Vous êtes sur la page 1sur 55

Janvier 2012

LES METHODES PATRIMONIALES D’EVALUATION DES


SOCIETES :PORTEE ET LIMITES

Evaluation d’entreprise
Réalisé par : Encadré par :
ELADALI MOUHCINE
EL KHAIAT MOHAMED AMINE EL ATTAR
SAIDI HAFIDA HICHAM
BENHMANI SAID
JIHAD HILIL
L’INTRODUCTION
Plan
 Introduction générale:
 1° Partie : Le cadre général d’évaluation d’entreprise
A: L’évaluation d’entreprise
B: Les approches de l’évaluation d’entreprise
C: Le processus d’évaluation
 2° Partie : L’approche patrimoniale dans l’évaluation des entreprises
A: La méthode de l’actif net comptable (ANC)
B: La méthode de l’actif net comptable corrigé (ANCC)
C: La méthode du Goodwill(GW)
 Conclusion :

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


3
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
> Définition
> Pourquoi évaluer une entreprise ?
> Notion de valeur et de prix
> Les éléments relatifs à l’évaluation d’entreprise
> Les objectifs de l’évaluation des entreprises
 B:Les approches de l’évaluation d’entreprise
> L’approche patrimoniale
> L’approche actuarielle
> L’approche mixte
> L’approche comparative
 C:Le processus d’évaluation
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
4
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Définition:
Evaluer une entreprise, c’est estimer approximativement sa valeur.
Il existe plusieurs définitions de l’évaluation qui sont fonctions de
l’environnement de sa réalisation.

On peut retenir que l’évaluation d’une entreprise consiste à


déterminer le prix le plus probable auquel une transaction
pourrait se conclure dans des conditions normales de
marché .
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
5
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
> Pourquoi évaluer une entreprise ?

On peut citer:
une cession

une restructuration à l'intérieur d'un groupe qui peut


se traduire par des apports partiels d'actif, des
scissions ou encore des fusions

une évaluation patrimoniale , une introduction en


bourse

une transmission à titre gratuit

une évaluation d'actifs apportés en garantie lors de la


souscription d'un prêt
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
6
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Notion de valeur et de prix
,
Valeur

Evaluer une entreprise consiste à proposer une


fourchette de valeur et en aucune manière à
déterminer un prix.

Prix

Le prix d’une entreprise suppose une notion de


transaction et de confrontation d’une offre et
d’une demande.
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
7
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Notion de valeur et de prix

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


8
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Notion de valeur et de prix

Dans le cas d’une opération portant sur une


cession/acquisition, le cédant cherchera à obtenir la
valeur la plus élevée possible, tandis que l’acquéreur
visera à obtenir une valeur moindre. Le prix de cette
transaction est le montant sur lequel se mettent
d’accord les deux parties (cédant, acquéreur).

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


9
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Les éléments relatifs à l’évaluation d’entreprise
bilan • C’est un état financier qui présente la situation patrimoniale de l’entreprise à un moment donné
(obligatoirement à la date de clôture de l’exercice)

• C’est un document qui synthétise l’ensemble des charges supportées et les produits générés par une
Le compte de résultat entreprise

• Un des documents composants les états financiers. Il comporte des informations, des explications ou des
L’annexe des états financiers commentaires d’importance significative et utiles aux utilisateurs des états financiers sur leur base d'établissements.
Les méthodes comptables spécifiques utilisées et sur les autres documents constituants les états financiers

Le Goodwill • Le Goodwill exprime la différence entre le montant de l’actif figurant au bilan d’une entreprise et la
valeur marchande de son capital matériel et immatériel.

L’actualisation • L’actualisation est un procédé permettant de déterminer la valeur présente (actuelle) d’un flux
financier future

La capitalisation boursière • C’est la valeur, au prix du marché de l’ensemble des titres représentatifs d’une entreprise. Elle est
égale aux nombres de titres en circulation multipliés par le cours

L’endettement net • L’endettement net d’une entreprise est le solde de ses dettes financières d’une part et de ses
disponibilités et placement financier d’autre part.

