Vous êtes sur la page 1sur 71

Sciences expérimentales et technologie

CP

Fichier d’activités

Rédaction :
Joëlle Escalle

Coordination :
Daniel Passat

Expert :
Christian Loarer

Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants-droits
respectifs. Tous ces éléments font l’objet d’une protection par les dispositions du code français de la propriété intellectuelle ainsi que
par les conventions internationales en vigueur. Ces contenus ne peuvent être utilisés qu’à des fins strictement personnelles. Toute
reproduction, utilisation collective à quelque titre que ce soit, tout usage commercial, ou toute mise à disposition de tiers d’un cours
ou d’une œuvre intégrée à ceux-ci sont strictement interdits.
©Cned-2011
Découverte du monde
Découvrir le monde du vivant,
de la matière et des objets
Découverte du monde
Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets

Manuel

Auteur
Joëlle Escalle, professeur des écoles, conseillère pédagogique

Coordonnateur de l’équipe rédactionnelle


Daniel Passat, inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional établissements et vie scolaire

Expert
Christian Loarer, inspecteur général de l’Éducation nationale
Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Les cours du Cned sont strictement réservés à l’usage privé de leurs destinataires et ne sont pas destinés à une utili-
sation collective. Les personnes qui s’en serviraient pour d’autres usages, qui en feraient une reproduction intégrale ou
partielle, une traduction sans le consentement du Cned, s’exposeraient à des poursuites judiciaires et aux sanctions
pénales prévues par le Code de la propriété intellectuelle. Les reproductions par reprographie de livres et de périodiques
protégés contenues dans cet ouvrage sont effectuées par le Cned avec l’autorisation du Centre français d’exploitation
du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris).

© Cned Toulouse
ST01TEPA0111
Préface
L’enseignement des sciences et de la technologie permet aux élèves de l’école
primaire de commencer à expliquer et comprendre le monde qui les entoure.
Ils doivent, pour ce faire, s’approprier le corpus de connaissances indispensables
au raisonnement et la maîtrise des langages nécessaire au renforcement
progressif de leurs capacités à faire dialoguer faits et idées.
Tout enseignement scientifique doit donc veiller à proposer des situations de
travail où démarches, méthodes et contenus s’interpellent et se renforcent
mutuellement.
Le traitement de données, la formulation d’un problème et la mise en œuvre
d’une démarche d’investigation visant à le résoudre facilitent la construction des
notions et concepts scientifiques.
La conquête d’une bonne maîtrise de la langue française, à travers l’acquisition
de compétences générales ou spécifiques (lexique, connecteurs logiques, etc.),
permet de fixer plus rigoureusement les connaissances et de communiquer plus
aisément avec autrui.

Les nouveaux programmes de 2008 reprennent ces fondements importants des


programmes antérieurs. Ils ambitionnent, de surcroît, de recentrer les contenus
sur l’essentiel et d’ouvrir l’enseignement à un enjeu de société actuel et majeur :
l’éducation au développement durable.
À cette fin, la construction des concepts s’appuie sur une programmation plus
rationnelle et explicite des thèmes à aborder au cours des trois cycles. Ainsi,
le concept de vie épouse une approche progressive, formalisée par un voca-
bulaire précis, et porteuse de sens : les manifestations de la vie au cycle 1,
les caractéristiques du vivant au cycle 2 et l’étude des fonctions du vivant au
cycle 3.
Par ailleurs, il est tenu compte du fait que la quasi-totalité des élèves poursuivent
désormais leur scolarité au collège. C’est en fin de scolarité obligatoire que seront
évaluées les connaissances et compétences relatives au socle commun. Il est donc
logique de séquencer plus judicieusement la construction de certaines notions,
au titre desquelles peut être citée l’évolution, important principe intégrateur de
l’enseignement scientifique : à l’école primaire, la classification des êtres vivants
est interprétée en termes de parenté, l’étude des fossiles et de l’histoire de la
Terre se trouvant repoussée au collège.
L’éducation au développement durable est abordée sous un angle qui ne se
limite pas à la protection de l’environnement. À l’école primaire, les élèves
doivent acquérir des connaissances leur permettant de développer, de manière
raisonnée, des capacités à agir : étude de notions fondamentales (chaînes
et réseaux trophiques ; biodiversité) et développement de projets éducatifs
(réduire, réutiliser et recycler les déchets ; l’évolution d’un environnement géré
par l’homme) sont ainsi privilégiés.
Nous touchons là une spécificité de l’enseignement scientifique. L’élève ne
peut se contenter d’apprendre et de réciter des leçons. Il doit être confronté à des
situations-problèmes, pratiquer le tâtonnement expérimental, être impliqué
dans des projets, découvrir les règles de la communication. C’est dire combien
il est important de considérer les productions du CNED comme un outil
d’enseignement, et non pas comme un simple manuel scolaire. C’est dire le
rôle fondamental du tuteur qui doit, dans son rôle de médiateur, tout à la fois
provoquer les situations, faire émerger les représentations, conduire l’élève à
éprouver ses hypothèses et valider les solutions en les confrontant au savoir
constitué.
Les outils du CNED répondent également à une autre contrainte : franchir
l’obstacle lié à la dispersion de ses élèves dans le monde entier. Cela suppose
de choisir des exemples suffisamment larges et signifiants pour toucher tous les
territoires géographiques et toutes les cultures. Il convient cependant de signaler
que ces inéluctables adaptations demeurent compatibles avec l’esprit de nos
programmes nationaux et, parfois simplifiées dans leur expression, conformes
à la vérité scientifique.

Les productions du CNED s’inscrivent, par ailleurs, dans une démarche d’indi-
vidualisation bien orientée sur les exigences du socle commun. Les activités
proposées (expérimentation, entraînement, approfondissement, évaluations,
démarches interactives) répondent fidèlement aux priorités institutionnelles et
à l’intérêt des élèves.

Nous formons le vœu que l’enseignement des sciences et de la technologie


développera la curiosité des élèves, leur appétence à interroger, comprendre
et gérer au mieux le monde dans lequel ils vivent, ainsi que leur aptitude à
argumenter et à distinguer ce qui procède d’un fait de ce qui relève d’une
opinion personnelle, aussi respectable soit-elle.

Christian LOARER
Inspecteur général de l’Éducation nationale
Sommaire

L’eau ________________________________________________________ p. 8

L’air _________________________________________________________ p. 14

C’est mon corps ___________________________________________ p. 20

Mon corps a des besoins _________________________________ p. 26

Le vivant animal ___________________________________________ p. 33

Le vivant végétal __________________________________________ p. 39

les interactions entre les êtres vivants _________________ p. 46

Les matériaux ______________________________________________ p. 52

L’électricité ________________________________________________ p. 58

Le respect de l’environnement __________________________ p. 64


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’eau
Où trouve-t-on de l’eau dans la nature ?
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
1. Sur ton cahier de sciences, essaye de répondre à cette question : où trouve-t-on de l’eau dans la nature ?
N’oublie pas que l’eau peut être présente sous plusieurs formes !

2. Regarde bien ces photos et complète, si c’est nécessaire, ce que tu as écrit ou dessiné auparavant.

1 2 3 4 5

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© GDIS
© Cned

Toutes ces photos nous montrent la présence de l’eau dans la nature ; pour chacune d’entre elles,
explique à ton accompagnateur où se trouve l’eau.

JE FAIS LE POINT
L’eau se trouve dans les rivières, les lacs, les mers, la pluie, mais elle est aussi
présente dans la neige, la grêle où la glace. Dans la mer, elle est salée.

JE M’EXERCE
1. Sur ton cahier de sciences, écris le numéro de la photo où l’eau est salée (parmi les photos ci- dessus).

2. Reproduis le dessin suivant (à l’aide d’un calque, par exemple) et indique par une croix les endroits où
tu penses qu’il y a de l’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Liquide ? Solide ?
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
1. Sais-tu expliquer la différence entre ces deux termes : liquide et solide ? Donne deux exemples sur
ton cahier de sciences.

2. Pour t’aider, prends devant toi un verre de lait, un verre d’eau, un verre de farine, un verre de sucre
et un verre de café en poudre.

> Quels produits peuvent se mettre en tas ? Écris leur nom sur ton cahier de sciences ;
ce sont des solides.
> Quels produits peuvent se renverser et te mouiller ? Écris leur nom sur ton cahier de sciences ;
ce sont des liquides.

L’eau est un liquide, mais la glace est sa forme solide. Regarde ce que te montrent ces trois
photographies et explique-le à ton accompagnateur :

> À ton avis, pourquoi faut-il mettre le bac à glaçons dans le congélateur, et pas n’importe où dans le
réfrigérateur ? (Tu peux réaliser l’expérience chez toi.)

Observe à présent ce qui se passe sur ces trois photos (tu peux aussi réaliser cette expérience chez toi)
et explique-le à ton accompagnateur.

JE RETIENS
Lorsque l’eau se refroidit suffisamment, elle se transforme en solide
sous forme de glace ou de neige.
Lorsque la glace se réchauffe, elle se transforme en eau liquide.

JE M’EXERCE
Sur ton cahier de sciences, recopie les lettres dans l’ordre de la transformation du glaçon solide en
flaque d’eau liquide.

A B C

D E F

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment transformer de l’eau en glace ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
> Les glaçons se forment dans une partie particulière du réfrigérateur, sais-tu pourquoi ?
Comment transforme-t-on de l’eau en glace ?

Essaye d’expliquer à ton accompagnateur ce que tu pourrais répondre à ces questions.

Tu vas fabriquer de la glace.


Je réalise un mélange réfrigérant.
Matériel nécessaire :
– le fond d’ une – Mélange la glace pilée et du gros sel dans ta bouteille (Une couche de
bouteille en plastique glace saupoudrée de sel, une nouvelle couche de glace que tu saupoudres
que tu auras de sel, et ainsi de suite).
découpée, – Au milieu de ce mélange, place le petit pot de verre que tu auras à
– un petit pot de verre, moitié rempli d’eau.
– de la glace pilée,
– du gros sel. Dessine sur ton cahier de sciences ce que tu observes au bout de
30 secondes, de 1 minute, de 2 minutes, de 5 minutes.

Pour t’aider à comprendre, tu vas recommencer à fabriquer de


la glace, mais cette fois-ci, tu devras laisser dans ton petit pot d’eau
un thermomètre et noter la température qu’il indiquera à chacune
de tes observations.

Un outil pour mesurer : le thermomètre

© Céline Médal
C’est un objet qui comporte un réservoir, un tube qui
contient un liquide coloré et sur lequel on voit des
graduations.

> Comment utiliser un thermomètre ?


Il faut bien vérifier que le réservoir du thermomètre est en contact avec ce dont tu veux
connaître la température.

Pour lire la température qu’il indique, place-toi bien à la hauteur du liquide contenu dans
le thermomètre (chaque petit trait correspond à 1 degré celsius) et regarde la graduation
indiquée juste en face.

Le thermomètre dessiné ci-contre indique une température de 15°C.

