Vous êtes sur la page 1sur 57

TIM205_I_COUV.

QXD 26/05/09 18:52 Page 1

Traditions…
Le chant et l’armée
Mensuel d’information et de liaison de l’armée de Terre N° 205 - Juin 2009

En direct de…
Afghanistan

Entrainement
Exercice TOLL 09

Sport
Le badminton

[ DOSSIER ] LES
TS
3:HIKQRE=YUXUU[:?k@c@a@f@k;

UIPEMEN
ÉQ
M 06744 - 205 - F: 3,00 E
TIM205_003_SOMMAIRE.QXD 2/06/09 12:34 Page 3

Sommaire

À LA UNE
EN JUIN
DOSSIER ÉQUIPEMENTS
ET PROTECTION
DU COMBATTANT
L’armée de Terre étudie et se projette
dans l’avenir pour penser l’équipement
de demain. Mais elle ne perd jamais
de vue la notion du juste niveau :
s’appuyer sur les technologies du futur
tout en restant ancrée dans la réalité.
26
ÉDITO 5 Occuper le terrain, SOCIAL
60
..........................
gagner les esprits . . . . . . . . . . 20 Terre Fraternité ............. 54
À L’HONNEUR . . . . . . . . . . . 6
DOSSIER . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 FORMATION
PANORAMA . . . . . . . . . . . . . . . 8 Équipements et Les formatrices
Filets ............................. 12 protection du combattant à l’ENSOA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
FOCUS RETEX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
La nouvelle logistique .... 14
TÉMOIGNAGE . . . . . . . . . 43 SPORT
EN DIRECT Le badminton . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
D’AFGHANISTAN . . 16
La force de TRADITIONS
l’interarmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 Le chant et l’armée ......... 44 QUARTIER LIBRE
Brèves Sport . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62

18 ENTRAÎNEMENT
Exercice TOLL 09 . . . . . . . . . . . . 48 56
BD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
Jeu concours . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
La Brigade d’artillerie . . . . 50 Votre agenda . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
La Brigade de Culture et loisirs . . . . . . . . . . . . 68
renseignement . . . . . . . . . . . . . . . 52 TIM A 20 ANS Mots fléchés . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
1997 et 1998 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Petites annonces . . . . . . . . . . . . 72
Vu dans les médias . . . . . . . . 74

ATTENTION ! NOS COORDONNÉES ONT CHANGÉ


RÉDACTION SIRPA TERRE : 14, rue Saint-Dominique, 00453 Armées - Tél. : 01 72 69 + n° de poste ou PNIA 821 752 + n° de poste - Fax : 01 72 69 25 51 I PRÉSIDENT DU
COMITÉ DE RÉDACTION : COL Benoît Royal I DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : COL Bruno Lafitte I RÉDACTEUR EN CHEF : LCL Michel Sabatier (poste 25 58)
I RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT : CNE Julie Cros (poste 25 50) I SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : LTN Sabine Fosseux (poste 25 50) I CHEF DES REPORTAGES : MAJ Yannick
Le Leuch (poste 25 52) I RÉDACTION : (poste 25 59 ou 25 64) - CNE Audrey Laisné, CNE Nathalie Durand, LTN Thomas Dijol, LTN Aurélie Carrière, ASP Adrien Facon, Bernard
Edinger I BRÈVES ET PETITES ANNONCES : Julie Wittmer, Florian Demez (poste 25 55) I CELLULE PHOTOGRAPHIQUE : (poste 25 67) ADJ Jean-Raphaël Drahi, ADJ Gilles
Gesquière, CCH Jean-Baptiste Tabone I CELLULE ICONOGRAPHIQUE : (poste 25 63) BCH Christophe Deyres, BCH Pascal Villemur I MARKETING : MAJ André Le Bodic (poste 25 56) I ÉDITEUR : Délégation
à l’Information et à la Communication de la Défense - 1, place Joffre, 75007, Paris I DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : COL Benoît Royal, Chef du SIRPA Terre I PUBLICITÉ (ECPAD) : M. Thierry Lepsch -
Tél. : 01 49 60 58 56 I DIFFUSION - ABONNEMENTS : BCH Pascal Villemur - Tél. : 01 72 69 25 63 - Fax : 01 72 69 25 51 I ABONNEMENTS PAYANTS : ECPAD - Tél. : 01 49 60 52 44
I RÉALISATION : Samourai.fr I IMPRESSION : CirclePrinters - Commission paritaire n° 0211B05259 - ISSN n° 0995-6 999 - Dépôt légal : à parution. Ce numéro comprend un encart Terre
Information folioté de I à IV. Tous droits de reproduction réservés. La reproduction des articles est soumise à l’autorisation préalable de la rédaction. I CRÉDITS PHOTOS : SIRPAT, CNPI 3, ENSOA.
I COUVERTURE : Les équipements. Samourai.
www.defense.gouv.fr/terre I sirpat-comecrite.emat@terre-net.defense.gouv.fr
TIM n° 205 - Juin 2009 3
TIM205_005_EDITO.QXD 2/06/09 12:42 Page 5

Éditorial
Équiper les forces :
un véritable défi

É
quiper les forces terrestres est tionnel, relève souvent du défi, de l’acro-
une mission noble, valorisante et batie, quelquefois du miracle….
exaltante. Dans le cadre de la Loi Mais quelle fierté de voir arriver sur les
de programmation militaire, l’ar- théâtres, dans des délais exceptionnels,
mée de Terre exprime des besoins, les Scania à cabine blindée et les VAB TOP,
réalise ou fait réaliser, expérimente et livre les protections balistiques et auriculaires,
des matériels fiables, d’emblée opération- les barrettes de fixation de lunettes IL1 !
nels, dans les meilleurs délais, à coût maî- Quel soulagement de voir les brouilleurs
trisé et dans des conditions de soutien opti- installés, malgré les nombreuses difficul-
misées. tés contractuelles ou techniques ! Quelle
Pour faire face aux besoins exprimés par satisfaction de voir améliorée, en si peu de
les forces suite aux RETEX, il faut trouver temps, la protection des VAC ou celle des
des solutions d’adaptation réactive au gré VBL, de voir livrés les munitions traçantes,
de l’évolution des menaces. Des matériels les rails Picatiny ou les treillis T3 ! Quelle
sont ainsi achetés sur satisfaction pour celui qui travaille pour
Équiper les forces, étagère ou bien dévelop- l’équipement des régiments que ce Tigre,
pés à cet effet. D’autres, ce CAESAR, ce VBCI, dont il connaît l’his-
mission qui contribue déjà en service, évoluent. toire dans les moindres détails, soit enfin
à l’engagement opérationnel, Simultanément, il s’agit en service, et qu’il soit prêt à être employé
d’appliquer ou d’inté- pour le succès de nos forces engagées au
relève souvent du défi, grer les normes de sécu- contact.
de l’acrobatie, quelquefois rité, de protection de Certes il y a des désillusions, des décep-
du miracle… » l’environnement et de tions, des échecs même, mais la tâche est
sécurité informatique, noble, exaltante. Ainsi, les officiers, sous-
tout en cherchant le meilleur compromis officiers, EVAT et le personnel civil qui contri-
entre coût, temps de réalisation et effica- buent à cette mission, et qui donnent le meil-
cité du matériel. Il faut aussi savoir faire leur d’eux-mêmes, méritent aujourd’hui de
évoluer un programme déjà lancé, fournir notre part un véritable « coup de chapeau ».
des matériels sans pour autant remettre
en cause la cohérence d’ensemble des équi-
pements en cours de réalisation !
Cette mission exige des qualités profes-
sionnelles remarquables et parfois inédites,
des compétences et des expériences extrê- Général de division André HELLY
mement variées. Ce travail n’est en aucun Sous-chef d’état-major Plans et programmes
cas routinier ou bureaucratique. Cette mis-
sion, qui contribue à l’engagement opéra- 1
Intensificateur de lumière.

TIM n°205 - Juin 2009 5


TIM205_006_009_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:39 Page 6

A l’honneur

© Service photo de l’Élysée


Jean-Marie Bockel
ravive la Flamme
Le Secrétaire d’Etat à la Défense et aux
Anciens combattants, Jean-Marie Bockel,
Sur la plage de La Nartelle a pris part aux cérémonies marquant le
64e anniversaire du 8 mai 1945 et la Jour-
Le président Nicolas Sarkozy a commémoré la victoire du 8 mai 1945 sur la plage née nationale du réserviste. En présence
de La Nartelle, à Sainte-Maxime, où débarquèrent Américains et Français le 15 août des associations d’anciens combattants,
1944. À l’issue d’une revue navale et aérienne à laquelle il a assisté depuis le navire des représentants des associations natio-
de projection et de commandement Mistral, il a annoncé que le Charles-de-Gaulle nales de réservistes opérationnels et
serait de retour dès septembre. Pour l’occasion, le président était notamment citoyens, et de délégations aux réserves
entouré des ministre et secrétaire d’État à la Défense Hervé Morin et Jean-Marie de chaque armée et de la gendarmerie
Bockel, de représentants de la plupart des armées du monde et d’un piquet d’hon- nationale, il a ravivé la flamme sous l’Arc
neur issu du 1er Régiment de spahis (1er RS). de Triomphe.

Le MINDEF à Valence

Réunion de l’OTAN
Le 21 avril dernier, le ministre de la Défense, Hervé Morin, Le général d’armée Jean-Louis Georgelin, chef d’état-
s’est rendu sur la base de Défense (BdD) de Valence, qui major des armées, a participé à la réunion des plus hauts
rassemble le 1er Régiment de spahis, le Groupement aéro- responsables militaires des pays membres de l’OTAN et
mobilité de la Section technique de l’armée de Terre (GAMS- des pays partenaires, les 6 et 7 mai, au siège de l’organi-
TAT) et le détachement BA 115 de Portes-lès-Valence. Cette sation à Bruxelles. Les CEMA des différents pays ont ainsi
visite a été l’occasion pour le ministre de rencontrer le per- fait le point sur les opérations dirigées par l’OTAN, notam-
sonnel militaire et civil de la base et d’assister à des démons- ment la FIAS en Afghanistan et la KFOR au Kosovo. Ils ont
trations statiques et dynamiques telles l’évacuation sanitaire également abordé le nouveau concept stratégique annoncé
de blessés et la présentation de deux Véhicules de l’avant au sommet de l’OTAN de Strasbourg.
blindé-système d’information régimentaire (VAB-SIR).

6 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_006_009_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:40 Page 7

Les FAZSOI contre la discrimination


En Bref
Camions d’or
La capitaine Padre, chef du bu-
reau maintenance et logistique
de Canjuers, et le chef d’escadron
Vigeant, des Écoles de la logisti-
que et du train de Tours, ont reçu
chacun le trophée des Camions
d’or de la sécurité à l’occasion de
la 18e cérémonie organisée par
les Pros de la Route le 21 février
au Sénat, sous la présidence de
madame Michèle Merli, déléguée
interministérielle à la sécurité
routière.
Ce trophée récompense chaque
année des personnes qui se sont
distinguées pour leur profession-
nalisme et leur respect des règles
de la sécurité routière.

Le colonel Schiavon,
docteur en histoire
Le 24 avril 2009,
Une équipe composée de joueurs de différents services des Forces armées le colonel Max
de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) a pris part à un tournoi de foot- Schiavon a sou-
ball au profit de la journée de lutte contre le racisme et les discriminations, tenu sa thèse
organisée par la ville de Saint-Denis à la Réunion, le 19 mars dernier. L’équipe de doctorat « Le
termine quatrième sur 14, mais au-delà du résultat sportif, les soldats ont 14e corps d’ar-
été fiers de s’impliquer dans une journée véhiculant de telles valeurs. mée sur le front
central des Al-
pes en 1940 », à
l’université de Metz.
Remise des écrits de M. Lartéguy La soutenance de cette thèse clôt
plusieurs années de recherches.
Le 6 mai dernier, en présence du Le colonel Max Schiavon a été
ministre de la Défense Hervé Morin, récompensé dernièrement par
les écrits de monsieur Jean Lartéguy, le prix du Dauphiné pour son
ancien officier de l’armée de Terre en ouvrage, Une victoire dans la
39-45 et en Corée, ancien grand jour- défaite : la destruction du Cha-
naliste récipiendaire du prix Albert berton, Briançon 1940, dans
Londres et historien, ont été légués lequel il relate la destruction du
officiellement au Service historique fort italien de Chaberton par les
de la Défense à Vincennes. Ses archi- artilleurs du 154e Régiment d’ar-
ves permettront aux chercheurs de tillerie de position.
revivre la complexité de la Guerre
Froide et l’histoire de notre pays
depuis la Seconde Guerre mondiale. Hommage
à Serge Ravanel
Le 16e BC se distingue Le secrétaire d’État à la Défense
et aux Anciens combattants,
Dans le cadre des parcours normés imposés par le CFT, les 3e et 4e com- Jean-Marie Bockel, a présidé, le
pagnies du 16e Bataillon de chasseurs (16e BC) ont été classées au niveau 5 mai dernier aux Invalides, la
le plus élevé (niveau 5), de jour comme de nuit. Cette performance per- cérémonie officielle d’hommage
pétue l’exceptionnelle régularité des résultats de l’unité au Centre d’en- à Serge Ravanel. À cette occasion,
traînement de l’infanterie au tir opérationnel (CEITO) depuis plusieurs les honneurs militaires ont été
années. Ces résultats remarquables en tir de combat et le niveau d’ex- rendus à ce dernier, ancien résis-
cellence ainsi atteint témoignent de l’investissement de ce régiment dans la prépa- tant, Grand officier de la Légion
ration au tir opérationnel. Le général de division Charpentier, commandant l’École d’honneur et Compagnon de la
de l’infanterie, tenait à mettre à l’honneur le 16e BC. Libération.

TIM n° 205 - Juin 2009 7


TIM205_006_009_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:41 Page 8

Panorama

L’agenda du CEMAT De nouveaux hélicoptères pour Dax


u JEUDI 30 AVRIL de Dax a reçu fin avril le premier héli-
coptère EC 120. Les 36 appareils comman-
Fête de Camerone à Aubagne.
dés, jugés très performants et particu-
u MARDI 5 MAI lièrement écologiques, doivent à terme
permettre de remplacer la flotte des
EM/BFST – DAOS et 5e RHC à Pau.
52 Gazelle qui servaient jusque-là à l’en-
u MARDI 14 MAI traînement des pilotes. Cette livraison
résulte de la première externalisation opé-
3e RIMA à Vannes.
rée par le Ministère de la Défense, via un
u DU 17 AU 21 MAI partenariat public-privé avec l’entreprise
Visite officielle du général d’armée Défense conseil international (DCI) et sa
Ashfaq Parvez Kayani, CEMAT La base de l’École d’application de l’avia- société Hélidax. Celle-ci met à disposition
pakistanais. tion légère de l’armée de terre (EAALAT) les appareils EC 120 et les entretient.

u LUNDI 20 MAI
1er RCA et 3e RAMA à Canjuers.
Commande d’ARAVIS
Le 16 avril dernier, dans le cadre du volet
u LUNDI 27 MAI Défense du plan de relance pour l’écono-
4e RMAT à Nîmes. mie, la DGA a signé un contrat d’un mon-
tant de 20 M€ avec Nexter Systems pour
la commande de 15 ARAVIS. Conçu pour
Hommage militaire la reconnaissance d’itinéraires potentiel-
lement piégés, l’ARAVIS est un 4x4 doté
à Jeanne d’Arc d’un très grand niveau de protection
Défilé à pied, motorisé et aérien, impli- contre les mines et les Engins explosifs
quant des éléments du 6-12e Régiment improvisés (EEI). Il peut transporter
de cuirassiers de la 2e BB, du 43e Batail- jusqu’à 7 combattants et est équipé de
lon de transmissions et de la 2e com- plusieurs caméras, ainsi que d’une
pagnie de commandement et de trans- mitrailleuse de 12,7 mm. Ce véhicule
missions de la 2e BB, cette année encore équipera les unités du génie qui accom-
l’hommage militaire à Jeanne d’Arc à pagnent en Afghanistan les véhicules
Orléans le 8 mai 2009 a été l’un des pre- spécialisés dans la lutte contre les EEI.
miers défilés militaires de province par
l’importance et la diversité des moyens
mis en œuvre. L’édition 2009 célébrait le Échange franco-allemand
centenaire de cet hommage à Orléans. Dans le cadre de la coopération franco- mée de Terre allemande, démonstration
Cette fidélité illustre la force du lien allemande, douze lieutenants de l’École de matériels (char Leopard II A6, drone
Armées-Nation dans la région orléanaise. d’application de l’armée blindée et de la Mikado, Fennek…), instruction sur simu-
Plus de 150 réservistes ont participé au cavalerie (EAABC) accompagnés de leur lateurs de tir et sur la MEDO allemande,
défilé militaire aux côtés des troupes d’ac- commandant de division, le lieutenant- cette rencontre a aussi été l’occasion d’éta-
tive, dans le cadre de la Journée natio- colonel Béchon, ont rendu visite, du 20 au blir des liens, au cours d’une semaine pro-
nale du réserviste. 24 avril, à leurs camarades allemands du pice aux échanges. Du 25 au 29 mai, les
centre de formation des troupes blindés à lieutenants allemands seront reçus en
Munster. Présentation synthétique de l’ar- retour à Saumur et à Mourmelon.
Centenaire du Salon
du Bourget Le 35 teste le VBCI
Le ministère de la Le 35e Régiment d’infanterie (35e RI)
Défense sera pré- a été mandaté pour réaliser l’expéri-
sent comme cha- mentation tactique (EXTA) du Véhicule
que année au Salon blindé de combat de l’infanterie
de l’aéronautique et (VBCI). Sur les camps de Mourmelon
de l’espace du Bourget du 15 au 21 juin et de Suippes du 16 avril au 4 mai
prochain. Cette centième édition sera à 2009, le 35e RI a donc testé la mise en
nouveau l’opportunité de rencontrer tous œuvre du VBCI au niveau de la sec-
les acteurs du secteur et de découvrir les tion puis de la compagnie et évalué
dernières innovations technologiques. Le les compagnies dans le domaine du
stand, auquel participera l’armée de Terre, tir opérationnel. Lors de cette expé-
s’articulera autour des cinq fonctions rimentation, principalement centrée
stratégiques de l’armée : connaître et anti- sur la manœuvre et le tir, le VBCI a
ciper, prévenir, dissuader, protéger, inter- démontré qu’il s’agit bien d’un véri-
venir. table véhicule de combat d’infanterie.

