Vous êtes sur la page 1sur 22

STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

DEDICACE

- Mes parents HAMADOU et ZOUWAIRA SALI


- Mon oncle HAMIDOU
- Toute ma famille, mes amis et mes camarades.

AOUALOU ARAFAT i
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

Au terme de ce travail, qu’il me soit permis de marquer un temps d’arrêt pour exprimer
ma profonde gratitude à tous ceux-là qui, de près ou de loin ont toujours su m’accorder leur
assistance me manifeste ainsi toute leur sympathie. Mes remerciements sont adressés
particulièrement à :

- ALLAH le tout puissant de m’avoir permis de mener à bien ce stage ;


- Pr. ALI AHMED Directeur de l’IUT de Ngaoundéré pour avoir mis tous les
moyens nécessaires à notre disposition pour notre formation à l’I UT ;
- Pr. C.TCHIEGANG, chef de division de stage de L’I.U.T de Ngaoundéré pour
l’orientation et enseignement;
- Dr. E. YAOUDAM, chef de service relations avec milieux professionnels pour m’avoir
envoyé en stage ;
- Mr. C. MENGUE, chef de service de stage de l’I .U.T de Ngaoundéré pour
l’orientation;
- Dr. SAIDOU, Chef de Département des enseignements scientifiques de l’IUT pour
l’enseignement ;
- Tous les enseignants de l’IUT de Ngaoundéré ;
- Mr. MOHAMADOU BAYERO Directeur Général de la SODECOTON, pour m’avoir
accepté comme stagiaire pendant un mois au sein de l’entreprise ;
- Mr. M.DJIMONE Chef d’usine de l’huilerie de Garoua, pour m’avoir accepté à
l’usine ;
- Mr DAHIROU ADAMOU, Chef d’Equipe Qualité de l’huilerie de Garoua pour les
matérielles de protections mis à notre disposition ;
- Tous les Chefs d’Ateliers/Services de l’huilerie de Garoua pour les explications et
l’orientation ;
- Mr ABDOUL-MOUHSIN, Agent Qualité pour l’encadrement, les conseils et
l’orientation,
- Tous les personnels de SODECOTON-Huilerie de Garoua pour leurs encouragements ;
- Mes parents pour leurs soutiens moral et financier ;
- A tous mes amis et camarades pour leurs sincères collaborations et solidarités;

AOUALOU ARAFAT ii
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

Table des matières

DEDICACE................................................................................................................................I

REMERCIEMENT ................................................................................................................. II

INTRODUCTION .................................................................................................................... 1

PARTIE I : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE .......................................................... 2

I. SITUATION GEOGRAPHIQUE DE L’ENTREPRISE ................................................. 2


II-SCHEMA OU PLAN D’ACCES ........................................................................................ 2
III. HISTORIQUE DE L’ENTREPRISE ........................................................................... 2
IV. ADDRESSE DE L’ENTREPRISE ............................................................................... 4
V-SECTEUR D’ACTIVITE ................................................................................................... 4
VI- NOMBRE DU PERSONNEL .......................................................................................... 4
VII-ORGANIGRAMME HIERACHIQUE ............................................................................ 5
1. Conseil d’administration .............................................................................................. 6
2.LA DIRECTION GENERALE .................................................................................................. 6
3. Les autres directions ..................................................................................................... 6

PARTIE II- TRAVAIL EFFECTUE...................................................................................... 8

A-ORGANIGRAMME DES POSTES DE TRAVAIL OCCUPE DANS L’ORDRE ..................................... 8


B-CALENDRIER DATE DU SEJOUR PAR POSTE DANS L’ENTREPRISE ........................................... 9
C. DESCRIPTION DATEE DES TACHES EFFECTUEES PAR POSTE ...................... 9
1. e 03 JuillLet 2019 : Laboratoire ................................................................................... 9
2.LE4JUILLET2019:CHAUDIERE ........................................................................................ 10
3. Le 05 /07/2019 : Pont bascule& manutention ............................................................ 10
4. Le 08/07/2019 : Nettoyage et Décorticage ................................................................. 11
5. Le 09/07/2019 : Pression ............................................................................................ 12
6. Le 10/07/2019 & du 17au 20/07/2019 : Extraction .................................................... 12
7. Le 11/07/2019 : Pelletisation...................................................................................... 13
8. Le 12/07/2019 : Raffinerie ......................................................................................... 14
9. Le 15/07/2019 : Fabrication bouteilles....................................................................... 15
10. Le 16/07/2019 & Du 22 au 25/07/2019 : Embouteillage........................................ 15