JE FAIS LE POINT
L’eau gèle au-dessous de 0°C (zéro degré celsius), elle se transforme en glace.

JE M’EXERCE
Recopie sur ton cahier de sciences les phrases qui te semblent exactes :
– toutes les parties d’un réfrigérateur sont à la même température ;
– je peux fabriquer des glaçons de n’importe quelle forme, puisqu’ils sont d’abord
à l’état de liquide ;
– l’eau peut être solide.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Comment l’eau arrive-t-elle dans les maisons ?
À quoi sert-elle ? Où s’en va l’eau qui a été utilisée ?
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Essaie de dessiner tes réponses
sur ton cahier de sciences.
Observe ensuite ce dessin.

Explique bien tout ce à quoi peut


servir l’eau.
Montre ensuite le trajet de l’eau qui
arrive (en bleu) et celui de l’eau
qui a été utilisée (en marron).
Pourquoi, à ton avis, a-t-on utilisé
ces deux couleurs ?

Tu peux donner d’autres


utilisations que tu connais et les
dessiner sur ton cahier.

JE FAIS LE POINT
Dans nos pays, l’eau qui arrive dans la maison est propre, on
peut la boire, elle est potable ; l’eau qui a été utilisée contient
des déchets, elle n’est plus bonne à boire, c’est de l’eau usée.

JE M’EXERCE
1. Dans chacune des lignes ci-dessous, choisis et recopie l’activité qui consomme le moins d’eau.
se laver les dents – laver la voiture
arroser le jardin – faire du café
prendre une douche – prendre un bain

2. Recopie le numéro des appareils ménagers qui utilisent de l’eau.

1 2 3 4 5

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’eau dans le monde


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE

On appelle la Terre
« la planète bleue »

© Photodisk
parce qu’elle est en grande
partie couverte d’eau.

> Tous les êtres vivants ont besoin d’eau, mais tous peuvent-ils la trouver facilement ?
> Que sais-tu de la présence de l’eau dans d’autres pays ?

Pour t’aider à répondre, regarde ces photos.

© P. Bierret/Fotolia.com
© Photodisk

© GDIS

JE FAIS LE POINT
L’eau est très rare dans certains pays. Dans d’autres, des déchets
dans l’eau de la mer ou dans les lacs ou les rivières provoquent une
pollution. L’eau potable est précieuse, il ne faut pas la gaspiller.

JE M’EXERCE
Recopie sur ton cahier de sciences les lettres correspondant aux photos quand l’eau te semble potable.
© Photodisk

© Photodisk
© Cned

A B C
© Cned

© Cned

© Cned

D E F

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6
Relis les pages qui précèdent. Tu as maintenant un certain nombre de points importants à retenir.

JE RETIENSS
L’eau apparaît sous diverses formes autour de nous.
– Elle peut être liquide : c’est l’eau de pluie, l’eau des rivières, de la mer…
– On peut aussi la trouver sous forme de glace : c’est la neige, la grêle, la gelée…
La glace, c’est de l’eau solide.

On peut transformer de l’eau en glace en la refroidissant : la solidification de l’eau se passe à 0°C.


L’eau et la glace sont deux états d’une même matière.

L’eau est nécessaire à tous les êtres vivants, il faut éviter de la gaspiller.

POUR ALLER PLUS LOIN


Remplis un petit pot de verre avec de la glace, place un thermomètre à l’intérieur.
Sur ton cahier de sciences, dessine ce que tu observes au bout de 1 minute, de 2 minutes, de 5 minutes.

> Peux-tu dès à présent dire ce qui va se passer et à quelle température la glace va commencer à se
transformer en eau ?

JE M’EXERCE
1. Tu as utilisé un outil pour
no 1 no 2 no 3
mesurer : le thermomètre. Thermomètre Thermomètre Thermomètre
Pour chacune des photos de bain. d’extérieur. médical.
ci-dessous, tu indiqueras
sur ton cahier de sciences
le numéro du thermomètre
approprié.

A B C D E F

© C. Lebon/Fotolia.com © Ph-poduk © Cned © CD Photo Disk © Cned © Cned

2. Voilà trois thermomètres, pour chacun d’eux, lis la température indiquée ; recopie ensuite la lettre de
celui qui indique la température la plus basse.

A B C

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’air
Il y a de l’air partout autour de nous
1 2 3 4 5 6

> « Il y a de l’air partout autour de nous. » Qu’en penses-tu ? Est-ce qu’on peut le voir ? Le toucher ?

Sur ton cahier de sciences, dessine un endroit ou tu penses qu’il n’y a pas d’air.

J’OBSERVE
> Place une paille dans ta bouche et souffle sur ta main. Que sens-tu ?

> Prends une bouteille en plastique vide, place-la devant ton visage et appuie dessus. Que sens-tu ?

> Prends un sac en plastique vide, ferme-le par un nœud serré très fort. Essaye ensuite de le plier en
le rendant le plus petit possible ; que se passe-t-il ?
Fais la même chose après avoir percé un trou dans le sac. À ton avis, Pourquoi peux-tu le plier davantage ?
Que sentais-tu auparavant quand tu appuyais sur le sac ? Dessine ces différentes expériences sur ton
cahier de sciences.

Regarde bien ces deux dessins. Ils peuvent t’aider à répondre


aux questions du début de la leçon.

> Si tu fais cette expérience et que tu lâches la bouteille,


que va-t-il se passer ? Dessine ton hypothèse sur ton cahier
de sciences, puis vérifie.

JE FAIS LE POINT

L’air est bien partout autour de nous, même dans des


objets que je pensais vides : il est invisible !

JE M’EXERCE
1. Copie sur ton cahier de
sciences le nom des objets qui
te paraissent contenir de l’air
et explique pour chaque dessin
où se trouve l’air. un verre un ballon de foot un carton à chaussures

une voiture une bouteille une chambre à air


2. Dans l’espace, l’astronaute a
une combinaison spatiale et
porte des bouteilles dans le dos.
Explique pourquoi.
© Photo Disk

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Est-ce que je peux essayer d’« attraper » de l’air ?


Est-ce que je peux le voir ?
1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE
Si tu souffles dans l’eau d’un saladier avec une paille,
que verras-tu ?
> Dessine cette expérience sur ton cahier de sciences.

Prends à présent une seringue (sans aiguille, bien sûr ! ) ou une


pipette à sirop. Tire le piston vers le haut pour « attraper » de l’air.
Mets ensuite la seringue dans l’eau et pousse lentement le piston.
> Que vois-tu ? Dessine-le sur ton cahier.

Avec des sacs de congélation bien ouverts, promène-toi dans différents endroits, attrape de l’air et
ferme bien le sac. Pour chaque endroit, étiquette le sac avec le nom du lieu.
Plonge ensuite chaque sac à tour de rôle dans le saladier et, avec une punaise, fais trois trous dans le
plastique.
> Que vois-tu s’échapper ? Consigne sur ton cahier ce qui se passe pour chacun des sacs dont tu
recopieras soigneusement l’étiquette.

JE FAIS LE POINT
Je peux voir les bulles d’air dans l’eau.
Je peux enfermer de l’air dans un sac.

Avec un saladier rempli d’eau et des bouteilles en plastique, je peux observer encore d’autres choses.

Prends un verre, fixe au fond une gommette, retourne-le et


plonge-le dans l’eau en le tenant bien droit.

Enfonce le verre jusqu’au fond du saladier.

Ressors le verre bien droit et touche la gommette : elle est toujours sèche !
L’air contenu dans le verre a empêché l’eau de rentrer à l’intérieur.

JE M’EXERCE
1. Tu vas recommencer l’expérience ci-dessus, mais incliner le verre
petit à petit ; auparavant, dessine sur ton cahier de sciences ce qui va
sortir du verre. Vérifie et fais un nouveau dessin si tu t’es trompé.

2. Que va-t-il se passer si on enfonce dans l’eau une bouteille dont on


a coupé le fond et sur laquelle on a fixé un ballon ?
Dessine ta réponse sur ton cahier de science ; ensuite, réalise
l’expérience.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je construis un moulinet
1 2 3 4 5 6

Un moulinet, c’est une hélice qui tourne sur une baguette de bois ou un bouchon de liège.

Les étapes de la fabrication

Sur ton carré, trace les diagonales.

Matériel nécessaire : Coupe le long de ces traits, depuis les coins


vers le centre. Attention : il faut t’arrêter à
– une baguette
un tiers du centre !
de bois ou un
bouchon de liège, Rabats une pale sur deux vers le centre
– un carré de papier (sans plier le papier, tu dois pouvoir passer
(type bristol) ton doigt dans le petit cornet que tu
de 12 cm de côté, formes).

– une petite perle, Fais passer l’épingle dans chaque trou,


sans oublier le centre ; tu as ton hélice !
– une épingle à tête
ronde. Enfile ensuite la perle derrière cette hélice.

Plante l’épingle en haut de la baguette de bois ou sur le bouchon de liège.

Pour t’aider, tu peux te servir des schémas suivants.

hélice

perle
épingle

baguette

épingle

perle
bouchon
de liège

Tu peux décorer ton moulinet avec tes feutres ou de la peinture.

Ton moulinet tournera si tu le présentes au vent, mais aussi si tu te déplaces rapidement dans l’air
immobile.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Utiliser la force de l’air (1)


1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE
Prends une bouteille en plastique vide sans le Prends un ballon de baudruche et gonfle-le.
bouchon. Couche-la sur la table. Ne l’attache pas, et lâche-le dans la pièce.
Place un morceau de papier un peu froissé > Dessine sur ton cahier ce que tu observes et
devant le goulot. essaye d’expliquer ce qui se passe.
> Que va-t-il se passer si tu presses très fort sur
la bouteille ?

Tu vas à présent te servir de l’air pour déplacer des objets !

1. Déplacer un objet le long d’un fil.

– Attache l’extrémité d’une ficelle au dossier d’une chaise ou à une poignée de


Matériel
nécessaire : porte.
– de la ficelle, – Prends la paille ou le tube de stylo, fixe dessus le ballon de baudruche avec le
– une paille ou scotch.
un tube de – Fais passer la ficelle à l’intérieur du tube ou de la paille, accroche l’extrémité
stylo, restante de ficelle, puis gonfle ton ballon.
– un ballon de Maintiens-le fermé.
baudruche, – Lâche le ballon : ton montage avance le
– du scotch. long du fil !

Tu peux fixer des petits personnages en plastique sur la paille ou sur le tube, ou bien en dessiner.
Organise des courses en gonflant plus ou moins tes ballons !

2. Déplacer un radeau dans une baignoire.

– Place ta paille ou ton tube de stylo dans l’ouverture du ballon de baudruche,


Matériel fixe-le bien avec un élastique.
nécessaire : – Place ensuite l’ensemble sur le morceau de polystyrène avec deux élastiques.
– une paille ou Voilà ton radeau !
un tube de
– Gonfle le ballon en soufflant dans la
stylo,
paille, bouche-la avec ton doigt pour que
– un morceau de
polystyrène, l’air ne s’échappe pas ; pose ton radeau
– des élastiques. à moteur sur l’eau et enlève le doigt pour
laisser l’air s’échapper.

