Vous êtes sur la page 1sur 32
TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 ASCENSEUR AUTOMATE ROCKWELL SLC500 ING 2 N.

TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME

Cycle ingénieur CING 2

ASCENSEUR
ASCENSEUR
TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 ASCENSEUR AUTOMATE ROCKWELL SLC500 ING 2 N. VANDENBROUCKE
AUTOMATE ROCKWELL SLC500
AUTOMATE ROCKWELL SLC500
TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 ASCENSEUR AUTOMATE ROCKWELL SLC500 ING 2 N. VANDENBROUCKE

ING 2

N. VANDENBROUCKE

TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 ASCENSEUR AUTOMATE ROCKWELL SLC500 ING 2 N. VANDENBROUCKE

- 2 -

Durant des siècles, les hommes ont essayé de défier la pesanteur. Tout d’abord, ils se sont accroupis et ont sauté, mais sans grand résultat. L’échelle a indéniablement constitué une avancée, mais une avancée limitée. Certains se sont fabriqué des ailes et se sont jetés du haut de falaises, en battant des ailes frénétiquement. D’autres se sont transformés en boulets de canon vivants. Aïe ! Enfin, Orville Wright a réalisé le premier vol motorisé à bord du " Flyer I " en 1903. Le reste, comme on dit, appartient à l’Histoire… Cinquante ans plus tôt, Elisha Graves Otis optait, lui, pour une approche plus pragmatique.

En 1853, la modification cruciale qu’il apporta au monte-charge, un appareil utilisé à l’origine pour soulever les matériaux, permit de transporter verticalement des passagers en toute sécurité. En quelques années, son monte-charge pour passagers allait autoriser la construction d’immeubles très hauts et transformer profondément et définitivement le paysage urbain. Depuis 1904, date de l’introduction par Otis Elevator Co. de l’ascenseur à traction électrique sans engrenage, les éléments de base ont fort peu évolué.

Prenez d’abord une cabine destinée à transporter des passagers. Ensuite, boulonnez une série de câbles sur le toit de la cabine et enroulez ces câbles autour d’une poulie raccordée à un moteur électrique, puis accrochez un contrepoids à l’autre extrémité des câbles. Parachevez-le tout en utilisant les possibilités de l’informatique de pointe et vous obtiendrez l’Elevonic d’Otis, un ascenseur à traction électrique sans engrenage. Ce modèle est installé dans des gratte-ciel du monde entier, notamment le plus haut d’entre eux, les Petronas Towers à Kuala Lumpur, en Malaisie.

1. Présentation du TP

Nous allons programmer grâce à un automate Rockwell automation un ascenseur desservant 5 étages.

allons programmer grâce à un automate Rockwell automation un ascenseur desservant 5 étages. CING 2 N.
allons programmer grâce à un automate Rockwell automation un ascenseur desservant 5 étages. CING 2 N.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

allons programmer grâce à un automate Rockwell automation un ascenseur desservant 5 étages. CING 2 N.

- 3 -

Soit un ascenseur desservant un rez-de-chaussée "1" et quatre étages "2", "3", "4" et "5" (dans l'ordre 1, 2, 3, 4 et 5). A chaque étage, un utilisateur peut appeler l'ascenseur grâce à deux boutons d’appel extérieur (AE1, AE2M, AE2D, AE3M, AE3D, AE4M, AE4D et AE5) respectivement aux étages 1, 2, 3, 4 et 5.

La cabine de l'ascenseur comporte 5 boutons poussoirs d’appel intérieur AI1, AI2, AI3, AI4 et AI5 pour les demandes d'étage.

AI1, AI2, AI3, AI4 et AI5 pour les demandes d'étage. Cette cabine est entraînée par un

Cette cabine est entraînée par un moteur électrique à deux sens de marche KM1 et KM2 (montée et descente). La présence de la cabine à un étage est détectée par un capteur à chaque niveau Di (D1, D2, D3, D4 et D5). Elle doit s'arrêter lorsqu'elle rencontre le contact de l'étage (D1, D2, D3, D4 et D5) qui a été demandé.

Les commandes du moteur sont KM1 pour la montée, KM2 pour la descente et aucune action pour l'arrêt.

A chaque arrêt de l'ascenseur à un étage, nous attendons l'ouverture des portes de palier visualisées par les capteurs "D6, D7, D8, D9 et D10" et nous déclenchons une temporisation de 3 secondes. Au bout de ce temps, si les portes sont refermées D6, D7, D8, D9 ou D10=0, nous relançons l'ascenseur pour servir le prochain appel.

Pour des raisons de sécurité deux contacts supplémentaires ont été ajoutés FC1 et FC2. Ils sont destinés à détecter les éventuels dépassements de la cabine haut ou bas.

FC1 et FC2. Ils sont destinés à détecter les éventuels dépassements de la cabine haut ou

CING 2

N. VANDENBROUCKE

FC1 et FC2. Ils sont destinés à détecter les éventuels dépassements de la cabine haut ou

- 4 -

2. Présentation de la maquette

2.1. Schéma de la maquette

Présentation de la maquette 2.1. Schéma de la maquette Capteur fin de course haut Boutons poussoirs

Capteur fin de

course haut

2.1. Schéma de la maquette Capteur fin de course haut Boutons poussoirs de Bouton l'intérieur de
Boutons poussoirs de Bouton l'intérieur de d'arrêt la cabine Afficheur
Boutons
poussoirs de
Bouton
l'intérieur de
d'arrêt
la cabine
Afficheur
l'intérieur de d'arrêt la cabine Afficheur Détecteurs de positionnement de la cabine Boutons-poussoirs

