Vous êtes sur la page 1sur 10

Note pratique : L’étude de ce module devrait vous prendre environ deux heures.

Vous pourrez marquer une pause après chaque grande section.

Module 6 : Dessins et modèles industriels

Objectifs pédagogiques

À la fin du présent module, vous devriez pouvoir :

1 expliquer en 50 mots environ ce qu’est un dessin ou modèle industriel;


2 expliquer les différences entre un dessin ou modèle industriel et une
marque;
3 expliquer les différences entre un dessin ou modèle industriel et un brevet;
4 énumérer les avantages que présente la protection du dessin ou modèle
industriel pour
– le titulaire du dessin ou modèle
– le consommateur du produit dans lequel le dessin ou modèle est
incorporé;
5 préciser les conditions de la protection;
6 décrire de quelle manière il est possible de protéger un dessin ou modèle
industriel, au niveau national à l’étranger.

Introduction
Le présent module concerne un type de propriété intellectuelle dénommé
“dessin ou modèle industriel”. Il expose la notion de dessin ou modèle industriel ainsi
que les avantages découlant de sa protection. Ce module précisera également les
conditions de la protection et les différents moyens de protection des dessins ou
modèles industriels.

Qu’est-ce qu’un dessin ou modèle industriel?


Un dessin ou modèle industriel est constitué par l’aspect ornemental ou
esthétique d’un objet.

Il peut être tridimensionnel – il s’agit alors de la forme de l’objet – ou


bidimensionnel, par exemple des motifs, des lignes ou une couleur.

Les dessins et modèles industriels s’appliquent aux produits les plus divers de
l’industrie et de l’artisanat : montres, bijoux, articles de mode et autres articles de
luxe, instruments techniques et médicaux, objets ménagers, meubles et appareils

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 2

électriques, véhicules, structures architecturales, motifs textiles ou encore articles de


loisir, par exemple jouets et accessoires pour animaux domestiques.

Exemples de dessins bidimensionnels :

 Motifs décoratifs
 Ornementation

Exemples de dessins tridimensionnels :

 Produit
 Emballage

Dans certains ressorts juridiques, un type de dessin bidimensionnel est de


plus en plus courant : les interfaces utilisateurs graphiques et les icônes intégrées à
toutes sortes d’appareils ménagers.

Exemples de dessins et modèles d’interfaces utilisateurs graphiques et


d’icônes :

 Interfaces utilisateurs graphiques


 Icônes

Exemples : forme d’une chaise, d’un téléphone, d’une voiture, d’un ordinateur,
d’un avion, d’un téléviseur, d’une montre, d’un appareil photo, etc.

Segment audio 1 : Les marques sont des signes présentant souvent un


caractère visuel et sont apposées sur des produits ou
utilisées en relation avec des services offerts. Quant aux
brevets, ils servent à protéger les processus ou les
aspects inventifs des articles manufacturés. Quelle
différence y a-t-il entre une marque et un dessin ou
modèle industriel? Quelle différence y a-t-il entre un
brevet et un dessin ou modèle industriel?

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 3

Quelle différence y a-t-il entre un dessin ou modèle industriel et une


marque?
La marque est un signe, ou une combinaison de signes (mots, chiffres,
éléments figuratifs, etc.), propre à distinguer les produits ou les services d’une
entreprise de ceux d’autres entreprises. Elle indique l’origine des produits ou
des services. Pour bénéficier d’une protection, la marque doit donc revêtir un
caractère distinctif.

Exemples de marques :

Le dessin ou modèle industriel est essentiellement constitué par l’apparence


d’un produit, qui ne doit pas nécessairement permettre de distinguer les
produits et services d’une entreprise de ceux d’une autre. Pour bénéficier
d’une protection, le dessin ou modèle industriel doit être nouveau ou original.

Quelle différence y a-t-il entre un dessin ou modèle industriel et un


brevet?
Le brevet protège une invention, définie comme un produit ou un procédé qui
fournit en général une nouvelle façon de faire quelque chose ou qui offre une
nouvelle solution technique à un problème.

