Vous êtes sur la page 1sur 6

Février 2000

PROCEDURE de l' "APPRECIATION TECHNIQUE D'EXPERIMENTATION"

REGLEMENT

Article 3 - Domaine d'application

I - GENERALITES Spécialement créée pour faciliter l'expérimentation en


oeuvre, la présente procédure ne s'applique qu'à des
innovations ayant fait l'objet d'une étude et d'une mise au
point suffisantes pour justifier une telle expérimentation.
Article 1 - But de la procédure

La procédure de l'"Appréciation Technique d'Expé-


rimentation" (ATEx) a pour but de contribuer au dévelop- Pour l'accès à la procédure et l'instruction des
demandes, les formalités et modes opératoires sont
pement des innovations dans le bâtiment en leur facilitant
l'accès à des applications expérimentales par l'obtention dans la suite respectivement décrits en distinguant les
rapide d'une appréciation technique formulée, sous l'égide ATEx cas a et les ATEx cas b ci-après (pour les
du CSTB, par des experts. articles 4 à 7 et 13)

Cette Appréciation porte sur un produit, un matériau, un


composant, un équipement, ou un procédé nouveau et
innovant pour lequel il n’est pas possible ou pas encore
1
possible d’instruire un Avis Technique( )
II - ACCES A LA PROCEDURE
Il est formulé, selon les cas, des Appréciations de natures
différentes, pour lesquelles l’accès à la procédure est
décrit au chapitre II : Article 4 - Formulation des demandes d’ATEx
(ATEx cas a)
- Cas a : l’Appréciation porte sur un produit, matériau,
composant, équipement ou procédé. Les demandes d'"Appréciation Technique d'Expé-
rimentation" sont à formuler au CSTB en précisant :
- Cas b : l’Appréciation porte sur un projet de
réalisation ; − les caractéristiques de l'innovation nouvelle à
expérimenter et son domaine d'emploi,
- Cas c : l’Appréciation porte sur l’application à une
concerne les ATEx cas a seulement

nouvelle réalisation expérimentale d’une ou plusieurs − la nature et l'importance de l'expérimentation


techniques, ayant précédemment fait l’objet d’une estimée nécessaire soit pour mise au point, soit
ATEx cas b. pour constituer des références suffisantes avant le
dépôt d'une demande d'Avis Technique.

Article 2 - Caractère de la procédure


Article 5. - Recevabilité des demandes
Destinée à favoriser aussi bien la mise au point en oeuvre
des innovations que l'exécution de réalisations pouvant Lorsque la demande porte sur un produit, matériau,
servir de références pour l'obtention d'un Avis Technique, composant, équipement ou procédé pour lequel il existe
la présente procédure ne présente aucun caractère un ou des Avis Technique concernant une ou plusieurs
d'obligation. Elle est ouverte à toutes les parties techniques similaires, outre les conditions indiquées
intéressées : promoteurs d'innovation, maîtres d'ouvrages, aux articles 3 et 4, une demande n'est recevable que
concepteurs, entrepreneurs, contrôleurs techniques et pour autant :
assureurs.
− que la procédure d’ATEx a n’ait pas été déjà
appliquée au produit considéré,

− et qu’il soit effectivement impossible d’instruire un


Avis Technique pour ce produit, dans des
conditions normales vis-à-vis des règles de cette
1 L’Avis Technique concerne les produits, matériaux, dernière procédure.
composants, équipements, procédés et d’une façon
générale toutes les techniques qui ne sont pas régies par
les documents normatifs ou qui y dérogent. Il est régi par
l’arrêté du 2 décembre 1969.
2/6

Lorsqu’il n’existe pas d’Avis Technique concernant une


ou plusieurs techniques similaires, la recevabilité est ____________________________________________________
évaluée en fonction des seuls articles 3 et 4.
III - INSTRUCTION DES DEMANDES
Deux techniques sont dites similaires si, simultanément,
_____________________________________
concerne les ATEx cas a seulement

leurs compositions sont pour l'essentiel analogues,


leurs emplois sont identiques et leurs processus de
mise en oeuvre sont sensiblement les mêmes. Article 7 - Désignation du rapporteur

Concerne les ATEx cas a seulement


Le CSTB dispose d’un délai de quinze jours ouvrables Aussitôt enregistrée, chaque demande est instruite par
pour accuser réception de la demande en indiquant si un rapporteur désigné par le CSTB, conformément aux
celle-ci est recevable ou non. dispositions suivantes :