AOUALOU ARAFAT iii


STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

D-LES DIFFICULTES RENCONTREES DANS CHAQUE POSTE ..................................................... 16

PARTIE III- RELATION HUMAINE DANS L’ENTREPRISE ...................................... 17

1. STRUCTURE ET RESPECT HIERARCHIQUE DANS L’ENTREPRISE ....................................... 17


2. ORGANISATION DES TACHES DANS L’ENTREPRISE ........................................................... 17
3. STRUCTURE DE LA VIE ASSOCIATIVE ET LEUR DESCRIPTION ........................................... 17
4. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA VIE ASSOCIATIVE ..................................... 17

CONCLUSION ....................................................................................................................... 18

AOUALOU ARAFAT iv
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

INTRODUCTION

Dans le cadre de notre formation des techniciens supérieurs, l’Institut Universitaire de


Technologie (IUT) qui, étant une école qui forme les techniciens dans plusieurs domaines,
prévoit en première année d’étude un stage académique en fin d’année académique dans les
entreprises afin de faire découvrir au futur technicien : les contraintes de travail au niveau des
agents d’exécution, l’effort physique soutenu, le travail en équipe, les préoccupations du
monde ouvrier et la vie au sein de l’entreprise. C’est ainsi que nous étudiants du niveau I de
la mention Génie biologique avions été envoyés dans différentes entreprises de notre choix
afin de réaliser un stage ouvrier. En ce qui me concerne, mon stage a été effectué à la
SODECOTON de Garoua plus précisément à l’huilerie pendant la période allant du 01 juin au
31 juillet 2019. La pratique de la culture du coton concerne les régions du Nord, de l’Extrême-
Nord (hors mis le département du Logone et Chari) et le Sud de la Vina dans la région de
l’Adamaoua. La SODECOTON a donc pour vocation d’assurer la promotion de la production
cotonnière et des cultures vivrières entrant en assolement avec le coton, la collecte et la
transformation du coton-graine en zone cotonnière, la commercialisation des produits finis
(huile, fibre, et aliment du bétail). Dans le cadre de ce rapport, il sera question pour nous tout
d’abord de présenter l’entreprise dans son ensemble, ensuite le travail effectué au cours de ce
stage et enfin les relations humaines.

AOUALOU ARAFAT 1
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

PARTIE I : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

I. SITUATION GEOGRAPHIQUE DE L’ENTREPRISE


L’huilerie de GAROUA, lieu dans lequel nous avons effectué le stage est
située dans la zone Industrielle à l’ouest de la ville, plus précisément au quartier
DJAMBOUTOU. Elle s’étend sur une superficie d’environ deux kilomètres carrés. Elle est
limitée à L’Est par la centrale électrique de l’ENEO à l’Ouest par la SOCAPROD au Sud par
le camp d’habitation des cadres et au Nord par les magasins de stockage des balles de coton.

Notons que dans le même secteur se trouve l’usine d’égrainage de GAROUA III, le garage
central et les locaux de la région de Garoua.

II-SCHEMA OU PLAN D’ACCES

Figure 1 : Plan d'accès

III. HISTORIQUE DE L’ENTREPRISE


La culture du coton au Cameroun remonte au temps de la colonisation, voir même avant.
Les colons développaient cette culture de manière intensive dans la partie septentrionale du
AOUALOU ARAFAT 2
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

pays. Comme son nom l’indique, la SODECOTON est une industrie de développement de coton
du Cameroun créée le 10 mai 1974 par décret N° 74/457 ; ce développement se résume par la
production, la transformation et la commercialisation du coton-graine. Cela avait été initié par
la Compagnie Française de Développement de la fibre Textile (C.F.D.T). En 1997, le Font
Monétaire Internationale (F.M.I) exige la privatisation totale de l’entreprise. Par opposition des
paysans cela a aboutis à sa privatisation partielle avec comme actionnaire principal la C.F.D.T.
La SODECOTON est devenue une entreprise parapublique travaillant en collaboration avec les
producteurs de coton au Cameroun. En 2003, elle était la troisième entreprise la plus rentable
du pays et elle a été aussi classé huitième parmi les entreprises africaines les plus performantes.
Entre 2000 et 2008 la SODECOTON a souffert de l’impact des OGM sur ces exportations et
comme conséquence, une chute près de 70% de la consommation locale de coton bruit.

