Vous êtes sur la page 1sur 12

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

1° Partie : Marché, offre, demande et prix une introduction

Cette partie est destinée à introduire quelques notions fondamentales de la microéconomie. Elle propose quelques définitions mais aussi les premiers éléments de représentation. Les notions introduites s’articulent principalement autour de celle de marché.

1 / Qu’est-ce qu’un marché ?
1 / Qu’est-ce qu’un marché ?

La microéconomie analyse les conditions de fonctionnement des marchés.

Définition : Un marché est un groupe d’acheteurs et de vendeurs qui déterminent par leur action le prix d’un bien (Pindyck et Rubinfeld / p.8).

Dans ce paragraphe, on fait 4 remarques pour compléter cette définition.

(1) L’existence d’un marché n’est liée ni à un lieu géographique, ni à l’existence d’une structure ou d’une organisation. On peut parler de marché même s’il n’y a pas de magasin, de caisse enregistreuse, … Pour qu’on parle de marché, il suffit qu’il y ait un échange entre un acheteur et un vendeur.

Définition : « Il y a marché à chaque fois qu’il y a échange » (Stiglitz, Walsh, Laffay / p.11).

(2) Quel est le rôle d’un acheteur sur un marché ? On dit qu’il y exprime une demande pour obtenir les biens ou services échangés sur ce marché.

Définition : La demande est la quantité d’un bien ou d’un service qu’un ménage ou une entreprise souhaite acheter à un prix donné (Stiglitz, Walsh, Laffay / p.50).

(3) Quel est le rôle d’un vendeur sur un marché ? On dit qu’il y exprime une offre pour écouler les biens ou services dont il dispose.

Définition : L’offre est la quantité d’un bien ou d’un service qu’un ménage ou une entreprise souhaite vendre à un prix donné (Stiglitz, Walsh, Laffay /

p.59).

[Notons que la plupart des agents économiques sont à la fois offreur et demandeur : les ménages, par exemple, achètent des biens et services et vendent leur force de travail.]

(4) Les définitions précédentes montrent que le point commun entre les notions de demande et d’offre est celle de prix.

Définition : Le prix d’un bien ou d’un service est ce que le demandeur doit donner (ou ce que l’offreur va recevoir) en échange de ce bien ou service (Stiglitz, Walsh, Laffay / p.50).

© Eric Dehay

1

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

Le paiement du prix est donc ce qui conclut l’échange. Mais avant cette conclusion, il faut qu’offreurs et demandeurs s’accordent sur ce prix. On s’intéresse donc plus en détail à la relation entre demande et prix et à la relation entre offre et prix.

2 / La relation entre demande et prix

Dans cette partie, nous expliquons comment on peut représenter la relation entre prix et quantités demandées. On considère donc (pour l’instant) les effets d’une variation des prix sur la quantité demandée d’un bien, tous les autres déterminants de la demande (le revenu par exemple) restants constants.

Prix Quantité demandée par A 11 € 1 5 € 2 2 € 3
Prix
Quantité demandée par A
11 €
1
5
2
2
3

2.1 / La demande individuelle

La demande individuelle est la demande d’un seul agent économique.

On s’intéresse à un petit exemple illustratif – celui de la demande de séances de cinéma – et on réfléchit à ce qui peut se passer lorsque son prix varie. On considère le prix d’une place et le nombre de séances qu’un individu A est prêt à aller voir par mois compte tenu de ce prix (le prix moyen du ticket de cinéma en France en 2008 était de 6,01 €). On utilise une « courbe de demande individuelle » pour représenter cette situation.

Définition : Une courbe de demande individuelle indique la quantité d’un bien ou d’un service qu’un agent économique consomme pour chaque niveau de prix.

Par convention, la quantité demandée apparaît en abscisses et le prix en ordonnées.

© Eric Dehay

2

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

La courbe se lit de la façon suivante. Si le prix est 2 €, l’agent A demande 3 séances. Si le prix est 5 €, il demande 2 séances. …

La courbe de demande individuelle est décroissante : plus le prix du bien est faible, plus la quantité demandée par A est grande. Cette relation caractérise la plupart des courbes de demande individuelle (pour la plupart des biens et pour la plupart des individus).