Le business plan • Dénommé aussi plan d’affaire, il est un instrument de réflexion permettant de formaliser, d’organiser
et de planifier un projet

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


10
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
 A:L’évaluation d’entreprise
Les objectifs de l’évaluation d’entreprises

La fusion
L’acquisition
OBJECTIFS DE
L’EVALUATION La cession
D’ENTREPRISE La scission
L’introduction en bourse
Transmission familiale
Demande de crédit
L’évaluation fiscale

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


11
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
B:Les approches de l’évaluation d’entreprise

Approche basée sur


les flux de profits
futurs (méthodes
actuarielles)

Il existe quatre
principales
Approche méthodes Approche
comparative d’évaluation patrimoniale

Approche
mixte

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


12
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
B:Les approches de l’évaluation d’entreprise
Approche patrimoniale Approche actuarielle

La valeur d’une entreprise est celle du La valeur de l’entreprise repose sur les
patrimoine qu’elle détient. L’entreprise est revenus futurs qu’elle génère. Approche
alors un ensemble d’éléments d’actifs prospective : recherche d’informations
corporels et incorporels (survaleur ou prévisionnelles
goodwill), évalués séparément. Cette
approche repose sur un inventaire précis
et une valorisation de chaque bien.
« L'entreprise vaut ce qu'elle
possède »
« L'entreprise vaut ce qu'elle va
rapporter »

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


13
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
B:Les approches de l’évaluation d’entreprise
Approche mixte Approche comparative

Sont des méthodes qui sont basées à La valeur de l’entreprise repose sur une
comparaison avec des opérations ou
la fois sur patrimoine réel de
transactions comparables.
l’entreprise et l’actualisation.

« L'entreprise vaut ce que des


actifs comparables sont
effectivement payés par des
opérateurs sur des marchés
organisés »

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


14
1° Partie : Le cadre général d’évaluation
d’entreprise
C:Le processus d’évaluation

Le processus d’évaluation

Déterminer les Synthèse des


La collecte L’élaboration du L’élaboration Choisir une calculs et
hypothèses et
d’information diagnostic d’un business méthode présentation de
les paramètres
d’entreprise plan d’évaluation la fourchette de
de l’évaluation
valeur

Le diagnostic
stratégique

Le diagnostic
financier

Le diagnostic
juridique

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


15
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 I :Introduction générale

 II :Les méthodes d’évaluation fondées sur la valeur


patrimoniale
> A:L’actif net comptable (ANC)
> B:L’actif net comptable corrigé(ANCC)
> C:Le goodwill(GW)

 III :Avantages et limites

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


16
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
Introduction générale
 Ce qui compte, c’est le patrimoine de l’entreprise = ce qu’elle possède.
 On réévalue l’actif et le passif pour qu’ils correspondent mieux à la réalité avant de
dégager la valeur nette comptable. La valeur de l’entreprise correspond à cette
valeur nette comptable corrigée. On parle de valeur patrimoniale (ou
mathématique)
 Il s’agit d’une méthode additive d’évaluation
 Les méthodes retenues pour évaluer les différents actifs et passifs peuvent être
différentes. Il faut donc être cohérent
 Nous pouvons distinguer plusieurs types de valeurs patrimoniales
> Valeur liquidative
> Valeur d’usage ou d’utilité
> Valeur vénale
> Valeur de marché

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


17
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise

L’évaluation patrimoniale est une


évaluation bilancielle
de l’entreprise.

La méthode des valeurs patrimoniales


 Points est intéressante dans la mesure où elle
est souvent considérée comme une
focaux valeur plancher.

Elle vaut au moins ses capitaux


propres.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


18
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Définition

L’actif net comptable est une approche patrimoniale de l’évaluation d’une entreprise,
elle est fondée sur la comparaison entre l’actif et le passif du bilan de l’entreprise.

Historiquement, il s’agit de la technique d’évaluation la plus ancienne, la plus


répandue et la plus rapide.

Elle est bien adaptée pour l’étude des entreprises à maturité dont la valeur est
plutôt basée sur son patrimoine que sur ses perspectives de croissance.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


19
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)

Actif fictif
Capitaux
propres
ANC
Actif
immobilisé
Dettes
financières

Actifs
et ressources
réels Endettement
Actif circulant assimilées
total
+ Passif circulant
Trésorerie de +
l’actif
Trésorerie du
passif
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
20
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Le calcul de l’actif net comptable

Actif net comptable = Actif réel - Dettes et provisions pour risques


et charges
Actif net comptable = Total actif – actif fictif - Dettes et provisions

Actif net comptable = Capitaux propres - Actif fictif

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


21
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Quels sont les actifs fictifs ?

