Vous êtes sur la page 1sur 30

TAKAFUL ET LUTTE CONTRE LA

PAUVRETÉ

Réalisé par :
1
Jilani Hattab
Dirigée par :
Madame Yosra Ben Said
2018/2019
PLAN
Problématiques
Objectifs
Cadre théorique et Hypothèses
Niveaux de revenus dans le monde musulman
Assurance et lutte contre la pauvreté
Assurance islamique (Takaful)
Principes de l’assurance islamique (Takaful)
Modèles (Takaful) dans la pratique
2
PLAN
Difficultésspécifiques de l’assurance Takaful
Les avantages de la structure coopérative
Leçons de l'expérience de la micro-assurance)
Mise en place de produits micro-takaful
Conclusion

3
PROBLÉMATIQUES
problèmatique • Quelle est l’efficacité de produits
d’assurance islamique dans la lutte
1 contre la pauvreté?

problèmatique • Quelles sont les principes ; les


valeurs et les modèles des produits
2 d’assurance « Takaful »?

• Quel est l’impact des produits


problèmatique d’assurance islamique sur les valeurs
4
3 humanitaires:
équité;démocratie;égalité et salut?
OBJECTIFS
Montrer que les les produits d’assurance islamique
sont très efficaces et efficiantes dans la lutte contre
la pauvreté

Montrer que les produits « Takaful » sont de grande


performance dans l’établissement de l’équité, la
dignité, la coopération , la démocratie et le salut
dans le monde

Montrer que les principes , les valeurs , les moyens


et les modèles de système coopérative dans l’Islam
5
sont les points forts dans la lutte contre la pauvreté
CADRE THÉORIQUE ET HYPOTHESES

Gestion des • Nombre de la population


ressources musulmane
dans les • Ressources naturelles dans
pays les pays muslmans
muslmans

Gestion des • L’assurance Takaful


moyens de • Produits Micro-Takaful
lutte contre • Principes et valeurs de la
la pauvreté coopération en Islam
6
MÉTHODOLOGIE
Population • des sociétés cotées à la Bourse indonésienne
en 2011 et 2012
et • des échantillons ont également été restreints
aux sociétés disposant de données
échantillons financières complètes

Variables de • Les variables de Gestion des revenus réels


• Les variables de Retour anormal cumulatif
recherche (CAR)

Techniques
• le test de régression
d'analyse de • le test de différence
7
données
NIVEAUX DE REVENUS DANS LE
MONDE MUSULMAN
Dans le monde, la population musulmane en 2001 s’élève à 1,433.71. millions soit 23% du total de la
population mondiale, dont 385,45 millions sont basés en Asie et en Afrique. Les musulmans représentent 47%
de la population africaine, 27% en Asie, 7% en Europe et 2% dans le Nord Amérique (Felahi 2001).

IDH (Indice de développement humain): indice composite basé sur l'espérance de vie, le niveau
d'instruction et le niveau de vie. Une valeur HDI égale ou supérieure à 0,800 a un développement
humain élevé; 0,500 à 0,790 IDH a un développement humain moyen; et un IDH inférieur à 0,500 traduit
un développement humain et un bien-être faibles.

GDI (Indice de développement lié au genre): indice composite utilisant les mêmes variables
que l'IDH mais ajusté en fonction de la disparité des résultats entre femmes et les hommes. Un
IDS inférieur à 0,500 montre que les femmes de ces pays souffrent de la double privation de la
réussite globale en matière de développement humain par rapport aux hommes.
Source: PNUD (2000), Felahi (2001).
8
NIVEAUX DE REVENUS DANS LE
MONDE MUSULMAN
Le Rapport 2002 sur le développement humain dans le monde arabe du PNUD couvre vingt-deux pays du
Maghreb et dans le golfe. Il indique que des améliorations ont été apportées au cours des trois dernières
décennies: espérance de vie a augmenté de quinze ans, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans
a diminué des deux tiers, et l'alphabétisation des adultes a doublé. Cependant, il y a toujours plus de soixante-
cinq millions d'adultes analphabètes. et dix millions d'enfants non scolarisés (augmentation prévue de 40% de
2015)

L’indice de développement (IDH) des pays arabes était inférieur à la moyenne mondiale entre 80980 et
better999, mieux que l’Afrique sudsaharienne et l’Asie du Sud mais plus bas que l’Amérique latine et Pays des
Caraïbes.

