Vous êtes sur la page 1sur 163

Cours d’audit comptable et

financier

Prof. : Mme Kaoutar EL MENZHI

1
Cours d’audit comptable et financier
P L A N

2
Cours d’audit comptable et financier
Chapitre I : Généralités

1. Définitions de l’audit
2. Le contrôle interne à ne pas confondre avec l’audit

3. La démarche du contrôle interne


4. Comment mettre en place un contrôle interne
pertinent ?
5. Exemple de processus de contrôle interne : cycle
achats - fournisseurs

3
Cours d’audit comptable et financier
6. Le pourquoi de l’audit
7. Le statut de l’auditeur
8. Les différents types d’audit
9. La méthodologie et les techniques et outils
de l’audit
10. Apparition de l’audit au Maroc

Chapitre II : Les objectifs de l’audit financier

1. Définition de l’audit financier


2. La fiabilisation de l’information comptable et
financière
3. Les principes comptables fondamentaux
4. Les différents types de missions
4
Cours d’audit comptable et financier
Chapitre III : Les normes de l’audit financier
1. Les normes générales
2. Les normes de travail
3. Les normes de rapport

Chapitre IV : Méthodologie générale de l’audit


financier
1. Phase préliminaire
2. Evaluation du contrôle interne
3. Contrôle des comptes
4. Examen des comptes annuels
5. Travaux de fin d’exercice
6. Rédaction d’un rapport d’audit
5
Cours d’audit comptable et financier
L i s t e de t h è m
e s

6
Cours d’audit comptable et financier
1. Le commissariat aux comptes au Maroc
2. Le commissariat aux comptes dans les pays francophones et anglo-saxons
3. Les normes de l’audit comptable et financier
4. Rappel sur le système de contrôle interne
5. La sarbannes oxley act aux USA et la loi de sécurité financière en France
6. Analyse des risques en audit
7. Analyse du cycle achats-fournisseurs
8. Analyse du cycle ventes –clients
9. Analyse du cycle trésorerie
10. Les techniques et outils de l’audit
11. La phase préliminaire de l’audit
12. L’évaluation du contrôle interne
13. Le contrôle des comptes
14. Les travaux de fin de mission
15. Les normes IAS/IFRS
16. Les cabinets d’audit dans le monde
17. L’audit informatique

Cours d’audit comptable et financier


Ce que l’on dit à propos de l’audit

L’audit, c’est comme l’odeur du gaz :


c’est rarement agréable, mais cela
peut souvent éviter l’explosion

Il vaut mieux penser les changements


que changer les pansements

8
Cours d’audit comptable et financier
Chapitre I : Généralités

9
Cours d’audit comptable et financier
Définition de l’audit

« une démarche d’investigation et


d’évaluation motivée et indépendante d’un
système, à partir d’un référentiel,
incluant un diagnostic et conduisant
éventuellement à des recommandations  »

10
Cours d’audit comptable et financier
Définition de l’audit

Evaluation : l’auditeur est une personne


compétente, expérimentée qui émet un jugement. Il
ne se contente pas de prendre une photographie de
l’existant. Il donne son opinion sur la réalité qu’il
décrit.
Motivée : l’auditeur doit prouver ce qu’il avance par
la collecte de preuves.
Indépendante : l’auditeur doit se prémunir contre
toute pression, ingérence, corruption ; il doit être
honnête et objectif.

11
Cours d’audit comptable et financier
Définition de l’audit

Système : l’audit ne concerne pas les personnes. Le


jugement que l’auditeur émet porte sur l’existence
de défaillances, de risques, de gestion insuffisante.
Il ne met pas en cause l’audité. Il incombe à la
direction de rechercher les responsabilités et de tirer
les conséquences des dysfonctionnements mis en
lumière par l’audit.

12
Cours d’audit comptable et financier
Définition de l’audit

Référentiel : il s’agit de référentiels internes


(politique de l’entreprise) ou externes
(réglementation).
Diagnostic : examen et analyse de faits, de
situations et d’informations, et ce par le recours à
une approche rigoureuse et par l’application d’une
méthodologie scientifique.
Recommandations : l’auditeur doit avoir pour
objectif final, la proposition de recommandations et
de solutions devant permettre de pallier aux risques
courus par l’entreprise.
13
Cours d’audit comptable et financier
L’audit consiste donc à :

1. évaluer la réalité sur la base d’une référence

2. dégager les points forts et les points faibles

3. établir un rapport

4. proposer des recommandations en vue de

faire autrement et partant de faire mieux

14
Cours d’audit comptable et financier
Le contrôle interne à ne pas
confondre avec l’audit

le contrôle interne est un processus mis en œuvre par le


conseil d’administration, les dirigeants et le personnel d’une
organisation à quelque niveau que ce soit, destiné à leur donner
en permanence une assurance raisonnable que :

- les opérations sont réalisées, sécurisées, optimisées et


permettent à l’organisation d’atteindre ses objectifs de base,
de performance, de rentabilité et de protection du patrimoine ;
- les informations financières et opérationnelles sont fiables ;

- les lois, réglementations et les directives de l’organisation


sont respectées Committee Of Sponsoring Organizations of the treadway commission 1992

15
Cours d’audit comptable et financier
Le contrôle interne à ne pas
confondre avec l’audit

Processus Ensemble de phases organisées dans le temps


grâce auxquelles un état est atteint
(consignes d’exécution des tâches, les documents
utilisés, leur contenu, leur diffusion, leur
conservation, les autorisations et approbations, la
saisie et le traitement des informations…)

Conseil • Son rôle est d’orienter et fixer les objectifs


d’administration stratégiques de l’organisation et d’apporter des
conseils sur la conduite des affaires
• Il définit ses attentes en matière d’intégrité et
d’éthique par le choix des personnes auxquelles il
confie la direction

16
Cours d’audit comptable et financier
Le contrôle interne à ne pas
confondre avec l’audit
Dirigeants Sont directement responsables de l’ensemble des
activités de l’organisation y compris de son système de
contrôle interne :
- le directeur général montre la voie à suivre aux
membres de son équipe de direction et supervise la
façon dont ils contrôlent l’activité
- les directeurs des différentes unités mettent en
œuvre les procédures de contrôle interne et les
développent chacun à son niveau et vérifient si
elles sont cohérentes avec les objectifs généraux
de l’organisation
- le directeur financier joue un rôle important dans
la mesure où ses activités de contrôle sont
exercées sur la structure non seulement de haut en
bas mais également de façon transversale

17
Cours d’audit comptable et financier
Le contrôle interne à ne pas
confondre avec l’audit

Personnel Produit des informations utilisées par le système


de contrôle interne et accomplit des tâches
nécessaires pour assurer le contrôle interne

Assurance Le contrôle interne aussi bien conçu et aussi bien


raisonnable appliqué soit-il ne peut garantir à 100% aux
dirigeants la réalisation des objectifs de
l’organisation

18
Cours d’audit comptable et financier
La démarche du contrôle interne
Application de
normes et de Evaluation du
procédures en vue de processus
garantir la maîtrise d’ensemble et
des risques son adaptation
aux évolutions
Pilotage

Intérêt manifesté par Circulation de


le conseil Ac l’information
ti v i derôle

d’administration et sa t nécessaire à la
con

communication
capacité à définir les réalisation des

Information
objectifs Éva activités et à
s
lua
t ion r i s que l'exercice du contrôle
d es
Env
iron le
Intégrité et éthique, nem
c on tr ô
ent d e
compétences du
personnel, style de
management,
politique de
délégation du Composantes du contrôle interne
personnel
19
Cours d’audit comptable et financier
Comment mettre en place un contrôle
interne pertinent ?

Etape 1

Environnement de contrôle

• définition des valeurs de l’entreprise


• formation du personnel à ces valeurs
• définition de délégations de responsabilités claires

• l’auditeur intervient dans :


- la vérification et l’approbation de ces valeurs
- le contexte de la délégation

20
Cours d’audit comptable et financier
Etape 2

Evaluation des risques


Environnement de contrôle

• Etablissement des objectifs de l’entreprise :


- opérationnels
- information financière
- conformité
• Identification et analyse des facteurs susceptibles
d’affecter la réalisation des objectifs de chaque
activité
• Analyse des ces risques : importance et
fréquence
L’auditeur intervient dans l’analyse de ces risques :
importance et fréquence

21
Cours d’audit comptable et financier
Etape 3

Activités de contrôle
Evaluation des risques
Environnement de contrôle
• Contrôle des risques :
- à tous les niveaux hiérarchiques et fonctionnels
(approuver et autoriser, vérifier et rapprocher, protéger les
actifs, séparer les fonctions…)
- par informatique sinon manuellement

• Rôle de l’auditeur :
- vérifier l’existence d’activités de contrôle et leur
fonctionnement
- analyser les cas importants de non respect
- proposer des modifications si nécessaire

22
Cours d’audit comptable et financier
Etape 4

Inf
Activités de contrôle

t io

or
i ca

ma
Evaluation des risques
un

tio
mm

n-
Environnement de contrôle

co
-co

mm
on

u
ati

nic
orm

ati
on
Inf

• mise en place d’un circuit permettant une information :


- pertinente
- identifiée
- recueillie et diffusée dans des délais suffisants pour
permettre à chacun d’assurer ses responsabilités