Quantité Quantité Quantité Quantité Prix demandée demandée demandée totale par A par B par C
Quantité
Quantité
Quantité
Quantité
Prix
demandée
demandée
demandée
totale
par A
par B
par C
demandée
11 €
1
0
2
3
5 €
2
0
3
5
2 €
3
1
5
9
Définition : Une courbe de demande de marché indique la quantité totale
d’un bien ou d’un service qui sera demandée par les participants au marché
pour chaque niveau de prix.

2.2 / La demande du marché

La demande du marché est la demande de tous les agents économiques. Supposons que l’économie soit composée de seulement trois agents économiques (A, B et C). La demande de chacun des agents pour le cinéma est différente. Ces différences peuvent par exemple être expliquées à partir des préférences des agents (C aime plus le cinéma que A ou B) ou à partir de leur budget (C peut allouer un budget plus important que A ou B à ses loisirs).

On obtient la demande totale sur le marché en additionnant pour chaque prix la quantité demandée par les différents individus présents sur le marché. On utilise une « courbe de demande de marché » pour représenter cette situation.

Le prix apparaît toujours en ordonnées. L’axe des abscisses mesure la quantité demandée par l’ensemble des agents.

© Eric Dehay

3

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

La courbe de demande de marché est également décroissante : plus le prix est faible, plus la quantité totale demandée est grande. Cette relation caractérise la plupart des courbes de demande de marché (pour la plupart des biens).

2.3 / Les modifications de la demande

On différencie ici une modification de demande provoquée par une variation du prix du bien demandé et une modification provoquée un autre facteur.

demandé et une modification provoquée un autre facteur. (231) Variation du prix et déplacement le long

(231) Variation du prix et déplacement le long de la courbe de demande

Une variation de la demande du bien provoquée par une variation du prix du bien est représentée par un déplacement le long de la courbe de demande. Pour un prix de 5 €, 5 séances sont demandées. Une baisse du prix entraîne une hausse de la demande : pour un prix de 2 €, 9 séances sont demandées.

Deux éléments expliquent ce déplacement :

(i) Les courbes de demande individuelle étant décroissantes, une baisse du prix entraîne une augmentation des quantités demandés par chaque agent déjà présent sur le marché (A demande 3 plutôt que 2 1orsque le prix passe de 5 à 2 €).

(ii) Lorsque le prix diminue, certains agents qui ne demandaient pas de biens auparavant vont entrer sur le marché (B entre sur le marché lorsque le prix passe de 5 à 2 € : il demandait 0 et demande désormais 1).

(232) Variation d’un autre facteur et déplacement de la courbe de demande

Une variation de la demande du bien provoquée par la variation d’un autre facteur que le prix du bien est représentée par un déplacement de la courbe de demande elle-même.

© Eric Dehay

4

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

En effet, cela signifie que la quantité demandée à chaque niveau de prix est modifiée. Cet effet peut par exemple être provoqué par la variation du revenu d’un agent.

Supposons que le revenu de l’agent C augmente. Même si le prix de la séance reste identique, il peut désormais en consommer plus.

Quantité Quantité Quantité Quantité Prix demandée demandée demandée totale par A par B par C
Quantité
Quantité
Quantité
Quantité
Prix
demandée
demandée
demandée
totale
par A
par B
par C
demandée
11 €
1
0
4
5
5
2
0
5
7
2
3
1
7
11
3 / La relation entre offre et prix

Sans aucune variation de prix, la quantité demandée par C augmente pour chaque niveau de prix. Il en va de même pour la quantité totale demandée.

La courbe de demande individuelle de C se déplace entièrement vers la droite. La courbe de demande du marché se déplace de la même façon.

Conclusion : On retiendra notamment l’importance de bien différencier la représentation graphique d’une variation de la demande provoquée par une variation du prix du bien demandé (déplacement le long de la courbe de demande) et une modification provoquée un autre facteur (déplacement de la courbe de demande).

Dans cette partie, nous expliquons comment on peut représenter la relation entre prix et quantités offertes.

