Vous êtes sur la page 1sur 44

SÉCURITÉ DES OPÉRATIONS

& PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Réalisé par :
Marouane GHAFFARI Encadré par :
Mohamed AYMANE ELMORSLI
Abderrahim HABBADI
Dr. SERGHINI
Meriem
INTRODUCTION
Plan
Introduction
Problématique
Distinction entre la notion de sécurité, et la sûreté et lien avec
l’Environnement
Présentation du Code ISPS
Aspects et caractéristiques
Etude de cas:
Qui s’occupe des aspects de sécurité sureté et environnement au sein
du port d’Agadir ?
Le volet SÉCURITÉ
Le volet SÛRETÉ
Le volet ENVIRONNEMENT
Problématique
Est-ce que le port
d’Agadir fait face à
toutes les règles de
sûreté, sécurité et
environnement des
installations
portuaires?
DISTINCTION ENTRE SÉCURITÉ, SÛRETÉ ET LIEN AVEC
ENVIRONNEMENT

La sûreté et la sécurité sont notions bien différentes.


La sécurité a pour objet la prévention des risques accidentels ou naturels, et la
lutte contre les sinistres à bord des navires ou dans les ports. La sûreté a pour
but la protection et la lutte contre les actes illicites à l’encontre du navire, des
personnes et des installations portuaires, qui sont réglementées par des textes
internationaux, notamment la convention SOLAS qui vise le code ISPS ainsi
que le contenu du code ISPS. La sécurité et la sûreté portuaires ont donc pour
objectif d’assurer la protection de la vie humaine, des navires, des cargaisons,
de l’environnement marin et des installations portuaires.
DISTINCTION ENTRE SÉCURITÉ, SÛRETÉ ET ENVIRONNEMENT
Suite
SÉCURITÉ ET SURETÉ
Le débat n’est pas tranché entre le domaine que couvre la sûreté et celui couvrant la sécurité. L’un est
souvent associé aux risques de malveillance et l’autre aux risques accidentels. Néanmoins, chaque
entreprise choisit une appellation en fonction de la nature de ses activités, de sa culture et de sa vision du
monde extérieur. Par soucis de clarté, il n’existe donc aucune distinction sémantique entre les deux
notions

La différence n’étant pas sémantique, où peut-elle bien résider ?


La sécurité et la sûreté sont deux domaines séparés dans les faits et dans les textes sur le plan national.
Dans une soucis de consensus, les différents acteurs du secteur définissent la sûreté comme l'ensemble
des activités et mesures prises pour prévenir et lutter contre les risques liés à la malveillance (risques
d'origine humaine). Par opposition, la sécurité couvre quant à elle les mesures visant à circonvenir les
risques d'origine accidentelle (risque incendie, gaz, etc.). La sûreté est donc liée à la notion d'accident
volontaire alors que la sécurité fait référence à des accidents d'origine involontaire.
DISTINCTION ENTRE SÉCURITÉ, SÛRETÉ ET ENVIRONNEMENT
Suite
SÉCURITÉ ENVIRONNEMENTALE
La sécurité et l’environnement sont ainsi étroitement liés à commencer par les risques mutuels du milieu sur les
installations ou des installations sur le milieu. Né dans les années 70, la sécurité environnementale combine
les deux concepts en véhiculant cette idée de double mouvement dans lequel l’environnement peut générer
des crises sociétales et vis versa l’activité humaine peut produire des crises environnementales. Les relations
entre sécurité et environnement sont donc multiples voire interdépendantes.
La sécurité de l'environnement comporte trois éléments :
1) l'exploitation durable des ressources renouvelables et non renouvelables ;
2) la protection des éléments - air, eau, sol - afin d'éviter que la pollution ne fasse échec à la regénération naturelle ;
3) la réduction maximale des dangers liés aux activités industrielles.
Le champ d'application de la sécurité de l'environnement couvre l'ensemble des problèmes associés à la protection
et à l'utilisation de l'environnement.
Cette sécurité pourrait par conséquent être compromise par des actes de vandalisme (guerre et éco-terrorisme),
de pollution excessive ou d'exploitation non durable des ressources, ainsi que par une intrusion humaine
permanente dans certaines régions écologiquement sensibles.
DISTINCTION ENTRE SÉCURITÉ, SÛRETÉ ET ENVIRONNEMENT
Suite