La SODECOTON travaille en étroite collaboration avec environs 357000 cultivateurs


de coton au Cameroun. En 1981, les actions de l’état étaient estimées à près de 70% contre
30% pour la Compagnie Française de Développement de la fibre Textile (C.F.D.T). Les
dernières études réalisées révèlent que l’action de l’état est passée de 70% à 59% alors celle de
la C.F.D.T est maintenue constante (30%). Les 11% sont détenues aujourd’hui par la Société
Mobilière et Immobilière du Cameroun (SMIC).

Le siège de la SODECOTON étant d’abord basé dans la région de l’extrême nord plus
précisément à Kaélé, il est actuellement logé à Garoua. La SODECOTON compte de nos jours
deux huileries :
 Une huilerie d’extraction par solvant basé à Garoua où nous avons effectué notre stage,
 Une huilerie d’extraction par presse basé à Maroua.
 Neuf égrenages (Garoua, Mayo-galké, Touboro, Ngong, Maroua, Kaélé, Tchatibali,
homé, Guider).

Les produits commercialisés par la SODECOTON sont :

 La fibre de coton sous forme de balle de coton,


 L’huile de coton raffinée, fortifiée en vitamine A (DIAMAOR), distribuée dans toute

La sous-région Afrique centrale ;


 Le tourteau(ALIBET) pour la nutrition des bétails

AOUALOU ARAFAT 3
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

IV. ADDRESSE DE L’ENTREPRISE


Tableau 1 : Adresse de l'entreprise

Nom complet Société de développement de coton

Statut Juridique SOCIETE ANONYME MIXTE


Raison sociale SODECOTON
Siège social Garoua
Adresse B.P : 302 Garoua

Téléphone 222 27 20 80

Fax 222 27 20 68 Garoua


E-mail Sodecoton@sodecoton.cm
Capital 23.643.468.000FCFA
Secteur d’activité Industrie agro-alimentaire

Activité Production et commercialisation de la fibre de coton, de l’huile


végétale et du tourteau

V-SECTEUR D’ACTIVITE
La SODECOTON est une entreprise purement à caractère agro-industrielle basée
sur la transformation du graine de coton en huile raffinée de coton appelé DIAMAOR, de
même la SODECOTON produit également l’aliment des bétails (ALIBET,NUTRIBET,...).

VI- NOMBRE DU PERSONNEL


L’huilerie de la société compte 400 employés. Parmi ces employés, nous avons les
permanents (au nombre de 200) qui sont recruté par un contrat permanent qui dure plusieurs
années, les temporaire qui ont 3 mois de travail, les saisonniers qui ont 6 mois de travail.

Dans certaines situation, l’entreprise peut recruter des tacherons pour 2 semaines de travail.

AOUALOU ARAFAT 4
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

VII-ORGANIGRAMME HIERACHIQUE

Manœuvres Manœuvres Manœuvres Manœuvres

Figure 2: Organigramme hiérarchique de l’Huilerie de Garoua

AOUALOU ARAFAT 5
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

1. Conseil d’administration
Il est chargé de diriger la société et est présidé par le Gouverneur de la Région du Nord.
Il est ténu chaque année un conseil d’administration ordinaire (pour la clôture des comptes, tenu
au mois de Mai et pour la budgétisation tenu au mois de Novembre). Le président du conseil
d’administration exerce entre autres plusieurs taches :

 Veiller à l’application de ses instructions par la direction générale ;

 Définir la politique et les objectifs à long terme de la société ;

 Elaborer le règlement intérieur de la société ;

 Elaborer et organiser toutes les dépenses d’administration ; Il est le représentant


légal de la société.