Tu peux recommencer plusieurs fois l’expérience en gonflant plus ou moins le ballon.

> Note dans ton cahier de sciences ce que tu observes.

JE FAIS LE POINT
L’air qui est contenu dans le ballon est sous pression :
quand on le laisse s’échapper rapidement, il fait avancer le ballon.
C’est le principe de réaction.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Utiliser la force de l’air (2)


1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE
Sais-tu que le vent, c’est de l’air en mouvement ?
> Que sais-tu de l’utilisation de cet air en mouvement ?

Sur ton cahier, essaye de lister différentes utilisations du vent.

Regarde les photos suivantes et essaye d’expliquer pour chacune d’entre elles le rôle de l’air.
© Photo Disk

© Photo Disk

© Photo Disk

© Photo Disk
© CNED

© CNED
JE FAIS LE POINT
L’air en mouvement peut avoir beaucoup de force.

JE M’EXERCE
Reconstitue les phrases qui correspondent à chacun des dessins ci-dessous, elles commenceront toutes
par : Le vent fait...
Sur ton cahier, tu écriras au moins celle que tu préfères.

…fait voler… – …fait avancer… – …fait sécher… –


…fait tourner les pales de… – …fait tourner les ailes…

…(du) moulin. …(le) linge. …(le) cerf-volant.

…(le) voilier. …(l’)éolienne.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

Je connais à présent un certain nombre de choses sur l’air.

JE RETIENSS
L’air est invisible, pourtant il nous entoure.

Même dans une bouteille « vide », il y a de l’air.

Quand l’air est en mouvement, on l’appelle le vent. Il peut déplacer des objets.
Le vent est une énergie qui est utilisée par l’homme (éoliennes,
voiliers, etc.), mais qui peut être dangereuse et provoquer de gros
dégâts quand il souffle trop fort.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’air forme une couche tout autour de la terre, c’est l’atmosphère.


C’est grâce à cet air que les êtres vivants (les humains, les animaux,
les plantes) peuvent respirer et vivre.
La pollution s’accumule dans l’air qui nous entoure, cela modifie l’atmosphère.
Dans l’espace, au-delà de l’atmosphère, c’est le vide ; les astronautes respirent grâce
à leurs bouteilles et à leur combinaison spatiale.

JE M’EXERCE

air

Regarde bien ces deux schémas.

On a « enfoncé » le bateau sous l’eau sans qu’il soit mouillé, grâce à l’air contenu dans la bouteille.
Maintenant, on va enlever le bouchon.

> Dessine sur ton cahier ce qui va se passer.

Réalise l’expérience pour vérifier ta réponse.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

C’est mon corps


J’ai cinq sens
1 2 3 4 5 6

> Comment es-tu renseigné sur ce qui t’entoure ?


Que peux-tu répondre à cette question ? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences.

> Comment donner la bonne étiquette ? Comment savoir ce que contient ce verre rempli d’un liquide
transparent ?

> Peux-tu savoir ce que contient ce verre en le regardant ? Explique ce que tu peux faire pour savoir
ce que contient ce verre.

Voilà à présent quelques renseignements qui vont pouvoir t’aider : si tu sens le contenu de ce verre,
il n’y a pas d’odeur particulière ; si tu goûtes ce liquide, il n’y a pas de saveur particulière.
Grâce aux renseignements donnés par le nez et par la bouche, tu sais maintenant que le verre contient
de l’eau, les yeux seuls n’apportaient pas suffisamment de renseignements !
> Toi aussi, tu peux voir, entendre, toucher, sentir et goûter. Nomme les parties de ton corps qui te
permettent de le faire.

JE FAIS LE POINT
O

Je possède cinq organes et cinq sens qui me renseignent sur ce qui m’entoure :
– les yeux me permettent de voir (la vue) ;
– les oreilles me permettent d’entendre (l’ouïe) ;
– le nez me permet de sentir (l’odorat) ;
– la langue me permet de goûter (le goût) ;
– la peau me permet de toucher (le toucher).

Exercice
© Cned

© Cned

© Cned

© Cned

© Cned

1 2 3 4 5
Sur ton cahier de sciences, écris (ou dessine) pour chacune des photos le nom
de l’organe utilisé. Tu n’oublieras pas d’indiquer le numéro de la photo !

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je connais mon corps


1 2 3 4 5 6

> Connais-tu le nom des différentes parties de ton corps ?

Sur ton cahier de sciences, essaye de dessiner ton corps. Nomme les parties que tu connais, et dis-les
à ton accompagnateur.

Mon corps Mes membres

LEXIQUE LEXIQUE
• Une tête (et un cou). (1) • Bras. (3)
• Un tronc (avec une poitrine et un ventre). (2) • Avant-bras. (4)
• Des membres. • Main. (5)
• Cuisse. (6)
• Jambe. (7)
• Pied. (8)

JE FAIS LE POINT
Chaque partie de mon corps et de mes membres porte un nom précis
que je dois connaître.

Exercice
Sur ton cahier, écris le nom de la partie de ton corps à laquelle toutes les autres sont rattachées.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment ton corps est-il construit ?


1 2 3 4 5 6

Tâte tes bras, tes jambes. Que sens-tu ? Comment imagines-tu tes os, tes muscles ?
Sur ton cahier de sciences, dessine ce que tu crois savoir.

Voilà trois dessins qui peuvent t’aider à répondre à la question posée :


comment ton corps est-il construit ?

Voici le schéma Voici le schéma


de ce que tu pourrais voir de ce que tu pourrais voir
si on enlevait la peau. si on enlevait les muscles.

© J. Dudash/Fotolia.com

> Comment voir l’intérieur du corps ?

> Connais-tu ce genre de document (ci-contre) ? De quoi s’agit-il ?


À quoi cela sert-il ?

JE FAIS LE POINT
Sous ma peau, il y a des muscles qui recouvrent mes os.
L’ensemble de mes os s’appelle le squelette.

Exercice
Une seule phrase est vraie. Recopie-la sur ton cahier (ou écris le numéro qui lui correspond).

1. Mon squelette est formé de l’ensemble de mes muscles.


2. La peau se trouve sous les os.
3. Mon squelette est formé de l’ensemble de mes os.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je fabrique un bonhomme articulé


1 2 3 4 5 6

Réalisation
– Décalque chaque partie et reproduis-la sur ta feuille de bristol
Matériel nécessaire :
(ton accompagnateur va t’expliquer comment il faut faire).
– du papier calque,
– une feuille de bristol, – Découpe les différents morceaux.
– des ciseaux,
– de la colle, – À l’aide des attaches parisiennes, accroche les morceaux aux bons
– 9 attaches parisiennes, endroits.
– des crayons de couleur.
– Ton bonhomme est terminé, tu pourras le décorer.

Les bras. Les mains.

Les jambes. La tête.


Le tronc.

Les pieds.

Maintenant, essaie de faire bouger ton bonhomme comme toi.

> Quels mouvements ne peut-il pas faire ? Y a-t-il des mouvements qu’il peut faire et pas toi ? Pourquoi ?
Dessine ou écris un exemple sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT
Quand je bouge, que je me déplace, mon corps « se plie »
au niveau des articulations.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pourquoi mon corps peut-il « se plier » ?


1 2 3 4 5 6

Touche ton corps aux endroits où il peut se plier. Essaye de repérer tous ces endroits sur ton corps.

Sur ton cahier de sciences, dessine un bonhomme et indique par un point vert les endroits où
tu penses qu’il y a une articulation.
Sur le bonhomme que tu as fabriqué, plie les jambes au niveau des genoux et les bras au niveau des
coudes.

Principales articulations des membres

épaule

coude

poignet hanche

genou

cheville

JE FAIS LE POINT
Grâce aux articulations, mon corps peut faire
de nombreux mouvements.

Exercices
1. Écris sur ton cahier de sciences combien tu as d’articulations sur la jambe.

2. Sur le dessin que tu as fait en début de séance, indique par une flèche
où se trouvent les genoux .

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

Relis les cinq pages qui précèdent. Tu as appris un certain nombre de choses sur ton corps,
il te faut retenir les points importants.

JE RETIENSS
Mon corps possède cinq organes des sens qui me renseignent sur ce qui
m’entoure : les yeux (la vue), les oreilles (l’ouïe), la langue (le goût), le nez (l’odorat),
la peau (le toucher).
Ma peau recouvre mon corps et le protège.
Sous ma peau se trouvent des muscles et des os.
L’ensemble des os de mon corps forme le squelette.
Le squelette est recouvert par les muscles.
Grâce aux articulations, mon corps peut faire de nombreux mouvements.
Les principales articulations des membres sont : l’épaule, le coude, le poignet,
la hanche, le genou, la cheville.

POUR ALLER PLUS LOIN

Voici quatre croquis qui te montrent le rôle joué par les articulations dans des
mouvements particuliers du corps.

Tu peux voir que ta colonne vertébrale est un ensemble d’articulations.

Exercices
1. Sur ton cahier de sciences, dessine un bonhomme sur le modèle de ton pantin articulé, colorie
ensuite sa tête et son cou en bleu, son tronc en rouge et ses membres en jaune.

2. Dans la liste de mots qui suit, certains mots sont écrits en gras, essaye d’expliquer pourquoi et
recopie-les ensuite sur ton cahier de sciences.

genou – avant-bras – épaule –


poignet – cuisse – pied – cheville – hanche

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon corps a des besoins


Que manges-tu dans la journée ?
1 2 3 4 5 6 7

> Que manges-tu dans la journée ? Combien de fois ? Pourquoi ? T’arrive-t-il de manger entre les repas ?

Essaye de dessiner sur ton cahier de sciences tout ce que tu as mangé et bu hier depuis le moment où
tu t’es réveillé jusqu’à ce que tu sois allé te coucher.

J’OBSERVE

Parmi les aliments dessinés, lesquels aimes-tu ?


Qu’est-ce qui n’est pas dessiné mais qui est indispensable ? Écris ta réponse sur ton cahier de sciences.

Essaye à présent de dessiner ces aliments sur ton cahier de sciences en faisant deux colonnes :
ce qui peut se manger cru, ce qui doit être cuit.

Maintenant, tu vas essayer de les classer en dessinant d’un côté ceux qui proviennent des animaux
(origine animale) et de l’autre ceux qui proviennent des plantes (origine végétale).

JE FAIS LE POINT
Pour grandir et être en bonne santé, tu dois nourrir ton corps quatre fois par jour :
un petit déjeuner le matin, un déjeuner à midi, un goûter vers 4 heures et un dîner le soir.
Ce que tu manges porte le nom d’aliments. L’eau et les aliments sont nécessaires à la vie.

