Vous êtes sur la page 1sur 40

Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

REMERCIEMENT
Mon stage de volontaire de mission a été possible grâce au soutient
infaillible d’un certain nombre de personnes. Je tiens à exprimer ma
profonde reconnaissance à tous ceux là qui de près ou de loin m’ont
toujours accordés leur assistance, me manifestant par la même occasion
un intérêt particulier.
Je remercie donc le seigneur Dieu tout puissant qui m a accordé la
force nécessaire pour la réalisation des taches qui m ont été confiés au
laboratoire du CMA de Mendong pendant cette période.
Monsieur le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique.
Les délégués d’arrondissement sortant et entrant de Yaoundé VI
pour leurs disponibilités.
Le médecin chef du CMA de Mendong Dr ABENKOU
DANIELLE pour sa bienveillance et son attitude maternelle.
Les majors et vices majors du laboratoire respectivement Mme
EKEKE SOLANGE et Mr ASSAM BILO’O PLACIDE pour leurs
patiences, leurs compréhensions à mon égard.
Tous les titulaires en service au CMA de Mendong pour leurs
esprits d’intégration
Tous les autres stagiaires en perfectionnement pour leurs
solidarités permanentes
Je remercie particulièrement ma famille qui manifeste au
quotidien leur soutient et leurs compréhensions pour la situation socio
économique dans laquelle j évolue actuellement.

Programme national de volontariat Page 1


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

SOMMAIRE

INTRODUCTION
I- OBJECTIFS DU PROGRAMME NATIONAL DE VOLONTARIAT
II- DESCRIPTION DU CADRE DE STAGE
1- Situation générale du CMA de Mendong
2- Plan de masse du CMA de mendong
3- Organigramme du CMA
4- Organisation et fonctionnement du service de laboratoire
III- DEROULEMENT DU STAGE DE VOLONTAIRE DE
MISSION :PROTOCOL DE REALISATION DES EXAMENS DE
LABORATOIRE
A- PROTOCOL DES EXAMENS DE BACTERIOLOGIE /PARASITOLOGIE
1- ECBU
2- PCV
3- PU
4- Examen des selles
B- PROTOCOL DES EXAMEN D’ HEMATOLOGIE
1- Goutte Epaisse
2- Groupe sanguin et rhésus
C- PROTOCOL DES EXAMENS DE SEROLOGIE
1- Test du VIH
2- CRP, ASLO ; VDRL, FR
3- Test de widal et felix
4- BW (Bordet Wassermann)
5- Test du chlamydiae
6- Toxoplasmose IgM et rubéole IgG
D- PROTOCOL DES EXAMENS DE BIOCHIMIE
1- Glycemie à jeun
2- G-test
3- Bandelette urinaire :combis
4- Bandelette urinaire : albumine /sucre
5- Ionogramme
6- Transaminases
7- Urée /créatinine
8- Profils lipidiques

E- PROTOCOLDE RECYCLAGE
IV- PROBLEMES RENCONTRE PENDANT LA MISSION
V- SUGGESTION
CONCLUSION
REFERERENCE BIBLIOGRAPHIQUE

Programme national de volontariat Page 2


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

Programme national de volontariat Page 3


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

ABREVIATION

- ASLO : Anti Streptolysine O


- BW : Bordet Wassermann
- CRP : C- Réactifs Protéine
- ECBU : Examen Cyto-Bactériologique des Urines
- HBs : antigène de surface de l’hépatite B viral
- HCV : virus de l’hépatite C
- FR : facteur rhumatoïde
- GE : Goutte Epaisse
- GAJ : glycémie à jeun
- MDC : médecin chef
- KOAP : kystes œufs amibes parasite
- PCV : prélèvement cervico-vaginale
- PU : prélèvement urétrale
- TPHA : Treponéma Palludum Heath Agglutination
- VDRL : Veneral Disease Research Laboratory
- PNV: programme national de volontatiat

Programme national de volontariat Page 4


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

INTRODUCTION

Dans l ambition d’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 ,une


prévalue a été mise sur la jeunesse, qui constitue plus de la moitié de la
population.des lors, le ministère de la jeunesse et de l éducation civique à
mis sur pied un programme national de volontariat(PNV) afin de
minimiser les difficultés grandissantes . en effet une bonne franche de la
jeunesse camerounaise est diplômé et sans emplois ;de plus le contexte
économique et social voit la monter des comportements déviant au sein de
cette tranche .c’est dans cette optique que le PNV à sélectionné quelque
jeunes, dont je fait partir dans le but de valoriser leurs compétences pour
une intégration national et une cohésion sociale aboutie à long terme.

I- OBJECTIFS DU PROGRAMME
NATIONAL DE VOLONTARIAT

Crée pour répondre à des problèmes ponctuels qui touche la


jeunesse camerounaise tel que l’augmentation du chômage jeune, la
consommation des stupéfiants, la monté de la violence urbaine et du
phénomène de radicalisation .le PNV s’est donné (par des stages dans les
structures administratives et techniques de l’état en relation avec la
formation du stagiaire)pour missions :
- La sensibilisation et la mobilisation des jeunes en vue de leurs
implications dans les actions de développement d’intérêt
communautaire, en liaison avec les administrations et organismes
concernés.
- La promotion du volontariat par la mobilisation, la participation
citoyenne et la valorisation des compétences de toutes les couches
sociales en vue de l intégration nationale et de la cohésion sociale

Programme national de volontariat Page 5


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

II- DESCRIPTION DU CADRE DE STAGE

1- situation générale du CMA de mendong

Situé au quartier Jouvence (Mendong) et crée en 2001 le CMA


(centre médical d’arrondissement) de mendong est une structure de
sixième catégorie localisée dans l’aire de santé du district de Biyem-Assi
dans l’arrondissement de Yaoundé VI.les locaux abritent deux structures à
savoir, le CMA et les bureaux du district de santé. Le centre médical
desserre les populations des quartiers jouvence, mendong biyem-assi,
simbock, nkolzié, Mbalgon, élounden, TKC dont les habitants sont
majoritairement du grand ouest Cameroun (population Anglophone et
Bamiléké). Le taux de fréquentation est important en matinée et dans
l’après midi, juste après la sortir des écoles primaires et secondaires.

