Vous êtes sur la page 1sur 6

Les barrages

Définetions

Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et


destiné à réguler le débit du cours d'eau et/ou à en stocker l'eau pour
différents usages tels que le contrôle des crues, l’irrigation, l’industrie, la
pisciculture, la réserve d'eau potable, l’hydroélectricité etc.

Fonction des barrages


Les barrages ont une ou plusieurs fonctions, répondant à une ou plusieurs demandes :

 Approvisionnement en eau (consommation agriculture)


 Production hydroélectrique
 Navigation
 Contrôle d’inondation et soutien d’étiage
 Contrôle du lit du cours d’eau
 Tourisme aquatique
Les types du barrage

barrage

en béton en remblai

barrage à barrage en
en barrage en
en poids en voute masque terre
contreforts terre zonè
amont homogène

Les barrages en beton :

barrage en poids :
Le barrage-voûte
C'est un ouvrage particulièrement élégant; en raison de la forme arquée du barrage,
horizontalement et verticalement, la poussée de l'eau est reportée sur les flancs de la
vallée.

Coupe type d'un barrage-voûte

Le barrage-poids
Il a, en principe, dans une coupe verticale, une forme triangulaire. Son poids
suffit seul à contenir la poussée de l'eau.

Une solutions intermédiaire consiste à réaliser un barrage-poids/voûte. Sa


stabilité est alors assurée en partie par son poids et en partie par son appui sur
les rives.
Coupe type d'un barrage poids

Barrage-poids

Le barrage à contreforts
C'est un grand mur en béton qui s'appuie sur des contreforts en laissant des
évidements, économisant ainsi du béton. Les contreforts, relativement minces,
conduisent les efforts jusqu'aux fondations. Ce type de barrage a été peu
utilisé en Suisse , Ce mode de construction se subdivise en sous-catégories;
contreforts à têtes arrondies à masque amont, à voûtes multiples.

Coupe type d'un barrage à contreforts


Barrage à contreforts de Lucendro, Aare-
Tessin

Les barrages en terre

Les barrages en terre présentent notamment l’avantage de pouvoir reposer sur des
fondations de médiocre qualité, c’est-à-dire compressibles.

Tous les barrages en terre peuvent être considérés comme des barrages-poids, c’est-à-
dire qu’ils résistent à la pression de l’eau par leur propre poids. C’est ce qui explique
leur section de forme trapézoïdale. On en trouve de trois types :

 homogène,
 à noyau,
 à masque.

Barrage homogène

Barrage homogène

Un barrage en terre est dit homogène lorsqu’il est constitué d’un même matériau à
dominante argileuse, relativement imperméable. Selon les ouvrages, la pente des talus
sera plus ou moins forte, en fonction notamment des caractéristiques du matériau
employé.
Barrage à noyau

Barrage à noyau
Dans un barrage à noyau, les fonctions de résistance et d’étanchéité sont en quelque
sorte séparées. La résistance est assurée par les recharges placées sur les flancs de
l’ouvrage, et l’imperméabilité par le noyau central.

Le noyau au centre de l’ouvrage va être constitué de la terre la plus imperméable


possible. Il sera tenu de part et d’autre par des recharges composées, selon les cas, de
terre plus perméable, d’alluvions ou d’enrochements.

Barrage à masque

Il peut aussi exister des sites où aucune terre n’est disponible, mais seulement des
enrochements. Ceux-ci sont alors employés pour réaliser le corps du barrage, tandis que
l’étanchéité est assurée par un masque de béton, ciment ou béton bitumineux posé sur
l’ouvrage lui-même, côté amont.
Barrage à masque

Il peut aussi exister des sites où aucune terre n’est disponible, mais seulement des
enrochements. Ceux-ci sont alors employés pour réaliser le corps du barrage, tandis que
l’étanchéité est assurée par un masque de béton, ciment ou béton bitumineux posé sur
l’ouvrage lui-même, côté amont

Les materieux du construction


 Granulats de beton
 Materieux de corps d’appuit
 Matérieux de filtre
 Rip rap (protection de surface)
 Matérieux de noyau
 ciment