2. La direction générale
Elle est assurée par un directeur général assisté d’un directeur général adjoint tous les
deux nommés par le conseil d’administration. Le premier est chargé de l’application des
instructions du président du conseil d’administration, assure le fonctionnement de l’entreprise,
prend certaines décisions au niveau stratégique et tactique, définit la politique d’embauche et
du licenciement et nomme certains directeurs opérationnels. Il est en outre chargé de rendre
compte de la gestion de l’entreprise lors des réunions avec le conseil.

3. Les autres directions


Ce sont celles qui assurent la gestion quotidienne et le suivi des biens de la société. Il
s’agit de :

La Direction des Affaires Générale (DAG) Cette direction assure une couverture sociale
de l’ensemble du personnel, la gestion administrative de l’entreprise, la gestion statistique
du personnel et la surveillance des services généraux. Elle est placée sous l’autorité d’un
directeur des affaires générales qui s’occupe de :

• la gestion administrative ;
• la gestion financière et statistique du personnel ;
• bref des services généraux.

AOUALOU ARAFAT 6
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

 la Direction Financière (DF)

Elle gère toutes les opérations de trésorerie de la SODECOTON en approvisionnant les


différentes caisses de la société. Elle a à sa tête un Directeur qui gère les fonds de l’entreprise,
rassure le Directeur Général sur la situation financière de la société. Il définit également la
politique d’emprunt, de prêt à long et à moyen terme, le moyen de remboursement de
ces emprunts et le règlement des fournisseurs. Enfin elle finance les campagnes agricoles
et celles de commercialisations.
 La Direction des Ventes et classement (DV)
Cette direction est chargée de la vente et de la distribution des produits de la société.
 La Direction de Production Agricole (DPA)
Elle assure l’encadrement des producteurs de coton sur le plan technique en leur
fournissant à crédit l’ensemble des facteurs de production dont ils peuvent avoir besoin. Elle est
chargée d’animer et de coordonner toutes les activités concernant le développement de la
production agricole de :
• L’encadrement technique des planteurs ;
• la promotion de la culture attelée ;
• L’approvisionnement en facteurs de production ;
• La gestion du crédit agricole.

 La direction des huileries


Elle s’occupe des deux unités de production de l’huile DIAMAOR et du tourteau.
L’une se trouve à Garoua où nous avons effectué notre stage et l’autre à Maroua.

AOUALOU ARAFAT 7
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

PARTIE II- TRAVAIL EFFECTUE

A-Organigramme des postes de travail occupé dans l’ordre

Figure 3_Organisation du travail

AOUALOU ARAFAT 8
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

B-Calendrier daté du séjour par poste dans l’entreprise


Tableau 2 : Calendrier daté du séjour
ATELIERS PERIODES
Laboratoire 03/07/2019
Chaudière 04/07/2019
Pont bascule & manutentions graines 05/07/2019
Nettoyage & décorticage 08/07/2019
Pression 09/07/2019
Extraction 10/07/2019
Pelletisation 11/07/2019
Raffinerie 12/07/2019
Fabrication des bouteilles et bouchons 15/07/2019
Embouteillage 16/07/2019
Extraction 17 au 20/07/2019
Embouteillage 22 au 25/07/2019
Laboratoire 26 au 31/07/2019

C. DESCRIPTION DATEE DES TACHES EFFECTUEES PAR POSTE

1. Le 03 Juillet 2019 : Laboratoire


Le laboratoire est le lieu où les analyses physico-chimique sont effectuées à travers
les prélèvements sur la farine sortie du cuiseur, le tourteau, l’huile (brute, neutre et raffinée),
les graines de coton, les pellets, la farine sortie du DT, les coques et les amandes. Les principales
analyses effectuées au laboratoire sont :
 Analyse de l’humidité des graines, la farine qui sort du cuiseur… le but de cet
analyse est de connaitre la teneur en eau ;
 Le teste de la couleur rouge avec un LOVIBOND;
 La teneur en matières grasses (tourteau, graines, coques, amandes), ce test
permet d’obtenir une approximation de la quantité d’huile contenue dans tous
ces éléments ;
 Détermination de l’acidité l’huile (neutre et raffinée) grâce a des réactifs tels
que : la phénolphtaléine, la soude, éther et de l’éthanol ;

AOUALOU ARAFAT 9
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

 Analyse des eaux, elle sert à contrôler la présence des sels minéraux contenus
dans l’eau destinée à la chaudière et des chaines de déminéralisation.