Programme national de volontariat Page 6


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

1- plan de masse du CMA

17 9 10 11 12 13

7 14

18
1920
8
21 15

5
17 22
16

23

24
ENTREE
3 2 1

25

1- Bureau Médecin chef (MDC) 11- toilette du personnel 21- service d’ophtalmologie
2 - Régisseur + secrétariat du MDC 12- service de laboratoire 22- salle de réunion
3- bureau du chef du district de santé 13- surveillance générale 23- service de l’odontologie
4- secrétariat du chef du district 14 - salle d’accouchement 24- toilette publique
De santé 15- bureau des Médecins 25- incinérateur
5- jardin 16- service de la pharmacie
6 - Magasin 17- salle d’hospitalisation
7- chef bureau santé 18- UPEC
8- service de vaccination 19 – service de Diabétologie
9- bureau district de santé 20- petite chirurgie
10- service de la caisse

Programme national de volontariat Page 7


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

2- organigramme du CMA

MEDECIN
CHEF

ECONOME CONSEILLER REGISSEUR


MEDICAL DES
RECETTES

SURVEILLANT
GENERAL

COORDONNA
TEUR DES
SERVICES

MAJORS DES
SERVICES

RESTE DU
PERSONNEL

Programme national de volontariat Page 8


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

3- organisation et fonctionnement du service de


laboratoire

Le laboratoire du CMA de mendong est situé entre les toilettes du


personnel et le bureau du surveillant général ;c est une localisation
stratégique ,car les distances sont pratiques pour la collectes des
échantillons biologiques tel que les selles , les urines pour les personnes
diminuées et le sang pour les femmes enceintes déjà en travail( en cour
d’accouchement) .le service fonctionne de 07h30 minutes à 21H à cause
du sous effectif, soit :
- Deux permanant et un roulement de 07h30 à 15h30 pour les permanants
et jusqu’à 17h30 pour le roulement. Ensuite un autre roulement de
17h30 à 21h (soit trois personnes pour le service de jour et un pour la
nuit)
Le laboratoire du CMA de mendong dispose de quelques matériaux
et appareils qui lui permette d’être pris au sérieux dans les environs :
- Deux chaises dont une pour le prélèvement et l autre pour le titulaire de
l enregistrement
- Deux tables dont l une sert de portoir pour les appareils, l autre pour les
documents d’utilisation courante et l enregistrement des malades
- Six appareils (1 onduleurs,1 régulateur de tension,1 centrifugeuse,1
microscope optique binoculaire,1 spectrophotomètre, 1 hémographe qui
est en panne .
- Un lit pour les prélèvements génitaux
Le laboratoire n est pas divisé en compartiment car il fait la taille
d’une petite cuisine à pièce unique, tout se passe donc sur place .pour les
examens qui requiert une intimité, on fait sortir tout le monde et on ferme
la porte avant de procéder.

III- DEROULEMENT DU STAGE DE


VOLONTAIRE DE MISSION :
PROTOCOL DE REALISATION DES
EXAMENS DE LABORATOIRE

A- PROTOCOL DES EXAMENS DE


BACTERIOLOGIE/PARASITOLOGIE

Programme national de volontariat Page 9


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

Les principaux examens réalisés ici sont : l’ECBU, les PCV, PU et


l’examen des selles.

1- ECBU (Examen Cytobactériologique des Urines)

On réalise l’ECBU pour rechercher la présence de bactéries, de


cellules en excès et la présence des cristaux dans l’urine. L’ECBU se
compose de l’examen macroscopique, l’examen microscopique, la
technique de coloration de Gram ; mais l on peut y ajouter la culture et
l’antibiogramme.

a- matériels

On a :
 Lames porte-objet et lamelles
 Un flacon stérile servant à recueillir l urine
 le violet de Gentiane, le Lugol, l’alcool et la Fuchsine à Gram
 Les tubes stériles
 Eau distillée
 L’Anse de platine ou micropipette
 Une centrifugeuse
b- prélèvement

 Condition avant le prélèvement


- De préférence la première urine du matin
- En dehors des périodes de menstruation
- Avant tout traitement antibiotique de préférence
 Déroulement du prélèvement
- Lavage de mains et toilette intime
Programme national de volontariat Page 10
Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

-Eliminer le premier jet d’urine (environ 20 ml)


- Recueillir les 20 à 30 ml suivants dans un flacon stérile
- Fermer hermétiquement le flacon.

c- examen macroscopique

Les caractères suivants sont à déterminés :


 La couleur, elle peut être claire ; jaune ; sanguinolente.
 L’aspect, limpide ou trouble.
 La présence ou non d’un dépôt avant centrifugation

d- examen microscopique

 Examen du culot : Technique de réalisation


- Centrifugé l’urine préalablement mis dans le tube sec à 3500 tr/min
pendant 3 à 5 min
- Recueillir le culot à l’aide d’une pipette ou micro pipette
- Réalise un frottis sur 02 lames ; une pour le gram (état coloré), l autre pour
la lecture direct (état frais)
- Laisser sécher une des lames à la chaleur ou à l air libre
- Couvrir l’autre lame d’une lamelle
- Monter la lame sur le microscope
 Résultats
- Examiner le frottis à l’objectif ×10 puis à l’objectif ×40
- Relever la présence ou absence de cristaux et de cylindres
- Relever éventuellement la présence des parasites, de leurs œufs, des
leucocytes, des cellules épithéliales, etc.…
 coloration de gram

Programme national de volontariat Page 11


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

- Fixer le frottis à la chaleur


- Couvrir la lame avec le violet de Gentiane pendant 1 minute
- Rincer à l’eau courante, enlever le sur plus d’eau
- Couvrir la lame de Lugol pour fixer le violet de Gentiane pendant 1
minute

- Rincer soigneusement avec de l’eau, enlever le sur plus d’eau


- Couvrir la lame d’alcool pendant 10 à15 seconde pour décolorer
- Rincer à l’eau courante, enlever le sur plus d’eau
- Couvrir la lame de Fuchsine pendant 25 à 35 secondes
- Rincer à l’eau courante et laisser sécher

 Résultats
- Monter la lame sur le microscope
- Examiner la lame à l’objectif à immersion (×100)
- Examiner d’ abord les bords de l’étalement où les éléments moins serrés
sont plus faciles à voir
- Noter la morphologie et la coloration des bactéries présentes : Les bactéries
Gram positif se colore en violet a lorsque les bactéries Gram négatif se
colore en rouge

2- PCV (Prélèvement Cervico-Vaginal)

C’est un examen prescrit généralement chez les femmes présentant des


démangeaisons vaginales ou des douleurs sous-pubiennes très intenses ou
tout autre signes pouvant orienter vers une infection vaginale. il a un but
diagnostic et utilise le spéculum et un ecouvillon.il faut aussi noter ici que
la culture est possible pour déterminer le type de bactérie.

