Vous êtes sur la page 1sur 25

LES INFRASTRUCTURES

FERROVIAIRES

3-Exemples de travaux
ferroviaires

EHTP/GC/IT/2018-2019 Décembre 2018


1
Travaux ferroviaires particuliers :

1. Modernisation de la voie

2.Remplacement d’un rail en tramway

3. Travaux de réalisation des ouvrages sous voie en


exploitation :

 Ponts provisoires
 Autoripage et autofonçage des ouvrages
 Méthodes sans tranchée
Modernisation de la voie ferrée :
Travaux particuliers
III. Travaux de modernisation de la voie ferrée
Travaux particuliers

III. Travaux de modernisation de la voie ferrée


Travaux particuliers

III. Travaux de modernisation de la voie ferrée

( Vidéo)
III. Travaux de modernisation de la voie ferrée
Travaux particuliers

( Vidéo)
Modernisation de la voie ferrée :

(Film Instructif )
Remplacement des rails du tramway:

(Film Instructif )
Réalisation des ouvrages sous la voie
ferrée:
Méthode avec pose des ponts provisoires :
Ponts provisoires:
Ponts provisoires:

Les tabliers auxiliaires sont constitués de poutrelles


métalliques d’une portée allant jusqu’à 24.00 ml.
Ponts provisoires:
Appuis en béton : le tablier auxiliaire est posé sur des appareils d’appuis (fixes et
mobiles) en élastomère fretté .
Ponts provisoires:
Appuis en bois : Ils sont constitués par des traverses en bois et
peuvent reposer soit sur de la maçonnerie, soit sur le sol, moyennant
l’emploi d’une couche de ballast de 0.40 m ou tout matériau
incompressible offrant les garanties suffisantes de répartition des
charges sur le sol
Ponts provisoires:
Programme des travaux de pose des ponts provisoires –exemple -:
Ponts provisoires:
Prospections préalables:
• Étude géotechniques par un laboratoire spécialisé, pour définir la nature du sol
à 2.00m au-dessous du niveau inférieur de la fouille destinée à recevoir les
appuis.
• Le choix du type du tablier à utiliser selon l’ouverture maximale de la fouille à
réaliser en tenant compte du recul minimum d’appuis de 0.50m.
• Relevé du devers et flèche de la voie à l’emplacement du TA.
Mesures à prendre après la pose :
- Vérifications :
• Le bon comportement des appuis .
• Le comportement des terrains après l’ouverture de la fouille.
• La bonne tenue de la voie sur le tablier et aux abords immédiats .
• Le bon serrage de la boulonnerie du TA
- Surveillance permanente avec relevé du dévers et vérification du nivellement
après chaque passage de train
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:

Méthodes du poussage :
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:
Autoripage
• L'Autoripage® est une technique qui a été inventée par l'entreprise JMB Méthodes,
du nom de son fondateur Jean-Marie Beauthier. Cette technique est protégée par un
brevet. JMB Méthodes a été racheté en janvier 2005 par le groupe Freyssinet.
• Dans ce système, la charge à déplacer est posée sur un radier mobile qui lui-même
repose sur un autre radier fixe. Celui-ci est, comme son nom l'indique, fixé sur le sol,
c'est-à-dire qu'il est bien ancré et qu'il ne bougera pas.
• Des câbles de précontrainte vont être fixés sur ce radier et ils vont être déroulés
jusqu'à l'autre bout de la structure à travers le radier mobile. Ils seront alors accrochés
à des vérins qui s'appuieront sur le radier mobile. Lorsque les vérins seront mis en
action, ils tireront sur les câbles en s'appuyant sur le radier mobile et les câbles
tireront sur le radier fixe. Comme ce dernier ne bougera pas, c'est le radier mobile qui
va avancer. Pour comprendre, c’est comme si l’on s’asseyait sur un skate-board en
tirant sur une corde fixée à un mur, l’effort de traction fait avancer vers le mur.
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:
Autofonçage
• La technique de l'Autofonçage est presque identique à celle de l'Autoripage.
• La différence est que pour l'Autofonçage, il ne faut pas creuser le trou dans
la talus avant de pousser le pont alors que c'était obligatoire pour
l'Autoripage.
• Un poussage en Autofonçage se déroule de la façon suivante: une fois que
tout est prêt, la structure est avancée jusque contre le talus. Le haut est en
forme de casquette afin de lui donner une forme effilée. Une fois qu'elle a
un peu progressé dans le talus, des petites grues passent sous le pont et
viennent enlever la terre présente à l'intérieur. Au fur et à mesure les grues
enlèvent la terre, la structure avance.
• Le très gros avantage de cette technique est que la voie de chemin de fer ou
la route qui passe au dessus du futur pont ne doit même pas être coupée
pour pouvoir effectuer ces opérations! Cependant, ses deux inconvénients
sont son coût assez important et la nécessité d'avoir une épaisseur de talus
qui soit telle qu'il reste au moins 4 mètres de terre au dessus du pont
pendant le poussage.
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:
Autoripage

(Film instructif)
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:
Méthodes sans tranchées
Réalisation des ouvrages sous la voie ferrée:
Méthodes sans tranchées

(Films instructifs)