1. Les frais d’établissement


- Les frais de constitution
- Les frais d’augmentation de capital
2. Les charges à répartir sur plusieurs exercices
- Les frais d’émission des emprunts
3. Les primes de remboursement des obligations
4. Les écarts de conversion actif si non compensés par provision ou couverture

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


22
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Les pièges
1. Les écarts de conversion passif :
Ce sont des gains latents de change qui doivent être ajoutés aux capitaux propres.

2. Les charges constatées d’avance :


Elles ne font pas partie de l’actif fictif

3. Les dividendes :
Lorsque le résultat n’est pas ventilé dans le bilan, les dividendes à payer constituent
une dette qu’il faut les retrancher des capitaux propres et les prendre en compte dans
les dettes de l’entreprise à évaluer

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


23
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Le traitement des écarts de conversion actif
Les écarts de conversion actifs sont des pertes latentes de change.

Selon leur couverture par l’utilisation des marchés financiers et l’enregistrement de


provisions dont elles ont pu faire l’objet, elles peuvent avoir différentes implications
sur l’actif net comptable.

Exemple

Ecart de conversion actif de 250 dans une société ayant un total bilan de 3000.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


24
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
le traitement Ecarts de conversion actif
L’entreprise n’a pas constitué de provision pour perte de change d’un montant
équivalent à l’écart de conversion, car la créance ou la dette comporte une couverture
de change partielle.

Actif 2750 Capitaux propres 2450


Provisions pour risque
et charges (dont 50 de 50
provisions perte de change)
Ecarts de conversion actif 250
Dettes 500
L’écart de conversion actif reste dans l’actif réel, car la perte de change est
compensée par la couverture et la provision. L’actif net comptable est de : (2750
+ 250) - 50 - 500 = 2450
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
25
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)
Le traitement des dividendes

L’actif net est calculé directement sur la base de la valeur comptable des
postes du bilan après affectation du bénéfice.
La plupart du temps, nous travaillons sur des bilans avant répartition du
bénéfice
Les dividendes dont la distribution est envisagée doivent donc être retranchés
des capitaux propres avant répartition.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


26
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 B:La méthode de l’actif net comptable corrigé (ANCC)
AN: Actif net (à partir d’un bilan
avant affectation du résultat)

ANC: Actif net comptable


.. Le premier C signifie après
ANCC déduction des dividendes
(A partir d’un bilan après affectation
du résultat)

ANCC: Actif net comptable corrigé


Le deuxième C signifie avec prise en
compte des retraitements
économiques (valeur réelle des
postes) et des retraitements fiscaux
(impôts différés et impôts latents)
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
27
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 B:La méthode de l’actif net comptable corrigé (ANCC)
Définition

La méthode de l’actif net comptable corrigé (ANCC) ou


méthode de l’actif net réévalué reprend le même
raisonnement que la méthode précédente. Cependant, elle
corrige les valeurs comptables des éléments du bilan afin de
les porter à leurs valeurs de marché faisant ainsi apparaitre
les plus ou moins values qui sont à l’origine de l’écart entre la
valeur comptable et la valeur réelle de l’entreprise..

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


28
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 Elle représente la valeur réelle, mais partielle, de l’entreprise en état de fonctionnement.
Elles est calculée à partir de la valeur mathématique comptable et constitue l’un des trois
éléments de la valeur totale de l’entreprise que l’on obtient en ajoutant à l’actif net comptable
corrigé, les éléments incorporels et les éléments hors exploitation.

CORRECTIONS REEVALUATIONS

Eléments
Incorporels

+
ACTIF NET
VALEUR DE L’ENTREPRISE
= COMPTABLE (ANC) + Corrections
+
Eléments hors
exploitation

• Redressements et/ou
neutralisation des
éléments d’actif et passif

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


29
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 Mode opératoire :

1. Partir des capitaux propres comptables (au passif du bilan),


2. Effectuer les corrections suivantes pour obtenir le bilan corrigé.
 Trois types de corrections :
 a) Neutralisation :
• Diminution du fonds de commerce inscrit à l’actif pour sa valeur comptable dite
historique et/ou sa valeur d’apport ou de fusion,
• Diminution des immobilisations telles que terrains, constructions (valeur nette
comptable) pour leur valeur comptable dite historique détectées à l’occasion,
• Diminution des titres de participation inscrits à l’actif pour leur valeur nette comptable
(après provision).