Programme national de volontariat Page 12


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

a- conditions de prélèvement et prélèvement

Dans les 24 heures qui précédent l’examen, la patiente ne devra


effectuer aucune toilette intime, s’abstenir de tout rapport sexuel et éviter
la prise d’antibiotique.les prélèvements seront pratiquer à plusieurs
niveaux :
- Au niveau de l endocol, de l exocol de l’utérus sous le contrôle de la
vue en utilisant un spéculum, un écouvillon ou une spatule en bois.
NB : Ne jamais utiliser le spéculum chez la fille vierge et chez celle
souffrant d’une vaginite.

b- Analyse de l’échantillon

 Examen direct
Après prélèvement, il est toujours nécessaire de faire deux étalements
(frottis) sur une lame en faisant roter l’écouvillon. Ces frottis serviront à
faire : une analyse à l’état frais entre lame et lamelle (objectif 10 ,20 et
40) et une analyse après coloration de gram pour une lecture à l objectif
100.
On peut aussi avoir un examen après culture qui permettra de réaliser si
possible l’antibiogramme et ou d’identifier avec précision le germe en
cause.

3- PU (Prélèvement Urétral)

Il se réalise généralement en cas d’écoulement purulent ou chez le


patient ayant des démangeaisons au niveau du pénis. A l’aide d’Anse de
platine ou d’un écouvillon, gratter la muqueuse urétrale afin de pouvoir

Programme national de volontariat Page 13


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

recueillir un maximum de germe (parasites, bactéries) qui se serait fixé.


En cas d’écoulement, bien vouloir prélever le pus.
NB : Ne jamais effectuer des prélèvements chez un patient ayant déjà
émit les urines quelques heures avant le prélèvement
 Analyse bactériologique et parasitologique
Ici on procède comme dans l analyse du PCV (état frais et état coloré à la
recherche des mêmes germes)

4- Examen des selles

Ils sont de deux type, les examens des selles KOAP ou parasitaires
et les examens des selles Gram ou Cyto-Bactériologique. Les conditions
de prélèvement des selles sont les suivantes :
- Les selles doivent être émises de préférence au laboratoire.
- Recueillir dans un pot propre.
* Ne jamais mettre dans le papier hygiénique.
* Ne jamais mettre dans la boite d’allumette ou le carton.
* Ne jamais mettre dans le plastique
* Ne jamais garder les selles plus de 30 minutes avant d’apporter au
laboratoire.
* Ne jamais mélanger les selles à des urines.
L’examen des selles passe par l’état frais entre lame et lamelle
après ou non une étape de concentration. On peu par la suite réaliser le
Gram si le personnel consultant en à fait la demande.
L’examen à l’état frais commence par un examen
macroscopique au cours duquel on note la couleur de la selle, sa
consistance, son odeur, la présence de mucus, de sang ; de débris et de
dépôt de toute sorte. Ensuite, la selle doit être étalée. Pour cela il faut :

Programme national de volontariat Page 14


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

- Déposer séparément sur une lame propre une goutte d’eau physiologique
ou de Lugol et préparer l autre pour un éventuelle gram.
- Triturer les selles à l’aide d’un embout afin de dégager et de porter tous
les éléments présents dans les selles.
- Enlever une petite quantité de selles puis déposer sur la lame portant la
goutte d’eau physiologique et sur l autre faire un étalement le plus fin
possible et la laisser sécher à l air libre .
- Bien mélanger s’elle à la goutte d’eau, le tout afin d’obtenir une solution
homogène.
- Prendre une lamelle puis déposer sur la goutte d’eau physiologique
(mélangée à la selle) de telle sorte que le liquide occupe toute la surface
de la lamelle sans laisser place à aucune bulle d’air. Faire de même avec
le Lugol.
- Déposer la lame sur le microscope et la parcourir à l’aide du plus petit
objectif (objectif 10). Lorsqu’un élément suspect est visualisé, passer au
fort grossissement (objectif 40) afin d’avoir une image plus claire de ce
dernier. Pour la seconde lame procéder à la coloration de gram et lire à
l’objectif 100

A- PROTOCOL D EXAMEN D HEMATOLOGIE

1- la goutte épaisse

La goutte épaisse est une technique très simple qui permet de mettre
en évidence les éléments parasitaires (plasmodium falciparum,
microfilaire) dans le sang ; Il est ce pendant difficile d’observer les
globules rouges car sont écrasés pendant la réalisation du test. Au CMA
de mendong, la GE reste l examen le plus demandée car le paludisme est
de loin la première cause de mortalité au Cameroun.

Programme national de volontariat Page 15


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

a- le matériel

- L’échantillon de sang prélevé par ponction veineuse sur le patient


- Une lame
- Les micros pipettes
- Le réactif (giemsa dilué=1ml d’eau pour 3 gouttes de giemsa)
- Micro spatule

b- Procédure

- A laide de la pipette, déposer une goutte de sang sur une lame bien
dégraissée et étaler le sang en écrasant les GR grâce à la micro spatule
- laisser sécher à l’air libre
- Colorer au giemsa pendent 15 à 30 minutes
- Rincer, laisser sécher et passer à la lecture au microscope à l’objectif 100
avec l’huile à immersion
- compter le nombre de parasites par champ microscopique

nombre de cas
4; 2%

12; 7%
palu simple adulte
palu grave femme enceinte
34; 19%
palu grave adulte
palu simple enfts de 0 à 5 ans
99; 57%
palu grave enfts de 0 à 5 ans
20; 12%
palu négatitif enfts de 0 à 5 ans

6; 3%

Figure 1 : STATISTIQUE PALUDISME DU MOIS DE SEPTEMBRE 2019 SUR 176 GE REALISEES

Programme national de volontariat Page 16


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

L interprétations du graphe montre que la population adulte reste la plus


atteintes par la malaria, ceci pourrait s expliquer par le faite qu’elle est
active et de ce faite la plus exposée. De plus même si un nombre
important de personne dorme sous moustiquaire MILDA, il faut noté que
les adultes sont ceux qui se couchent le plus tard, avec une plus grande
exposition au piqure de moustique.par ailleurs les variations observées
entres les paludismes graves des femmes enceintes et ceux des autres
adultes réside dans la vigilance de ces futures mères, consciente de leur
état.