2. Le 4 Juillet 2019 : Chaudière


Ici l’on produit de la vapeur afin de distribuer dans les ateliers de production ou
besoin sera. En effet on note plusieurs taches ici :

- Traitement des eaux : l’eau (forage) arrive dans un système de


traitement des eaux ou l’on aura à la fin après le passage à l’osmose une eau traité mais
contenant beaucoup d’oxygène.

- Production de la vapeur sèche : l’eau traitée entre dans un « dégazeur


» ou l’on va injecter une solution de « Dia-prosine » afin de réduire au maximum
l’oxygène (qui peut entrainer le phénomène de corrosion du fer). Cette eau est envoyée
dans le ballon qui est connecté au foyer (alimenté par les coques provenant du
décorticage et deux ventilateurs qui permettent la ventilation de la flamme), il se crée
donc un échange thermique et il se produit une vapeur humide qui, après le passage à
la « surchauffeur » devient sèche. Cette vapeur sèche est alors envoyée dans différents
ateliers en cas de besoins.

- Production courant électrique : une partie de la vapeur sèche est


envoyée dans le « turbo alternateur ». En effet la vapeur sèche arrive au niveau de la
turbine en entrainant alternateur et conduisant à la production du courant électrique
pouvant alimenter une partie de l’usine en cas de rupture de courant électrique

3. Le 05 /07/2019 : Pont bascule & manutention


Les graines de coton provenant des différentes usines d’égrenage sont tout d’abord
pesé au niveau du pont bascule avant de passer à la manutention graine.
En effet, ces graines sont directement envoyées dans la trémie journalière qui peut
contenir 100t par un transporteur. Lorsque celle-ci est pleine, les graines sont stockées dans les
SILO de stockage.
Lorsque les graines arrivent dans les camions, ils sont pesés au niveau du pont bascule.
Elles sont déversées ensuite dans une fosse munie des vis permettant le transport des graines
vers les SILO et la trémie journalière

AOUALOU ARAFAT 10
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

4. Le 08/07/2019 : Nettoyage et Décorticage


Les graines stockées dans la trémie sont transportées par des vis et envoyés à la
peseuse afin de contrôler la consommation journalière. Ensuite, à travers un élévateur, les
graines sont acheminées dans le nettoyeur qui va séparer les graines de ses impuretés telles que
le sable, la fibre, les cailloux, les métaux… après le nettoyage, les graines sont transportées
dans le décortiquer par les vis et les élévateurs.

 Le Nettoyeur
Ils sont constitués de :

- 1 alimentateur ;
- 1 ventilateur ;
- 2 tamis.
L’alimentateur alimente les graines reçues sur les 2 tamis.
Le ventilateur aspire la fibre échappée pour la transporter dans un cyclone.
Les 2 tamis séparent les graines de la fibre et de toute autre impureté. Le 1er tamis sert à retenir
la fibre et les saletés et le 2nd retient les graines.
 Le décortiquer
C’est une machine qui décortique les graines nettoyées et sépare les amandes des coques.
Il est composé de :
- 1 alimentateur qui alimente les graines reçues dans le décortiquer ;
- 1 décortiquer muni des couteaux qui va décortiquer les graines et les transmet au
séparateur ;
- 1 séparateur qui étend les graines décortiquées et les envoient au sasseur ;
- 1 sasseur qui tamise et sépare l’Amande de la coque ;
- 1 ventilateur qui aspire la coque et l’achemine vers le batteur ;
- 1 batteur réceptionne et bat la coque pour la séparer du reste d’amandes puis la
transmet dans la vis à coque ;
- 2 vis sous-batteur qui récupèrent les échappées d’amandes sortant du batteur.
Les amandes suivent les vis et sont stockés dans la trémie à amandes de l’atelier pression.
La coque est acheminée vers trois ateliers : la pression, la pelletisation et la chaudière.

