Vous êtes sur la page 1sur 1

IMMUNITES DE DROIT INTERNATIONAL

≠ immunités de droit interne (Etats ou représentants de l’Etat devant leurs propres juridictions)
Immunité ≠ irresponsabilité ou impunité
Fondement des règles immunitaires : principe de l’égalité souveraine entre Etats
Sources du droit des immunités des Etats et représentants de l’Etat : droit coutumier ; Conventions NU sur les immunités juridictionnelles des États et de leurs biens

≠ source du droit des immunités des organisations internationales : traités (soit particulier, soit qui établissent l’OI)

ETATS REPRESENTANTS DE L’ETAT

Doctrine restrictive de l’immunité QUI ?

Tous les représentants de l’Etat Spécialement


IMMUNITE PAS D’IMMUNITE
• Chef d’Etat
• Chef de gouvernement
• Ministre des Affaires
étrangères

Acta iure imperii Acta iure gestionis Pendant et après l’exercice des fonctions Pendant l’exercice des fonctions
Même si ces actes violent
une norme de ius cogens

Critères de distinction entre ces deux types d’actes ? IMMUNITE RATIONE IMMUNITE RATIONE
materiae personae
• But de l’acte
Gradation • Objet de l’acte MATERIAE
• Nature de l’acte Tous les actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions Sont couverts dans ce cas
(1) Tous les actes privés
(2) Tous les actes accomplis
Exception : dans l’exercice de leurs fonctions
❖ Exception territoriale Y compris pour violations graves du DI Y compris pour violations graves du DI
Qui ne s’applique pas aux actes des forces armées Peu importe le moment de commission

ATTENTION : cas des diplomates

ATTENTION : l’immunité doit être invoquée in limine litis