Vous êtes sur la page 1sur 1

Les 7 premiers conciles cumniques 1.

. Le concile de Nice (325) qui condamna Arius et dfinit le Fils de Dieu incarn comme consubstantiel au Pre. 2. Le concile de Constantinople (381) qui donna une solution aux squelles de la crise arienne ; les sources du sicle suivant attribuent galement ce concile ladoption du symbole , dit de Nice-Constantinople : notre Credo. 3. Le concile dphse (431) qui condamna lhrsie de Nestorius, en dclarant quil ny eut pas, en Christ, une juxtaposition de deux personnes Dieu et un homme nomm Jsus -, mais que la divinit et lhumanit taient unies en une personne ( union hypostatique ) unique, celle du Verbe, Fils de Dieu. En consquence, Marie, Mre de Jsus, est mre de Dieu ( theotokos ). 4. Le concile de Chalcdoine (451) condamna les monophysites : si le Christ tait une personne, il ne pouvait avoir deux natures, disaient-ils, mais une seule. Il maintint lexistence de deux natures dans la personne unique du Verbe Incarn, ces natures tant unies sans se confondre, ni se modifier, sans se diviser, ni se sparer . De nombreuses glises orientales non grecques (Coptes, thiopiens, Syriens-Jacobites, Armniens) se sparrent alors de lglise orthodoxe et adoptrent des confessions de foi monophysites (NDRL : on qualifie aujourdhui ces glises de prchalcdoniennes). 5. Le concile de Constantinople (553) condamne trois thologiens du Ve sicle suspects de tendances nestoriennes (NDRL : accuss de diviser le Christ). 6. Le concile de Constantinople (680) affirma que lhumanit ntait pas, en Jsus-Christ, une ralit abstraite, mais quelle se manifeste par une volont propre, soumise librement et en toutes choses la volont divine. Le Christ a donc deux volonts (condamnation du monothlisme). 7. Le concile de Nice (787) qui dfinit la doctrine orthodoxe des images ou icnes reprsentant le Christ ou les saintes ; le Verbe de Dieu sest vraiment incarn et est devenu homme vritable : il peut donc tre reprsent, de mme que les saints. Ces images doivent tre vnres, celui quelles reprsentent tant le vritable objet de la vnration, elles ne peuvent, cependant, tre en elles-mmes lobjet dun culte , ce dernier tant rendu Dieu seul. La vnration des images tait combattue par plusieurs empereurs byzantins iconoclastes . Source : Jean MEYENDORFF, Lglise orthodoxe hier et aujourdhui, Seuil, 1995, pages 33-34.