AOUALOU ARAFAT 11
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

Figure 4 : Amandes Figure 5 : coques

5. Le 09/07/2019: Pression
Les amandes stockés dans la trémie à amande passent par une vis et accèdent à
l’aplatisseur qui est constitué d’un système à 2 rouleaux qui aplatissent les amandes. Les
amandes aplaties passent par une vis et à ce passage, la coque est injectée à travers une vis et le
mélange est stocké dans une trémie. Par la suite, toujours par le biais des vis et d’un élévateur,
le tout est transporté dans le cuiseur. Ce dernier est divisé en 8 compartiments et est équipé
d’une grande hélice qui mixe le mélange. Pour faire cuire le mélange, on utilise de l’eau (soit
50L/h) et de la vapeur. A la fin de la cuisson, le mélange est acheminé par une vis dans
l’expandeur pour la conception des collets. En effet, l’expandeur est constitué de 3 vannes de
vapeur et d’une vis à l’intérieur qui tourne afin de compacter le mélange tout en l’envoyant vers
un plateau perforé ce qui donne des collets en forme de bâtonnets. Déjà à ce niveau on a l’huile
qui sort des collets à environ 105°C. Ces collets passent par un tapis roulant jusqu’à atteindre
le refroidisseur. Celui-ci est constitué d’un grand tapis roulant et de 2 ventilateurs qui font entrer
l’air et un autre qui fait sortir l’air chaud. Au sortir, les collets doivent avoir au maximum 50°C
pour faciliter l’extraction et diminuer les pertes d’hexane.

6. Le 10/07/2019 & du 17au 20/07/2019 : Extraction


A l’extraction, on utilise de l’hexane pour déshuiler les collets. On note ici 4 étapes
essentielles à savoir :
 L’extraction
A l’arrivée des collets dans cet atelier, ils sont déversés dans l’extracteur qui est
constitué d’un tapis roulant qui déplace ces collets et de plusieurs pompes
d’arrosage d’hexane qui les arrose au fur et à mesure qu’il se déplace avec le
tapis. En effet l’hexane va adhérer avec l’huile contenu dans ces derniers, et le
mélange hexane et l’huile est appelé « miscella brut » et est recueilli dans un
tank de stockage pour un autre traitement.

AOUALOU ARAFAT 12
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

 La distillation
La distillation nous permet d’éliminer les traces d’hexanes afin d’obtenir l’huile
neutre qui sera traité davantage à la raffinerie.
• La 1ère distillation se fait dans l’économiseur qui chauffe le miscella brut afin de faire
évaporer une partie de l’hexane.
• Après la neutralisation on fait encore une distillation cette fois ci dans les distillateurs
munis des serpentins qui sont des tuyaux autour desquels on envoie l’eau et la vapeur
pour permettre la distillation.

 La condensation
L’hexane provenant de l’économiseur, des distillateurs, du séparateur, de la
dépoussiéreuse… sont recueillis dans le condensateur qui eux aussi sont munis
des serpentins autour desquels est injectés l’eau froide. Ensuite l’hexane liquide
est envoyé à la décantation où l’eau va se déposer en dessous et l’hexane sera
au-dessus.
 La neutralisation
Le miscella brute est absorbé par une pompe et stocké dans le réchauffeur qui
va réchauffer le produit à partir de l’acide phosphorique et la soude pour
permettre le dégommage de l’huile et la saponification. Le mélange va donc être
envoyé dans le réacteur pour être bien mélangé et dont former le savon. Le savon
obtenu est transféré dans le DT pour être mélangé à la farine. Le miscella neutre
va être distillé pour obtenir l’huile neutre enfin être envoyé à la raffinerie.

7. Le 11/07/2019 : Pelletisation
La farine déshuilée provenant de l’extraction est mélangée avec les coques
provenant du décorticage et le CMAV (concentré minérale azoté vitaminé). Le mélange est
ensuite envoyé au niveau du « malaxeur » muni de 2 piquons et une entrée d’eau, ensuite le
mélange est envoyé au « presseur » muni des grilles perforées et des lames et on obtient les
pellets chauds qui sont acheminés dans le refroidisseur afin d’obtenir les pellets refroidis qui
sont enfin pesé et mise en sac de 60 Kg.

