Vous êtes sur la page 1sur 10

VI.

Liaisons chimiques dans les cristaux (cohésion)

Définition:

• La cohésion au sein d’un édifice cristallin est assuré par des


forces d’attractions entres atomes, il s’agit des forces
électrostatiques entre électrons et entre électrons et noyaux.
La cohésion des solides ioniques est assurée par les liaisons
ioniques, c’est-à-dire par l’interaction électrostatique entre les ions
selon la loi de coulomb 1
Loi de Coulomb

La force responsable de la cohésion du solide


2
est appelé force de coulomb
1) Liaison ionique :
• Dans un édifice cristallin chaque ion à tendance à s’entourer du
nombre maximum d’ions de signe opposé pour réalisé une structure
stable.

Un solide ionique est uniquement constitué d’anions et de cations en


proportion telle que le solide ionique est électriquement neutre.

3
2) Liaison covalente :
• Résulte de la mise en commun d’électrons des atomes situés dans la couche
de valence, La liaison covalente est plus courante et la plus forte. Dans le
diamant, par exemple, les atomes de carbone présentent des liaisons
covalentes de sorte que le cristal est effectivement très dur.

Lorsqu’une liaison covalente implique deux atomes d’électronégativités différentes, les


électrons mis en commun dans la liaison sont attirés par l’atome le plus électronégatif. La
liaison est alors dite polarisée.

Il est relativement rare de rencontrer des liaisons purement covalente ou purement ionique.

4
Electronégativité: mesure la capacité d’un atome à attirer vers lui les électrons de la
liaison. « Linus Pauling »

5
Electronégativité

6
3-Liaison Van der Waals(VdW)
• Elle est relative aux cristaux moléculaires, les liaisons sont
relativement faibles entre les atomes grâce aux forces de Van
der Waals.

Les interactions de Van Der Waals sont des interactions électriques


attractives(autres que celles de coulomb) entre les nuages électroniques des
molécules.
La cohésion des solides moléculaires peut être modélisée par des interactions de
Van Der Waals.

7
Interactions de Van Der Waals : liaison hydrogène

Une liaison hydrogène est une interaction électrostatique entre deux molécules: - dans
l’une des molécules, un atome d’hydrogène est lié à un atome fortement
électronégatif(comme N, O, Cl ..etc)
- l’autre molécule comporte un atome électronégatif possédant un doublet non liant.

8
4. Liaison métallique

Chaque atome libère un électron de valence.


Les atomes baignent ainsi dans une "mer"
d'électrons libres

Les métaux sont caractérisés par une forte conductivité thermique,


une grande compacité et une haute symétrie
Conclusion
• Chaque cation a tendance de s’entourer de maximum d’anion et
réciproquement, mais ce maximum se trouve limité par l’effet stérique et la
nécessité de garder la neutralité électrique

La connaissance des structures est d’un intérêt primordial pour la


compréhension raisonné des propriétés physiques et chimiques des solides.

10