23
Cours d’audit comptable et financier
Etape 5

Inf
n
Pilotage

t io

or
ma
i ca
Activités de contrôle

tio
un

n-
mm

co
Evaluation des risques

mm
-co Environnement de contrôle
on

u nic
ati

a
orm

tio
n
Inf

• l’étendue et la fréquence des évaluations dépendent du niveau


des risques
• les activités de contrôle doivent évoluer en permanence

• l’audit , par ses conseils, fait évoluer le dispositif de contrôle


interne

24
Cours d’audit comptable et financier
Exemple de processus de CI :
cycle achats-fournisseurs
Services concernés Fonctions Principales étapes

Initiateurs de la commande Emission de la demande d’achat

Achats Établissement des bons de


commande (1) Déclenchement
Négociation des prix de la commande
Sélection des fournisseurs
Surveillance des délais de livraison

Réception Conformité de la livraison avec la


commande (qualité et quantité)
(2) Acceptation et
Entrée de la marchandise en stock traitement
Stocks
Enregistrement pour suivi
quantitatif
Comptable Enregistrement de la facture après
son approbation (3) Enregistrement

Trésorerie Règlement des factures après (4) Paiement des


contrôle
factures

25
Cours d’audit comptable et financier
Exemple de processus de CI :
cycle achats-fournisseurs
Etape 1 : déclenchement de la commande

Objectifs du contrôle Évaluation des risques Activités de contrôle


interne

• achat répond aux besoins • achats excessifs (coûts de • demande d’achat doit être établie
de l’entreprise stockage élevés, pertes dues au par services initiateurs et transmise
vieillissement et détérioration des au service achat
• les quantités produits) • bon de commande établi, par le
commandées sont • achats insuffisants service achat, en plusieurs
optimales exemplaires pré numérotés à partir
des demandes d’achat
• les personnes qui le • séparation des fonctions relatives
déclenchent sont aux commandes avec la réception,
autorisées à le faire le stockage, l’expédition,
l’enregistrement et le paiement
• émission des bons de commande
par des personnes autorisées, par
écrit, avec montant maximum défini
• choix du fournisseur sur la base
du rapport qualité/prix

26
Cours d’audit comptable et financier
Exemple de processus de CI :
cycle achats-fournisseurs
Etape 2 : acceptation et traitement des livraisons

Objectifs du contrôle Évaluation des risques Activités de contrôle


interne

• délais de livraison prévus • réception de marchandises non • établissement d’un bon de


sont respectés conformes réception pour chaque réception
(pré numérotés)
• réception de marchandises en
• livraisons acceptées sur mauvais état • existence d’un contrôle de
la base d’une demande réception
existante - contrôle de spécification
• livraisons conformes à la (type de marchandise) et de
quantité (rapprochement bon
commande de commande et bon de
réception)
- contrôle de qualité (fait par
un technicien)

27
Cours d’audit comptable et financier
Exemple de processus de CI :
cycle achats-fournisseurs
Etape 3 : enregistrement des dettes

Objectifs du contrôle Évaluation des risques Activités de contrôle


interne
• numérotation des factures dés
• perte de facture leur réception
• dettes constatées au fur
et à mesure de la réception • absence de suivi des factures • les dater pour mémoriser leur date
des marchandises d’arrivée
• litiges avec fournisseur (car
confusion dans la tenue des • tamponner « duplicata – ne pas
•Organisation correcte de comptes fournisseurs) enregistrer » pour éviter le double
la comptabilité comptabilisation
• retards de règlement et donc
versements d’indemnités • rapprochement de la facture, du
bon de réception et du bon de
• double enregistrement des commande pour s’assurer que la
factures facture correspond à une réception
effective, acceptée et légitime
• vérification de la facture
:additions, multiplications, prix
unitaire, calcul de la TVA…
• affectation comptable des
montants figurant sur la facture
• approbation de la facture par une
personne responsable
•Classement de la facture selon un
échéancier 28
Cours d’audit comptable et financier
Exemple de processus de CI :
cycle achats-fournisseurs
Etape4: paiement des factures

Objectifs du contrôle Évaluation des risques Activités de contrôle


interne
• comparaison des éléments
• factures payées plusieurs fois figurant sur la facture (prix,
• factures contrôlées avant quantité, qualité) avec bon de
paiement réception et bon de commande
• paiement autorisé • porter mention « bon à payer »
sur l’original
• factures non payées
• annulation de la facture payée par
plusieurs fois mention « payé » avec référence
du paiement

29
Cours d’audit comptable et financier
Le pourquoi de l’audit

 dirigeants (qu’a-t-on fait ? peut-on faire mieux ?)


 actionnaires actuels (résultats, situation financière,
peut-on faire mieux ?)
 actionnaires potentiels (dois-je acheter ?)
 salariés (quels sont les résultats auxquels nous
sommes intéressés ?)
 fournisseurs (serai-je payé ?)
 clients (serai-je servi durablement ?)
 Etat (résultat fiscal)…

30
Cours d’audit comptable et financier
Audit : statut de l’auditeur

Auditeur interne Auditeur externe

Salarié ou Professionnel
fonctionnaire de exerçant à titre
l’organisation libéral

À titre légal À titre


contractuel

CAC Cabinets d’audit

31
Cours d’audit comptable et financier
Audit interne : définition de l’IIA
est une activité indépendante et objective qui donne

à une organisation une assurance raisonnable sur

le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte

ses conseils pour les améliorer et contribue à créer

de la valeur ajoutée

il aide cette organisation à atteindre ses objectifs

en évaluant par une approche systématique et

méthodique, ses processus de management des

risques, de contrôle et de gouvernement

d’entreprise et en faisant des propositions pour

renforcer leur efficacité Institue of Internal Auditors 2000

32
Cours d’audit comptable et financier
Audit interne,
une activité à part entière

est une activité indépendante et objective qui donne

à une organisation une assurance raisonnable sur

le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte

ses conseils pour les améliorer et contribue à créer

de la valeur ajoutée

Activité d’audit assurée par un service, une division, une


équipe de consultants
interne

le responsable de l’audit interne doit


obtenir l’assistance et l’avis d’une source
menée par différents compétente si les auditeurs internes ne
intervenants possèdent pas les compétences
nécessaires pour s’acquitter de tout ou
partie de leur mission (Norme 1210 A1)

33
Cours d’audit comptable et financier
Audit interne,
une activité à part entière

est une activité indépendante et objective qui donne

à une organisation une assurance raisonnable sur

le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte

ses conseils pour les améliorer et contribue à créer

de la valeur ajoutée
assurance
Activité d’audit
interne
conseil

de natures diverses valeur


ajoutée

34
Cours d’audit comptable et financier
assure sur le degré de maîtrise des
opérations

est une activité indépendante et objective qui donne

à une organisation une assurance raisonnable sur

le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte

ses conseils pour les améliorer et contribue à créer

de la valeur ajoutée

Plus fort qu’une


opinion

Assurance sur le
Répond au besoin
degré de maîtrise de confiance

Exige des diligences


accrues

35
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne,
une mission de conseil

est une activité indépendante et objective qui donne

à une organisation une assurance raisonnable sur

le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte

ses conseils pour les améliorer et contribue à créer

de la valeur ajoutée
aider la direction à
atteindre ses
objectifs
Se mettre d’accord
Des conseils pour avec la direction sur
améliorer la nature et l’étendue
du travail

Possibilité
d’intervention a priori

36
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne,
aide à la création de valeur

est une activité indépendante et objective qui donne à une

organisation une assurance raisonnable sur le degré de

maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les

améliorer et contribue à créer de la valeur ajoutée


Une information fiable :
- dans le domaine financier et
opérationnel
- sur le management des
risques
- sur la prise en charge des
Créer de la valeur objectifs
ajoutée Des conseils pour l’amélioration
de la maîtrise :
- efficaces
- que le management pourra
mettre en œuvre

37
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne,
une force de proposition

il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en

évaluant par une approche systématique et méthodique,

ses processus de management des risques, de contrôle

et de gouvernement d’entreprise et en faisant des

propositions pour renforcer leur efficacité

Référence constante aux


objectifs de l’organisation
audits de processus plutôt
que de fonctions
Aider à atteindre les Aide
objectifs Large éventail de services,
notamment le conseil
Une force de proposition

38
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne,
aide à la gestion des risques

il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en

évaluant par une approche systématique et méthodique, ses

processus de management des risques, de contrôle et de

gouvernement d’entreprise et en faisant des propositions

pour renforcer leur efficacité

• risques financiers,
opérationnels, stratégiques
Processus de • notion d’opportunité
management des • l’audit se tourne vers le futur
risques proactif
• l’audit au cœur du
management

39
Cours d’audit comptable et financier
Focus sur la notion de risque

Risque Probabilité qu’un événement ou une action puisse


avoir des conséquences néfastes sur l’activité

Par origine Par nature

Interne externe Spéculatifs Aléatoires Mixtes

40
Cours d’audit comptable et financier
Zoom sur le risque interne

Risque Interne Liés à l’organisation :


• absence de procédures
formalisées
• absence d’outils de pilotage
permettant le contrôle de l’activité et
la détection des anomalies…
Liés aux ressources humaines :
• responsabilités non définies
• compétences insuffisantes…
Liés aux systèmes d’information :
• défaillance des systèmes
• piratage des données sensibles…

