Vous êtes sur la page 1sur 37

M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

1- Diagrammes d'équilibre: Notions et généralités

2- Diagrammes d'équilibre: Microstructure

3- Diagrammes d'équilibre: Alliages fer-carbone

4- Transformations isothermes et anisothermes

5-Traitements thermiques, thermo-mécaniques et chimiques


des alliages

6- Diffusion et durcissement structurale des alliages

7- Corrosion: Mécanismes et préventions

8- Rupture: Notions et généralités 1


M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformations isothermes
Diagrammes TTT (1/2)

Lamine HATTALI
IUT Cachan – 1ère année Sciences des Matériaux
 lamine.hattali@u-psud.fr

2
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Introduction

Pour étudier les développements de la transformation γ→α dans des conditions hors
équilibre, on peut, calquant la pratique industrielle, procéder à des refroidissements plus ou
moins rapides ou plus ou moins lents au cours desquels on détermine les changements
structuraux qui se produisent jusqu’au retour à la température ambiante. On effectue ainsi
une étude dite en « refroidissement continu ». L’expérience a montré que les résultats
obtenus peuvent parfois être très complexes et difficiles à analyser. Pour mieux
décomposer les phénomènes et distinguer plus aisément les effets du temps d’une part et
ceux de la température d’autre part, on procède, au préalable, à une analyse du déroulement
des transformations au cours de maintiens isothermes à des températures inférieures à la
limite du domaine de stabilité de l’austénite. On réalise ainsi l’étude dite en « conditions
isothermes ».

3
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformations isothermes
L’emploi de traitements isothermes permet d’étudier séparément
Introduction
l’influence des facteurs temps et température sur les transformation de
Transformation TTT
l’austénite.
Austénitisation
Transf. avec diffusion
 Un échantillon:
Transf. sans diffusion
Paramètres
 de faibles dimensions
Exemple – Applications
 austénitisé (θa, ta)
Ce qu’il faut retenir
 refroidi très rapidement
à la température θi
 maintenu à la température θi

 Des techniques expérimentales (micrographie, analyse,


dilatométrique, analyse thermique, analyse magnétique permettent la
mesure pour chaque température θi:

 de la nature des constituants


 de la microstructure
4
 des fractions volumiques
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Bain de sel I pour le traitement thermique d’austénitisation et le bain de sel II pour


le maintien isotherme

5
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Diagramme de transformation en condition isotherme


Introduction
Courbe TTT
Transformation TTT
Notations IRSID : C55
Austénitisation
• A : austénite
Transf. avec diffusion
• F : Ferrite
Transf. sans diffusion
• C : carbures formés lors de la
Paramètres
transformation de A
Exemple – Applications
• c : carbures non dissous
Ce qu’il faut retenir
• M : Martensite
• Ms: Martensite start
• P : Perlite
• B : Bainite

• La transformation γ→α débute (I)


• Le type de constituant formé change (II)
• 50% austénite sont transformés (III)
• La formation d’un constituant cesse (IV)
• La transformation γ→α s’achève
Acier austénitisé à 825°C pendant 15 min
6
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Remarques importantes
Introduction
Transformation TTT
 Le diagramme TTT est valable non seulement pour un alliage
Austénitisation
déterminé, mais aussi pour une température d’homogénéisation
Transf. avec diffusion
donnée, et pour un temps de maintien fixé.
Transf. sans diffusion
Paramètres
 la grosseur du grain austénitique G  quand θa et ta 
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir
 Chaque température de transformation étudié doit être atteinte le plus
rapidement possible; ceci implique l’emploi de bains de sel ou de
métaux fondus et limite aussi la dimension des pièces

 Les diagrammes TTT ne doivent être lus que selon des isothermes,
ils ne sont pas utilisables pour déterminer les transformations au
cours d’un refroidissement.

 Pour beaucoup d’alliages, il existe plusieurs types de transformation


les unes se produisent à haute température, les autres ayant lieu à
basse température.
7
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation avec diffusion

8
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation avec diffusion


Introduction
Transformation TTT
 Pour une température de
Austénitisation
maintien θi telle que MS < θi < AC1
Transf. avec diffusion
(AC1 température de transformation
Transf. sans diffusion
eutectoïde)
Paramètres
Exemple – Applications
A→F+C
Ce qu’il faut retenir

 Les transformations isothermes


de A conduisent à la formation
d’agrégats Ferrite + Carbure.

 Il existe un temps d’incubation


(temps avant que la transformation
avec diffusion ne commence)
suivi d’un temps d’évolution.