JE M’EXERCE Sur ton cahier de sciences, recopie les couples (lettres et chiffres) qui montrent d’où
proviennent les aliments. Exemple : A2, ce fromage est fait à partir du lait de vache.

camembert A

sirop de fraise B
fraisier 1
poulet rôti C
vache 2
frites D

œufs au plat E pomme de terre 3

confiture de fraise F
poule 4
purée G

yaourt H

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pour bien grandir, il faut des menus équilibrés (1)


1 2 3 4 5 6 7

> Est-ce que tu sais ce que veut dire le titre ci-dessus ? Éssaye d’expliquer cela à ton accompagnateur.

J’OBSERVE poulet pomme pain lait beurre eau

œufs salade pommes de terre fromage huile

steak haché carottes lentilles flan crème fraîche

poisson haricots verts pâtes yaourt lard

> Comment ces aliments ont-ils été regroupés ? Quel nom pourrais-tu donner à chacune des colonnes
de ce tableau ?

JE FAIS LE POINT
Les aliments peuvent être classés en groupes :
– fruits et légumes,
– produits laitiers,
– viande et poissons,
– féculents,
– matières grasses et sucres,
– eau.
Un menu équilibré doit comporter un aliment de chaque colonne.

JE M’EXERCE
1. Dessine ou recopie sur ton cahier les aliments du tableau qui correspondent à « fruits et légumes ».

2. Dans quelle colonne mettrais-tu les pois chiches ? Les épinards ? Le fromage blanc ?
Le sucre ? Les cerises ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pour bien grandir, il faut des menus équilibrés (2)


1 2 3 4 5 6 7

> Serais-tu capable de composer un menu équilibré ? Essaye de l’écrire sur ton cahier de sciences.
> As-tu pensé à te servir des groupes d’aliments de la séance 2 ?

J’OBSERVE MENU 1 MENU 2

salade œuf dur

endives sardine

haricots verts côte de porc

fromage yaourt

cerises gâteau au chocolat

> Pourquoi ces menus ne sont-ils pas équilibrés ? À quel groupe appartiennent la plupart des aliments
qui composent le menu 1 ? Le menu 2 ?

JE FAIS LE POINT
Un menu équilibré comprend des aliments variés, crus ou cuits, qui appartiennent à
chacune des différentes familles d’aliments.

JE M’EXERCE
Menu de Pierre Menu de Paul

brocolis pamplemousse

poulet steak haché

lentilles haricots verts

fromage blanc yaourt

éclair au chocolat poire

un verre d’eau un verre de lait

Recopie sur ton cahier le menu qui te semble le mieux équilibré, entre celui de Pierre et celui de Paul.
Explique pourquoi.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je grandis
1 2 3 4 5 6 7

> Quel est ton poids ? Combien mesures-tu ? As-tu eu des dents qui sont tombées ? Note tout cela dans
ton cahier de sciences.

Essaye de regarder des photos de toi à ta naissance, à 1 an, à 3 ans, à 5 ans.


Pour chaque photo, fais un dessin qui la représente où colle-la, si c’est possible, sur ton cahier de sciences.
Au-dessous, écris ton âge, indique ton poids et ta taille, écris ce que tu mangeais et buvais et ce que tu
savais faire. (Tous ces renseignements figurent dans ton carnet de santé).

J’OBSERVE
Comme toi,
ce petit garçon
a changé : tu le
vois bébé, à
2 ans et à 6 ans.

À quoi vois-tu
que les photos
© Photo Disk

© Photo Disk

© Photo Disk
ne sont pas
rangées
dans l’ordre ?

JE FAIS LE POINT

Le corps change au fur et à mesure de sa croissance. Ainsi, vers 6 ans, les 20 dents de lait
de l’enfant seront remplacées par 32 dents définitives.
Pour grandir, un bébé dépend entièrement des adultes qui l’entourent.

JE M’EXERCE
A B C
© Photo Disk

© Photo Disk

© Photo Disk

D E F
© Photo Disk

© Photo Disk

© Photo Disk

Recopie les lettres en allant de la photo qui représente la personne la plus jeune
à celle qui représente la plus âgée.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Pour être en bonne santé


1 2 3 4 5 6 7

> Que fais-tu pour prendre soin de ton corps, bien grandir et être en bonne santé ?
Essaye de le dessiner sur ton cahier de sciences.

J’OBSERVE A B C D

© Cned

© Cned

© Cned

© Cned
> Quelle photo correspond à la propreté des dents ? Laquelle correspond à la propreté du corps ?
Au besoin de bien nourrir son corps ? Au besoin de sommeil ?

JE FAIS LE POINT
Pour être en bonne santé, je dois prendre soin de mon corps (toilette quotidienne,
repas équilibrés, brossage des dents, temps de sommeil suffisant).

JE M’EXERCE
Recopie sur ton cahier de sciences les lettres et les numéros qui indiquent pour chacune des situations
le soin du corps qu’elle nécessite.

1 2 3

a. Je mange un bonbon.
b. Je viens de goûter.
c. Je viens de jouer au foot.
d. J’ai fait de la peinture.
e. Je vais manger.
f. Je viens de terminer mon repas.
g. Je viens de me baigner à la piscine.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Attention danger !
1 2 3 4 5 6 7

Voilà une liste de trois pictogrammes que tu dois connaître. Montre à ton accompagnateur ceux que
tu as déjà rencontrés et explique-lui ce qu’ils signifient.
Tu peux encore trouver les logos sur le fond jaune, mais depuis 2010 ils sont remplacés par ceux de la
colonne de droite.

Toxique.
Tu dois t’éloigner, ce produit est extrêmement
dangereux !

Irritant.
Ce produit est dangereux pour ta peau et tes yeux.
Il empoisonne à forte dose.

Inflammable.
Ce produit peut s’enflammer, à tenir loin
de la chaleur et des flammes, ne pas laisser
au soleil.

Quand tu rencontres l’un de ces pictogrammes, tu dois être extrêmement prudent.

De manière générale, tu dois faire attention même s’il n’y a pas de sigles !

Voyons si tu es prudent.

> Tu trouves un champignon qui ressemble à ceux que tu as déjà ramassés.


a. Tu le goûtes.
b. Tu l’apportes à un adulte pour vérifier s’il est comestible.

> Tu vois une boîte de médicaments sur une table.


a. Tu mets un des comprimés à la bouche, car on dirait des bonbons !
b. Tu demandes à un adulte de mettre la boîte en hauteur, car un petit enfant
pourrait s’empoisonner.

> Dans la haie de ton voisin, certaines baies sont très appréciées des oiseaux.
a. Tu peux les manger sans danger puisque les oiseaux le font.
b. Tu demandes à un adulte ce que c’est, mais en général tu ne goûtes pas
ce que tu ne connais pas.

Si tu as 3 a ou si tu as plus de a que de b, il te faut être plus vigilant, tu te mets très souvent en


danger. Si tu as 3 b, tu es quelqu’un de très prudent : bravo ! et continue...

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6 7

JE RETIENSS

Je grandis : ce phénomène s’appelle la croissance.

Pour bien grandir et être en bonne santé, je dois manger des aliments variés et boire de l’eau.
Les aliments peuvent être mangés crus ou cuits, transformés ou non ; ils sont d’origine animale
ou végétale.

Je dois aussi avoir une bonne hygiène de vie, dormir suffisamment et être propre.
Pour cela, je dois faire ma toilette tous les jours, me brosser les dents après chaque repas,
me laver les mains très souvent.
Attention à ne pas manger ni boire n’importe quoi, certains produits sont toxiques et donc
dangereux pour ta santé.

Partie visible
de la dent
POUR ALLER PLUS LOIN (= la couronne) Émail
> Sais-tu pourquoi tu dois te brosser les dents
très souvent ?
Ivoire
Quelquefois, des restes d’aliments se décomposent Partie
enfoncée dans
et provoquent une carie qui s’agrandit peu à peu. la mâchoire Partie
Quand la carie atteint le nerf, cela fait mal (= la racine) vivante
car les dents sont vivantes.

Je fabrique une toise.


En suivant les consignes indiquées, fabrique une toise qui te permettra de
savoir de combien de centimètres tu as grandi.

> Il te faut une bande de papier de 1,50 m de long et de 5 cm de large.


(Demande à un adulte de t’aider).
Par exemple, tu peux la découper dans un vieux rouleau de papier à tapisser.

> Place-la bien contre le mur, le bas doit toucher le sol. Fixe une punaise en
haut de la bande ou demande à un adulte de le faire.

> Appuie-toi bien contre le mur et demande à un adulte de marquer un trait


juste au-dessus de ta tête. Écris la date en face.

> Si tu recommences cette opération une fois par mois, au bout de six mois
tu pourras couper le morceau correspondant à ta croissance sur cette période
et le coller dans ton cahier de sciences !
Ce morceau correspondra à ta croissance sur une période de six mois.

> Tu peux décorer la toise en dessinant un visage sur une assiette en carton
que tu colleras au sommet de ta bande ; tu obtiens un bonhomme-toise !
Mais tu peux inventer d’autres toises (papillon, fleur, etc.)

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Le vivant animal
Comment les animaux se déplacent-ils ?
1 2 3 4 5 6

Tu habites une maison ou un appartement, tu as peut-être un animal de compagnie, mais autour de


toi, sur terre, en l’air, dans l’eau, il y a de nombreux animaux.

> Sur ton cahier de sciences, essaie de dessiner trois animaux dont tu sais qu’ils ont des moyens
différents de se déplacer.

J’OBSERVE
© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk
> Pour chacun de ces animaux, indique sa (ou ses) façon(s) de se déplacer.
> Parmi ces animaux, certains ont des pattes. Lesquels ? Montre-les et nomme-les à ton accompagnateur.
> Quels animaux ont des ailes ?
> Qu’est-ce qui permet au poisson de se déplacer ?

JE FAIS LE POINT

Comme nous, les animaux se déplacent, ils peuvent marcher, courir, sauter, ramper, nager, voler.
Pour cela ils utilisent des organes adaptés : des pattes pour marcher, courir, sauter, grimper ;
des ailes pour voler ; des nageoires pour nager.
Chaque animal peut se déplacer d’une ou de plusieurs manières.

JE M’EXERCE
© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

Papillon Ours Poisson Libellule Chien


© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

© CD Photo disk

Perroquet Baleine Mouton Lezard Canard

Recopie sur ton cahier de sciences le nom des animaux photographiés, en les regroupant
en trois séries.

a. Ceux qui peuvent marcher.


b. Ceux qui peuvent nager.
c. Ceux qui peuvent voler.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Que mangent les animaux ?


1 2 3 4 5 6

> Sais-tu ce que mange un lion ? Un lézard ? Un lapin ? Une vache ? Une araignée ?
Si tu l’ignores, renseigne-toi (en consultant un dictionnaire, une encyclopédie, en cherchant sur Internet)
et note tes informations dans ton cahier de sciences.

J’OBSERVE
Lion Lapin Ours
Menu Menu Menu

zèbres herbes lapins


gazelles graines fruits
carottes poissons

Araignée Koala Oiseau


Menu Menu Menu

insectes feuilles insectes


d’euca-

© CD Photo disk
mouches vers
lyptus
papillons graines
fruits

> Quels animaux mangent d’autres animaux ?


> Quels animaux ne mangent pas d’autres animaux ?

