Vous êtes sur la page 1sur 7

1- Qu'est-ce qu'une copropriété ?

Situation juridique d'un immeuble qui appartient à la fois à plusieurs


personnes et à chacune d'elles séparément. L'immeuble est donc divisé
en parties communes et en parties privatives. Le règlement de
copropriété fixe les règles de la vie en commun.

2- Caractéristiques principales.
L'immeuble ou ensemble immobilier est divisé en parties
privatives et parties communes ; celles-ci sont, en fonction de
leur nature, propriété indivise de tous les copropriétaires ou de
certains d'entre eux.
La copropriété est régie par un règlement de copropriété. Ce
texte énonce les droits et devoirs des copropriétaires. Il
contient les plans et désignations des parties communes et des
parties privatives, les conditions dans lesquelles les
copropriétaires peuvent les utiliser et la répartition des
charges. Depuis le 31 décembre 2002, les règlements doivent
aussi préciser le calcul des quotes-parts.
Les parties communes sont entretenues et administrées par un
syndicat des copropriétaires, dont tous les copropriétaires sont
nécessairement membres.
Le syndicat des copropriétaires est dirigé par le syndic, qui
assure la gestion quotidienne de la copropriété sous le
contrôle de l'assemblée générale des copropriétaires qui le
nomme.
Les décisions concernant la copropriété sont prises par une
assemblée générale selon différents modes de vote.
1-Parties privatives.

Il s'agit des éléments dont chacun, dans l'immeuble, a la propriété


exclusive. Toutefois, certains de ces éléments étant intégrés dans un
tout ne peuvent être supprimés ou modifiés (dans la mesure où l'aspect
extérieur de l'immeuble ou son bon état se trouvent concernés) qu'avec
l'autorisation de l'assemblée générale des copropriétaires :

 La porte d'entrée L'entrée, le salon, la salle de séjour, les


chambres, La cuisine : le plafond ; les cloisons ; les carrelages
(de sol et muraux) ; les canalisations, La salle d'eau, la salle
de bains, le cabinet de toilette la baignoire avec sa robinetterie
et la tuyauterie ; le lavabo avec sa robinetterie et la
tuyauterie ; le bidet avec sa robinetterie et la tuyauterie ; le
chauffe-eau (le cas échéant). Les WC, la cuvette ; le siphon ;
la chasse d'eau à partir de la colonne montante, les tuyauteries
et canalisations jusqu'à la chute.

2-Parties communes.

Sont communes les parties des bâtiments et des terrains affectés à


l'usage de tous les copropriétaires ou de plusieurs d'entre eux :

 le sol : les cours, les parcs et jardins, les voies d'accès, le gros-
œuvre des bâtiments, les coffres, gaines et têtes de cheminées,
les locaux des services communs, les passages et corridors, les
éléments d'équipement commun, y compris les parties de
canalisation y afférant qui traversent des locaux privatifs :
l'ascenseur, le chauffage central : la chaudière et les
installations sont la propriété commune du Syndicat et, pour
éviter de graves perturbations pour l'ensemble de l'installation,
il est interdit de modifier, de remplacer ou supprimer les
éléments de chauffage qui se trouvent dans les appartements.
Définition.

Chaque copropriétaire possède une quote-part (ou parts) de la


copropriété. Cette quote-part est exprimée en tantièmes (un certain
nombre, qui rapporté au total de toutes les parts peut être exprimé en
pourcentage). La plupart du temps les copropriétés sont divisées en
millièmes de parts, d'où l'appellation courante millièmes, qui sont de
fait des tantièmes exprimés sous forme de mille.
La détermination du nombre de tantièmes est libre : 1.000, 10.000,
100.000... Tout dépend en fait de la taille de la copropriété et du
nombre de ses lots.

1-

 Repérage de l’affaire sur feuille de repérage : au but de


déterminer l’emplacement approximative de l’affaire et pour
rechercher les stations nciennes et le passage des visées sur le
milieu de l’affaire ;
 Constitution du dossier de rattachement des pièces consultées
du service du Cadastre pour prendre les coordonnées des
points de rattachements.