9
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation perlitique
Introduction
Transformation TTT
Pour les températures de maintien élevées (mais toujours avec θi < AC1)
Austénitisation
il se produit une transformation perlitique :
Transf. avec diffusion
Transf. perlitique
Transf. bainitique Agrégat F + C = Perlite lamellaire
Résumé

Transf. sans diffusion La phase nucléante est le carbure.


Paramètres
Exemple – Applications Si θi , l’espace interlamellaire diminue  dureté plus élevée.
Ce qu’il faut retenir

Structure perlitique fine 10


M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation bainitique
Introduction
Transformation TTT
Lorsque la température de maintien diminue (mais toujours avec
Austénitisation
Transf. avec diffusion
MS < θi) la phase nucléante devient la ferrite, il se produit une
Transf. perlitique transformation bainitique :
Transf. bainitique
Résumé

Transf. sans diffusion


Agrégat F + C = Bainite supérieure ou inférieure
Paramètres
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir

Bainite supérieure Bainite inférieure

11
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Résumé des transformations avec diffusion


Introduction
Transformation TTT Pour θi > MS, il existe 3 types de transformations isothermes qui
Austénitisation donnent 3 types d’agrégats F + C de microstructures différentes.
Transf. avec diffusion
Transf. perlitique
Transf. bainitique Ces transformations peuvent se recouvrir.
Résumé

Transf. sans diffusion On peut les classer approximativement en fonction de θi :


Paramètres
Exemple – Applications  de 700°C à 600C : A → P,
Ce qu’il faut retenir  de 600°C à 400C : A → B supérieure,
 de 550°C à MS : A → B inférieure.

12
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation sans diffusion

13
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Trempe martensitique
Introduction
Si θi < MS, la transformation devient sans diffusion et est quasi-
Transformation TTT
instantannée :
Austénitisation
A→M
Transf. avec diffusion
Transf. sans diffusion
Trempe Effectuer la trempe d’un acier correspond à cette transformation
Austénite résiduelle de l’austénite en martensite.
Paramètres
Exemple – Applications Pour MF < θi < MS,
Ce qu’il faut retenir la transformation martensitique est incomplète, il reste de
l’austénite résiduelle qui peut se transformer en agrégats F + C.

14
Structure martensitique
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Trempe martensitique
Introduction
Transformation TTT La fraction massique de A transformée en M est donnée par la relation
Austénitisation empirique :
Transf. avec diffusion
Transf. sans diffusion y = 1 − exp[−k(MS − θi)n]
Trempe
Austénite résiduelle

Paramètres
Pour un acier hypoeutectoïde faiblement allié :
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir
y = 1 − exp[−0, 011(MS − θi)]

MS : température de transf. martensitique commençante


MF : température de transf. martensitique finissante
(S : starting, F : finishing).

Attention au vocabulaire :

une transformation martensitique est instantanée !

15
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Paramètres influençant les


transformations de l’austénite

16
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Introduction Composition :
Transformation TTT
Austénitisation  Les éléments alliés (sauf Co et Al) en solution solide dans
Transf. avec diffusion l’austénite abaissent MS.
Transf. sans diffusion
Paramètres  Relation empirique d’Andrews : pour %C < 0, 6%
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir
MS(%C) = 539 − 423%C − 30, 4%Mn − 17, 7%Ni − 12, 1%Cr − 11%Si − 7%Mo

Conditions d’austénitisation :

 si la taille de grain G , le temps d’incubation t0 ,


 la taille de grain G n’a pas d’influence sur MS

17
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Exemples - Applications

18
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Diagramme 42 Cr 4
Introduction
Transformation TTT Sont indiquées sur le diagramme :
Austénitisation  la composition chimique,
Transf. avec diffusion  les conditions d’austénitisation (θa, ta),
Transf. sans diffusion  la grosseur du grain obtenu.
Paramètres
Exemple – Applications On voit :
Ce qu’il faut retenir

 Nez perlitique (625°C),


temps de maintien : 50 s,
 Nez bainitique (425°C),
temps de maintien : 7 s,
 Il existe un domaine A + F,
ferrite properlitique. (La ferrite se forme
lors d’une transformation isotherme)
 MS = 310°C

19
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Diagramme 42 Cr 4
Introduction
Transformation TTT
Pour θi = 600°C :
Austénitisation
Transf. avec diffusion  temps d’incubation t0 = 20s (ferrite)
Transf. sans diffusion
 puis apparition de perlite pour t = 50s
Paramètres
Exemple – Applications  transformation de A terminée après 15min
Ce qu’il faut retenir
 à t→ ∞
 composition : ferrite + perlite,
 dureté : 30 HRC.
 Ligne pointillée : 50% de A est transformée.