Exemples de produits ou de procédés protégés par un brevet

Le droit de dessin ou modèle industriel protège seulement l’apparence d’un


produit (c’est-à-dire l’aspect esthétique du produit). En principe, il ne protège
pas les caractéristiques techniques ou fonctionnelles du produit (c’est-à-dire la
manière dont fonctionne le produit).
Ces caractéristiques pourraient néanmoins être protégées par un brevet (si
elles remplissent les conditions de protection correspondantes).

Le but de la protection d’un dessin ou modèle industriel diffère de celui de la


protection par brevet, principalement parce qu’un dessin ou modèle industriel
doit avoir trait à l’apparence de l’objet et qu’il n’est pas déterminé en fonction
d’une nécessité fonctionnelle ou technique. En revanche, le but de la
protection par brevet est déterminé par le caractère fonctionnel d’un objet ou
d’un procédé, puisqu’il doit s’agir d’une “invention”.

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 4

QUESTION D’AUTO-ÉVALUATION (QAE)

QAE 1 : Quelle serait la forme de protection la plus probable pour les


articles ci-après :

a) Une théière

b) Un nouveau type de moteur électrique

c) Le logo de l’Open University

Votre réponse :

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 5

QAE 1 – Réponse

a) Si l’intention est de protéger l’apparence de la théière au titre de la propriété


intellectuelle, le dessin ou modèle industriel constitue la forme de protection la
plus probable.

b) La protection la plus probable pour un nouveau type de moteur électrique


serait le brevet.

c) Il y a de fortes chances que le signe du logo de l’Open University soit


utilisé pour marquer le caractère distinctif des produits et services
proposés par l’université, de sorte que la marque constituerait la forme de
protection la plus probable.

Pourquoi protéger les dessins ou modèles industriels?


L’apparence d’un produit peut être un facteur déterminant dans la décision
d’achat du consommateur : le succès ou l’échec d’un produit peut dépendre, du
moins en partie, de son apparence. Par conséquent, pour réussir à commercialiser
son produit, une entreprise investit en général du temps et de l’argent dans
l’innovation, la mise au point et la conception de produits dont le dessin ou modèle
est nouveau ou original.

La protection contribue à un retour sur les investissements consentis pour


concevoir, développer et commercialiser des produits attrayants et innovants.

La protection d’un dessin ou modèle industriel – qui confère à son titulaire un


droit exclusif – est essentielle pour s’opposer à toute copie ou imitation non
autorisée par des tiers. En effet, le titulaire d’un dessin ou modèle protégé a le droit
d’empêcher la fabrication, la vente ou l’importation, sans son consentement, de
produits portant ou comportant un dessin ou modèle industriel qui soit, en totalité ou
pour une part substantielle, une copie de son dessin ou modèle protégé, dès lors que
ces actes seraient menés à des fins commerciales.

De plus, dans la mesure où un dessin ou modèle industriel constitue


précisément l’aspect qui vise à attirer le consommateur, il peut constituer un élément
important de la marque et des actifs commerciaux d’une entreprise, susceptible
d’accroître sa valeur marchande et de faciliter la mise sur le marché et la
commercialisation de ses produits.

Les droits de dessin ou modèle industriel peuvent être vendus ou concédés


sous licence à une autre entreprise, ce qui générera des recettes pour le titulaire
des droits.

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 6

Séquence audio 2 : Il ne fait aucun doute que la protection du dessin ou modèle


industriel présente un intérêt pour son titulaire, mais cette
protection présente-t-elle d’autres avantages?

Oui, vous avez raison : le titulaire d’un dessin ou modèle industriel tire parti de
cette protection qui rend possible le développement de ses produits, et qui
contribue à garantir un revenu équitable sur les investissements consentis.

Toutefois, le consommateur et l’ensemble du public en bénéficient également,


dans la mesure où la protection d’un dessin ou modèle industriel récompense
et encourage la créativité et l’innovation, contribuant ainsi à rendre les produits
plus attrayants esthétiquement et plus diversifiés.

De plus, la protection des dessins et modèles industriels encourage la


créativité dans l’industrie, contribue au développement du commerce et
renforce le potentiel d’exportation des produits nationaux.