Les moins bien lotis des pays arabes bénéficient de soins de santé médiocres ou indisponibles, de faibles une
éducation de qualité, de mauvaises conditions de vie et de faibles filets de sécurité sociale avec les soins de
santé par habitant allant de USD à USD 1, 05 entre les pays.

9
NIVEAUX DE REVENUS DANS LE
MONDE MUSULMAN

10
ASSURANCE ET LUTTE CONTRE LA
PAUVRETÉ

«… Réduire la vulnérabilité, avec tous ses effets débilitants conséquences, est


essentielle pour améliorer bien-être (ou prévention des renversements) et
autonomiser les pauvres et les communautés. "
(Banque mondiale, 2000.)

11
ASSURANCE ET LUTTE CONTRE LA
PAUVRETÉ
“… L’assurance est un mécanisme efficace pour réduire la vulnérabilité
des pauvres des conséquences de la maladie, du vol, de l’invalidité et
d’autres dangers tout en préservant l’utilisation productive des facilités
d’épargne et de crédit. " Assurance dans les pays musulmans Alors que
les compagnies d’assurance «conventionnelles» opèrent dans les pays
islamiques, elles sont limitées aux besoins commerciaux et au secteur
plus aisé de la population. Alors que la taille de la population marché
potentiel important, la pénétration de l'assurance dans les pays
musulmans est faible, principalement en raison de systèmes financiers
sous-développés, faible application des contrats, scepticisme des
consommateurs, corruption, manque de compréhension des avantages et
de la nécessité d’une assurance, expertise technique limitée et faible PIB 12
par habitant.
ASSURANCE ET LUTTE CONTRE LA
PAUVRETÉ
Les juristes musulmans ont conclu que le système d’assurance qui entre
dans le cadre de L'islam devrait être fondé sur le concept d'Al-Takaful.
Donc une transaction d'assurance islamique serait une politique de
coopération mutuelle, de solidarité et de fraternité contre les risques
imprévus et catastrophe, où les participants contribuent (donnent) à
s’entraider (Billah 2001).

13
ASSURANCE ISLAMIQUE (TAKAFUL)
«Takaful est la deuxième institution sociale en importance dans la
communauté islamique à lutter contre la pauvreté et les privations »
(Omar Fisher)
L’assurance en islam existe depuis le début du deuxième siècle de l’ère
islamique, lorsque les Arabes musulmans l'expansion du commerce en
Asie a convenu mutuellement de contribuer à un fonds destiné à couvrir
les accidents ou les vols le long des nombreux voyages en mer. Les
juristes musulmans ont conclu que l'assurance dans l'Islam devrait être
fondée sur des principes de réciprocité et de coopération et englobent les
éléments de responsabilité partagée, indemnité commune, intérêt
commun et solidarité (Yusof, Shakir).
14
PRINCIPES DE L'ASSURANCE TAKAFUL
Les assurés coopèrent pour leur bien commun.
 Chaque preneur d’assurance paie son abonnement pour aider
ceux qui en ont besoin.
Les pertes sont divisées et les passifs répartis selon le système de
mise en commun des communautés.
 L'incertitude est éliminée en ce qui concerne la souscription et la
rémunération.
Il ne tire aucun avantage au détriment des autres.
Les principes fondamentaux qui sous-tendent le concept Takaful
ressemblent beaucoup aux principes coopératifs et mutuels.
principes d’assurance, dans la mesure où le régime d’assurance
coopérative et mutuelle investissant dans Les produits conformes
aux lois islamiques sont ceux qui sont acceptés par la loi islamique.
15
Takaful est la forme d’assurance jugée admissible pour les
musulmans en vertu de la charia (loi islamique).
PRINCIPES DE L'ASSURANCE TAKAFUL
La philosophie fondamentale de Takaful est la même que celle de la
coopérative, avec en plus restrictions sur les investissements et plus de
flexibilité sur la formation de capital. Le Takaful est exploité comme une
entreprise fournissant des services sur un modèle autonome plutôt que
comme un organisme de bienfaisance (Fisher 1999). Puisque le premier
assureur takaful, la Compagnie islamique d’assurances du Soudan, a été
créée en 1979, sont maintenant près de cinquante sociétés Takaful à
travers le monde. Cependant la croissance du Takaful mouvement n'a pas
été profond, en 2000, les primes takaful représentaient environ 0,02 pour
cent du total des primes d’assurance.