20
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Les câbles téléphériques


Introduction
Transformation TTT
.
Austénitisation
Transf. avec diffusion
Transf. sans diffusion
Paramètres
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir

Téléphérique Steg–Petit-Cervin
à Zermatt (Suisse)

 Structure perlitique épaisse (microstructures eutectoïdes lamellaires)


 Structure perlitique fine (la microstructures qui se développe devient
plus fines, ce qui a pour effet d’augmenter de manière considérable la
dureté et la limite élastique de l’acier (fabrication de câble de téléphérique)
 Structure martensitique
21
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Mise en œuvre d’une transformation isotherme


Introduction
Transformation TTT L’utilisation des traitements isothermes est limitée par :
Austénitisation
Transf. avec diffusion  une taille de pièce limitée
Transf. sans diffusion  des difficultés de mise au point
Paramètres → développement industriel peu important
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir La majorité des traitements thermiques industriels de trempe sont
réalisés par refroidissement continu
→ voir notre prochain cours « courbes TRC »

22
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Ce qu’il faut retenir


Introduction
Transformation TTT  Différents types de transformations
Austénitisation
Transf. avec diffusion  Noms des différents domaines du diagramme TTT
Transf. sans diffusion
Paramètres  Comment déterminer la nature des phases
Exemple – Applications
Ce qu’il faut retenir

23
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Transformation anisothermes
Diagrammes TRC (2/2)

24
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Introduction
La plupart des traitements thermiques appliqués aux aciers nécessitent un refroidissement
continu jusqu’à température ambiante. Un diagramme de transformation isotherme (TTT)
n’est valable que lorsque la température est constante, c’est pourquoi des modifications
doivent y être apportées dans les cas où des transformations se produisent à température
variable.

Exemple: la trempe
 Une trempe est un traitement thermique des métaux. Cette opération consiste à plonger
un matériau chaud dans un fluide plus froid afin de le doter de propriétés nouvelles.
 Une courbe TRC permet d’étudier les transformations de l’austénite hors- équilibre en
fonction
• du milieu utilisé pour effectuer le refroidissement (air, eau, huile ...)
• de la géométrie de la pièce

25
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Diagramme de transformation anisotherme


Introduction
Courbe TRC
Transformation TRC
Notations IRSID : C70
Éléments d’alliages
Austénite résiduelle
• Austénite hors équilibre A
Propriétés mécaniques
• Ferritique A+F
Trempabilité
• Perlitique A+(F+C)
Ce qu’il faut retenir
• Bainitique A+(F+C)
• Martensitique A+M

• La transformation γ→α débute (I)


• Le type de constituant formé change (II)
• 50% austénite sont transformés (III)
• La formation d’un constituant cesse (IV)
• La transformation γ→α s’achève

26
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Acier 45 Mn 5
Introduction
Transformation TRC
Éléments d’alliages
 La loi de refroidissement 
Austénite résiduelle
correspond à l’évolution de la
Propriétés mécaniques
température au centre d’un rond
Trempabilité de diamètre 10 mm refroidi à
Ce qu’il faut retenir l’eau

 La loi de refroidissement  
correspond à l’évolution de la
température à la surface d’un
rond de diamètre 900 mm
refroidi à l’air

27
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Acier 45 Mn 5
Introduction
Transformation TRC
Éléments d’alliages
 Les nombres indiqués le long
Austénite résiduelle d’une courbe particulière
Propriétés mécaniques correspondent aux pourcentages
Trempabilité massiques des constituants
Ce qu’il faut retenir formés dans le domaine qu’on
vient de quitter

 Les nombres indiqués à la fin



d’une courbe particulière
correspondent à la dureté du
matériau après fin de
transformation

28
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Acier 45 Mn 5
Introduction
Transformation TRC
Éléments d’alliages
 Loi de refroidissement (5)
Austénite résiduelle
Propriétés mécaniques • Temps d’incubation : t0 = 50s
Trempabilité • 600°C < T < 650°C : formation de
Ce qu’il faut retenir ferrite properlitique (yF= 30%)
• 550°C < T < 600°C : formation de
perlite (yP= 55%)
• 460°C < T < 550°C : aucune

transformation
• 230°C < T < 460°C : formation de
bainite (yB= 15%)
• T < 230°C : aucune transformation
 
• L’acier aura à l’ambiante la
constitution suivante:
 yF= 30%, yP= 55%, yB= 15%
 Dureté HRC 28

29
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Influence des éléments d’alliages


Introduction
Transformation TRC
Éléments d’alliages
 Tous les éléments d’alliage, à l’exception du cobalt (Co), décalent les
Austénite résiduelle
courbes vers la droite; le cobalt les décalent vers la gauche.
Propriétés mécaniques
Trempabilité
Ce qu’il faut retenir

