Vous êtes sur la page 1sur 13

Le texte argumentatif

Les composantes d’un texte argumentatif

La problématique
 L’énonciateur du discours argumentatif traite un sujet que lui inspire la vie
quotidienne. Mais il ne l’aborde que dans la mesure où il soulève un problème. Après
avoir indiqué le thème de son texte, il formule généralement la problématique, constituée
d’une question principale et d’hypothèses de recherche.
 La problématique est explicite quand elle est clairement énoncée. Elle figure
ordinairement au début du discours argumentatif.
 Elle est implicite quand elle n’est pas énoncée ; dans ce cas, le lecteur peut l’induire à
partir de la thèse défendue.

La thèse
 La thèse est la réponse que donne l’énonciateur à sa problématique. C’est l’idée
défendue par l’auteur.
On l’appelle thèse initiale / première / soutenue / défendue.
 La thèse initiale s’oppose à une thèse adverse / antithèse.
 Ces deux thèses peuvent être explicites ou implicites ; c’est-à-dire on les recherche
soit par leur mention explicite (le plus souvent énoncé en début), soit par le but général
poursuivi par l’ensemble de l’argumentation.

Les arguments
 Pour démontrer sa thèse, l’auteur fait appel à des arguments. Les arguments sont
considérés comme les preuves avancées par l’énonciateur pour justifier/valider sa thèse
et en convaincre le lecteur.
 Comme la thèse, les arguments s’opposent à des arguments adverses explicites ou non.

Les exemples
 L’exemple permet d’illustrer un argument d’une thèse.
 À l’inverse de l’argument qui a une portée générale (et abstraite), l’exemple expose
toujours un cas particulier. L’exemple vient illustrer la pertinence de l’argument à travers
un cas concret, dans une application vérifiable.
 Lorsqu’un exemple contredit une idée générale (c’est-à-dire soutient une thèse
adverse), on l’appelle un contre-exemple.

La place des exemples


 Lorsqu’un exemple suit une idée dans un texte argumentatif, il l’éclaire, la précise et
est un exemple illustratif. Il est introduit par des formules telles que : par exemple, ainsi,
tel que, comme en témoignage...
 Si l’exemple précède l’idée, il présente un cas concret et permet de tirer un
enseignement général, un argument ou une conclusion. On l’appelle
exemple argumentatif.

1
Les modes de raisonnement
Pour défendre une thèse, un auteur peut faire appel à différents modes de raisonnement.

● Le raisonnement déductif a pour point de départ une idée générale, un principe, une
loi, dont on tire/déduit une conséquence ou proposition particulière.

● Le raisonnement inductif part d’un fait observé, d’un fait particulier, pour aboutir à
une conclusion de portée générale.

● Le raisonnement par analogie est une stratégie selon laquelle la thèse est comparée
par une certaine situation, dans le but de défendre cette thèse.

● Le raisonnement concessif consiste à admettre un fait ou un argument qui s’oppose à


la thèse défendue, mais à tenir finalement sa position initiale.

● Le raisonnement critique consiste à rejeter la thèse opposée/adverse.

● Le raisonnement par l’absurde consiste à imaginer les conséquences inadmissibles


de la thèse adverse pour la rejeter.

● Le syllogisme est constitué de trois propositions : deux prémisses (une majeure et une
mineure) et une conclusion, tel que la conclusion est déduite du rapprochement de la
prémisse majeure et mineure
Ex : Tout homme est mortel (prémisse majeure). Or Socrate est un homme (prémisse
mineure). Donc Socrate est mortel (conclusion)

Les types d’arguments et d’exemples

 Les types d’arguments


Une thèse peut être soutenue par des arguments de nature diverse.

● Un argument d'autorité qui consiste à invoquer une autorité (ou une personne fiable
dans un domaine précis) et à accorder de la valeur à ces propos pour valider une thèse.
Ex : La sédentarisation grandissante de l'humanité dans les villes est, comme l'a montré Michel
Tournier, un signe de la guerre ancestrale qu'elle a toujours menée contre les nomades.

● Un argument par sentence qui consiste à formuler de façon concise et frappante une
vérité générale.

● Un argument qui s’appuie sur les valeurs se fonde sur les repères moraux d’une
société pour réfuter une idée.

2
Ex : Fumer en public ne nuit pas uniquement à la santé du consommateur mais met aussi en danger
toute personne qui l’entoure, affectant ainsi le bien-être de tous.