16
MODÈLES TAKAFUL DANS LA PRATIQUE
Théoriquement, Takaful est perçu comme une assurance coopérative, où
les membres contribuent une certaine somme d'argent à un pool commun.
L’objectif de ce système n’est pas de faire des profits mais de soutenir
principe de «porter le fardeau les uns des autres». Le rôle de cette
pratique indique que les assurés sont en fait les gestionnaires du fonds et
ceux qui en ont le contrôle ultime.
La commercialisation de Takaful a produit plusieurs types d’assurance
islamique, chacun reflétant une expérience différente, environnement et
peut-être une autre école de pensée. Modèle Ta’awuni (assurance
coopérative)
Le modèle Ta’awuni applique le concept de pur mudharabah dans les
transactions quotidiennes où il encourage les valeurs islamiques telles
que la fraternité, l'unité, la solidarité et la coopération mutuelle.
17
MODÈLES TAKAFUL DANS LA PRATIQUE
Modèle Al Wakala
Le partage des risques en coopération se produit entre les participants
lorsqu'un opérateur Takaful perçoit des frais pour ses services (en tant
que Wakeel ou «Agent») et ne participe ni ne participe aux résultats de la
souscription. Comme ceux-ci appartiennent aux participants en tant que
surplus ou déficit, selon le modèle Al Wakala, l'opérateur peut également
imputer des frais de gestion de fonds et une prime d’incitation au
rendement.Défis dans la fourniture,assurance aux pauvres

18
MODÈLES TAKAFUL DANS LA PRATIQUE
produits d'assurance.
• Couverture: la protection doit être limitée pour maintenir des primes
abordables et la solvabilité
• Réglementation: des exigences de capital élevées rendent le service des
marchés à faible revenu peu rentable.
• Environnement de marché informel: des consommateurs non éduqués sont
régulièrement escroqués.
• Risque moral: il est plus probable que l'assuré pauvre change de
comportement.
• Education: les pauvres ont du mal à comprendre et à accepter le concept de
mutualisation des risques.
• Expertise technique: le programme de micro-assurance nécessite un niveau
plus élevé d’expertise technique. et soutien actuariel.
19
• Fraude: les possibilités de fraude dans un environnement informel sont plus
grandes qu’ailleurs.
MODÈLES TAKAFUL DANS LA PRATIQUE
• Sélection défavorable: un pool suffisamment grand du bon mélange de
risques est essentiel.
• Flexibilité: il est important de vérifier les demandes et de traiter les paiements
rapidement.
• Accessibilité financière: il existe une nette corrélation entre le niveau socio-
économique et la capacité à souscrire une assurance.
• Rétention: les abandons sont élevés pour diverses raisons (par exemple, les
variations de prix,incompréhension des politiques, manque de marketing
efficace et ciblé, et autres problèmes plus urgents demandes de revenus des
clients).
• Durabilité: au cours des premières années, la plupart des assureurs subissent
une perte d’acquisition et de service. clients qui peuvent limiter la croissance
future et mettre en danger la solvabilité.
20
DIFFICULTÉS SPÉCIFIQUES DE L’ASSURANCE TAKAFUL
• Un certain nombre de problèmes spécifiques entravent la propagation de
Takaful à la population musulmane. :
Premièrement il existe une pénurie de personnel d’assurance
correctement formé et qualifié dans les pays islamiques. pays et, en
particulier, sur le concept Takaful.
Deuxièmement, il y a un manque de connaissances sur les principes
de Takaful par le grand public et le scepticisme quant à son admissibilité
(en particulier à la Assurance).
Troisièmement, il n’existe pas de culture de l’assurance dans de
nombreux pays islamiques. En fait, il existe une indifférence vis-à-vis des
risques reflétés par leur faible densité et pénétration d'assurance.
Quatrièmement Il existe peu de modèles de réglementation en place 21