Détecteurs de

positionnement

de la cabine

Boutons-poussoirs lumineux

d'appel situés aux paliers

Détecteurs de

fermeture des

portes

Capteur fin de

course bas

d'appel situés aux paliers Détecteurs de fermeture des portes Capteur fin de course bas CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

d'appel situés aux paliers Détecteurs de fermeture des portes Capteur fin de course bas CING 2

- 5 -

2.2. Les capteurs et les actionneurs

Montée

KM1

- 5 - 2.2. Les capteurs et les actionneurs Montée KM1 CABINE KM2 Descente Capteur fin

CABINE

5 - 2.2. Les capteurs et les actionneurs Montée KM1 CABINE KM2 Descente Capteur fin de

KM2

Descente

Capteur fin de

course position haut FC1 Détecteur de Détecteur positionnement porte étage 5 de la cabine étage
course position haut
FC1
Détecteur de
Détecteur
positionnement
porte étage 5
de la cabine étage 5
D10
D5
Détecteur de
Détecteur
positionnement
porte étage 4
de la cabine étage 4
D9
D4
Détecteur de
Détecteur
positionnement
porte étage 3
de la cabine étage 3
D8
D3
Détecteur de
Détecteur
positionnement
porte étage 2
de la cabine étage 2
D7
D2
Détecteur de
Détecteur
positionnement
porte étage 1
de la cabine étage 1
D6
D1
Capteur fin de

course position basse

FC2

3 types de détection sont utilisés :

- Détection du positionnement aux étages.

- Détection de la fermeture de la porte à chaque étage.

- Capteurs de fins de course haut et bas de sécurité.

Les contacteurs KM1 et KM2 sont verrouillés électriquement.

Les contacts fins de course FC1 et FC2 sont câblés sur la partie opérative et sur l'automate.

contacts fins de course FC1 et FC2 sont câblés sur la partie opérative et sur l'automate.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

contacts fins de course FC1 et FC2 sont câblés sur la partie opérative et sur l'automate.

- 6 -

2.3. Appareillage de commande

Boutons-poussoirs lumineux d'appel palier

de commande Boutons-poussoirs lumineux d'appel palier S11 - H10 AE5 AE4M S10 - H9 AE4D S12
de commande Boutons-poussoirs lumineux d'appel palier S11 - H10 AE5 AE4M S10 - H9 AE4D S12

S11 - H10de commande Boutons-poussoirs lumineux d'appel palier AE5 AE4M S10 - H9 AE4D S12 - H11 AE3M

AE5

AE4M S10 - H9 AE4D S12 - H11 AE3M S9 - H8 AE3D S13 -
AE4M
S10 - H9
AE4D
S12 - H11
AE3M
S9 - H8
AE3D
S13 - H112
AE2M
S8 - H7
AE2D
S14 - H13

AE1S9 - H8 AE3D S13 - H112 AE2M S8 - H7 AE2D S14 - H13 S7

S7 - H6

S13 - H112 AE2M S8 - H7 AE2D S14 - H13 AE1 S7 - H6 AI5
S13 - H112 AE2M S8 - H7 AE2D S14 - H13 AE1 S7 - H6 AI5
AI5 S5 - H5 Bouton AI4 S4 - H4 Boutons d'arrêt poussoirs de AI3 S3
AI5
S5 - H5
Bouton
AI4
S4 - H4
Boutons
d'arrêt
poussoirs de
AI3
S3 - H3
l'intérieur de
la cabine
S6
Afficheur
AI2 S2 - H2
AI1
S1 - H1

Capteur

Action

S3 - H3 l'intérieur de la cabine S6 Afficheur AI2 S2 - H2 AI1 S1 -

CING 2

N. VANDENBROUCKE

S3 - H3 l'intérieur de la cabine S6 Afficheur AI2 S2 - H2 AI1 S1 -

- 7 -

2.4. Repérage des entrées / sorties

Les voyants, les détecteurs de fermeture de porte ainsi que les fins de course ne seront pas utilisés dans ce TP.

Entrées

Mnémonique

Commentaire

Adresse

FC1

Fin de course bas

I:3.0/7

FC2

Fin de course haut

I:3.0/1

D1

Détecteur étage 1

I:3.0/2

D2

Détecteur étage 2

I:3.0/3

D3

Détecteur étage 3

I:3.0/4

D4

Détecteur étage 4

I:3.0/5

D5

Détecteur étage 5

I:3.0/6

D6

Détecteur porte étage 1

I:3.0/18

D7

Détecteur porte étage 2

I:3.0/19

D8

Détecteur porte étage 3

I:3.0/20

D9

Détecteur porte étage 4

I:3.0/21

D10

Détecteur porte étage 5

I:3.0/22

AI1

Demande étage 1 depuis cabine

I:3.0/13

AI2

Demande étage 2 depuis cabine

I:3.0/14

AI3

Demande étage 3 depuis cabine

I:3.0/15

AI4

Demande étage 4 depuis cabine

I:3.0/16

AI5

Demande étage 5 depuis cabine

I:3.0/17

AU

Arrêt d'urgence

I:3.0/12

STOP

Interrupteur auto/manu

I:3.0/29

AE1

Appel étage 1 pour monter

I:3.0/23

AE2M

Appel étage 2 pour monter

I:3.0/24

AE3M

Appel étage 3 pour monter

I:3.0/25

AE4M

Appel étage 4 pour monter

I:3.0/26

AE5

Appel étage 5 pour descendre

I:3.0/11

AE4D

Appel étage 4 pour descendre

I:3.0/10

AE3D

Appel étage 3 pour descendre

I:3.0/9

AE2D

Appel étage 2 pour descendre

I:3.0/8

Sorties

Mnémonique

Commentaire

Adresse

KM1

Montée de la cabine

O:1.0/7

KM2

Descente de la cabine

O:1.0/6

H1

Voyant d'appel cabine étage 1

O:1.0/5

H2

Voyant d'appel cabine étage 2

O:1.0/4

H3

Voyant d'appel cabine étage 3

O:1.0/3

H4

Voyant d'appel cabine étage 4

O:1.0/2

H5

Voyant d'appel cabine étage 5

O:1.0/1

d'appel cabine étage 4 O:1.0/2 H5 Voyant d'appel cabine étage 5 O:1.0/1 CING 2 N. VANDENBROUCKE