La protection des dessins et modèles présente donc un avantage pour le


titulaire, pour le consommateur et pour l’économie d’une manière générale.
Mais les dessins et modèles industriels offrent une autre caractéristique
intéressante : leur conception et leur protection peuvent être relativement
simples et peu coûteuses. Ils sont donc à la portée des petites et moyennes
entreprises, ainsi que des artistes et artisans, dans les pays industrialisés
comme dans les pays en développement.

Quelles sont les conditions que doit remplir un dessin ou modèle


industriel pour bénéficier de la protection?
En principe, en vertu de l’Accord sur les ADPIC, un dessin ou modèle industriel créé
de façon indépendante doit, pour être protégé, être “nouveau” ou “original”. La
définition de ces termes varie selon les pays. De manière générale, un dessin ou
modèle industriel est considéré comme nouveau dès lors qu’il n’a pas été
préalablement divulgué au public; il est considéré comme original s’il se différencie
sensiblement de dessins ou modèles connus ou de combinaisons de caractéristiques
connues de dessins ou modèles.

Comment les dessins et modèles industriels


peuvent-ils être protégés?

Différents moyens de protection existent dans le monde.

1) Dessin ou modèle industriel enregistré/délivrance d’un brevet de dessin ou


modèle

Dans la plupart des pays, le dessin ou modèle industriel doit être enregistré
afin d’être protégé en vertu de la législation relative aux dessins et modèles

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 7

industriels en tant que “dessin ou modèle enregistré”. Dans certains pays, il peut
être protégé au titre du droit des brevets en tant que “brevet de dessin ou modèle”.

La procédure de demande et d’enregistrement à proprement parler varie selon


les pays : dans certains pays, par exemple, l’office de propriété intellectuelle examine
uniquement la forme de la demande d’enregistrement du dessin ou modèle
industriel; dans d’autres, il examine le fond, pour déterminer si le dessin ou modèle
est nouveau ou original, en fonction de la législation nationale en vigueur.

Le dessin ou modèle industriel doit en principe être publié par l’office de


propriété intellectuelle après la demande d’enregistrement ou, tout au moins, à partir
du moment où il est protégé. Dans certains pays, la publication peut être reportée
pendant un certain laps de temps à la demande du déposant.

2) Dessin ou modèle industriel non enregistré

Dans certains pays, en l’absence d’enregistrement, la législation relative aux


dessins ou modèles industriels confère à ce qui est appelé “dessin ou modèle non
enregistré” un droit limité dans le temps et la portée.

3) Autres moyens de protection possibles

En outre, il convient de ne pas oublier que l’enregistrement d’un dessin ou


modèle industriel ou la délivrance d’un brevet de dessin ou modèle ne constituent
pas nécessairement le seul moyen de protection. Il est possible, dans certains pays,
de protéger les dessins et modèles industriels au titre du droit d’auteur en tant
qu’œuvre d’art ou au titre du droit de la concurrence déloyale.

QUESTION D’AUTO-ÉVALUATION (QAE)

QAE 2 : Un fabricant de vêtements veut lancer, dans le cadre de sa


nouvelle collection, une série de T-shirts ordinaires dans trois couleurs
différentes : blanc, bleu et vert. Ces T-shirts peuvent-ils être protégés
par un dessin ou modèle industriel?

Votre réponse :

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 8

QAE 2 Réponse

Non, car les T-shirts ne présentent pas d’éléments de nouveauté ou


d’originalité. Toutefois, si la forme des T-shirts était nouvelle ou originale, ils
pourraient faire l’objet d’un dessin ou modèle industriel.

Chevauchement de la protection
Séquence audio 3 : Un dessin ou modèle industriel peut-il être protégé
par le droit d’auteur?

Selon certaines lois nationales et en fonction du type de dessin ou modèle,


celui-ci peut aussi être protégé au titre du droit d’auteur en tant qu’œuvre d’art.
Dans certains pays, par exemple, la protection en tant que dessin ou modèle
industriel et la protection par le droit d’auteur se cumulent. Ces deux types de
protection peuvent donc aller de pair. Toutefois, dans d’autres pays où le droit
d’auteur est reconnu, ces deux types de protection s’excluent mutuellement :
dès lors que le titulaire a choisi un type de protection, il ne peut plus invoquer
l’autre. D’autres possibilités de solution à d’éventuels chevauchements de la
protection existent de par le monde.