● Un argument par syllogisme (cf. raisonnement par syllogisme)


Ex : Les pauvres ne possèdent rien, et peuvent néanmoins être heureux. C'est bien la preuve que
l'argent ne suffit pas au bonheur.

● Un argument par déduction (cf. raisonnement par déduction)

● Un argument par induction (cf. raisonnement par induction)


Ex : « D’où vient que cet homme, qui a perdu depuis peu de mois son fils unique, […] n’y pense plus
maintenant ? Ne vous en étonnez point : il est tout occupé à voir par où passera ce sanglier que les
chiens poursuivent avec tant d’ardeur depuis six heures […] L’homme, quelque plein de tristesse qu’il
soit, si on peut gagner sur lui de le faire entrer en quelque divertissement, le voilà heureux pendant ce
temps-là »
Blaise Pascal, Pensées, 1670.
ou ● Un exemple argumentatif (cf. la place des exemples).
Ex : Il suffit de regarder les cages bétonnées que sont devenus les grands ensembles pour douter qu'ici
s'installe vraiment une communication chaleureuse.

● Un argument par analogie (cf. raisonnement par analogie)


Ex : « Ceux qui ont voulu nous représenter l’amour et ses caprices l’ont comparé en tant de sortes à la
mer qu’il est malaisé de rien ajouter à ce qu’ils en ont dit. Ils nous ont fait voir que l’un et l’autre ont
une inconstance et infidélité égales […] que les tempêtes et les écueils sont toujours à craindre, et que
souvent même on fait naufrage dans le port »
La Rochefoucauld, « De l’amour et de la mer », 1664-1678.

 Les types d’exemples


● Un exemple personnel qui offre un témoignage direct mais ne permet de tirer aucune
loi générale.

● Un exemple littéraire qui fait référence à un livre, un film, une pièce de théâtre, un
tableau… et donne un support concret à un argument.

● Un exemple historique qui permet un rapprochement avec le passé et qui a l’avantage


d’être un fait avéré et déjà analysé.

● L’anecdote qui introduit dans l’argumentation une impression de vie et parfois une
note d’humour.

● Les statistiques constituées de chiffres, de données économiques (à condition qu’ils


soient vérifiés) et qui donnent un fondement scientifique au discours argumentatif.

● La fable, le mythe : rendent plus concrète une idée grâce à un récit.

● L’image, la comparaison : éclairent une idée difficile à comprendre en la représentant


visuellement.

3
Les types de plans :

1. Le plan dialectique
 Est formé des trois parties suivantes : thèse – antithèse – synthèse.
 On y recourt lorsqu’il nous est demandé d’examiner un jugement, d’en montrer les
limites, voire de le réfuter.
 Ce plan est appelé par des sujets qui commencent par les questions « Pensez-vous
que… », « Dans quelle mesure pouvons-nous dire que… », « Partagez-vous ce point de
vue », « Peut-on dire que… » etc.

2. Le plan thématique
 Dans le plan thématique, il ne s’agit pas de discuter une thèse mais plutôt de l’étayer,
ou, au contraire, de la réfuter, c’est-à-dire de fournir un certain nombre d’arguments
organisés capables de valider ou d’invalider un jugement.
 Ce plan est appelé par des sujets qui demandent à réfléchir à une définition (« Qu’est
ce qu’un roman ? ») ou qui invitent à vérifier une affirmation (« En quoi a-t-on raison
d’affirmer que… », « Montrez, commentez ou justifier ceci… »)

3. Le plan analytique
 Voisin du précédent, le plan analytique se propose d’examiner une notion en
envisageant les causes, les manifestations qui en découlent avant de proposer
d’éventuelles solutions.
 Est formé des trois parties suivantes : problème – causes - solutions

4. Le plan comparatif
 Amène à établir un parallélisme constant entre deux notions avant d’élaborer une
synthèse personnelle qui essaiera d’établir leurs points majeurs de convergence ou de
divergence et de proposer un dépassement entre deux idées. Il peut faire penser au plan
dialectique mais s’en distingue car celui-ci examine une notion, alors que le plan
comparatif en étudie plusieurs.

Dialectique Thématique Analytique Comparatif


Introduction Introduction Introduction Introduction
Thèse Argument 1 Problème Notion A
Antithèse Argument 2 Causes Notion B
Synthèse Argument 3 Solutions Comparaison A et B

Conclusion Conclusion Conclusion Conclusion

4
Les marques de subjectivité

Rares sont les énoncés qui restent objectifs, neutres. Nombreux sont ceux qui
reposent ,d’une façon ou d’une autre, sur des modalisateurs, procédés par
lesquels le locuteur révèle son point de vue.
Quand un énoncé contient les traces, les indices de la subjectivité de son locuteur,
c’est ce qu’on appelle « la modalisation du discours ».