JE FAIS LE POINT
Comme nous, les animaux ont besoin de se nourrir.
Certains se nourrissent d’autres animaux : ce sont les carnivores.
D’autres se nourrissent de végétaux : ce sont les végétariens.
D’autres se nourrissent d’animaux et de végétaux : ce sont les omnivores.

JE M’EXERCE
> Parmi les animaux présentés en haut de la page, quatre ont des poils. Lesquels ?

> Parmi ces trois animaux, un seul est carnivore, lequel ? Sur ton cahier de sciences, essaie de placer les
noms de ces quatre animaux dans un tableau semblable à celui-ci :



cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Est-il toujours facile de reconnaître
le mâle et la femelle chez les animaux ?
1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE
Regarde bien
ces trois photos.

> Peux-tu dire


si les animaux
photographiés
sont des mâles
ou des femelles ?

© CD Photo disk

© CD Photo disk
© Photo disk
Le lion est reconnaissable à sa crinière, c’est un mâle. La biche n’a pas de bois comme le cerf, il s’agit
d’une femelle. Le chat ne se distingue pas de la chatte : sur la photo, on ne peut pas savoir s’il s’agit d’un
mâle ou d’une femelle.

JE FAIS LE POINT
PO
OINT

Certains animaux n’ont pas de différences apparentes entre le mâle et la femelle ; pour certaines
espèces au contraire, il est possible de les reconnaître.
Les mâles et les femelles de la même espèce se reproduisent et donnent naissance à des petits.

JE M’EXERCE
Tu vas reconstituer les cinq familles d’animaux en recopiant le nom du mâle, celui de la femelle et celui
du petit (Tu peux aussi mettre ensemble les lettres et les chiffres qui correspondent).

Mâles Femelles Petits

1 un cerf A une poule Z un lionceau

2 un lion B une biche Y un têtard

3 un cheval C une grenouille femelle X un faon

4 un coq D une jument W un poussin

5 une grenouille mâle E une lionne V un poulain

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Sais-tu comment
naissent et grandissent les animaux ?
1 2 3 4 5 6

Cherche des photos ou des dessins de bébés animaux en train de têter. Colle-les dans ton cahier de
sciences.

J’OBSERVE

1. Avant la naissance du lionceau. 2. La naissance.

3. L’allaitement. 4. La croissance.

> Où était le lionceau avant de naître ? Connais-tu d’autres animaux qui sortent vivants du ventre de
leur mère ? Des animaux qui naissent différemment ?

JE FAIS LE POINT
Chez certains animaux, la mère donne naissance à un petit qui sort de son ventre.
Dans d’autres espèces, la femelle pond des œufs d’où le petit sortira.
Les jeunes grandissent et changent jusqu’à ce qu’ils soient adultes.

JE M’EXERCE > Recopie sur ton cahier le nom (ou le numéro) des animaux qui sont nés en sortant vivant
du ventre de leur mère.

1 Mouche 2 Escargot
4 Poule
3 Vache

6 Dauphin 8 Crocodile
12 Chèvre
5 Éléphant

10 Souris
7 Enfant

9 Pie 11 Truite

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Semblable ou différent ?
1 2 3 4 5 6

Un petit chien qui vient de naître ressemble à ses parents, mais sais-tu que chez certains animaux
les petits ont un aspect très différent de celui de l’adulte ? Sais-tu par exemple ce que devient l’œuf
de la grenouille ?

J’OBSERVE La métamorphose de la grenouille

© Paylesimages/Fotolia.com
© Paylesimages/Fotolia.com

© Paylesimages/Fotolia.com
Les pattes de derrière
apparaissent...

Un têtard sort de l’æuf. …puis les pattes de devant.

© M. Pettigrew/Fotolia.com
© A. Novikov/Fotolia.com

La grenouille pond La petite grenouille sort


des æufs. de l’eau pour respirer.

JE FAIS LE POINT
Certains animaux ont des petits très différents d’eux-mêmes qu’on appelle des larves.

JE M’EXERCE
1. Recherche dans un dictionnaire, une encyclopédie, ou
sur Internet si les animaux ci-contre ont des petits qui leur
ressemblent ou des larves.
Tu copieras sur ton cahier de sciences le nom de ceux qui
ont des larves.
le papillon la mouche

2. Essaie de trouver des vers de farine ou des asticots.


Place-les dans une boîte transparente et dessine
sur ton cahier de sciences les transformations que
tu pourras observer.
la tortue l’escargot
N’oublie pas de noter la date pour chacun de tes dessins.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

JE RETIENSS
Comme nous, les animaux se déplacent. Certains animaux ont des pattes pour marcher, courir,
sauter ou grimper. Mais ils peuvent aussi avoir des ailes pour voler ou des nageoires pour nager.
Chaque animal a une ou plusieurs manières de se déplacer.

Comme nous, les animaux ont besoin d’aliments et d’eau pour se nourrir.
Certains sont végétariens, d’autres sont carnivores, d’autres encore sont omnivores.

Chez les animaux, il y a des mâles et des femelles. Chez certains animaux, le mâle et la femelle
sont différents. Chez d’autres animaux, il n’y a pas de différences apparentes.

Les animaux se reproduisent et donnent naissance à des petits. Certains animaux ont des petits
très différents d’eux-mêmes qu’on appelle des larves.

1. De nombreux animaux vivent autour de toi. Chaque animal a son propre milieu de vie.

> Parmi les animaux suivants, quels sont ceux que l’on peut trouver dans une forêt ?
Recopie leur nom sur ton cahier. Si tu en as besoin, cherche dans un dictionnaire ou une encyclopédie.

un écureuil une couleuvre une vache un sanglier une araignée

une belette une chouette une abeille un mouton un mulot

2. Certains animaux vivent en groupes organisés, comme les


abeilles ou les fourmis.

Essaie d’observer les fourmis.

Tu peux prendre une loupe et en dessiner une sur ton cahier


© Amjad Shihab/Fotolia.com

de sciences de la manière la plus exacte possible ; compare


ensuite avec un dictionnaire.
Renseigne-toi sur le rôle de la reine.

Note bien dans ton cahier tout ce que tu trouveras comme


renseignements qui te paraissent importants.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Le vivant végétal
De quoi les plantes ont-elles besoin ?
1 2 3 4 5 6 7

Tu habites une maison ou un appartement. Regarde autour de toi si tu vois des plantes.
Toutes ces plantes ont-elles des fleurs ? Où se trouvent-elles ? S’il y en a à l’intérieur, dessine ce qu’il faut
faire pour bien s’en occuper.

J’OBSERVE

Expérience no 1
Ces deux plantes ont été mises en pot en 1 2
même temps. L’une a été arrosée régulièrement,
l’autre non. Voilà ce que l’on peut observer au
bout de deux semaines.

> Que constates-tu ?


Pourquoi la plante no 2 est-elle fanée ?
De quoi a-t-elle manqué ?

Expérience no 2
Ces deux plantes ont été placées en même
temps en pot et arrosées régulièrement,
mais la plante no 2 a été placée dans un endroit
privé de lumière. Voilà ce que l’on peut observer
au bout de deux semaines. 1 2
> De quoi a-t-elle manqué ?

Tu peux réaliser ces deux expériences.

JE FAIS LE POINT
Les plantes ont besoin d’eau et de lumière, sinon elles meurent.
L’eau est absorbée par les racines.

JE M’EXERCE
Prends trois bouteilles en plastique transparent (demande à un adulte de les couper par la moitié),
place du terreau à l’intérieur.
Près du plastique, place des grains de haricots dans l’une, des lentilles dans l’autre et des petits pois dans
la troisième. Arrose tes plantations et observe tous les jours ce qui se passera.

> Dessine-le sur ton cahier de sciences.


Ton observation va durer plusieurs semaines : n’oublie pas de noter la date à chaque fois.

> Essaye d’ouvrir des graines de la même famille que celles que tu as plantées.
Avec une loupe, regarde bien l’intérieur ; dessine-le sur ton cahier de sciences.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Une plante, comment c’est fait ?


1 2 3 4 5 6 7

Une plante, comment c’est fait ? Dessine sur ton cahier de sciences ce que tu penses de cette
question, et comment tu imagines la partie de la plante qui est sous terre.

J’OBSERVE
Si tu vas sur le marché ou dans un potager, regarde une carotte : la partie que tu consommes est la
racine de la plante ! Dans une salade ce sont les feuilles qui sont consommées. L’artichaut est une fleur !

Certaines plantes, comme les tulipes, les jacinthes, les crocus ou les glaïeuls ont des bulbes. L’oignon est
un bulbe, lui aussi !

JE FAIS LE POINT
Une plante a différents organes
fleur
qu’on appelle : la tige, les feuilles,
les racines.
Certaines plantes portent des fleurs. feuille

tige

racines

JE M’EXERCE

1. Décalque les six dessins ci-contre


et reconstitue le puzzle de la plante.
Tu pourras ensuite colorier.
Tu devras aussi penser à indiquer le niveau
de la terre.

2. D’autres plantations à réaliser.


Place trois bulbes de crocus sur un lit de gros cailloux que tu peux disposer dans une assiette creuse.
Remplis d’eau le fond de l’assiette ( Il faudra ajouter de l’eau tous les deux jours).

> Observe bien tout ce qui va se passer, dessine-le et note-le sur ton cahier
de sciences en ayant soin de noter la date.

Comme pour les autres plantations, pense aussi à prendre des photos.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment les plantes se reproduisent-elles ?


1 2 3 4 5 6 7

> Comment les plantes se reproduisent-elles ? Qu’en penses-tu ? Réfléchis aux plantations que tu as
réalisées lors des deux séances précédentes.

> Dessine sur ton cahier de sciences ce qui, à ton avis, va se passer.

J’OBSERVE
Regarde bien en ce qui se passe
pour cette fleurur
de petit pois.

1 2

3 4

La gousse apparaît sur la photo no 2. Regarde bien par transparence ce qu’elle contient : ce sont de
nouvelles graines de petits pois qui, à leur tour pourront germer, grandir, fleurir et donner de nouvelles
graines avant de faner et mourir.

JE FAIS LE POINT
Une graine donne naissance à une plante de même espèce. Cette plante donnera
naissance à des fleurs, ou à des fruits, qui renferment des graines.

JE M’EXERCE
1. Recopie les numéros qui correspondent à chaque dessin pour raconter dans le bon ordre
comment le fruit se forme.

1 2 3 4

2. As-tu pensé à noter et à dessiner sur ton cahier de sciences ce qui se passe
pour tes plantations ?

N’oublie pas que tu peux aussi prendre des photos.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Où poussent les plantes ?


1 2 3 4 5 6 7

> Où poussent les plantes ? Qu’en penses-tu ? Souviens-toi de quoi les plantes ont besoin pour vivre.
Trouveras-tu les mêmes plantes dans une forêt et à la montagne ?

J’OBSERVE

© Cned
© GDIS

© CD Photo Disk
© CD Photo Disk

Essaye de trouver où a été prise chacune de ces photos. Explique ce qui te permet de répondre.
Les plantes sont-elles les mêmes ?