30
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Influence des éléments d’alliages


Introduction
Transformation TRC
 Les éléments carburigène font apparaitre une discontinuité, voire
Éléments d’alliages
une séparation entre le domaine supérieur (ferrite+perlite ou
Austénite résiduelle
carbure+perlite) et le domaine bainitique.
Propriétés mécaniques
Trempabilité
Ce qu’il faut retenir

31
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Problème de l’austénite résiduelle


Introduction
Transformation TRC
 Pour les nuances, pour lesquelles les teneurs en carbone et en
Éléments d’alliages
éléments alliés sont suffisamment élevées, le point Mf se trouve
Austénite résiduelle
nettement en dessous de la température ambiante. Après trempe il
Propriétés mécaniques
peut alors subsister une quantité d’austénite résiduelle plus ou
Trempabilité
moins importante.
Ce qu’il faut retenir

 La présence de Arés peut avoir une influence sur:


 Les caractéristiques mécaniques: diminution de Rm, Re, H
 La tenue en fatigue : selon les modes de sollicitation, il
semble exister un taux d’austénite limite au-dessus duquel il y
a dégradation de la limite d’endurance.
 La stabilité dimensionnelle: la transformation Arés → M peut
avoir lieu par écrouissage (ex: piste de roulement des
roulement à billes).

32
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Problème de l’austénite résiduelle


Introduction
Transformation TRC
 On peut diminuer la teneur en austénite résiduelle:
Éléments d’alliages
Austénite résiduelle
 Par traitement par le froid ou cryogénique vers -80°C à -120°C
Propriétés mécaniques
 Par revenu après trempe
Trempabilité
Ce qu’il faut retenir
 On peut déterminer la teneur en Arés par :

 Dilatomètre différentielle
 Diffraction X
 Par microscopie quantitative

 Par calcul: Méthode d’évaluation de la teneur en Arés (IRSID)

yArés= (1-Y) exp [-0,011(Ms – θi)(1-μ)]


Y= yF+yP+yB (fraction massique de A transformée avant Ms)
μ = 0,41[1-exp(-0,03( )0,6] (loi de refroidissement (s))
θi : température atteinte pendant le refroidissement
33
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Propriétés mécaniques de différents états structuraux


Introduction
 Les variations des propriétés
Transformation TRC
mécaniques en fonction des
Éléments d’alliages
conditions de refroidissement
Austénite résiduelle peuvent être décrites
Propriétés mécaniques quantitativement en terme de
Trempabilité dureté en utilisant les diagramme
Ce qu’il faut retenir TRC.

 Dans le domaine des faibles


valeurs de ∆ correspondant
aux refroidissements les plus ∆ = temps du passage à 300°C - temps
du passage à 700°C
rapide, la dureté reste constante à
un niveau élevé.

 Tout addition d’élément (sauf de


cobalt) décale la courbe
HV=f(∆ ) vers la droite.

34
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Trempabilité
Introduction
Transformation TRC Définition : La trempabilité d’un acier est son aptitude relative à
Éléments d’alliages éviter la formation d’agrégats ferrite-carbures (F+C) lors de
Austénite résiduelle refroidissements de plus en plus lents de la température
Propriétés mécaniques d’austénitisation à la température de début de transformation
Trempabilité martensitique (MS).
Ce qu’il faut retenir
C’est à dire :

 plus le refroidissement qui entraîne la transformation A →F + C


est lent, plus la trempabilité de l’acier est élevée

35
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Vitesse critique de trempe


Introduction
Transformation TRC Pour déterminer quantitativement la trempabilité d’un acier on
Éléments d’alliages utilise la vitesse critique de trempe martensitique.
Austénite résiduelle
Propriétés mécaniques Définition : La vitesse critique de trempe martensitique est la
Trempabilité vitesse de trempe minimale de refroidissement à réaliser pour éviter
Ce qu’il faut retenir la formation d’agrégat Ferrite-Carbure (F+C)

Exemple : 60NiCrMo11-03
La vitesse critique de trempe
martensitique est à déterminer sur la
courbe de refroidissement 8.

36
M2104 – Mise en œuvre et comportement des matériaux

Ce qu’il faut retenir


Introduction
Transformation TRC  Allure de la courbe de refroidissement
Éléments d’alliages
Austénite résiduelle  Noms des différents domaines du diagramme TRC
Propriétés mécaniques
Trempabilité  Comment déterminer la nature des phases
Ce qu’il faut retenir

 Influence des éléments d’additions sur l’allure et les propriétés


mécaniques

 Définition de le trempabilité d’un acier

37