8 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_006_009_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:44 Page 9

Livraison pour les régiments du génie La Force Noire


La livraison des neuf pre- L’exposition « La Force Noire » a été inau-
miers Engins du génie rapide gurée le 27 avril à l’École militaire supé-
de protection (EGRAP), dont rieure d’administration et de management
l’utilisation principale est (EMSAM) de Montpellier, par le commis-
l’organisation du terrain saire général Jean-Marc Mallet et Mme
(aménagements, protection Latapie-Sudret, directrice de l’ONAC, en
des forces, emplacements de présence des élèves étrangers du cours
tir…), commandés par l’ar- supérieur du commissariat de l’armée de
mée française à JCB Ile-de- Terre. Les dix panneaux qui composent
France, a débuté à la fin du cette exposition ont conquis le public et
mois d’avril. À terme, ce sont suscité un grand intérêt parmi les visiteurs
92 machines qui viendront en attirant l’attention sur la vaillance des
renforcer les régiments du tirailleurs sénégalais, ces troupes issues
génie. Fruit de trois années des colonies et des territoires d’outre-mer.
d’études, elles sont dérivées d’un modèle civil et ont été adaptées aux exigences opé-
rationnelles militaires. Ces engins ont notamment vocation à être projetés sur les
théâtres d’opérations extérieures où leur polyvalence et leur mobilité devraient être
très appréciées.

Acquisition de robots Packbot


La Direction centrale du matériel de l’armée de Terre (DCMAT) a réceptionné début
avril une commande de robots-démineurs Packbot destinés à renouveler l’équipe-
ment NEDEX des troupes françaises du génie en opérations extérieures (principale-
ment en Afghanistan, mais aussi au Liban ou encore en Côte d’Ivoire). Le matériel
sera très prochainement déployé sur les différents théâtres d’opération, tandis que
quelques exemplaires serviront à l’entraînement des troupes en France.

Développement durable pour le 4e RSMA


L’éolienne à axe vertical ou encore le
Ces militaires qui ont changé la France

barbecue créole, réalisés intégralement BERNADOTTE Charles


avec des matériaux de récupération, ont
suscité un vif intérêt des professionnels
Jean-Baptiste
et des visiteurs. Ces réalisations, expo- (1763-1844)
sées les 6 et 7 avril à l’université de Maréchal de France, roi de Suède
Saint-Denis de la Réunion à l’occasion et de Norvège (1818-1844)
de la semaine du développement dura- Il s'enrôle en tant que sous-
ble, sont le fruit du travail des stagiai- officier, sauve son colonel
res en métallerie de la 5e compagnie du lors d'une émeute au début de
4e RSMA. Cette manifestation remporta la révolution et connaît dès lors
un franc succès et fut l’occasion de met- un avancement rapide. Il est
tre en avant le savoir-faire des Mar- nommé général de brigade
souins de la 5 dans un département qui en octobre 1794. Il se distingua
se veut à la pointe de la lutte pour l’en- dans les guerres de la
vironnement. Révolution et de l'Empire, fut
fait maréchal d'empire en 1804
en dépit de sa rivalité avec
Anniversaire d’indépendance du Sénégal Bonaparte (par égard sans doute
Le 4 avril dernier, les Forces françaises pour son épouse Désirée Clary
du Cap-Vert (FFCV) ont participé au dont il a été épris dans
49e anniversaire de l’accession du Séné- sa jeunesse). Il est fait prince
gal à la souveraineté nationale. C’est la de Ponté-Corvo en 1806.
troisième fois depuis l’indépendance que Devenu prince héritier de Suède
la France participe à cet évènement. Le (1810), il combattit Napoléon
président de la République du Sénégal, lors de la campagne de Russie
Monsieur Abdoulaye Wade, a tenu, lors et à Leipzig ; en 1818, il succéda
de son discours, à remercier la France et à Charles XIII, fondant ainsi
les FFCV pour leur participation. Il a rap- la dynastie actuelle de Suède.
pelé le lien ancien et toujours vivant qui Sources : Nicolas Cadet, Les militaires qui
ont changé la France, Editions Le Cherche Midi/
unit les deux pays, ainsi que leur forte Dictionnaire Larousse.
coopération militaire.

TIM n° 205 - Juin 2009 9


TIM205_010_011_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:20 Page 10

Panorama
Jargon
Popote Du pain à la foire de Toulouse
Redoublement du mot « pot ».
Pour la 4e année consécutive, l’armée de Terre était
Ce terme d’argot du XIXe siècle
présente à la foire internationale de Toulouse, qui se
désignait à l’origine une
tenait du 26 mars au 6 avril 2009. Le stand présentait
cuisine sans fioritures, un
cette année la boulangerie de campagne du 4e Groupe
ensemble d’aliments qu’on
de logistique du commissariat de l’armée de Terre
faisait cuire dans la marmite.
Par extension, « popote » (4e GLCAT), un module capable de confectionner 400 kg
désigne une réunion d’officiers de pain par jour. Les deux fournées quotidiennes ont
ou de sous-officiers qui été offertes au public, en échange d’un don en faveur
mangent ensemble. On en a de la Cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre
tiré le verbe «popoter», qui (CABAT). Plus de mille euros ont ainsi été reversés à
signifie faire table commune. la CABAT. Le Centre d’information des forces armées
(CIRFA) était également présent.

Parrainage du RMT Les 68 ans du 68


Le 24 avril dernier, le 68e Régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA) a fêté ses 68 ans
d’existence et ses 25 ans de professionnalisation. Cette journée de célébration a per-
mis de rassembler les anciens et les actuels artilleurs d’Afrique autour du monu-
ment aux morts de l’artillerie d’Afrique.
Pour l’occasion, un officier et un sous-offi-
cier, ainsi que le militaire du rang le plus
ancien, ont évoqué l’histoire du régiment.
Ils étaient accompagnés par le capitaine
Merle, 86 ans, engagé au 68 lors de sa créa-
Dans la continuité des liens qui l’unissent tion à Tlemcen (Algérie) en 1941. L’autre
à sa ville marraine d’Issy-les-Moulineaux, temps fort fut la symbolisation du départ
le Régiment de marche du Tchad (RMT) a en projection des unités, au Liban, au
signé une charte de parrainage avec le Kosovo, en Afghanistan et au Tchad.
collège Victor Hugo. Les collégiens entre-
tiendront ainsi un lien privilégié avec le
régiment et suivront l’actualité de celui-
Colloque à l’EMSAM
ci régulièrement. La signature a eu lieu L’École militaire supérieure d’administra-
au cours d’une cérémonie unissant des tion et de management (EMSAM) de
unités militaires filleuls des trois armées Montpellier a accueilli, le 21 avril, un col-
et de la gendarmerie avec des établisse- loque sur le soutien interarmées et les
ments scolaires de la ville. bases de Défense (BDD). Cette journée,
riche en informations et témoignages, a
permis aux nombreux auditeurs, élèves,
1 174 703
Le chiffre

… cadres et extérieurs, d’avoir une vision


plus précise de la future organisation du
… euros ont été récoltés soutien interarmées, notamment de la pants ont pu mesurer l’ampleur de la
en 2008 par l’œuvre nationale création du Service du commissariat des réforme et les possibilités de rationalisa-
du Bleuet de France. L’année armées (SCA). Grâce au témoignage des tion qu’offre la montée en puissance de
2008, année de grande trois commandants de BDD, les partici- ces bases.
commémoration, a confirmé
les bons résultats des années
passées. Ces fonds sont venus L’héritage de la 2e DB
des collectes du 8 mai et
Koufra, 1941, le maréchal Leclerc jure
du 11 novembre (992 799 €),
devant ses hommes « de ne déposer
des dons (116 071 €) et
les armes que lorsque les couleurs fran-
des subventions (65 831 €).
çaises flotteront sur la cathédrale de
581 109 € ont été utilisés
Strasbourg ».
pour venir en aide à plus de
C’est en clin d’œil à ce serment que les
48 000 anciens combattants
lieutenants de la 2e Brigade blindée
ou victimes de guerre en
(2e BB) ont hissé les couleurs nationales
situation de précarité. Et
306 985 € ont servi à financer sur la cathédrale de Strasbourg, le 23 avril
plus de 467 manifestations 2009. Ils ont ainsi marqué l’attachement
de mémoire et sensibiliser et la filiation de leur unité avec la glo-
plusieurs dizaines de milliers rieuse 2e Division blindée (2e DB) du maré-
de scolaires au devoir de chal Leclerc, la même division qui a
mémoire et à la citoyenneté. participé en 1944 à la libération de la capi-
tale alsacienne.

10 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_010_011_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:37 Page 11

Défense Mobilité
Télex La nouvelle agence unique de
reconversion, Défense Mobilité,
a été lancée officiellement le
À Chaumont, le 19 mai, s’est déroulée 26 mars par le ministre de la
une journée de présentation des savoir- Défense. Cet organisme vise à
faire du 61E RÉGIMENT D’ARTILLERIE renforcer la qualité de l’accompa-
(drones), de la police et de la gnement du personnel militaire,
gendarmerie. mais aussi pour la première fois
du personnel civil de la Défense,
EN LORRAINE, LA JOURNÉE vers un emploi civil.
NATIONALE DU RÉSERVISTE Chaque année, 30 000 militaires
s’est traduite par des rencontres de
quittent le service actif. Environ
nombreux lycéens avec l’armée de Terre
43 % d’entre eux s’inscrivent dans
et ses réservistes : le 7 mai à Montigny-
un service de reconversion.
lès-Metz, le 8 à Sarrebourg et Thionville.

Le 23 mai, le 40 E RÉGIMENT Lancement du CIRFA Virtuel


DE TRANSMISSIONS (40e RT) a fêté
Depuis le 12 mai dernier, les Centres d’in- dans les 110 CIRFA de France, uniques
ses 25 ans de présence à Thionville
formation et de recrutement des forces points d’entrée pour les candidats à l’en-
et le 40e anniversaire de sa création.
armées (CIRFA) continuent à informer les gagement. Via un logiciel de messagerie
recrues potentielles par le web entre 18h instantanée, l’orienteur dialogue par web-
et 22 h. Cet «e-recrutement» se base sur cam et en direct avec le candidat pour lui
un constat simple : pour des raisons de apporter toutes les informations qu’il sou-
Assurez-vous ! temps ou de distance, les jeunes n’ont haite. Retrouvez le CIRFA Virtuel sur :
Le CEMAT a adressé aux commandeurs pas toujours l’opportunité de se déplacer www.larmeedeterrerecruteenlive.fr
un courrier le 12 novembre 2008 deman-
dant de sensibiliser le personnel au sujet
de l’assurance décès-invalidité adaptée
Grilles indiciaires
aux projections, à titre individuel. Or, le La Direction des ressources humaines de l’armée de Terre (DRHAT) informe de
BCP-EH et la CABAT ont remarqué que la mise en ligne d’informations sur la grille indiciaire et les statuts particuliers.
14 % des 164 blessés en OPEX en 2008 Ces publications doivent permettre de faire connaître le changement d’échelon et les
n'avaient pas souscrit un tel contrat; un évolutions indiciaires pour 2009 et ultérieurement. Des illustrations sont fournies à
choix risqué au regard du rapport entre titre d’exemple. Elle est accessible sur le site intraterre de la DRHAT, en tapant « grille
la faible contribution financière deman- indiciaire » dans la rubrique « rechercher ».
dée par les organismes spécialisés et la
somme qui peut être versée au bénéfi-
Clin d’œil

ciaire et à sa famille.
L’armée de Terre entend poursuivre son
effort de communication pour atteindre
le taux de 100 % de personnel militaire
couvert à titre individuel par une assu-
rance décès-invalidité adaptée.

Devise
NUNC LEO, NUNC AQUILA
« Tantôt lion, tantôt aigle », la devise
de l’un des plus anciens régiments
de cavalerie français, le 13e Régiment
de dragons parachutistes, décrit des
soldats qui sont du ciel et de la terre. Revue des troupes un peu spéciale, immortalisée par l’ADC Maryse
Car le régiment forme actuellement Ducros, de la DIRISI de Rennes, lors de son périple en Thaïlande.
une unité parachutiste, spécialisée
dans le renseignement, appartenant Faites-nous parvenir vos clins d’œil
depuis 2002 à la Brigade des forces
>

et situations militaires originales à l’adresse Internet


spéciales Terre (BFST) et dépendant sirpat-comecrite.emat@terre-net.defense.gouv.fr
aussi du Commandement des
opérations spéciales (COS). Les meilleurs seront publiés et récompensés

TIM n° 205 - Juin 2009 11


TIM205_012_013_PANORAMA.QXD 26/05/09 18:30 Page 12

Panorama

BFA : 20 ans déjà...


PEARL OF THE WEST
L’
édition 2009 de l’exercice PEARL conjointement par la France et le Koweït,
OF THE WEST s’est déroulée au s’inscrit dans le cadre des accords de
Koweït du 5 au 15 avril, engageant Défense signés en 1992.
les Forces françaises de Djibouti (FFDJ), Le but de cet exercice est de développer
30 militaires de l’état-major de force 2 une capacité opérationnelle par l’entraî-
(EMF 2), le 2e Régiment de dragons nement conjoint d’un poste de comman-
– nucléaire-biologique et chimique dement de force. Engageant les trois
(2e RDNBC), l’état-major interarmées armées, cette coopération se décline Pour célébrer son vingtième
de forces et d’entraînement (EMIA-FE). au niveau terrestre par des exercices anniversaire, la Brigade franco-
Cette manœuvre bilatérale, organisée de mise en place de postes de comman- allemande (BFA) organise deux jours
dement de niveau opératif (selon les de festivités, les 26 et 27 juin. À cette
normes UE et OTAN), et des entraîne- occasion, le CEMAT français et son
ments conjoints de Groupement tactique homologue allemand pourront assister
interarmes (GTIA). au franchissement du Rhin – tout
PEARL OF THE WEST a lieu tous les un symbole – de la France vers
quatre ans et engage des moyens consé- l’Allemagne, par le Bataillon de
quents: des véhicules de combat d’infan- commandement et de soutien (BCS),
terie Warrior, des chars Abrams, des à hauteur de Neuf-Brisach. À l’issue,
hélicoptères de combat Apache côté ils se rendront à Müllheim pour
koweïtien, et véhicules de l’avant blindé prononcer le discours d’ouverture
(VAB), des Sagaie, des Mistral, des de la Stadtfest 1. Cette fête annuelle
canons 155 TRF1, un véhicule de décon- aux couleurs franco-allemandes
tamination NRBC et des Mirage 2000. sera dynamisée par la présence de
l’ensemble des troupes des régiments
Organisée par la France et le Koweït, la manœuvre de la BFA qui auront convergé vers
bilatérale PEARL OF THE WEST s’inscrit dans
le cadre des accords de Défense signés en 1992.
la ville, au terme d’une marche à
travers la Forêt Noire. Mais le moment
fort de ces festivités interviendra
le samedi à la mi-journée lors
d’une prise d’armes qui scellera
l’arrivée du premier Luxembourgeois
dans la brigade.
Issue en 1987 d’une idée conjointe
du chancelier allemand Helmut Kohl et
du président de la République française

FTSIC 2009-O1 François Mitterrand, la BFA fut mise


sur pied courant 1988-89 avec
la création de l’Etat-major mixte
L’exercice SIC des Forces terrestres total, plus de 1 500 militaires ont ainsi
et la subordination des premières
(FT) pour le premier semestre 2009 manœuvré sur une zone d’opérations
formations. Depuis, elle est devenue
s’est déroulé du 7 au 23 avril, en de 40 000 km2.
la force d’entrée en premier du Corps
région Champagne-Ardenne. Unique Le scénario correspondait à l’engage-
européen (CE). En conséquence, et pour
entraînement annuel en terrain libre ment d’une division française au sein que la BFA puisse commander les unités
pour les unités d’appui au comman- d’un corps d’armée multinational com- composant le CE, cinq Belges, puis
dement (AC), il a permis d’atteindre mandé par la France. Respectant les cri- deux Espagnoles, et ce jour-là,
plusieurs objectifs autant techniques tères HRF 3 de l’OTAN et les normes un Luxembourgeois, ont fait leur entrée
qu’opérationnels. SSIC 4, les services – téléphones, SICF, dans cette unité unique au monde.
Dirigé par le général Lefeuvre, com- Intraterre, Internet… – ont été déployés De janvier 1997 à juillet 1998, soit
mandant la Brigade de transmissions au profit de tous les PC. Des stations cinq mandats successifs, le BCS
et d’appui au commandement (BTAC), satellites assuraient la liaison entre les a participé à son premier engagement
il était piloté par le 28e Régiment de zones de PC. Le réseau RITA 5 2G com- opérationnel en Bosnie au sein de
transmissions (28e RT) qui, à partir de plétait le dispositif tout en autorisant la SFOR. Il compte parmi les premières
son PC de mise en œuvre installé à l’intégration des unités mobiles. formations de la BFA et est le seul
Suippes, a commandé la manœuvre bataillon complètement mixte. Mis
SIC tout en assurant le soutien de 2
Etat-major de Force, brigade interarmes, sur pied à Stetten le 20 octobre 1989,
quartier général du poste de comman- brigade d’appui spécialisé. le Bataillon, après stationnement
dement de la division. Plusieurs états-
3
High Readness Force.
d’un an sur la base aérienne de
4
Sécurité des systèmes d’information
majors des FT (EMF, BIA et BAS) 2 y ont et de communications. Bremgarten, a rejoint en juillet 1994
participé en déployant une partie de 5
Réseau intégré de transmissions sa garnison définitive de Müllheim.
leurs postes de commandement. Au automatique.
1
Fête de la ville.

12 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_012_013_PANORAMA.QXD 2/06/09 12:57 Page 13

Le général Combette Gravissant les échelons en servant dans


la cavalerie, en Indochine et en Algérie
notamment, il est nommé général de divi-

passe le flambeau sion en 1980. Il est grand-croix de la


Légion d’honneur et grand-croix de l’Or-
dre national du mérite.