JE FAIS LE POINT
Les plantes poussent presque partout sur terre, mais on ne trouve pas les mêmes
plantes partout, elles sont adaptées au milieu où elles vivent.

JE M’EXERCE
1. Recopie sur ton cahier de sciences les phrases qui sont vraies.
– Les palmiers peuvent pousser dans le désert.
– L’algue peut pousser dans la forêt.
– Les nénuphars peuvent pousser sur une dune.
– Le hêtre et la fougère peuvent pousser dans la forêt.
– Les joncs et le roseau peuvent pousser près de la mare.

2. As-tu pensé à noter sur ton cahier de sciences ce qui se passe pour tes plantations ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les arbres ? Des plantes particulières !


1 2 3 4 5 6 7

> Quels sont les points communs entre les plantes que tu connais et les arbres ?
Sur ton cahier de sciences, dessine un arbre et écris à la bonne place les légendes suivantes : racines,
tronc, branche, feuillage, cime.

J’OBSERVE > As-tu déjà vu ces arbres ?


Où ? Les reconnais-tu ?

Certains d’entre eux sont


des feuillus, d’autres des
conifères.
Cherche ces mots avec
ton accompagnateur et

© GDIS
© Cned

© Cned
dis ensuite à quel groupe
Sapin Tilleul Pin parasol appartient chacun des
arbres photographiés.
© GDIS

© Cned

© Cned
Pin maritime Chêne Peuplier

JE FAIS LE POINT
Les arbres sont des plantes particulières ; ils naissent, grandissent et meurent.
Il existe deux grands groupes d’arbres : les feuillus et les conifères.

JE M’EXERCE 1. Écris sur ton cahier de sciences le numéro des dessins qui correspondent à l’hiver.
Explique la différence.

feuillu 1 2 3

conifère 4 5 6

2. As-tu pensé à noter sur ton cahier de sciences ce qui se passe pour tes plantations ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les plantes : ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6 7

Comme les animaux, les plantes naissent, grandissent, se reproduisent et meurent.


Ils sont vivants, comme nous.
Une plante a différents organes : des racines, une tige ou un tronc, des feuilles.
Pour vivre, une plante a besoin d’eau et de lumière.
À certaines saisons, la plante porte des fleurs ou des fruits.
Les fruits contiennent des graines : ce sont les noyaux, les pépins, les grains, les amandes.
Une graine donne naissance à une plante de même espèce.
Suivant les milieux, on ne trouve pas les mêmes plantes.
Les arbres sont classés en deux grands groupes : les feuillus et les conifères ; les feuillus perdent
leurs feuilles avant l’hiver, alors que la plupart des conifères gardent leurs aiguilles et restent verts.

Les arbres
Lis les informations contenues dans ce tableau, puis réponds aux questions sur ton cahier de sciences.

Nom Taille maximale Durée


Il a ses premiers
de (le plus haut qu’il de vie
fruits vers…
l’arbre puisse devenir) (il vit pendant…)

marronnier 30 m 10 ans 200 ans

bouleau 20 à 30 m 25 ans plus de 100 ans

pin 45 m 50 ans 500 ans

> Quel arbre devient le plus haut ?


> Quel arbre a des fruits le plus tôt ?
> Quel arbre vit le moins longtemps ?

Pour reconnaître l’âge d’un arbre


On peut trouver l’âge d’un arbre coupé
en comptant le nombre de cercles visibles
sur le tronc.
© Cned

Cet arbre a 6 ans. Un olivier.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Le vivant animal et végétal


1 2 3 4 5 6 7

Observe ce tableau qui a été complété par un élève de CP.

Se déplace Se nourrit Grandit Se reproduit Vivant

Une poule × × × × ×

Un crocodile × × × × ×

Une maison

Un pommier × × × ×

Une tulipe × × × ×

Un camion ×

> Quelles conclusions peux-tu en tirer ?


> Quelles sont les trois colonnes qui doivent absolument être cochées pour
que l’élément de la première colonne puisse être dit « vivant » ?

Tu peux faire un tableau comme ci-dessus et compléter à ton tour les colonnes.
Voici quelques propositions, mais tu peux en trouver d’autres : un singe, un parapluie, un poisson rouge,
un caillou, une fourmi, un pissenlit, une carotte, un rosier, une brouette, un papillon.

Comme nous, plantes et animaux se nourrissent, grandissent


et se reproduisent : ils sont vivants.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les interactions entre les êtres vivants


Que se passe-t-il après des inondations ou
des périodes de sécheresse ?
1 2 3 4 5 6

Tu peux rechercher dans des magazines des photos et les coller dans ton cahier de sciences.

J’OBSERVE

© Martina Topf/Fotolia.com

© Calzada/Fotolia.com
> Qu’est-il arrivé aux arbres et aux plantes qui poussaient là ? Aux animaux qui vivaient là ? Pourquoi ?

JE FAIS LE POINT
Parfois, des phénomènes naturels comme le soleil ou la pluie peuvent avoir
des conséquences très graves pour les plantes et les animaux qui nous entourent,
et peuvent même les détruire.

JE M’EXERCE
Voici le même paysage, avant et après un important épisode de sécheresse.

Sur ton cahier de sciences relève :

– les végétaux qui ont disparu ;


– les animaux qui ont disparu.

> À ton avis pourquoi n’y a-t-il plus d’animaux ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Qu’est-ce qui peut détruire la forêt ?


1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE

© Rebecca Dickerson/Fotolia.com
© Cned
> Qu’est-il arrivé aux arbres et aux plantes qui poussaient là ? Pourquoi ?

Le feu est, comme le vent violent, l’ennemi de la forêt. En été, la sécheresse, le vent et souvent
l’imprudence (cigarettes, feux de camps, etc.) provoquent des incendies qui détruisent des milliers
d’arbres.

JE FAIS LE POINT
Des phénomènes comme les tempêtes ou les incendies peuvent détruire
des forêts entières.

JE M’EXERCE
Cet homme est un forestier. À ton avis, quel est
son rôle dans la forêt ?
Écris ce que tu en penses sur ton cahier de sciences.

Recherche ce qu’est l’ONF ; cela devrait t’aider à


compléter ta réponse.
© F/32/Fotolia.com

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Qu’est-ce qui peut faire disparaître des animaux ?


1 2 3 4 5 6

Recherche ce qu’est une marée noire. Écris ou dessine sur ton cahier de sciences ce qu’une marée
noire entraîne, à ton avis.

J’OBSERVE
> Qu’est-il arrivé à cet oiseau ?
D’où provient le mazout collé sur son corps
et qui l’empêche de voler ?

JE FAIS LE POINT
Les activités humaines peuvent provoquer la disparition d’espèces animales et
végétales, en particulier à cause de la pollution.

JE M’EXERCE
1. Observe bien la coupe de cette mare. Sur ton cahier de sciences, fais la liste de ce qui la pollue.
(Tu peux aussi le dessiner.)

2. Observe bien
A B C
les trois dessins
ci-contre.

Pour chacune des illustrations A, B, C, recopie le nom des animaux qui peuvent disparaître.

vers de terre – abeilles – truites – grenouilles –


cormorans – bars – sardines

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Quand un paysage change, qu’est-ce que
cela entraîne ? (1)
1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE

Voilà tous les animaux qui vivent autour d’une haie. Voilà les animaux que tu peux trouver quand les haies
ont été enlevées.

L’importance des haies

Les haies servent de refuge à de nombreux animaux, en particulier les belettes et les rapaces qui
consomment une grande quantité de rongeurs.
Le nombre de rongeurs est plus élevé dans les régions où les haies ont été supprimées. Les rongeurs
peuvent nuire aux cultures ; à terme, cela porte préjudice aux hommes.

JE FAIS LE POINT
L’équilibre des milieux naturels est fragile, les actions de l’homme
peuvent détruire cet équilibre.

JE M’EXERCE
Ces dessins racontent une histoire dans l’ordre où elle s’est passée ; ils expliquent qui mange qui ou quoi.

Regarde bien l’histoire qui t’est racontée, elle concerne un gland et des grains de blé, un mulot et une
chouette.
> Tu vas l’écrire sur ton cahier de sciences, le début est donné ci-dessous :
Le gland et les graines sont mangés par un mulot, mais…

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Quand un paysage change, qu’est-ce que
cela entraîne ? (2)
1 2 3 4 5 6

J’OBSERVE

écureuil vautour
glands

feuille
mésange
chenille
martre

larve bois
d’insecte
faucon
pic
hérisson
ver
racine blanc

Dans une chaîne alimentaire, la flèche signifie « est mangé par ».

Regarde tous les animaux qui se nourrissent grâce à cet arbre. Dans cette forêt, qu’arriverait-il si on
coupait tous les chênes ?

JE FAIS LE POINT
La surexploitation de certaines ressources végétales peut entraîner la
disparition de certaines espèces animales.

JE M’EXERCE
1. Souviens-toi des menus des animaux ; regarde dans ton manuel ce que mange le koala.
Que se passera-t-il si les forêts d’eucalyptus disparaissent ?

2. Que mangent les chats dans la nature ? À ton avis, que se passerait-il si on détruisait tous les chats ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

JE RETIENSS
La diversité des espèces d’animaux et de végétaux que l’on trouve à la surface de la Terre vit
en interdépendance.

Les phénomènes naturels (tempêtes, inondations, incendies, sécheresse) peuvent détruire des
espèces.

L’homme, par ses actions, peut aussi mettre en danger la vie de nombreuses espèces d’êtres
vivants. Par exemple, il peut détruire les milieux naturels en rejetant des déchets dans l’eau et
dans l’air : c’est la pollution de l’environnement.

Il peut aussi détruire l’équilibre des milieux dans lesquels des animaux et des plantes vivent.
Par exemple, il peut détruire ces milieux en surexploitant le bois des forêts ou en les faisant
disparaître.

Des espèces animales (le panda, le koala, le gypaète, etc.) et végétales (le rhododendron poilu,
le glaïeul des marais, l’iris et l’anémone sauvages, etc.) menacées de disparition sont protégées,
c’est-à-dire qu’on n’a pas le droit de les détruire.

Une chaîne alimentaire


En sciences, l’histoire du mulot et de la chouette que tu as racontée sur ton cahier de sciences
s’écrit avec des flèches. Chaque flèche signifie « est mangé par ».
On dit que l’on a écrit « une chaîne alimentaire ».

On peut aussi représenter une chaîne alimentaire sous forme de pyramide.

À toi de recopier cette pyramide et de la compléter sur ton cahier de sciences en plaçant chaque mot
au bon étage : pour cela, observe bien la chaîne alimentaire qui t’est donnée !

feuille chenille musaraigne vipère buse

feuille

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les matériaux
De quoi les objets sont-ils faits ?
1 2 3 4 5 6

Regarde les objets qui t’entourent. En quoi sont-ils faits ?

> Sur ton cahier de sciences, trace deux colonnes. Dans l’une, dessine des objets qui contiennent du
plastique, dans l’autre des objets qui contiennent du métal (Au lieu de dessiner, tu peux aussi découper
ces objets dans des revues et les coller dans la colonne voulue).

