Vous êtes sur la page 1sur 8

Tête et cou II Cours du 20/03/18

Tumeur de la glande hypophyse : va pouvoir agrandir la selle turcique et entraîner une compression du
chiasma optique : certaines tumeurs de l'hypophyse peuvent être découvertes à cause de troubles visuels
liés à la compression.

Ce corps du sphénoïde représente un accès chirurgical privilégié pour les tumeurs de l’hypophyse : le
neurochirurgien passera par les fosses nasales, au fond des fosses nasales, il passera par les hostias
sphénoïdaux puis il devra perforer une mince lame osseuse pour pénétrer dans la selle turcique.

Schéma 9 : Vue antérieure gauche du sphénoïde

• Jugum sphénoïdal : en avant du sphénoïde


• Petites ailes du sphénoïde : partent latéralement,
• Cellules sphénoïdales : Cavités aériques qui communiquent en avant avec les masses latérales
de l'ethmoïde via les hostias sphénoïdaux.
• Hostias sphénoïdaux : Ouverture des sinus sphénoïdaux en avant.
• Rostre sphénoïdal : petite cloison, arrête en forme de bec d'oiseau, séparant les hostias
sphénoïdaux.

• Fissure orbitaire supérieure :


➢ Délimité par la petite aile en haut et la grande aile en bas, en arrière du canal optique
➢ Passage des nerfs occulomoteurs : III, IV, VI, le nerf V.1 et la veine ophtalmique (et non pas
par le canal optique comme l'artère ophtalmique), antérieure au canal optique.

• Canal optique :
➢ Visible en dessous du corps du sphénoïde : communication entre la cavité cérébrale et
➢ Passage du nerf optique II et l'artère ophtalmique, première branche de l'artère carotide
interne.

• Petite aile du sphénoïde : s'articule en avant avec l'os frontal et la grande aile s'articule
latéralement avec l'os frontal.
• Grande aile du sphénoïde : En arrière du canal optique :
➢ Partie temporale ou ptéryonale : partie articulaire à l'extrémité de la fssure orbitaire
supérieure, regarde vers le dehors.
➢ Partie sous-temporale : percée par des foramens.
➢ Partie orbitaire : intervient dans la formation de la partie postérieure de l'orbite, concave vers
l'avant car reçoit le globe oculaire.

• Foramen rond : en dessous des cellules sphénoïdales, au sein de la partie sous-temporale de la


grande aile, passage du V.2 (maxillaire)

• Processus ptérygoïde : composé d'une aile médiale et d'une aile latérale, orienté vers le bas
➢ S'articule en avant avec la partie postérieure du maxillaire
➢ Visible en dedans de la branche verticale de la mandibule
➢ Muscles manducateurs vont s'insérer dessus, faisant fonctionner l'articulation temporo-
mandibulaire.
➢ Canal ptérygoïdien : à l'extrémité crâniale de l'aile médiale, petit foramen qui va traverser le
corps du sphénoïde d'avant en arrière.
Schéma 10 : Coupe paramédiane droite du sphénoïde, contre le corps du sphénoïde

• Jugum sphénoïdal : s'oriente vers l'avant


• Sillon chiasmatique : en arrière du jugum, sur lequel repose le
chiasma optique et les 2 nerfs optiques se dirigeront ensuite vers
l'avant pour passer dans le canal optique.
• Selle turcique : en arrière du sillon chiasmatique, où reposera la
glande hypophyse.
• Dorsum sallae ou clivus : oblique vers l'arrière et le bas, s'articulera
avec l'os occipital
• Sinus sphénoïdaux : surtout au niveau de la partie antérieure du
corps du sphénoïde

On réalise des sections d'os :