− lorsque le dossier technique a été établi avec


Article 6 - Contribution aux frais d'examen l’assistance technique d’un contrôleur technique
ou du CSTB (enquête de technique nouvelle), le
Pour que sa demande considérée recevable soit rapporteur désigné est normalement et
enregistrée et instruite, il appartient au demandeur, prioritairement l’organisme intéressé.
outre l'envoi du dossier technique contenant le
descriptif-type de l'objet de la demande et la réponse − dans le cas contraire, le rapporteur est le
aux questions spécifiques soulevées à ce propos, de rapporteur du Groupe Spécialisé compétent (s'il en
régler au CSTB et au rapporteur une contribution aux existe un) ou un expert délégué par lui. S'il n'existe
frais d'examen suivant un barème forfaitaire approuvé pas de Groupe Spécialisé compétent, le
par le Comité de Coordination (cf. Article 17). rapporteur est désigné par le CSTB.

Article 4 - Formulation des demandes


Article 7 - Désignation du rapporteur
Les demandes d'"Appréciation Technique d'Expé-
Concerne les ATEx cas b seulement

rimentation" sont à formuler au CSTB en précisant : Aussitôt enregistrée, chaque demande est instruite par
un rapporteur désigné par le CSTB, conformément aux
dispositions suivantes :
 la nature, l'importance et la localisation du ou des
projet(s) programmé(s) soit pour la mise au point, soit  si l'expérimentation est suivie par un contrôleur
pour disposer de références, technique, le rapporteur désigné est normalement
le contrôleur intéressé,
 les techniques utilisées justifiant la demande,
 sinon, le rapporteur est le rapporteur du Groupe
 la désignation du maître d'ouvrage et du Spécialisé compétent (s'il en existe un) ou un
contrôleur technique concernés par chacun des expert délégué par lui. S'il n'existe pas de Groupe
projets. Spécialisé compétent, le rapporteur est désigné
par le CSTB.
Concerne les ATEx cas b seulement

Article 5. - Recevabilité des demandes

Outre les conditions indiquées aux articles 3 et 4, une


demande n'est recevable que pour autant qu'elle porte :
Article 8 - Mission du rapporteur
 soit sur un ou des projet(s) de construction,
comportant à l'évidence des parties d'ouvrages − Etudier le dossier technique.
dérogeant aux documents normatifs ou utilisant − Examiner le prototype éventuel et s'informer des
des techniques relevant de l'Avis Technique mais moyens de production.
pour lesquels il existe déjà un ou plusieurs Avis − Etablir un rapport succinct traitant des aspects ci-
Techniques portant sur des techniques similaires, après :

 soit à la fois sur une ou des innovation(s) et un ou


des projet(s) de construction. ! sécurité sur chantier et en service,
! moyens de production et autocontrôles prévus,
Le CSTB dispose d'un délai de quinze jours ouvrables
pour accuser réception de la demande en indiquant si ! faisabilité de l'application expérimentale,
celle-ci est recevable ou non. ! analyse des possibilités de désordres
(durabilité),
Article 6 - Contribution aux frais d'examen
! questions complémentaires qui devraient être
Pour que sa demande considérée recevable soit élucidées,
enregistrée et instruite, il appartient au demandeur,
outre l'envoi du dossier technique contenant le
! conclusions soumises à l'avis du Comité des ex-
perts en indiquant si l'ATEx est à délivrer pour
descriptif-type de l'objet de la demande et la réponse des applications de mise au point ou pour des
aux questions spécifiques soulevées à ce propos, de réalisations de référence.
régler au CSTB et au rapporteur une contribution aux
frais d'examen suivant un barème forfaitaire approuvé
− Lorsqu’il existe un ou plusieurs produits similaires
par le Comité de Coordination (cf. Article 17).
pour lesquels la procédure d’Avis Technique a été
instruite, le rapporteur établit son rapport en tenant
compte des dispositions retenues dans le cadre de
3/6

l’Avis Technique. Il signale, en particulier, les aspects


dont la justification n’a été conduite en conformité − à apprécier rapidement, en l'absence de justifi-
avec les règles retenues pour les Avis Techniques. cations expérimentales complètes :

Article 9 - Délai de l'instruction ! la sécurité,


! la faisabilité et/ou le fonctionnement pro-
A réception du dossier, le rapporteur dispose pour bable,
produire son rapport d'un délai d'UN mois, non compte
tenu du temps éventuellement nécessaire pour compléter ! la durabilité et la gravité des désordres nor-
le dossier. malement prévisibles,
! la possibilité de réparer si nécessaire.

− à formuler éventuellement des


recommandations,
IV - FORMULATION DES "APPRECIATIONS
TECHNIQUES D'EXPERIMENTATION" − à indiquer dans les cas a (article 1) la durée de
validité de l'ATEx et le volume des applications
qu'elle autorise pour des domaines d'emploi
Article 10 - Comités d'experts éventuellement limités.