CING 2

N. VANDENBROUCKE

d'appel cabine étage 4 O:1.0/2 H5 Voyant d'appel cabine étage 5 O:1.0/1 CING 2 N. VANDENBROUCKE

- 8 -

H6

Voyant d'appel palier étage 1 haut

O:1.0/8

H7

Voyant d'appel palier étage 2 haut

O:1.0/9

H8

Voyant d'appel palier étage 3 haut

O:1.0/10

H9

Voyant d'appel palier étage 4 haut

O:1.0/11

H10

Voyant d'appel palier étage 5 bas

O:1.0/0

H11

Voyant d'appel palier étage 4 bas

O:1.0/14

H12

Voyant d'appel palier étage 3 bas

O:1.0/13

H13

Voyant d'appel palier étage 2 bas

O:1.0/12

A8

Afficheur droit (poids fort) 8

O:2.0/3

A4

Afficheur droit 4

O:2.0/2

A2

Afficheur droit 2

O:2.0/1

A1

Afficheur droit (poids faible) 1

O:2.0/0

Mémentos

Mnémonique

Commentaire

Adresse

AM1

Appel mémorisé 1 ère étage

B:3.0/0

AM2

Appel mémorisé 2 ème étage

B:3.0/1

AM3

Appel mémorisé 3 ème étage

B:3.0/2

AM4

Appel mémorisé 4 ème étage

B:3.0/3

AM5

Appel mémorisé 5 ème étage

B:3.0/4

DD

Demande de descente

B:3.0/5

DM

Demande de montée

B:3.0/6

AR

Demande d'arrêt

B:3.0/7

Programmation par bit

 
 

Numéro d'étape

 

X10

Étape 10

B:3.0/8

X11

Étape 11

B:3.0/9

F10

 

B:3.0/10

F11

 

B:3.0/11

 

Programmation par mot

 

NUM

Numéro d’étape

N:7.0

F0

 

B:3.1/0

F1

 

B:3.1/1

F2

 

B:3.1/2

F3

 

B:3.1/3

F4

 

B:3.1/4

F5

 

B:3.1/5

F2   B:3.1/2 F3   B:3.1/3 F4   B:3.1/4 F5   B:3.1/5 CING 2 N. VANDENBROUCKE

CING 2

N. VANDENBROUCKE

F2   B:3.1/2 F3   B:3.1/3 F4   B:3.1/4 F5   B:3.1/5 CING 2 N. VANDENBROUCKE

- 9 -

3. Introduction du TP

3.1. Création d’un nouveau projet avec RSLogix500

- Créer un nouveau projet. Pour cela définir et nommer le processeur (cf. documentation sur le logiciel RSLogix500).

- Définir la configuration matérielle de votre châssis et configurer cette dernière en

« IO

utilisant

l’auto-configuration

(bouton

« Read

IO

Config »

du

menu

Configuration » du dossier « Controller »).

3.2. La communication

- Établir la communication entre l’automate et la console de programmation. Pour cela, mettre en œuvre le driver de communication sous RSLinx si nécessaire (cf. documentation RSLinx).

- Important : Dans le menu « Channel Configuration » du dossier « Controller », fixer la vitesse de transmission (en baud) de la voie 0 (Chan. 0) à 19200 bauds.

3.3. Chargement

- Tester votre configuration matérielle en effectuant un chargement "Download" puis en passant l’automate en mode "Online".

3.4. Forçage des sorties

- A l’aide du logiciel RSLogix500, effectuer le forçage des sorties suivantes (cf. documentation sur le logiciel RSLogix500). Pour cela, retrouver leur adresse SLC500 :

Variables

Capteurs & Actionneurs

Adresses Automate

Voyant demande palier étage 2

H7

sortie 9, carte 1

Voyant demande étage 5

H5

sortie 1, carte 1

Voyant demande étage 1

H1

sortie 5, carte 1

3.5. Mnémoniques

- Créer la table des mnémoniques.

demande étage 1 H1 sortie 5, carte 1 3.5. Mnémoniques - Créer la table des mnémoniques.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

demande étage 1 H1 sortie 5, carte 1 3.5. Mnémoniques - Créer la table des mnémoniques.

- 10 -

4. Commande manuelle de la cabine

4.1. Analyse de fonctionnement

Ce cycle permet de piloter manuellement la cabine en cas de problème. Pour fonctionner dans ce mode, l’interrupteur STOP doit être à 1 (mode manuel). L’appui maintenu sur le bouton AI5 provoque la montée de la cabine. L’appui maintenu sur le bouton AI1 provoque la descente de la cabine. Si aucun bouton n’est actionné, la cabine est immobilisée. En cas d’action simultanée sur les boutons AI1 et AI5, la priorité est donnée à la descente. Si la cabine se situe au 5 ème étage, elle ne peut plus monter et si elle se situe au 1 er étage, elle ne peut plus descendre.