➢ Canal optique : en avant du sillon chiasmatique : Nerf optique +
Artère ophtalmique
➢ Fissure orbitaire supérieure : en avant du canal optique: nerf III, IV,
VI, le V.1 en bas (et la veine ophtalmique)
➢ Foramen rond : en avant du foramen oval : nerf V.2 maxillaire
➢ Foramen ovale : en arrière : nerf V.3 mandibulaire
➢ Canal carotidien : exocranien, artère carotide interne
➢ Foramen déchiré : intracranien, artère carotide interne

Sinus caverneux :

• Il ne s'agit pas d'une cavité aérique MAIS d'un grand lac veineux se trouvant dans un
dédoublement de la dure-mère, de part et d'autre du corps du sphénoïde.
> Sinus veineux !
• En partie alimenté par le veine ophtalmique supérieure, qui pénètre dans ce sinus par la fssure
orbitaire supérieure.

• Sinus veineux se drainera dans tous les espaces disponibles, dans tous les foramens décrits,
foramens mal délimités. Il entre en contact avec les nerfs.
• Eléments qui passeront au sein de ce sinus :
➢ Artère carotide interne, qui a un trajet complexe : elle pénètre verticalement dans la base du
crâne par le canal carotidien, réalise un premier coude au sein de la pyramide pétreuse pour
avoir une partie horizontale puis un deuxième coude au niveau du foramen déchiré qui
permettra à l'artère carotide interne de sortir de la base du crâne et pénétrer dans le crâne au
sein du sinus caverneux.
➢ Nerf optique : pénètre dans la cavité orbitaire par le canal optique. Il sera accompagné par une
branche de l'artère carotide interne : artère ophtalmique.
➢ Nerfs oculomoteurs : passage de ces nerfs au sein du sinus et sortie au sein de la fssure
orbitaire supérieure :
✔ III occulomoteur
✔ IV trochélaire, seul nerf optique à sortir de la face postérieure du tronc cérébral,
✔ VI abducens
✔ V.1

A la sortie du foramen déchiré, l'artère carotide interne abandonnera l'artère ophtalmique qui accompagnera
le nerf optique dans le canal optique.

Le globe oculaire est donc constitué de 2 foramens :


• Canal optique
• Fissure orbitaire supérieure : entre les deux ailes
V. Os temporal

Schéma 11 : Vue simplifée de l'os temporal

Os pair, pneumatisé, appartenant à la voute et à la base, en 3 parties :

➔ Rocher ou pyramide pétreuse


• Pyramide de la base du crâne, à base postéro-latérale et à pointe vers le dedans et l'avant.
• Processus mastoïde : base postéro-latérale du rocher
• Pointe : vers l'avant et le dedans, pointe triangulaire
• Cavités tympaniques : Dans l'épaisseur de la pyramide pétreuse se trouveront des cavités
anfractueuses, notamment la caisse du tympan, tout l'appareil acoustique.
• Partie la moins visible dans un os sec : la seule partie visible en vue latérale est le processus
mastoïde.

➔ Ecaille du temporal ou partie squameuse


• Partie qui appartient à la voute crânienne, en vue extérieure
• Non pneumatisée
• Sinuosités articulaires NON visibles contrairement aux autres
articulations
> Articulation temporo-pariétale squameuse, elle se fait dans
un plan beaucoup plus tangentiel.
• S'articule en arrière avec l'occipital.
• Processus zygomatique de l'écaille : prolongement en avant,
viendra s'articuler avec l'os malaire, qui délimitera l'arcade
zygomatique, à l'intérieur de laquelle passera le tendon du
muscle temporal.

➔ Os tympanal
• Recouvre en avant les cavités tympaniques (couverture) et
délimite le conduit auditif externe ou méat acoustique
latéral : partie antérieure et inférieure de ce méat surtout.
• Processus styloïde : extrêmement fragile, se dirige vers le
bas et l'avant.

Schéma 12 : Vue latérale de l'os temporal

• Le rocher n'est pas très visible : on voit surtout l'écaille du temporal.