© Eric Dehay

5

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

3.1 / L’offre individuelle

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

L’offre individuelle est l’offre d’un seul agent économique. Cet agent peut être une entreprise mais aussi un ménage (on parle notamment d’offre de travail pour désigner le nombre d’heures pendant lesquelles un salarié souhaite travailler pour un salaire donné). Comment la quantité offerte varie-t-elle lorsque le prix du bien offert change, les autres facteurs restant constants ?

- 3 séances si le prix de la séance est de 11 €, - 2
- 3 séances si le prix de la séance est de 11 €,
- 2 séances si le prix de la séance est de 5 €,
- 0 séance si le prix de la séance est de 2 €.
Définition : Une courbe d’offre individuelle indique la quantité d’un bien
ou d’un service qu’un agent économique offre pour chaque niveau de prix,
tous les autres facteurs étant constants.

On considère l’illustration suivante. Compte tenu de ses coûts de production (type

d’équipements, nombre de salariés, …) et donc de sa rentabilité potentielle, la salle de cinéma A est prête à proposer par mois :

On utilise une « courbe d’offre individuelle » pour représenter cette situation.

Comme pour la courbe de demande, la quantité apparaît en abscisses et le prix en ordonnées (le principe de lecture est donc le même).

La courbe d’offre type est croissante : plus le prix de vente est élevé, plus l’entreprise offre une quantité importante. En effet, pour un niveau donné de coûts de production, des prix de vente plus élevés augmentent la rentabilité et incitent à offrir une plus grande quantité.

© Eric Dehay

6

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

3.2 / L’offre du marché

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

L’offre du marché est l’offre de tous les agents formant l’économie. Supposons que celle-ci soit composée de seulement trois entreprises offrant des séances de cinéma (A, B et C). L’offre de chacune est différente.

Quantité

totale

Prix

Quantité offerte

Quantité offerte

Quantité offerte

par A par B par C offerte 11 € 3 1 4 8 5 €
par A
par B
par C
offerte
11 €
3
1
4
8
5 €
2
0
3
5
2 €
0
0
0
0
Définition : Une courbe d’offre de marché indique la quantité totale d’un
bien ou d’un service qui est offerte par l’ensemble des participants au
marché pour chaque niveau de prix, tous les autres facteurs étant constants.

On obtient l’offre totale sur le marché en additionnant pour chaque prix la quantité offerte par les différents agents présents sur le marché. On utilise une « courbe d’offre de marché » pour représenter cette situation.

Soit, avec la quantité en abscisses et le prix en ordonnées (principe de lecture identique à celui de la courbe d’offre individuelle) :

La courbe d’offre de marché est croissante : toutes choses égales par ailleurs, plus le prix de vente est élevé, plus la quantité totale offerte est grande.

3.3 / Les modifications de l’offre

Comme pour les courbes de demande, on différencie une modification de l’offre provoquée par une variation du prix du bien (déplacement le long de la courbe) et une modification provoquée un autre facteur (déplacement de la courbe).

© Eric Dehay

7

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

(331) Variation du prix du bien et déplacement le long de la courbe d’offre

Dans notre illustration, lorsque le prix de la séance de cinéma passe par exemple de 5 € à 11 €, la quantité offerte sur le marché passe de5 à 8.

11 €, la quantité offerte sur le marché passe de5 à 8. Deux éléments expliquent cette

Deux éléments expliquent cette évolution :

(i)

inchangés, l'augmentation du prix de vente permet d'augmenter la rentabilité et incite à

Pour chaque entreprise présente sur le marché, si tous les autres facteurs sont

offrir une plus grande quantité de biens (la quantité offerte par A passe de 2 à 3 par exemple).

(ii) Cette perspective de rentabilité incite également des entreprises à entrer sur le marché (la quantité offerte par B passe de 0 à 1 par exemple).

(332) Variation d'un autre facteur et déplacement de la courbe d’offre

(1)

les films augmente. La production du bien devient plus coûteuse : pour tout prix de vente donné, la baisse de la rentabilité incite à offrir moins. La courbe d'offre de marché se déplace vers la gauche lorsque le prix d'un « facteur de production » augmente, toutes les autres variables étant inchangées.