La modalisation est l’attitude qu’adopte le locuteur par rapport au contenu de


son énoncé. Il peut l’évaluer, le présenter comme incertain, vrai ou faux et y
adhérer un peu, beaucoup, ne pas s’impliquer ou même le rejeter.

L’énonciateur marque sa présence dans son texte à travers :

- L’emploi de la première personne : je, notre, le mien…


- L’emploi des modalisateurs qui marquent la certitude ou l’incertitude : sûr,
certain, vraisemblable, probable, possible, à coup sûr, sans aucun doute, à ce
qu'on dit, assurément, forcément, réellement, certainement, peut-être,
probablement...
- L’emploi des verbes d’opinion : je pense, je crois, je considère, je suis d'avis,
j'approuve…
- L’emploi des verbes de sentiment ou affectifs : j’aime, on déteste, …
- L’emploi des interrogations rhétoriques : Tu penses vraiment que je n'y ai pas
pensé ?
- L’emploi des tournures impersonnelles : il est vrai, il est évident, indéniable,
il va sans dire, il arrive que, il semble que, il parait que, il est heureux que, il est
navrant que...
- L’emploi des figures de style : Il faut s’occuper de tout, laver le linge, le
repasser, faire les courses, cuisiner, arranger la maison. On dit de cet homme
qu'il est un véritable requin en affaires.
- L’emploi des exclamatives : La peine de mort est un carnage !
- L’emploi des évaluatifs = d’un lexique valorisant/ appréciatif/ mélioratif ou
dévalorisant / dépréciatif/ péjoratif : bon / méchant ; imbécile / génie,
magnifique / minable ; admirable...
- L’emploi de l’impératif, ou du subjonctif d'ordre ou de souhait : Puisse-t-il
venir ! Soyez vigilants !
- L’emploi des deontiques : Nous devons tous nous lever. La nation devrait se
révolter.
- La mise en relief à l’aide d’indices typographiques : soulignements, caractères
italiques (prise de distance par rapport à l’énoncé), lettres grasses,
CAPITALES ou Majuscules.

5
- La mise en relief ou la forme emphatique par détachement ou par
encadrement : Lui, je le déteste. C’est lui que je déteste.
- L’emploi du superlatif : C’est l’invention la plus abominable.
- Des subordonnées hypothétiques (potentiel, incertitude) : « Que dirait la
chambre, si quelqu’un se levait et disait ces paroles sérieuses ».

Remarque : tous ces procédés de modalisation peuvent se combiner : « Il


semblerait qu’il soit possible de cloner l’être humain. »

À retenir : selon les modalisateurs et le vocabulaire utilisé, l’émetteur d’un énoncé


prend plus ou moins de distance, reste plus ou moins neutre par rapport à ce
qu’il dit.

Exercices
1) Repérer une thèse et un argument

a) Relevez la phrase du texte qui présente la thèse d'Emmanuelle Laborit.


b) Quel est l'argument qui justifie cette thèse ?

Emmanuelle Laborit, première comédienne sourde couronnée par un Molière pour


sa performance dans Les Enfants du silence,.

Un enfant sourd, pour moi, ce n'est pas un enfant handicapé. C'est une personne
différente, avec une langue, une histoire. Effectivement, on a une déficience auditive.
Mais on peut tout comprendre avec les yeux. On a un autre sens qui est visuel et qui
peut complètement compenser ce manque auditif. L'enfant sourd, pour moi, c'est un
enfant absolument normal, il est comme un enfant entendant.

2) Relevez trois arguments en faveur de l'affichage mobile

Comment se faire connaître, développer sa notoriété ou annoncer un événement au


plus grand nombre ? Grâce à l'affichage mobile, bien sûr ! Une méthode originale de
communication, pour un résultat parfois surprenant. Alors, faites circuler l'information
! Parce qu'elle quitte le traditionnel réseau d'affichage sur panneaux et vitrines pour
devenir mobile, la communication suscite l'étonnement du public et jouer la carte de la
proximité que véhiculent les commerçants eux-mêmes. Ces derniers ont donc toutes
les raisons de se tourner aujourd'hui vers ces supports pour en tirer le meilleur parti.
Grâce à son adaptation aux besoins du commerce, à la configuration d'une ville, d'un
quartier, au message à transmettre, l'affichage mobile donne une impulsion nouvelle à
une campagne de publicité. C'est pourquoi, sans minorer l'importance des autres

6
médias (presse, radio, télévision), ce support comporte un « plus » notable : celui
d'aller à la rencontre du consommateur.