J’OBSERVE
© Cned

© Cned

© Cned

© Cned
> Quel objet est en métal ? Lequel est en papier ? Qu’est-ce qui est en verre ? En plastique ?
Lequel peut flotter sur l’eau ? Lequel est le plus lourd ?

JE FAIS LE POINT

Les objets proviennent de matériaux différents ; ils peuvent être en bois, en papier, en plastique,
en verre, en tissu, en métal…
Certains sont lourds, d’autres sont légers ; certains flottent, d’autres coulent ; certains laissent
passer la lumière, d’autres pas.

JE M’EXERCE
Procure-toi ces six objets.

cuillère en bois clou allumette

Prends un récipient
rempli d’eau et plonge
ces objets dans l’eau. bougie feuille de papier gomme

> Recopie sur ton cahier de sciences le nom de ceux qui flottent.
En quoi sont-ils ? Écris-le sur ton cahier.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Lourd ? Léger ?
1 2 3 4 5 6

> Entre une cuillère à café et une bouteille en plastique, quel objet est le plus gros ?
Quel objet est le plus lourd ?

J’OBSERVE
Sur cette table, on a un ballon
de baudruche, une bille de verre
et une boule de pétanque.

> Parmi ces trois objets, lequel est


le plus gros ? Quel est le plus lourd ?
Comment pourrais-tu le vérifier ?

JE FAIS LE POINT

Un objet de petite taille n’est pas


forcément léger ; pour vérifier
qu’un objet est plus lourd qu’un
autre, on utilise une balance.

JE M’EXERCE
Recopie sur ton cahier le prénom de l’enfant qui est le plus lourd.

Elsa Philippe

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Des outils pour mesurer


1 2 3 4 5 6

> T’es-tu déjà pesé ? Si oui, connais-tu d’autres balances que celle qui t’a permis de le faire ?
Tu peux en dessiner ou en coller sur ton cahier de sciences.

J’OBSERVE 1 2 3

© morane/Fotolia.com
© Cned

© Cned
Balance de ménage Bascule à grain. Pèse-lettre.
automatique.

4 5 6
© Cned

© Cned

© Cned
Pèse-personne. Balance de marchand. Balance mécanique.

Explique à ton accompagnateur ce que l’on peut peser sur chacune de ces balances.

JE FAIS LE POINT
Pour connaître le poids d’un objet, on utilise la balance la mieux adaptée.

JE M’EXERCE
Parmi les illustrations ci-dessous, recopie sur ton cahier le nom des objets que l’on peut peser avec un
pèse-lettre.

une gomme un verre un sac d’engrais une dame

une paire de lunettes un téléviseur une revue une caisse de fruits

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Sais-tu comment fonctionne une balance ?


1 2 3 4 5 6

> Que fait l’aiguille du pèse-personne quand tu montes dessus ? Quand un adulte fait la même chose ?
Dans quel cas l’aiguille va-t-elle le plus loin ? Qui est le plus lourd ?
Recopie les nombres affichés dans les deux cas.

J’OBSERVE

© Cned
© Cned

Dans la première colonne, la balance est une balance de Roberval qu’on appelle aussi balance à
plateaux ; l’aiguille « penche » du côté de l’objet le plus lourd.

Dans la colonne du milieu, tu as le dessin d’une balance de ménage ; plus l’ objet est lourd, plus
l’aiguille « penche » vers un nombre élevé.

La dernière colonne te montre une balance à élastique ; plus l’ objet est lourd, plus l’élastique « descend ».

JE FAIS LE POINT
Certaines balances indiquent le poids des objets par affichage.
Quelle que soit la balance, on peut comparer le poids des objets.

JE M’EXERCE
Recopie ce qui est vrai.

– La boîte rouge est plus légère que la boîte blanche.

– La boîte rouge est plus lourde que la boîte blanche.


© Cned

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment fabriquer une balance à élastique ?


1 2 3 4 5 6

Matériel nécessaire :
– une bouteille en plastique au trois quarts
remplie de sable,
– une règle ou un morceau de métal dur,
– un gros élastique large,
– un bouchon de liège,
– un piton crochet,
– un petit sac en plastique,
– une bande de carton d’environ 1 m de long
sur 5 cm de large,
– un feutre.

Construction
1. Demande à ton accompagnateur de percer deux trous de part et
d’autre du haut de la bouteille que tu auras remplie de sable aux
trois quarts.
2. Passe la règle dans les trous de manière à traverser la bouteille.
3. Place la bouteille au bord d’une table.
4. Troue la bande de carton de manière à la placer contre la bouteille
en la glissant dans la règle.
5. Place l’élastique au milieu du bouchon de liège, agrafe l’élastique
autour du bouchon.
6. Visse le piton crochet au milieu du bouchon en traversant
l’élastique.
7. Enfile l’élastique sur la règle.
8. Marque le point zéro en face du crochet piton auquel tu auras
accroché le sac en plastique vide, c’est ce qui correspond au poids
à vide.
9. Choisis deux objets autour de toi, place-les l’un après l’autre dans
le sac en plastique.

> Comment sauras-tu lequel est le plus lourd ? Que fait l’élastique quand tu accroches quelque chose ?

Avec ta balance, tu peux comparer le poids de différents objets : pèse une paire de ciseaux, un cahier,
une petite voiture, etc.

> Dessine-les sur ton cahier, du plus lourd au plus léger, après avoir comparé l’allongement de l’élastique.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

JE RETIENSS
Le verre, le plastique, le bois sont des matériaux.

Ils ont des propriétés différentes : certains matériaux peuvent flotter (bois, plastique), certains
laissent passer la lumière (verre), certains sont lourds, d’autres sont légers, etc.

Pour peser des objets, on utilise une balance.

Il existe différentes balances adaptées aux objets que l’on veut peser : le pèse-personne me
permet de connaître mon poids, la balance de ménage permet de peser les ingrédients d’une
recette.

> Connais-tu le nom de cette balance ? En as-tu déjà vu ?


D’après toi que permet-elle de peser ?

Cette balance n’est pratiquement plus utilisée, c’est un


système de pesage très ancien : il s’agit d’une balance
romaine.
Pour connaître le poids de l’objet pesé, on fait glisser le
poids-curseur jusqu’à ce que le plateau soit en équilibre
et ne penche plus. On lit alors la graduation qui se trouve
au-dessous.
© Cned

© Cned

Balance de Roberval.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’électricité
Une pile, à quoi ça sert ?
Une lampe, comment c’est fait ?
1 2 3 4 5 6

Regarde bien la lampe de poche fermée qui est à côté de toi, fais-la fonctionner.

> Comment imagines-tu l’intérieur ? Dessine-le sur ton cahier de sciences.


Ensuite, ouvre ta lampe et compare avec ton dessin.

J’OBSERVE
Actionne l’interrupteur de la lampe de poche que tu as ouverte,
cela est sans danger.

> Que se passe-t-il ? Essaye d’expliquer pourquoi.

Avec une loupe, regarde bien l’intérieur d’une


ampoule de verre.

> Dessine-le sur ton cahier de sciences.


Fais la même chose avec une lampe « grillée » ;

© Cned
qu’est-ce qui est différent ?
© Cned

JE FAIS LE POINT

La pile fournit de l’électricité, c’est un générateur. Elle comporte deux bornes marquées + et – .
La lampe est composée d’un plot, d’un culot et d’une ampoule de verre qui contient un
filament.
La lampe s’éclaire quand le courant électrique la traverse, c’est un récepteur.

JE M’EXERCE
Sur le schéma de cette pile plate, il manque deux signes. À toi de reproduire ce schéma sur ton cahier
de sciences (c’est de cette manière que l’on représente une pile plate) en ajoutant les signes qui manquent.

Reproduis ensuite l’ampoule (tu peux la décalquer) et indique où se trouvent le culot, le plot et le
filament.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment allumer une lampe ?


1 2 3 4 5 6

Dans la séance précédente, tu as observé l’intérieur de ta lampe de poche.


Maintenant, tu as devant toi une lampe et une pile plate, tu vas essayer d’allumer la lampe.

J’OBSERVE
Regarde bien comment, d’un côté le plot touche
une des lames de la pile, et comment de l’autre côté,
c’est le culot qui est en contact avec l’autre lame.

JE FAIS LE POINT
Pour allumer une lampe avec une pile, il faut mettre en contact le plot et le culot de
l’ampoule avec les bornes de la pile.

JE M’EXERCE
Sur ton cahier de sciences, recopie le numéro de la lampe qui s’allume.

1 2 3 4

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Si la lampe est loin de la pile, comment l’allumer
avec des fi ls ?
1 2 3 4 5 6

Avec ta pile plate et deux fils de cuivre, essaye d’allumer la lampe.

J’OBSERVE

JE FAIS LE POINT

Pour allumer une lampe, même loin de la pile, il faut mettre en contact les bornes de la pile avec
le plot et le culot de l’ampoule par l’intermédiaire des fils de cuivre : c’est un circuit électrique.
Le fil électrique est conducteur ; cela signifie qu’il laisse passer l’électricité.

JE M’EXERCE
Tu viens de voir que le fil électrique est conducteur. Avec l’aide de ton accompagnateur, recherche
dans la liste suivante les objets qui sont conducteurs, en
réalisant la même expérience : essayer d’allumer la lampe.

– Une allumette.

– Un trombone.
objet à tester
– De la laine.

– Un clou.

– Une gomme.

– Du papier aluminium.

Recopie sur ton cahier de sciences le nom des objets conducteurs.


En quelle matière sont-ils ?

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Connais-tu des objets qui ont besoin d’électricité
pour fonctionner ?
1 2 3 4 5 6

Sur des catalogues, découpe des appareils qui fonctionnent en utilisant des piles ou le courant
électrique ; colle-les sur ton cahier de sciences.

J’OBSERVE

> Quels sont les objets qui fonctionnent avec des piles ? Montre-les à ton accompagnateur. Peux-tu
facilement bouger les autres de place, près de quoi doivent-ils se trouver ?

JE FAIS LE POINT
Certains appareils sont alimentés par piles et d’autres sont
alimentés par le secteur : ils doivent être branchés à une prise.

JE M’EXERCE
1. Recopie sur ton cahier de sciences le nom des objets qui fonctionnent en utilisant de l’électricité.

2. Deux objets ont la même fonction. Dessine-les sur ton cahier des sciences.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’électricité peut-elle être dangereuse ? OUI.


1 2 3 4 5 6

Pense à ce que tu sais qu’il ne faut pas faire, et dessine-le sur ton cahier de sciences.

J’OBSERVE

Montre à ton accompagnateur tout ce que tu vois et qui représente un danger.

N’oublie pas que l’eau et l’électricité ne font jamais bon ménage.

JE FAIS LE POINT
Si l’électricité provenant des piles ne présente pas de danger, l’électricité provenant du
secteur est dangereuse, même mortelle.