AOUALOU ARAFAT 13
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

Figure 4_Formation ALIBET: calcaire, coques, farine déshuilé, ALIBET

8. Le 12/07/2019 : Raffinerie
L’huile neutre provenant de l’extraction est stockée dans des trémies. Elle va subir
plusieurs traitements à la raffinerie :

- Décoloration : après avoir divisé le volume d’huile neutre dans la trémie


journalière, le est mélangé avec la terre décolorante (argile + acide sulfurique) et
acheminé vers un« décolorateur » (avec un débit variant entre 400-1000L/h) où l’on
mélangera avec les de cet huile neutre qui arrive aussi dans ce même décolorateur où
l’on injecte ensuite la vapeur. En effet la terre décolorante sert à éliminer les pigments
contenus dans les huiles sous l’effet de la température, absorbe les pigments colorés, les
produits d’oxydations, à peu près tous les savons sodiques susceptibles de subsister, après
lavage à l’hexane et à la soude, et aussi presque toutes les traces de fer et de cuivre que
l’huile peut renfermer.
- Filtration : l’huile décolorée entre dans le filtre qui est constitué d’une plaque
filtrante qui permet de retenir des déchets divers. En effet cette opération permet d’obtenir
une huile limpide après élimination de la terre décolorante.
- Désodorisation : l’huile décolorée va s’enrichir en température au passage dans
l’échangeur et ensuite arrive au niveau du « désodoriseur ». En effet il permet de débarrasser
l’huile de son odeur désagréable par distillation sous vide à température élevée (220° à
230°C).

AOUALOU ARAFAT 14
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

9. Le 15/07/2019 : Fabrication bouteilles & Bouchons


 Fabrications des bouteilles :

Ici l’on fabrique des bouteilles et bouchons pour le conditionnement de l’huile


DIAMAOR. Les bouteilles sont fabriquées à l’aide des préformes PTE (importé de
Douala).cette fabrication fait suite à plusieurs procédés à savoir :
- Alimentation : les préformes sont versés dans la trémie d’alimentation et
transportés à l’aide d’un tapis jusqu’au niveau du classeur ensuite au niveau du « pince
à préforme » qui va déposer ces dernières jusqu’aux portes performes qui seront leur
convoyeur jusqu’à la fin de la procédure ;
- Chauffage : après avoir fixé ces préformes, elles seront transportées à l’aide
d’une chaine dans des différents fours (4 fours muni des ampoules) qui fonctionnent à
plus de 95°C pour le chauffage afin de les rendre très souple pour le soufflage ;
- Soufflage et refroidissement : ces préformes souple après chauffage seront
entrainer dans la moule ou elles vont subir un étirement à partir d’une tige contenue
dans les portes performes, puis une injection de l’eau pour le refroidissement puis de
l’air pour le même but. Après la mise en forme ces bouteilles refroidit sont envoyé vers
l’embouteillage à l’aide d’un aspirateur.

 Fabrication des bouchons : les bouchons sont fabriqués à l’aide du PE (polyéthylène)


et du colorant vert. Le polyéthylène (PE) et le colorant vert sont injectés dans un mélangeur
ou ils seront mélangés et envoyés dans la trémie d’alimentation ensuite vers le chauffeur.
Après chauffage, le mélange est injecté dans la moule ou on injectera aussi du réfrigérant
pour la mise en forme.

10. Le 16/07/2019 & Du 22 au 25/07/2019 : Embouteillage


Les bouteilles provenant de l’atelier « fabrication des bouteilles » arrivent au
niveau de la trémie à bouteilles puis sont acheminés par un tapis roulant et sont bloqués au
niveau d’une remplisseuse à huile. Cette dernière les remplis à une quantité calibrée à 910g. La
bouchonneuse s’apprête pour bouchonner les bouteilles remplies. Une fois remplies et
bouchonnées elles sont donc rapportées par un tapis roulant à l’étiqueteuse où les étiquettes
sont mises grâce à des rouleaux imbibés de la colle chaude. Au sortir, elles passent par l’horo-
dateuse qui permet de marquer l’heure et la date. Ensuite, les bouteilles passent par la

AOUALOU ARAFAT 15
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

manchoneuse qui met les manchons sur les bouchons puis dans la résistance chauffante à 600°C
qui fait fondre les manchons afin de prendre la forme du bouchon. Le « dévider » à son tour se
charge de ranger les bouteilles remplies en série de 7 et « l’encartonneuse » se charge ainsi de
mettre les bouteilles en série de 15 dans des cartons. La mise en forme est faite par un robot qui
scotche les cartons et les dirigent vers le magasin de stockage.

