Vous êtes sur la page 1sur 1

RDV EMPLOI & FORMATION 14

Entretien avec Naoufal Al Khatib


Executive Partner, Mazars Audit & Conseil
Billet
Quand le
Stratégie de transformation : Une fusion- patron devient
acquisition ne se fait pas au hasard ! Pinocchio !
Le mensonge ou le bluff,
appelez-le comme vous
Propos recueillis par voulez, existe partout.
Dounia Essabban
dessabban@aujourdhui.ma
Bio express Mondialement les mana-
Naoufal El Khatib dispose gers sont tentés à un
ALM : Existe-t-il une stratégie spécifique à d’une expérience de près moment ou à un autre de
la fusion-acquisition? de 25 ans dans le domaine mentir pour sauver la mise
Naoufal Al Khatib : La fusion-acquisition de l’audit et du conseil ou encore resituer les per-
est une opération qui permet à l’entreprise d’entreprises dans plusieurs sonnes dignes de confiance
de se développer par croissance externe, secteurs d’activité. Il a intégré avec le reste. Dans le
soit par l’extension de son activité et/ou le Cabinet Mazars en 1994 monde de la politique, d’ail-
et est aujourd’hui Executive leurs, le bluff a toujours
par la diversification de ses opérations. Le
Partner, en charge de l’offre
processus étant complexe et nécessitant été de mise. L’ennemi
«Financial Advisory Services».
du temps, il est en effet nécessaire qu’une Il gère et réalise des missions -même si les objectifs sont
stratégie soit mise en place pour accom- structurantes de due diligence, les mêmes, c’est-à-dire de
plir cette opération. Elle permettra, entre de fusions-acquisitions… «servir le citoyen» - ne doit
autres, de cerner les choix à prendre et les pas connaître les cartes du
contraintes qui peuvent en découler. Il est jeu de son adversaire. Par-
important de connaître et bien choisir la tant de là, faut-il légitimer
société ciblée, de mettre en place les étapes un certain nombre de questions comme : La stratégie de transformation permet le mensonge au sein de
de l’opération et les biens à transférer, • Où nous situons-nous ? Quelle est l’image ainsi d’avoir une vision claire sur les étapes l’entreprise pour ces rai-
d’évaluer les parts de la cible et conduire que l’on dégage, nos valeurs, notre posi- qui mèneront à la réussite de l’opération. sons ? Forcément non,
une due diligence des comptes, d’arrêter tionnement, nos points faibles, etc. ? Ceci dit, lorsque l’entreprise fusionnée ne dirait le manager sincère
les modalités juridiques et d’assurer le suivi • Où souhaite-t-on se positionner dans le met pas en place un plan de transforma- qui pense que la trans-
de l’opération d’implémentation du projet. futur avec cette opération de fusion ? Où tion bien défini, l’opération peut aboutir parence garantit la mise
veut-on aller, quels sont les objectifs fixés ? à un échec, caractérisé par la mauvaise en confiance des troupes.
Quelles sont les étapes nécessaires pour • Quels sont la stratégie et le plan d’action gestion opérationnelle, la baisse de pro- A contrario, le boss qui
son élaboration et ensuite sa mise en à adopter pour y arriver sur le plan opé- ductivité-rendement, le dépassement des endosse, par moments, la
œuvre? rationnel, technologique et sur le plan budgets prévus pour la fusion, etc. peau de Pinocchio pense
En général, une opération de fusion-acqui- humain ? justifier ses actes dans l’in-
sition se déroule en plusieurs étapes. Il faut Le plan d’action doit permettre d’identifier Quelles sont en définitive vos recomman- térêt général. A ses yeux,
d’abord déterminer et analyser le profil de clairement les bénéfices attendus avec dations pour mener à bien une fusion- ses équipes ne doivent pas
la cible : son cœur de métier, sa localisation, l’élaboration d’un tableau de bord permet- acquisition et faire adhérer toutes les être au parfum du détail
la nature et la composition de son chiffre tant le suivi des objectifs fixés grâce à des équipes? de la stratégie et ce pour