JE M’EXERCE
Sur ton cahier de sciences, dessine la même scène que celle du manuel,
mais en enlevant tout ce qui est dangereux.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

La pile est un générateur : c’est une réserve qui fournit de l’électricité.


La lampe est un récepteur : elle s’allume quand elle est traversée par un courant électrique.

Une lampe est constituée d’un plot et d’un culot.

Pour allumer une lampe avec une pile, il faut mettre en contact le plot et le culot de l’ampoule
avec les bornes de la pile (le contact peut se faire directement ou par l’intermédiaire de fils
électriques) : c’est un circuit électrique.

Pour que l’électricité circule, il faut que le circuit soit fermé ; si le circuit est ouvert, l’électricité
ne circule plus.

Certains matériaux laissent passer l’électricité, on dit qu’ils sont conducteurs.

L’électricité provenant des piles n’est pas dangereuse.


L’électricité provenant du secteur est dangereuse.

Il est dangereux de :
– mettre les doigts dans une prise électrique ;
– changer une ampoule sans couper l’alimentation électrique ;
– utiliser des appareils dont les câbles sont abîmés ou dénudés ;
– manipuler un appareil électrique dans l’eau ou en étant mouillé ;
– refaire avec l’électricité du secteur les expériences faites avec une pile.

Que faire des piles usagées ?


Surtout, ne pas les rejeter dans la nature : elles contiennent
des éléments toxiques et polluants.
Il faut donc ne pas les mettre à la poubelle, mais les récupérer
pour les recycler.

Ci-contre, voici un bac de récupération pour piles usagées.


© Cned

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Le respect de l’environnement
L’homme respecte-t-il le vivant qui l’entoure ?
1 2 3 4 5 6

> Pour toi, qu’est ce que c’est que la pollution ? Tu peux relire la séquence 7 ; ensuite, découpe des
photos et colle-les dans ton cahier de sciences.

J’OBSERVE

Trouve sur ce dessin


les sources de pollution
que tu reconnais.
Explique à ton accompagnateur
pourquoi elles sont
dangereuses pour les
êtres vivants.

JE FAIS LE POINT

La pollution a un effet sur l’air que nous respirons, sur l’eau que nous buvons. Elle a des
conséquences sur notre environnement, c’est-à-dire sur les végétaux et les animaux qui s’y
trouvent comme nous. Pour respecter les êtres vivants, je dois respecter l’environnement dans
lequel ils vivent pour qu’ils y trouvent la nourriture et l’eau nécessaires à leur développement.

JE M’EXERCE
1. Va relire la séquence sur le vivant animal et végétal et recopie sur ton cahier de sciences le nom
d’une plante « protégée ».

2. Recopie sur ton cahier de sciences les phrases qui te paraissent utiles pour protéger la nature à ton
niveau.

Jeter ses emballages par terre. Marcher où c’est permis. Ramasser les papiers.

Prendre des photos plutôt que Abandonner sa bouteille vide


Écraser les jeunes plantes.
de ramasser des fleurs. n’importe où.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Comment peux-tu protéger la nature ? (1)


1 2 3 4 5 6

Quand tu achètes des fruits, du sucre, du lait, dans quoi ces aliments sont-ils emballés ? Dans quoi les
transportes-tu entre l’endroit où tu les as achetés et celui où tu vis ?

J’OBSERVE
> Quand ces produits sont terminés, que fais-tu des emballages ? Les jettes-tu au même endroit ?
Lesquels pourrais-tu réutiliser ?

JE FAIS LE POINT
Pour protéger mon environnement, je ne jette pas de déchets
n’importe où dans la nature. J’essaie de trier mes déchets.

JE M’EXERCE
Tu as certainement déjà vu des conteneurs ou des bacs de tri ; chaque couleur correspond à un type
de déchet particulier.

Déchets Déchets Déchets


plastique en verre papier

> Choisis un bac, et recopie sur ton cahier de sciences les noms des emballages que tu peux y déposer
parmi ceux qui sont dessinés.
N’oublie pas de les souligner de la couleur correspondant au bac choisi !

bouteille d’eau en plastique – bouteille de lessive en plastique – prospectus –


boîte de lessive en carton – bouteille en verre de jus de fruit – pot de conserve en verre
vide – bouteille lait en plastique – vieux journaux – flacon de shampooing en plastique

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Comment peux-tu protéger la nature ? (2)


1 2 3 4 5 6

> Sais-tu où sont portés les produits qui ont été déposés dans les différents bacs ou conteneurs de tri ?

J’OBSERVE
Qu’est-ce qu’une déchetterie ?

Dans une déchetterie, on peut déposer l’huile


de vidange et les déchets encombrants dans des
bennes.

Des entreprises viennent récupérer les déchets


triés pour les recycler.

L’huile de vidange servira de combustible


industriel, alors qu’elle pollue le sol pour des
dizaines d’années si on la verse par terre.

Les sacs et les bouteilles en plastique (qui mettent plus de cent ans à disparaître) sont transformés en
matériaux isolants, et même en pulls polaires !

JE FAIS LE POINT
Recycler des emballages, c’est les récupérer pour en faire de nouveaux
produits ou d’autres emballages. Pour pouvoir recycler, il faut d’abord trier.

JE M’EXERCE
On ne sait pas encore recycler tous les déchets, en particulier ce qui a contenu un corps gras.

> Parmi les emballages suivants, recopie la liste de ceux qui ne pourront pas être triés.

– Une bouteille d’huile.

– Une bouteille en plastique de jus de fruits.

– Un pot de crème fraîche.

– Un flacon de produit de toilette.

– Des bocaux de conserve en verre.

– Une brique de jus de fruits.

– Un carton de pizza.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

L’eau est précieuse, comment la récupérer ?


1 2 3 4 5 6

Tu as vu dans les leçons précédentes que l’eau est précieuse, nous en avons besoin pour vivre et il ne
faut pas la gaspiller.

JE DÉCOUVRE

© Rodgers/Fotolia.com

© Cned
L’eau n’est pas répartie de la même manière sur la planète ; certains l’économisent, alors qu’ailleurs
les robinets restent ouverts.

> Où peux-tu récupérer de l’eau pour arroser


tes plantes ou ton jardin ?

© Cned
JE RETIENS
Pour ne pas gaspiller d’eau, je pense à fermer les robinets. Quand il pleut,
je peux récupérer l’eau dans des citernes et m’en servir pour arroser.

JE M’EXERCE
En Europe, en une journée, un enfant dépense 69 litres d’eau et un adulte 150 litres.

Sur ton cahier de sciences, recopie ces différentes activités avec la consommation correspondante que
tu choisiras parmi les propositions suivantes : 3 litres, 53 litres, 1 litre et demi.
© Cned

Prendre un bain. Boire.

Faire la cuisine.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Le compost, qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ?


1 2 3 4 5 6

> As-tu déjà entendu ce mot : compost ? Sais-tu de quoi il s’agit ?

J’OBSERVE
terre + pomme terre + clou terre + morceau terre + morceau terre + peau
de plastique de bois d’orange

Dans chacun des bocaux dessinés ci-dessus, on a mis de la terre et différents déchets. La terre a été
arrosée régulièrement (chaque fois qu’elle était sèche). Voilà ce que l’on peut constater un mois plus tard.

la pomme terre + clou terre + morceau le morceau de terre + peau


a disparu de plastique bois a disparu d’orange
« diminuée »

> Que peux-tu en déduire ?

Pour grandir, les plantes ont besoin d’eau et de nourriture.


Pour qu’un sol contienne tout ce dont la plante a besoin, il faut que les micro-organismes et les petits
animaux contenus dans le sol transforment les déchets (feuilles, herbes, etc.) en humus et en éléments
nutritifs. On peut fabriquer cet engrais naturel qui s’appelle du compost.

JE FAIS LE POINT
Un sol en bonne santé est un sol correctement nourri pour que les plantes puissent
s’y développer. Le compost est un engrais naturel composé de déchets végétaux.

JE M’EXERCE
Je fabrique du compost !
Tu peux fabriquer ton compost très facilement en respectant quelques règles simples.

– Dans un bac en plastique ou en tas dans un coin du jardin, tu dois mélanger :


– un tiers de brun : feuilles mortes, marc de café, etc. ;
– deux tiers de vert : épluchures, herbes, etc.

– Recouvrir d’un sac en plastique, arroser (un peu !) et mélanger une fois tous les 10 jours.

– Attendre six mois que le compost mûrisse avant de t’en servir !

Ton compost est réussi s’il est brun, frais entre tes mains et s’il ne mouille pas tes doigts.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Ce que je dois savoir


1 2 3 4 5 6

JE RETIENS
Les hommes peuvent provoquer des pollutions et modifier des milieux en
entraînant la mise en danger des êtres qui y vivent.

Pour respecter l’environnement, je peux :


– respecter et protéger les espèces qui vivent sur Terre, comme moi,
– ne pas gaspiller l’eau,
– ne pas gaspiller l’énergie,
– trier mes déchets.

Je vérifie que j’ai un comportement respectueux de l’environnement.


Voilà quelques situations de la vie courante. Tu as chaque fois le choix entre deux possibilités.
Écris le chiffre qui correspond pour toi au « bon » comportement, c’est-à-dire à un comportement
respectueux de l’environnement. Compare ensuite avec les réponses de ton accompagnateur.

A Tu veux te rincer le visage après avoir couru, tu ouvres le robinet.


1. Eau chaude.
2. Eau froide.

B Tu as froid.
1. Tu montes le chauffage.
2. Tu mets un pull.

C Tu quittes la pièce.
1. Tu éteins la télé.
2. Tu la laisses en veille.

D Pour faire ta toilette.


1. Tu fais couler un bain.
2. Tu prends une douche.

E Tu dois acheter des fruits.


1. Tu prends ceux qui sont déjà emballés et étiquetés.
2. Tu mets dans une poche les fruits que tu choisis.

F Tu as fait un dessin qui ne te plaît pas.


1. Tu tournes la feuille pour dessiner de l’autre côté.
2. Tu jettes la feuille.

G Tu changes les piles d’un jeu.


1. Tu jettes les piles usagées à la poubelle.
2. Tu rapportes les piles usagées au magasin pour les mettre dans un bac spécial.

H Tu trouves des emballages par terre.


1. Tu les y laisses, ce n’est pas toi qui les y as mis.
2. Tu les ramasses, tu les mets dans une poubelle et tu te laves les mains.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


Institut de Toulouse

Sous la responsabilité du directeur par intérim


de l’Institut de Toulouse du Cned
Michel Sanz

Responsable du projet
Michel Sanz

Chefs de projet
Sylvie Dhotel
Didier Gras

Le Cned, institut de Toulouse, remercie


les nombreuses personnes qui ont contribué
à la réussite de ce projet.
Qu’elles trouvent ici l’expression de toute
sa reconnaissance.

Service Multimédia Cned


Institut de Toulouse
Chef de projet
Raphaël Labourel

Maquette et mise en pages


Groupe Composer, Toulouse

Relecture technique
H2Com

Illustrations
Cned

Imprimerie
Messages, Toulouse