SURETÉ & ENVIRONNEMENT :


Aucune grande entreprise n’est à l’abri de désastres environnementaux et humains
pouvant entacher son image. Or, la prévention des risques d’atteinte à l’image ou à
la réputation est une nécessité dans un environnement où la concurrence ne
tolère aucun faux-pas.
Cette démarche de développement durable s’inscrit dans un cadre plus global de
Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) Celle-ci s’exprime à travers plusieurs
facteurs constitutifs comme la définition d’une charte éthique, la mise en place
d’un processus de gestion des risques, de principes et référentiels de sécurité
appliqués aux process de l’entreprise, et d’outils de veille concurrentielle
notamment.
Présentation du Code ISPS
• Le Code ISPS est un amendement à la sécurité de la vie humaine en mer (Convention SOLAS, 1974-1988)
sur les règles de sécurité minimales applicables aux navires, aux installations portuaires et aux agences
gouvernementales. Entré en vigueur en 2004 , il définit les responsabilités des gouvernements, des
compagnies maritimes, des personnels de bord, des ports (installations et personnel) dans le but de
détecter les menaces contre la sûreté puis de prendre les mesures préventives contre les incidents liés à la
sûreté et la sécurité à bord des navires et des installations portuaires intervenant dans le commerce
international. Le Code International pour la Sûreté des Navires et des Installations Portuaires est un
ensemble de mesures pratiques dressées pour Améliorer la sûreté des navires et des installations
portuaires; lutter, prévenir et détecter toutes menaces éventuelles.
• Le Code ISPS est un document en deux parties qui décrit les exigences minimales pour la sécurité des
navires et des ports. La Partie A précisé les exigences obligatoires et la Partie B, les recommandations pour
sa mise en œuvre.
• Le Code ISPS s’applique aux navires effectuant des voyages internationaux (y compris les paquebots, les
cargos de 500 GT et plus, les unités mobiles de forage en mer) et les installations portuaires desservant
ces navires.
Qui s’occupe des aspects de sécurité sureté et
environnement au sein du port ?
ANP : Agence Nationale des ports
L’ANP est chargé du traitement, dans les conditions optimales des délais, des coûts
et de la sécurité de l’ensemble des navires et des marchandises transitant par les
Ports Marocains. Afin d’illustrer sa mission, ANP intervient depuis l’annonce de
l’escale d’un navire, jusqu’à la livraison de la marchandise à son propriétaire.

Mission
o Le développement, la maintenance et modernisation des ports.
o L’optimisation de l’utilisation de l’outil portuaire.
o La garantie du libre jeu de la concurrence dans l’exploitation des activités
portuaires.
o Le respect des règles pour la sûreté et la sécurité des personnes, des biens, des
équipements et de l’environnement dans les ports.
Organigramme de l’ANP: Directeur

Département police, Division régulation et


Division infrastructures
sûreté, sécurité, développement des Division support
et exploitation regionale
environnement places portuaires

Service infrastructure et Service finances


Division capitainerie port Service promotion du
réseau et coordination facturation et système
et coordination régionale hinterlabnd du port
régionale d’information

Service gestion des


Service sécurité, sûreté et Service exploitation et Service RH, juridique et
concessions OTDP
environnement coordination régionale achat/Approv
autorisations
Qui s’occupe des aspects de sécurité sureté et
environnement au sein du port d’Agadir ?
• LA CAPITAINERIE DU PORT
Au cœur du dispositif régional pour l'accueil des navires, et au contact
direct et continu de toutes les professions portuaires, la capitainerie du port
d’Agadir est le lien essentiel entre le navire et la terre.
Elle constitue la porte d'entrée pour toutes les formalités relatives à
l'organisation des escales des navires. Elle facilite la circulation des
informations et solutionne les problèmes pratiques d'organisation.
La capitainerie intervient pour le compte du Ministère de l’Equipement
et du Transport. Sous l'autorité du Directeur régional de l’ANP de la Région«
Atlantique Sud », la capitainerie assure toutes les missions relatives à la police
, la sécurité et l'exploitation du port d’Agadir.
Qui s’occupe des aspects de sécurité sureté et
environnement au sein du port d’Agadir ?