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


30
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 b) Retraitements des plus ou moins values latentes
Les plus ou moins values latentes résultant d’un audit comptable et financier (obligatoire
à faire).
Exemples courants : au niveau de l’actif circulant, apprécier au travers de l’audit :
• stocks obsolètes : moins values latentes,
• clients douteux : insuffisamment provisionnés, moins values latentes.
• Non-valeurs telles que : les frais d’établissement et charges à répartir.
 c) Dettes insuffisamment comptabilisées : Pour exemple
• Des provisions pour risque suite à des contrôles fiscaux ou sociaux
• Des litiges salariés
• Passif social lié à des engagements sans obligation actuelle de comptabilisation
tels que les engagements de retraite...

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


31
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 Evaluation de l’actif
 Les frais d'établissement et les immobilisations incorporelles sont souvent à défalquer de l'Actif
net, s'ils sont sans consistance réelle. La valeur du Goodwill ou la capacité bénéficiaire de
l'entreprise sera calculée.

 Les immobilisations corporelles doivent être réévaluées à leur valeur de marché et non
comptable.

 La valorisation des stocks dépend, entre autres, des règles d'évaluation, des méthodes de
gestion interne, de la situation technologique et économique des produits. Dans bien des cas, les
stocks peuvent être soit sous-évalués soit sur-évalués.

 Les créances commerciales feront l'objet d'un examen attentif. Elles seront nettoyées ou
diminuées par les impayés, compte tenu des délais de paiement accordés, des retards de
paiement, des créances douteuses et des créances définitivement perdues.

 Les avoirs hors bilan. Exceptionnellement, certains points forts d'une entreprise pourraient être
valorisés, comme la disposition d'un réseau propre de distribution, l'acquisition interne, etc...

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


32
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 Evaluation de passif
 Les résultats de l'entreprise seront revisités en fonction des avantages "cachés" retirés et des
coûts estimés non en relation avec l'activité, mais de la hauteur des rémunérations retirées par le
chef d'entreprise et des associés.

 L'analyse des provisions pour risques et charge doit être faite méticuleusement. Les montants
seront objectivés et, si nécessaire, réajustés à la baisse ou à la hausse.

 Certains engagements de l'entreprise peuvent n'avoir pas été repris, alors qu'ils constituent des
dettes certaines dans le temps.

 Les dettes hors bilan (Dettes futures prévisibles de l'entreprise dues par exemple à un
changement de législation).

 Chaque poste de l'Actif et du Passif du Bilan (hors capitaux propres) sera corrigé par les plus-values et
les moins-values estimées. La différence entre l'Actif corrigé et le Passif corrigé correspondra à l'Actif
Net Corrigé.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


33
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 B:La méthode de l’actif net comptable corrigé (ANCC)

A partir des capitaux propres

Deux
approches
de calcul

A partir de l’actif

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


34
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
A partir des capitaux propres

ANCC= Capitaux propres


– Actif fictif
+Ecart de conversion-passif et prov non justifiées
Actif net
– Dividendes
Actif net comptable
+ Values
+ Impôts différés actif (créances fiscales)
– impôts différés passif ( dettes fiscales)
+ impôts latents

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


35
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
A partir des capitaux propres
Capitaux propres :

 Ecart de conversion-actif (pour la partie non


Actifs
-
fictifs compensée par une provision pour perte de
change au passif)
Actifs qualifiés de fictifs par l’évaluateur car les critères
d’activation ne sont pas réunis à la date de l’évaluation
(par exemple frais de développement, frais de prospection
etc…).
+ Provisions pour risques et charges non justifiées (nettes d'impôt)

+ Ecart de conversion-passif (gain latent)


Actif net (AN)
- Dividendes
Actif net comptable (ANC)