Les Comités d'experts chargés d'examiner, selon leur


spécialité, les demandes, sont constitués comme suit : Article 12 - Demandes de justifications
complémentaires
− Présidence et secrétariat : CSTB,
− Rapporteur chargé de l'instruction de la demande, L'appréciation est formulée en l'état du dossier technique
− Cinq experts désignés par les organismes suivants : et sur le vu des rapports des essais réalisés.
AIMCC : un
COPREC : un S'agissant d'une procédure dont l'intérêt principal est la
UNSFA : un rapidité de l'appréciation formulée, il est exclu d'exiger du
FFB : un demandeur qu'il fournisse des justifications complémentai-
CSTB : un res nécessitant l'exécution d'essais.

En outre, les Comités peuvent se faire assister, en tant Toutefois, en matière de sécurité et dans la mesure où
que de besoin, par tout spécialiste de leur choix. l'appréciation est par ailleurs favorable, il appartient au
Comité d'attirer l'attention sur la nécessité d'effectuer tels
Au cas où un Bureau d'Etudes, un Laboratoire ou un ou tels essais complémentaires pour vérifier que les
Centre technique aurait effectué, pour le demandeur, des conditions exigibles de sécurité sont effectivement bien
calculs ou des essais, le Comité entendra le ou les remplies.
représentants de ces organismes.

Article 11 - Missions de chaque Comité d'Experts


V - RENOUVELLEMENT D'"APPRECIATIONS
1. Entendre le rapporteur sur : TECHNIQUES D'EXPERIMENTATION"

− la consistance de l'innovation (cas a) ou bien


celle du projet et des techniques non
traditionnelles qu'il utilise (cas b), Article 13 - Conditions de renouvellement
− le respect des règles de sécurité,
− la faisabilité de l'application expérimentale,
Concerne le cas a seulement

Procédure destinée à favoriser la mise en oeuvre pour


− l'appréciation de la durabilité probable et des mise au point de techniques innovantes, l'"Appréciation
désordres potentiels, Technique d'Expérimentation" doit normalement être
− les questions complémentaires à élucider. suivie par une demande d'Avis Technique se référant
aux enseignements tirés des réalisations
2. Entendre le ou les auteurs de l'innovation sur : expérimentales.

− la motivation de l'innovation (justifications Si, compte tenu de la nature de l’innovation, une


technico-économiques), procédure d’Avis Technique ne pouvait être engagée
− moyens de production, alors qu’une ATEx cas a n’est plus valable, une
− conditions de mise en oeuvre, prolongation ou extension de la validité de cette
− le ou les but(s) recherché(s) par les applications dernière pourrait être accordée après consultation des
limitées pour lesquelles l'ATEx est demandée, experts en attendant la création d’un Groupe Spécialisé
− les réponses qui peuvent être données aux ques- ad hoc.
tions restant posées.

3. Délibération et formulation de l'"Appréciation


Technique d'Expérimentation".

Son contenu se limite :

− à spécifier ce pourquoi l'ATEx est formulée


(pour mise au point et/ou pour disposer de
références),
4/6

Le CSTB dispose d'un délai de quinze jours


Article 13 - Conditions de renouvellement ouvrables pour examiner le dossier, en liaison
éventuelle avec le contrôleur technique et pour
Procédure destinée à favoriser la mise en oeuvre pour accuser réception de la demande en indiquant si
mise au point de techniques innovantes, l'"Appréciation celle-ci est recevable ou non.
Technique d'Expérimentation" doit normalement être
suivie par une demande d'Avis Technique se référant iii Contribution aux frais d'examen
aux enseignements tirés des réalisations
expérimentales. Pour que sa demande considérée recevable soit
enregistrée et instruite, il appartient au demandeur

Concerne les cas b et c


Si, compte tenu de la nature de l’innovation, une de régler au CSTB et au contrôleur technique qui
procédure d’Avis Technique ne pouvait être engagée suit l'opération expérimentale une contribution aux
alors qu’une ATEx cas a n’est plus valable, une frais suivant un barème forfaitaire approuvé par le
prolongation ou extension de la validité de cette Comité de Coordination (cf. Article 17).
dernière pourrait être accordée après consultation des
experts en attendant la création d’un Groupe Spécialisé iv Formulation, contenu et numérotation des
ad hoc. "Appréciations Techniques d'Expérimentation" cas
c.
Si une ou plusieurs réalisations expérimentales visées
par une ou des ATEx cas b n'ont pas conduit à un Avis Elles sont formulées sans réunion d'un Comité
Technique, une ATEx cas c visant une nouvelle d'experts.
opération appliquant la ou les mêmes techniques
pourra être demandée et formulée dans les conditions Sauf quelques adaptations mineures, elles
suivantes : reprennent le texte des ATEx cas b (ou des ATEx
cas c) précédentes.