• Processus mastoïde : processus qu'on peut palper sous le lobe de l'oreille.
• Base du rocher : partie crénelée, en arrière du processus mastoïde, viendra s'articuler avec l'os
occipital en arrière et avec le pariétal pour sa partie supérieure.
• Méat acoustique latéral : à la base du processus zygomatique.
• Partie squameuse : Articulation avec l'os pariétal en haut, articulation li s s e dans u n plan
tangentiel.
Nb : L'os temporal s'articule avec le pariétal par l'intermédiaire d'une articulation crênelée pour le
rocher mais via une articulation squameuse pour l'écaille du temporal.
• Processus zygomatique : orienté vers l'avant et viendra s'articuler avec l'os malaire.
• Os tympanal viendra couvrir les cavités tympaniques et en avant viendra s'articuler avec le condyle
mandibulaire au niveau de la fosse mandibulaire ; fosse concave, participera à l'articulation
temporo-mandibulaire.
• Processus styloïde, appartenant à l'os tympanal, sur lequel s'insère des éléments musculaires.
• Foramen stylo-mastoïdien :
➢ Situé entre le processus mastoïde en arrière et le processus styloïde, en avant
➢ Emergence du nerf facial VII, grand nerf de la mimique qui donne l'innervation motrice de la
face : 3ème portion du nerf facial, sa portion verticale. Le mastoïde se trouve en arrière et en
dehors du foramen alors que le styloïde se trouve en avant et en dedans du foramen.
• Cellules aériques : Par transparence, au niveau de la pyramide pétreuse. Antre mastoïdienne :
1ère cellule mastoïdienne, communique avec les cellules tympaniques.
• Sinus latéral : Au niveau de la base du rocher, on trouve la projection du sinus latéral, grande
veine de drainage de l'encéphale, qui sortira du crâne en donnant la veine jugulaire interne au sein
du foramen jugulaire. Laisse son empreinte au niveau de la face endocranienne de l'os temporal.
Schéma 13 : Vue endocranienne de l'os temporal

Le rocher ou pyramide pétreuse : forme pyramidale, composé de 3 arrêtes (de latéral à médial) :
➔ Arrête latérale : dans un plan inférieur, incliné en bas vers le dehors, en contact avec la partie
squameuse du temporal (écaille du temporal)
➔ Arrête médiale et crâniale : la partie la plus haute de la pyramide. Présence d'un petit sillon pour
une veine pétreuse (sinus pétreux supérieur)
➔ Arrête postérieure : irrégulière car viendra donner 2 anfractuosités en arrière qui s'articuleront avec
2 anfractuosités postérieures (appartenant à l'os occipital) pour former le foramen jugulaire où
passera :
• Veine jugulaire interne
• Nerfs mixtes (moteurs et sensitifs) : IX glossopharyngien, X vague, XI accessoire

• En avant, on trouve la pointe du rocher qui s'articulera avec le corps du sphénoïde.


• Fossette trigéminale : petite dépression au niveau de la pointe du rocher, dans laqeulle viendra
reposer le ganglion trijéminal de GASSER
• Partie endocranienne de la base du rocher (partie postérieure de l'os temporal) : creusée pour
laisser passer le sinus latéral. Il viendra donner la veine jugulaire interne passant au sein du
foramen jugulaire.

• Sinus pétreux :
➢ Chemineront au niveau de l'arrête médiale (la plus crâniale donc la plus haute) et l'arrête
postérieure (la plus interne, inférieure)
➢ Permettent le drainage veineux de l'encéphale. Le sinus caverneux notamment se drainera
au sein de ces sinus pétreux.
➢ Ces sinus viendront se drainer à la base du rocher au sein du sinus latéral.

• Foramen mastoïdien :
➢ Au niveau de la partie postérieure et endocranienne de la base du rocher
➢ Permet le passage des veines émissaires mastoïdiennes : veines qui font communiquer le
système veineux intracrânien et extra-cranien :
➢ On retrouve aussi un foramen émissaire au niveau del 'os pariétal.