3) Retrouver la thèse et la conclusion.


a) Relevez les expressions dans le texte qui montrent qu'en voyageant, on
apprend.
b) À quelle conclusion arrive MC Solaar à propos des voyages ?

Les voyages forment la jeunesse ... Il faut voyager au maximum pendant cette période.
On touche le palpable, on voit ce qui est vrai, ce qui est faux. Ce que j'aime, c'est
parler avec les gens, savoir ce qui se passe dans leur pays. Ce sont ces petits détails
qui nourrissent ensuite mon écriture, mon quotidien, qui changent notre façon de voir
les choses.

MC Solaar, chanteur de rap, dans les Années Lycées,

4) Classer des arguments et donner des exemples


Des arguments confirment la thèse suivante : « la télévision a pris une place considérable
dans la vie des gens », d'autres s'y opposent.

Classez-les en fonction de ces deux points de vue et trouvez pour chacun d'eux un
exemple.

- La télévision anéantit l'esprit critique


- Elle est un outil précieux d'information
- Elle élargit la culture
- Elle rend les gens passifs
- Elle propose trop de violence
- Elle est un moyen de distraction
- Elle représente une ouverture sur le monde
- Elle conditionne les esprits
- C'est un outil commercial
- Elle casse le lien social
- Elle brise la solitude
- Elle vole trop de temps de notre vie

5) Retrouver la thèse, l'argument et l'exemple.

7
Pour ne pas s’enliser dans un quotidien trop gris, l’homme a besoin de changer
d’horizon. En effet, la vie citadine est parfois si lourde à porter qu’il devient
nécessaire de prendre l’air et de s’évader un peu. On en veut pour preuve la frénésie
avec laquelle les Parisiens se jettent sur les routes pour sacrifier au rite du départ en
week-end.

6) Dégager une thèse et des arguments


a- - Quel est le thème de l'argumentation ?
b- Quelle est la thèse du locuteur et les deux arguments qu'il utilise ?
c- Quel mot souligne le passage du 1er argument au second ? Par quoi pourrait-
il être remplacé ?

Et qu'aurais-je à faire, messieurs, de vous démontrer l'utilité de l'agriculture ? Qui


donc pourvoit à nos besoins ? Qui donc fournit à notre subsistance ? N’est-ce pas
l'agriculteur ? L'agriculteur, messieurs, qui ensemençant d'une main laborieuse les
sillons féconds des campagnes, fait naître le blé, lequel broyé et mis en poudre au
moyen d'ingénieux appareils, en sort sous le nom de farine, et, de là, transporté dans
les cités, est bientôt rendu chez le boulanger, qui en confectionne un aliment pour le
pauvre comme pour le riche. N'est-ce pas l'agriculteur encore qui engraisse, pour
nos vêtements, ses abondants troupeaux dans les pâturages ? Car comment
vêtirions-nous, car comment nous nourririons-nous sans l'agriculteur ?
Flaubert, Madame Bovary (1857)
7) Classer et employer des arguments.

Voici une thèse et les arguments. Quels sont les arguments qui permettraient de
soutenir la thèse ? Quels sont ceux qui permettraient de la réfuter ?

A- Thèse : Vivre à la campagne est agréable.

Arguments : 1. À la campagne, on s'ennuie. – 2. À la campagne, on peut profiter des


joies de la nature. – 3. À la campagne, il y a plus de chaleur humaine. – 4. À la
campagne, on apprécie d'être seul. – 5. Vivre à la campagne est économique. 6. À la
campagne, les activités culturelles sont limitées. – 7. À la campagne, les ragots vont
bon train. – 8. La vie à la campagne est une vie saine.

B- Thèse : Les histoires tristes sont intéressantes.

Arguments : 1. La tristesse empêche de juger froidement de la situation. – 2. Une


histoire est intéressante si elle suscite une émotion. – 3. L'évocation du malheur des
autres nous apprend la vie. – 4. L'évocation du malheur des autres permet de
regarder sa propre vie d'un autre œil. – 5. S'attendrir sur des histoires tristes
empêche de réagir avec courage et fermeté. 6. La vie est suffisamment triste sans
qu'on y ajoute des fictions.

8
8) Distinguer arguments et exemples.

