Vous êtes sur la page 1sur 8

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique


Université de Kasdi Merbah Ouargla

Faculté des hydrocarbures, des énergies renouvelables des


sciences de la terre et de l'univers
Départements de :
Production des hydrocarbures
Forage et mécanique des chantiers pétroliers

Travaux dirigés
Forage des puits

Niveaux et spécialités : Enseignant :


M. GUENAOUI Ali Seyfeddine
3ème année Production académique
2ème année mécanique des chantiers pétroliers

Année universitaire : 2017/2018


Sommaire

Pression hydrostatique : ......................................................................................... 3

Le gradient de pression : ........................................................................................ 4

Pressions de formations : ........................................................................................ 4

Pression de formation normale : .......................................................................... 4

Pression de formation anormale : ........................................................................ 4

Pression géostatique : ............................................................................................. 5

Pression de fracturation : ........................................................................................ 5

Leak off test: .......................................................................................................... 5

Procédure du leak-off test ....................................................................................... 6

Pression maximale admissible : .............................................................................. 7

Fluides de forage : .................................................................................................. 8

L’allègement: ...................................................................................................... 8

L’alourdissement :............................................................................................... 8
TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018
Pression hydrostatique :
En général les fluides au repos exercent une pression dite
hydrostatique sur le fond et les parois de la conduite dans laquelle
se trouvent ces fluides.
d H
La pression hydrostatique est la pression exercée par le poids
d’une colonne verticale de fluide par unité de surface. La forme et
les dimensions de l’enceinte ou du puits n’influent pas sur la
pression hydrostatique.

Sa formule est : 𝑃ℎ = 𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é × 𝑃𝑟𝑜𝑓𝑜𝑛𝑑𝑒𝑢𝑟 𝑣𝑒𝑟𝑡𝑖𝑐𝑎𝑙𝑒

𝜌
La densité : 𝑑 = 𝜌𝑒𝑎𝑢 (pour les liquides), (ρeau= 103 kg/m3).

𝜌
𝑑 = 𝜌𝑎𝑖𝑟 (Pour les gaz), (ρair=1.93 kg/m3).

𝑚
La masse volumique : 𝜌 = 𝑣 , (m :masse en kg, v : volume en m3).

Les lois de calcul de la pression hydrostatique :

𝑑.𝐻 d: density en kg/l,


𝑃ℎ = en kgf/cm2,
10
H: hauteur verticale en m,

𝑑.𝐻 1 1
𝑃ℎ = 10.2 en Bar, 𝑃ℎ =
10
, 𝑃ℎ =
10,2
, 0.052 : se sont des facteurs de conversion,

ρ : masse volumique en kg/m3,


𝑃ℎ = 𝜌𝑔𝐻 en Pa,
MW : mud weigh (Masse volumique) en ppg (pound per gallon [lb/gal]),

𝑃ℎ = 0.052 × 𝑀𝑊 × 𝑇𝑉𝐷 en psi. TVD : total vertical depth (la profondeur verticale) en foot (ft)

Tableaux des unités :

Inch (pouce) : in
1 in= 2.54×10-2 m
Longueur/profondeur Mètre : m
1 ft= 0.3048 m
Foot (pied) : ft
Pound (livre) : lb
Masse 1 lb= 0.453 kg
Kilogramme : kg
Mètre cube : m3
1 gal= 3.785×10-3 m3
Volume Gallon : gal
1 bbl= 159 l= 42 gal
Baril : bbl
Pression Bar : bar 1 bar= 105 pa

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 3 Université de Kasdi Merbah Ouargla


TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018
Pascal : pa 1 atm= 1.013×105 pa
Atmosphere : atm 1 bar= 14.5 psi
Pound per square inch : psi 1 psi= 0.0703 kgf/cm2
(lb/in2)
Kilogramme force/cm2 : kgf/cm2
ρeau = 8.34 ppg.
Le gradient de pression :
C’est la variation de la pression hydrostatique par unité de profondeur verticale.
∆𝑃 𝑑
𝐺𝑝 = = 10.2 en bar/m,
𝑍

En pratique souvent on calcul la variation de pression sur 10 m, ce qui permet


d’assimiler cette valeur à la densité du fluide en place entre deux points de mesure à
condition qu’il ait continuité de phase et l’immobilité du fluide entre les deux points.

Relation entre la pression hydrostatique et le gradient de pression :

𝑍.𝑑
𝑃ℎ = = 𝐺𝑝. 𝑍
10.2

Pressions de formations :
C’est la pression du fluide contenu dans les pores d’une formation. Elle est aussi
appelée pression de pores ou pression de gisement.

Pression de formation normale :


Pression de formation égale à une colonne entière (de la surface à la profondeur
considérée) d'eau ... de d= 1.07 kg/l de masse volumique (Gp= 0.105 bar/m), ce qui
implique la connexion pore à pore jusqu’à l’atmosphère indépendamment du chemin
de fluide.
La pression normale de formation est calculée comme suite:
PF Normale (psi) = 0,465 x Profondeur verticale (pieds)
Si de meilleures informations ne sont pas disponibles, 0.465 psi/pied représente
une bonne valeur moyenne dans le monde entier.

Pression de formation anormale :


La pression de formation est plus élevée que la pression normale anticipée pour la
profondeur considérée.
Lorsque la perméabilité tombe à une valeur presque nulle, les fluides de formation
sont piégés dans l'espace des pores. Toute compaction ultérieure de la formation

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 4 Université de Kasdi Merbah Ouargla


TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018
comprime les fluides et produit une pression de formation supérieure à la normale
(pression anormale Gp≠ 0.105 bar/m).

