Vous êtes sur la page 1sur 4

Les questions clés de l’audit financier

A.Les questions afférentes aux enregistrements

1. Toutes les opérations de l’entreprise devant être


comptabilisées ont-elles fait l’objet d’un
enregistrement dans les comptes ?
2. Tous les enregistrements portés dans les comptes sont-
ils la traduction correcte d’une opération réelle ?
L’auditeur vérifie le respect de principe de réalité des
enregistrements.
Exemple : pour un compte d’immobilisation
corporelle, la réalité des enregistrements signifie que
toute écriture au débit corresponde à une entrée
physique (facture exacte, bien immobilisé, à la
propriété de l’entreprise, TVA déductible non
immobilisée) et que toute écriture au crédit se justifie
par une sortie dans une sortie physique (cession,
destruction, perte….)
3. Toutes les opérations enregistrées durant l’exercice
concernent-elles la période écoulée et elle seule ?
Inversement des opérations concernent cette période
ne sont-elles pas enregistrées dans un autre exercice.
Exemple : la vente réalisé pendant l’exercice 2001 est
comptabilisée dans le résultat de l’exercice 2002. Pour
2001, le principe d’exhaustivité n’est pas respectée
alors que pour 2002, c’est le principe de réalité qui
n’est pas observé.

1
B. Les questions afférentes aux soldes

1. Tous les soldes apparaissant au bilan représentent-ils


des éléments d’actif et de passif existant réellement ?
Exemple : le stock à la date de l’arrêté du bilan existe
physiquement, la créance client dont le solde est
affiché au bilan existe réellement, le coffre fort du
financier contient les valeurs réelles ?

2. Les éléments d’actif et de passif sont-ils évalués à leur


valeur juste ?
L’auditeur vérifie le respect des principes d’évaluation
correcte des soldes et de permanence d’application des
méthodes.
Exemple : l’évaluation des provisions, la traduction
des dettes et des créances en devises au cours du jour
de réalisation de l’opération ou à la date de clôture

C.Les questions afférentes aux documents financiers

1. les documents financiers sont-ils correctement classés


et présentés ?
L’auditeur vérifie le respect de la présentation
comptable conformément au plan comptable en
vigueur. Le risque ici étant une mauvaise classification
ou un regroupement abusif de postes.

Exemple : faire apparaître en valeurs mobilières de


placement des éléments des éléments ayant une nature
d’immobilisation financière faussant ainsi la structure

2
de l’actif et le calcul du besoin en fonds de roulement,
pratiquer la compensation des soldes bancaires
créditeurs et débiteurs.

2. Les documents financiers font-ils l’objet des


informations complémentaires qui sont éventuellement
nécessaires ?
L’auditeur vérifie que l’information chiffrée est
accompagnée en annexe des informations extra-
comptables nécessaires à leur compréhension.

D.Les questions afférentes à la trésorerie

1. Le trésorier a-t-il connaissance de l’intégralité des


comptes bancaires au nom de l’entreprise ?
- les dates et surtout, les conditions d’ouverture de
chaque compte sont-elles connues ?
- existent-ils des comptes qui ne fonctionnent pas
ou peu ?
- le trésorier reçoit les banques qui sollicitent un
entretien ?
2. Le trésorier est destinataire pour chacun des comptes
bancaires d’un arrêté périodique ?
Les assiettes et les montants suivants sont-ils
systématiquement vérifiés sur chaque extrait ?
- intérêts débiteurs
- commissions de découvert
- commission de mouvements

3
- -frais divers
3. Le trésorier dispose-t-il d’un encours quotidien en date
de valeur des crédits à court terme ?
- cet encours tient-il compte des spécificités de
l’escompte quant à la durée réelle de mise à
disposition de fonds ?

4. Est-il procédé à la détermination de l’encaisse réelle


(toutes banques confondues) sur chaque jour ?

5. Est-il procédé chaque trimestre à une évaluation de


l’économie réalisable sur la gestion des soldes en
banques (économie théorique et réelle)

6. L’examen périodique des échelles en date de valeur


permet-il de fixer un objectif de découvert limité ?

7. Est-il dressé pour chaque compte bancaire et pour


l’encaisse (toutes banques confondues) une
représentation graphique :
-de l’échelle en date valeur ?
-de l’encours quotidien de crédit en date valeur ?