Supposons dans notre illustration que le prix de l'électricité nécessaire pour projeter

© Eric Dehay

8

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

2012 Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay (2) Supposons dans notre illustration qu'une nouvelle
2012 Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay (2) Supposons dans notre illustration qu'une nouvelle

(2) Supposons dans notre illustration qu'une nouvelle technologie soit inventée : elle permet de projeter les films en utilisant moitié moins d'électricité. La production du bien devient moins coûteuse : pour tout prix de vente donné, l'augmentation de la rentabilité incite à offrir plus. La courbe d'offre de marché se déplace vers la droite lorsqu'un changement technologique allège les coûts de production, toutes les autres variables étant inchangées.

Conclusion : On retiendra là aussi l’importance de bien différencier la représentation graphique d’une variation de l’offre provoquée par une variation du prix du bien (déplacement le long de la courbe) et une modification provoquée un autre facteur (déplacement de la courbe).

© Eric Dehay

9

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

4 / La rencontre de l’offre et de la demande

4.1 / L'équilibre du marché

C’est l’interaction de l’offre et de la demande sur un marché qui permet de déterminer le prix d’un bien. Cette interaction peut être représentée en réunissant sur une même figure les courbes d’offre et de demande de marché.

Définition : Le prix d’équilibre sur un marché est celui qui permet l’égalisation des quantités
Définition : Le prix d’équilibre sur un marché est celui qui permet
l’égalisation des quantités offertes et des quantités demandées.

En reprenant nos illustrations précédentes (voir § 2.2 et 3.2), on a :

Le point E représente la rencontre entre les souhaits des offreurs et ceux des demandeurs. Il indique la quantité effectivement échangée et le prix effectivement payé et reçu sur le marché. On parle de prix d’équilibre.

La notion d’équilibre signifie que :

(1) Tant qu’aucun élément ne pousse à une modification des souhaits des offreurs ou demandeurs, la situation reste la même (le prix notamment reste le même). (2) Au prix d’équilibre, les offreurs vendent exactement la quantité qu’ils souhaitent vendre à ce prix et les demandeurs obtiennent exactement ce qu’ils souhaitent acheter.

4.2 / Modification de l'équilibre

L’évolution de certains facteurs peut provoquer une modification des souhaits des agents et donc de l’équilibre. Considérons par exemple une diminution du revenu des demandeurs. On décompose les différents effets liés à ce changement.

© Eric Dehay

10

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

La baisse du revenu se représente par un déplacement de la courbe de demande vers la gauche.

par un déplacement de la courbe de demande vers la gauche. Au prix P1, la baisse

Au prix P1, la baisse du revenu fait que les demandeurs ne souhaitent plus acheter que Q2 :

La demande est alors inférieure à l’offre. Il y a excès d’offre :

- Il faut une baisse du prix pour que les demandeurs acceptent d’acheter plus que Q2

(déplacement le long de la courbe de demande).

- Cette baisse du prix incite les offreurs à diminuer les quantités offertes c’est-à-dire à offrir moins que Q1 (déplacement le long de la courbe d’offre).

© Eric Dehay

11

Université d’Artois – Faculté EGASS – L1 S1 SEG & AES Année Universitaire 2011 - 2012

Introduction à la Microéconomie Cours d’Eric Dehay

Au prix P2, on retrouve un équilibre (E’) entre offre et demande (Q3) :

Définition : On parle de loi de l’offre et de la demande pour décrire l’ajustement
Définition : On parle de loi de l’offre et de la demande pour décrire
l’ajustement des prix qui fait coïncider les quantités offertes et les quantités
demandées.
Dans
la
partie
suivante,
on
approfondie
l’analyse
des
déterminants
de
la
demande en
évoquant
les
décisions
de
consommation.

On aurait le même type d’ajustement en cas de déplacement de la courbe d’offre vers la droite (résorption d’un excès d’offre), par exemple après un changement technologique allégeant les coûts de production.

-

On aurait l’ajustement inverse en cas de déplacement de la courbe de demande vers la droite (résorption d’un excès de demande), par exemple après une hausse du revenu.

-

On aurait également l’ajustement inverse en cas de déplacement de la courbe d’offre vers la gauche (résorption d’un excès de demande), par exemple après une hausse des coûts de production.

-

La possibilité d’obtenir ce type d’ajustement peut dépendre de la structure du marché.

© Eric Dehay

12