41
Cours d’audit comptable et financier
Zoom sur le risque externe

Risque Externe Liés aux partenaires externes :


• fournisseurs (non-conformité des
approvisionnements)
• clients (cessation de paiement
d’un client important)
•organismes publics…
Liés aux conditions du marché :
• avancées technologiques
• conjoncture économique…
Liés aux évolutions législatives ou
réglementaires :
• loi relative à l’environnement…

42
Cours d’audit comptable et financier
Les risques par nature

Tributaires de la qualité et la pertinence


des décisions pries par le dirigeant lors
Risques de sa gestion (décision stratégique
Spéculatifs pouvant donner lieu à un gain ou à une
perte)
Risques
Surviennent de façon inopinée et brutale
Aléatoires ou
(accidents, incendies, vols,
purs
escroqueries…)

Surviennent de façon brutale relatifs à la


Risques Mixtes gestion (grèves, défaillances d’un
fournisseur, panne d’une machine,…)

43
Cours d’audit comptable et financier
Les risques liés à la déficience
managériale

Exemple de circonstances ou • questions concernant l’intégrité ou la


d’événements pouvant compétence de la direction
générer des risques pour
l’organisation
• direction entre les mains d’une seule
personne, sans comité ou conseil de
surveillance
• organisation dont la structure complexe
ne semble pas justifiée
• déficiences majeures du contrôle
interne systématiquement négligées
alors qu’elle pourraient être corrigées
• taux de rotation élevé des
responsables comptables et financiers
• changements fréquents de conseils
juridiques ou d’auditeurs
• etc.
44
Cours d’audit comptable et financier
Plus concrètement …
Les risques liés à la gestion aléatoire

Exemple de circonstances ou
d’événements pouvant • opération inhabituelles
générer des risques pour
l’organisation
• transactions avec des parties liées
(délits d’initiés…)
• paiements de services (avocats,
consultants ou agents) qui semblent
excessifs par rapport aux prestations
fournies
• achat à des prix sensiblement
supérieurs ou inférieurs à ceux du
marché (absence de concurrence)
• paiements inhabituels en liquide
• etc.

45
Cours d’audit comptable et financier
Rôle de l’audit interne dans la
démarche du contrôle interne

Rôle historique de l’audit • contrôler la conformité des


opérations aux règles de
interne l’entreprise et aux lois
• lutter contre la fraude
• veiller en particulier au bon
enregistrement comptable

• en sus, être un élément moteur


Son nouveau rôle dans la démarche contrôle
interne

• suscite la mise en place d’un


dispositif de contrôle interne
• évalue celui-ci en permanence

46
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne ne dispense pas de
l’audit externe

Audit interne Audit externe

Mandat Direction générale Conseil d’administration ou


de surveillance ou Etat

Statut Personnel de l’entreprise CAC ou Cabinet d’audit

Contexte Importance des buts et Importance du contexte


objectifs de l’organisation légal et réglementaire
concernée

Raison d’être Apporter une valeur ajoutée Donner une assurance


et améliorer le quant à la qualité d’une
fonctionnement de information financière à
l’organisation destination de tiers

Méthode Part des objectifs ou des Part des résultats (états de


procédures pour expliquer synthèse) pour remonter
les résultats aux comptes puis aux
procédures
47
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne à séparer du
contrôle de gestion
Audit interne Contrôle de gestion

Préoccupations Comment fonctionne ce qui existe ? Où voulons-nous aller ?


Comment l’améliorer ? Par où passer ?

Mode Action intermittente (par intervalles Responsabilité permanente


d’intervention de temps)

Méthode Va des problèmes rencontrés en Va des indicateurs


pratique à leurs causes et généraux aux paramètres
conséquences particuliers
Contrôle l’application des directives, Planifie et suit les
la fiabilité des informations opérations et leurs résultats
Audite la fonction contrôle de Analyse le budget du
gestion service audit interne

Objectif ultime Investigue le passé pour trouver ce Pour maîtriser l’avenir


qu’on aurait pu faire mieux et (plan), analyse le pourquoi
l’appliquer à l’avenir du présent (écarts)

48
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne, prérogative de
l’inspection générale
Audit interne Inspection
Régularité/ Contrôle le respect des règles • veiller à la conformité des actes de
efficacité et leur pertinence gestion avec les dispositions
légales et réglementaires
• améliorer le fonctionnement et
l’efficacité des services de
l’administration à travers une
rationalisation de l’organisation et
des procédures
• donner une portée dissuasive aux
mesures disciplinaires prises suite à
inspection

Méthodes/ Remonte aux causes pour S’en tient aux faits et identifie les
actions visant à redresser les
objectifs élaborer des recommandations
anomalies et à améliorer la gestion
(contrôle a posteriori)

49
Cours d’audit comptable et financier
L’audit interne, prérogative de
l’inspection générale
Audit interne Inspection

Considère que le responsable Détermine les responsabilités et fait


est toujours responsable et sanctionner les responsables :
Evaluation donc critique les systèmes et évalue le comportement des
non les hommes : évalue le hommes parfois leurs compétences
fonctionnement des systèmes et leurs qualités

Privilégie le conseil et donc la Privilégie le contrôle et


Service rendu coopération avec les audités l’indépendance des inspecteurs

50
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types
Vérification de la bonne application
des règles internes de l’organisation
Audit de
régularité ou de Veille à l’application correcte
des dispositions légales et
conformité
réglementaires

Appréciation de la qualité des


règles et procédures mises en place
Selon l’évolution des
pratiques d’audit • analyse des résultats par rapport
Audit d’efficacité aux objectifs
• examen du coût des résultats
obtenus
• examen de la qualité des résultats
obtenus

• examen de la politique de
l’organisation
Audit de • vérification de la cohérence entre
management la politique et les moyens mis en
œuvre

51
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit d’efficacité P
P r
r i
i Moyens Finalités n
n c
c = = i
i Biens et services p
Ressources Organisation
p produits e
e
d’
= = d’
e
é Inputs Outputs f
c
o
= f
i
n (ressources
c
o humaines,
a
m équipements,
c
i biens et services
Principe d’efficience i
e acquis, etc.)
t
é
52
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Les 3 E

Economie Efficience Efficacité

se procurer les non gaspillage des capacité de l’organisation


ressources nécessaires ressources obtenues à atteindre ses objectifs
au moindre coût

maximiser le rapport
output/input
minimiser les inputs ou outputs obtenus
minimiser le rapport outputs attendus >= 1
input/output
Ex : production par personne
employée

53
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit financier

Audit
Selon le champ
opérationnel
couvert

Audit stratégique

54
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit financier

Examen auquel procède un professionnel

compétent et indépendant en vue d’exprimer

une opinion motivée sur la régularité, la sincérité

et la fidélité avec laquelle les comptes annuels

d’une entité traduisent sa situation financière, en

tenant compte du droit et des usages du pays

où l’entité a son siège

55
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit financier

Régularité Conformité aux règles et aux


normes comptables

Évaluation correcte et juste des


valeurs comptables et appréciation
Sincérité raisonnable des risques et des
dépréciations

Principe à respecter lorsque la


Image fidèle règle ou le principe généralement
admis n’existe pas ou est
insuffisant pour traduire la réalité

56
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types
dispositions légales : commissariat
aux comptes, inspection générale
Audit financier
des finances, Cour des comptes,
Exercé dans etc.
le cadre de contrat demandé par les dirigeants,
ou tiers intéressés : cabinets
d’audits
Son champ
d’application limité à un aspect ou général
peut-être
aux principes comptables
généralement admis
Se réfère
aux normes d’audit généralement
acceptées

57
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit opérationnel

Examen systématique des activités d’une organisation

en fonction de ses finalités et objectifs, en vue :

- d’évaluer les réalisations (en identifiant les

pratiques non économiques, improductives et

inefficaces)

- de faire des recommandations d’amélioration

58
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit des ressources


humaines
Audit opérationnel
Audit des assurances

Audit juridique

Audit fiscal

Audit commercial
Champ couvert
Audit des achats

Audit informatique

Audit de sécurité

Audit marketing

Audit des finances

59
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit opérationnel

• organisation de l’entité :
- organisation des services
- système de contrôle interne
- procédures de travail
Préoccupations - définition des fonctions
- relations avec l’environnement
externe
• gestion de l’entité : appréciation des
performances et évaluation des
méthodes et instruments de gestion

60
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit opérationnel
Défaillances mises
en évidence

Absence de formalisation Impossibilité de faire


des finalités de coïncider les objectifs et
l’organisation les réalisations suite à
l’irréalisme des objectifs

Difficile compréhension
de la politique de la
direction par ceux qui
l’exécute

61
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit stratégique

évalue la pertinence de la stratégie eu égard à

différents facteurs tels l’évolution de l’environnement

externe, l’état de l’organisation interne ou les

ressources disponibles

62
Cours d’audit comptable et financier
Audit : différents types

Audit stratégique

• étude rétrospective sur une longue période des

résultats obtenus à partir des politiques mises en

œuvre

• appréciation de la cohérence et du maintien des

politiques à long terme

• confrontation des évaluations quantitatives et leurs

probabilités respectives

63
Cours d’audit comptable et financier
La méthodologie de l’audit

Phase de planification

Phase d’exécution

Phase de rapport

64
Cours d’audit comptable et financier
Les techniques et outils d’audit

d’organisation

d’action

65
Cours d’audit comptable et financier
Audit : apparition au Maroc
Extension accélérée et
incontrôlée du secteur public
De l’indépendance
Mauvaise gestion et médiocrité
au milieu des de sa rentabilité
années 19 70
Plusieurs réflexions et tentatives
d’évaluation et de réformes du
secteur public
Réforme des
entreprises du Actions infructueuses malgré la
Entre 1974 et 1980 pertinence des suggestions des
secteur public pouvoirs publics et des cabinets
étrangers