• Mission :
o Organisation des escales
o Sécurité portuaire
o Police de l’exploitation et de la conservation du domaine
o Sûreté portuaire
VOLET SÉCURITÉ :

1. Les modalités sécuritaires à la spécificité du transport de marchandises


dangereuses :
Des situations d’urgence peuvent se produire à n’importe quel stade de la chaîne de
transport. Cependant, grâce à des règles reconnues au niveau international en matière de
transport maritime et appliquées depuis 1965, des millions de tonnes de matières
dangereuses sont manipulées chaque année dans les ports en toute sécurité.
Le transport par mer de marchandises dangereuses conditionnées doit s’effectuer
conformément aux dispositions du code maritime international des marchandises
dangereuses (Code IMDG).
Les matières à transporter sont classées par le chargeur ou l’expéditeur en fonction
du danger principal qu’elles présentent. Les neuf classes définies par l’ONU sont les
suivantes:

Matières et objets explosibles Matières comburantes

Gaz comprimés, liquéfiés ou dissous sous pression Matières toxiques


Matières liquides inflammables Matières radioactives

Matières solides inflammables Matières corrosives Classe Matières et objet divers


2. Les procédures et le rôle de chaque intervenant dans la déclaration des
marchandises dangereuses :
• Le protocole de sécurité doit être établi entre l’entreprise d’accueil et le
transporteur, pour toutes les opérations de chargement, et de
déchargement. La connaissance et le respect de ces règles participent à la
réduction des risques d’accidents sur site et durant le transport.
• Il est notamment strictement interdit aux membres d’équipage d’ouvrir les
colis, de procéder au nettoyage du véhicule s’ils constatent une fuite.
• D’autres préconisations sont à respecter, par exemple : manutentionner
les colis en respectant les flèches d’orientation, disposer les colis de telle
façon que les étiquettes de danger soient visibles.
• Seules des marchandises compatibles sont autorisées dans un même
véhicule. La compatibilité est à vérifier en fonction de l’étiquetage de
chaque colis.
2. Les procédures et le rôle de chaque intervenant dans la déclaration des
marchandises dangereuses - Suite
• L’autorité portuaire, fixe les quais et quantités admises des marchandises dangereuses à destination
du port, conformément à la réglementation en vigueur. Tandis que la capitainerie du port accorde
la manutention, l’entreposage et le transit de ces marchandises. Tous capitan de bâtiment doit
déclarer les marchandises destinées à l’export au moins 24h avant leur entrée au port.
• Le rôle des exploitants porte sur le fait d’appliquer les consignes de sécurité en portant une tenue
de protection et tout moyen de sécurité approprié, l’exploitant doit établir une fiche de sécurité en
collaboration avec l’autorité portuaire qui porte sur des informations sur le produit à savoir son
nom, sa classification..., des mesures d’urgence.il doit aussi communiqué sur le Portnet, les
déclarations de l’ensemble des marchandises dangereuses pour la prise de décision.
• L’autorité portuaire conditionne les opérations de chargement, de déchargement et de
manutention de marchandises dangereuses à des prescriptions particulières en fonction de leur
nature, quantité ou conditionnement. Elle peut imposer des restrictions ou des conditions
spécifiques d’accès au port d’un bâtiment transportant des marchandises dangereuses, selon la
nature des marchandises chargées à bord et des conditions météorologiques.
• Les marchandises dangereuses doivent obligatoirement faire l’objet de sortie directe. Néanmoins,
celles autorisées par la capitainerie du port qui doivent être entreposer dans des installations et
aires dédiées spécialement à ce genre de marchandises.
LE VOLET SÛRETÉ
Le volet sûreté, conformément aux dispositions ISPS, le Port d’Agadir a procédé à 3 choses :
Détermination des installations portuaires à protéger
Evaluation des risques de sûreté pour chaque installation portuaire
Etablissement d’un plan de sûreté

1.Les mesures de sûreté adaptées à l’évaluation de la menace au Port d’Agadir :

• Surveillance et Patrouille :
• Composition du matériel de sûreté :
• Composition du système de la vidéo surveillance :
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
1.Les mesures de sûreté adaptées à l’évaluation de la menace au Port d’Agadir :