Quelle est la durée de la protection d’un dessin ou modèle


industriel?
Les droits de dessin ou modèle industriel sont accordés pour une durée
limitée. Tout en variant d’un pays à l’autre, la durée minimale de la protection
prévue par l’Accord sur les ADPIC est de 10 ans. Dans de nombreux pays, la durée
de la protection est plus longue (de 15 à 25 ans), sa durée totale étant divisée en
périodes successivement renouvelables.

Comment obtenir la protection d’un dessin ou modèle


industriel dans d’autres pays?

En règle générale, et conformément à la Convention de Paris, la protection


des dessins ou modèles industriels a un caractère territorial : elle est donc
limitée au pays dans lequel elle a été demandée et accordée.

Si le déposant souhaite obtenir une protection dans plusieurs pays, il doit


présenter des demandes distinctes par pays, en fonction de législations nationales et
de procédures qui sont, en général, différentes dans chaque pays. Pour obtenir une
protection dans un pays A et un pays B, par exemple, il faudra déposer une
demande auprès de l’office de propriété intellectuelle du pays A et en déposer une
autre auprès de l’office du pays B.

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 9

Afin de ne pas avoir à déposer de demandes dans chacun des pays où la


protection est demandée, l’Arrangement de La Haye concernant l’enregistrement
international des dessins et modèles industriels, qui est administré par l’Organisation
Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), contribue à faciliter cette procédure : il
permet à des créateurs d’obtenir la protection de leurs dessins et modèles industriels
dans un grand nombre de pays en déposant une seule demande internationale
auprès du Bureau international de l’OMPI. En outre, l’enregistrement international
unique issu de cette seule demande internationale, qui produit ses effets dans
plusieurs pays, sera plus facile à gérer (ainsi, un changement de titulaire ou un
renouvellement de l’enregistrement international peuvent être inscrits au registre
international et prendre effet moyennant l’accomplissement d’une seule formalité par
le Bureau international de l’OMPI). Pour plus d’informations sur l’Arrangement de
La Haye, vous pouvez consulter le site Internet de l’OMPI à l’adresse
http://www.wipo.int/hague/fr/.
Il est également possible, dans certaines régions, d’obtenir la protection d’un
dessin ou modèle industriel dans la région en question en déposant une seule
demande auprès d’un office régional de propriété intellectuelle. C’est le cas de
l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), de l’Organisation
régionale africaine de la propriété intellectuelle (ARIPO), de l’Office Benelux de la
propriété intellectuelle (OBPI) et de l’Office de l’Union européenne pour la propriété
intellectuelle (EUIPO).

Résumé
Un dessin ou modèle industriel est constitué par l’aspect ornemental ou
esthétique d’un objet. Il peut être tridimensionnel – il s’agit alors de la forme de
l’objet – ou bidimensionnel, par exemple des motifs, des lignes ou une couleur. Il
peut être protégé au même titre que d’autres formes de propriété intellectuelle.

La protection d’un dessin ou modèle industriel confère à son titulaire le droit


exclusif de s’opposer à toute copie ou imitation non autorisée par des tiers, pendant
une durée minimale de 10 ans (la durée de la protection peut cependant être plus
longue en fonction des lois nationales ou régionales).

Dans la plupart des pays, un dessin ou modèle industriel doit être enregistré
afin d’être protégé en vertu de la législation relative aux dessins et modèles
industriels. Dans certains pays, il peut être protégé au titre du droit des brevets en
tant que “brevet de dessin ou modèle”.

De manière générale, un dessin ou modèle industriel doit, pour être protégé,


être “nouveau” ou “original”. La définition de ces termes varie selon les pays.

Textes législatifs :

 Arrangement de La Haye concernant l’enregistrement international des


dessins et modèles industriels (Acte de Genève du 2 juillet 1999)

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI
page 10

 Accords sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent
au commerce (Accord sur les ADPIC)
 Convention de Paris pour la protection de la propriété industrielle

STRICTEMENT RÉSERVÉ À UN USAGE OFFICIEL DE L'OMPI

© WIPO/OMPI