• Méat acoustique interne : foramen sur le versant postérieur de la pyramide pétreuse, près de la
pointe de la pyramide, où passera le paquet acoustico-facial : nerf VII, VIIb, VIII (cochléo-
vestibulaire)

• Ecaille du temporal : Face externe lisse


mais face intra-osseuse marquée par les
empreintes des giri du cerveau lors de la
croissance et l'empreinte de l'artère
méningée moyenne :
➢ Elle viendra marquer TOUS les os de
la voute SAUF l'os occipital.
➢ Lors d'un traumatisme, l'artère
méningée moyenne pourra entraîner
u n hématome extra-dural (rupture
en dehors de la dure-mère)
➢ Elle pénètrera dans le crâne par le
foramen épineux.
Schéma 14 : Coupe dans l'axe de la pyramide pétreuse, orientée de dehors à dedans et d'arrière en avant

• Cavités tympaniques : situées dans l'épaisseur de la pyramide pétreuse.


• Canal du muscle du marteau : canalicule osseux qui contient le muscle du marteau qui s'insère
sur la chaine ossiculaire. Ce muscle comme le muscle de l'étrier sont des muscles du réfexe
d'atténuation du son.
• En dedans de la mastoïde et légèrement en avant, on trouve le processus styloïde, orienté vers
l'avant puis les cavités tympaniques, recouvertes en avant par l'os tympanal.
• Pneumatisation de l'os temporal, au sein de la pyramide pétreuse :
➢ Antre de la mastoïde : 1° cellule mastoïdienne, la plus grosse et la plus latérale.
➢ Cavités tympaniques : Communique avec l'antre mastoïdienne. Elles se situent en dedans de
l'antre.
➢ Il existe d'autres cellules mastoïdiennes, latéralement. Mais en haut il s'agit plutôt d'os plein.
• Trompe auditive d'Eustache : comminucation avec les cavités tympaniques via ce canal ostéo-
cartilagineux. Composé de 2 portions :
➢ Portion osseuse : constituée par l'os temporal
➢ Portion cartilagineuse : viendra communiquer avec le rhinopharynx.

➔ Artère carotide interne : trajet complexe, qui se dirige globalement vers le dedans
➢ Portion pétreuse : Pénètre dans le crâne verticalement, au sein du canal carotidien (appartient
à l'os temporal). 1° coude à 90° et trajet horizontal au sein de la pyramide pétreuse.
➢ Ressort au sein du crâne au niveau du foramen déchiré (réunion de l'os occipital, temporal et
sphénoïde), à la pointe du rocher, où elle va réaliser un nouveau coude à 90°.
➢ Portion caverneuse : Trajet en forme de siphon au sein du sinus caverneux, horizontal,
latéralement au corps du sphénoïde. Donnera à sa sortie du sinus caverneux, l'artère
ophtalmique.

A l'intérieur de ces cavités, de nombreux reliefs/empreinte sont visibles :


• Appareil cochléo-vestibulaire : appareil de perception du son: relief appelé le promontoire, relief
de la cochlée. On y verra des petites fenêtres :
➢ Fenêtre ovale : point d’entrée du son
➢ Platine de l'étrier : vient taper sur la cochlée au niveau de la fenêtre ovale, puis la cochlée à
une forme en escalier à double-hélice
➢ Fenêtre ronde : point de sortie du son, après que les vibrations aient fait le tour de la cochlée,
pas dans le même plan que la fenêtre ovale.
• Relief du canal semi-circulaire latérale : pourra laisser son relief en haut du nerf VII.

• Nerf facial : Relief laissé par la 2ème portion du VII, horizontale qui fait relief dans la cavité (ne
passe pas à l'intérieur mais y laisse un relief). La 3 ème portion sera verticale et correspond à sa sortie
par le foramen stylo-mastoïdien.
• Nerf de la chorde du tympan, branche du nerf VII : arrive au niveau de la cochlée, contient des
informations viscéro-motrices et sensitives destinée à la cavité orale. Il rejoint une branche du V.
• Nerf de Jacobson, branche du IX : ira dans l'appareil cochléo-vestibulaire, donne une branche sur
le promontoire tympanique et est dédiée au tympan.