Action

Cabine

Aucune action

Aucun déplacement

Action maintenue sur AI5

Montée

Action maintenue sur AI1

Descente

Action sur AI1 si AI5 déjà maintenue

Priorité à la descente

Action sur AI5 si AI1 déjà maintenue

Pas de changement (descente)

Cabine au 5ème étage

Arrêt (descente autorisée)

Cabine au 1ère étage

Arrêt (montée autorisée)

Variables utilisées :

Variables

Capteurs & Actionneurs

Adresses Automate

Interrupteur Auto/Manu

STOP

I:3/29

Bouton - poussoir Cabine étage 1

AI1

I:3/13

Bouton - poussoir Cabine étage 5

AI5

I:3/17

Cabine au 1er étage

D1

I:3/2

Cabine au 5ème étage

D5

I:3/6

Montée

KM1

O:1/7

Descente

KM2

O:1/6

Grafcet :

KM1 O:1/7 Descente KM2 O:1/6 Grafcet : 4.2. Travail demandé - Ecrire le programme correspondant

4.2. Travail demandé

- Ecrire le programme correspondant au fonctionnement décrit précédemment en langage à contacts (LADDER, voir paragraphe 6) en utilisant la méthode par bit.

- Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500.

en utilisant la méthode par bit . - Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

en utilisant la méthode par bit . - Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500.

- 11 -

- Tester le fonctionnement sur la maquette.

5. Fonctionnement en ascenseur

Dans un premier temps, le fonctionnement automatique pourra être géré sur TROIS étages uniquement : 1 (rez-de-chaussée), 3 (milieu) et 5 (haut).

5.1. Mémorisation d'un appel

Nous souhaitons mémoriser les appels extérieur (AE1, AE2M, AE2D, AE3M, AE3D, AE4M, AE4D et AE5) ou intérieur (AI1, AI2, AI3, AI4 et AI5) de l'ascenseur. Nous calculons pour cela cinq variables (AM1, AM2, AM3, AM4 et AM5) qui permettent la mémorisation d'un appel à un étage. Pour simplifier l'étude de l'ascenseur, nous considérons les boutons du palier comme des boutons classiques (sans aucune indication de montée ou descente).

Il vous est demandé de convertir en langage à contact les 5 équations logiques (logique séquentielle) en fonction des boutons poussoirs d’appel extérieur présents sur les paliers, des boutons poussoirs d’appel intérieur présents dans la cabine et des capteurs de présence de cabine à l'étage.

Système séquentiel : un système est dit séquentiel, lorsque la ou les sorties dépendent de la combinaison des entrées et de l'état précédent des sorties.

AM1 : appel mémorisé pour l'étage N°1 => AM1= F(AE1, AI1, D1, AM1).

AM1 AE1 AI1 AM1.D1

AM2 : appel mémorisé pour l'étage N°2 => AM2= F(AE2M, AE2D, AI2, D2, AM2).

AM2 AE2MAE2D AI2 AM2.D2

AM3 : appel mémorisé pour l'étage N°3 => AM3= F(AE3M, AE3D, AI3, D3, AM3).

AM3 AE3MAE3D AI3 AM3.D3

AM4 : appel mémorisé pour l'étage N°4 => AM4= F(AE4M, AE4D, AI4, D4, AM4).

AM4 AE4MAE4D AI4 AM4.D4

AM5 : appel mémorisé pour l'étage N°5 => AM5= F(AE5, AI5, D5, AM5).

AM5 AE5 AI5 AM5.D5

Une fois que l'opérateur appuie sur un bouton poussoir présent sur le palier ou à l'intérieur de la cabine la variable AMi passe à la valeur 1 et reste à un tant que la cabine n'est pas arrivée à l'étage demandé.

- Traduire les équations AM1, AM2, AM3, AM4 et AM5 en langage à contacts (LADDER).

- Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500.

en langage à contacts (LADDER). - Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500. CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

en langage à contacts (LADDER). - Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500. CING 2

- 12 -

- Tester le fonctionnement sur la maquette.

5.2. Création des variables DM et DD

Soit "DM" une variable correspondant à une demande de montée de la cabine. Cette variable combinatoire indique si un appel (au moins) a été enregistré à un niveau supérieur à celui où se trouve la cabine à l'arrêt.

Soit "DD" une variable correspondant à une demande de descente de la cabine. Cette variable combinatoire indique si un appel (au moins) a été enregistré à un niveau inférieur à celui où se trouve la cabine à l'arrêt.

Am1 Am2 Am3 DM Am4 Demande de Montée Am5 D1 DD D2 Demande de Descente
Am1
Am2
Am3
DM
Am4
Demande de Montée
Am5
D1
DD
D2
Demande de Descente
D3
D4
D5
Les équations de DM et DD sont les suivantes :

DM = D1.(AM2+AM3+AM4+AM5)+D2.(AM3+AM4+AM5)+D3.(AM4+AM5)+D4.AM5

DD = D5.(AM4+AM3+AM2+AM1)+D4.(AM3+AM2+AM1)+D3.(AM2+AM1)+D2.AM1

- Traduire les équations DM et DD en langage à contacts (LADDER).

- Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500.

- Tester le fonctionnement sur la maquette.

Remarque :

nous pouvons ainsi obtenir deux variables détectant la position des appels en cours par rapport à la cabine indépendamment de l'étage d'arrêt.

5.3. Création de la variable AR

Nous venons de mettre au point deux variables permettant d'effectuer une demande de montée et une demande de descente de la cabine. Mais une fois la cabine arrivée à l'étage

montée et une demande de descente de la cabine. Mais une fois la cabine arrivée à

CING 2

N. VANDENBROUCKE

montée et une demande de descente de la cabine. Mais une fois la cabine arrivée à

- 13 -

demandé il faut l'arrêter. Pour cela nous allons mettre au point une variable qui permet de demander l'arrêt de la cabine.

L'équation de AR est la suivante :

AR = AM1.D1+AM2.D2+AM3.D3+AM4.D4+AM5.D5

- Traduire l'équation de AR en langage à contacts (LADDER).

- Rentrer votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500 (Attention : la programmation de AR doit être sur la première ligne du programme).

- Tester le fonctionnement sur la maquette.

