Vous êtes sur la page 1sur 19

‫االستاذ ‪ :‬الياماين عبد القادر‬

‫‪1‬‬
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
2 Activité 1 : Rappel : les acquis collégial
L’accumulation des données de terrain a conduit les scientifiques à proposer un modèle
expliquant le mouvement des plaques de lithosphère recouvrant la terre : c’est le modèle de la
tectonique des plaques.
1. La théorie de la dérive des continents
Doc 1 : la théorie de la dérive des continents
En 1912, Alfred Wegener a proposé la théorie de la dérive des continents, notamment grâce à des
arguments (la répartition des fossiles ; la complémentarité des formes des côtes de part et d’autre
des continents…)
Cette théorie est mal accueillie par les géologues car elle lui manquait une justification quant au
moteur des mouvements.

2. La théorie de la tectonique des plaques


Doc 2 : la théorie de la tectonique des plaques
Les séismes et les éruptions volcaniques sont les signes d’une activité interne de la terre. Cette
activité ne se manifeste que dans certaines zones précises.
A : La répartition des séismes et des volcans sur terre

1-En utilisant la répartition des volcans et séismes, monter que la surface de la terre peut
être découpée en plaques, comme des pièces de puzzle
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
3
B : Les principales plaques lithosphériques et les mouvements à leurs frontières
Les plaques se déplacent de quelques centimètres par an sur l’asthénosphère. Les mouvements
des plaques lithosphériques sont mesurés par GPS.
Les données géologiques et les mesures par GPS permettent de définir aujourd’hui 14 plaques
lithosphériques.

2- Définir une plaque lithosphérique

C : La structure d’une plaque lithosphérique


L’étude de la vitesse de propagation des ondes sismiques en profondeur fournit des informations
sur la structure des plaques qui découpent la surface de la terre.

3-Décrir la structure d’une plaque lithosphérique

Vocabulaire -1-
Accrétion : mécanisme provoquant une augmentation de volume d’un objet par adjonction de
matière extérieure. La formation de la terre primitive correspond à une accrétion de planétoïdes
ou petits corps célestes.
Accrétion continentale : augmentation du volume de la croûte continentale par apport de matière
issue du magmatisme des zones de subduction.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
4
D : Le moteur des mouvements lithosphériques
La Terre possède une chaleur importante du fait de la radioactivité. Elle se refroidit en évacuant
la chaleur à sa surface. Au niveau du manteau terrestre, la majeure partie du flux de chaleur est
évacuée par la mise en mouvement des roches. C'est cette convection mantellique qui est le
moteur de la tectonique des plaques.

3. Les mouvements des plaques et leurs conséquences


Doc 3 : Les mouvements des plaques et leurs conséquences
Suivant la nature du mouvement relatif des plaques, on distingue des frontières de plaques en
divergence (les dorsales océaniques), en convergence (les zones de subduction ou de collision ou
d’obduction) et en coulissage (failles transformantes).

1-Préciser quels sont les types de mouvements (limites) des plaques lithosphériques à la
surface de la Terre et leur conséquence.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
5

Activité 2 : Mise en situation : Les différents types de chaînes de montagnes récente


Les montagnes constituent les éléments les plus remarquables du relief terrestre. Elles se caractérisent par
des versants plus ou moins raides et une altitude plus ou moins élevée selon leur âge.
Le soulèvement du relief est le fruit de processus complexes, mais la découverte de l’existence des
plaques lithosphériques a permis de faire de grands pas dans la compréhension du processus de formation
des montagnes. C’est en effet le mouvement des plaques océaniques et continentales qui a engendré la
plupart des montagnes.
1. Répartition mondiale des chaines de montagnes.
Doc 4 : Répartition mondiale des chaines de montagnes.

