prime A - Prime B)
Achat Call B
Point mort (break even point)
= A + (+ Prime A - Prime B)
Pertes
Spread
Bear
Call B
Gains
Spread
Bear
Call A
Gains

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

57

Stratégies d’écarts

A B Hausse de l’actif Pertes limitées Gains limités sous-jacent Call spread baissier : vente Call
A
B
Hausse de
l’actif
Pertes limitées
Gains limités
sous-jacent
Call spread baissier : vente Call A + achat Call B avec A < B
Call Spread baissier
ou Bear Spread
Point mort (break even point)
= A + (+ Prime A - Prime B )
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

58

Stratégies d’écarts

Put Spread haussier ou Bull Spread Pertes Pertes Spread Bull Put A Gains Spread Bull Put
Put Spread haussier
ou Bull Spread
Pertes
Pertes
Spread
Bull
Put A
Gains
Spread
Bull
Put B
Gains
Point mort (break even point)
= B - (- Prime A + Prime B)
A
Perte maximale : (A - B)
+ (- Prime A + Prime B)
Put spread haussier : achat Put A + vente Put B avec A < B
sous-jacent
l’actif
Gain maximal :
- Prime A + Prime B
Achat Put A
Hausse de
Vente Put B
B

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

59

Stratégies d’écarts

= A B Hausse de l’actif Pertes limitées Gains limités sous-jacent Put spread haussier : achat
=
A
B
Hausse de
l’actif
Pertes limitées
Gains limités
sous-jacent
Put spread haussier : achat Put A + vente Put B avec A < B
Put Spread haussier
ou Bull Spread
Point mort (break even point)
B - ( - Prime A + Prime B )
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

60

Stratégies d’écarts

Gains

Put spread baissier : vente Put A + achat Put B avec A < B

Achat Put B

Point mort (break even point) = B + (+ Prime A - Prime B ) Pertes
Point mort (break even point)
= B + (+ Prime A - Prime B )
Pertes
Spread
Bear
Put A
Gains
Spread
Bear
Pertes
Put B
A
Put Spread baissier
ou Bear Spread
Gain maximal : (B - A)
+ (+ Prime A - Prime B)
sous-jacent
l’actif
Perte maximal :
+ Prime A - Prime B
Hausse de
Vente Put A
B

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

61

Stratégies d’écarts

A B Hausse de l’actif Pertes limitées Gains limités sous-jacent Put spread baissier : vente Put
A
B
Hausse de
l’actif
Pertes limitées
Gains limités
sous-jacent
Put spread baissier : vente Put A + achat Put B avec A < B
Put Spread baissier
ou Bear Spread
Point mort (break even point)
= B + (+ Prime A - Prime B )
Gains
Pertes

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

62

Stratégies d’écarts

échéance, l’un débiteur (car l’opération se traduit au départ par un débit net prime

payée - prime reçue), l’autre créditeur (car l’opération se traduit au départ par un

Un écart papillon résulte de la combinaison de deux écarts verticaux de même

crédit net prime reçue - prime payée), qui font intervenir trois prix d’exercice

d’exercice intermédiaire et d ’une option vendue (achetée) de chaque côté.

Cette stratégie se compose de deux options achetées (vendues) au prix

L’écart papillon (Butterfly)

successifs et équidistants.

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

63

Stratégies d’écarts

Le Short Butterfly anticipe la stabilité du marché autour du prix d’exercice B.

Le Short Butterfly, ou vente papillon, résulte de l ’achat d ’un Call A, la vente

Cette opération se traduit au départ par un débit net égal à la somme

de deux Call B et de l’achat d’un Call C, le tout exécuté simultanément!

algébrique des primes payées et reçues.

Short Butterfly

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

64

Stratégies d’écarts

Primes B - Prime C) Pertes Call A Call C 2 Call B Gains - Pime
Primes B - Prime C)
Pertes
Call A
Call C
2 Call B
Gains
- Pime A + 2Prime B
- Prime C < 0
- Pime A + 2Prime B
- Prime C < 0
Short butterfly : achat Call A + vente 2 Call B + achat Call C
sous-jacent
A - (- Prima A +
Primes B - Prime c)
C + (- Prima A +
A
Point mort à la baisse =
Point mort à la baisse =
l’actif
Perte maximale :
Perte maximale :
Vente 2 Call B
Hausse de
Achat Call C
Achat Call A
B
C

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

65

Stratégies d’écarts

Prime B - Prime C) Pertes Put C Gains - Pime A + 2Prime B -
Prime B - Prime C)
Pertes
Put C
Gains
- Pime A + 2Prime B
- Prime C < 0
- Pime A + 2Prime
B - Prime C < 0
Point mort (break even) supérieur :
Short butterfly : achat Put A + vente 2 Put B + achat Put C
Point mort (break even) inférieur :
sous-jacent
Primes B - Prime C)
C + (- Prime A +
A - (- Prime A +
A
l’actif
Perte maximale :
Perte maximale :
Achat Put A
Achat Put C
Hausse de
Put A
2 Put B
Vente Put B
B
C

ACI Monaco 2002/2003 Les options- Stratégies

66