Figure 5_Bouteilles étiquetées et cartons DIAMAOR

D-Les Difficultés rencontrées dans chaque poste

 Au décorticage, les machines sont serrées et l’accès est réduit pour le passage et la
poussière et les fibres de coton s’accumulent constamment dans l’atelier ;
 AU niveau de la pression, avec la présence des machines comme le cuiseur et l’expandeur,
la température de l’atelier est élevée ce qui crée une chaleur extrême qui ne facilite pas le
travail dans ces conditions ;
 A la raffinerie la chaleur et les bruits des machines rendent les conditions de travail
défavorables ;
 La chaudière est la section de l’usine ou la température est le plus élevée et après le passage
des coques ils y’a rejet des condensats dans l’atmosphère ;
 A l’embouteillage le sol est extrêmement glissant ce qui ne facilite pas le déplacement au
sein de l’atelier.

AOUALOU ARAFAT 16
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

PARTIE III- RELATION HUMAINE DANS L’ENTREPRISE

1. Structure et Respect Hiérarchique dans l’Entreprise


La SODECOTON est une entreprise ou règne une rigoureuse hiérarchie. Chaque personnel
se doit du respect et de l’obéissance envers son supérieur hiérarchique. Cela s’observe par la
présence de différentes catégories de personnels : les hauts personnels, les personnels moyens
et enfin les manœuvres qui se trouvent au bout de la chaine hiérarchique en terme de respect et
obéissance. Le Directeur Général est le dirigeant de l’entreprise, c’est sur lui que repose toute
les décisions majeures et le contrôle de toutes les opérations. Il est assisté par son adjoint et les
directeurs des différentes sections pour assurer la bonne gestion de l’entreprise.

2. Organisation des taches dans l’entreprise


Dans les usines (huileries et égrainages) lorsqu’on est en production, le travail se déroule
24h/24 et 7jr/7 selon le système de quart. Chaque quart est dirigé par un chef d’équipe qui
s’occupe de la gestion des ouvriers pendant sa période de relais.

3. Structure de la vie associative et leur Description


Sur le plan culturel, la Sodecoton a en sa possession une équipe de football du nom de
COTON SPORT qui brille non seulement sur le plan national mais aussi à l’international. Les
employés saisonniers sont payés à la caisse de l’usine dès la fin du mois grâce aux bulletins
de paie qui leur sont remis pour la bonne cause. Les employés disposent tous des latrines, des
lieux de repos dans les ateliers, d’une infirmerie au sein de l’usine et une autre à la Direction
Générale situé au quartier marouaré et aussi une assurance en cas d’accident ou de maladie d’un
des personnels de l’entreprise.

4. Organisation et Fonctionnement de la Vie Associative


Les employés de la Sodecoton se regrouper selon leur lieu de travail et se concertent pour
résoudre des problèmes d’ordre social. La Sodecoton est une entreprise qui regroupe les
personnels de tous types. Ces derniers œuvrent ensembles pour le développement et la survie
de la filière coton. Des années de travail ensemble en entreprise fait de ses personnels une
famille unie et ce qui facilite la cohésion entre les membres de cette société

AOUALOU ARAFAT 17
STAGE ACADEMIQUE SODECOTON 2019

CONCLUSION

Notre étude consistait premièrement à nous familiariser au milieu professionnel à travers


la description et l’organisation de la structure qui nous a accueillies, ensuite nous nous sommes
intéressés aux activités qui y sont menées. Après mon séjour dans les ateliers (extraction,
raffinerie…) nous avons reçu un éclairage sur les recherches et analyses effectués au sein d’une
industrie agroalimentaire. Aussi il nous a permis de constater que beaucoup d’efforts sont
fournis constamment afin d’aboutir non seulement à une transformation quantitative mais aussi
qualitative des produits issus de notre agriculture au Cameroun. Il en découle que le plus
important reste l’ensemble des connaissances et expériences acquises durant cette étude à
l’huilerie de la SODECOTON de Garoua.

AOUALOU ARAFAT 18