Sur le schéma 10, le foramen déchiré ne se situe pas aussi haut mais est situé avant l'entrée dans le sinus
caverneux !!
VI. Os pariétal

Schéma 15 : Vue latérale de l'os pariétal

• Appartient seulement à la calvaria MAIS s'articule avec TOUS les autres os de la voute
• Os quadrangulaire, non pneumatisé
• Toutes ces sutures ont un aspect crénelé SAUF l'articulation temporo-pariétale, squameuse.

Sutures :
➢ Partie supérieure : suture sagittale, avec le pariétal opposé
➢ Parte inférieure : suture squameuse avec l'écaille du temporal
➢ Partie antérieure : suture coronale avec le frontal
➢ Partie antéro-inférieure : sphénoïde, partie qui appartient à la voute
➢ Partie postéro-inférieure : base de la pyramide pétreuse
➢ Partie postérieure : suture lambdoïde avec l'occipital

• Foramen émissaire pariétal : en arrière de l'os pariétal, au niveau postéro-supérieur, petit


foramen qui fera le lien entre les systèmes veineux intra-crânien et extra-crânien, où vont passer
les veines émissaires pariétales.

Empreintes sur la face endocranienne :


• Lignes temporales : supérieure et inférieure, reliefs linéaires sur lesquels viendra s'insérer le
muscle temporal, muscle menducateur dont le tendon passe à l'intérieur de l'arcade zygomatique
et s'insère sur le processus coronoïde de la mandibule. Puissant muscle manducateur, innervé par
V.3, sortant du crâne par le foramen ovale.
• Sinus sagittal supérieur : dans un dédoublement de la dure-mère, sur la face endocranienne,
laisse une empreinte à l’intersection des deux os pariétaux. Ce sinus nait au niveau de l'apophyse
crista galli, monte le long de la face endocranienne de l'os pariétal.
• Granulations de Paccionni : résorption du LCS, produit au niveau des plexus choroïdes, le long du
sinus supérieur, sur la ligne médiane, tout en haut.
• Artère méningée moyenne : provenant du foramen épineux
• Circonvolutions des giri : petites anfractuosité par la pression du cerveau lors de la croissance

VII. Os occipital

Schéma 16 : Vue postérieure de l'os occipital

➔ Partie verticale : appartient à la voute crânienne, crênelée car s'articulera en avant avec le
temporal et le pariétal (= suture lambdoïde)
➔ Partie horizontale : appartient à la base du crâne, irrégulière avec la présence de 2 anfractuosités
qui répondront aux 2 anfractuosités/demi-cercles situées au niveau de l'arrête postérieure de la
pyramide pétreuse de l'os temporal formant le foramen jugulaire (passage de la veine jugulaire
interne et des nerfs mixtes)

• Foramen magnum :
➢ Plus grand foramen de la base du crâne (appartient à la partie horizontale basilaire)
➢ Passage de la moelle allongée qui deviendra moelle spinale.
➢ De part et d'autre de ce foramen : les condyles occipitaux, convexes vers le bas, qui viendront
s'articuler avec l'atlas.
➢ Passage des méninges, du 1er ligament dentelé (rattache la moelle latéralement à la colonne),
des 2 artères vertébrales, provenant de l'artère sub-claviaire, qui monteront au sein des
canaux transversaires dans les processus transverse, formeront le tronc basilaire au niveau du
pont ou protubérance de Varol après s'être rejoint dans le crâne et forme le polygone de
Willis
• Foramen de l'hypoglosse : Proche de ces condyles, en avant : passage du nerf XII.
• Ecaille de l'occipital : Partie verticale qui appartient à la calvaria :
➢ Lignes occipitales supérieure et inférieure : zone d'insertion musculaire
➢ Protubérance occipitale externe ou inion entre les lignes occipitales.
• Articulations avec les autres os : articulations crênelées
➢ Os pariétal : suture lambdoïde
➢ Os temporal
➢ Os sphénoïde : Languette osseuse au niveau de la partie basilaire de l'occipital, s'articulant
avec le clivus. Articulation synchondrose, qui devient synostose à partir de 30 ans.
• Tubercule pharyngien : relief sur la partie basilaire de l'occipital, partie exocranienne, point d'appui
des muscles pharyngiens
VIII.Base du crâne