Dans les phrases suivantes, quelles sont celles qui constituent un argument et celles
qui peuvent servir d’exemples ? Reliez chaque exemple à l'argument qu'il pourrait
développer.

1. Zorro est un des héros de fiction les plus aimés des français.
2. Le sport permet un dépassement de soi.
3. La connaissance du passé est importante pour comprendre le présent.
4. Harpagon fait le malheur de ses enfants.
5. Rêver nous permet de supporter la médiocrité de la vie quotidienne.
6. La Révolution française est à l'origine de la Déclaration des droits de
l'homme et du citoyen.
7. Chaque année, des records sont battus.
8. L'argent fait naître des sentiments malveillants vis-à-vis des autres hommes.

9) Trouver des arguments.

A- Voici une thèse, et les arguments permettant de la défendre. Quel est


l'argument qui ne convient pas pour défendre la thèse ? Pourquoi ?

Thèse : La vitesse est utile.


Arguments : 1. La vitesse permet de sauver des vies quand il y a un accident. – 2. La
vitesse permet de communiquer d'un bout à l'autre du monde. – 3. Rouler vite est
agréable. – 4. La vitesse permet d'accroître les productions. – 5. Se dépêcher permet
de faire plus de choses.

10) Reliez aux thèses A, B, C, les arguments correspondants.

Thèses Arguments
A – Il faut toujours chercher   1. Chacun apporte ses qualités et
à accroître ses son originalité.
connaissances.  2. C'est bon pour la santé.

B – Il est préférable de   3. L'ignorance est souvent un


travailler en équipe. handicap.
 4. On prend du plaisir à découvrir
des choses nouvelles.
C – Faire régulièrement du   5. Les difficultés sont vite résolues
sport est important. quand on est plusieurs.
 6. On apprend l'importance de
l'effort.

9
11) Dans les phrases suivantes, dites comment s'exprime la prise de
position du locuteur en relevant les marques de subjectivités présentes dans
son discours.

1. Moi, je suis persuadé que la voiture électrique est la solution de l'avenir.


2. À mon avis, il vaut mieux voyager pour découvrir le monde.
3. Je préfère prendre des risques plutôt que de manquer une occasion intéressante.
4. Le meilleur moyen d'apprendre : s'amuser !
5. Ce chien est l'animal le plus affectueux que je connaisse.
6. Il faut être fou pour ne pas voir que cette monstrueuse installation dégrade le
paysage.
7. Personnellement, je ne me sens pas concerné par ce problème.
8. L'important est que l'on sache à quel point il a été difficile d'arriver à ce résultat.

12) Arguments et exemples

Soit la thèse suivante : Constatant la solitude et la fermeture à l’autre propres aux grandes
villes modernes, Michel Tournier écrit : « Nous vivons enfermés dans une cage de verre ».

Voici une liste de propositions dont certaines sont des arguments, d'autres des exemples.
Les unes sont favorables à la thèse de Michel Tournier, les autres défavorables
A- La cellule sociale traditionnelle a été modifiée par l'urbanisation.
B- Les campagnes du Téléthon ou de la lutte contre le cancer attestent la solidarité
de l'opinion.
C- La vie culturelle contemporaine est marquée par un certain regain de la fête
collective.
D- Certaines techniques modernes ont favorisé la solitude.
E- Certains immeubles, certains quartiers se donnent des structures de gestion
collective.
F- La peur de l'agression dans les cités peu sûres emmure les gens chez eux.
G- Les loisirs bénéficient de plus en plus d'une politique collective.
H- Chaque été, les festivals drainent des foules importantes qu'attirent autant
l'intérêt culturel que la communion collective.
I- Les villages se meurent, les quartiers ont du mal à rester vivants en raison de la
vogue de la maison individuelle.
J- On assiste de plus en plus à un grand élan caritatif.
K- La hantise de certains fléaux épidémiques compromet la communication.
L- Une personne agressée dans la rue est très rarement secourue par les passants.
M- Les mœurs françaises sont marquées par le goût de l'association.
N- Dans la panoplie des phobies, celle du Sida progresse de manière inquiétante
aux dires des psychologues.
O- Internet, le courrier électronique, le « chat » entraînent une communication
virtuelle

10
P- Les clubs de vacances obtiennent de plus en plus de succès.

Redonnez aux arguments les exemples qui les valideraient et rangez les couples ainsi
obtenus dans le tableau suivant :
Arguments et exemples qui valident la Arguments et exemples qui réfutent la
thèse de Tournier thèse de Tournier