1-Décrire la répartition des chaînes de montagnes récentes, puis en utilisant le document 3,


Comparer cette répartition aux limites des plaques.
2-Déduire l’origine des chaînes de montagne
2. Les différents types de chaînes de montagnes récentes
Doc 5 : Les différents types de chaînes de montagnes récentes

1-En utilisant les figures de document 5 et vos connaissances, Définir les trois types de
chaînes de montagnes
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
6

Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaines de montagnes récentes et


leurs relations avec la tectonique des plaques - 1. Les chaînes de subduction
A la surface du globe, l’âge des plus vieilles lithosphères océaniques n’excède pas 200 Ma. En effet,
passée cette « limite d’âge », la lithosphère océanique s’enfonce dans l’asthénosphère et disparaît : c’est le
phénomène de subduction.
Des chaînes de montagnes se forment au niveau des zones de subduction, grâce au magmatisme intense
qui caractérise ces zones.
Quelles sont les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaînes de subduction ? Et Quelle est la
relation de ces chaînes avec la tectonique des plaques ?
A. Les Andes, une chaîne de subduction
Doc 6 : les Andes, des chaînes résulte de la subduction
Les plaques se forment et s’éloignent au niveau des dorsales. La terre a toujours la même surface,
ce qui suggère que les plaques se rapprochent et disparaissent à d’autres endroits.

a-Schéma structural au bord du pacifique b- vue en 3D du bord du pacifique

c- Les données GPS dans le pacifique


Les données recueilles par GPS permettent de
déterminer les mouvements de la plaque de
Nazca et de la plaque Sud-Américaine.
Les flèches figurant sur la carte indiquent La
vitesse de déplacement mesuré par GPS près
de la fosse et à proximité des côtes du
continent américain

1-Monter que la plaque Nazca et la plaque Sud-Américaine se rapprochent au niveau de la


fosse océanique.
2-Comment peut-on Interpréter, l’existence de cette fosse ?
3-Conclure que les Andes sont des chaines de subduction.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
7

B. Les caractéristiques structurales et pétrographiques


Doc 7 : Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaines de subduction
La bordure occidentale du continent Sud-américain est une région sismique et volcanique
caractérisée par la subduction de la lithosphère océanique de l’océan Pacifique sous la plaque
Sud-Américaine : c’est une marge active
La cordillère des Andes, qui s'étend le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud,
est une chaîne de montagnes d’origine volcanique, résultante de la subduction.

Andésitique

1-Dégager les caractéristiques structurales et pétrographiques de la cordillère des Andes

Doc 8 : Les roches magmatiques des zones de subduction


Les zones de subduction présentent un magmatisme intense et donc une importante production de
roches magmatiques.
A : Localisation des roches d’origine magmatique dans la cordillère des Andes au niveau du
Pérou.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
8

B : Les roches plutoniques.


Au cours d’une éruption volcanique, une partie du magma n’atteint pas la surface et refroidit en
profondeur. Les roches ainsi formées sont appelées roches plutoniques.

C : Les roches volcaniques.


Au cours d’une éruption volcanique, une quantité importante de lave visqueuse se refroidit en
surface ce qui engendre la formation d’une grande diversité de roches qualifiées de volcaniques.
Parmi celles-ci, l’andésite et la rhyolite sont caractéristiques des zones de subduction.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
9

1-En exploitant les données fournies, et en utilisant la figure suivante, Déterminer les
caractéristiques des roches magmatiques des zones de subduction.

2-des granodiorites peuvent être observées à l’affleurement dans la Cordillère des Andes,
Expliquer en quoi cette localisation est anormale par rapport aux caractéristiques de cette
roche, puis Proposer une hypothèse explicative à cette localisation.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
10
C. La relation entre les chaînes de subduction et la dynamique des plaques
Doc 9 : les causes de la subduction
En s’éloignant de la dorsale, la lithosphère
océanique devient de plus en plus dense, jusqu’à
égaler puis dépasser la densité de l’asthénosphère
sous-jacente. Cependant, la plaque demeure toujours
en surface.
Si, à la faveur de mouvements tectoniques globaux,
un mouvement de compression survient et rompe l’équilibre : la lithosphère océanique s’enfuit
dans l’asthénosphère.
1-Déterminer les conditions induisant la subduction

Doc 10 : Les données sismiques en zone de subduction


L’image de tomographie sismique à la limite de la plaque nord-américaine et de la plaque
pacifique, permet de dressé le graphique suivant :

1- Décrire la répartition des foyers sismique


Les foyers sismiques ne peuvent exister que dans des roches rigides caractéristiques de la
lithosphère.
L'épaisseur de la lithosphère est variable, mais ne dépasse pas 100 km.

