Vous êtes sur la page 1sur 17

Propriétés des matériaux :

Les Traitements Thermiques

DUGUET Benjamin IFI 2007


PECOITS Matthieu Avril 2006
Modification des propriétés des
matériaux

 Modification recherchée :
amélioration des propriétés mécaniques
 Propriétés intrinsèques des matériaux :
- difficilement modifiable
- dépendent du type de liaison et de l’architecture atomique
(quasiment insensibles aux défauts)
- varient de façon continue en fonction de la composition
du mélange
 Propriétés extrinsèques des matériaux :
- dépendent des défauts inclus dans le matériau
et de la microstructure
- varient considérablement en fonction de la composition et
des traitements qu’on lui applique (thermiques ou mécaniques)
Modification des propriétés des
matériaux

 Les traitements thermiques

- faire subir des transformations de structure


grâce à des cycles prédéterminés de chauffage
et de refroidissement afin d'en améliorer les
caractéristiques mécaniques :
dureté, ductilité, limite d'élasticité, ...
Durcissement par transformation
martensitique

 Domaine austénitique,
le fer a une structure
cubique à faces centrées
fer γ, sites interstitiels plus
grands qu’en fer α .

 Refroidissement rapide :
la matrice de fer est contrainte
par les atomes de carbone
Durcissement

 Passage de l’austenite à
la martensite
Durcissement par transformation
martensitique

 Ce durcissement important provoque aussi des effets


indésirables
par exemple une augmentation de la fragilité du matériau

Application d’une trempe afin « d’adoucir » le matériau.


Durcissement par transformation
martensitique

 L’essai Jominy :
Permet de déterminer la trempabilité d’un acier
-Essai normalisé.
-Éprouvette cylindrique de 25mm
de diamètre et de 100 mm de
longueur.
-Chauffée à la température
d’austénitisation.
-Refroidie sur la face terminale par
Un jet d’eau.
Le refroidissement provoque la création
d’un gradient de température selon
la génératrice de l’éprouvette.
Durcissement par transformation
martensitique
Courbe Jominy

60

50

40
HRC

C38
30
38 CrMo 4

20

10

0
1,5 3 5 7 9 11 13 15 20 25 30 40 50
x (mm)

La dureté diminue dans le même sens que le gradient de


température
Durcissement par transformation
martensitique

 L’effet du revenu :
Diminution de la dureté et des contraintes thermiques internes
Obtenues lors de la trempe pour améliorer la résilience.
L’essai de dureté VICKERS:
 Bille en diamant à base
Carrée

 Maintien de l’effort
Pendant 10 à 15s

 Mesure de la diagonale
de l’empreinte
Durcissement par transformation
martensitique

L’essai de résilience :

Mesure l’énergie de
Rupture du matériau

 Matériaux fragiles :
Résilience faible

 Matériaux ductiles :
Résilience élevée
Durcissement par transformation
martensitique

Influence du recuit
Résilience (J/cm²) et
Rp0,2, Rm (MPa)
%
2500 120

100
2000

80 Dureté HV30
1500 Rp0,2
Rm
60 A
Z
1000
Resilience
40

500
20

0 0
0 200 350 550 650
température de recuit
Durcissement par précipitation

 Principe : - Former des précipités, cohérents avec la matrice, qui


déforment localement le réseau submicronique

But : - Augmenter les obstacles au mouvement des dislocations


- Augmenter la limite élastique
Durcissement par précipitation

1 État initial 3 État trempé


Alliage biphasé Monophasé (instable)
Précipités« gros » 
4 État Revenu
2 État mis ne solution
biphasé, fins
Monophasé (stable)
précipités
Durcissement par précipitation

L’essai de dureté Brinell :


 Bille en acier ou en
Carbure de tungstene.

 Maintien de l’effort
Pendant 10 à 15s

 Mesure de diamètre

 Explication rapide du montage expérimental


• Utilisation d’une seule éprouvette chauffée à des températures différentes
• Un essai Brinell est réalisé à plusieurs endroits de l’éprouvette
 on peut connaître la dureté en fonction de la température
Durcissement par précipitation
Durcissement par precipitation de l'alliage d'aluminium 7075

200

180

160

140

120
HB

100 Aluminium 7075

80

60

40

20

0
26 51 71 95 111 140 165 178 198 224
T(°C)

La dureté varie selon la température de revenu, il y a un


pic de revenu qui correspond à la taille optimum des précipités
Durcissement par transformation
martensitique

 La méthode de mesure Rockwell (HR)


Le principe de l’essai consiste à mesurer sous une charge de 100N,
l’accroissement de la profondeur de l’enfoncement d’un poinçon lorsque
après avoir appliqué une charge initiale 100N, une charge F est appliquée
puis enlevée
Plus le matériau est dur, moins l’empreinte est profonde.
Durcissement par transformation
martensitique

 Observations :
• Diminution de la résilience et de l’allongement

 On augmente la résistance et la dureté, mais :


• Diminution de la résilience et de l’allongement