Vous êtes sur la page 1sur 4

https://www.cchst.

ca/oshanswers/hsprograms/risk_assess
ment.html

https://123qse.fr/actualites/iso-45001-v2018-%C2%A7-4-2-comprendre-les-besoins-
et-les-attentes-des-travailleurs/ : contexte de l’organisme 45001

https://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/sample_risk.html : formulaire

Face à la diversité des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, le législateur a mis en
place, dès 1991, une obligation pour l’employeur d’évaluer ces risques au sein de son établissement.
Cette démarche a pour but de mettre en œuvre des mesures de prévention et de protection pour
conserver l’intégrité physique et mentale de ses employés. Cette prescription a été renforcée par le
décret du 5 novembre 2001. Ce contexte juridique met donc l’employeur face à son devoir de
prévention et de protection de ses salariés

http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?
rub=89&ssrub=206&dossid=549 ( risques)

Introduction générale
Au niveau du système économique mondialisé où les entreprises exercent leurs activités avec
Des concurrents de plusieurs calibres et de différents pouvoirs concurrentiels, ces dernières
Trouvent souvent du mal à se positionner et à acquérir un avantage concurrentiel durable.
Pour faire face à cette problématique, plusieurs compagnies ont opté pour une approche
stratégique et tactique qui se base sur l’innovation et sur l’amélioration continue. En effet, ces
entreprises ont pris conscience de l’importance du management de la flexibilité, du
management par approche système et des autres nouvelles approches de management
permettant d’assurer le développement continue de l’entreprise et l’amélioration de ses
performances. C’est à partir de ces besoins que des notions phares sont apparues dont on cite
principalement la notion du développement durable. Le développement durable intègre la
composante économique, la composante écologique et la composante sociale. Cette dernière
englobe entre autres la santé et la sécurité au travail des employés qui constituent un capital
très important au sein de toute entreprise : le capital humain. Cette ressource interne constitue,
selon différents experts dans le domaine du management des organisations, une ressource
permettant de développer un avantage concurrentiel durable. Il devient donc intéressant de
préserver la santé et la sécurité des travailleurs et de veiller à leur bien-être. En addition à ces
enjeux relatifs au développement d’un avantage concurrentiel, plusieurs autres enjeux se
rapportent au management de la santé et de la sécurité des travailleurs, comme la réduction
des coûts (directs et indirects), l’amélioration de l’image de l’entreprise, etc. Pour réussir avec
efficacité et efficience la mission de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs,
des systèmes de management doivent être mis en place au sein de l’organisme. Ce système
peut être mis en œuvre en s'appuyant sur des normes et des preuves reconnues, telles que
OHSAS 18001 : 2008 et les nouvelles normes internationales apparues en octobre, ISO 45001
: 2018.
Migrer d’une norme à l’autre ne se fera pas sans mal. Mais Marcus Long, Directeur général
de l’IIOC (Organisation internationale indépendante pour la certification), précise que la mise
au point d’ISO 45001, à laquelle ont collaboré quelques-uns des meilleurs spécialistes
mondiaux du domaine de la santé et de la sécurité, a abouti à un document « fabuleux » et « 
de classe mondiale » qui sera bénéfique à toutes les parties concernées.
C’est dans ce cadre que s’intègre mon projet de fin d’études au sein de la société MAKLADA
SA. Il a débuté le 21 janvier 2019 et s’est déroulé sur une période de 3 mois pour se clôturer
le 27 avril 2019.

Le projet qui m’a été confié s’intitule « Etude préalable de la mise en place d’un système de
management de la santé et de la sécurité au travail selon le projet de la norme internationale
ISO/DIS 45001 : 2018 au sein d’une société de tréfilage ».

Ce rapport exprime la démarche que j’ai adoptée ainsi que les travaux que j’ai effectués
durant trois mois dans le cadre de mon projet de fin d’études. Il est structuré en quatre
chapitres :
Le premier chapitre est consacré à la présentation de la société de tréfilage site MAKLADA
ELJEM « MAKLADA SA », de son organisation et de ses activités principales.
Le deuxième chapitre s’intéresse au système de management de la santé et de la sécurité au
travail et ses référentiels. Dans le troisième chapitre est destiné à la Démarche de mise en
place d’un système de management de la S&ST selon l’ISO/DIS 45001 :2018
1.1. Description technique :
Pour assurer le bon fonctionnement, la société MAKLADA ELJEM dispose les trois zones
suivantes :

Zone 2
Réception zone de zone de
matières production stockage et
primaires livraison

Zone 1 Zone 3

Figure 4 : organisation des ateliers.

 Réceptions matières primaires :

4 bains :

Acide : selon la concentration de bain d’acide jusqu'à devient inefficace et à partir de là,
il est changé l'acide pour continuer cette l'opération.

Bain bicarbonate de soude : Ramassage sous pression pour la neutralisation (nettoyage


efficace).
 Zone de production :

https://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/hazard_risk.html Danger