2- D'après les informations fournées, Explique la présence des foyers sismiques au-delà de
100 km de profondeur.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
11
Doc 11 : Les données thermiques en zone de subduction
En utilisant les mesures de flux thermique au niveau des zones de subduction et par calcul, les
géophysiciens proposent un modèle de variations de températures en profondeur.

Isotherme : ligne réunissant des points de même température.


1-Décrire le comportement des isothermes à l’aplomb des arcs volcaniques des zones de subduction.
2-Expliquer cette anomalie thermique négative le long du plan de subduction

Doc 12 : magmatisme associé aux zones de subduction


La formation de magma au niveau des zones de subduction provient de la fusion partielle des péridotites à
l’aplomb des arcs volcaniques
A : Conditions expérimentales de fusion partielle de la péridotite
Des échantillons de péridotites ont été soumis au laboratoire à des températures et des pressions variables.
On détermine ainsi les conditions de fusion d’une péridotite

1-Comparer les résultats de la fusion partielle des péridotites non hydratées avec celles des
péridotites hydratées
2-Conclure la condition nécessaire de fusion partielle de la péridotite dans un contexte de
subduction
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
12
B : La déshydratation de la croûte océanique au cours de la subduction
Le schéma suivant représente une coupe synthétique d’une marge active telle qu’on l’imagine
actuellement. Elle montre les conséquences de la déshydratation de la croûte océanique, le lieu de la
fusion partielle des péridotites hydratées, la remontée de magma et leur arrivée en surface.

3-En utilisant vos réponses précédentes et les données fournies, Expliquer la formation du magma
dans une zone de subduction.

Vocabulaire -2-
Basalte : roche magmatique volcanique (même composition chimique qu’un gabbro) constituant
la partie supérieure de la croûte océanique.
Collision : rencontre et chevauchement de deux lithosphères continentales entrainant un
épaississement de croûte à l’origine d’une chaîne de montagnes
Complexe ophiolitique : ensemble rocheux issu d’une portion de lithosphère océanique charriée
sur un continent au cours d’une orogenèse.
Contrainte tectonique : pression exercée sur les roches pouvant entrainer leur déformation,
voire leur rupture
Flux géothermique : quantité de chaleur qui est libérée par une surface donnée en un temps
donné. Le flux moyen à la surface de la terre est de 60 mW/m2
Gradient géothermique : augmentation de température dans le sous-sol à mesure que l’on
s’éloigne de la surface vers la profondeur. Le gradient moyen est d’environ 1C tous les 33
mètres, soit 30 C par Kilomètre
Granitoïde : désigne un ensemble de roches de composition minéralogique similaire à un granite
Gabbro : roche magmatique plutonique (même composition chimique que le basalte) qui est le
constituant principal de la partie inférieure de la croûte océanique
Métamorphisme : modification à l’état solide de la structure et de la minéralogie d’une roche
soumise à des conditions de pression et de température différentes de celles de sa formation
Moho : limite séparant la croûte terrestre du manteau, située entre 7 et 70 km de profondeur, mise
en évidence par Mohorovicic en 1909
Péridotite : roche principale du manteau terrestre, grenue et formée d’olivine et de pyroxène.
Roche magmatique plutonique : roche grenue formée par cristallisation lente d’un magma en
profondeur.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
13
Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaines de montagnes récentes et
leurs relations avec la tectonique des plaques - 2. Les chaînes d’obduction
En Oman, un morceau de lithosphère océanique recouvre la marge continentale arabique sur une
largeur de plus 100 km et une longueur de 500 km, dressant ainsi un massif montagneux formé
de lithosphère océanique.
Quelles sont les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaînes d’obduction ? Et
Quelle est la relation de ces chaînes avec la tectonique des plaques ?
A. La nappe ophiolitique d’Oman
Doc 13 : Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaînes d’obduction
Le Sultanat d’Oman est un pays du Moyen-Orient, situé dans la péninsule d’Arabie. Au nord du pays se
dresse un massif montagneux (repéré par le cadre rouge sur la vue satellitale suivante) qui s’étend sur 500
km de long. Ce relief imposant est qualifié de plus belle ophiolite du monde.