Lancement du PERL (Public


Enterprise Rationalization Loan)
dans le but de rationaliser le
A partir de 1987 portefeuille de l’Etat et de
restructurer les EP
Lancement d’actions ayant pour
but l’introduction de la fonction
audit interne

66
Cours d’audit comptable et financier
Création de comités permanents
A partir de 1990 d’audit dans plusieurs ministères
(agriculture, habitat, commerce et
industrie, intérieur, emploi…)
Instauration de la
Obligation de l’audit externe pour
loi bancaire de les établissements de crédit
1993

Réforme du Nécessité de la certification des


Autres réformes de marché financier états de synthèse par les
l’économie commissaires aux comptes
en 1993
marocaine
Réforme de la loi Nécessité pour le commissaire
sur la société aux comptes d’effectuer un audit
financier
anonyme en 1995

obligation, pour les entreprises


Circulaire du publiques, de faire appel à l’audit
Premier Ministre de externe en vue de la certification
mai 1996 des comptes annuels

Nouvelle loi Renforcement du rôle des


bancaire de février commissaires aux comptes
2006

67
Cours d’audit comptable et financier
Chapitre I : Les objectifs de l’audit financier

L’audit financier se définit comme « l’examen auquel procède un professionnel


compétent et indépendant en vue d’exprimer une opinion motivée sur la
régularité, la sincérité et la fidélité avec laquelle les comptes annuels d’une
entité traduisent sa situation à la date de clôture et ses résultats pour l’exercice
considéré, en tenant compte du droit et des usages du pays où l’entité a son
siège »

Cours d’audit comptable et financier


68
Prof. K. EL MENZHI
Régularité :
est la conformité à la réglementation
ou, en son absence, aux principes
généralement admis

Sincérité :
est l’évaluation correcte des valeurs
comptables et l’appréciation raisonnable
des risques et des dépréciations

Fidélité de l’image donnée :


Cours d’audit comptable et financier
69
Prof. K. EL MENZHI
Exemple :
Une entreprise dispose d’une usine qui, suite à un
incendie, a été détruite accidentellement, après la date de
clôture de son exercice comptable largement bénéficiaire.

Dans son bilan, arrêté à la date de clôture de


l’exercice, soit avant la survenance du sinistre, aucune
dépréciation d’actif n’a été constatée concernant la
destruction de l’usine, fait déjà connu au moment où les
comptes sont matériellement clôturés.

Le résultat dégagé sur l’exercice clos n’est


Cours d’audit comptable et financier
70
Prof. K. EL MENZHI
 Sur le plan de la régularité :
le traitement comptable retenu, qui ne tire
aucune conséquence financière sur les comptes
de l’exercice d’un événement intervenu au
cours de l’exercice suivant et n’ayant pas son
origine au cours des exercices précédents,
respecte parfaitement les principes comptables
couramment admis.
 Sur le plan de la fidélité :
l’absence d’information sur ce sinistre, dans
une annexe, serait contraire à l’obligation de
fidélité.

Cours d’audit comptable et financier


71
Prof. K. EL MENZHI
Audit et seuil de signification ou de matérialité

 Est significative toute information susceptible d’influencer


l’opinion, que les lecteurs des états de synthèse peuvent avoir
sur le patrimoine, la situation financière et les résultats de
l’entreprise.

 Le seuil de signification permet d’évaluer les transactions


susceptibles d’avoir un effet significatif sur les états financiers.
Il sert également à déterminer un degré acceptable d’erreur.

 Ce qui est significatif et ce qui ne l’est pas dépend du jugement


de l’auditeur.

72
Cours d’audit comptable et financier
 Le seuil de signification est le montant à partir duquel une erreur
comptable peut avoir un impact sur l’opinion que devrait exprimer un
expert

 Il est calculé sur trois variables :


o Résultat net : le seuil est de 5% du résultat net
o Capitaux propres : il est de 10% des capitaux propres
o Chiffre d’affaires : il est de 1/1000 du chiffre d’affaires

 Ces trois seuils sont liés, il suffit que l’un d’eux soit significatif pour
que la certification soit remise en cause

 Une erreur ou une irrégularité peut ne pas être significative en elle-


même mais peut le devenir par ses implications sur d’autres erreurs ou
irrégularités qui, elles, le sont
73
Cours d’audit comptable et financier
Exemple :

Soit un résultat net comptable égal à 100. Après examen des

comptes, on constate qu’on a oublié de comptabiliser une facture

d’achat de 8 et une facture de ventes de 12.

74
Cours d’audit comptable et financier
Audit financier

Légal Contractuel

Commissariat Cabinet d’audit


aux comptes

Cours d’audit comptable et financier


75
Prof. K. EL MENZHI
Mission d’audit légal exercée par le CAC
Qui Expert comptable inscrit à l’ordre des experts comptables

Désigné Assemblée générale ordinaire ou statuts lors de la


par constitution
Durée du 3 ans renouvelables quand désigné par AGO
mandat 1 an quand désigné par Statuts
Nombre de 1 pour SA ne faisant pas appel public à l’épargne
CAC 2 pour SA faisant appel public à l’épargne
Missions * Contrôle des comptes : mission permanente
contrôler la conformité de la comptabilité aux
règles en vigueur
* Vérification du rapport des organes de direction
vérifier la sincérité et la concordance du contenu de
ces documents avec les états de synthèses
Cours d’audit comptable et financier
76
Prof. K. EL MENZHI
Missions * Certification des états de synthèse
certifier la fiabilité des états de synthèse
* Garantie de l’égalité entre actionnaires
vérifier le respect du droit de vote, la juste
répartition des dividendes, etc.
Rapports Rapport spécial :
 Faits de nature à compromettre l’exploitation de la société
(procédure d’alerte)
 Conventions réglementées passées par la société
Opérations de transformation, fusion, scission
Achat par la société d’un bien appartenant à un actionnaire
Rapport général : rapport d’activité du CAC
Pouvoirs Accès à toute l’information financière interne et externe
Participation à toutes les réunions des organes de gestion

Cours d’audit comptable et financier


77
Prof. K. EL MENZHI
Obligation au Secret professionnel
Devoir de Divulgation des irrégularités et inexactitudes
Sanctions En cas d’informations mensongères sur la situation
de la société
En cas de non révélation de faits délictueux
Risque : emprisonnement de 6 mois à 2 ans et/ou
amende de 10000 à 100000 dhs
Rémunération Honoraires à la charge de la société, fixés librement
entre la société et le CAC sur la base d’un
programme de travail
Responsabilité Civile à l’occasion de faute ou de négligence
involontaire
Pénale en cas d’informations mensongères ou de
non révélation de faits délictueux ou de violation du
secret professionnel
Cours d’audit comptable et financier
78
Prof. K. EL MENZHI
Mission d’audit élargi ou contractuel

Assistance Missions Surveillance de la comptabilité


comptables Établissement des états financiers
Mise en place d’un système comptable
adapté aux besoins de l’entreprise

Missions Aide à la définition des structures et des


d’organisation fonctions
Rôle de formateur

Missions Résolution de problèmes juridiques et


juridiques et fiscaux
fiscales Établissement des déclarations fiscales
et sociales

Cours d’audit comptable et financier


79
Prof. K. EL MENZHI
Conseil Aide au niveau des gestions quotidienne et prévisionnelle

Expertise Commis par les tribunaux pour vérifier un compte


judiciaire litigieux notamment

Révision Contrôle de la saisie des informations


Contrôle des procédures administratives et comptables
Contrôle de l’établissement des états financiers
Avis sur la fiabilité des états financiers

Cours d’audit comptable et financier


80
Prof. K. EL MENZHI
Référentiels de l’audit financier

Principes comptables Normes d’audit


généralement admis généralement acceptées

Cours d’audit comptable et financier


81
Prof. K. EL MENZHI
Principes comptables généralement admis
Groupes de principes Les sept principes comptables
fondamentaux
Principes régissant les 1. Principe de continuité
conditions de la conduite de la d’exploitation
comptabilité dans le temps 2. Principe de permanence des
méthodes
3. Principe du coût historique
4. Principe de spécialisation des
exercices

Principes régissant les 5. Principe de prudence


conditions de mise en œuvre de 6. Principe de clarté
l’information comptable 7. Principe d’importance
significative

Cours d’audit comptable et financier


82
Prof. K. EL MENZHI
1. Principe de continuité d’exploitation
L’entreprise est présumée établir ses états de synthèse dans la
perspective d’une poursuite normale de ses activités
Exemple de décisions prises en faveur d’une poursuite normale de
l’activité :
 Plan de renouvellement des immobilisations
 Plan d’investissement triennal ou quinquennal
 Embauche du personnel
 Recherche et découverte de nouveaux procédés de fabrications
 Développement de la stratégie commerciale
 Etc.