13) Les types d’arguments

Vous trouverez ci-dessous une liste d'arguments. Distinguez les types


d'arguments.
1. La limite à la liberté de l'individu est l'atteinte à la liberté d'autrui. Nul ne doit
parler à son voisin pendant un spectacle.
2. On observe toujours que les hommes recherchent les concentrations urbaines,
quitte à souffrir de leur pléthore. C'est bien la preuve que l'humanité s'épanouit
dans la communauté.
3. L'humanité est sans doute en progrès, mais le grave dérèglement du climat montre
assez qu'un pas en avant ici peut se payer d'un recul ailleurs.
4. La nuit a certainement une influence très grande sur les peines morales,
puisqu'elle en a sur les peines physiques.
5. Le respect d'autrui est un devoir universel auquel ont souscrit tous les peuples.
6. L'ère du multimédia est en train de réaliser, comme le prédisait McLuhan, un
véritable village planétaire.
7. La bête la plus féroce connaît la pitié. Je ne la connais pas et ne suis donc pas une
bête. (Shakespeare)
8. Le plaisir même du comique étant fondé sur un vice du cœur humain, c'est une
suite de ce principe que plus la comédie est agréable et parfaite, plus son effet est
funeste aux mœurs.
9. On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui chez les
Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, était d'une si grande conséquence,
qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.
(Montesquieu)

14) Les types de plans


Quel type de plan utiliseriez-vous pour répondre aux sujets suivants ?
 Qu'est-ce qu'une œuvre engagée ?
 Un personnage médiocre peut-il être un héros de roman ?

11
 Que veut-on dire lorsqu'on parle du style d'un écrivain ?  Que pensez-vous de cette
opinion d'Antonin Artaud : « Les chefs-d'œuvre du passé sont bons pour le passé; ils ne
sont pas bons pour nous ? »
 Qu'est-ce qu'un héros ?
 A-t-on besoin de connaître l'auteur pour comprendre et aimer son œuvre ?
 Les romans sont-ils faits pour représenter la vie ou pour l'inventer ?

15) Dans les énoncés suivants soulignez d’un trait la thèse et de deux traits
l’argument.
-
« C’est par amour de la santé sociale que je vote le maintien de la peine de
mort ».
- « Les jeunes n’aiment pas la lecture car ils considèrent qu’elle nécessite un
effort plus grand que les autres loisirs, en particulier audio-visuels ».
- « Je suis pour l’actuel enseignement précoce des langues. De nombreuses
études faites par des spécialistes prouvent que les enfants apprennent les
langues plus facilement que les adolescents et les adultes ».
- « Je dis que le respect de la vie d’autrui n’est pas un devoir social, vu qu’il
existe indépendamment de l’existence ou de la nature d’une société
quelconque. Quand un homme tomberait de la lune, vous n’auriez pas le droit
de le torturer ou de le tuer. »

16) Parmi les trois propositions suivantes, quelle est celle qui résume la
dernière phrase de l’exercice précédent ?
1. Le respect de la vie d’autrui dépend de la nature de la société dans la quel
on vit.
2. Le respect de la vie d’autrui est dicté par le respect du droit à la vie de
l’individu.
3. Le respect de la vie d’autrui n’existe que dans les sociétés
indépendantes.

17) Trouvez dans la colonne B l’argument qui justifie la thèse (colonne A).

A B

Il faut s’intéresser au passé -Le poids des traditions freine le progrès


-Nous avons besoin de l’histoire pour
comprendre le monde présent.
-Les conquérants utilisent l’histoire comme
prétexte à leurs invasions.

12
La lecture est le meilleur -Les livres sont en général trop longs.
moyen de -La lecture permet de ne pas s’ennuyer.
s’instruire. -Les livres sont riches de toute la
connaissance humaine.

18) Reliez chaque argument à son exemple et introduisez un connecteur


logique pour former des phrases complètes .

Arguments Illustrations

-La lecture est un moyen -Pensons aux romans policiers,aux B.D.


d’information
rapide

-La lecture est un moyen de -Nombre de lecteurs de romans trouvent


distraction. une
échappatoire à leur vie morose en
s’identifiant aux héros.

-la lecture permet de comprendre le -Affiches, enseignes, dépliants facilitent


monde la vie de l’homme moderne.
qui nous entoure.

-La lecture assure l’évasion, permet de -Livres de vulgarisation scientifique et


vivre par le rêve une existence autre. presse écrite nous aide à développer nos
connaissances .

13