Il a transformé la cérémonie
du ravivage de la Flamme
Le général Combette, âgé de 83 ans, pré-
sidait l’association La Flamme sous l’Arc
de Triomphe depuis 1999. Au cours de son
mandat, il a véritablement transformé la
cérémonie du ravivage, conférant un
esprit nouveau à La Flamme des Anciens
combattants, devenue grâce à lui La
Flamme de la Nation.
Souhaitant que le souvenir du sacrifice

© CCH Hadjiagop, SIRPAT IDF


consenti par les soldats morts pour la
France persiste dans le cœur des géné-
rations futures, il a eu à cœur d’associer
la jeunesse d’abord, mais également l’en-
semble de la population à cet acte de ravi-
vage, initialement réservé aux seuls

À
l’occasion des cérémonies du les combattants français et alliés morts Anciens combattants.
8 mai 2009 commémorant la vic- au champ d’honneur, par une cérémo- Mais ce qu’il a voulu, surtout, c’est une
toire des Alliés en 1945, le géné- nie quotidienne, au crépuscule, au cérémonie tournée vers l’avenir, porteuse
ral de corps d’armée Jean Combette a cours de laquelle la Flamme du Soldat d’un message d’espérance. Il attachait
ravivé la Flamme sous l’Arc de Triom- Inconnu est ravivée. Son nouveau pré- lui-même beaucoup d’importance à cette
phe pour la dernière fois en tant que sident, entré en fonction le 9 mai, est le cérémonie, qu’il présidait le plus souvent
président de l’association La Flamme général d’armée Cuche, ancien CEMAT. possible, été comme hiver. Depuis le
sous l’Arc de Triomphe. Cette associa- Le général Combette sert d’abord dans 9 mai, il reste président d’honneur de l’as-
tion, fondée en 1923, regroupe 760 as- les FFI en 1944 avant de s’engager au sociation, et une place lui est réservée
sociations d’anciens combattants. Son 2e Régiment de dragons, avec lequel il sous l’Arc de Triomphe à chaque cérémo-
but est d’entretenir la mémoire de tous participe à la campagne d’Allemagne. nie de la Flamme.

ERRATUM au dossier Tir du TIM 204 La Plume et l’Épée :


Une erreur s’est glissée dans le dossier sur le tir publié dans le numéro 204 de Terre Information
Magazine, dans l’article pp. 36-37 sur la sécurité. Sous le titre «Les quatre règles de sécurité
la littérature à la pointe
en ISTC» s’est glissé un visuel faisant référence non pas aux quatre règles de sécurité, mais Avec La Plume et l’Epée, un forum
aux principes généraux d’acquisition d’une gestuelle unique. Voici donc les quatre littéraire d’un nouveau genre lancé cette
règles élémentaires de sécurité à retenir :
année sur l’initiative du général
de corps d’armée Garrigou Grandchamp
Les quatre règles de sécurité en ISTC et du CoFAT, l’armée de Terre affiche
RÈGLE N° 1 RÈGLE N° 2
clairement son objectif : stimuler
Une arme doit Ne jamais la culture et la pensée militaire
toujours être pointer ou en récompensant ceux qui font effort
considérée laisser pointer pour produire des ouvrages de qualité
comme le canon sur le métier des armes !
chargée. d’une arme sur
quelque chose Durant cette manifestation, qui
qu’on ne veut s’est tenue à Tours, à l’Hôtel du grand
pas détruire. commandement, les 16 et 17 mai, deux
prix ont été remis, l’un à un militaire
d’active et le deuxième récompensant
RÈGLE N° 3 RÈGLE N° 4 un écrivain civil. Ainsi, L’Epée et la
Garder Être sûr de son Plume a récompensé le colonel Benoît
l’index hors objectif. Durieux pour son livre Clausewitz en
de la queue
de détente,
France et La Plume et l’Epée – à ne pas
tant que les confondre ! – a été remis à François
organes Robichon pour son ouvrage intitulé
de visée ne Édouard Detaille, un siècle de gloire
sont pas sur militaire. Les œuvres étaient de tous
l’objectif.
les genres possibles, avec trois
candidats pour chaque catégorie.

TIM n°205 - Juin 2009 13


TIM205_014_015_FOCUS.QXD 2/06/09 17:18 Page 15

II. Évolution de la logistique au niveau interarmées


L’évolution de la logistique vise à développer la performance et l’optimisation de Bureau du transit maritime, aérien et de
cette fonction tant en métropole que sur les théâtres d’opérations extérieurs. Une surface (BTMAS) et est maître d’ouvrage
des conséquences majeures de cette logique est la création de structures aux fonctionnel pour les acheminements
attributions nouvelles ainsi que la disparition du Commandement de la force logis- multimodaux stratégiques.
tique terrestre (CFLT). n Le Centre des transits et transports de
surface (CTTS) sera créé à l’été 2009 et
implanté à Montlhéry. Subordonné fonc-
tionnellement au Centre multimodal des
transports (CMT), il est maître d’ouvrage
des transports de surface et des tran-
sits. Le CTTS, combinant des moyens
Air et Terre, est typiquement le résultat
de la rationalisation recherchée par la
Révision générale des politiques publi-
ques (RGPP).
n La Structure interarmées de main-
tenance des matériels terrestres
(SIMMT) sera pleinement opérationnelle
à l’été 2010. Sa création résulte de la
réorganisation de la chaîne mainte-
nance.
n Le Commandement interarmées des
soutiens (COMIAS) sera l’échelon cen-
tral de pilotage des bases de Défense
(BDD). Un pré-COMIAS en place depuis
2009 suit l’expérimentation des premiè-
res BDD.
n Le Centre interarmées de coordination nationaux, l’externalisation, le théâtre n Le Service du commissariat des armées
de la logistique des opérations (CICLO) national et les OPEX. (SCA) naîtra en 2010 de la fusion des
a été créé le 1er juillet 2007 et est actuel- n Le Centre multimodal des transports actuels commissariats des trois armées.
lement implanté à Montlhéry. Opération- (CMT) est « l’agence de transport stra- n Le Service interarmées de munitions
nel depuis le 15 septembre dernier, il tégique des armées ». Il a été créé en (SIMU) qui aura autorité sur tous les
prendra en charge, à l’été 2009, le sou- 2007 et est actuellement implanté à Vil- dépôts de munitions sera créé à l’été
tien logistique des grands exercices lacoublay. Il a repris les missions du 2010.

III. Réorganisation de la logistique Terre


conduite quotidienne du soutien des opé-
rations.

Le Service de maintenance industrielle


terrestre (SMITER), dérivé de la Direction
centrale du matériel (DCMAT) et du CFLT,
qui sera créé le 1er janvier 2010, sera pré-
figuré au sein de la DCMAT dès juillet 2009
pour assurer ses responsabilités de sou-
tien et de préparation opérationnelle des
formations de maintenance qui lui seront
subordonnées. Dans le cadre des opéra-
tions, le SMITER détachera des éléments
des régiments du matériel au profit des
unités engagées. Le CFT et le SMITER tra-
vailleront de manière coordonnée sur la
base d’un protocole.

L’unique brigade logistique regroupera


l’ensemble des unités chargées de la mise
Le Commandement des forces terrestres Terre. La création de la division logistique en œuvre du soutien logistique à l’excep-
(CFT) comptera à partir du 1er juillet 2009, amont (div log amont) est issue de la tion de celles de maintenance et de livrai-
trois nouvelles divisions pour assurer le fusion des commandements de la force son par air. À l’été 2009, elle comptera 6
pilotage du soutien, de la maintenance terrestre et de la force logistique ter- régiments du Train, 2régiments médicaux
et de la logistique amont de l’armée de restre. Elle est l’outil indispensable à la et 2 groupes logistiques du commissariat.

TIM n°205 - Juin 2009 15


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 2/06/09 11:34 Page 16

En direct de…

Afghanistan

Ensemble
Cela fait plus de sept ans que les militaires français sont confrontés
aux spécificités du théâtre afghan. Les déploiements plus récents de nos troupes
dans les zones montagneuses remettent au goût du jour de solides adages
tactiques : « Qui tient les hauts, tient les bas », récitent à l’unisson les militaires
des troupes de montagne, qu’ils soient artilleurs, cavaliers ou chasseurs.
Mais la France n’agit pas seule. L’occupation du terrain étant indissociable
de la « bataille des cœurs et des esprits », l’efficacité de toute action militaire
en Afghanistan se mesure au contact de la population. Enfin, l’action de nos
troupes ne s’envisage que dans une triple dimension : interarmes, interarmées
et interalliés.
ASP Adrien FACON
Photos : ADJ Jean-Raphaël DRAHI, DR

16 TIM n° 205 -Juin 2009


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:00 Page 17

TIM n° 205 - Juin 2009 17


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 27/05/09 16:20 Page 18

En direct de…

BATFRA et GTIA Kapisa

La force de l’inter a
Le Bataillon français (BATFRA) et le Groupement tactique interarmes (GTIA)
de Kapisa sont deux grandes composantes terre du dispositif militaire français
en Afghanistan. Forces de terrain qui se complètent, elles sont confrontées
quotidiennement à la complexité de la réalité afghane.

3 QUESTIONS au colonel CHATELUS


chef de corps du BATFRA
Quelles sont les principales
missions du BATFRA, et dans quel
district de Surobi, nous étendons notre
rayon de patrouille afin de gagner du ter-
Quelles sont vos relations
avec la population et quelle
forme prennent-elles ?
Nous n’effectuons pas uniquement des
opérations militaires mais aussi de nom-
breuses actions de Civil military coope-
ration (CIMIC)3 – construction de puits,
esprit s’effectuent-elles ? rain sur les insurgés, interdire leur accès d’infirmerie, distribution de matériel sco-
Le BATFRA est essentiellement issu de au district et réduire leur mobilité. L’ins- laire… Notre action globale nécessite une
la 1re Brigade mécanisée (1re BM)1. Ceci tallation d’une Forward operating base part importante de communication et les
offre une convivialité au sein du BATFRA (FOB), base opérationnelle avancée villageois sont très demandeurs d’infor-
et une grande efficacité dans l’accomplis- afghane, dans la vallée de l’Uzbeen per- mations. Certains aimeraient même avoir
sement de ses missions. La principale est met de mener des opérations plus lour- des moyens pour communiquer directe-
la conduite d’opérations de sécurité et de des au nord de la Surobi. C’est tout ment avec nous. Cependant, les insurgés
stabilité afin de créer un environnement simplement la première fois que des mili- font une importante campagne de propa-
propice à la réalisation d’actions de taires afghans et de l’International secu- gande. Nous nous efforçons chaque fois
reconstruction et de développement. En rity assistance force (ISAF)2 s’installent que possible de justifier notre action et
coopération avec l’ANA, nous effectuons au cœur de cette zone refuge de l’insur- d’expliquer les méfaits de l’insurrection.
donc des patrouilles renforcées. Dans le rection.
Comment la population réagit-elle
La zone du RC-C à la volonté du gouvernement
afghan d’enrayer le trafic de
drogue et de détruire les cultures
de pavot ?
Il y a encore une grande part de commu-
nication nécessaire à l’acceptation de cette
problématique par le peuple afghan. D’au-
tre part, il faut certes leur expliquer que
ces cultures nourrissent un trafic illégal
et néfaste à notre action, mais aussi leur
donner des contreparties. Les Français
n’effectuent pas d’action de destruction,
mais nous jouons notre rôle dans la lutte
contre le trafic de drogue lorsque nous
distribuons, lors d’actions CIMIC, des kits
agricoles et des moyens d’irrigation. Le
pavot nécessitant peu d’eau, il faut leur
donner les moyens d’une alternative
sérieuse.

1
De février à juin 2009, le BATFRA est armé par
le 1er RI, le 2e REG, le 501-503e RCC, le 3e RG,
le 40e RA et la 1re BM.
2
Force internationale d’assistance
à la sécurité (FIAS) en français.
3
Coopération civilo-militaire.

18 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 27/05/09 16:22 Page 19

Les détachements
de liaison (DL) témoignent
KAPISA / DL trois dimensions

r armes
« Je m’assure de la planification et de la
coordination aériennes (hélicoptères,
avions ou drone) et suis donc le respon-
sable technique de l’ouverture du feu. Par
exemple, un obus peut avoir une flèche
de 19 000 pieds et les drones voler à
18000 pieds: nous veillons donc à ce que
l’obus ne touche pas le drone.
Cette diversité des appuis est essentielle
car les spécificités techniques de chacun
Le GTIA Kapisa répondent à des situations tactiques pré-
cises. Tous les appuis sont donc complé-
mentaires. »

BATFRA / DL troisième
dimension
«Il est fondamental de connaître et com-
prendre les contraintes de chacun afin de
trouver les solutions techniques et tacti-
ques les plus pertinentes. Pour cela, une
véritable culture du travail collectif est
indispensable. Avec l’habitude, elle per-
met de travailler rapidement.
Tout ici a nécessairement un caractère
interarmes, interarmées et interalliés,
jusqu’au plus bas niveau de commande-
ment. Par exemple, les chefs de groupe
artillerie sont formés à guider les héli-
coptères américains. Ce théâtre est la
référence en matière de combat. »

BATFRA / DL génie
«L’Afghanistan, c’est le jardin du sapeur.
Notre mot d’ordre: là où le fantassin pose
le pied, un sapeur est passé. Notre effort
est donc porté sur l’appui à la mobilité :
ouverture d’itinéraire, reconnaissance de
zone, élargissement de routes.
Nous construisons aussi des FOB et
naturellement dépolluons des zones, les
déminons : tout le panel de nos missions
est présent sur le théâtre afghan, dans
une posture de combat permanent. C’est
extrêmement intéressant ! »

KAPISA / DL génie
«Nous assurons la liberté de mouvement
du GTIA. Nous sommes exposés aux pri-
ses à partie et il existe nécessairement
une confiance interarmes mutuelle, en
tout cas, elle s’établit dès le premier EEI.
Nous cherchons donc un bon compromis
Dans des régions distinctes du pays, les forces françaises sont entre les délais et la qualité de détection.
confrontées à des insurgés qui répondent à la supériorité technologique Nous opérons aussi des missions de
par leur connaissance du terrain et leur aptitude à s’y mouvoir, ainsi que fouille, cache d’armes par exemple, qui
nous permettent de récupérer beaucoup
par la pose d’Engins explosifs improvisés (EEI). Que ce soit dans la zone de renseignements.
d’action du BATFRA ou dans la province de Kapisa, les militaires français Quant aux EEI, ils ne sont pas une fata-
font l’expérience de la complémentarité des appuis et de la force lité, les systèmes sont assez basiques et
nous possédons une technologie suffi-
de l’interarmes.
sante pour les contrer. »

TIM n° 205 - Juin 2009 19


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:11 Page 20

En direct de…

Début avril, les hommes du colonel Le Nen remportent à Alasaï, au côté


de l'Armée nationale afghane (ANA) et des autres alliés engagés, un succès tactique
important dans la reconquête des vallées, en y permettant l'implantation de bases
permanentes et en infligeant un lourd revers aux insurgés. Pour exploiter ce résultat,
le GTIA1 Kapisa repart avec un bataillon ANA occuper le terrain et reprendre
le contact avec la population : c’est l’opération AFTER THE RAIN.

Opération interarmes AFTER THE RAIN

Occuper
le terrain,
gagner
les esprits
20 TIM n° 205 - Juin 2009
TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:12 Page 21

Articulation du GTIA Kapisa

3
avril 2009, tout le GTIA Kapisa, Le GTIA Kapisa compte
encore appelé Task Force Tiger une unité de commandement
selon la dénomination en vi- et de soutien basée sur la FOB
gueur au commandement amé- de Nijrab et deux sous-GTIA
ricain du RC-E2, se prépare à infanterie avec des composantes
réinvestir la vallée d’Alasaï après le suc- blindé, génie et appui.
cès de l’opération DINNER OUT. Le SGTIA 1 est basé sur la FOB
Malgré la perte d’un des leurs lors de de Nijrab et le SGTIA 2 sur
cette précédente opération, les hommes la FOB de Tagab. Les principaux
du 27e Bataillon de chasseurs alpins équipements du GTIA sont :
(27e BCA) d’Annecy affichent un calme de 3 AMX 10RC, 113 VAB, 57 VBL
circonstance. «Nous avons véritablement et 2 MPG.
fait quelque chose de grand la semaine
dernière, et les insurgés s’en sont rendu
compte dans leur chair », témoigne l’un cussion entre le chef du SGTIA et le chef fatals après le désengagement des uni-
d’entre eux. de peloton– que le choix se fait afin d’uti- tés lors du retour de leur lieu d’opération.
Appuyé par une section d’appui mortier liser au mieux les possibilités du peloton, « Il est essentiel d’adapter les besoins
du 93e Régiment d’artillerie de montagne selon sa mission. opérationnels à la menace réelle. Avec
(93e RAM) de Varces et un peloton blindé Le peloton est principalement utilisé en les 10 RC-R, le rapport coût / efficacité
du 4e Régiment de chasseurs (4e RCh) de appui (3 missions sur 4) à partir de posi- est, sur ce terrain, idéal», affirme le déta-
Gap, le GTIA Kapisa jouit d’une compo- tions reconnues et le plus souvent situées chement de liaison (DL) Arme blindée
sante interarmes d’une grande diversité, à flanc de montagne, au plus haut. Le but: cavalerie du GTIA Kapisa. Il poursuit en
qu’il convient d’articuler avec finesse. Des renseigner, détecter, identifier, marquer, soulignant la complémentarité des blin-
hommes du génie, de l’infanterie, de l’ar- aveugler ou détruire des insurgés parfois dés et de l’artillerie. En effet, avec près de
tillerie, de la cavalerie et de l’Aviation retranchés derrière des murs ou des obs- 1 331 coups lors de l’opération DINNER
légère de l’armée de Terre (ALAT) sont à tacles qui vont jusqu’à résister au tir de OUT, dont 59% d’obus explosifs, les mor-
pied d’œuvre. Le peloton blindé est com- 12,7 mm. Le peloton X10RC-R est aussi tiers de 120 trouvent sur ce théâtre leur
posé de trois AMX 10 RC-R et de trois VBL. utilisé en protection d’itinéraire pour pleine utilité, en complémentarité avec les
Son articulation dépend du choix tactique contrôler ou alerter sur tout véhicule ou autres appuis, aériens ou terrestres. >
du chef de détachement de la patrouille. individu suspect pouvant être un suicide
C’est lors du dialogue interarmes – dis- bomber 3 et éviter la mise en place d’EEI 4

Il est essentiel d’adapter


les besoins opérationnels
à la menace réelle. Sur ce terrain
le rapport coût / efficacité est idéal
avec les 10 RC-R. »

Tir AMX 10 RC-R à partir


de la FOB de Nijrab.