2-

Avant de lever une copropriété, il faut faire une mise à jour pour
s’assurer que le Bâtiment n’empiète pas sur les riverains, en suite il y
a l’opération du levé (métré) qui consiste à prendre tous les détails et
les mesures existantes à l’extérieure de la construction notamment les
chambres, les cuisines, les escaliers. Ceci se faut sur un croquis (Plan
architectural) pour chaque étage et chaque fraction.

3-
A l’aide du logiciel AUTOCAD on report l’affaire prenant en
considération l’échelle qui est moins au plus grande, en général 1/50
ou 1/100.
On applique l’échelle 1/50 pour une superficie inférieure à
1000m², et l’échelle 1/100 pour une superficie supérieure ou égale
à1000m².

Etape de dessin
 Saisie les coordonnés rectangulaires qui se trouvent dans la fiche
de calcul de contenance (au CADASTRE à partir de 15 DH).
 Tracer le conteur du bâtiment.
 Dessiner l’appartement en respectant celle désignée par
l’architecte.
 Préciser les cotations nécessaires intérieures et extérieures.
 Citer d’autres informations complémentaires à la compréhension
du plan (tableau de contenance, partie privative, communes…).
 Nommer les éléments de l’appartement (Chambres, Salon…).
 Faire une révision générale.
 Donner un nom au dessin (R-D-C, 1er Etage, terrasse).
 Dessiner la coupe verticale.
 Proposer à l’ingénieur le plan exécution pour la vérification.
 Tirage dans les imprimeries de qualité.

Le dossier de copropriété doit comprend :


 Règlement : Le règlement de copropriété est un acte écrit
conventionnel obligatoire qui s'impose aux copropriétaires et aux
locataires de l'immeuble. Il définit les droits et obligations des
copropriétaires ainsi que les règles de fonctionnement de la
copropriété. 
Le syndic est chargé de le faire respecter et de veiller à l'exécution de
ses dispositions. 
Le notaire en remet un exemplaire au nouveau copropriétaire, lors de
la signature de l'acte de vente. 
Le bailleur doit remettre à son locataire une copie du règlement,
notamment la partie concernant les règles de jouissance de
l'immeuble. 
 Contenu
Le règlement de copropriété comprend : 
l'état descriptif de division, qui permet d'identifier les lots (par
numéro) suivi des informations relatives à chacun d'eux, les parties
communes et privatives et les conditions de leur jouissance, 
les charges communes et la répartition entre copropriétaires, l’annexe
contenant les modalités de calculs des millièmes de charges. 
 Les tableaux de contenances : il s’agit de deux tableaux :
 Tableau A : concerne les propriétés encours d’immatriculation ;
 Tableau B : concerne les opérations affectant une propriété
titrée, subséquentes à l’immatriculation ;
Ces tableaux sont des pièces destinés à recevoir mention dans l’ordre
chronologique, des opérations successives effectuées sur un
immeuble, ainsi que le résultat des calculs de contenances auquel ces
opérations ont donné lieu.
 Une chemise jaune qu’elle comprend : le nom de la propriété,
sa situation, le numéro et l’échelle de le mappe de repérage et le
numéro du titre ou de la réquisition.
 Une chemise Verte qu’elle comprend : le numéro du titre ou de
la réquisition, la nature de l’affaire (BI ou BC, morcellement,..)
puis on a nommé les pièces insérées dans le dossier et on a
ajouté le numéro de classement de ces pièces et leurs nombres.
Finalement on a inscrit le numéro de la feuille de plan sur la
chemise ainsi que la chemise jaune.
 Procès-verbal descriptif de division.
 Mise À Jour
 copropriété
 Fiche de la vérification du dossier technique de Copropriété.
 Autorisation égalisée.
 Tirage du plan plié format A4.
(Voir un exemple de copropriété effectué au stage)