Schéma 17 : Coupe de profl

De profl, elle n'est pas parfaitement horizontale : orientée vers le haut et l'avant avec
frontal → ethmoïde → sphénoïde → occipital (partie basilaire) → foramen magnum → occipital (vertical)

Schéma 17bis : Vue supérieure de la base crânienne

• Epaisseur des os
Le périoste est renforcé/épaissi à certains endroits :
– Région ptéryonale, en regard de la partie temporale du sphénoïde
– Base du rocher
– Protubérance occipitale
Sinus frontaux : dans l'épaisseur de l'os frontal sur la ligne médiane.

La base du crâne est séparé en 3 étages :


– étage moyen : corps du sphénoïde
– étage postérieur : centré par le foramen magnum, où on trouvera le cervelet
– étage antérieur : lobes frontaux

ETHMOÏDE
• Crista galli : processus appartenant à l'éthmoïde, où viendra se fxer la dure-mère et le départ du
sinus sagittal supérieur dans un dédoublement de la dure-mère
• Ethmoïde et sa lame criblée : de part et d'autre, où viendront reposer les bandelettes olfactives
du nerf I et pénétreront dans les fosses nasales.

SPHENOÏDE
• Jugum sphénoïdal : partie plane du sphénoïde, en avant, sur la ligne médiane
• Petite aile du sphénoïde : s'articuleront avec la partie horizontale de l'os frontal, le toit de l'orbite,
sur lequel viendra reposer les lobes frontaux.
• En fuite en dessous, la fssure orbitaire supérieure : sur une vue supérieure, on ne la voit pas.
Fissure entre la petite aile et la grande aile du sphénoïde.
Passage du III, IV, VI, V.1 et de la veine ophtalmique supérieure. Elle ira se jeter dans le sinus
caverneux, et de ce sinus partira le sinus pétreux supérieur et le sinus pétreux inférieur.
• Selle turcique : délimité en avant par les processus clinoïdes antérieures sur lesquelles viendra
s'insérer la tente du cervelet. Les processus clinoïdes postérieures en arrière de la selle.
• Foramen optique
• Clivus : formant une synostose avec la partie basilaire de l'occipital.
• 3 foramens dans la partie sous-temporale de la grande aile, de dedans en dehors, d'avant en arrière
➢ Foramen rond : passage du V.2, maxillaire
➢ Foramen ovale : passage du V.3 mandibulaire
➢ Foramen épineux : passage de l'artère méningée moyenne, branche du système externe

• Sous la partie horizontale de l'os frontal, on trouve les orbites et sur cette partie reposeront les lobes
frontaux.