Pression géostatique :
Elle dépend de la masse volumique des roches situées entre la surface et le point
considéré, suivant la profondeur et la nature des sédiments.

C’est la pression, à une profondeur donnée, exercée par le poids des sédiments sus-
jacents. Cette pression est due pour une part aux fluides contenus dans les pores et
pour une autre part à la matrice du sédiment. Le terme de pression litho-statique est
également utilisé. Elle peut être exprimée ainsi :
ds: density apparente des sédiments sus-jacents (kg/L)
𝑑𝑠.𝑍
𝑆 = 10.2 S : contrainte géostatique (bars)

Z: hauteur verticale des sédiments (m)

Pression de fracturation :
C’est la pression à laquelle il y aura rupture de la matrice de la roche, cette
fracturation est accompagnée par une perte de boue.

Dans le cas d’un forage, la formation sous le sabot représente en général le point le
plus fragile du découvert.

La connaissance de la pression de fracturation est d’une importance vitale pour


l’élaboration du programme de forage et de tubage.

La pression de fracturation est donnée par la formule suivante:


Pfrac : Pression de fracturation au sabot (bars)
𝑍 ×𝑑𝑙𝑜𝑡
𝑃𝑓𝑟𝑎𝑐
= 𝑃𝑙𝑜𝑡 + 10.2
Plot : Pression en surface du LOT (bars)

Zs : Côte verticale du sabot (m)

d: density de boue au dessus du sabot (kg/L)

Leak off test:

Le LOT est une mise en pression du puits et en particulier de la nouvelle formation,


afin de déterminer sa résistance ou la pression de fracturation Pfrac.

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 5 Université de Kasdi Merbah Ouargla


TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018
Procédure du leak-off test

L’utilisation d’une pompe de faible débit et des manomètres de pression précis sont
nécessaires pour l’obtention des valeurs exactes de la pression du leak-off test (LOT).
Les étapes à suivre sont:

 S’assurer de l’étanchéité de la colonne de tubage.


 Forer 1 à 3 mètres sous le sabot.
 Circuler la boue.
 Remonter l’outil au sabot et connecter la ligne de pompage (il faut la tester
avant).
 Fermer l’obturateur.
 Commencer le pompage par l’intérieur des tiges ou par l’espace annulaire avec
un débit de 40 à 80 l/min (0.25 à 0.50 bbl/min) et ploter sur un.
 On trace la courbe des pressions enregistrées en fonction du volume pompé ou
du temps.
 Arrêter la pompe une fois la déflexion est confirmé. La pression au point de
déflexion représente la pression du leak-off test (lot).
 Purger la pression et mesurer le volume retour.

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 6 Université de Kasdi Merbah Ouargla


TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018

Pression maximale admissible :


C’est la pression limite à ne pas dépasser en tête d’annulaire pour éviter la
fracturation de la formation la plus fragile.
La formule utilisée pour le calcul est la suivante :
𝑍𝑠.𝑑
𝑃𝑎𝑑𝑚 = 𝑃𝑓𝑟𝑎𝑐 − 10.2

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 7 Université de Kasdi Merbah Ouargla


TD Forage 3ème année production académique/2ème année MCP 2017/2018

Fluides de forage :
L’allègement:
Si au cours de forage, la boue devient trop visqueuse et difficilement pompé ou si sa
densité est trop grande, il faut l’alléger par l’ajout d’un certain volume d’eau, d’huile ou
d’une autre boue plus légère ou au moyen d’une solution traitante.

Le volume de fluide d’allègement est donné par :


Va : le volume de fluide d’allègement ajouter (m3).
𝑑𝑖−𝑑𝑓
𝑉𝑎 = 𝑑𝑓−𝑑𝑎 𝑉𝑖 di et df : les densités initiale et finale de la boue.
da : la densité de fluide d’allègement.
Vi : le volume initial de la boue (m3).

La méthode de chantier :

𝑋×𝑉𝑓
da (di-df) × 100 = x 𝑉𝑎 = 𝑋+𝑌
df
𝑌×𝑉𝑓
di (df-da) × 100 = y 𝑉𝑖 = 𝑋+𝑌

L’alourdissement :
Par contre, si on veut alourdir la boue pour lui donner une densité convenable, on
peut ajouter une quantité d’un produit alourdissant. La masse à ajouter de ce produit
est donnée par la relation suivante :

𝑑𝑓−𝑑𝑖
ma : tonnes d’alourdissant à ajouter.
𝑚𝑎 = 𝑑𝑎−𝑑𝑓 𝑑𝑎. 𝑉𝑖
di et df : les densités initiale et finale de la boue.
da : la densité de fluide d’alourdissement.
Vi : le volume initial de la boue (m3).
Les principaux alourdissant utilisés sont :

 Sulfate de barium (Barytine) : densité : 4.2-4.6, il alourdit la boue jusqu’à 2.5.


 Carbonate de calcium (Calcite) : densité : 2.7, il alourdit la boue jusqu’à 1.3.
 Sulfure de plomb (Galène) : densité : 7-7.7, il peut alourdir la boue jusqu’à 3.

Enseignant : Guenaoui Ali Seyfeddine 8 Université de Kasdi Merbah Ouargla