5.4. Commande de l'ascenseur à l'aide d'un Grafcet

Pour fonctionner dans ce mode, l’interrupteur STOP doit être à 0 (mode automatique). En cas de demande de montée, la cabine doit monter jusqu’à atteindre l’étage appelé. En cas de demande de descente, la cabine doit descendre jusqu’à atteindre l’étage appelé. En cas de demande simultanée de montée et de descente, la priorité est donnée à la descente. Après être arrivée à un étage, la cabine doit attendre 3 secondes avant de pouvoir repartir. Enfin, l’afficheur doit afficher l’étage d’arrivée de la cabine.

A partir des trois variables de base DD, DM et AR nous pouvons effectuer la commande de l'ascenseur à partir du Grafcet suivant (priorité à la descente) :

à partir du Grafcet suivant (priorité à la descente) : - Donner les actions des étapes

- Donner les actions des étapes 3 et 4 en utilisant l’afficheur (sorties A8, A4, A2, A1).

- Ecrire ce Grafcet en langage à contacts (LADDER, voir paragraphe 6) en utilisant la méthode par mot.

- Compléter votre programme à l’aide du logiciel RSLogix500 en s’assurant d’écrire une équation par sortie et d’utiliser une temporisation par étape.

- Tester le fonctionnement sur la maquette.

sortie et d’utiliser une temporisation par étape . - Tester le fonctionnement sur la maquette. CING

CING 2

N. VANDENBROUCKE

sortie et d’utiliser une temporisation par étape . - Tester le fonctionnement sur la maquette. CING

- 14 -

- Compléter le programme du mode manuel afin de réinitialiser la mémorisation des appels.

- 14 - - Compléter le programme du mode manuel afin de réinitialiser la mémorisation des

CING 2

N. VANDENBROUCKE

- 14 - - Compléter le programme du mode manuel afin de réinitialiser la mémorisation des

- 15 -

6. Programmation du grafcet

La programmation du Grafcet devra faire apparaître 4 parties :

- Les équations de franchissabilité (FRA),

- Les équations de franchissement (FTR),

- L’initialisation (INI),

- Les actions (ACT).

6.1. Franchissabilité

Par exemple, une franchissabilité F0 liée à l’étape 0 et à la réceptivité r1 peut être écrite de la manière suivante.

Avec la méthode par bits :

X0

r1

F0

├─────┤ ├─────┤ ├────────────────────────────────────────────( )─────┤

Avec la méthode par mots :

┌ ├───┤N=0 ?├─────┤ ├───────────────────────────────────────────( )─────┤ └─────┘

r1

F0

6.2. Franchissement

Par exemple, le franchissement d’une transition entre l’étape 0 et l’étape 1 selon une franchissabilité F0 peut être écrit de la manière suivante.

Avec la méthode par bits :

F0

X0

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────(R )─────┤

F0

X1

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────(S )─────┤

Avec la méthode par mots :

F0

┐ ├─────┤ ├────────────────────────────────────────────────────┤ N=1 ├───┤ └─────┘

6.3. Initialisation

L’initialisation du grafcet pourra être effectué grâce au bit système « First pass » (S:1/15) à 1 au début du premier cycle de l’automate.

Avec la méthode par bits :

S:1/15

X0

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────(S )─────┤

)─────┤ CING 2 N. VANDENBROUCKE

CING 2

N. VANDENBROUCKE

)─────┤ CING 2 N. VANDENBROUCKE

- 16 -

S:1/15

X1

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────┬───(R )─────┤

├───(R )─────┤

X2

Avec la méthode par mots :

S:1/15

┌ ├─────┤ ├────────────────────────────────────────────────────┤ N=0 ├───┤ └─────┘

6.4. Actions

Par exemple, la mise à 1 d’une action A à partir de l’étape 1 peut être écrite de la manière suivante.

Avec la méthode par bits :

X1

A

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────( )─────┤

Avec la méthode par mots :

A

├───┤N=1 ?├────────────────────────────────────────────────────( )─────┤

└─────┘

La mise à 1 d’une action conditionnelle A à partir de l’étape 1 selon la condition c peut être écrite de la manière suivante.

Avec la méthode par bits :

c ├─────┤ ├─────┤ ├────────────────────────────────────────────( )─────┤

X1

A

Avec la méthode par mots :

┐ ├───┤N=1 ?├────┤ ├────────────────────────────────────────────( )─────┤ └─────┘

c

A

L’activation d’une action A liée à l’étape 1 peut être écrite de la manière suivante.

Avec la méthode par bits :

X1

A

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────(S )─────┤

Avec la méthode par mots :

A ├───┤N=1 ?├────────────────────────────────────────────────────(S )─────┤ └─────┘

La désactivation d’une action A liée à l’étape 2 peut être écrite de la manière suivante.

désactivation d’une action A liée à l’étape 2 peut être écrite de la manière suivante. CING

CING 2

N. VANDENBROUCKE

désactivation d’une action A liée à l’étape 2 peut être écrite de la manière suivante. CING

- 17 -

Avec la méthode par bits :

X2

A

├─────┤ ├─────────────────────────────────────────────────────(R )─────┤

Avec la méthode par mots :

A ├───┤N=2 ?├────────────────────────────────────────────────────(R )─────┤ └─────┘

6.5. Temporisations

Le déclenchement d’une temporisation à l’appel nécessite l’utilisation d’un bloc temporel de type TON dont la sortie EN est ensuite exploitée pour détecter la fin de la temporisation. Dans l’exemple ci-dessous, on utilise le bloc T4:0 (qu’il est possible de renommer) qui est déclenché par le passage à 1 de la variable va. Tant que la variable va reste à 1 et dès que la durée définie est écoulée, la sortie EN passe à 1. Pour régler cette durée, on détermine la base de temps (Time base) et l’unité (Preset). La sortie EN est alors utilisée comme variable temporelle :