83
Cours d’audit comptable et financier
Exemple d’événements imprévisibles pouvant mettre en cause la
poursuite de l’activité :
 D’ordre commercial : perte totale ou importante des parts de marché, grandes
difficultés d’approvisionnement en matières premières.
 D’ordre industriel : techniques de production devenues obsolètes avec impossibilité
pour l’entreprise d’adopter de nouvelles méthodes de fabrications.
 D’ordre social : conflits sociaux importants et répétés
 D’ordre politique : événements survenus dans un pays où l’entreprise avait conclut des
contrats importants.
 D’ordre financier : risque de cessation de paiement
 D’ordre naturel : tremblement de terre, inondation, cyclone…

84
Cours d’audit comptable et financier
Exemple :
Au 31-12-1991, une entreprise spécialisée dans la production
directe ou en sous-traitance de petites voitures, affichait des
capitaux propres de 230,2 millions de dhs contre 265,6 millions de
dhs l’exercice précédent. Jusqu’à la fin des années 1980, cette
entreprise familiale cotée à la bourse pouvait être qualifiée d’un
succès type de société familiale.

En 1989, pour la maison mère, le résultat net était de 37,7 millions


de dhs pour un chiffre d’affaires de 583,4 millions de dhs.

En raison de la crise économique survenue à la suite de la guerre du


golfe, le chiffre d’affaires de l’entreprise a chuté en 1990 puis à
nouveau en 1991.

En 1990, le résultat net de la maison mère était de 1,5 millions de


dhs pour un chiffre d’affaires de 541,5 millions de dhs.
85
Cours d’audit comptable et financier
En 1991, le résultat net faisait apparaître une perte de 24,8 millions
de dhs pour un chiffre d’affaires de 378,7 millions de dhs en
diminution de 30%.

Dans son rapport de gestion en juin 1992, le président du conseil


d’administration notait : « en 1991, nous avons réduit notre
endettement de 50 millions de dhs et nous poursuivons en 1992
notre effort de désendettement et de rigueur dans nos
investissements ».

En juin 1992, les comptes annuels font apparaître un résultat


courant avant impôt déficitaire de 40,8 millions de dhs, la baisse du
chiffre d’affaires constatée au cours des premiers mois de l’année
1992 conduit à prévoir un nouvel exercice déficitaire et le
financement de l’entreprise est assuré par divers concours
bancaires, non confirmés.

86
Cours d’audit comptable et financier
2. Principe de la permanence des méthodes
L’entreprise est censée établir ses états de synthèse en
appliquant les mêmes méthodes d’évaluation et le
mêmes règles de présentation d’un exercice à l’autre

Exemple : Si un stock de produits finis est évalué l’année 2004


selon la méthode CUMP fin de période, puis l’année
2005 selon la méthode dernier entré – premier sorti, la
comparaison des résultats obtenus selon ces deux
méthodes perd toute signification

87
Cours d’audit comptable et financier
3. Principe du coût historique

L’entreprise comptabilise toutes ses opérations actives


et passives en unités monétaires courantes exprimant,
au moment de leur entrée en patrimoine, soit le coût
d’acquisition pour les biens acquis à titre onéreux, soit
le coût de production pour les biens créés par
l’entreprise, soit la valeur actuelle pour les biens reçus
gratuitement.

Exemple : Un terrain acheté à 80.000 dhs en 1980 reste inscrit à


la même valeur d’entrée dans le bilan au 31-12-2005

88
Cours d’audit comptable et financier
4. Principe de spécialisation des exercices

Les charges et les produits doivent être rattachés à l’exercice qui les concerne effectivement et celui-là
seulement sans qu’il soit tenu compte de leur date de paiement ou d’encaissement. Ce
principe découle du découpage de la vie de l’entreprise en exercices comptables.

89
Cours d’audit comptable et financier
Produits et charges
Devant se rattacher à l’exercice Devant se rattacher à l’exercice
actuel ultérieur
Produits et charges connus au
cours de l’exercice mais se
rattachant à l’exercice précédent
Produits acquis et charges Produits et charges comptabilisés au
engagées au cours de l’exercice cours de l’exercice mais se
rattachant à l’exercice ultérieur
Produits et charges rattachables à Produits et charges rattachables à
l’exercice actuel connus après la l’exercice actuel mais connus après
fin de l’exercice mais avant la date la date de l’établissement des états
d’établissement des états de de synthèse
synthèse

90
Cours d’audit comptable et financier
Exemple :

Une entreprise arrête son bilan au 31-12-03. Elle établit ses états de
synthèse le 31-01-04.

Cas 1 : un incendie est survenu à une de ses usines à l’étranger le 30 décembre


2003. l’événement a été connu avant le 31 janvier 2004.
Réponse : l’incendie doit être comptabilisé au titre de l’exercice clos le
31-12-2003

Cas 2 : L’incendie s’est déclaré le 30 décembre 2003 mais n’a été connu par
l’entreprise que le 5 février 2004.
Réponse : l’incendie doit être rattaché à l’exercice 2004

Cas 3 : L’incendie est survenu le 2 janvier 2004.


Réponse : l’incendie doit être comptabilisé au titre de l’exercice 2004

91
Cours d’audit comptable et financier
5. Principe de prudence

C’est la convention par laquelle les entreprises procèdent à


l’appréciation des faits économiques de façon raisonnable afin
d’éviter de transférer sur l’avenir les incertitudes déjà connues par
elles et pouvant grever leur situation financière

L’entreprise a l’obligation de prendre en compte toute


dépréciation d’actif ou risque de passif qui pèse sur l’entreprise, et
de retarder la constatation de tout produit ou plus-value jusqu’à sa
réalisation définitive.

92
Cours d’audit comptable et financier
Exemple :
Cas 1 : Une entreprise a en son actif un immeuble qui a fait l’objet d’une
offre d’achat pour un prix de 600.000 dhs. Au bilan de
l’entreprise, cet immeuble est comptabilisé pour un prix de 200.000
dhs.
En vertu du principe de prudence, l’entreprise n’a pas à
comptabiliser à la fin de l’exercice la plus value de 400.000 dhs
car c’est une plus-value latente.
Cas 2 : Une entreprise a acquis un terrain en 1960 à 100.000 dhs. Elle
arrête son bilan au 31-12-03. La valeur actuelle du terrain au 31-12-
03 est de 35.000 dhs.
L’entreprise doit constater une dépréciation sous forme de charge
de 65.000 dhs même si cette dépréciation n’est pas définitivement
subie par l’entreprise.

93
Cours d’audit comptable et financier
6. Principe de clarté
Les opérations et les informations doivent être
inscrites dans les comptes sous la bonne rubrique, avec
la bonne dénomination et sans compensation entre elles.

Exemple : L’entreprise a acquis des matières premières auprès


d’un fournisseur et en échange elle lui a adressé un lot
de produits finis.
Il faut respecter le principe de clarté : la vente doit être
comptabilisée dans un compte de produit et l’achat
dans un compte de charge.

94
Cours d’audit comptable et financier
7. Principe d’importance significative
Les états de synthèse doivent révéler tous les éléments dont
l’importance peut affecter les évaluations et les décisions.

Exemple : L’entreprise a cautionné un prêt bancaire de 2.000 dhs


accordé à l’un de ses salariés. L’entreprise doit faire figurer dans
l’ETIC une information sur cette caution si cette information est
significative.
Le principe de l’importance significative s’applique ici : vu sa
faible importance la mention de cette caution peut être omise.

95
Cours d’audit comptable et financier
Normes d’audit financier

Normes Normes Normes


générales de travail de rapport

* Compétence * Orientation et planification


* Indépendance de la mission
* Qualité du travail * Appréciation du contrôle interne
* Secret professionnel * Obtention des éléments probants
* Délégation et supervision
*Cours
Documentation des travaux
d’audit comptable et financier
96
Prof. K. EL MENZHI
Normes Générales
Compétence :
En plus de la documentation professionnelle,
obligation de formation permanente (40 h par an)

Indépendance :
Éviter les incompatibilités légales
Respecter les règles professionnelles

Pas de participation significative au capital


Pas de relations financières
Faire attention aux relations familiales ou personnelles

Cours d’audit comptable et financier


97
Prof. K. EL MENZHI
Normes Générales

Indépendance

Être et Paraître

Indépendant

Objectif Intègre
(attitude impartiale) (garantir la confiance)

Cours d’audit comptable et financier


L’indépendance s’apprécie à la fois Prof. K. EL MENZHI
98
Normes Générales

Conscience Respect des normes


professionnelle

Diligences Qualité de travail Nombre et complexité des


suffisantes missions compatibles
avec les moyens

Exercice personnel Documentation des


et supervision travaux

Cours d’audit comptable et financier


99
Prof. K. EL MENZHI
Normes Générales

Secret professionnel

Confidentialité

Respect de la valeur Attention aux conversations


et de la propriété dans les lieux publics
des informations

Cours d’audit comptable et financier


100
Prof. K. EL MENZHI
Normes de travail

Orientation et * Prise de connaissance générale de


planification de la l’entreprise (risques généraux)
mission * Identification des domaines et systèmes
significatifs (seuil de détermination)
* Rédaction d’un programme général de
travail ou plan de mission (organisation de
la mission)