que les gouvernements peuvent utiliser pour surveiller et encourager les


takafuls
DIFFICULTÉS SPÉCIFIQUES À FOURNIR TAKAFUL
Cinquièmement, la demande de produits Takaful, à la fois vie et non-
vie, a été énorme; cependant Takaful ,les fournisseurs ont eu du mal à
gérer cette croissance explosive et sont incapables de réaliser tout son
potentiel. L’absence de canaux de distribution est une difficulté majeure
pour garantir l’accès des les nécessiteux. Avec si peu de joueurs et avec
une base de capital aussi réduite, il existe également un manque de
ressources disponibles. réassurance au sein du mouvement Takaful,
limitant la couverture offerte aux assurés.

22
LES AVANTAGES DU STRUCTURE COOPÉRATIVE
•«La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le Développement
(CNUCED) approuve que cette coopération , l’assurance, complétant
d’autres formes d’assurance, a un rôle spécial à jouer dans l'ensemble du
processus de développement. » (CNUCED, 1977.)
Organiser les pauvres pour accéder aux services nécessaires a été fait
de manière efficace et efficiente pour siècles en utilisant la structure
coopérative.
Les coopératives agricoles satisfont à l’approvisionnement, à la
transformation,et commercialisation des biens.
Les coopératives de logement donnent aux personnes à faible revenu
la possibilité de devenir propriétaires propres maisons.
 Les banques coopératives et les unions de crédit servent les 23
personnes à revenus limités et accordent des crédits aux micro-
entrepreneurs.
LES AVANTAGES DU STRUCTURE COOPÉRATIVE
 En 2001, membre de l’Alliance coopérative internationale (ACI),
l’organe faîtier du mouvement coopératif mondial, regroupait 230
organisations desservant plus de 720 millions d'individus
Dans plus de 90 pays. Dans le seul secteur des services financiers, le
monde, le Conseil des unions de crédit inc. (WOCCU) représente plus de
36 000 caisses populaires qui fournissent 08 millions de membres ont
accès à des économies sûres et à des crédits abordables.
 Le succès apparent de la coopérative en répondant de manière
efficace et flexible aux besoins des pauvres, en fait un bon candidat pour
acheminer des produits d’assurance vers les pauvres.

24
LES VALEURS ET PRINCIPES COOPÉRATIFS

Valeurs Ethique
Auto-
des membres Auto-assistance La démocratie Égalité Équité
responsabilité
Principes

Responsabilité Se soucier des Adhésion volontaire et


Solidarité Honnêteté Ouverture
sociale autres ouverte

Contrôle Participation Education, Coopération


Autonomie et Préoccupation pour la
démocratique économique des formation et entre
indépendance communauté
des membres membres information coopératives

25

Source: ICA (1995)