ATEx cas c Leur numéro est celui des ATEx cas b dont elle
dérivent, complété par un indice littéral (A,B,...).
i Formulation des demandes

Les demandes sont à formuler au CSTB en


précisant :
Concerne les cas b et c

− la nature, l'importance et la localisation de la VI -DELIVRANCE DES "APPRECIATIONS


réalisation expérimentale concernée, TECHNIQUES D'EXPERIMENTATION"
− la désignation du maître d'ouvrage et du
contrôleur technique de cette réalisation
expérimentale, Article 14 - Délai, forme, destinataire, limitation
− la ou les techniques utilisées et les
références de la ou des ATEx cas b et 1. Les "Appréciations Techniques d'Expérimentation"
éventuellement cas c précédente(s) portant cas a et cas b sont délivrées par le CSTB dans les
sur ces techniques, dix jours ouvrables qui suivent la réunion du Comité
− l'énoncé et la justification des différences des Experts, selon le schéma approuvé par le
éventuelles entre ces techniques et celles "Comité de Coordination (cf. Article 17).
visées par la ou les ATEx cas b et cas c
précédente(s), Les "Appréciations Techniques d'Expérimentation"
− les modalités de la prise en compte des cas c sont délivrées par le CSTB dans les dix jours
recommandations formulées par la ou les ouvrables qui suivent l'enregistrement de la
ATEx cas b ou cas c précédente(s) et, le cas demande.
échéant, les raisons de la non observation de
tout ou partie de ces recommandations. 2. Elles sont délivrées à la personne physique ou
morale qui en a fait la demande.
Si un contrôleur technique suit la réalisation
expérimentale visée par une demande, les 3. Elles sont strictement limitées aux applications expé-
éléments de dossier ci-dessus doivent être établis rimentales qu'elles mentionnent et peuvent contenir
en coopération avec lui ou avoir son aval des restrictions en matière de validité, de volume de
explicite. Dans le cas où la réalisation n'est pas travaux et d'emploi.
suivie par un contrôleur technique, le demandeur
peut requérir l'aide du CSTB pour la mise au point
de son dossier.

ii Recevabilité des demandes


VII-DIFFUSION DES "APPRECIATIONS
Outre les conditions indiquées à l'article 3 et en i TECHNIQUES D'EXPERIMENTATION"
ci-dessus, une demande d'ATEx cas c n'est
recevable que pour autant que les modifications
apportées aux techniques ou les singularités de
leur adaptation à la nouvelle réalisation Article 15 - Diffusion limitée
expérimentale sont peu importantes. Dans le cas
contraire, c'est une ATEx b qui seule pourrait être Bien que n'étant pas confidentielle, l'"Appréciation
formulée dans les conditions précisées par les Technique d'Expérimentation" portant sur une innovation
Articles 4 à 13. utilisée à titre expérimental, ne donne pas lieu à
publication. Sa diffusion est limitée :

− au demandeur,
− aux Membres du Comité des Experts (cas a ou b),
5/6

− au contrôleur technique concerné (cas c).

Article 19 - Recevabilité

Une demande de recours à l'encontre d'un refus d'instruc-


VIII - COMITE DE COORDINATION tion (Article 5) ou de l'Appréciation formulée par un Comité
d'Experts n'est recevable qu'au cas où la procédure
définie par le présent Règlement est considérée comme
n'ayant pas été respectée.
Article 16 - Composition
Cette demande ne peut être introduite que par la ou les
Il est institué un Comité de Coordination constitué par : personnes ayant sollicité l'"Appréciation Technique
d'Expérimentation".
− le Président du CSTB (ou son représentant), qui
préside le Comité,
− un représentant des Maîtres d'ouvrages publics Article 20 - Instruction
(UNFOHLM),
− un représentant des Maîtres d'ouvrages privés La demande de recours est à adresser au Président du
(FNPC), Comité de Coordination. Elle est examinée par le Comité
− un représentant des Architectes (UNSFA), de Coordination en réunion extraordinaire, après avoir
entendu le président et le rapporteur du Comité d'Experts
− le Président de l'AIMCC (ou son représentant),
concerné d'une part, et le demandeur d'autre part.
− le Président de la FFB (ou son représentant),
− le Président du COPREC (ou son représentant),
− un représentant de l'Association Française des Article 21 - Notification de la décision
Assureurs Construction.
La décision du Comité de Coordination est notifiée dans
les huit jours ouvrables à l'intervenant par le Président du
Article 17 - Attribution Comité de Coordination ou son représentant.
Le Comité de Coordination a pouvoir : Cette décision peut comporter :
− d'établir le Règlement de la Procédure et de le modi- − rejet du recours,
fier,
− acceptation de la demande,
− de définir la nature des informations que les
"Appréciations Techniques d'Expérimentation" − rectification de l'Appréciation,
doivent s'efforcer de donner,
− renvoi au Comité d'Experts pour nouvel examen avec
− de suivre l'activité des Comités d'Experts, éventuellement désignation d'un autre Rapporteur.
− de fixer le barème forfaitaire de contribution aux frais L'appréciation du Comité d'Experts est alors sans appel.
d'examen,