Appréciation du contrôle * Compréhension des procédures et des


interne contrôles mis en place dans l’entreprise
* Vérification du fonctionnement des
contrôles sur lesquels l’auditeur a décidé de
s’appuyer

Cours d’audit comptable et financier


101
Prof. K. EL MENZHI
Normes de travail

Obtention des éléments * Inspection physique et observation


probants * Confirmation directe
* Examen des documents reçus ou créés par
l’entreprise
* Contrôles arithmétiques
* Analyses, estimations, rapprochements
entre diverses informations obtenues
* Examen analytique
* Informations verbales obtenues des
dirigeants et salariés

Cours d’audit comptable et financier


102
Prof. K. EL MENZHI
Normes de travail

Délégation et supervision * En raison de la taille et de la complexité


des entités, du volume des travaux, des délais
à respecter, de la complexité des problèmes à
résoudre
* Indispensable communication et
information entre les membres de l’équipe
d’audit

Documentation des * Nécessité de constituer des dossiers de


travaux travail
* Condition d’une bonne organisation du
travail
Utilisation des travaux de * Travaux des auditeurs internes, des
contrôle effectués par commissaires aux comptes précédents
d’autres personnes

Cours d’audit comptable et financier


103
Prof. K. EL MENZHI
Normes de rapport

* Paragraphe d’introduction

* Opinion sur les comptes annuels

* Vérifications et informations spécifiques portant


sur les informations données aux actionnaires
dans l’ETIC

* Décision de l’auditeur

Cours d’audit comptable et financier


104
Prof. K. EL MENZHI
Opinion de l’auditeur

Type d’opinion Signification

Sans réserve Les états financiers donnent une image fidèle


et sincère du patrimoine, de la situation
financière et des résultats des opérations et
des modifications intervenues dans la
situation financière de l’entreprise
conformément aux principes généralement
admis.

Avec réserve Idem :


(ex: absence de preuve * À l’exception de la réserve suivante
suffisante, Ou
désaccords sur faits ou * Sous la condition de la réserve suivante
montants…)

Cours d’audit comptable et financier


105
Prof. K. EL MENZHI
Méthodologie générale de l’audit financier

I- Phase préliminaire

II- Evaluation du contrôle interne

III- Contrôle des comptes

IV- Examen des comptes annuels

V- Travaux de fin de mission

VI- Rédaction d’un rapport d’audit

Cours d’audit comptable et financier


106
Prof. K. EL MENZHI
Nature de l’information auditée

 Données répétitives : opérations de routine


(achats, ventes, salaire…)

 Données ponctuelles : complémentaires aux données


répétitives (inventaire physique…)

 Données exceptionnelles : ne résultent pas de


l’exploitation normale de
l’entreprise (fusion, scission,
augmentation du capital…) Cours d’audit comptable et financier
Prof. K. EL MENZHI
107
Analyse des risques
Mission d’audit comporte
des risques dont
l’importance relève de
l’organisation et de l’esprit
existant dans l’entreprise
Risque d’audit mais aussi et surtout des
moyens mis en œuvre par
l’auditeur pour assurer cette
mission

Risque Risque lié au Risque de non


inhérent contrôle détection

lié à la possibilité qu’une lié à la possibilité qu’une erreur


significative ne soit pas détectée lié à la possibilité que
erreur significative soit
connue dans les états par le système de contrôle interne l’auditeur ne détecte pas
financiers en raison d’une déficience de ce une erreur significative
système
Cours d’audit comptable et financier
108
Prof. K. EL MENZHI
Risque inhérent évaluation portant sur l’environnement et mesurant
le risque de l’entreprise à transcrire une information
erronée sous forme d’écriture comptable

Risque liés à l’activité :


* Taille de l’entreprise
* Nombre des centres de production
et dispersion de leur implantation
géographique
* marchés et produits de l’entreprise
* Sources d’approvisionnement
* Opérations en monnaies étrangères
* Risques de non recouvrement des
créances
* etc.
Cours d’audit comptable et financier
109
Prof. K. EL MENZHI
Risque inhérent

Risque liés à la structure du


capital : * Risque lié à l’existence d’un
dirigeant/associé majoritaire
(confusion du patrimoine)
* Risque d’abus de bien
* Risque de manipulation du résultat
* etc.

Risque liés à la structure


financière : * Insuffisance de fonds de roulement
* Insuffisance de capitaux propres
* Problèmes de gestion de trésorerie
* etc.

Cours d’audit comptable et financier


110
Prof. K. EL MENZHI
Risque inhérent

Risque liés à l’organisation : * Insuffisance du personnel administratif


* Insuffisance du système d’information
* Risque fiscal

Risque liés à l’importance * Quand ils sont supérieurs à 10% du


de certains postes du bilan total du bilan

Risque liés à certains actifs * Vulnérabilité des actifs aux pertes


ou catégories d’opérations et aux détournements
* Opérations reposant en grande
partie sur des estimations

Cours d’audit comptable et financier


111
Prof. K. EL MENZHI
Risque lié au contrôle
* Risque que le système de contrôle interne n’assure
pas la prévention ou la correction des erreurs
* Ce risque peut s’accroître si un système
informatisé n’est pas conçu pour garder une piste
d’audit
* Le degré de fiabilité accordé au contrôle interne
relève du jugement du réviseur et doit tenir compte
du seuil de signification des erreurs possibles
Degré de fiabilité du système de contrôle interne
= f° (réviseur + SS)
Plus le contrôle interne est satisfaisant, plus le risque lié au
contrôle est faible

Cours d’audit comptable et financier


112
Prof. K. EL MENZHI
Risque de non détection
Est propre à la mission d’audit
Il correspond au risque que l’auditeur ne parvienne
pas à détecter une anomalie significative

Risque lié aux autres


Risque lié au sondage
procédés

Exemple : celui de se tromper en :


* rejetant comme faux un résultat vrai
* acceptant comme vrai un résultat
faux

Cours d’audit comptable et financier


113
Prof. K. EL MENZHI
Risque d’audit =
Risque inhérent X Risque lié au contrôle X Risque de non détection
Ou
risque inhérent X risque de non contrôle X (risque lié aux autres procédés
X risque lié au sondage)

1. L’auditeur se fixe un risque d’audit acceptable (généralement


RA = 0,05 au maximum, sinon 1% à 2% s’il est modéré et 3%
s’il est élevé)
2. L’auditeur évalue chacune des composantes de l’équation
sachant que :
* il y a souvent corrélation entre risque inhérent et risque lié
au contrôle
* il doit exister une relation inversement proportionnelle entre
le degré combiné du risque inhérent et du risque lié au contrôle
et celui du risque lié aux autres procédés
Cours d’audit comptable et financier
114
Prof. K. EL MENZHI
Estimation du risque lié aux autres procédés acceptable
en fonction du risque inhérent et du risque lié au
contrôle :
Matrice établie par l’IAASB (International auditing and
assurance standard board)

L’auditeur a estimé le risque lié au


contrôle
Elevé Moyen Faible
L’auditeur Elevé Minimum Faible Moyen
a estimé le Moyen Faible Moyen Elevé
risque
inhérent Faible Moyen Elevé Maximum

Cours d’audit comptable et financier


115
Prof. K. EL MENZHI
Le groupe d’étude de l’Institut Canadien des Comptables Agréés
(ICCA) propose les pourcentages suivants dans l’évaluation des
différents types de risques :

Elevé Moyen Faible


Risque inhérent 60% 50% 40%
Risque lié au contrôle 80% 50% 20%
Risque lié aux autres 70% 50% 30%
procédés

Les différents types de risques ne peuvent être


évalués avec précision ; aucune norme d’audit ne
permet de les déterminer de façon uniforme et
précise .

C’est alors que le jugement professionnel


interviendra dans les différentes étapes de
l’estimation du risque .

Cours d’audit comptable et financier


116
Prof. K. EL MENZHI
Si risque inhérent est égal à 40% et si risque lié au non
contrôle est égal à 50%

Le risque lié aux autres procédés est considéré


élevé , car si le système de contrôle interne est
incapable de repérer une erreur , les procédés d’audit
risquent de passer outre dans la mesure où ils
recourent souvent à des données produites par ce
système de contrôle interne .

Donc le taux est fixé à 70%.

117
Cours d’audit comptable et financier
Exemple :

Soit les données suivantes :


- risque inhérent (faible) = 40%
- risque de non contrôle (moyen) = 50%
- risque d’audit acceptable (risque antérieur) = 1%
TAF : Calculer et interpréter les éléments suivants
* le risque lié aux autres procédés
* le risque lié au sondage
* le risque postérieur ou risque ultime sachant que :
RU = risque d’audit / (risque d’audit + confiance inhérente)

118
Cours d’audit comptable et financier
I- Phase préliminaire

Diagnostic d’audit

Prise de connaissance générale

Note d’orientation générale

Budget détaillé

Lettre de mission
Cours d’audit comptable et financier
119
Prof. K. EL MENZHI
I- Phase préliminaire
Étapes Objectifs Techniques utilisées
Diagnostic  Acceptation de la mission o Entretien avec les
d’audit  Établissement d’une lettre responsables
de proposition (zones de risques, o Examen de certains
budget proposé…) documents internes
Prise de  collecte d’informations : o Documents internes
connaissance (générales, comptables et (organigramme, manuel des
générale financières, juridiques, autres) procédures, notes de service,
rapport des auditeurs internes,
 Traitement des
états financiers antérieurs,
informations budgets…)
(analyse des organigrammes, o Visite des installations
études des pouvoirs des différents (bureaux, ateliers,…)
responsables, établissement du
o Interview des dirigeants
tableau des incompatibilités de
fonctions..)