TIM n° 205 - Juin 2009 21


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 2/06/09 13:01 Page 22

En direct de…

> Face au relief accidenté peu prati- En détection systématique, les sapeurs, Entrecoupée par ces fréquentes investi-
cable, qui rend difficile d’accès les posi- détecteur de métaux à la main, arme dans gations, la progression s’achève sous un
tions, les artilleurs de montagne ont le dos, sont constamment exposés aux soleil déclinant à l’école de Dandawac.
répondu par leur endurance physique. prises à partie. Leur lente progression se
Ces exigences physique et morale ont peu fait dans un silence religieux et une La nuit tombe
de poids chez ces alpins engagés pleine- rigueur sans faille. Deux hommes en Un dispositif de nuit est mis en place. Tous
ment dans leur mission, à côté du senti- avant du dispositif, progressant sur les les VAB se disposent autour de l’école
ment d’utilité qui les remplit. « C’est le bords de la route, sont chargés d’assurer pour une surveillance omnidirectionnelle.
point d’orgue de tout ce qu’on prépare la sécurité avant de la section du génie. Deux mortiers de 81 sont mis en place
depuis des années », témoigne un artil- L’œil vif en direction des montagnes, ils face à la montagne. Pas de place à la
leur du DL GTIA Kapisa. s’assurent toujours néanmoins de l’en- détente, durant cette phase préparatoire
droit où ils posent leur pied. Suivent les à la nuit. En effet, comme chacun le sait
L’heure du départ sonneries grinçantes des détecteurs de ici, les attaques des insurgés se dérou-
Déjà, le ronronnement des moteurs des métaux: trois hommes inspectent à l’aide lent souvent à la tombée de la nuit. Ainsi,
AMX 10 RC-R, qui emplit la FOB de Nij- de leur “poêles à frire” chaque centimètre on répartit l’horaire des relèves et cer-
rab, annonce l’heure du départ. Les pre- carré de la route. Travail de fourmis, qui tains commencent à manger. Dans cet
mières rames se mettent en mouvement nécessite une attention sans faille : un ancien sanctuaire insurgé, les Français
vers le cœur de la vallée d’Alasaï. Un manque de vigilance mettrait en péril des peuvent aujourd’hui passer la nuit et ainsi
rapide coup d’œil vers le ciel assure à l’en- sections du génie ou d’infanterie. Le VAB poursuivre leur mission le lendemain
semble des troupes qu’elles ne sont pas génie ferme le dispositif. encore plus loin dans la vallée, « là où
seules : deux hélicoptères Kiowa des- Le chef de section, du 2e REG, veille avec nous ne sommes pas encore allés ». Il
sinent dans le ciel de rassurantes volu- un œil attentif à ses hommes. « Ici, me faut dire que le dispositif est impression-
tes. Pas un instant, ces hélicoptères ne confie-t-il, il faut à chaque instant se nant, sans oublier les mortiers de 120 et
quitteront le convoi. Ils renseignent sur demander où se poster, si on est pris à le peloton blindé toujours positionnés, en
d’éventuelles positions ennemies, qu’ils partie. » Le danger est en effet perma- mesure d’intervenir.
peuvent aussi «traiter» grâce à un arme- nent et la lente progression du cortège le Doté d’une caméra thermique et d’une
ment dissuasif. rend d’autant plus vulnérable. C’est pour- lunette de grossissement x 10, l’AMX 10
Le départ des forces à pied, principale- quoi, plusieurs groupes se relèvent les RC-R peut repérer de jour comme de nuit
ment constituées de la 4e compagnie du uns les autres afin d’avoir l’assurance une personne à 5000 mètres, et détermi-
27e BCA et des sapeurs du 2e Régiment d’une détection optimale. ner si elle est armée ou non à une dis-
étranger du génie (2e REG), se fait un peu D’un seul coup, le convoi s’immobilise, un tance de 1 000 mètres. Les capacités
plus tard. Leur mission a été clairement genou à terre. Le bip monocorde du détec- d’observations fournissent nombre de
définie lors des briefings des jours pré- teur de métaux s’envole en effet vers les renseignements sur toute activité de l’en-
cédents : dans le faisceau Nord de la val- aigus. Deux hommes, pelle et pioche à la nemi. Les VBL apportent une plus-value
lée, ils devront reconnaître un itinéraire main, viennent en investigation autour de en matière d’observation à courte dis-
jusqu’aux villages de Dandawac puis de la zone suspecte. Après un grattage minu- tance et un rôle d’écoute essentiel,
Sultankhel. Cette mission de reconnais- tieux, durant lequel tous retiennent leur l’acoustique dans un char étant très
sance d’axe est l’une des missions les plus souffle, un gros clou de métal est extrait réduite. Les 10 RC-R ont montré toute
visibles des sapeurs du GTIA Kapisa. du sol. La progression peut reprendre… leur efficacité en milieu montagneux >

22 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:14 Page 23

Ci-contre : Un rapide coup d’œil vers le ciel assure


à l’ensemble des troupes qu’elles ne sont pas seules :
deux hélicoptères Kiowa dessinent dans le ciel
de rassurantes volutes.

Ci-dessous : Le bip monocorde du détecteur de métaux


s’envole vers les aigus, et d’un seul coup, le cortège
s’immobilise, un genou à terre. Deux hommes,
pelle et pioche à la main, viennent en investigation
autour de la zone suspecte.

La mission de reconnaissance d’axe attribuée


à la 4e compagnie du 27e BCA et aux sapeurs
du 2e Régiment étranger du génie (2e REG)
est l’une des plus visibles des sapeurs du GTIA
Kapisa. En détection systématique, les sapeurs,
détecteur de métaux à la main, arme dans le dos,
sont constamment exposés aux prises à partie.

TIM n° 205 - Juin 2009 23


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:16 Page 24

En direct de…
Ce sont les militaires afghans
qui distribuent les kits scolaires
(près de 300) à des enfants qui,
mis au courant de cette distribution
inédite, parcourent parfois des
kilomètres pour obtenir un stylo,
voire un tableau pour certains…

> et en période hivernale. En effet, la


capacité de détection thermique est natu-
rellement accrue à basse température et
l’existence d’un réchauffeur permet de
durer plus longtemps sur une position.
« C’est rassurant d’avoir constaté la
semaine dernière la puissance de frappe
et la précision chirurgicale des 10 RC-R»,
témoigne, dans cette obscure école, un
chasseur alpin du 27e BCA, avant d’enta-
mer son tour de garde.
Très courte nuit, durant laquelle l’Armée
nationale afghane (ANA) n’a pas chômé.
En effet, lors d’une opération de nuit […],
l’ANA a pénétré par deux accès dans un
village afin de découvrir des caches d’ar- « C’est peut-être dans le but de nous Un maître d’école souligne la faute de
mes. Ce qu’elle a réalisé avec brio, décou- prendre à partie, cela semble peu natu- l’élève interrogé... Il s’entraînera ce soir
vrant deux caches d’armes dans le village rel comme éboulement», réfléchit à haute sur son cahier, que l’ANA lui distribuera
de Hamzakhel, récupérant ainsi une voix un chef de groupe. Compte-rendu au l’après-midi. En matière de CIMIC, il est
roquette RPG7 5 et du matériel permettant PC 6 Tactique. Les légionnaires intervien- essentiel de rester en retrait par rapport
la mise en œuvre de trois ou quatre EEI. nent. Ils vérifient que rien n’est piégé, puis à l’ANA. « C’est à eux de faire le boulot, à
déblayent la route à l’aide de barre à mine. nous de les soutenir», entend-on au sein
La progression reprend Les paysans aux alentours veulent même de la Task Force Tiger. En effet, c’est elle
La mission de la veille était de livrer une prêter main-forte aux militaires français. qui sera la future armée afghane. C’est
ligne de débouché pour la Weapons Com- elle qui devra gagner les cœurs de la
pany de l’ANA sur le méridien 62 pour Action CIMIC population et ces montagnes qui servent
040500L. C’est chose faite. Elle se pour- La progression continue durant toute la encore de refuges aux insurgés. Ainsi, ce
suit aujourd’hui par la reconnaissance du matinée jusqu’au village de Sultankhel. sont les militaires afghans qui distribuent
génie de l’itinéraire jusque Sultankhel, en Après avoir discuté avec le chef d’une les kits scolaires (près de 300) à des
appui de l’ANA qui progressera en amont. école à ciel ouvert, une action CIMIC est enfants qui, mis au courant de cette dis-
Le méticuleux travail des sapeurs du décidée pour l’après-midi. En effet, aucun tribution inédite, parcourent parfois des
2e REG est reparti. Silence monacal de enfant n’a de stylo, ni de cahier. Assis sur kilomètres pour obtenir un stylo, voire un
rigueur, soleil de plomb, tension perma- un tapis à même le sol, ils tentent, ahu- tableau pour certains…
nente dans cette zone de la vallée jamais ris par l’arrivée des militaires qu’ils n’ont
encore pénétrée. De nouveaux obstacles jamais vus dans la vallée, d’apprendre
entravent la progression. Un éboulis sus- l’anglais ou à effectuer une addition […].
pect se trouve en travers de la route.

24 TIM n° 205 -Juin 2009


TIM205_016_025_ENDIRECT.QXD 26/05/09 18:16 Page 25

L’action CIMIC se déroule au gré des rires mages collatéraux et les munitions du
d’enfants, sans perturbation. Il faut dire C207 avaient parfois peu d’effet. Par ail-
que les alpins tiennent les crêtes: les pos- leurs, la courte distance, ainsi que la
tes de tirs ERYX et Milan sont position- cadence de tir nécessaire, rendaient le
nés, de nombreux groupes sont en appui, Milan difficilement utilisable. Ce choix
les mortiers et les chars sont sur ce pla- s’est fait après un dialogue interarmes
teau à portée de vue, les hélicoptères sur- qui a évalué les dimensions techniques
volent la zone et un avion A10 américain et tactiques des différentes possibilités.
fait même quelques passages. C’est jus- « L’interarmes, c’est du concret ici ! »,
tement là l’esprit que tente d’imprimer le témoigne le DL ABC8.
colonel Le Nen, chef de corps du 27e BCA, De retour au camp, toute la Task Force
commandant le GTIA Kapisa, aux actions Tiger savoure ce nouveau succès dans la
CIMIC. Il tente au maximum d’effectuer vallée d’Alasaï. Mais l’occupation du ter-
en parallèle action coercitive et action rain doit être quotidienne et demain ils
CIMIC, tout en expliquant aux villageois repartiront en patrouille ou en opération
le pourquoi et le comment de leur pré- pour réinvestir chaque recoin de la val-
sence, afin qu’elle soit mieux intégrée lée. «Ces opérations réussies ne doivent
voire soutenue par la population. pas nous faire oublier que le terrain est
hostile et chaque opération dangereuse,
La maîtrise du ciel les drapeaux en berne nous le rappellent
Le véritable “mille-feuilles” aérien déployé douloureusement », témoigne un alpin.
nécessite une coordination interarmes Après des années d’occupation des val-
importante. C’est le rôle des DL. « Les lées par les insurgés, les Français mor-
éclats d’un obus de mortier peuvent mon- dent avec succès sur leur territoire. Après
ter jusqu’à 200 mètres en hauteur, et par- la pluie, le beau temps…
fois les hélicos ou les avions descendent La 2e section de la 4e cie du 27e BCA, en progression
à cette altitude. Mon rôle, avec les autres 1
Groupement tactique interarmes. sur la montagne pour protéger l’avancée du 2e REG
DL, est qu’il n’y ait aucune collision », 2
Regional Commandement East, pendant l’opération AFTER THE RAIN, en vallée
le Commandement régional est.
explique le DL Artillerie. « Nous travail- d’Alasaï.
3
Kamikaze.
lons tous en étroite collaboration avec le 4
Engin explosif improvisé ou IED, Improvised
PC tactique lors d’une opération», conti- Engin Device en anglais.
nue-t-il. Par exemple, la capacité opéra- 5
Rocket Propelled Grenade : lance-roquette
tionnelle du peloton 10RC (protection, antichar.
6
Poste de commandement.
mobilité, puissance de feu) a sans aucun 7
Canon de 20 mm.
doute contribué à tenir la position du Dis- 8
Arme blindée cavalerie.
trict Center d’Alasaï, en repoussant les
insurgés retranchés dans des habitations
en zone urbaine. En effet, l’artillerie ne
pouvait frapper sans gros risques de dom-

TIM n° 205 - Juin 2009 25


Terreinfo
TIM205_TERRE_INFO.QXD 2/06/09 12:06 Page I

Organe de liaison des ressources humaines fondé en 1973


par le Général d’armée de Boissieu
Téléchargez Terre Info sur Intranet :
sommaire - Juin 2009 www.drhat.terre.defense.gouv.fr

PAGE Tout personnel militaire peut consulter PAGE Du nouveau dans la gestion de la réserve
I son dossier de gestion réduit III opérationnelle

PAGE Une gestion des militaires du rang PAGE • La nouvelle bonification indiciaire pour 2010
II personnalisée et équitable IV • Départs 2009 : une manœuvre bien engagée
• Personnel civil : l’indemnité de départ volontaire

NOUVEAU

Tout personnel militaire peut consulter


son dossier de gestion réduit
Avec Concerto, il est possible pour Consulter
son dossier,
tout personnel militaire de pouvoir rendre compte
visualiser sa fiche de gestion. des modifications
Procédure transparente, cette éventuelles,
c’est garantir
possibilité permet à tous de signaler que les données
les changements de situation et nécessaires
de faire modifier certaines données au calcul
de la solde
individuelles. Par ailleurs, en vue sont exactes.
du calcul de la solde par Louvois,
cette consultation permet de
s’assurer de la fiabilité de la base
de données unique sur laquelle
repose Concerto. Explications.
Comment consulter son dossier
La DRHAT a mis en place un portail spé-
cialement dédié aux acteurs RH (DRH,
gestionnaires) mais aussi, désormais, à consultation s’effectue soit directement à mieux que soi est le premier informé de
l’ensemble du personnel. Le principe est partir d’un poste relié à l’intraterre, soit certains changements tels que situation
simple : un identifiant et un mot de passe sur simple demande à son DRH autorisé à maritale, naissance, affectations, autant
permettent de consulter une synthèse de effectuer une extraction collective. Rap- d’informations ayant une incidence directe
son dossier. C’est-à-dire de visualiser les pelons que l’identifiant et le mot de passe sur la solde.
principales informations le concernant sont uniques et par conséquent garants Consulter son dossier, rendre compte des
telles que années de service, affectations de la confidentialité de la consultation. modifications éventuelles, c’est garantir
successives, qualifications et diplômes, que les données nécessaires au calcul de
etc. Compte tenu du volume de person- L’effort de chacun garantira la solde sont exactes. Cette vérification
nel militaire, l’accès à ce service est ouvert la solde de tous est importante puisque dès 2010 des
progressivement afin d’en parfaire le fonc- Exemple concret de la dématérialisation essais seront effectués afin de raccorder
tionnement. À cet effet, des messages et des principes fondateurs de Concerto, Concerto à Louvois, calculateur inter-
sont envoyés aux DRH des organismes cet accès personnalisé à son propre dos- armées de la solde.
d’affectation afin de cadencer et faciliter sier assure la fiabilisation des données
cette consultation. Pour chacun, cette contenues dans Concerto. En effet, qui Source : DRHAT/BCM et BSIRH

Pour en savoir plus sur ce sujet, saisissez « SIRH solde » dans le moteur de recherche du site de la DRHAT

I
!
TIM205_TERRE_INFO.QXD 26/05/09 18:59 Page II

Terreinfo

Été 2009, l’armée de Terre fait é


La gestion des EVAT et des Réserves est emblématique des soucis d’équité de traitement, de proximité
et de cohérence de l’armée de Terre dans le cadre de l’adaptation des procédures RH de travail.

forts de la manœuvre RH. Ainsi, les renou-


Une gestion des militaires du rang vellements de contrat pour servir au-delà
de 11 ans et les recrutements pour deve-
personnalisée et équitable nir sous-officiers seront coordonnés au
niveau national à partir des travaux pré-
Dans un contexte de préservation de la jeunesse du personnel paratoires transmis par les organismes.
et de resserrement des effectifs, il s’agit d’apporter à l’ensemble des EVAT, Les attributions relevant de la formation
à l’instar des autres catégories, un suivi permanent et individualisé qui continueront à être mises en œuvre par
donne les meilleures garanties de fidélisation et d’emploi de la ressource. l’échelon intermédiaire pour le cycle 2009-
2010.