2- groupage sanguin et rhésus

C’est un travail qui consiste à classer les échantillons du sang par groupe
dans le système ABO associé au rhésus ; Le système ABO et Rh se
caractérise par la présence ou l’absence d’antigène A et /ou B et Rh+ à la
surface des globules rouge.
La transfusion sanguine respecte le groupage sanguin qui suit le schéma
suivant :
A
O AB

Figure 2 : schema explicatif des tranferts de sang

Ainsi don le groupe sanguin O peut donner à tout le monde et par ricochet le
groupe AB lui peu recevoir de tout le monde, du moment que le groupe
rhésus est identique.

Programme national de volontariat Page 17


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

a- Materials

- échantillon de sang avec anticoagulant


- plaque réactionnelle
- pipette
- embouts à usage unique
- réactifs (anti A-anti B-anti AB-anti D pour le rhésus)
- micro spatule.
b- Procédure

- Pipeter les réactifs et déposer sur la plaque réactionnelle


- Pipeter le sang et déposer sur chaque réactif
- Mélanger les deux gouttes à l’aide des micros spatules en dispersant le
liquide sur toute la surface de la plage réactionnelle
- Agiter la plaque pendant deux minutes de manière que le mélange tourne
lentement à la ronde sur plaque réactionnelle
- Lire le résultat sous un fort éclairage artificiel.

Les résultats peuvent être combinés dans le tableau suivant :

figure 3 : Répartition des groupes sanguins


+ : agglutination - : pas d’agglutination
Anti A Anti B Anti AB Anti D Groupe
+ - + A
+/-
- + + B
+/-
+ + + AB
+/-
- - - O
+/-

Programme national de volontariat Page 18


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

NB : il est important de souligner que de plus en plus d’examen


hématologique sont réalisés par les automates ceci augmente le niveau
de fiabilité et de rapidité pour ces examens très souvent demandé en
urgence dans les bilans pré ou post opératoire. C’est aussi le cas au
laboratoire du CMA de Mendong ; il s’agit du taux d Hb, de la
Numération cellulaire et plaquettaire tous présent dans une NFS.

B- PROTOCOLS DES EXAMENS SEROLOGIQUES

Ici, on a besoin du sérum pour la réalisation des examens. Pour y


parvenir, on prélève du sang dans un tube propre et sec (sans
anticoagulant) puis on fait centrifuger à1500 tours/min pendant 5 min. Le
surnageant obtenu, de couleur jaunâtre, translucide est le sérum. Les
analyses pratiquées en sérologie sont :
- Le test de VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine)
-la CRP (Protéine C-Réactive) et ASLO (Antigène Streptolysine O)
-le WIDAL
-BW (Bordet Wassermann)
-le test de CHLAMYDIA
- Le test d’antigène Hbs (hépatite B) et anticorps HCV (hépatite C)
- TOXOPLASMOSE IgM, RUBEOLE IgG
Tous ces examens possèdent chacun un principe, des techniques de
manipulation et une lecture des résultats.

1- le test du VIH

La présence dans l’organisme humain des antigènes du VIH entraine la


production des anticorps anti-VIH (spécifique). C’est ainsi que le test sur
bandelette Détermine permet de déceler la présence de ces anticorps anti-

Programme national de volontariat Page 19


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

VIH1 et anti-VIH2 dans le sérum/plasma/sang total. C’est donc un test


immunologique qualitatif à lecture visuelle.

a- matériels

- Gants et seringue
- Garrot
- Centrifugeuse
- Coton et alcool pour asepsie
- Tube à essai étiqueté
- Test Détermine HIV-1/2
- Pipette de précision et embout pour distribution de 50µL

Le sérum, le plasma et le sang total humain prélevé par ponction veineuse


doivent être recueilli dans des conditions d’asepsies, de manière à éviter
l’hémolyse.
NB : le sang total prélevé au bout du doigt doit être analysé
immédiatement

b- Principe

Détermine HIV-1/2 est un test immunochromatographique qui se base sur la


formation de la liaison entre les anticorps anti-HIV1 et/ou anti-HIV2
supposé se trouver dans le sérum et les antigènes du conjugué antigène
colloïde de sélénium et à l’antigène de la fenêtre du patient en formant
une ligne rouge au niveau de la fenêtre du patient. En clair, il y a
formation du complexe antigène-anticorps entre les anticorps du sérum et
les antigènes HIV immobilisé sur une ligne dans la fenêtre du patient et
qui apparaît en rouge en cas de positivité.

Programme national de volontariat Page 20


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

c- Procédure

- Enlever la protection plastique du test


- Pour les échantillons de sérum et de plasma :
- Distribuer 50µL d’échantillon à l’aide de la pipette de précision sur la
zone de dépôt prévu à cet effet.
- Attendre au moins quinze minutes et lire les résultats
- Pour les échantillons de sang total par ponction veineuse :
- Distribuer 50µL d’échantillon sur la zone prévue
- Attendre une minute et distribuer une goutte de tampon de fixation sur la
zone de dépôt de l’échantillon
- Attendre au moins quinze minutes et lire
- Pour les échantillons de sang total du bout des doigts :
 Distribuer 50µL d’échantillon avec le tube capillaire
contenant de l’EDTA sur la zone de dépôt de l’échantillon
 Attendre que le sang soit absorbé par la zone de dépôt puis
distribuer une goutte de tampon de fixation sur la zone de
dépôt de l’échantillon
 Attendre au moins quinze minutes et lire

NB : L’attente du résultat de test ne peut dépasser soixante minutes

d- Interprétation des résultats

 Positif : les barres rouges apparaissent dans les fenêtres contrôle et


patient de la bandelette .toute couleur rouge visible dans la fenêtre
patient doit être interprété comme un résultat positif.

Programme national de volontariat Page 21


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

 Négatifs : une barre rouge apparaît dans la fenêtre contrôle, la


barre rouge de la fenêtre du patient n’apparaissant pas sur la
bandelette
 Non valide : si la barre rouge n’apparaît pas dans la fenêtre
contrôle de la bandelette même si une bande rouge apparaît dans la
fenêtre patient

Remarque :
i- Les résultats sont positifs même si la barre du patient est plus claire ou
plus foncé que la barre contrôle
ii- L’intensité de la barre du patient n’est pas nécessairement corrélée
avec le titre de l’anticorps se trouvant dans l’échantillon.

