Vous êtes sur la page 1sur 14

Quelques rappels

ORIGINE

Nationalité de la marchandise au regard de règles spécifiques


Ne change pas, sauf si transformation

PROVENANCE

Notion géographique/logistique
= pays à partir duquel les marchandises ont été expédiées

STATUT

S’acquiert contre le paiement des droits à l’importation


L'origine
L'originenon
nonpréférentielle
préférentielle

Art. 22 à 27 2 cas :
du CDC - soit les matières mises en oeuvre proviennent d'un seul pays : notion
de «produits entièrement obtenus» art. 23 CDC

- soit les matières mises en oeuvre proviennent de plusieurs pays :


notion de «transformation substantielle» art. 24 CDC

Annexes
9, 10, 11 Notes explicatives
des
DAC Règles de liste pour certains produits

Pour les produits non spécifiquement repris


dans les annexes 10 et 11 des DAC,
on utilise la position de négociation de l’Union européenne à l’OMC dans le cadre de
l’harmonisation mondiale des RONP,
publiée sur le site Internet de la Commission européenne
Le MADE IN (fondé sur les règles d'origine non
préférentielle) :
- Absence d'obligation de marquage d'origine à l'importation dans l'UE

- Article 39 du code des douanes : prohibition des mentions délictueuses


laissant croire à une origine française

- Le made in se différencie des « labels »


Maîtriser les règles d'origine préférentielle

4 étapes incontournables

1. Connaître le cadre de la relation préférentielle

2. Identifier les règles d'origine applicables

3. Utiliser les différents leviers d'optimisation

4. Émettre la preuve de l'origine préférentielle


1. Connaître le cadre de la relation préférentielle

Pays
Partenaire

Consulter le tableau des accords sur le site internet de la douane


2. Identifier les règles d'origine applicables

S'interroger
sur le processus de production

Produit entièrement obtenu

Transformations insuffisantes

Produits suffisamment transformés


2. Identifier les règles d'origine applicables

S'interroger sur
les lieux de fabrication

Principe de territorialité

S'interroger
sur la logistique

Règle du transport direct


3. Utiliser les différents leviers d'optimisation

S'interroger
sur les leviers d'optimisation

Exonération ou ristourne de droits

Règle de tolérance
d'incorporation de matières tierces

Cumuls
Le
Lecumul
cumul

Le cumul facilite l'acquisition de l'origine préférentielle entre les parties

Principe du cumul :

Les matières importées du pays partenaire


sont considérées « originaires » du pays
où elles sont utilisées

Ainsi, le respect de la règle de la transformation suffisante


devient plus facile

Il existe plusieurs types de cumul :

- bilatéral
- diagonal
- régional SPG
- total
- étendu
Exemple :
Exemple :lelecumul
cumulbilatéral
bilatéral

Transformation allant au-delà des


Corée du Sud Corée du Sud
opérations insuffisantes

UE
Exportation à titre préférentiel vers
la Corée du Sud

Pays tiers

Nécessité d'une transformation


suffisante (règle de liste)
4. Emettre la preuve de l'origine

Déclaration d'origine (DOF)

L'exportateur des produits couverts par le présent document


(autorisation douanière n° …)
déclare que, sauf indication claire du contraire,
ces produits ont l'origine préférentielle …
Le statut d'Exportateur Agréé (EA)

Facilitation
1. Simplification des formalités
2. Diminution des coûts du dédouanement
3. Accompagnement personnalisé de l'opérateur

Sécurisation

1. Sécurisation du classement tarifaire (RTC)


2. Sécurisation de l'origine (RCO)
3. Sécurisation des processus (Exemples : régimes économiques
et respect de la clause de non-ristourne)

4. Sécurisation des justificatifs d'origine (Déclaration du


fournisseur)
Pourquoi le statut d'EA est-il incontournable ?

- La déclaration d'origine a vocation à devenir le


justificatif d'origine privilégié, voire exclusif

- Dématérialisation possible des déclarations


d'origine

- Projet de Base REX pour 2017


Exportateurs Enregistrés – Système de Préférences
Généralisées

Généralisation progressive de l'auto-certification


S'y préparer en partenariat avec la douane