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


36
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
A partir des capitaux propres
Subventions d’investissement+provisions réglementées dont les
Impôt différé reprises sont imposables (Amortissement dérogatoire; provision
- passif pour hausse des prix ; provision pour fluctuation des cours)
(dettes x
fiscales) taux d'impôt

s’il existe des actifs qualifiés de fictifs par


l’évaluateur et amortissables: par exemple frais de
développement, frais de prospection etc…).
Montant de IDA = VNC du poste x taux de l’impôt

NB : Cet impôt différé –actif correspond à la


+Impôt différé somme des économies d’impôt futures
–actif (IDA) engendrées par les dotations amortissements
(créances de ces actifs qualifiés de fictifs
fiscales)

+ ou - values sur biens H.E (bâtiment destiné au logement du


personnel , terrain spéculatif ,etc.….)
+ Report en avant des déficits fiscaux
+/- Impôt latent + ou - réajustement des amortissements et provisions
x
taux d'impôt
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
37
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
A partir de l’actif

ANCC = Actif réel (Total actif à la valeur réelle - Actif fictif)


Dettes corrigées (y compris dividendes, impôt sur provisions pour risques
- et charges ayant un caractère de réserve)

- Impôt différé passif

+ Impôt différé –actif (s’il existe des


actifs qualifiés de fictifs par
l’évaluateur et amortissables)

+ ou - Impôt latent

ANCC

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


38
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 C:La méthode du GOODWILL
 La méthode de goodwill est une l’évaluation basé sur un combinaison à
la fois la dimension patrimoniale et a la fois la dimension de la capacité
de dégager des bénéfice .

 Cette différence trouve son explication dans la capacité de l’entreprise


de générer la valeur « le Goodwill » ou détruire de la richesse « Badwill ».

Formule
La valeur de l’entreprise peut alors se résumer par l’une ou l’autre de deux
équations ci – dessous :
VE = ANCC hors fonds commercial+ GW (goodwill)
Ou
VE = ANCC hors fonds commercial - BW (badwill)
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
39
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise

Evaluation de l’entreprise = VE
Actif net comptable corrigé = ANCC
Goodwill = GW

Nous pouvons déduire : V - ANCC = GW


D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
40
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


41
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
La durée de la rente

 n = nombre limité d’année. En pratique au delà d’un seuil de 5 ans, la


prévision de la rente de goodwill devient incertaine ;
 Rn = rente du goodwill pour l’année n
 GW = R1 (1+i)-1 + R2 (1+i)-2 + R3 (1+i)-3 +…+ Rn (1+i)-n

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


42
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
Les actifs nécessaires à l’exploitation(An

Les actifs nécessaires à l’exploitation(An)


Il peut correspondre selon l’interprétation qui en est faite :

 à l’actif net comptable corrigé (ANCC) ou l’ANCC d’exploitation

 valeurs fonctionnelles notamment la valeur substantielle brute (VSB)

 les capitaux permanents nécessaires à l’exploitation (CPNE)

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


43
Relation entre les indicateurs retenus comme actif
économique ou actif nécessaire à l’exploitation

Actif fictif

Capitaux propres

Actif ANCC
immobilisé
CPNE Dettes
financières
VSB
BFE et ressources
Actif circulant assimilées
+
Passif circulant
Trésorerie de
+
l’actif
Trésorerie du
passif
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
44
Les capitaux permanents nécessaires à l’exploitation (CPNE)

Capitaux permanents nécessaires à l’exploitation


=
Valeur d’utilité des immobilisations nécessaires à l’exploitation (y compris biens pris en crédit-bail)
+
Besoin de financement d’Exploitation normatif

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


45
La Valeur Substantielle Brute (VSB)

Valeur substantielle brute


=
Valeur d’utilité de l’actif (hors actif fictif, actif hors
exploitation, fond commercial)
-
Ecart de conversion-Actif même si compensé par une
provision pour perte de change

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


46
La capacité bénéficiaire

La démarche peut-être résumée de la façon suivante :

= la capacité Bénéficiaire issu de l’ANCC

RESULTAT NET COMPTABLE

- résultat hors activité ordinaire

- Compléments d’amortissements issus des valeurs d’utilité (différence entre l’annuité


d’amortissement calculée sur la base de la valeur d’utilité et celle calculée sur la base
du coût historique)