│ ├─────┤ ├───────────────────┤Timer

┌TON

T4:0├─(EN)───────────────────────┤

va

│Time Base

│Preset

│Accum

└─────────────┘

3│

0│

1├─(DN)

T4:0

├─────┤

├───── ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ┤

EN

─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─

CING 2

N. VANDENBROUCKE

─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─ ─

- 18 -

- 18 - TRAVAUX PRATIQUES D’ AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLinx CING

TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME

Cycle ingénieur CING 2

Le logiciel RSLinx

- 18 - TRAVAUX PRATIQUES D’ AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLinx CING

CING 2

N. VANDENBROUCKE

- 18 - TRAVAUX PRATIQUES D’ AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLinx CING

- 19 -

Configuration de la communication entre l’automate

SLC500 et le PC

La programmation du SLC se réalise à l’aide du PC via une liaison série.

Pour configurer la communication entre l’automate SLC500 et le PC, on utilise RsLinx.

entre l’automate SLC500 et le PC, on utilise RsLinx . L’écran suivant doit appar aître :

L’écran suivant doit apparaître :

on utilise RsLinx . L’écran suivant doit appar aître : Nous allons configurer la carte PIC

Nous allons configurer la carte PIC et le coupleur AIC en cliquant sur l’icône suivant :

PIC et le coupleur AIC en cliquant sur l’icône suivant : La fenêtre de configuration à

La fenêtre de configuration à l’allure suivante :

: La fenêtre de configuration à l’allure suivante : Nous allons ensuite cliquer sur le bandeau

Nous allons ensuite cliquer sur le bandeau déroulant, choisir le driver 1747 PIC/ AIC + Driver puis cliquer sur Add New

sur le bandeau déroulant, choisir le driver 1747 PIC/ AIC + Driver puis cliquer sur Add

CING 2

N. VANDENBROUCKE

sur le bandeau déroulant, choisir le driver 1747 PIC/ AIC + Driver puis cliquer sur Add

- 20 -

- 20 - La fenêtre suivante apparaît : Après avoir nommé votre nouveau driver et cliquez

La fenêtre suivante apparaît :

- 20 - La fenêtre suivante apparaît : Après avoir nommé votre nouveau driver et cliquez

Après avoir nommé votre nouveau driver et cliquez sur OK, il faut définir ses propriétés. Les propriétés du driver sont définies dans la fenêtre suivante :

définir ses propriétés. Les propriétés du driver sont définies dans la fenêtre suivante : CING 2
définir ses propriétés. Les propriétés du driver sont définies dans la fenêtre suivante : CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

définir ses propriétés. Les propriétés du driver sont définies dans la fenêtre suivante : CING 2

- 21 -

Nous allons donc renseigner les différents paramètres liés à la configuration du driver :

Comm Port

dernier à la carte PIC

N° du port de communication du PC reliant ce

Baud Rate

Vitesse de la communication

Station Number

Numéro de la station sur le réseau DH 485

Lorsque toutes les propriétés ont été appliquées, nous devons retrouver le driver dans la fenêtre "Configure Drivers" :

le driver dans la fenêtre "Configure Drivers" : Driver venant d’être configuré Une fois la
le driver dans la fenêtre "Configure Drivers" : Driver venant d’être configuré Une fois la

Driver venant d’être configuré

Une fois la configuration du driver effectuée, nous pouvons scruter le réseau à l’aide de RSWho qui se trouve dans le menu Communication, puis en cliquant sur le nom du driver que vous avez défini :

en cliquant sur le nom du driver que vous avez défini : PC relié à la

PC relié à la carte PIC (adresse 0 sur le réseau DH485)

Automate SLC500 (Adresse 1 sur le réseau DH485)

Dans la fenêtre ci-dessus, Vous retrouvez la station (votre PC), et le processeur.

La communication entre votre PC et l’automate est donc maintenant établie.

et le processeur. La communication entre votre PC et l’automate est donc maintenant établie. CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

et le processeur. La communication entre votre PC et l’automate est donc maintenant établie. CING 2

- 22 -

- 22 - TRAVAUX PRATIQUES D’ AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLogix500 Notice

TRAVAUX PRATIQUES D’AUTOMATISME

Cycle ingénieur CING 2

PRATIQUES D’ AUTOMATISME Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLogix500 Notice de développement d’un

Le logiciel RSLogix500

Cycle ingénieur – CING 2 Le logiciel RSLogix500 Notice de développement d’un projet avec RSLogix500 CING

Notice de développement d’un projet avec RSLogix500

– CING 2 Le logiciel RSLogix500 Notice de développement d’un projet avec RSLogix500 CING 2 N.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

– CING 2 Le logiciel RSLogix500 Notice de développement d’un projet avec RSLogix500 CING 2 N.

- 23 -

1. Démarrage du logiciel RSLogix500

1 ère solution : utiliser l’icône raccourcie vers RSLogix5

2 ème solution :

raccourcie vers RSLogix5 2 è m e solution : - Cliquez sur le bouton Démarrer de

- Cliquez sur le bouton Démarrer de la barre des tâches

- Faites glisser la souris jusqu’à l’option Programmes

- Faites glisser la souris jusqu’à l’option Rockwell Software

- Cliquez sur l’option RS500

2. Ouvrir un nouveau projet

- Ouvrir un nouveau projet en cliquant sur l’icône suivant :

Icône "Nouveau projet"

sur l’icône suivant : Icône "Nouveau projet" 3. Définir le type de processeur Nom du processeur

3. Définir le type de processeur

"Nouveau projet" 3. Définir le type de processeur Nom du processeur Type de processeur CING 2
"Nouveau projet" 3. Définir le type de processeur Nom du processeur Type de processeur CING 2

Nom du processeur

Type de processeur

"Nouveau projet" 3. Définir le type de processeur Nom du processeur Type de processeur CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

"Nouveau projet" 3. Définir le type de processeur Nom du processeur Type de processeur CING 2

- 24 -

Une fois le logiciel ouvert et le type de processeur défini, l’écran suivant apparaît :

Barre d’outils Tableau de commande Fenêtre de programme Fenêtre de projet
Barre d’outils
Tableau de commande
Fenêtre de programme
Fenêtre de projet

La fenêtre projet vous permet de voir l’ensemble de votre configuration :

- Configuration automate,

- Fichiers programmes,

- Fichiers de données,

- Fichier de forçage d’E/S,

- Fenêtres de surveillance de données,

- Base de données adresses/symboles.