L
a professionnalisation engagée à la la délivrance du congé parental et des Enfin, dans le souci de maitrise des flux
fin des années 1990 a impliqué une congés liés à la reconversion ainsi qu’aux et dans le cadre d’une indispensable
déconcentration progressive de la décisions de cessation de l’état de mili- expertise technique, la DRHAT conserve
gestion des militaires du rang vers les taire. Afin que le DRH de la formation puisse à son niveau les décisions comme celles
régions Terre. Celle-ci répondait alors à s’approprier le rôle prééminent qui lui de résiliation de contrat sur demande, la
la nécessité d’accompagner au plus près revient dans ces évolutions majeures, une conduite du recrutement dans la fonction
les formations durant la mise en place charte de gestion des militaires du rang a publique, ou encore l’attribution de congés
d’un modèle de gestion des EVAT cohé- été réalisée. Les actes de gestion y sont de longue durée de maladie.
rent. abordés par processus tandis que leur
Interlocutrices directes des gestionnaires réalisation est précisée de façon chrono- Une gestion également
situés au sein des formations, à l’échelon logique en faisant apparaître clairement conduite en collaboration
local, les RT intervenaient dans la mise les responsabilités de chaque échelon de avec d’autres acteurs
en œuvre de la plupart des actes de ges- gestion. En outre, les commandants de
tion de cette catégorie de population en brigade seront appelés à suivre la réali- En attente de la définition des attributions
liaison étroite avec les chefs de corps ou sation de certains objectifs RH par leurs des bases de défense en tant qu’orga-
commandants de formations administra- chefs de corps en matière de fidélisation nismes d’administration :
tives. et de recrutement interne. Ils disposeront n les régions Terre conservent leur pré-
À l’été 2009, l’armée de terre fait évoluer pour cela d’indicateurs via Concerto. rogatives dans la gestion des formations
son dispositif sous l’effet des mesures de semi-centralisées. Cette période tran-
restructuration et des évolutions appor- Un pilotage exercé directement sitoire devrait prendre fin en 2010,
tées à l’échelon régional. par la DRHAT pour une gestion lorsque les brigades et les têtes de
Une responsabilité accrue des acteurs de collective cohérente chaînes seront en mesure d’assurer
commandement pour une gestion au plus pleinement cette mission.
près des intéressés De nombreuses décisions jusqu’alors n L’Agence de Reconversion de Défense
Le chef de corps est déjà fortement impli- assurées par l’échelon régional, relèvent devient le principal partenaire dans
qué dans les actes de gestion notamment désormais de la responsabilité de com- l’élaboration du projet professionnel civil
en ce qui concerne : mandement local. D’autres, plus liées au du militaire en phase de reconversion.
n la notation et la réalisation de l’avance- pilotage et au contrôle, sont assurées par Son action est directement conduite
ment ; la DRHAT, comme par exemple : en liaison avec le chef de corps qui
n l’emploi du personnel au sein de son Le suivi des plans de recrutement déter- conserve la maîtrise du processus de
organisme ; minant le plan de gestion de la formation ; reconversion et des actes de gestion
n l’orientation ; La gestion de la mobilité sera reprise en afférents pour les militaires du rang.
n le renouvellement de la période proba- compte en totalité par la DRHAT. En effet, Par ailleurs, durant cette période de tran-
toire ainsi que les renouvellements de le contexte des restructurations et de la sition, un effectif minimal de spécialistes
contrat,. sensibilité de l’acte en lui-même néces- RH sera maintenu au sein des états-
Dès cet été, ses prérogatives seront lar- site un accompagnement individualisé et majors des régions terre. Forts de leur
gement renforcées. Celles-ci seront en une vision nationale ; expérience et de leur connaissance, ils
effet étendues aux dénonciations du L’accompagnement des organismes d’ad- pourront apporter un soutien actif tant
contrat pendant la période probatoire, à ministration dans le pilotage des actes aux gestionnaires locaux que centraux.

La gestion des EVAT : qui fait quoi ?


PROXIMITÉ avec l’individu ÉQUITÉ pour la catégorie
Au niveau local Rôle de suivi et de connaissance Au niveau central Rôle de pilotage et de contrôle
n Administrer : n Employer n Affecter : n Parcours professionnels :
renouvellement de période n Noter mobilité fonctionnelle et respect des équilibres en
probatoire ou de contrat, n Promouvoir géographique termes de pyramidage par
attribution des congés, n Orienter n Recruter : formation afin d’assurer
reconversion, cessation plans de recrutement la capacité opérationnelle en
d’activité militaire, etc. partenariat avec les brigades

II
!

!
TIM205_TERRE_INFO.QXD 26/05/09 19:01 Page III

ait évoluer son dispositif RH


Du nouveau dans la gestion
de la réserve opérationnelle
La manœuvre concernant la réserve
opérationnelle est intégrée à celle Un trinôme de réservistes du 19e RG
en patrouille VIGIPIRATE sous la tour Eiffel.
de l’active à tous les niveaux de la
chaîne RH (central, régional et local)
car celle-ci « est un véritable enjeu
stratégique » (CEMAT 24 juillet
2008) pour l’armée de Terre. Ainsi,
dans le domaine des ressources
humaines, l’année 2009 marquera
un tournant dans la gestion du
personnel de la réserve
opérationnelle.

L
a fermeture des bureaux réserve des
régions Terre à l’été et la montée en
puissance des bases de défense
engendreront un profond remaniement
des processus et des modèles de gestion.
D’autant qu’elles s’inscrivent dans la mise
en œuvre progressive d’une nouvelle
© CCH Jean-Baptiste TABONE

maquette en organisation permettant


d’optimiser une réserve d’emploi.
Par ailleurs, l’accompagnement lié aux
réorganisations 2009-2014 nécessitera
une gestion particulière pour le person-
nel réserviste servant au sein des forma-
tions touchées.

Organisation de la gestion dossier publié sur le site de la DRHAT en 2. LES MESURES INDIVIDUELLES
et l’administration des tapant « Réserves 2009 » dans le moteur (EFFORT OFFICIERS ET
réservistes de recherche. SOUS-OFFICIERS)
Elles concernent le personnel affecté en
Avec la mise en œuvre du SIRH de l’ar- Restructurations : la réserve complément individuel au sein de ces uni-
mée de terre (CONCERTO), la disparition opérationnelle est bien prise tés. Il lui sera proposé une nouvelle affec-
des bureaux réserve des RT et la création en compte tation en fonction des desiderata qu’il aura
de la DRHAT, les principes de gestion émis.
seront amenés à évoluer : La manœuvre concernant la réserve opé-
n depuis 2008, la gestion et l’administra- rationnelle est intégrée à celle de l’active Cette opération sera conduite :
tion du personnel officier de la réserve à tous les niveaux de la chaîne RH (cen- n par le bureau réserve de la DRHAT
opérationnelle est de la responsabilité tral, régional et local). pour les officiers ;
du bureau réserve de la DRHAT ; Ainsi, des mesures collectives et indivi- n par les bureaux réserve des RT dans un
n à l’été 2009, la gestion et l’administra- duelles seront proposées aux comman- premier temps puis, dans un deuxième
tion du personnel sous-officier sera dants des formations touchées ainsi qu’à temps, par le bureau réserve de la
confiée au bureau réserve de la DRHAT l’ensemble du personnel de réserve ser- DRHAT et les formations d’emploi pour
et celle des militaires du rang aux orga- vant au sein de ces formations. les sous-officiers et les MDR.
nismes d’administration (formations
d’emploi ou GSBDD) 1. LES MESURES COLLECTIVES Un officier référent du bureau réserve de
n les travaux de chancellerie (notation et (EFFORT MILITAIRE DU RANG) la DRHAT est désigné pour conduire cette
avancement) demeureront de la respon- Elles concernent les UIR et les USR des manœuvre RH/Réserve au niveau central.
sabilité des RT jusqu’au fusionnement unités dissoutes ou déplacées. Il sera pro- Les conseillers réserve et les officiers
active/réserve des procédures de nota- posé : adjoint réserve (OAR) des formations tou-
tion et des circuits d’avancement (2010). n soit un transfert (organique) de l’en- chées sont pleinement associés à la mise
semble de l’unité vers un corps d’ac- en œuvre de cette manœuvre.
Pour en savoir plus notamment sur le cueil dans une logique de proximité ;
recrutement et la formation des réser- n soit une mutation du personnel volon- Source : SGP/BRSV
vistes, nous vous invitons à consulter le taire vers une formation de son choix.

Consultez le dossier dédié sur le site de la DRHAT en tapant « Réserves 2009 » dans le moteur de recherche.

III
!

!
TIM205_TERRE_INFO.QXD 2/06/09 12:09 Page IV

Terreinfo
N’oubliez pas la nouvelle
Tous solidaires
bonification indiciaire pour 2010 avec les familles
Dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne NBI 2009-2010,

F
aisant suite à l’article paru dans
la liste des postes ouvrant droit est consignée dans un arrêté le Terre Info de février 2009 et
ministériel annuel. De fait, les postes décrits dans le précédent relatif à la prise en charge des
arrêté ne sont pas systématiquement reconduits. Il convient donc blessés, un autre article paraîtra dans
de s’assurer de leur prise en compte au plus tôt. le numéro de juillet-août et décrira les
différents dispositifs de soutien social

D
et familial des familles de tués et de
ès le 3 août 2009, chaque organisme La cellule NBI de la DRHAT est chargée
blessés, en particulier en opérations.
d’administration (OA) sera chargé de du contrôle des attributions dans une
Y seront décrites, en particulier, les
désigner nominativement le per- logique de pilotage de l’enveloppe allouée
différentes formes de la solidarité pour
sonnel entrant sur un emploi ouvert à NBI. de 9,3 M€. Les informations validées sont
ceux et celles qui ont perdu la vie ou
Cette désignation devra être en stricte transmises ensuite à la DCCAT pour mise
une partie de leur intégrité physique,
conformité avec la fonction principale à paiement. Une saisie tardive et impré-
au service de la Patrie (aides institu-
occupée au sein de la gestion des orga- cise d’informations remontées par les OA
tionnelles et fonds de prévoyance,
nisations disponible dans Concerto, sys- engendre mécaniquement un traitement
associations, soutien social, assu-
tème d’information ressources humaines différé sur la solde des ayant droits.
rances individuelles…).
de l’armée de Terre. Pour en savoir plus Les DRH sont invités, en cas de doute,
sur la procédure, il suffit de saisir « pro- à contacter la cellule NBI de la DRHAT au
cédure NBI » dans le moteur de recherche 821 752 86 35.
du site de la DRHAT. Source : SGP/BCM

Départs 2009 :
PERSONNEL CIVIL : une manœuvre
bien engagée
ce qu’il faut savoir
sur l’indemnité de départ L
e format 2014 de l’armée de Terre
concentre les effectifs sur les fonc-
tions opérationnelles. Pour y parve-

volontaire (IDV) nir, l’armée de Terre s’appuie notamment


sur des départs vers les fonctions publi-
ques (articles L.4139-2 ou L.4139-3),
complétés par des transferts vers la gen-
tible d’accueillir un ouvrier issu d’un darmerie et le service des essences, ou
établissement restructuré ; encore par le pécule modulable. Ces dis-
n avoir accompli au moins six années de positifs concernent principalement le per-
services ; sonnel servant dans le soutien en général
n se situer à plus de deux années de l’âge et/ou en cours de seconde partie de par-
d’ouverture de droit à pension. cours professionnels.
En trois mois, le nombre de candidats
Les OE peuvent cumuler cette indemnité volontaires au transfert vers les fonctions
avec une IDV pour créer ou reprendre une publiques a dépassé les candidatures
entreprise (IDVCRE). recueillies sur toute l’année 2008 (+30 %)
Le montant de l’IDV des OE est déterminé tandis que le nombre de postes ouverts
en fonction d’une grille qui tient compte dans la fonction publique d’État augmen-
de l’ancienneté de services (maximum tait lui aussi (489 postes ouverts aux
© ADC Fabrice CHESNEAU

91 470 €). armées, dont plus de 300 au sein de la


Défense).
Les fonctionnaires et agents sous contrat
à durée indéterminée doivent : Les résultats sont prometteurs :
n être en fonction dans un établissement n 221 pécules ont été attribués à des offi-
restructuré, créer ou reprendre une ciers et 262 à des sous-officiers
entreprise, ou souhaiter mener à bien n début avril, 226 candidats « article

C
e dispositif permet aux agents civils un projet personnel ; L.4139-2 » étaient retenus sur un poste
du ministère de la défense de per- n être à plus de cinq de l’ouverture de fonction publique (30 officiers, 149 sous-
cevoir une indemnité lorsqu’ils quit- leurs droits à retraite. officiers et 47 militaires du rang).
tent définitivement l’administration à la
suite d’une démission. Un certain nombre Le montant de l’IDV versée aux fonction- Retrouvez plus d’informations dans la
de conditions sont à remplir pour perce- naires et contractuels est modulable, avec rubrique Manœuvre RH du site de la
voir cette indemnité. un montant maximal de 24 fois un dou- DRHAT, notamment sur la seconde cam-
zième de la rémunération de l’année pré- pagne d’ouverture de postes dans la fonc-
L’ouvrier de l’État (OE) doit : cédant la demande. tion publique d’État.
n être en fonction dans un organisme
restructuré ou dans un poste suscep- Source : SGP/BPC Source : SDEP/BPRH

IV
!
TIM205_042_043_RETEX.QXD 26/05/09 17:40 Page 42

RETEX Du mois de
décembre 2008
au mois de mai
2009, le colonel
Consentir Le Nen commande
le GTIA Kapisa –
Task force TIGER
les moyens en Afghanistan. Il
témoigne d’une guerre

nécessaires sans concession qui


apporte, néanmoins,
à chaque soldat
Vos comptes-rendus et expérimentations un enrichissement
ne sont pas inutiles. Le Centre de doctrine et un aguerrissement
professionnels
et d’emploi des forces (CDEF) vous
exceptionnels.
propose ainsi chaque mois un point, en quelques
ous combattons un ennemi

N
brèves, sur les RETEX en cours. La Mission Innovation aguerri, déterminé, bien orga-
participe dorénavant à cette page avec une rubrique nisé, relativement bien équipé
et manœuvrier. Nous mettons
qui évoque des innovations en cours au profit en œuvre des moyens de
de l’armée de Terre. combat puissants, modernes et nom-
breux, au sol et dans les airs. Nos
(représentation sur le terrain des troupes, contacts avec l’ennemi atteignent des
ENTRAINEMENT et de l’opposing forces (OPFOR) avec ani- degrés élevés de violence qui nous
COLLECTIVE SHIELD 09 (CS-09) mation et mise en œuvre d’un système de voient employer toute la palette des
simulation pour infanterie de type Simu- armements et munitions utilisés dans
Exercice de certification du BG (Battle lateur de tir de combat (STC). les conflits passés. […] La guerre reste
Group) européen conjointement mis en Une impression d’ensemble très positive un art où la chance a incontestable-
œuvre par les républiques tchèque et slo- se dégage sur le niveau de préparation du ment sa part, mais le succès d’une
vaque pour la permanence opérationnelle FHQ. L’état-major du BG dispose des res- opération tient d’abord au talent et aux
du 2e semestre 2009 de l’un des deux sources humaines, des structures, des compétences de ceux qui la conçoivent
BG1500 1, l’exercice COLLECTIVE SHIELD moyens et de l’entraînement propices à et la conduisent, ces deux qualités ne
09 s’est déroulé en République tchèque un déploiement opérationnel déjà rodé. s’obtenant qu’au prix d’un entraîne-
et en Slovaquie du 23 mars au 3 avril 2009. ment individuel et collectif acharné.
[…] Nous combattons à pied, sur un
ÉTRANGER
Contrôle de zone en
que la route baptisée jusqu'alors IED alley
Afghanistan : consentir – la « route des pièges ». La coopération
les moyens nécessaires interalliée et le volume important des for-
En mars 2009, les soldats de la Coalition ces engagées ont permis la reconquête
ont repris le contrôle de la vallée de Tan- de la vallée en sûreté.
gui, située à la frontière du Wardak et du
Logar où, depuis l'été 2008, les insurgés
L’objectif de l’exercice, outre la mise en s'étaient fortement implantés. ADAPTATION
condition avant engagement, était de Cette opération interarmées a requis des
démontrer la crédibilité des forces moyens importants : chasseurs-bombar-
Secourisme de combat
armées des deux républiques à remplir diers F-15 et hélicoptères Apache ont Dans TIM de mai 2008 était annoncée la
les ambitions politico-militaires dévolues fourni l'appui air-sol. Forces spéciales mise en place imminente de deux nou-
à un BG européen (planification et déploie- américaines et commandos afghans ont velles formations dans le domaine du
ment opérationnel). saisi les points-clés du terrain. Deux secourisme de combat: le « sauvetage au
CS09 s’appuyait sur le concept BG 1500. bataillons américains et deux compagnies combat de premier niveau » (SC1) pour
Son scénario confrontait la 4e brigade de afghanes, accompagnées de leurs men- l'ensemble des combattants et le « sau-
réaction rapide tchèque et ses augmen- tors français, ont opéré simultanément vetage au combat de deuxième niveau »
tees slovaques (huit officiers en renfort dans les villages et sur les axes. Agissant (SC2) destiné aux brancardiers secouris-
du Force headquarters - FHQ) correspon- en deuxième rideau, la police nationale tes, ambulanciers et aides soignants en
dant à la force déployée sur un théâtre afghane était chargée des investigations situation d’exception.
imaginaire, face à un adversaire présen- dans les habitations. Plus de trois jours Décentralisé au niveau des corps, le SC1
tant un profil dissymétrique. Le jeu d’exer- ont été nécessaires pour sécuriser cette est actuellement imposé dans le cadre
cice se déroulait sous la forme d’un LIVEX vallée longue de quinze kilomètres ainsi des Mises en condition avant projection

42 TIM n°205 - Juin 2009


TIM205_042_043_RETEX.QXD 2/06/09 19:20 Page 43

-
« Une formidable expErience
-
opErationnelle »
Le colonel Le Nen au cours
d'une patrouille dans le district
de Tagab, le 26 décembre 2008.

qui constitue l’enseignement le plus mar-


tude tactique, c’est s’exposer à des décon-
terrain montagneux difficile car très com- quant de cette guerre en Kapisa. Celle-
venues qui peuvent vite devenir dramati-
partimenté dans ses parties hautes et ci, comme tous les autres conflits, ne
ques. C’est pourquoi, il est indispensable
basses. De plus, à l’image de nos véhicu- manquera pas de façonner les généra-
de raisonner sa manœuvre dans les trois
les, le soldat de la Kapisa s’est considé- tions de nos jeunes officiers. La formida-
dimensions de ce terrain montagneux.
rablement alourdi. Chaque homme sur le ble expérience opérationnelle qu’ils
Nous manœuvrons toujours à partir des
terrain transporte une charge moyenne retireront de cette guerre se diffusera
crêtes et des parties hautes des versants
de 35 kg, correspondant à son gilet pare- dans tous les régiments de l’armée de
afin de limiter la liberté de mouvement
balles, ses moyens optiques et de trans- Terre. »
des insurgés et de les cloisonner dans les
missions, son armement, ses munitions
fonds de vallée où s’appliquent nos effets Le colonel Nicolas Le Nen, issu de la promo
tion
et de quoi vivre sur le terrain pendant spéciale
tactiques principaux : détruire, capturer Génér al Calliès (1986-89) de l’École
vingt-quatre heures. […] L’insurgé de la militaire à Coëtquidan, est chef de corps du
ou chasser l’ennemi. […] Chaque homme
Kapisa est un guérillero montagnard qui 27e Bataillon de chasseurs alpins et du GTIA
du GTIA Kapisa a le sentiment de vivre une
arpente depuis son plus jeune âge les Kapisa – Task force Tiger jusqu’à juin 2009.
expérience humaine et professionnelle
massifs de ses vallées natales, à l’instar
exceptionnelle : celle de pouvoir enfin APPEL A TÉMOIGNAGES !
de tous les jeunes bergers que nous croi-
exercer son métier en vraie grandeur. Faites partager vos expériences
sons lors de nos patrouilles et infiltrations opérationnelles à nos lecteurs. Envoyez
C’est finalement ce bonheur, nouveau
sur les crêtes. Il bâtit ses modes d’action vos textes à la rédaction par internet à
pour un officier de ma génération, de pou- sirpat-comecrite.emat@
en utilisant systématiquement de façon
voir découvrir pleinement toute la gran- terre-net.defense.gouv.fr
complémentaire les parties hautes et bas-
deur de son métier de chef et de soldat
ses du terrain. Ignorer cette rare certi-