Surveillance et Patrouille :
o Police et Douane.
o Forces Auxiliaires.
o Service de sécurité ANP.
o Service de sécurité MARSA
MAROC.
o Service de sécurité Navire.
o Gendarmerie Royale Maritime
(Plan d’eau).
o Marine Royale.
o Capitainerie (VTS et AIS).
o Patrouille mixte (la Capitainerie, la
Police et l’Autorité locale)
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
1.Les mesures de sûreté adaptées à l’évaluation de la menace au Port d’Agadir :
Composition du matériel de sûreté :
Désignation Quantité

Camion scanner 03
Appareil de sûreté à rayons X de contrôle badges à mains 01

Portique de détection de métaux pour passagers 01

Détecteur de drogue et explosifs portatif 01

Cameras de vidéo surveillance 70


VTS (Vessel Trafic Service) 01
AIS (Automatique Identification System) 01
Kit pour détection de la présence humain à bord d’un véhicule ou un 02
conteneur.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
1.Les mesures de sûreté adaptées à l’évaluation de la menace au Port d’Agadir :

Composition du système de la vidéo surveillance :


o Le système de la vidéo surveillance du port d’Agadir se compose de :
o 14 Cameras fixes intérieurs.
o 9 Cameras fixes extérieurs.
o 8 Cameras mobiles speed dômes extérieurs.
o 1 Cameras mobile antidéflagrante extérieure.
o 1 Station d’administration et d’enregistrement vidéo.
o 8 Moniteurs couleur 21 pouces avec pupitre.
o Support : 7 Pylônes, 6 mats sur toiture et 10 poteaux.
o Système Wireless complet et Autres équipements et logiciels
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
2. Les mesures prises pour l’amélioration de la sûreté du Port d’Agadir :

Sur le plan réglementaire


o Elaboration des règlements d’exploitation par port fixant les conditions et mesures
d’exercice des activités portuaires ;
o Exigences des conditions de sécurité et sûreté dans le contrat de concession signée
avec les concessionnaires;
o Evolution de la règlementation en fonction des exigences commerciales.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de nouvelles technologies

Mise en place
de scanners
pour le
contrôle des
marchandises
Camion scanner pour conteneur Local Scanner passagers et bagages

Mise en place
de système de
surveillance
par caméras
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique
Zones restreintes
o Les zones côté quai et côté mer adjacentes au navire ;
o Les zones d'embarquement et de débarquement, les zones d'attente et de contrôle des passagers et du
personnel du navire ;
o Les zones où ont lieu les opérations de chargement, de déchargement ou d'entreposage des cargaisons et des
provisions de bord ;
o Les endroits où sont détenus les renseignements sensibles du point de vue de la sûreté, y compris les documents
relatifs aux cargaisons ;
o Les zones où sont stockées des marchandises dangereuses et des substances potentiellement dangereuses ;
o Les postes de contrôle du système de gestion du trafic maritime, les centres de contrôle des aides à la navigation
et du port, y compris les salles de contrôle des systèmes de surveillance et de sûreté ;
o Les zones où se trouvent les équipements de surveillance et de sûreté ;
o Les installations de radio et télécommunications, d'alimentation en électricité, de distribution de l'eau et autres
services collectifs ;
o Et tout autre endroit de l'installation portuaire auquel l'accès par des navires, des véhicules et des personnes
devrait être restreint.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite
Zones restreintes
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite

• Renforcement des
moyens humains

Contrôle porte entrée,


sortie des zones restreintes
et parc à conteneur
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite
Badges d’accès au port et à ses zones restreintes :
Le contrôle des accès constitue l’élément
essentiel du plan de sûreté de l’installation
portuaire. Il est particulièrement
problématique au niveau de l’installation
portuaire du fait du nombre d’individus qui
circulent dans un port. Il peut être assuré par
le biais de plusieurs moyens, dont le
traditionnel système des badges et autres
cartes à présenter aux barrières et tourniquets
d’entrée et de sorties.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite

Renforcement des équipements de la tour de contrôle maritime du port,


système automatique d’identification « AIS system et VTS » :
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite
Ais system :
Il s’agit d’un système automatique d’échange de message radio VHF entre navires. Ce
système permet aux navires et aux systèmes de surveillance du trafic d’obtenir des
informations précises sur les navires équipés de ce système. Ainsi lorsque qu’un problème
amenant un danger de navigation en un lieu est signalé, les autorités peuvent
instantanément informer tout possesseur de récepteur AIS, via ce système de balise virtuelle,
en attendant de se déplacer pour installer un moyen physique réel d’alerte aux navigateurs.
VTS :
Les VTS fournissent une image en temps réel des mouvements des navires dans une zone de
surveillance donnée. Cette surveillance en temps réel sécurise grandement la navigation.
Les centres de contrôle peuvent ainsi avoir vue sur d’éventuelles opérations illégales, telles la
contrebande, la pêche illégale et l'immigration clandestine et peuvent prendre des mesures
immédiates.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite
Clôture de la zone restreinte :
Le nouveau port d’Agadir est limité par une clôture. La clôture mesure 3.50m de hauteur de
grillage. Des bavolets en partie haute, d’une longueur de 50 cm, garnis de 3 fils ronce,
inclinés de 45° vers l’extérieur, renforcent la protection quand le site s’y prête.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan de la logistique - Suite
Renforcement de l’éclairage :
L’éclairage a également un rôle important à jouer dans la sûreté en tant que deuxième
méthode de sûreté le plus couramment utilisé. Au niveau du port d’Agadir il est suffisamment
puissant et bien disposé et permet une surveillance effective des plans d’eau, des
installations portuaires et de leurs abords immédiats.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
Sur le plan organisationnel
Sortie directe et escorte des marchandises dangereuses :
o Le Règlement sur le transport des marchandises dangereuses précise que les
marchandises dangereuses doivent porter des indications de danger
lorsqu’elles sont destinées à être transportées.
o Les indications de danger sont affichées sur les contenants afin de mettre en
évidence la présence et la nature d’un danger. Les indications de danger -
conformité servent, quant à elles, à indiquer que les marchandises sont
conformes à une norme de sécurité (fabrication des contenants).
o Les matières dangereuses sont réparties en différentes classes selon le type de
danger qu’elles présentent. De nombreuses matières possèdent cependant
plusieurs propriétés dangereuses. Certaines peuvent ainsi être aussi bien
inflammables que toxiques ou être à la fois toxiques et corrosives.
LE VOLET SÛRETÉ - Suite
3. La sûreté et les enjeux logistiques, maritimes et portuaires

L’instauration de la sûreté prescrite par le code ISPS a permet de :


o Réduction du coût de passage;
o Amélioration de la qualité de service aux navires
et à la marchandise;
o Simplification et fluidification de l’ensemble de la
chaîne des services au port;
o Transparence dans les transactions et
délimitation des rôles et responsabilités.
LE VOLET ENVIRONNEMENT :
Les lacunes au niveau de l’environnement
Les problèmes écologiques que peuvent poser les activités portuaires sont les suivants :
o Emissions dans l’atmosphère ;
o Décharge dans l’eau ;
o Contamination des sols ;
o Nuisances et autres problèmes locaux comme le bruit, la poussière et les odeurs ;
o Mauvaise gestion des déchets.
Les autorités portuaires devraient promouvoir le développement durable et veiller à ce
que leurs activités soient respectueuses de l’environnement.
LE VOLET ENVIRONNEMENT - Suite
Traitement des déchets au port d’Agadir
Dans le port d’Agadir, le service aux bâtiments regroupant la collecte, le transport et le
traitement des déchets d’exploitation et résidus de cargaison est une activité
connexe exercée par des sociétés privées autorisées par l’autorité portuaire.
Il porte sur l’ensemble d’activités connexes au service des navires à savoir :
• Le dégazage, et le déballastage des navires ;
• Le nettoyage des navires ;
• La récupération des détruits des navires ;
• Le ramassage des ordures à bord des navires notamment les déchets domestiques
et résidus liés à l’exploitation des navires ;
LE VOLET ENVIRONNEMENT - Suite
Traitement des déchets au port d’Agadir
Il existe deux concessionnaires au port d’Agadir : MARSA MAROC et SOSIPO.
Les déchets huileux et eaux usées des navires et bateaux de pêche des deux terminaux
sont livrés pour le compte des sociétés de récupération et traitement des huiles, dans
un cadre de transaction commerciale. Tandis que les déchets solides sont sous-traités
par l’ONP à une société de nettoyage « CASA TECHNIQUE » chargée du nettoyage, de la
collecte des déchets et de leur évacuation à l’extérieur du port.
Il existe 5 sociétés de traitement au port d’Agadir :
o Sociétés MEGA TRAITEMENT, AQUA FLORE PROTECT et LITEG pour la collecte et le traitement
des déchets liquides.
o Sociétés RODIR et GARBAGE COLLECTION pour la collecte et l’évacuation des déchets solides,
L’ANP a fait une convention avec la société MEGA TRAITEMENT pour intervenir en cas de
toute pollution marine à l’enceinte portuaire.
LE VOLET ENVIRONNEMENT - Suite