2- CRP, ASLO, FR,

La CRP permet de détecter la présence d’une inflammation ;le FR et


l’ASLO permettent de détecter la présence des anticorps luttant contre la
toxine du Streptocoque dune part et d autre part la détection des IgG
intervenant dans le cadre d’un rhume aigu d’origine bactérienne . Ces trois
tests possèdent le même protocole sauf que le réactif utilisé n’est pas le
même. Sur plaque, déposer 50 µl de sérum ajouter une goutte de réactif
(correspondant à chaque test), tourner le tout pendant 2 minutes. Le test serra
positif en cas d’apparition d’agglutinines. Si c’est le cas, on procédera par
des méthodes de dilutions pour quantifier les agglutinations.

3- test de Widal et Félix

Programme national de volontariat Page 22


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

En cas d’une infection par les Salmonelloses (typhi et paratyphi) qui


sont des entérobactéries à Gram- responsable des fièvres typhoïdes et
paratyphoïdes dont la principale voie de contamination étant digestive
c'est-à-dire l’ingestion d’aliments contaminés , l’organisme humain réagit
en produisant des anticorps spécifiques contre l’antigène correspondant ;
le test Widal et Félix permet alors le dépistage de ces anticorps et sert de
preuve pour la contamination.

a- Matériels et réactifs

- Tube à essai sec de 5ml


- Gants à usage unique
- Une centrifugeuse
- Une micropipette de 10-100ul
- La plaque à réaction
- Salmonella kit (kit à antigène)
- Bâtonnets individuels

b- Principe

Le sérodiagnostic des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes de Widal et


Félix est basé sur la formation du complexe antigène-anticorps entrainant
une agglutination. En effet, le plasma/sérum du patient contient les
anticorps tandis que les antigènes proviennent du kit. Cependant, on
distingue les antigènes typhi(T) et paratyphi (A, B, C) ces antigènes se
regroupent en deux : ceux du soma ou de la paroi(O) dont le réactif est
bleu (TO, AO, BO et CO) et ceux du flagelle (H) dont la couleur est rouge
(TH, AH, BH et CH)

Programme national de volontariat Page 23


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

ANTIGENE DE PAROIS (couleur ANTIGENE FLAGELLE (couleur


bleue) rouge)
Salmonella typhi TO Salmonella typhi TH
Salmonella paratyphi AO Salmonella paratyphi AH
Salmonella paratyphi BO Salmonella paratyphi BC
Salmonella paratyphi CO Salmonella paratyphi CH

Figure 4: différents antigènes des salmonelles

c- Procédure

Ramener les réactifs et les échantillons à la température ambiante,


secouer prudemment pour mélanger l’antigène avant utilisation.
Placer une goute de sérum et une goute de chaque réactif dans la plaque ;
Mélanger avec les bâtonnets individuels en dispersant le liquide sur toute
la surface de la plage réactionnelle.
Agiter la plaque pendant 3 à 5 minutes de manière que le mélange tourne
lentement à la ronde de la plaque réactionnelle ou mélanger à 100tr/min à
l’aide d’un agitateur approprié.
Lire les résultats sur un bon éclairage.

d- Interprétation des résultats

Visuellement, examiner les plages de la plaque dans les les 5 minutes


après avoir terminé la rotation afin de déterminer la présence ou
l’absence d’agglutination distinctement visible

REMARQUE :
i. Ne pas tester les échantillons hémolytiques
Programme national de volontariat Page 24
Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

ii. L’interprétation retardée peut donner des résultats faussement


positifs
iii. Il faut toujours ranger le réactif à 2°-8°

Le test WIDAL et FELIX est un test indirecte et ne suffit pas pour un


diagnostic définitif ; l’anamnèse et d’autre manifestations cliniques
devraient être consultés

4- BW :

Il s’agit en fait d’un test qui met en évidence la présence du Tréponème


pâle responsable de la syphilis d’une part et des maladies dites
vénériennes d’autre part. Il se divise en deux examens : TPHA
(Tréponème pallidum Hema Agglutination) et VDRL (Veneral Disease
research Laboratory).ils se pratiquent ici sur microplaque et sur plaque de
titration à fond blanc

Principe : Le test est basé sur le principe selon lequel les particules
sensibilisées sont agglutinées par la présence d’anticorps au tréponème
pâle éventuellement présent dans le sérum humain.
 Procédure du test : TPHA
- Pipeter 190 ul de sérum dans Le puits 1 de la microplaque
- Y ajouter 10ul de sérum du patient
- Pipeter 75ul du control test dans le second puits
- Pipeter aussi 75ul du test cellulaire dans le troisième et dernier puits
- Retirer 25 ul du puits 1 l ajouter dans le puit2
- Retirer aussi 25ul du puit 1 et l ajouter dans le puits 3
- Couvrir et attendre 1h pour la lecture de résultat

 Interprétation des résultats

Programme national de volontariat Page 25


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

 Positif : lorsque l on retrouve un annaux ouvert dans le troisième


puits, le résultat est positif.
 pour le VDRL, le mode opératoire et le résultat sont identique à la
CRP, à l exception du temps de rotation qui est de 08 minutes

5- test de chlamydia

IL s’agit d’un test rapide de détermination des anticorps IgG anti-


Chlamydia trachomatis.la réalisation de ce test nécessite une cassette test,
deux réactifs dont l un à bouchon vert et l autre à bouchon rouge.

a- Mode opératoire

- Mettre deux goutes de bouchon vert dans la cassette.


- Ensuite on attend l absorption total du liquide et on y ajoute 50 ul de
sérum.
- Ensuite on attend l absorption total et on introduit à nouveau deux gouttes
de bouchon vert.
- Ensuite on ajoute trois goute de bouchon rouges après absorption du vert
précédent ;il apparait alors un spot sur la zone contrôle.
- Ensuite terminer en y ajoutant encore trois gouttes de bouchons vert et
laisser l absorption total. Le test se lis dans les 15 minutes .si il ya
apparition d’un second spot sur la cassete, alors le tes est dit positif.

Programme national de volontariat Page 26


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

6- test AgHBs ET HCV

Nous sous entendons par Test Hépatiques, la détection des AgHBs et


des anticorps Anti, Anti-HCV (hépatite C) présent dans la matrice du test.
Ces deux examens sont ici pratiqués sur des bandelettes ne diffèrent que par
leur principe. En fait l’hépatite B et C sont tous deux des maladies qui
attaque le foie. La présence des anticorps anti-Hbs et des anticorps anti-HCV
dans le sérum ou le plasma indique une infection active chronique ou aigue
au type d’hépatite. La recherche des antigènes Hbs ou des anticorps Anti,
Anti-HCV sur bandelette à l’aide du sérum ou du plasma est un test
qualitatif.

a- Matériels et Réactifs.