(MCP) Afghanistan, PROTERRE ECF sensible ou de points particuliers, mais il grands thèmes généraux transverses. Le
(Engagement au contact des foules) et n’avait pas jusqu’ici de mobilité tactique. Cahier 2008 des fiches de la recherche
HARPIE. Le SC2 est quant à lui centralisé Actuellement, le régiment a réalisé deux aborde ces problématiques sous trois
au Centre d’instruction santé de l’armée maquettes robustes et efficaces, l’une qui angles : la stabilisation, mission dont l’ar-
de Terre (CISAT) de Metz et le premier prend en compte l'aménagement et la mée de Terre connaît la difficulté ; l’adap-
stage a eu lieu en février 2009. disposition du radar à bord du véhiculeP4, tation de la doctrine d’emploi des forces
et l’autre qui optimise la stabilité du véhi- face aux menaces asymétriques qui pro-
cule. Les essais au sein du régiment et lifèrent dans ce nouveau contexte opéra-
INNOVATION en manœuvre Brigade ont été concluants. tionnel ; et la surprise dont l’adversaire
Ce projet sera très convoité à terme pour asymétrique fait un grand usage en modi-
Un radar RASIT sur un véhicule
la projection des modules dans l'urgence fiant ses modes opératoires pour exploi-
P4 pour projection OPEX en opérations extérieures. ter les faiblesses de la Force.
Déployer rapidement un radar performant
léger et compact de détection électroma- 1
Le concept « BG 1500 » constitue un outil
gnétique, intégré dans un véhicule P4, est PUBLICATIONS de réaction rapide militaire de l’Union
maintenant possible grâce au projet P4 européenne . D’un volume de 1 500 hommes,
RASIT initié par le lieutenant-colonel Fiches de la recherche il est déployable en 15 jours sur décision
du Conseil européen, avec une autonomie
Jean-Luc Yelma et le maréchal des logis- Pour suivre l’actualité stratégique et dans initiale de 30 jours.
chef Arnaud Micola, du 35e Régiment d'ar- un souci de veille, le CDEF participe à de
tillerie parachutiste de Tarbes. Le RASIT nombreux colloques, symposiums et Pour en savoir plus, rendez-vous
permet de déterminer la localisation, le conférences. Les fiches qui en sont issues sur le site Intraterre du CDEF:
volume et la direction du déplacement de offrent un regard sur les relations inter- www.cdef.terre.defense.gouv.fr
l'adversaire, et la surveillance d'une zone nationales et sont regroupées sous de

TIM n°205 - Juin 2009 43


TIM205_044_047_TRADITIONS.QXD 26/05/09 17:31 Page 44

Traditions

Le chant et l’armée

Soldats sur
la bonne voix
Le chant est vieux comme les armées, de
l’hymne national à des chants plus populaires
mais tout aussi connus, comme La Madelon
ou Auprès de ma blonde. Cependant,
les évolutions culturelles et sociologiques
ont-elles fait évoluer la pratique du chant
dans l’armée de Terre ?

44 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_044_047_TRADITIONS.QXD 26/05/09 17:33 Page 45

M
onsieur Bodonyi, conseiller walkman, ce qui crée un répertoire et une armées de Napoléon. Certains chants peu
« musique » auprès du culture radicalement différents du chant entendus aujourd’hui ont été en leur
général délégué au patri- militaire. Il y a 25 ou 30 ans, quand les temps des phénomènes de la société
moine de l’armée de Terre, gens marchaient et, peut-être souffraient dans son ensemble. Leurs paroles étaient
est directeur d’école de un peu, il n’y avait pas forcément besoin connues de tous, civils comme militaires.
musique, musicien et musicologue. Capi- d’un commandant d’unité pour deman- Le plus célèbre est La Madelon (« Pour
taine, il a été officier de réserve en situa- der des chants; ça pouvait venir tout natu- le repos, le plaisir du militaire ») pendant
tion d’activité (ORSA). rellement des militaires. C’était la culture la Première Guerre mondiale. De même,
« Le chant est un moment important de du métier. » En effet, le chant est vieux pour le Chant des Partisans (« Ami,
la cohésion, c’est un moment important comme les armées et certains chants entends-tu le vol noir du corbeau sur nos
dans la vie d’une unité pour se soutenir encore en usage tels que Les dragons de plaines ») vers la fin du conflit suivant.
dans l’effort, pour exprimer son apparte- Noailles (« Ils ont traversé le Rhin avec L’hymne national est né en 1792 comme
nance à des valeurs communes », monsieur de Turenne »), datent du « Chant de guerre pour l’armée du Rhin »,
constate-t-il. Et d’ajouter: « Mais, les gens XVIIe siècle et des armées de Louis XIV. écrit par le capitaine du génie Claude
n’ont plus le goût de chanter de la même D’autres, comme Auprès de ma blonde Joseph Rouget de l’Isle. Il fut d’abord
manière que dans le passé. Aujourd’hui (« Dans le jardin de mon père, les lilas entendu à Paris au passage des batail-
un militaire a une approche double dans sont fleuris »), sont connus aux quatre lons de volontaires venant de Marseille.
sa culture liée à ce qu’il écoute avec son coins de l’Europe, apportés par les
Le chant déserté
« Il y a 30 ans, les gens connaissaient l’air
de Sambre et Meuse (“Le régiment de
Le chant est un moment important de la cohésion, Sambre et Meuse marchait toujours au
c’est un moment important dans la vie cri de liberté”), et de nombreuses chan-
sons. Ils les avaient dans l’oreille parce
d’une unité pour se soutenir dans l’effort, pour exprimer qu’ils avaient eu l’occasion de les enten-
son appartenance à des valeurs communes. » dre, ne serait-ce que lors de leur service
Marc Bodonyi, conseiller « musique » du général délégué au patrimoine militaire. Aujourd’hui, le public français
de l’armée de Terre. n’est pas fâché contre la musique >

Dépassant la grivoiserie des chansons paillardes,


paroles et musiques militaires sont toujours
dans le ton pour célébrer les événements
sur un accord majeur.

TIM n° 205 - Juin 2009 45


TIM205_044_047_TRADITIONS.QXD 2/06/09 11:23 Page 46

Traditions

n’est pas facile pour un cadre de vaincre Mustangs », un chant avec des paroles
les préventions, mais lorsque les choses originales mais dont l’air est celui de Sous
démarrent, la première chose à obtenir les pins de la B.A.
dans une troupe qui chante, c’est la fierté. À Coëtquidan, de nouveaux chants sont
Quand une troupe qui commence à chan- écrits chaque année par et pour les nou-
ter est fière d’elle-même, toutes ses pré- velles promotions des quatre écoles :
ventions liées à un manque sociologique l‘École spéciale militaire de Saint-Cyr,
d’usage du chant tombent. l’École militaire interarmes, l’École mili-
À ce moment-là, c’est gagné parce que taire supérieure du corps technique et
c’est là que la cohésion apparaît », com- administratif et le 4e bataillon formant les
mente-t-il. officiers sous contrat. « En général, un ou
plusieurs élèves se proposent à écrire les
Un regain d’intérêt paroles du chant. Il y a toujours des élè-
En dépit d’un ralentissement au moment ves qui ont des connaissances musicales
de la professionnalisation, le chant revient plus ou moins poussées pour la compo-
en force, constate Adeline Poussin, une sition. Ça se fait en interne même si
ethno-musicologue attachée au musée parfois, ils sont aidés par quelqu’un de
du sous-officier à Saint-Maixent-L’École l’extérieur pour la musique. Chacun tente
Carnets de chants au temps et qui prépare un doctorat sur le chant d’imposer sa spécificité, par exemple en
de la guerre d’Algérie.
militaire. « Les chants sont particulière- faisant un chant à plusieurs voix, ce qui
ment présents à la Légion étrangère et donne plus de panache et de couleur »,
> militaire mais il ne l’entend pas », dans les Troupes de Marine. Au Régiment explique le commandant Frédéric Jordan,
explique M. Bodonyi. « L’engagé volon- d’infanterie chars de marine, il y a un chargé des traditions et cérémonies
taire actuel est quelqu’un qui travaille un chant pour chacun des cinq escadrons et auprès du directeur des formations d’élè-
certain temps dans sa journée puis, une un chant pour chacun des cinq pelotons ves. Certaines promotions enregistrent
fois ce temps passé, qui revient de chaque escadron », note-t-elle. également des CD ou organisent des cho-
à des vertus et des usages « Si nombre de chants sont déjà très rales qui participent à des cérémonies
beaucoup plus civils. Il ne connus, d’autres sont des compositions militaires ou religieuses.
reste pas confiné dans le originales récentes comme Bélo ya Mais l’on peut se poser la question de
cadre de sa troupe. Il va se mama, chant du 3e escadron dont le savoir s’il y a des évolutions dans les paro-
changer, il est marié et refrain est en tahitien. Il a été les choisies par les élèves pour les chants
les moments d’expres- composé par un adjudant- de promotions. Apparemment, pas. « Il y
sion du chant de métier chef à Sarajevo en 1995 a des termes qu’on retrouve: des termes
qui allaient parfois bien avec deux nouveaux de courage, d’abnégation, de don de soi,
au-delà de la simple refrains ajoutés lors d’un de sacrifice. Ensuite il y a le message que
question du travail mili- séjour en Côte d’Ivoire en la promotion essaie de faire passer à tra-
taire existent moins », 2004 », dit Madame Poussin. « Et vers son choix de parrain.
constate M. Bodonyi. « Ce depuis 2000, le 4e escadron chante Les Récemment, à l’EMIA, il y a eu la promo-
tion Lieutenant de la Batie, nommée
après un officier tué lors de l’attentat du
poste Drakkar au Liban en 1983. Ce chant
a mis en avant les nouvelles opérations
auxquelles l’armée participe dans un
contexte international d’opérations de
maintien de la paix », explique le com-
mandant Jordan.

Des valeurs récurrentes


Hormis les chants de promotions, à Coët-
quidan, chaque compagnie et chaque sec-
tion a son propre chant pour la marche
au pas cadencé, généralement tiré du
répertoire des chants bien connus dans
l’armée tel Les Commandos (« Les com-
mandos partent pour l’aventure »).
Le chant au pas cadencé en ordre serré
est un ajout relativement récent né pen-
dant la guerre d’Algérie, sauf pour la
Légion étrangère où il avait droit de cité
bien avant.
Jusqu'alors, le chant militaire français, à
de rares exceptions près, se partageait
entre le chant de marche fait pour remon-
ter le moral lors de longues étapes au pas
de route non cadencé et les chants de

46 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_044_047_TRADITIONS.QXD 26/05/09 17:36 Page 47

bivouac et de corps de garde. Souvent, les allés aux studios de Radio Alger à « Mais, ajoute-t-il, certains chants vont
deux étaient les mêmes, et les millions deux compagnies – la 2 et la Compagnie peut-être tomber en désuétude car on
de Poilus de 1914-1918 pouvaient chan- portée - pour enregistrer un disque, Les n’ose pas les faire chanter par des jeunes
ter un de leurs refrains favoris, Vive le casquettes sont là (Philips). Le maître de femmes. C’est de la courtoisie naturelle.
pinard (« Le pinard c’est de la vinasse, ça chant était le lieutenant Denis Ribeton Mais la cohésion prime sur tout. Si, en
réchauffe là où c’que ça passe ») aussi qui est Basque et, comme tous les Bas- chantant un air de corps de garde, les jeu-
bien pendant des marches qu’au repos. ques, il aime chanter et il chante bien », nes femmes font partie du lot et la diffé-
Mais souvent, surtout chez les troupes de ajoute-t-il. rence garçons filles est complètement
métier, c’étaient les chansons « paillar- Le colonel (ER) Ribeton, dont les faits d’ar- estompée derrière l’esprit de cohésion,
des » qui dominaient. « Quand nous mes lui avaient valu la Légion d’honneur ça passe. Mais dès qu’un chant est vécu
nous entraînions pour partir en Indo- comme jeune lieutenant, et qui était très comme une provocation contre les filles,
chine, combien de fois avons-nous tra- populaire chez les paras, raconte à TIM le chef doit intervenir, non pas à cause du
versé Vannes en chantant Reluque la
gonzesse ou Les Cocus au grand dam des
passants choqués », se souvient l’adju- Le colonel Marcel Bigeard demande
dant-chef (ER) Pierre Euvrard, ancien de remplacer les chansons qu’on aimait bien
« para colo » d’Indochine et d’Algérie, offi-
cier de la Légion d’honneur. mais qui scandalisaient les passants, par d’autres,
Il explique que le changement est venu aux paroles sérieuses… »
en Algérie avec le colonel Marcel Bigeard,
alors chef du 3e RPIMa : « C’est lui qui a que « le disque, et le second qui a suivi, chant, mais à cause de l’utilisation per-
demandé des chansons sérieuses. Notre Chants de marche et de bivouac (Pathé), vertie qui en serait faite. »
base arrière était à Sidi Ferruch près d’Al- ont eu un certain succès commercial et Le problème n’est pas nouveau: « Je suis
ger et pas loin, à Zéralda, se trouvait le on les voyait en tout cas dans les foyers de la promotion mixte ESM-EMIA Vic-
1er Régiment étranger de parachutistes militaires. Il y a eu un engouement cer- toire, qui en 1945 était la première à
dont un grand nombre étaient des Alle- tain et le chant est devenu une activité Coëtquidan », dit le colonel (ER) Maurice
mands qui avaient l’habitude de chanter comme les autres, presque aussi indis- Courdesses. « En 1972, nous avons
dans leur propre langue en marchant au pensable et prioritaire que le sport. » publié une plaquette qui comprenait,
pas. Donc, on a collé des paroles françai- entre autres, la liste de nos camarades
ses sur des airs allemands, à commen- Le TTA 107 morts au combat. Pour l’égayer, nous y
cer par le chant du régiment Être et Durer Aujourd’hui, c’est le TTA 107 qui sert de avons ajouté notre chant favori de l’épo-
(“Si tu crois en ton destin”) dont l’air est base pour le chant dans l’armée. Il liste que : Le bordel a fermé ses volets. Nos
celui de Westerwald, un vieux chant fol- 82 chants mais des centaines d’autres camarades anciens de la 1re Armée ont
klorique. Ensuite, il a fallu un chant par existent. Aussi nous pouvons nous envoyé la plaquette à la veuve du maré-
compagnie et à la mienne, la 2, on écrit demander si les récentes évolutions socié- chal de Lattre qui était présent à notre
deux chants: Chant de la 2 (“Sous les pins tales dans les armées (lutte contre l’al- formation. Elle a été très choquée et en
de la B.A.”) et Au terrain (Au terrain qui cool, féminisation…) ont rendu désuets a fait un drame ! Donc nous, les anciens
rassemble dans l’ombre). C’était souvent certains chants qui, du coup, « passent de la 2e DB, dans l’exemplaire pour la
les troupiers qui trouvaient les paroles », moins bien » que dans le passé. maréchale Leclerc, on a prudemment
raconte-t-il à TIM. « Si on était trop “politiquement corrects”, enlevé la page en question ! »
« Ensuite, ça a débordé du 3 vers les on finirait par ne plus chanter grand-
autres paras et aujourd’hui, toute l’armée chose », dit M. Bodonyi. « Des chansons Bernard EDINGER
chante ces chants. Ce qui a beaucoup comme Les Chevaliers de la table ronde Photos : ADJ Jean-Raphaël DRAHI, DR,
aidé, c’est qu’en fin 1958, nous sommes font partie du patrimoine français. » 1er Régiment de spahis

Ils enregistrent comme des pros du music-hall

Aux studios de Radio Alger, fin 1958, la 2e compagnie et la Compagnie portée du 3e Régiment Le second disque, Chants de marche et de bivouac
de parachutistes d’Infanterie de Marine enregistrent le disque Les casquettes sont là, a connu un certain succès commercial, comme
chez Philips. le premier. On les vendait dans les foyers militaires.

TIM n° 205 - Juin 2009 47


TIM205_048_053_TOLL.QXD 26/05/09 18:03 Page 48

Entraînement

TOLL 2009
Organisé et conduit en optimisant systé-
matiquement les effectifs, les moyens et
le budget, TOLL 2009 est parvenu à jouer

L’année de
à la fois la coordination des moyens de
renseignement et d’artillerie et l’inter-
opérabilité entre le commandement et les
moyens de l’artillerie française et ceux de
l’artillerie alliée (allemande, espagnole
et belge). Sans oublier la coordination de
l’action des moyens terrestres et aériens

la maturité
et l’expérimentation du concept de déta-
chement de liaison d’observation et de
coordination des appuis feux (terrestres
et aériens).
Mercredi 1er avril, à l’observatoire du plan
long, à l’est du camp de Canjuers. En plein
cœur de la FOB 2 BATAK, sous comman-
dement français, deux équipes d’obser-
Du 30 mars au 4 avril 2009, plus d’un millier vateurs belges et espagnols désignent
des objectifs que la cellule C3D (3e dimen-
de militaires français, allemands, belges et sion) de la brigade Regional Command
Canjuers décide de faire traiter en inter-
espagnols étaient déployés dans le camp de Canjuers, opérabilité par une section de mortiers
pour participer à l’exercice TOLL 2009, organisé française et deux batteries de PzH 2000
et LRM allemandes.
conjointement par la Brigade d’artillerie de Quelques instants plus tard, l’estimation
des dommages assure que l’objectif est
Haguenau et la Brigade de renseignement de Metz. neutralisé. TOLL 2009 débute avec au

C
programme pas moins de 19 scenarii.
et exercice, instauré en 2005 Chaque scénario met en jeu différents
afin de faire travailler les états- capteurs d’origine humaine, image ou de
majors des brigades d’artille- guerre électronique de la Brigade du
rie et de renseignement 1 et les renseignement, d’effecteurs 3 mortiers,
unités en boucles rapides et canons et lance-roquettes de la Brigade
liaisons courtes, prenait cette année une d’artillerie et d’avions de l’armée de l’Air
nouvelle dimension, avec la participation pour des actions d’appui aérien, de show
du Corps de réaction rapide France (CRR- of force ou de ravitaillement par air. Pen-
FR), de l’armée de l’Air et d’éléments dant quatre jours, les différents moyens
multinationaux de la Brigade franco-alle- et unités présents à Canjuers vont tester
mande et du Corps européen. quasiment toutes les «combinaisons» de
la chaîne détection-acquisition-traite-
ment-évaluation.