Cours d’audit comptable et financier


120
Prof. K. EL MENZHI
I- Phase préliminaire

Étapes Objectifs Techniques utilisées


Note  Classement des informations
d’orientation dans le dossier permanent
générale  Elaboration de la note
d’orientation générale (synthèse
des informations recueillies)

Budget  Evaluation du temps nécessaire


détaillé pour effectuer les contrôles
 Répartition de ce temps par
niveau de collaborateur
 Valorisation de ce temps par
niveau de collaborateur

Cours d’audit comptable et financier


121
Prof. K. EL MENZHI
I- Phase préliminaire

Étapes Objectifs Techniques utilisées


Lettre de  Objet de la mission
mission  Période d’intervention

 Délais à respecter

 Condition financières…

Planification  Fixer les dates d’intervention


 Etablir un planning pour
l’ensemble du cabinet d’audit

Cours d’audit comptable et financier


122
Prof. K. EL MENZHI
II- Evaluation du contrôle interne

Prise de connaissance des procédures

Evaluation préliminaire des procédures

Contrôle du fonctionnement des procédures

Evaluation définitive des procédures

Analyse des faiblesses


Cours d’audit comptable et financier
123
Prof. K. EL MENZHI
II- Evaluation du contrôle interne

Étapes Objectifs Techniques utilisées


Prise de
connaissance des Description des o Interview
procédures procédures o Questionnaires
(quelles sont les descriptifs
procédures?)
o Diagrammes de
circulation (flow charts)
o Tests de conformité
 Vérification de
l’existence du système (confirmation verbale,
étude de quelques
opérations)

Cours d’audit comptable et financier


124
Prof. K. EL MENZHI
Le flow chart ou diagramme de circulation

Est la représentation graphique, à l’aide de symboles


normalisés, des opérations relatives à une procédure

Il permet, d’une part :


o de représenter la circulation des documents et des
informations entre les différentes fonctions
o d’indiquer le type de traitement effectué pour chaque
document et information aux différentes étapes de
traitement
o de visualiser le cheminement complet des informations
depuis leur origine jusqu’à leur destination finale

125
Cours d’audit comptable et financier
Il permet, d’autre part de faire ressortir les éléments suivants :
o la division des responsabilités pour diverses opérations
o la localisation des points d’action, de décision, de contrôle
o la description des documents utilisés pour le transport de
l’information ou des instructions
o la liaison avec d’autres circuits, à l’intérieur ou à
l’extérieur de l’organisation

126
Cours d’audit comptable et financier
Flow chart horizontal Est représenté en plusieurs colonnes
(une première colonne pour la
narration, les autres pour les services)

Description narrative Description graphique

Flow chart vertical La procédure est représentée en une


seule colonne, les différents services
se succédant verticalement au cours
de la procédure

Service A Service B Service C Service D

127
Cours d’audit comptable et financier
Règles d’établissement des diagrammes de circulation

1. Découper l’examen du cycle en plusieurs sous-systèmes


dès lors que la procédure devient complexe
Exemple : pour le cycle ventes – clients, les sous-systèmes peuvent être :
o Acceptation, traitement, exécution de la commande
o Facturation
o Enregistrement des factures
o Suivi des comptes clients
o Suivi des encaissements
o Suivi des retours

128
Cours d’audit comptable et financier
Règles d’établissement des diagrammes de circulation

2. Diviser le papier de travail en colonnes comprenant :


o La description de la procédure
o Le personnel de la société qui l’exécute (afin de
connaître les niveaux de responsabilité et l’ensemble
des tâches accomplies par une même personne)
o Les services qui y participent

2. Décrire la procédure dans l’ordre chronologique dans


lequel elle est exécutée ( de haut en bas et de gauche à
droite)

129
Cours d’audit comptable et financier
Avantages Inconvénients
 permettent une connaissance  sont longs à établir

approfondie des circuits  ne permettent pas toujours de


 obligent à la rigueur et évitent lessaisir l’intégralité des procédures
oublis existantes
 permettent, par simple  sont statiques car ne prennent pas
visualisation, d’analyser tous les en compte la notion de temps
aspects d’une opération
 mettent en évidence les forces et
les faiblesses su système de
contrôle interne

130
Cours d’audit comptable et financier
Les tests de conformité ou d’existence

ont pour but de s’assurer de l’existence effective des


procédures et de l’organisation décrites

 doivent être menés parallèlement à la description


des procédures

 l’auditeur doit vérifier la réalité du déroulement


des opérations suivant la procédure depuis le début
jusqu’à la fin

131
Cours d’audit comptable et financier
Les tests de conformité ou d’existence

 Les tests sont faits sur la base :


– de l’observation physique des supports matériels
(documents, fichiers informatiques, journaux
comptables…)
– de la connaissance de leur contenu
– de la confirmation verbale ou écrite des opérations
auprès des différentes personnes exécutant les
opérations

132
Cours d’audit comptable et financier
Les tests de conformité ou d’existence : exemple
Procédure Observations
1. Commande X Vu commande client ABC
2. Fichier client X Vu consultation du fichier
3. Fichier stock X Vu mise à jour pour
commande client ABC
4. Bon de commande X VU bon de commande 1277
5. Bon de livraison X Vu bon de livraison 253
6.

7.

8.

9. Facture X Vu facture n°123456


10. Journal des ventes X Facture pointée sur journal
11.

133
Cours d’audit comptable et financier
II- Evaluation du contrôle interne
Étapes Objectifs Techniques utilisées
Évaluation  Identification des o Etude visuelle
préliminaire des points forts du système o Questionnaire de contrôle
procédures FO (sécurités du contrôle interne
(Les procédures interne) et des points o Méthode des points de
sont-elles faibles FA (Défaillances contrôle (feuille des points de
bonnes?) du contrôle interne) contrôle)
 Elaboration de la feuille
• recensement des
des points de contrôle objectifs prioritaires du
contrôle interne
• description des moyens
pour atteindre ces
objectifs
• évaluation préliminaire
de la manière dont les
objectifs sont atteints

Cours d’audit comptable et financier


134
Prof. K. EL MENZHI
Le questionnaire de contrôle interne

est une grille d’analyse dont la finalité est de permettre à


l’auditeur de faire une appréciation du niveau du contrôle
interne de la société auditée en dégageant les points forts
et les points faibles

Les QCI sont souvent fermés

les réponses aux différentes questions se font par un


« oui » ou par un « non »

135
Cours d’audit comptable et financier
N° Libellé OUI N/A NON
a Toutes les marchandises livrées correspondent-elles
à des marchandises commandées ?
b Un document de sortie est-il établi pour chaque
marchandise livrée ?
c Toutes les marchandises livrées sont-elles
facturées ?
d Un rapprochement global est-il effectué entre les
quantités livrées et les quantités facturées ?
e Les prix de vente sont-ils relevés sur le tarif général
approuvé par la direction ?
f Tout écart par rapport aux conditions des prix de
vente normaux est-il autorisé par une personne ayant
autorité pour cela ?
g Les factures sont-elles vérifiées arithmétiquement ?

136
Cours d’audit comptable et financier
« OUI » Il s’agit d’une force théorique pour l’entreprise
car il existe une procédure de contrôle interne
permettant d’atteindre l’objectif de contrôle
interne identifié précédemment

« NON » Il s’agit d’une faiblesse pour l’entreprise.


Mais elle peut être compensée par l’existence
d’une procédure supplétive

« N/A » Non applicable : la procédure n’a pas de


raison de s’appliquer à l’entreprise car sa
structure organisationnelle ne s’y prête par
exemple pas
137
Cours d’audit comptable et financier
 Utiles pour déceler les faiblesses des procédures

 Ne dégagent pas assez précisément les forces des procédures


(les moyens utilisés par l’entreprise ne sont pas analysés)
nécessité d’examiner chaque point de contrôle pour juger
correctement la procédure

 Mélangent souvent les questions relatives aux moyens et celles relatives aux
objectifs
(exemple :
Objectif de CI :
Un rapprochement global est-il effectué entre les quantités livrées
et les quantités facturées ?
Cours d’audit comptable et financier
138
Prof. K. EL MENZHI
La méthode des points de contrôle

1. Recenser les objectifs définition des points de contrôle


pour chaque procédure étudiée

2. Décrire les différents recherche des différents moyens


moyens dont dispose l’entreprise pour
atteindre les objectifs (sur la base
du flow chart)

3. Evaluation préliminaire appréciation des objectifs sur la


base des moyens existants

Cours d’audit comptable et financier


139
Prof. K. EL MENZHI
La méthode des points de contrôle

Points très L’entreprise possède plusieurs moyens pour atteindre


forts les objectifs fixés

Points forts L’entreprise ne possède qu’un seul moyen pour


parvenir aux objectifs retenus

Points Correspondent à un objectif non atteint mais dont


faibles l’obtention demeure possible

Points très Concernent des défaillances importantes des


faibles procédures : les contrôles sont impossibles à réaliser
(documents détruits)