d’affaires, les différents niveaux de marges indicateurs de performances clés « KPIs». La clé de succès d’une opération de fusion mieux régner. Il sera tenté
réalisés, son patrimoine de biens maté- Il doit également énumérer les objectifs peut se résumer en trois jalons : également d’opter pour un
riels et immatériels, etc. Il est important de escomptés, la durée de leur réalisation, les • Organisation et planification mensonge pour esquiver
rechercher et adopter une approche de la équipes concernées, le budget requis pour • Communication et accompagnement les conflits, confondant
cible après concertation avec les membres la réalisation des objectifs, ainsi que tout • Intégration en mettant au centre de la ainsi la diplomatie efficace
du conseil et prendre contact avec les diri- élément évalué pertinent. Ce plan d’action transformation l’aspect humain. avec le mensonge. La
geants de la cible afin de leur présenter doit aussi anticiper les risques post-fusion Ainsi, il est essentiel de bien étudier tous seconde option impacte
l’offre. Une autre étape consiste en des afin de minimiser leur impact. les aspects de la transformation et de inévitablement la relation
négociations des grandes lignes du mon- déterminer un plan d’actions «conduite entre le salarié et son
tage de l’opération : les valeurs de chaque Les chefs d’entreprises font-ils systéma- du changement» détaillé qui permettra employeur car il s’agit tout
société, la parité d’échange, les garanties, tiquement appel à des experts pour être le suivi des objectifs. Dans ce cadre, il est bonnement d’un manque
etc., donnant lieu à une lettre d’intention accompagnés dans une opération aussi usuel de nommer un responsable expé- de respect. Mentir c’est
(LOI) qui permet de formaliser l’intérêt sensible? rimenté qui aura pour mission de piloter révéler, quelque part, à
de principe pour l’opération. Il s’en suit la En général, les opérations de fusion-acqui- tout ce processus de transformation en ses salariés que l’on est
conduite d’une due diligence qui permet sition à grande échelle nécessitent un collaboration avec les équipes des sociétés capable, finalement, de tout
l’audit des comptes de la cible dans une accompagnement des experts qui pour- fusionnantes. pour tirer la couverture de
approche orientée risques: risque comp- ront faciliter le processus de l’union sur son côté. Le patron, hiérar-
table, juridique, fiscal, financier, opéra- le plan opérationnel, financier, juridique, Quels sont les services directement chiquement étant roi dans
tionnel, etc. ainsi que la réalisation juridique humain, industriel, technologique, etc. concernés par une telle opération? son territoire, n’a pas en
de la fusion. La dernière étape étant celle Toutes les composantes de l’organisation effet à se justifier. Sa parole
de l’implémentation de la fusion sur un Quels sont les risques encourus par l’en- sont concernées par l’opération de fusion- contre celle du salarié; c’est
plan opérationnel. tité acquéreuse lors de l’aboutissement acquisition et aucune réussite de ce pro- bien entendu la sienne
d’un tel processus sans stratégie de trans- cessus ne peut être concevable sans la qui prime. Personne ne
Quelles sont les conditions nécessaires formation? garantie de la correcte interaction des dif- contredira le chef ! C’est
pour réussir une transformation au sein Ce qui est espéré d’une opération de férentes entités. Ainsi, tous les «services» la loi du plus fort. Et la loi
d’une entreprise donnée suite à sa mise fusion-acquisition est la création d’une doivent être impliqués dans le processus: du Darwinisme le rappelle
en œuvre? valeur des sociétés unies plus impor- les fonctions support, les fonctions de dans un contexte plus pri-
Pour la réussite d’une opération de fusion- tante que la somme de la valeur des deux production, les fonctions commerciales mitif. Mais le fait est là…
acquisition, il est nécessaire de se poser sociétés opérant séparément : «1+1=3». et marketing… Par D.E

www.aujourdhui.ma
N°4078 • Mardi 23 janvier 2018