TOLL 2009 marquait l’emploi


simultané et coordonné de moyens RENS,
de moyens ART, et de moyens aériens. »

48 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_048_053_TOLL.QXD 26/05/09 17:59 Page 49

Au plus près des conditions d’engagement


Dans un souci de coller au plus près des conditions réelles d’engagement de
l’armée de Terre, et en testant de nouveaux concepts et matériels, TOLL 2009
marquait ainsi l’emploi simultané et coordonné de moyens RENS 5, de moyens
ART 6, et de moyens Air 7. Cette dimension a ainsi permis d’intégrer :
n le CNHM (centre de niveau haut une double exigence : la souplesse
MARTHA), qui permet de dans l’emploi des intervenants
« déconflicter » et coordonner tous dans la 3e dimension (I3D), proche
les intervenants de la 3e dimension, du sol et la réaction immédiate
donnant ainsi une situation en temps au profit d’un GTIA au contact ;
réel de cette dimension sur la zone n le DLOC (expérimentation menée
d’action d’une force. par la Division études et prospective
Synthétiquement, le CNHM de l’École d’application de l’artillerie).
est apparu comme la réponse à

Un exercice interalliés allemands du 295e Bataillon d’artillerie 1


Les états-majors artillerie et renseignement
L’évolution des conflits et l’expérience de la Brigade franco-allemande, relevait sont organisés en Centre de mise en œuvre.
2
Forward Operating Base, base opérationnelle
acquise sur les théâtres d’opération tend le défi de l’interopérabilité des systèmes avancée.
à montrer que le triptyque « rensei- d’artillerie allemands et français, réali- 3
Moyens d’appuis feux terrestres ou aériens.
gnement – acquisition – traitement » doit sée par le biais du programme ASCA. 4
Détachement de liaison, d’observation et de
évoluer vers une coordination la plus La barre ayant donc été placée très haut coordination, chargé de l’intégration des feux
à la manœuvre du GTIA (groupement tactique
immédiate possible entre les moyens, les à l’occasion de cette 3e édition de TOLL.
interarmes) et de la conduite des missions
zones d’évolution de ces moyens et les Seule subsistait l’inconnue de la météo. d’appuis feux aériens rapprochés.
effets désirés ou non désirés. En somme, Là encore, l’objectif fut rempli sur toute la 5
Drone SDTI du 61e RA, patrouilles et FAC
la rencontre de cultures qui ne se croi- ligne, puisque la pluie tomba quasiment (Forward Air Controlers, contrôleurs aériens
sent pas si souvent en dehors des thé- sans discontinuer tout au long de la avancés) du 2e RH, équipes du 54e RT
et Gazelle Viviane du 1er RHC.
âtres d’opération. semaine, contribuant ainsi à produire un 6
Équipes d’observation française, belge et
Outre l’objectif historique (la coordination cadre d’entraînement particulièrement en espagnole, système d’écoute SL2A du 12e RA,
des moyens RENS et ART), TOLL 2009 adéquation avec l’objectif recherché. Inter- mortiers 120 mm du 1er RA, canons CAESAR
poursuivait donc un objectif d’intégration alliés, interarmées et interarmes, TOLL et FAC du 68e RAA, canons PZH 2000,
lance-roquettes et FAC allemands du
et de coordination interarmées et inter- 2009 a pu atteindre ses objectifs grâce à
295e PzrArtBat/BFA.
alliés (lire l’encadré ci-dessus) tout en la recherche systématique de l’optimisa- 7
Mirage F1 CR, CT et 2000 et Rafale
servant de support aux expérimentations tion des moyens et du budget. L’efficacité ainsi que des moyens de contrôle tactique
tactiques du DLOC 4 et de la procédure de cet exercice, étape majeure de la pré- MCT et un Contrôleur tactique air.
d’interopérabilité ASCA (Artillery Systems paration opérationnelle, a reposé sur le
Cooperation Activities). La présence d’élé- déploiement et l’emploi simultanés de
ments multinationaux au cours de cet capteurs RENS, de feux réels et d’expéri-
exercice, notamment les 300 militaires mentations indispensables.

LTN Guillaume COUROT, OCI du 12e RA


Photos : CNPI 3 / ADC DOUZENEL

TIM n° 205 - Juin 2009 49


TIM205_048_053_TOLL.QXD 29/05/09 15:39 Page 50

Entraînement

L’artillerie de demain
Dès l’été 2009, les 8 brigades interarmes seront réarticulées en vue de répondre
à la nouvelle maquette de l’armée de Terre. Dans cette optique, la brigade d’artillerie sera
supprimée en 2010,un centre de mise en œuvre (CMO) artillerie sera constitué au CFT.

50 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_048_053_TOLL.QXD 29/05/09 15:40 Page 51

TIM n° 205 - Juin 2009 51


TIM205_048_053_TOLL.QXD 29/05/09 15:41 Page 52

Entraînement

Le RENS : une fonction renforcée


L’évolution de la fonction renseignement vise à permettre à chaque niveau de commandement de la force terrestre de conduire
une manœuvre autonome des capteurs. Ainsi, l’effort porte sur les capacités ROHUM, ROEM et à très court terme sur les batteries
de renseignement brigades (BRB). La brigade de renseignement est maintenue et se voit renforcée du 28e Groupe géographique.

52 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_048_053_TOLL.QXD 29/05/09 15:44 Page 53

TIM n° 205 - Juin 2009 53


TIM205_054_055_FRATERNITE.QXD 26/05/09 16:55 Page 54

Social

Le médecin du 17e RGP


remplit la fiche
d'évacuation d'un blessé
du 1er RCP lors
d’un exercice en zone
urbaine dans la ville
de Cahors.

Terre Fraternité

Réseau
d’entraide
Depuis quatre ans, l’ass
ociation
ée
Terre
de
Frat er nité ap po rte
Terre et à leurs familles
un soutien financier
.
bles sés de l’a rm
immédiat aux
a vo ul u rass em bler, lors de son assemblée
nité (TF)
Cette année, Terre Frater form at io ns de l’armée de Terre pour
enta nts de s
générale, tous les représ arité.
de s partena ires actifs de son réseau de solid
en faire

N
otre but est de vous convain-
cre du bien fondé de l’œuvre
qu’ensemble nous accomplis-
sons, afin que vous soyez, dans
Il faut que vous soyez, dans vos formations, de véritables
vos formations, de véritables relais volontaires, entre ceux qui sont tou-
relais volontaires, entre ceux qui chés dans leur chair, ou leurs familles,
et ceux qui ont la mission et les moyens
sont touchés dans leur chair, ou leurs de les aider. » En ouvrant ainsi l’assem-
familles, et ceux qui ont la mission et blée générale qui s’est tenue à Paris le
23 mars dernier, le général d’armée (2S)
les moyens de les aider. » Bernard Thorette, président de l’associa-
Général d’armée (2S) Bernard Thorette tion Terre Fraternité, a voulu impliquer

54 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_054_055_FRATERNITE.QXD 2/06/09 13:08 Page 55

TEMOIGNAGE
au maximum les représentants des for-
Madame Bris, assistante sociale du RICM
mations présents. Pour la première fois Fortement impliquée durant les événements de Bouaké qui ont touché
depuis sa création en 2005, l’assemblée tragiquement son régiment en 2004, Madame Bris était présente durant
générale de l’association était ouverte à l’assemblée générale de Terre Fraternité.
tous les régiments de l’armée de Terre.
L’objectif avoué de cette démarche est Durant cette assemblée générale, qu’avez-vous appris sur
bien de faire connaître Terre Fraternité, les différentes associations de solidarité ?
mais aussi sa place dans le réseau d’en- Cette assemblée générale m’a permis de constater que les associations Terre Fra-
traide et notamment son partenariat avec ternité et ADO œuvrent à titre complémentaire pour aider les familles éprouvées.
l’Association pour le développement des Je considère que le réseau de solidarité de l’armée de Terre effectue un travail for-
œuvres d’entraide dans l’armée (ADO). midable et que les actions menées au profit des familles dans les six premiers mois
Car malgré son soutien infaillible à cha- qui suivent un événement grave sont très efficaces. Je suis persuadée cependant
que blessé, aussi bien sur les théâtres qu’aujourd’hui l’institution devrait aller encore plus loin en renforçant ou en créant
d’opérations comme l’Afghanistan ou une structure ayant dans la durée les moyens d’exercer un rôle d’expert national,
récemment au Gabon que lors d’accidents en liaison avec les formations.
de service en métropole, Terre Fraternité
doit encore asseoir sa notoriété. Quel est votre rôle dans le réseau de solidarité ?
Dans le cadre de la solidarité, lorsqu’il se produit un événement grave, je suis ame-
Le partenariat TF-ADO née à participer au sein d’une équipe au soutien, au réconfort, et à l’assistance de
L’idée de créer Terre Fraternité est venue la famille dans ses démarches administratives. S’agissant du soutien dans la durée,
à l’esprit du général d’armée (2S) Thorette si je prends l’exemple des blessés de Côte d’Ivoire, je suis encore amenée à inter-
après les événements de Bouaké en Côte venir pour les aider à résoudre les nombreuses difficultés qu’ils rencontrent, même
d’Ivoire en novembre 2004. Il s’agissait de si désormais elles s’amenuisent.
donner à la CABAT les moyens d’agir dans
l’urgence au profit des familles de bles- Allez-vous mettre en place des événements pour récolter
sés. Association de droit privé, Terre Fra- des fonds à destination de Terre Fraternité ?
ternité a donc pour vocation d’agir en Étant donné que le régiment a été concerné par un événement grave, le chef de
soutien de l’action de la CABAT, pour tout corps est particulièrement sensible aux actions menées par l’institution dans ce
ce qui concerne les actions de solidarité cadre-là et adhère entièrement aux aspirations de solidarité étendue au plus large
immédiates ; elle agit en complément des niveau du général d’armée Thorette. Le chef de corps se penche déjà sur la manière
aides de l’État au profit des blessés et des dont il pourrait faire un don à l’association Terre Fraternité.
familles. Elle apporte aussi son assistance
à certains projets comme l’équipement de
véhicule pour handicapé, le financement avec l’aide de la structure ADO. Depuis de Terre, le chef d’état-major de l’armée
récent d’un séjour au ski pour les blessés plus d’un an, les deux associations ont de Terre, le général Elrick Irastorza, a clô-
à mobilité réduite ou encore le finance- signé un partenariat. L’ADO possède une turé l’assemblée générale du 23 mars en
ment de déplacements. Terre Fraternité structure qui la rend capable de traiter prenant à témoin les représentants des
n’oublie pas les familles éprouvées par le les dossiers dans la durée : elle offre des formations : « L’entraide et la solidarité
deuil et, outre un financement des dépla- aides qui lui sont propres, notamment des sont l’affaire de tous et dans ce domaine
cements, adresse aussi un don à chaque bourses d’études pour les orphelins pen- l’armée de Terre, en complément d’au-
veuve et à chaque orphelin de l’année, dant une partie de leur scolarité. Le par- tres donateurs, peut faire beaucoup
tenariat TF-ADO permet donc une aide mieux: seuls quatre régiments ont versé
sur le court et le long terme: à Terre Fra- un don en 2008… Je vous demande donc
La solidarité en musique ternité l’urgence ; à l’ADO le traitement de vous faire les porte-parole de Terre
Le 19 juin 2009, l’armée de Terre des dossiers et leur suivi jusqu’à la fin de Fraternité et de l’ADO dans vos forma-
organise le 1er festival international vie du bénéficiaire. tions mais également auprès de nos
de musique militaire de Paris, concitoyens ou d’entreprises civiles…
au profit de Terre Fraternité. Parvenir au niveau d’entraide Nous sommes tous concernés, la solida-
Il s’organisera autour de deux des autres armées rité est un devoir ! »
événements majeurs: un concert L’enjeu de cette collaboration est de par- LTN Aurélie CARRIERE
gratuit de prestige regroupant venir au niveau d’entraide des autres Photos : ADJ Olivier DUBOIS,
plus de 550 musiciens indiens armées: pour 41000marins, l’œuvre d’en- ADJ Gilles GESQUIÈRE
et espagnols notamment, suivis traide de la Marine nationale atteint
d’un défilé. Le 20 juin également, 400 000 euros par an.
Les dons peuvent être adressés par chèque
aura lieu un défilé à Versailles. Avec 131 000 hommes, et en dépit du sou-
à l’ordre de Terre Fraternité :
Cette levée de dons, donnant droit tien très actif des grands commande-
ments, de certaines formations ou des ASSOCIATION TERRE FRATERNITÉ
à une déduction fiscale, se fera
réservistes citoyens, l’armée de Terre ne Hôtel national des Invalides,
avant le 19 juin via une campagne 129, rue de Grenelle, 75007 Paris.
internet, et le soir du concert, dans parvient qu’à 200 000 euros chaque
Tél. : 01 44 42 39 58.
la cour d’honneur des Invalides. année. Pour insister sur l’importance du E-mail : cabat.terrefrat@yahoo.fr
réseau de solidarité au sein de l’armée

TIM n° 205 - Juin 2009 55


TIM205_056_057_ENSOA.QXD 26/05/09 16:53 Page 56

Formation

Formateur féminin à l’ENSOA

Pourquoi
pas vous ?
Est-ce par méconnaissance ou parce qu’elles ne se sentent pas à
la hauteur que les femmes hésitent à se porter volontaires pour
être formatrices à l’ENSOA ? Les idées reçues ont la peau dure.
Pourtant, il suffit de rencontrer ces femmes pour se rendre compte
qu’elles sont bien dans leurs rangers. Quelques-unes d’entre elles,
dans les bataillons d’élèves, ont accepté de nous faire partager
leur expérience, à cœur ouvert.

L’
École nationale des sous-offi-
ciers d’active (ENSOA) a besoin
de formateurs de qualité, aussi
bien des hommes que des
femmes. De qualité car cette
formation initiale est essentielle à la
pérennité d’un corps des sous-officiers,
« cheville ouvrière » de l’armée de Terre.
L’ENSOA se doit de composer une équipe
de formateurs mixte car notre institution
compte dans ses rangs près de 13 % de
femmes. La mixité dans l’armée de Terre
est donc une réalité, qui se vit au quoti-
dien. Les uns et les autres deviennent
naturellement complémentaires. Vécue
aujourd’hui à l’ENSOA tant au sein des
sections parmi les élèves que dans l’en-
cadrement, cette mixité est gage d’une
formation moderne.

Pour plus d’informations,


consultez :
n Le site internet de l’ENSOA :
ensoa.terre.defense.gouv.fr
n Le PSO au 821 791 83 09
n Le DRH de l’école au 821 791 82 34
n L’office du tourisme du Haut
Val de Sèvres :
www.haut-val-de-sevre.com A gauche,
le SCH Nolwen Marotte.

56 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_056_057_ENSOA.QXD 26/05/09 16:51 Page 57

C’est donc dans un souci de cohérence (BSTAT) pour les jeunes sous-officiers Lieutenant-colonel
que l’ENSOA recrute des formatrices dont n’est en rien un obstacle pour venir à l’EN- Sylviane CHEVALIER,
le pourcentage est aussi important que le SOA en qualité de formateur. Bien au
commandant le 1 er bataillon
taux de féminisation de certaines promo- contraire : « Cela nous permet de nous
tions qui frise parfois les 20 %. Mais c’est familiariser, par exemple, avec les mis- « C’est ma troisième affectation et
là que le bât blesse ! Les candidates ne sions Proterre que nous n’aurions pas je me plais beaucoup à l’ENSOA.
se bousculent pas au portillon. Le colo- aussi bien maîtrisées si nous étions res- D’autant que le poste correspond
nel Alain Leclerc, directeur général de la tées en état-major ou en régiment », totalement à mes attentes. Pour
formation, de commenter : « Un forma- explique le sergent-chef Nolwen Marotte, ma part, j’estime que l’exercice
teur féminin pour 18 masculins, c’est bien formateur.
peu et je souhaite que la mixité soit mieux Pendant ce passage en bataillon, il faut
du commandement n’est pas
représentée qu’elle ne l’est aujourd’hui. » s’investir personnellement mais tout est une affaire de sexe, mais bien
Chaque année, environ 90 cadres sont mis en œuvre pour que le cadre (mascu- de compétences, de charisme
recherchés. Les profils des officiers et lin comme féminin) ne se sente pas en et d’autorité. »
sous-officiers féminins sont divers, sui- difficulté. Et toutes reconnaissent qu’avec
vant leur expérience ou leur spécialité. « de la volonté, on y arrive largement et
Mais il n’est pas nécessaire d’être poin- puis, ici, à l’école, on ne nous met pas en Sergent-chef Nadia LARBI,
tue dans un domaine ou d’être une « guer- situation d’échec », assure le maréchal formateur
rière » hors pair. Alors, quelles qualités des logis-chef Marie-Hélène Bidaux. « Cette vie professionnelle
faut-il pour faire un bon cadre de contact « Nous avons à disposition des supports
exaltante peut avoir un
à Saint-Maixent? Des capacités d’écoute pédagogiques et, surtout, nous sommes
et un investissement personnel certain, aidées par nos camarades masculins impact sur la vie familiale.
ainsi qu’un minimum de pédagogie. En un pour tout ce qui est combat, matière où Il faut également être en bonne
sens, faire preuve d’une certaine empa- nous pêchons au départ, il faut l’avouer, condition physique. Cependant,
thie envers les futurs sous-officiers afin mais rien n’est insurmontable », renché- notre passage en formation
de rester proche d’eux, tout en gardant les rit l’adjudant Stéphanie Giry. « Il suffit de d’élève ne doit pas excéder deux
distances nécessaires au dur apprentis- s’accrocher et de donner le meilleur de
sage du métier de soldat. soi. » Et d’ajouter : « L’emploi du temps
ou trois années. Il faut qu’il y ait
est dense mais, par rapport au régiment, un juste roulement des effectifs. »
Une expérience unique les tâches sont très planifiées. »
Se retrouver chargée de la formation peut Certes, les formatrices n’ont pas toutes
provoquer un choc, surtout pour un cadre été volontaires pour servir en bataillon
Adjudant Sandrine CORDAUX,
issu de l’administration. Cette première mais toutes reconnaissent que cette expé- formateur en bataillon
impression est vite balayée. En effet, la rience est unique, et que le commande- « Les satisfactions sont multiples et
future formatrice est prise en compte dès ment d’élèves sous-officiers est une quelle fierté lorsqu’un ancien élève
son arrivée à l’ENSOA : stage en juil- mission noble, une véritable richesse. vient vous dire: “vous êtes toujours
let, formations de perfection- Alors, oubliez pour deux ou trois ans votre mon exemple!” De plus, la vie
nement dans les domaines spécialité et venez rejoindre les rangs des
aussi variés que l’ISTC1, formateurs de l’ENSOA, vous ne le regret-
en bataillon est un travail d’équipe,
leTIOR2,le secourisme, la terez pas ! presque familial. On s’entraide
pédagogie… La prépa- ADC Sabine ROGEZ mutuellement et, lorsque le chef
ration aux examens Photos : ENSOA, ADJ Jean-Raphaël DRAHI de section a besoin d’aide pour taper
les notations élèves ou remplir
les tâches administratives, eh bien,
on est spontanément présente et
vice versa lorsqu’il s’agit de parfaire
notre formation au combat! »

Maréchal des logis-chef


Marie-Hélène BIDAUX, formateur
« Le cadre de vie est très appréciable.
Beaucoup ne savent pas que le TGV
s’arrête à Saint-Maixent, qu’il met
Paris à deux heures de l’école
Le LCL Sylviane Chevalier. et que La Rochelle est à une heure
en voiture. La région est, quoi que
l’on en dise, vraiment agréable
Cette mixité vécue aujourd’hui à vivre et à découvrir. »
à l’ENSOA tant au sein des sections,
parmi les élèves, que dans l’encadrement 1
Instruction sur le tir de combat.
2
Technique d’intervention opérationnelle
est gage d’une formation moderne. » rapprochée.