+ Réintégration des provisions à caractère de réserve,

+Réintégration de certaines dépenses jugées excessives (par exemple rémunération


excessive de certains dirigeants)
D. Garabiol – IPAG – janvier 2012
47
Taux de rémunération de l’actif nécessaire à l’exploitation (r)

Actif nécessaire à Taux de rémunération de l’actif (r)


l’exploitation

Actionnaires Coût des capitaux propres


ANCC ou ANCC
d’exploitation

Actionnaires Coût moyen pondéré du capital


+ créanciers CPNE
financiers

Actionnaires Coût moyen pondéré des capitaux investis


+ créanciers VSB dans la VSB
financiers

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


48
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
 Calcul du Goodwill par la Méthode Indirecte (méthode des praticiens)
 La valeur de

La valeur de l’entreprise est obtenue en faisant la moyenne arithmétique de sa valeur


patrimoniale et sa valeur de rendement VR = B/i
La valeur de l’entité est égale à :

В - t x ANCC

V = ANCC +

2t

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


49
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
Calcul du Goodwill par la Méthode Directe (méthode Anglo-Saxonne)

La rente de goodwill ou surprofit est calculée de la manière suivante :


B - ( r  A) B - ( r  A)
GW  Ve  ANCC* 
i i
i : coût moyen pondéré du capital
ANCC* : ANCC hors éléments incorporels mal évalués

A = ANCC d’exploitation hors éléments incorporels mal évalués


B = bénéfice associé ANCC d’exploitation hors éléments incorporels mal évalués
r = coût des capitaux propres
Ou
Avec A = VSB
B = bénéfice associé VSB
r = coût moyen pondéré du capital

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


50
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
La méthode de la rente du goodwill actualisée ou la Méthode Abrégée

cette technique suppose un horizon fini au surprofit.

1 - (1  i ) -n
Ve  ANCC*  ( B - r  A)
i : coût moyen pondéré du capital
i
ANCC* : ANCC hors éléments incorporels mal évalués

A = ANCC d’exploitation hors éléments incorporels mal évalués


B = bénéfice associé ANCC d’exploitation hors éléments incorporels mal évalués
r = coût des capitaux propres
Ou
Avec A = VSB
B = bénéfice associé VSB
r = coût moyen pondéré du capital

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012 51 51


2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
AVANTAGES ET LIMITES
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANC)

Intérêt Limites

L’actif net comptable est une donnée Ces derniers enregistrés à leur coût
facile et rapide à déterminer. historique, donnent une vision
Cependant elle ne reflète pas la comptable de l’entreprise parfois
valeur réelle de l’entreprise car elle éloignée de la réalité économique
se base uniquement sur les valeurs
du bilan.

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


52
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
AVANTAGES ET LIMITES
 A:La méthode de l’actif net comptable (ANCC)
Intérêt Limites
Cette méthode est particulièrement utilisée il s’agit d’une approche statique s’appuyant
dans des secteurs d’activité où la valeur sur les expertises notamment pour
patrimoniale est essentielle (sociétés l’immobilier. De plus, elle n’est pas adaptée
foncière immobiliers, holdings industrielles). aux entreprises connaissant une évolution
rapide(Start- up, haute technologie) pour
lesquelles les derniers comptes publiés ne
donnent pas une image réelle de son
potentiel

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


53
2° Partie : L’approche patrimoniale dans
l’évaluation d’entreprise
AVANTAGES ET LIMITES
 C:La méthode du GOODWILL
Intérêt Limites
L’utilisation de la méthode du Goodwill dans Cependant, l’application de cette méthode
l’évaluation patrimoniale de l’entreprise reste délicate car elle se heurte à certains
introduit une vision dynamique prévisionnelle problèmes notamment pour le calcul du
qui faisait défaut à l’évaluation par l’actif net Goodwill et oblige à choisir entre plusieurs
comptable corrigé .Elle permet également de hypothèses relatives à la période
donner une vision plus globale du patrimoine d’actualisation de la rente du Goodwill
de l’entreprise, de plus la méthode basée sur
la notion du Goodwill présente l’avantage de
pouvoir comparer et évaluer les entreprises
dont les structures bilancielles sont différentes

D. Garabiol – IPAG – janvier 2012


54
CONCLUSION

Vous aimerez peut-être aussi