- Tube à essai sec contenant l’échantillon (5ml)


- Centrifugeuse
- Une micropipette

b- Principe

 AgHBs
Le principe de ce test se base sur la formation du complexe anticorps-
antigène, qui se distingue par une ligne rouge sur la bandelette du test. En
fait, la bandelette a été imprégnée des antigènes AgHBs ; donc en cas de
présence de ces antigènes dans le plasma/sérum, les deux entités forment
un complexe qui se matérialise par une ligne rouge.
 HCV
Ici également le test se base sur la formation du complexe anticorps-anticorps
dans la région indiqué du test (ligne rouge) sur la bandelette. La
membrane de la bandelette a été imprégnée des anticorps qui fixent
d’autre anticorps luttant contre le virus de l’Hépatite C et présent dans le
sérum/plasma.

c- procédure

Programme national de volontariat Page 27


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

- Ramener l’échantillon (sérum/plasma) et les bandelettes à température


ambiante.
- Retirer la bandelette du sachet, plonger la verticalement dans le
sérum/plasma, pour une durée de 10 à 15 secondes (la zone d’immersion
est indiqué sur la bandelette et ne pas dépasser la limite maximale) ou à l
aide d’une pipete prélever un peu de sérum et y mettre au niveau de la
zone indiquée.
- Placer la bandelette sur une surface non absorbante et lisse et démarrer le
chronomètre.
- Attendre l’apparition de la ligne rouge. Le résultat peut être noté après 15
minutes.

 Interprétation.
- Positive : Apparition de deux lignes rouges distinctes ; une ligne au
niveau de la région du contrôle(C) et l’autre dans la zone du test (T).
- Négative : Apparition d’une seule ligne dans la région du contrôle (C).
- Invalide : Lorsqu’aucune ligne n’apparait ou lorsque la ligne du contrôle
n’apparait pas .

Remarque : L’intensité de la ligne rouge dans la région test dépend de la


concentration du plasma/sérum en anticorps. Donc tout apparition,
infine soit-elle, doit être considéré.

7- TOXOPLASMOSE IgM, IgG ET RUBEOLE IgG

Régulièrement demandé dans le cadre des examens prénataux, Ces


deux tests sont regroupés car contiennent le même principe, la même
technique de manipulation, la même lecture de résultats que les autres tests
sur bandelettes, il suffit alors d’avoir du sérum et de pipeter deux gouttes
dans les puits des dites bandelettes ; le résultat est obtenu dans les 15
minutes.

Programme national de volontariat Page 28


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

NB bien que causée par agents différents (La toxoplasmose est causée
par un parasite appelé Toxoplasma gondii et l’autre étant l’œuvre d’un
virus de la famille des Togavirus) ces deux examens reste important dans
le circuit de la femme enceinte car les germes qu’ils identifient font
partis des premiers responsables des malformations congénital et des
avortements précos.

C- PROTOCOL DES EXAMENS


BIOCHIMIQUES

C’est celle qui réalise moins d’examens au CMA de Mendong on


réalise tout de même quelques tests courant de ce domaine : la glycémie à
jeun, G-test, le combis 11, urine pour ALB/SUC, l Ionogramme, les
transaminases, l’urée/ creat.

1- glycémie à jeun

Au CMA de Mendong, le dosage du taux de glucose sanguin est réalisé


par un appareil appelé glycomètre.

a- Matériels

- Gant de soins
- Glycomètre
- Bandelette pour glycémie
- Coton imbibé d’alcool
- Biseau d’aiguille ou lancette

b- Procédure

Premièrement insérer la bandelette dans le glycomètre, ensuite par des


méthodes d’asepsie, prélever du sang au bout du doigt (l’annulaire) à l’aide du
biseau ou de la lancette, enfin faire aspirer du sang au bout de la bandelette ; le
résultat s’affiche quelques instant sur l’écran de l’appareil préalablement réglé
en fonction de la notice.la valeur normale moyenne de la glycémie sanguine à
jeun se situe entre 0,8 et 1,2 g/L de sang

Programme national de volontariat Page 29


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

2- G-Test

Ce test est réalisé dans le but de détecter la présence d’une grossesse


en se servant de l’urine, du sang ou du sérum.

a- matériels
- Bandelette pour G-test
- Gants des soins
- Flacons d’urine ou sang étiquetée

b- principe

Le test est basé sur la réaction entre l’hormone HCG de l utérus


présent dans l’urine et des récepteurs marqués présent sur la bandelette.
Lorsque ces derniers se croisent, cela se matérialise par une double ligne
rouge sur la bandelette indiquant le test positif.

c- procédure

Mettre l’urine dans le flacon étiqueté, plonger environ 1/3 de la


bandelette dans l’urine, attendre quelques instants et lire le résultat ; 2
lignes rouge apparaissent si le test est positif ;si c est une seul ligne ,au
niveau du haut alors le test est négatif car c’est le control.il est important
de signaler que tout autre type de résultat est invalide. Le test dure
environs 2 minutes

3- bandelette urinaire : combis

C’est un test qui permet d identifier les molécules se trouvant dans les
urines et leurs concentration. Ces éléments sont : urobilinogène, glucose,
bilirubine, cétone, densité, sang, Ph, protéine, nitrite, leucocyte, acide
ascorbique. C’est une méthode de diagnostic du fonctionnement rénal et
de la qualité du Métabolisme.

a- matériels
- Flacon d’urine étiqueté
- Bandelette urinaire
- Gants des soins

Programme national de volontariat Page 30


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

b- procédure

Plonger entièrement la bandelette urinaire dans le flacon d’urine du


patient et attendre environ 2 minutes (temps pour la bandelette de réagir
avec l’urine), noter enfin les résultats obtenus en utilisant la boite à
bandelette comme échelle des différentes valeurs.

4- bandelette urinaire : albumine/sucre

C’est un test qualitatif qui permet de détecter la présence de


l’albumine et du sucre dans les urines ; la technique est la même que celle
réalisée pour le combis.

TEST SUR AUTOMATE :SPECTROPHOTOMETRE

Le principes des examens sur le spectrophotomètre est basé sur


l’analyses des différentes longueurs d’onde des molécules biologiques
dosées, car chacune en possède une. Lors du dosage il existe deux types
de réaction qui se produisent :les réactions colorimétriques caractérisés
par un changement de couleur après mélange ;et les réactions
enzymatiques invisible à l œil nu ,qui permettent de casser les liaisons
moléculaires et ou de modifier la structure moléculaire du composé
initial.