La fenêtre programme vous permet d’écrire/visualiser le fichier programme sélectionné.

La barre d’outils vous permet de sélectionner les instructions par type.

Le tableau de commande vous permet de visualiser la connexion et l’état de votre automate.

4. Configuration du châssis

permet de visualiser la connexion et l’état de votre automate. 4. Configuration du châssis CING 2

CING 2

N. VANDENBROUCKE

permet de visualiser la connexion et l’état de votre automate. 4. Configuration du châssis CING 2

- 25 -

- 25 - La configuration matérielle dont nous disposons est la suivante : Matériel Référence Position

La configuration matérielle dont nous disposons est la suivante :

Matériel

Référence

Position dans le rack

Châssis

1746-A7 7SLOT B

 

CPU

1747-L541 5/04

0

Carte de sorties

1746-OW 16

1

Carte de sorties

1746-OB 16

2

Carte d'entrées

1746-IB 32

3

Alimentation + Carte CPU

d'entrées 1746-IB 32 3 Alimentation + Carte CPU Carte d'entrées/sorties Cliquer sur controller puis

Carte d'entrées/sorties

3 Alimentation + Carte CPU Carte d'entrées/sorties Cliquer sur controller puis sur IO configuration CING 2

Cliquer sur controller puis sur IO configuration

+ Carte CPU Carte d'entrées/sorties Cliquer sur controller puis sur IO configuration CING 2 N. VANDENBROUCKE

CING 2

N. VANDENBROUCKE

+ Carte CPU Carte d'entrées/sorties Cliquer sur controller puis sur IO configuration CING 2 N. VANDENBROUCKE

- 26 -

- 26 - Un tableau comme celui ci-dessous apparaît : Choix du châssis Type d’alimentation Slot

Un tableau comme celui ci-dessous apparaît :

Choix du châssis Type d’alimentation Slot du SLC500
Choix du châssis
Type
d’alimentation
Slot du SLC500

Lecture automatique de la configuration. Uniquement à partir du SLC500/04.

Les cartes présentes sur le châssis doivent être configurées dans ce tableau. En face de chaque numéro (0 à 6) doit figurer la référence et la description de la carte présente à l’emplacement correspondant au numéro.

5.

Communication

entre

l’automate

et

le

logiciel

de

programmation

En considérant que le driver (ou carte de communication) réalisant la communication entre l’automate programmable et le PC est convenablement configurée, la communication peut alors être lancée en cliquant sur le menu "Comms" puis sur "Who active go on line".

être lancée en cliquant sur le menu "Comms" puis sur " Who active go on line".

CING 2

N. VANDENBROUCKE

être lancée en cliquant sur le menu "Comms" puis sur " Who active go on line".

- 27 -

- 27 - 6. Le passage en "Online" La fonction « Online » permet de visualiser

6. Le passage en "Online"

La fonction « Online » permet de visualiser l’état de l’automate. Le passage en « Online » peut se faire de 2 façons différentes :

1 ère solution : Cliquer sur le menu "Comms" puis sur "Go Online"

sur le menu "Comms" puis sur "Go Online" 2 è m e solution : Cliquez sur

2 ème solution : Cliquez sur "" puis sur "Go Online"

: Cliquez sur "  " puis sur "Go Online" Remarque : le programme "Online" est

Remarque : le programme "Online" est celui présent dans la mémoire de l’automate

Remarque : le programme "Online" est celui présent dans la mémoire de l’automate CING 2 N.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

Remarque : le programme "Online" est celui présent dans la mémoire de l’automate CING 2 N.

- 28 -

7. Le passage en "Offline"

Le passage de l’automate de « Online » à « Offline » peut se faire de 2 façons différentes :

1 ère solution : Cliquer sur le menu "Comms" puis sur "Go Offline"

sur le menu "Comms" puis sur "Go Offline" 2 è m e solution : Cliquez sur

2 ème solution : Cliquez sur "" puis sur "Go Offline"

: Cliquez sur "  " puis sur "Go Offline" Remarque : le programme "Offline" est

Remarque : le programme "Offline" est celui présent dans le PC

8. Le forçage des entrées et des sorties

8.1. Le forçage des sorties

Cliquez sur Force File puis sur O0- OUTPUT

des sorties Cliquez sur Force File puis sur O0- OUTPUT Dans le tableau suivant, choisissez la

Dans le tableau suivant, choisissez la sortie automate que vous voulez forcer puis remplacez le point "." par la "1" ou "0" :

que vous voulez forcer puis remplacez le point "." par la "1" ou "0" : CING

CING 2

N. VANDENBROUCKE

que vous voulez forcer puis remplacez le point "." par la "1" ou "0" : CING

- 29 -

- 29 - Exemple : Dans le tableau ci-dessus la sortie O :1/4 à été forcé

Exemple : Dans le tableau ci-dessus la sortie O :1/4 à été forcé à "1".