LEÇONS D’EXPÉRIENCE EN MICRO-ASSURANCE
Dès qu’un régime d’assurance de base est mis en place au niveau local, qu’il s’agisse
d’une coopérative ou non, le prestataire de services est confronté à trois problèmes
majeurs qui empêchent l'extension du système à une communauté plus large et une
gamme plus large de produits:
Expertise technique: le prestataire de micro-assurance ne possède pas l’assurance
nécessaire , expertise pour fournir une gamme plus large de produits sur une base
prudente et durable.
Réglementation: les exigences élevées en capital impliquent que les régimes
d’assurance restent dans le secteur informel secteur. Sans licence, les régimes
d’assurance ne peuvent pas obtenir de couverture de réassurance et sont limitées à la
couverture fournie.
Réassurance: la couverture de réassurance n’est pas disponible ou est abordable
pour la micro-assurance. fournisseur en raison de la nature à risque élevé de son
26
portefeuille.Accéder à une expertise technique
MISE EN PLACE DE PRODUITS MICRO-TAKAFUL
Il existe une disparité croissante entre les riches et les pauvres dans de nombreux pays
musulmans et inégalité croissante entre les économies à revenu élevé
(par exemple, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Qatar et le Brunei) et les économies à
faible revenu (par exemple, le Pakistan, l’Égypte et le Canada).
Le seul lien commun entre tous ces pays est leur foi; le principe de Zakat (la charité) est au
cœur de l'islam et est l'un des cinq piliers qui constituent le fondement
de la religion. Il faut que les riches des pays musulmans fassent un plus grand effort
concerté pour aider à soutenir le sort des moins nantis.
Dans tous les pays, musulmans ou non, la pauvreté peut constituer un terrain fertile pour
incompréhension, manipulation, mécontentement et haine. Les pauvres sont généralement
ignorés et réprimés par des régimes corrompus et dictatoriaux, et des frustrations découlant
de la préoccupation .
le bien-être de la famille et le sentiment d’injustice peuvent entraîner des activités
criminelles, des troubles civils, des actes de violence ,génocide et terrorisme.
dans un monde de plus en plus restreint , un fossé grandissant entre les nantis et les les
pays développés qui incombe également au monde développé et occidental de fournir une
assistance aux besoins des individus et des communautés de ces pays. Ce soutien doit être
27
fourni avec intentions sincères et transparence, aide au développement associée à des
priorités de politique étrangère ne sert qu'à stimuler les frustrations des pauvres et fournit
aux gouvernements locaux une excuse pour entraver leur livraison.
MISE EN PLACE DE PRODUITS MICRO-TAKAFUL
Les expériences du mouvement coopératif et mutualiste dans le travail avec les secteurs
à faibles revenus et fournir des services aux exclus sociaux peut être très bénéfique pour le
monde musulman.
Il est de la responsabilité d'organisations telles que l'ICA et l'ICMIF de sensibiliser
davantage et promouvoir les avantages des institutions populaires. Plus appartenant à des
membres localement des organisations sur le terrain, pour donner aux pauvres les outils
nécessaires pour devenir des autosuffisant et se sortir de la pauvreté.
Takaful ne soit pas en soi la solution au problème de la pauvreté, il doit être reconnu
comme un élément important de toute stratégie de réduction de la pauvreté. Sans protection
contre les pertes et périls naturels, de nombreuses personnes retombent régulièrement dans
la pauvreté, ce qui n’est pas décourageant mais rend aussi l’aide au développement
inefficace à long terme. Takaful peut fournir un filet de sécurité pour permettre aux
communautés de parvenir à un développement durable de leur niveau de vie, fournir aux
familles une base pour envisager l’avenir avec un sentiment de sécurité et d’optimisme.
28
CONCLUSION

«C’est le seul régime Takaful au monde qui


se concentre sur la satisfaction des besoins
des pauvres
L’utilisation de la structure mutuelle pour
fournir une couverture adéquate et abordable
souligne l'esprit de Takaful inhérent à ce projet
unique »
29
30