5- Ionogramme

C'est un examen qui permet de déterminer les concentrations des


principaux ions minéraux présents dans le sang. Il fait partie du bilan
hydro-électrolytique. Ces principaux ions sont: Na+, K+, Ca++, Mg++
pour les cations, et CI-, C03H-, P04H--,pour les anions. Les ions, de par
leur concentration dans l'organisme et leur faible masse moléculaire
jouent un rôle majeure dans l organisme (diagnostique d’une insuffisance
rénale, bon fonctionnement de l activité neuromusculaire, risque
cardiaque et musculaire) .Au CMA de Mendong seul les cations sont
régulièrement demandés selon le Protocol suivent :

5.1- Calcium

a- Matériels

- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)

Programme national de volontariat Page 31


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

- Echantillons du sérum du patient


- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou 200 ul
- Réactifs (R1, R2, Standard std)

b- Procédure

- Pipeter 250ul de R1 et 250 ul de R2 dans chaque tubes et y ajouté 10 ul


de standard dans le tube std, 10uL d’échantillon dans le tube ech.
- Mélanger le contenu des tubes en agitant
- Laissé au repos 5 minutes
- Passer les tubes suivant l’ordre au spectrophotomètre (bl, std, ech)

5.2- Magnésium

a- Matériels

- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglable de 1000 et 50 ou200 ul
- Réactifs (R, Standard std)

b- Procédure

- Pipeter 500ul de R dans chaque tubes et y ajouté 5 ul de standard dans


le tube std, 5uL d’échantillon dans le tube ech.
- Mélanger le contenu des tubes en agitant
- Laissé au repos 5 minutes
- Passer les tubes suivant l’ordre au spectrophotomètre (bl, std, ech)

5.3- Potassium

a- Matériels

- 6 tubes à essaie( 3S ,bl ,std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou 200 ul
- Réactifs (R1, R2, R3, Standard std)

Programme national de volontariat Page 32


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

b- Procédure

- Pipeter 250 ul de R3 dans les tubes S et y ajouter 25 ul de standard et


25ul de sérum dans chaque tube S correspondant.
- Mélanger le contenu du tube en agitant et centrifuger à 500 trs/min
pendant 10 minutes
- Pendant la centrifugation :
 Pipeter 250 ul de R1 et 250 ul de R2 dans les trois autres
tubes (bl, std, ech)
 Mélanger le contenu des tubes en agitant
 Laisser au repos 30 minutes, ensuite agiter encore
- Ajouter 50 ul du surnageant des tubes S sorti de la centrifugeuse dans
le tube ech et 50 ul du std dans le tubes std
- Bien mélanger en agitant et passer à la lecture au spectrophotomètre
suivant l ordre (bl, std, ech) .

5.4- Sodium

a- Matériels

- 6 tubes à essaie (3S, bl, std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou 200 ul
- Réactifs (R1, R2, std)

b- Procédure

- Pipeter 500uL de R2 dans les tubes S et ajouter 10 ul de standard dans


le S correspondant et 10ul de sérum dans son S.
- Mélanger en agitant et laisser au repos 5 minutes
- Agiter encore 30 secondes et centrifuger à 5000trs /min pendant 10
minutes
- Pipeter 500uL de R1 dans les trois autres tubes
- Ajouter ensuite 10ul de S standard dans le tube std et 10ul du tube S
sérum dans le tube ech
- Bien mélanger en agitant les contenus et laisser au repos pendant 30
minutes
- Passer à la lecture au spectrophotomètre.

6- les transaminases

Programme national de volontariat Page 33


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

Les transaminases glutamique-oxalo-acétique (GOT) ou aspartate


aminotransférase (ASAT) et les transaminases glutamique-pyruvique
(GPT) ou alanine aminotransférase (ALAT) sont Prisent en compte en
association avec d autres molécules(LDL, Phosphatase alcalines, sérum
albumine et bilirubine) pour le diagnostique des affections
hépatocellulaires, elles sont régulièrement dosées dans le milieu médical
car leurs élévations importante à elles seuls oriente vers une cytolyse et
surtout une hépatite, devenu aujourd’hui un problème de santé publique.
Leurs protocoles d’examens sont identiques.

a- Matériels

- 2 tubes à essaie (std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou 200 ul
- Réactifs (R1, R2, std)

b- Procédure

- pipeter 400 ul de R1 dans les tubes


- ajouter ensuite 100uL de R2 dans chaque tube
- mélanger en agitant à la main
- pipeter 10uL de standard dans le tube std et 10 ul d échantillon dans le
tube ech
- lire directement au spectrophotomètre.

7- urée / créatinine

Ce sont des examens demandés pour vérifier le bon fonctionnement des


reins, notamment en cas d’insuffisance rénale.

7.1- Urée

 PREPARATION DE LA SOLUTION DE TRAVAIL


R

- Transférer une de R2 dans R1


- Laisser dissoudre R1 et mélanger
- Reverser R1 dans R2, bien mélanger et attendre 5 minutes pour utiliser

a- Matériels

Programme national de volontariat Page 34


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou200 uL
- Réactifs (R, Standard std)

b- procédure

- Pipeter 500uL ou 250 ul de R dans chaque tube


- transférer 10 ul ou 05 ul(si on à pipeter 250 en haut) de standard dans le
tube std et 10 ou 05 ( dans le même cas) ul d’échantillon dans le tube
ech
- passer directement à la lecture au spectrophotomètre.

7.2- Créatinine

a- Matériels

- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou200 ul
- Réactifs (R 1, R2, Standard std)

b- procédure

- Pipeter 250 ul de R1 et 250 ul de R2 dans chaque tube


- Bien mélanger en agitant à la main
- Ajouter 50 ul de standard dans le tube std et 50uL d’échantillon dans le
tube ech
- Lire directement au spectrophotomètre.

8- profils lipidiques

C est un examen demandé lorsque l on cherche à prévenir les risques


d’AVC ou encore un possible infarctus, ou tout autres type de pathologie
circulatoire.