TEMPORAL
• Pyramide pétreuse et ses 3 crêtes:
➢ Latérale : c'est à ce niveau que l'artère carotide interne émergera au niveau du foramen
déchiré pour se diriger dans le sinus caverneux
➢ Médiale = crâniale : rail dans lequel cheminera le sinus pétreux supérieur
➢ Postérieure = inférieure : passage du sinus pétreux inférieur
• Foramen jugulaire : constitué par les deux demi-cercles formées par l'articulation temporo-
occipitale : l'os occipital s'articule avec le rocher du temporal en arrière.
• Sinus transverse : empreinte laissée sur la face endocranienne des os, sinus veineux :
• Sinus latéral : 1° partie, empreinte laissée sur l'os occipital
• Devient sinus sigmoïde et laisse une empreinte assez large sur le temporal.
• Ce sinus se jettera dans le foramen jugulaire et deviendra la veine jugulaire interne,
retrouvée au niveau du cou.
• Présence d'un ligament à l'intérieur du foramen jugulaire qui sépare :
– Portion postéro-latérale : veine jugulaire
– Portion antéro-médiale : nerfs mixtes IX, X, XI (formation d'un tronc commun avec la racine
issue de la moelle épinière qui passe par le foramen magnum)
• Sur le versant postérieur de la pyramide : on retrouve le méat acoustique interne, où passera le
paquet acoustique : nerf VII, VIIb et VIII
• Sur le versant antérieur et médial : Fossette trigéminale : petite dépression en avant de la
pyramide pétreuse, orientée vers l'avant et le dedans où reposera le ganglion de Gasser ou
ganglion trigéminal.
• Sinus pétreux supérieur chemine au sommet de la pyramide pétreuse (arrête médiale) et se jette
dans le sinus latéral.
• Synchondrose : entre la partie basilaire de l'os occipital et le sphénoïde (clivus)
• Canal hypoglosse : passage du XII dans la partie basilaire, en avant du foramen magnum.

OCCIPITAL
• En arrière, au niveau de l'occipital : la fosse postérieure, où reposera le cervelet.
• Foramen magnum, le plus gros foramen de la base du crâne

3 étages :
– Etage antérieur : En avant de la petite aile du sphénoïde, où repose le lobe frontal avec les
bandelettes olfactives.
– Etage moyen : Entre la partie supérieure du rocher et la grande aile du sphénoïde : en creux où
repose le lobe temporal, au niveau du corps du sphénoïde.
– Etage postérieure : Partie verticale puis partie en creux de la pyramide pétreuse, oblique vers le
bas et l'arrière, où repose le cervelet

Fin Tête et cou 2

Précisions
Nerf VII

Nerf VII divisé en 3 portions :


– 1ère portion : de l'origine du TC jusqu'au méat acoustique interne
– 2ème portion : horizontale, dans la cavité tympanique
– 3ème portion : verticale, dans le foramen stylo-mastoïdien

Foramen du VII : foramen stylo-mastoïdien, processus styloïde en avant et en dedans et le processus


mastoïde : en arrière et en dehors

Artère carotide interne

Trajet complexe, qui se dirige globalement vers le dedans :


➔ Portion pétreuse
➢ Pénètre dans le crâne verticalement, au sein du canal carotidien (appartient à l'os temporal).
➢ 1° coude à 90° et trajet horizontal au sein de la pyramide pétreuse (au sein de l'os temporal,
chemine vers l'avant et le dedans, trajet intra-osseux)
➔ Foramen déchiré
➢ Foramen situé à la réunion entre la partie postérieure du sphénoïde, la pointe du rocher de l'os
temporal et la partie basilaire de l'occipital. Foramen déchiré car aspect très irrégulier.
➢ Artère carotide sort au sein du crâne au niveau de ce foramen déchiré à la pointe du rocher et
réalise un coude à ce niveau là
➔ Portion caverneuse :
➢ Trajet en forme de siphon au sein du sinus caverneux, horizontale, latéralement au corps du
sphénoïde.
➢ Donnera à sa sortie du sinus caverneux, l'artère ophtalmique.

En conclusion :
• Canal carotidien : entrée de l'ACI = Partie pétreuse horizontale
• Sortie au niveau de la pointe du rocher, en regard du foramen déchirée
• Sinus caverneux : portion caverneuse.

Attention : sur le schéma 10, le foramen déchiré n'est pas situé aussi haut ! Il est situé avant le sinus
caveneux. Il permet de faire le lien entre la partie pétreuse et caverneuse de l'ACI !