Cours d’audit comptable et financier


140
Prof. K. EL MENZHI
Exemple : « Qu’est ce qui assure que toutes les marchandises
livrées sont facturées? »
Points très  Rapprochement global entre les quantités livrées et les
forts quantités facturées
 Rapprochement des quantités mentionnées sur chaque
bon de livraison avec la facture correspondante

Points forts  Rapprochement global entre les quantités livrées et les


quantités facturées

Points  Les documents existent mais aucune vérification n’est


faibles effectuée

Points très  Pas de bon de livraison ou destruction de BL dés que la


faibles facturation est terminée

Cours d’audit comptable et financier


141
Prof. K. EL MENZHI
II- Evaluation du contrôle interne
Étapes Objectifs Techniques utilisées
Contrôle de  Vérifier l’application o Contrôles de permanence
fonctionnement des points forts théoriques (points forts et très forts) :
des procédures  Matérialiser les points collationnements,
(Les procédures faibles sondages statistiques
sont-elles o Contrôles révélateurs
appliquées?) (points faibles)

Évaluation  Distinguer les forces du


définitive des système à la fois théoriques
procédures et pratiques
 Distinguer les faiblesses
dues soit à un défaut de
conception, soit à une
mauvaise application
Cours d’audit comptable et financier
142
Prof. K. EL MENZHI
Le programme par « points de contrôle »

Indique pour chaque objectif dans les différentes


colonnes :
• la référence à la feuille des points de contrôle
• les contrôles à effectuer
• le suivi des temps
• la référence aux papiers de travail

143
Cours d’audit comptable et financier
Les contrôles de permanence
concernent les points réputés forts ou très forts lors de
l’évaluation préliminaire
ont pour objet de vérifier que ces points sont réellement
appliqués et cela d’une façon constante

Techniques utilisées :
- contrôles de cohérence (collationnement de plusieurs
documents)
- sondages orientés (auditeur sélectionne, par exemple, les
documents parmi ceux établis par du personnel nouvellement
recruté ; il est alors impossible d’extrapoler à l’ensemble de
la population les conclusions tirées de ce sondage)
- sondages statistiques (apprécier la fréquence des anomalies
concernant l’ensemble de la population)

144
Cours d’audit comptable et financier
Les contrôles révélateurs

concernent les points faibles : l’auditeur doit


confirmer que la faiblesse engendre un risque
(existence d’une irrégularité)

Techniques utilisées :
- sondages statistiques (sondages révélateurs ou
sondages à la découverte ou de dépistage)

145
Cours d’audit comptable et financier
II- Evaluation du contrôle interne

Étapes Objectifs Techniques utilisées


Analyse des Déterminer leurs causes,
faiblesses leurs formes, leurs
conséquences
 causes : erreur intentionnelle, accidentelle…
 formes : erreur arithmétique, d’imputation, double enregistrement…

 conséquences : erreur sans conséquence monétaire, de présentation


des comptes pouvant altérer les états financiers…

Cours d’audit comptable et financier


146
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Tests de cohérence Tests de validation

Vérifier l’homogénéité des Vérifier les données de la


informations comptables comptabilité en les rapprochant
et extra-comptables de la réalité qu’elles représentent

Cours d’audit comptable et financier


147
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Tests de cohérence

1. Revues de l’information

* Lier les informations comptables et extra-comptables


- Informations se corroborent entre elles,
(ex : les chiffres figurant dans les documents financiers
reflètent
la situation économique générale, la tendance du secteur)
- Informations sont contradictoires
(ex : augmentation des stocks alors que la production a été
Cours d’audit comptable et financier
Prof. K. EL MENZHI
148
III- Le contrôle des comptes

Tests de cohérence

2. Comparaisons par calcul : vérifications de vraisemblance ou


contrôle indiciaire
comparer dans le temps et dans l’espace :
* les montants des dernières années
* les prévisions et les réalisations
* les données de l’entreprise avec des moyennes
sectorielle

Cours d’audit comptable et financier


149
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Tests de validation (objectifs)

des enregistrements des soldes

Portent sur une opération Visent à justifier le solde d’un


enregistrée dans un compte compte du bilan
durant l’exercice

Cours d’audit comptable et financier


150
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Tests de validation (moyens ou outils)

1. Examen de documents internes

2. Confirmation extérieure ou directe ou circularisation

Cours d’audit comptable et financier


3. Inspection physique Prof. K. EL MENZHI
151
III- Le contrôle des comptes

Tests de validation (moyens ou outils)

1. Examen de documents internes

But :
* Juger le bien fondé des écritures comptables passées
* Valider les soldes des comptes importants sélectionnés

Cours d’audit comptable et financier


Documents utilisés (exemples) : Prof. K. EL MENZHI
152
III- Le contrôle des comptes

Tests de validation (moyens ou outils)

2. Confirmation extérieure ou circularisation

But :
demander à un tiers (banquier, fournisseurs, clients, avocat…)
de confirmer directement des informations, des opérations, des
Cours d’audit comptable et financier
153
Prof. K. EL MENZHI
La confirmation directe : principe

Les preuves en matières d’audit sont en deux catégories:


o externes : proviennent d’une source extérieure au
système de l’entreprise
(les avis de versement et les reconnaissances de dettes par écrit
par les débiteurs)

o internes : proviennent du système même de


l'entreprise
(les factures de ventes et les avoirs émis)

La confirmation directe fournit à l’auditeur des preuves


externes, d’une grande fiabilité dans la mesure où il est en
relation directe avec les tiers.
154
Cours d’audit comptable et financier
Eléments objets de la confirmation directe

o Immeubles : conservation foncière


o Fonds de commerce et matériel : établissements de crédit
bail…
o Valeurs d’exploitation : stocks détenus par les tiers ou
par l’entreprise
o Créances et dettes : soldes et opérations avec
fournisseurs, clients, débiteurs et créditeurs divers
o Emprunts et trésorerie : banques et établissements
financiers
o Garanties données et reçues : banques, établissements
financiers, clients fournisseurs
o Litiges : avocats et conseils

155
Cours d’audit comptable et financier
Types de confirmation directe

Positive :
L’audité soumet le solde dans ses livres à la
confirmation du tiers.
Cette formule doit être accompagnée d’un détail
justificatif du solde (pour permettre au tiers
d’expliquer son désaccord)

Négative :
La réponse du tiers n’est souhaitée qu’en cas de
désaccord (rarement utilisée)

Aveugle :
L’audité demande au tiers de fournir une situation
de ses comptes dans ses livres

156
Cours d’audit comptable et financier
Dépouillement et traitement des réponses

En cas de réponse non conforme, analyser les écarts et


vérifier s’ils sont dus à :
o des chevauchements normaux : règlements de fin
d’exercice, facture non reçue…
o erreurs du tiers : facture non comptabilisée par un client
malgré sa réception (vérifier dans ce cas la réalité de la
transaction)
o erreurs de l’audité : erreurs d’imputation d’un compte à
l’autre (informer dans ce cas la société pour qu’elle
procède aux redressements nécessaires)

157
Cours d’audit comptable et financier
III- Le contrôle des comptes

Tests de validation (moyens ou outils)

3. Inspection physique

But :
Validation
vérifier la réalité des
des actifs inscrits auValidation des soldes
bilan (immobilisations,
espèces en caisse,enregistrements
stocks…)
Examen de documents Utilisée Utilisée
internes
Confirmation extérieure Très peu utilisée Utilisée

Observation physique Difficile à mettre en Utilisée


œuvre
Cours d’audit comptable et financier
158
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Mise en œuvre du contrôle des comptes

Contrôles relatifs aux Contrôles relatifs aux


forces du système faiblesses du système

L’auditeur vérifie qu’il n’a pas L’auditeur doit déterminer avec


commis d’erreur dans l’analyse certitude si les risques résultant
des
du contrôle interne et qu’aucune défaillances se sont concrétisées
Cours d’audit comptable et financier
159
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Mise en œuvre du contrôle des comptes

1. Contrôles relatifs aux forces du système (programme


minimum)

* Contrôle de la coupure des exercices ou séparation des


exercices (charges à payer, produits à recevoir, charges
constatées d’avance, produits constatés d’avance, derniers
mouvements de l’exercice N et premiers mouvements de
l’exercice N+1) : tests de la validation des enregistrements
* Contrôle des opérations exceptionnelles (contrôle en fin de
mission) : tests de cohérence
Cours d’audit comptable et financier

* Contrôle de la validation des soldes ou contrôle de position


160
Prof. K. EL MENZHI
III- Le contrôle des comptes

Mise en œuvre du contrôle des comptes

2. Contrôles relatifs aux faiblesses du système

* Contrôle de la validation des enregistrements


- Soit régularité des comptes
- Soit irrégularité des comptes (estimation du montant
de l’erreur commise)

* Contrôles complémentaires en cas de lacunes graves


Cours d’audit comptable et financier
161
Prof. K. EL MENZHI
IV- Examen des comptes annuels

Examen de la présentation des états de synthèse :

* Respect des règles de présentation des états financiers


* Permanence des formes et des méthodes employées
* Bonne classification des comptes
* Absence de regroupement abusif des soldes

Cours d’audit comptable et financier


162
Prof. K. EL MENZHI
V- Travaux de fin de mission

VI- Rédaction du rapport d’audit

Cours d’audit comptable et financier


163
Prof. K. EL MENZHI