8.1- Les Triglycérides TG

Programme national de volontariat Page 35


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

 PREPARATION DE LA SOLUTION DE TRAVAIL


R

- Transférer une de R2 dans R1


- Laisser dissoudre R1 et mélanger
- Reverser R1 dans R2, bien mélanger et attendre 5 minutes pour utiliser

a- Matériels

- 2 tubes à essaie (std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou 200 ul
- Réactifs (R, std)

b- Procédure

- Pipeter 500 uL de R dans chaque tubes


- Ajouter 5 uL de standard dans le tube std et 10 ul d’échantillon dans le
tube Ech

8.2- Cholestérol total

a- Matériels
-
- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)
- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou200 ul
- Réactifs (R, Standard std)

b- Procédure

- Pipeter 500uL de réactif R dans chaque tube


- Ajouter 5uL de standard dans le tube std, et 5uL d échantillon dans le
tube ech
- Mélanger en agitant
- Laisser au repos pendant 5 minutes
- Lire au spectrophotomètre

8.3- Cholestérol HDL


Programme national de volontariat Page 36
Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

a- Matériels

- 3 tubes à essaie (bl, std et ech)


- Echantillons du sérum du patient
- 2 pipettes réglables de 1000 et 50 ou200 ul
- Réactifs (R1 R2, Standard std)

b- Procédure

- Pipeter 500ul de réactif R dans chacun des tubes


- Ajouter 5uL de standard dans le tube std, et 5uL d échantillon dans le
tube ech
- Bien mélanger en agitant à la main
- Laisser au repos 10 minutes
- Ajouter 167 ul de R2 dans chaque tube
- Bien mélanger à nouveau
- Laisser au repos 10 minutes encore une fois
- Lire au spectrophotomètre

 FORMULE POUR LE LDL

LDL=TCHO – TG/5 +HDL

D- PROTOCOL DE RECYCLAGE

Ici il s’agit essentiellement du matériel utilisé au courant de la


journée lors des analyses medicales.il s’agit notamment : des embouts, des
plaques, les pipettes et des lames.
Premièrement ce matériel est trempé dans de l’eau contenant du javel
pure ; ensuite, on passe au lavage. Après cette étape, tout le matériel sera
trempé dans une solution contenant du détergeant ; puis on trempe à
nouveau dans une solution contenant du javel pour premier rinçage .enfin

Programme national de volontariat Page 37


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

le matériel est rincé à l eau deux fois, séchés et classés près pour une
nouvelle utilisation.

B- PROBLEMES RENCONTRE
PENDANT LA MISSION

Durant la période allant du 17 juin au 19 septembre définissant le


temps du déroulement du stage de volontaire de mission auprès du CMA
de Mendong, plusieurs difficultés ont été rencontrées, on pourrait ainsi
noter :
- L’absence de moyen logistique, de rationnement pour venir au travail et
se nourrir convenablement pendant la période de mission.
- Le stress due à l inquiétude du devenir après la période de mission
- L’absence ou l insuffisance d’information au sujet des effets bénéfiques
du PNV auprès du volontaire.
- Le traitement par la direction de l hôpital comme personnel détaché du
Minjec, ayant pour conséquence l’absence de prise en compte dans les
outils et les projets d aides aux stagiaires retenu directement par le
CMA dans le but de renforcer ses capacités.

C- SUGGESTION FAITE AU
MINISTERE DE LA JEUNESSE ET
DE L’EDUCATION CIVIQUE

Face au nombreux défis devant être relevé par le volontaire de


mission auprès des structures administratives et techniques de l Etat,
certains préalables doivent dans le futur êtres respectés afin de permettre
aux prochain volontaires d êtres plus efficace dans leurs missions et
surtout de ne pas faire de boycotte. Nous proposons donc :
- Une meilleur explication des objectifs du PNV au publique et à la
jeunesse en particulier
- Une large diffusion des projets du Minjec
- Le respect des closes du contrat d engagement par toute les parties
prenantes
- Un allongement de la période de mission
- Une augmentation du pécule des volontaires pour atteindre au moins le
SMIG du Cameroun
- Un renforcement de la coopération entre le Minjec et les différents
services du Minsanté, des structures d’insertion des jeunes, afin

Programme national de volontariat Page 38


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

d’échanger sur les projets, programmes, missions de chacun pour


permettre à terme une insertion définitive
- Une réflexion poussée sur la prise en charge du volontaire de mission
pendant et après la durée du PNV dans le but d’éviter au jeunes une
rechute dans les activités indécentes ou un retour à une situation
précaire à la fin du contrat du PNV
- Une coopération permanante, efficace entre les services du Minjec
d’abord, ensuite avec les différents ministères, les entreprises ,les ONG
afin d’ établir une liste claire des demandes de main d œuvre ou de
renforcement
- Faire des propositions de contrat à la primature et aux départements
ministériels concernés à fin de permettre le renforcement des capacités
d’une part, et d autre part une insertion définitive des jeunes.

CONCLUSION

Au regard des énormes ambitions du ministère de la jeunesse et de


l’éducation civique à travers la direction du programme nationale de
volontariat il ressort que les préoccupations au sujet de la jeunesse sont
grandes .dès lors les mesures implémentées pour répondre à ces
ambitions demeure les facteurs principaux à analyser pour une réussite
optimale des objectifs.au premier abord, il ressort que les outils utilisés
permettent une résolution partielle des problèmes qui touche le jeune .en
effet l activité à permit une sensibilisation du personnel et des stagiaires
sur le PNV, un renforcement des capacités de fonctionnement du
laboratoire du CMA de mendong, un assouplissement de la charge du
personnel et une amélioration de l’expertise du volontaire de mission .
Toute fois les difficultés du volontaire reste presque entière au regard des
défis à relever ; car à la fin de la période de mission, aucune insertion
socio professionnel, un appauvrissent accrus, du faite de l’abandons des
anciennes activités rémunératrices pour cause d’incompatibilité de
planning ; un état moral peu reluisant à cause du stress, du
recommencement.
bref, compte tenu du résultat du volontaire à la fin de sa mission on
peut dire qu’il reste beaucoup à faire car pour l instant les objectifs du
programme national de volontariat ne semble pas résoudre totalement les
préoccupations de l’adérant, car même si celui-ci renforce sont
expériences, il demeure néanmoins sans emploi et même plus exposés
dans l immédiat au déviance et à un dépérissement.

Programme national de volontariat Page 39


Rapport du volontariat de Mission au CMA de Mendong

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
 Manuel des Techniques de Base pour le Laboratoire Médical :
Organisation Mondial de la Sante(OMS), Genève 1993.
 Dictionnaire Médical le FLA MMARION, Pr Michel LEPONIER.
 Registres du laboratoire.

Programme national de volontariat Page 40