− d'examiner les recours qui pourraient être introduits


par les demandeurs.

Il traite en outre de toute question qui lui serait posée par X - RESPONSABILITE
son Président ou l'un de ses Membres.

Article 18 - Fonctionnement Article 22 - Déclaration générale

Le Président représente le Comité de Coordination auprès L'"Appréciation Technique d'Expérimentation" n'est autre
de toute Instance administrative, professionnelle ou chose qu'une opinion technique à dire d'experts, formulée
privée. en l'état des connaissances, sur la base du dossier
technique produit par le demandeur.
Sur convocation de son Président, le Comité de Coordina-
tion se réunit annuellement en session ordinaire pour Ni les Comités d'Experts, ni le CSTB ne peuvent être
examiner le compte rendu de l'activité des Comités tenus pour responsables d'erreurs éventuelles
d'Experts. consécutives au contenu du dossier technique qui, étant
donné le but même de la procédure (Article 1), ne peut ni
A l'initiative du Président, ou à la demande de trois de ses donner lieu à vérification ni être complété (Article 12).
Membres, il tient des sessions extraordinaires en fonction
des besoins, notamment en tant qu'Instance de recours.
Article 23 - Responsabilité vis-à-vis du demandeur et
des tiers

L'"Appréciation Technique d'Expérimentation" ne


comporte aucune garantie de l'Etat ni des organismes
chargés de son élaboration.

Elle ne dégage pas le demandeur de sa responsabilité.

Elle n'a pas pour effet de lui conférer un droit exclusif


d'exploitation.
X - RECOURS
6/6

XI - DIVERS

Article 24 - Incidence sur l'Avis Technique

L'"Appréciation Technique d'Expérimentation" n'est pas un


pré-Avis Technique en ce sens que, portant sur l'expéri-
mentation d'innovations en vue de parfaire leur mise au
point et de vérifier leur faisabilité, elle n'engage pas l'Avis
Technique qui, lui, porte sur l'emploi généralisé des
innovations, en tenant compte, entre autres considérants,
de leur comportement en service.

Article 25 - Secret industriel et professionnel

Les Présidents, Membres et Secrétaires des Comités sont


tenus au secret professionnel pour ce qui est de la com-
position, de la fabrication, des tours de main, etc., concer-
nant les produits et systèmes examinés.

Ils s'engagent également à respecter le secret du contenu


des ATEx et des délibérations, lesquelles, en ce qui
concerne les Comités d'Experts, ne feront pas l'objet de
comptes rendus.

Article 26 - Acceptations liées à la demande

La demande d'"Appréciation Technique d'Expéri-


mentation" implique de la part du demandeur qu'il
accepte :

− le Règlement de la procédure en vigueur au moment


de la demande, document qui sera joint à l'accusé de
réception de la demande,

− que le contrôleur technique qui suit le(s) chantier(s)


d'expérimentation fasse part au Comité de ses obser-
vations,

− que le CSTB visite le(s) chantier(s) d'expéri-


mentation.

En outre, s'agissant des ATEx, cas a, le demandeur


s'engage à indiquer au CSTB toutes les applications de
son système dès qu'elles sont programmées, de façon
que celles-ci puissent faire l'objet du suivi jugé nécessaire.

Article 27 - Publicité

Le bénéficiaire d'une "Appréciation Technique


d'Expérimentation" ne peut en faire état qu'en produisant
in extenso le texte de l'Appréciation.

En particulier, le bénéficiaire s'engage à ne pas faire


mention de l'"Appréciation Technique d'Expérimentation"
dans sa publicité commerciale autrement qu'en citant le
texte complet de l'Appréciation.

❖-❖-❖-❖-❖-❖-❖