a La vue satellitale d’Ophiolite d’Oman b carte simplifie d’Ophiolite d’Oman


1-Dégager les caractéristiques structurales et pétrographiques du massif montagneux
d’Oman

Vocabulaire -3-
Subduction continentale : enfoncement de la lithosphère continentale dans l’asthénosphère suite
à la collision de deux lithosphères continentales.
Subduction océanique : plongement de la lithosphère océanique dans l’asthénosphère
Serpentinite : roche métamorphique issue de l’altération hydrothermale des péridotites, qui doit
son nom à sa couleur verdâtre et à son aspect en peau de serpent
Solidus : courbe obtenue expérimentalement indiquant les conditions de pression et de
température qui séparent, pour un matériau donné, un domaine où n’existe que du solide d’un
domaine où coexistent solide et liquide
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
14
B. Les composants de l’ophiolite d’Oman
Doc 14 : les composants de l’ophiolite d’Oman
A : Le complexe ophiolitique
En parcourant le massif montagneux d’Oman, on découvre les différentes roches qui composent le
complexe ophiolitique (Des formations rocheuses à l’aspect de « peau de serpent » auxquelles les
géologues ont donné le nom d’ophiolites (de ophis pour serpent). Des laves en coussins sont visibles en
surface (a). Elles surmontent des filons basaltiques recoupant des gabbros. Sous ces complexes filoniens,
des gabbros massifs sont visibles au-dessus de péridotites, roches appartenant au manteau (b). Le Moho,
limite séparant la croûte du manteau supérieur (lithosphérique), est donc ici visible en surface !

B : La structure verticale de la lithosphère océanique


L’observation directe de la lithosphère océanique ne peut être réalisée qu’en des lieux précis à la
surface de la terre et à l’aide de technologies avancées.
Des forages, réalisés dans l’océan Pacifique à proximité des îles Galápagos, ont permis de
déduire une coupe de la lithosphère océanique.

1-Comparer la structure de la nappe ophiolitique d’Oman, avec La structure verticale de la


lithosphère océanique
2-Conclure que la chaîne étudiée résulte de l’obduction
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
15 C. La relation entre les chaînes d’obduction et la dynamique des plaques
Doc 15 : les étapes de la genèse des chaînes d’obduction
Le modèle permettant de comprendre la présence d’une telle portion de lithosphère océanique sur le
continent fait appel au phénomène d’obduction : il s’agit du charriage d’une portion de lithosphère
océanique sur le continent.

1-En utilisant vos connaissance, et le modèle présenté, Décrire les étapes de la formation du massif
montagneux d’Oman

Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaines de montagnes récentes et leurs


relations avec la tectonique des plaques - 3. Les chaînes de collision
La subduction d’une lithosphère océanique dense (plaque A) sous une lithosphère continentale moins
dense (plaque B) va aboutir au contact de deux lithosphères continentales. La subduction de la lithosphère
continentale est rendue difficile du fait de sa grande épaisseur mais surtout de sa densité plus faible que
celle de l’asthénosphère.
Les deux croûtes continentales vont alors s’affronter, se chevaucher (superposition) provoquant le
soulèvement d’une montagne dite de collision.
Quelles sont les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaînes de collision ? Et Quelle
est la relation de ces chaînes avec la tectonique des plaques ?
A. L’Himalaya, une chaîne de collision
Doc 16 : L’Himalaya, une chaîne résulte de la collision continentale
La chaîne de l’Himalaya est un ensemble arqué de montagnes de 2500 km de long situé entre l’Inde au
Sud et le Tibet au Nord, qui comprend les plus hauts sommets de la terre (plus de 8000m)

b- schéma correspondant à
a-Image satellitale de la localisation de l’image satellitale
l’Himalaya
1-En utilisant la carte de document 2 et les données fournies, Montrer que l’Himalaya résulte de la
collision.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
B. Les caractéristiques structurales et pétrographiques
16
Doc 17 : Les caractéristiques structurales et pétrographiques des chaînes de collision
A : Carte géologique simplifiée de la région himalayenne

C : Coupe synthétique simplifiée de l’Himalaya sur la transversale AB

C : Epaississement crustale
Au niveau des chaînes de montagnes, la croûte continentale présente une grande épaisseur.

1-Dégager les caractéristiques structurales et pétrographiques de l’Himalaya


‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
17 C. La relation entre les chaînes de collision et la dynamique des plaques
Doc 18 : les étapes de la genèse des chaînes de collision
Selon le modèle actuel, la collision continentale se réalise après disparition par subduction de la
lithosphère océanique.

a-Dérive de l’Inde vers le Nord


depuis la fin du Crétacé (70 Ma)
b-Un scénario de la genèse des chaînes de collision

1-En utilisant vos connaissance, et le modèle présenté, Décrire les étapes de la formation de
l’Himalaya

Vocabulaire -4-
Racine crustale : épaississement de la croûte continentale sous les reliefs
Isotherme : ligne réunissant des points de même température
Basalte andésitique : basalte dont les compositions chimique et minéralogique se rapprochent de
celles d’une andésite
Rhyolite : roche volcanique de composition voisine des granites et plus riches en silicium que les
andésites
Fusion partielle : fusion au cours de laquelle coexistent une phase liquide et une phase solide
Granitoïde : roche plutonique de composition voisine de celles des granites contenant
notamment du quartz, des feldspaths et des micas
Erosion : ensemble des phénomènes externes qui, à la surface du sol ou à faible profondeur,
enlèvent tout ou partie des terrains existants et modifient le relief.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
Devoir : Les Alpes : une chaîne de montagnes conforme au modèle de la collision
18
La chaîne des Alpes s’étend sur près de 1000 km de la Méditerranée jusqu’à Vienne en Autriche. Elle est,
par endroits, large de 200 à 500 km, ce qui en fait le massif montagneux le plus important d’Europe.
Les Alpes sont géologiquement récentes car elles se sont soulevées durant l’ère cénozoïque. Sont issues de
la collision entre l’Europe et l’Afrique.
Image satellitale de la localisation des Alpes

Doc 1 : Carte structurale simplifiée des Alpes.

Doc 2 : Coupe schématique des Alpes

1- En utilisant les documents 1 et 2, Montrer que les Alpes sont des chaînes de collision
Doc 3 : Des roches du plancher océanique dans les Alpes
Dans les Alpes occidentales, une association rocheuse est située au niveau de la zone interne des Alpes à
la frontière des deux plaques tectoniques, européenne et africaine.
‫ الياماين عبد القادر‬: ‫االستاذ‬
Structure d’une lithosphère océanique
19
Les missions réalisées à bord de submersibles le long de la faille transformante de Vema (océan
Atlantique) ont permis d’établir le profil d’une lithosphère océanique

2- A partir des données fournies, Citer le(s) marqueur(s) de la fermeture d’un océan préalable entre
l’Afrique et l’Europe
Doc 4 : la genèse des Alpes

3- Décrire les différentes étapes qui mènent à la formation des Alpes