Cliquez ensuite sur :

O :1/4 à été forcé à "1". Cliquez ensuite sur : La fenêtre ci-dessous apparaît alors

La fenêtre ci-dessous apparaît alors

Cliquez ensuite sur : La fenêtre ci-dessous apparaît alors Répondre oui : les sorties automates sélectionnées

Répondre oui : les sorties automates sélectionnées sont immédiatement forcées.

ATTENTION : LES SORTIES DES CARTES ÉTANT ACTIVES, IL S'AGIT DE S'ASSURER DE LA SÉCURITÉ DU PERSONNEL ET DU BON FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE AVANT D'EFFECTUER TOUT FORÇAGE DES SORTIES.

Pour annuler le forçage :

1 ère méthode : dans le tableau Data File O0 (bin) OUTPUT Forces, cliquez sur :

Data File O0 (bin) – OUTPUT Forces, cliquez sur : 2 è m e méthode :

2 ème méthode : Cliquez sur "" puis sur "Remove All Forces"

sur "  " puis sur " Remove All Forces" 8.2. Le forçage des entrées Cliquez

8.2. Le forçage des entrées

Cliquez sur Force File puis sur I0- INPUT

Remove All Forces" 8.2. Le forçage des entrées Cliquez sur Force File puis sur I0- INPUT
Remove All Forces" 8.2. Le forçage des entrées Cliquez sur Force File puis sur I0- INPUT

CING 2

N. VANDENBROUCKE

Remove All Forces" 8.2. Le forçage des entrées Cliquez sur Force File puis sur I0- INPUT

- 30 -

Dans le tableau suivant, choisissez la sortie automate que vous voulez forcer puis remplacez le point "." par la "1" ou "0" :

le point "." par la "1" ou "0" : Exemple : Dans le tableau ci-dessus la

Exemple : Dans le tableau ci-dessus la sortie I :3/4 à été forcé à "1"

Cliquez ensuite sur :

I :3/4 à été forcé à "1" Cliquez ensuite sur : La fenêtre ci-dessous apparaît alors

La fenêtre ci-dessous apparaît alors

Cliquez ensuite sur : La fenêtre ci-dessous apparaît alors Répondre oui : les entrées automates sélectionnées

Répondre oui : les entrées automates sélectionnées sont immédiatement forcées

Pour annuler le forçage :

1 ère méthode : dans le tableau Data File I1 (bin) INPUT Forces, cliquez sur :

tableau Data File I1 (bin) – INPUT Forces, cliquez sur : 2 è m e méthode

2 ème méthode : Cliquez sur "" puis sur "Remove All Forces"

sur "  " puis sur " Remove All Forces" Remarque : les tableaux de forçage

Remarque : les tableaux de forçage des entrées et des sorties peuvent être également obtenus en cliquant sur Data Files puis sur les fichiers O0 OUTPUT et I1 INPUT.

9. Les transferts PC / Automate

Lors d'une programmation de l'automate, deux solutions sont envisageables :

PC / Automate Lors d'une programmation de l'automate, deux solutions sont envisageables : CING 2 N.

CING 2

N. VANDENBROUCKE

PC / Automate Lors d'une programmation de l'automate, deux solutions sont envisageables : CING 2 N.

- 31 -

La première, généralement en phase de développement initial, consiste à écrire le programme automate en mode offline. C'est à dire on conçoit la structure et l'écriture du programme sur le PC. Le programme écrit, on effectue un download (transfert du programme du PC vers la CPU). Le mode online permet alors de tester le programme directement dans la mémoire automate.

La seconde possibilité, généralement utilisée en phase de test ou de modifications ponctuelles, consiste à modifier directement le programme dans la mémoire automate (c'est à dire en ligne ou "online"). Lorsque le programme a été modifié et testé, on utilise alors le transfert (upload) du programme de l'automate vers le PC pour permettre la sauvegarde et l'archivage des modifications.

OFFLINE DOWNLOAD P.C O N L E / S I N E UPLOAD
OFFLINE
DOWNLOAD
P.C
O
N
L
E / S
I
N
E
UPLOAD

C.P.U

9.1. Le chargement Download

Le chargement Download est utilisé afin que le programme du PC devienne celui de l’automate. Pour effectuer un chargement Download, il faut nécessairement être en mode Offline.

1 ère solution : Cliquez sur "" puis sur "Download"

: Cliquez sur "  " puis sur "Download" 2 è m e solution : Cliquez

2 ème solution : Cliquez sur "Comms" puis sur "Download"

2 è m e solution : Cliquez sur "Comms" puis sur "Download" CING 2 N. VANDENBROUCKE
2 è m e solution : Cliquez sur "Comms" puis sur "Download" CING 2 N. VANDENBROUCKE

CING 2

N. VANDENBROUCKE

2 è m e solution : Cliquez sur "Comms" puis sur "Download" CING 2 N. VANDENBROUCKE

- 32 -

9.2. Le transfert Upload

Le chargement Upload est utilisé afin que le programme de l’automate devienne celui du PC. L’utilisateur peut ainsi modifier son programme en mode Online sans perturber son application puis mettre à jour le programme dans son PC.

1 ère solution : Cliquez sur "" et "Upload"

solution : Cliquez sur "  " et "Upload" 2 è m e solution : Cliquez

2 ème solution : Cliquez sur "Comms" puis sur "Upload"

: Cliquez sur "Comms" puis sur "Upload" Ainsi pour que le programme du PC devienne celui

Ainsi pour que le programme du PC devienne celui de l’automate, il faut faire un "Download" et pour que le programme de l’automate devienne celui du PC, il faut faire un "Upload".

Attention à ce que vous voulez faire ! ! !

celui du PC, il faut faire un "Upload". Attention à ce que vous voulez faire !

CING 2

N. VANDENBROUCKE

celui du PC, il faut faire un "Upload". Attention à ce que vous voulez faire !