• Le fait
1
• L’origine
ETUDE 2
• Constatation
D’ UN 3
CAS • Rapport après enquête
4
RÉEL • Arrêt de fuite
5
• Lancement des procédures nettoyage et récupération
6
• Procédure judiciaire et juridique
7
LE VOLET ENVIRONNEMENT - Suite
Etude d’ un cas réel – Suite
En 2011, le commandant du port découvre une vaste nappe de produits
hydrocarbures au niveau du triangle de pêche du port d’Agadir. Dont les
procédures suivantes pour y faire face :

o le fait porte sur une constatation de la pollution au port d’Agadir.


o l’origine : déversement d’une grande quantité de produits des
hydrocarbures « Fuel », depuis la chambre des vannes, via le séparateur vers
la conduite d’évacuation des eaux pluviales qui a pollué le plan d’eau du
triangle de pêche.
o La constatation : Prise de photos et vidéos pour justifier la pollution établie :
La porte de la Chambre des vannes Séparateur reliant les vannes et une
fermé et scellé par la société canalisation qui est branché vers la
AFRIQUIA. conduite des eaux pluviales.

Canalisation reliant le
Séparateur reliant les vannes et
séparateur et la conduite
la conduite des eaux pluviales
des eaux pluviales.
Déversement des hydrocarbures dans
une Canalisation branché à la conduite
des eaux pluviales.
4. Rapport après enquête : fait par le commandant du port il porte sur une synthèse de l’état
Agadir : 12/10/2011
Rapport de constatation de la pollution au port d’Agadir
Je soussigné LANSARI Abdelaziz, Commandant du port d’Agadir assermenté, déclare les faits suivants :
Le 10/10/2011 vers 10h00 : découverte d’une vaste nappe de produits hydrocarbures au niveau du triangle de pêche du port d’Agadir.
Le même jour, nous avons procédé à des investigations pour définir l’origine de cette pollution. A cet effet nous avons commencé par une
inspection de tous les navires de commerce et de pêche accostés au port mais sans aucun résultat.
Le 11/10/2011 matin, nous avons élargi nos investigations en procédant à plusieurs entretiens avec des témoins au port et vérification
des conduites des eaux pluviales qui mènent vers le plan d’eau.
Le 11/10/2011 vers 13h00, nous avons inspecté les environs de la chambre des vannes qui est gérée par la société AFRIQUIA. Après
enquête sur place: nous avons constatés la présence des hydrocarbures dans un séparateur lié directement à une canalisation qui est
branché, clandestinement depuis la chambre des vannes, vers la conduite d’évacuation des eaux pluviales.
Il s’agit d’un déversement, d’une grande quantité de produits des hydrocarbures (fuel), depuis la chambre des vannes, via le séparateur
vers la conduite d’évacuation des eaux pluviales qui a pollué le plan d’eau du triangle de pêche.
Les autorités compétentes de l’environnement ont été dépêchées pour ouvrir une enquête et établir un constat sur cet acte irresponsable,
qui viole toute les réglementations nationales et internationales concernant la protection de l’environnement et qui nuit à
l’environnement marin.
Vu les directives royales au sujet de la protection de l’environnement et la politique nationale pour un développement durable, nous
qualifions cet acte comme un crime contre l‘environnement.
En foi de quoi, le présent rapport est établi pour servir et valoir ce que de droit.
Pièces jointes : photos et vidéo de la pollution
Le Commandant du Port d’Agadir
A. LANSARI
5. Arrêt de fuite : les autorités ont été dépêchées pour arrêter la fuite, mais aussi établir un constat
sur cet acte irresponsable.
6. Lancement des procédures nettoyage et récupération :

7. Procédure judiciaire et juridique : cet acte est considéré comme un crime contre
l’environnement.
CONCLUSION