TIM n° 205 - Juin 2009 57


TIM205_058_059_TIM20 ans.QXD 26/05/09 16:50 Page 58

TIM a 20 ans

Joyeux anniversaire

L’armée de Terre s’entraîne ! 1997-98


1997 et 1998 sont deux années marquées par de nombreux exercices
internationaux impliquant toutes les armes de l’armée de Terre.
Une nouvelle mise en page a fait son apparition en septembre 1997
avec la fusion de Terre Magazine et de Terre Info.
1997
Exercice ELEPHANT 97 : les réfugiés de Bongouanou
« Les crises qui meurtrissent
aujourd’hui le continent africain
appellent souvent une réponse
civilo-militaire.
Joué en Côte d’Ivoire du 6 au
13 mars, l’exercice ELEPHANT 97
s’inscrivait dans un scénario
actuel et réaliste. »

Nouvelle mise en page : plus de pages,


maquette, Terre Info intégré en cahier.
Major Choquet : exercice HONGROISE 97
Mission : évacuer 300 ressortissants
EN FRANCE ET DANS
LE MONDE EN 1997 « Le 1er Régiment de hussards parachutistes (1er RHP) de Tarbes
a procédé du 3 au 7 mars à l’exercice tactique HONGROISE 97.
; 1ER JANVIER : Koffi Annan
400 hommes, 45 véhicules blindés légers (VBL) et 22 ERC Sagaie y ont
devient secrétaire général
pris part. Cette manœuvre a confirmé la capacité du régiment à opérer
des Nations unies ;
à partir de la troisième dimension ». Lors de l’exercice HONGROISE 97,
; 21 AVRIL : dissolution
le major Choquet était maréchal des logis-chef dans un peloton blindé
de l’Assemblée nationale ;
du 1er RHP. Il est aujourd’hui sous-officier à l’Inspection de
; 1ER MAI : Tony Blair élu Premier
l’armée de Terre.
ministre de Grande-Bretagne ;
; 5 JUIN : guerre civile en

199
Mes souvenirs
République du Congo ; « C’était une grosse manœuvre, d’inspection. Or il est temps pour
; 31 AOÛT : accident de voiture version grandeur nature. Mais moi de reprendre la tête d’un peloton
de la princesse de Galles malgré la mission qui consistait de combat et d’aller à la mine !
Lady Diana à Paris ; à escorter une évacuation de C’est là que j’ai envie d’aller pour
; 2 OCTOBRE : signature ressortissants, ce sont surtout retrouver le commandement et
du traité d’Amsterdam ; les postes de commandement et les hommes. »
; 3 ET 4 DÉCEMBRE : les états-majors qui s’entrainent
conférence d’Ottawa. dans ces cas-là. Ces exercices Être sous-officier aujourd’hui
permettent donc principalement de « La fonction de sous-officier
faire travailler l’échelon supérieur. » adjoint revêt une importance toute
AUTRES REPORTAGES particulière dans la restructuration
DU MAGAZINE
Ma carrière actuelle dans un contexte
• EXINNAT 96 (plan d’alerte où les moyens sont moindres
inondations Alsace-Lorraine) ; « Je viens de voir ma candidature
comme officier rang validé par et les méthodes différentes.
• Coupe du monde de bobsleigh
la DRHAT. Je vais donc être promu La complémentarité chef-adjoint
• Échange franco-norvégien ;
• Anniversaire et dissolution au grade de lieutenant au 1er REC est capitale pour la bonne marche
de la 10e DB ; à Orange. Cela fait maintenant 2 ans du peloton. C’est pourquoi inclure
• 20e anniversaire de la 11e Division que j’ai pris du recul par rapport le sous-officier adjoint dans
parachutiste. au terrain avec mon affectation au le processus de réflexion
sein de l’Inspection de l’armée est nécessaire. »
de Terre en tant que sous-officier Propos recueillis par Cédric BEYSSAC

58 TIM n°205 - Juin 2009


TIM205_058_059_TIM20 ans.QXD 26/05/09 16:46 Page 59

98 Exercice interarmées au
Koweït : PEARL OF THE WEST
1998
EN FRANCE ET DANS
Création du CFAT
« Le 1er juillet prochain, le Comman-
dement des forces d’action terrestre
(CFAT) sera officiellement créé à
Lille, avec pour missions principales
d’assurer la préparation opération-
nelle des états-majors et des forces
terrestres projetables, et d’être en
mesure de mettre sur pied, pour
une opération majeure, un PC de
corps d’armée de classe OTAN ou
un PC multinational de théâtre. »
LE MONDE EN 1998
; 2 FÉVRIER : à l’École
militaire de Paris, inauguration
d’une plaque en hommage
au capitaine Dreyfus ;
; 10 FÉVRIER : adoption du projet
de loi sur la semaine de travail

1998
de 35 heures ;
« Février 1991. La guerre ; 10 AVRIL : accord de paix Dossier armée de Terre 2002
du Golfe s’achève sur la victoire historique à Belfast entre La refondation de l’armée de Terre.
de la coalition face aux troupes catholique et protestant, sous « Le 7 juillet, le ministre de la Défense
irakiennes. Cinq ans plus tard, l’égide de Tony Blair ; a annoncé officiellement les mesures
des militaires français foulent ; JUILLET : la France remporte de restructuration des armées applicables
à nouveau le sol du Koweït. la Coupe du monde de football ; de 2000 à 2002. Ce deuxième train de
Cette fois, il s’agit de s’entraîner ; 2 AOÛT : guerre au Congo mesures, qui découle de la loi de
avec les Koweïtis, partenaires ex-Zaïre ; programmation militaire 1997-2002,
et alliés de la France dans ; 7 AOÛT : attentats concerne les services, l’organisation
la région. » anti-américains au Kenya territoriale et la composante formation
et en Tanzanie. de l’armée de Terre. »
Exercice FULGUR :
les feux de Djibouti Exercice BRIGHT STAR 97 Exercice ARCHIPEL 98
Génie amphibie
« Début février, entre l’île de Ré et
l’île d’Oléron. Répondant à la volonté
de la 9e DIMa d’entretenir son savoir-
faire spécifique en matière de projec-
tion par voie maritime, le 6e Régiment
du génie d’Angers, soutenu par le

97
519e Régiment du train de La Rochelle,
effectue son exercice annuel ARCHIPEL.
Exercice interalliés en Egypte
Succès entre terre et mer. »
« La corne de l’Afrique occupe « À quelques kilomètres d’El-Alamein
une position stratégique où leurs aînés se sont distingués
au carrefour de l’Afrique et 55 ans plus tôt, 1 500 militaires
de l’Orient. La petite république français, parmi lesquels 500 soldats
de Djibouti, qui couvre de l’armée de Terre, participent
21 700 km2, offre en particulier, à l’exercice BRIGHT STAR 97. Sur
avec ses étendues désertiques, un scénario type “guerre du Golfe”. »
des possibilités uniques
d’entraînement au tir réel
pour les trois armées. »
AUTRES REPORTAGES DU MAGAZINE
• Dossier American Soldier, dossier bilan
de la refondation ;
Repères • Déclaration d’aptitude opérationnelle
de l’EUROFOR ;
• Ministre de la Défense : Charles Million (jusqu’au 3 juin 1997)
• Dossier Création du CFLT ;
puis Alain Richard ; • Première journée d’appel de préparation
• CEMA : général d’armée aérienne Jean-Philippe Douin ; à la Défense.
• CEMAT : général d’armée Mercier.
Rubrique réalisée par le CNE Audrey LAISNÉ

TIM n°205 - Juin 2009 59


TIM205_060_061_SPORT.QXD 26/05/09 16:40 Page 60

Sport

Ceux qui considèrent que le badminton se pratique uniquement en dilettante


sur les plages se méprennent. Ce sport requiert une excellente condition physique
et des connaissances techniques et tactiques. À l’occasion du 10e championnat
national Terre de badminton organisé par la DIRISI 1 au Kremlin-Bicêtre,
TIM est allé à la rencontre des badistes de l’armée de Terre.

Depuis quelques années, la recrudes-

Badminton cence d’aficionados, 100 millions dans le


monde, prouve que la pratique du bad-
minton est de plus en plus courante. Les

Les fous
militaires n’y échappent pas. Soutenu par
le Commandement des organismes de
formation l’armée de Terre (CoFAT), l’ad-
judant-chef Lebaz, lui-même badiste, et
son équipe, œuvrent depuis plusieurs
années pour faire admettre le badminton
comme un sport essentiel à l’armée, au

du volant
même titre que la course ou le tir. Cette
volonté de porter cette discipline est par-
tie d’un constat : « Les terrains de bad-
minton sont pris de 8h à 17h, c’est en train
de devenir un sport de base. Le comman-
dement s’aperçoit peu à peu que le bad-
minton est bien plus qu’un jeu de plage,

T
mais un sport prédominant puisqu’il se
rois jours de tournoi, 250 par- place au 3e rang des sport militaires et qu’il
Le badminton en chiffres ticipants des quatre armées, va bénéficier, au même titre que la dizaine
n 1000 calories : ce que perd une quinzaine de terrains où d’autres disciplines du Commissariat des
un badiste en une heure fourmillent des volants. Voilà le sports de la Défense (CNSD), de son
de match ; spectacle offert à qui entre dans championnat de France militaire», confie-
n 1972 : le nombre moyen de le gymnase du Kremlin-Bicêtre. Les coups t-il, la voix empreinte de fierté.
frappes par joueur au cours de raquettes sont violents et les joueurs, 2010 marquera donc un tournant dans
d’un match ; dont le visage est marqué par l’effort et le l’histoire du badminton militaire avec la
n 300 km/h : la vitesse que peut front perlé de sueur, ne s’économisent première édition du championnat de
atteindre un volant smashé ; pas. Dans ce brouhaha de crissement de France militaire. Tout espoir est permis
n 16 : le nombre de plumes baskets et de cris, nous rencontrons l’ins- pour l’armée de Terre qui compte dans
d’oie nécessaires à la fabrication tigateur de l’évènement, l’adjudant-chef ses rangs des joueurs de haut niveau,
d’un volant ; Lebaz, de la DIRISI Fort de Bicêtre et coutumiers des victoires aux nombreux
n 5 grammes : le poids conseiller technique militaire. Il est inta- tournois auxquels ils participent réguliè-
d’un volant ; rissable sur le sujet : «Le badminton est rement. Le système de classement per-
n 114 725 : le nombre de licenciés un sport d’impulsion, de réflexe, mais il met à chaque joueur d’avoir sa chance
à la Fédération française est avant tout facile à découvrir, ce qui face à son adversaire. De non-classé (NC)
de badminton (FFBA). explique l’enthousiasme des militaires. à classé A, les joueurs s’affrontent au sein
Cela les change du sport de masse.» d’une même catégorie.

60 TIM n°205 - Juin 2009


TIM205_060_061_SPORT.QXD 2/06/09 13:10 Page 61

Sport tactique et physique culature et pallier les éventuelles séquel-


Le badminton est loin de bénéficier du les induites par la pratique soutenue du Un peu d’histoire…
même degré de médiatisation que le ten- badminton : « On travaille beaucoup le
Une certitude : ce sport remonte
nis, pourtant, l’engouement qu’il suscite sprint, le saut et les flexions, mais aussi
à des siècles, puisqu’il était
est réel. Du fait de son accessibilité, il offre les déplacements sur le terrain, souvent
pratiqué, sous une forme
à chacun la possibilité de se détendre en avec la raquette à vide [sans le volant,
rudimentaire, dès le Ve siècle
le pratiquant, c’est pourquoi il est déve- ndlr] », témoigne un badiste du tournoi.
avant J.-C. en Chine. Il réapparaît
loppé au niveau scolaire, corporatiste et « Disposer d’une récupération active les
cinq siècles plus tard en Chine,
universitaire. Pour autant, et contraire- 20 minutes qui suivent un match est
au Japon, en Inde et en Grèce
ment aux idées reçues, il est très physi- essentiel : un footing léger suivi d’étire-
pour arriver en Europe au
que. Que ce soit le simple hommes, ments, ça permet de récupérer plus rapi- XVIIe siècle, où il est très prisé par
simple femmes, double hommes, double dement », continue le sportif. Et de la noblesse. C’est au XIXe siècle
femmes ou double mixte, les règles res- comparer, non sans fierté, le tennis à sa qu’on voit le badminton proche
tent les mêmes : « Un match se joue en discipline : « Les dépenses physiques au de sa forme moderne se pratiquer
deux sets gagnants de 21 points, ces der- cours d’un match de tennis en cinq sets en Inde. Selon la « légende »,
niers se remportant en plaçant le volant et un match de badminton en trois sets les officiers anglais en présence
là où l’adversaire n’est pas », explique un ne sont pas comparables : en bad, dès le l’auraient ensuite enseigné au
juge-arbitre de la Fédération française de deuxième set, on a épuisé la capacité de duc de Beaufort qui l’introduisit
badminton (FFBA). Le terrain est relati- ce qu’a pu dépenser un tennisman. Même en 1873 à la cours anglaise,
vement petit, mais les joueurs sont les joueurs de squash sont battus ! » en sa propriété de campagne
constamment en mouvement, les talons du Gloucestershire, la bien
sont rarement posés au sol afin d’optimi- Julie WITTMER nommée Badminton House.
ser la vitesse de déplacement sur la sur- Photo : CCH Jean-Baptiste TABONE
face de jeu. Alternant, dans un très court
laps de temps, phase offensive et défen-
sive, flexion et détente, il demande Palmarès du national militaire 2009
énormément de tonus et d’endurance. Quelques militaires de l’armée de Terre se sont illustrés durant
Techniquement, les frappes sont multi- ces rencontres :
ples, de l’amorti au smash, en passant n Simple Hommes classés A : ADJ Thierry DUCOS – 515e RT
par le drive. Les déplacements se font en n Simple Hommes Vétéran 3 : ADC Hervé PEULTIER – GRS de la RTNO
pas chassés, mettant à contribution le dos n Simple Dames classés D : MCH Aude MOUSSIN – EMF 4
et le bras. n Simple Hommes Vétéran : ADJ Stéphane MORETTO – 8e RT
Un programme d’entraînement spécifi- n Simples Dames Vétéran : ADC Lucie LEOPOLD - DIRISI
que est nécessaire pour renforcer la mus-

Le badminton est un sport


d’impulsion, de réflexe, mais
il est avant tout facile à découvrir »,
ADC Lebaz, conseiller technique militaire.

1
Direction interarmées
des réseaux d’infrastructure
et des systèmes d’information
de la Défense

TIM n°205 - Juin 2009 61


TIM205_062_BREV_SPORTS.QXD 2/06/09 19:17 Page 62

Brèves sport
Sport

J. Theuri, 1er Français Des équipes militaires se distinguent


au marathon de Paris
Le caporal-chef James Theuri,
du 7e bataillon de chasseurs alpins
(7e BCA), termine à la 14e position du
Marathon de Paris, qui s’est couru le
5 avril 2009. Il est ainsi le premier
Français à franchir la ligne, en
2h10’39’’. Le caporal-chef Loïc Letel-
lier, du 7e BCA, et le caporal Simon
Munyutu, du 40e régiment d’artillerie
(40e RA), se classent respectivement
22e et 29e en 2 h 12’52’’ et 2 h 20’30’’.

Jeanroch vainqueur
En athlétisme, au championnat de En parachutisme, au premier master
au général France d’Ekiden le 29 mars 2009 à Bal- européen de précision d’atterrissage
Le 1re classe Cédric Jeanroch, du 5e Régi- lon Miré, l’équipe de la Légion étrangère du 1 er au 3 mai 2009 à Strasbourg,
ment du génie (5e RG), a remporté le remporte le titre national. Cette épreuve l’équipe de France militaire termine
26 avril le circuit cycliste de Saône-et- consiste à courir un marathon sous deuxième, derrière l’équipe de Répu-
Loire, épreuve civile de niveau national. forme de relais à six coureurs. blique tchèque.
Lors de l’étape finale entre Montcénis
et le Creusot, sous des conditions de
météo exécrables, le 1re classe Jeanroch Les As de Champagne
a accéléré dans la montée de Dettey, en Le semi-marathon des As de Cham-
compagnie d’Arthur Vichot et de Tho- pagne s’est déroulé le 16 avril 2009.
mas Lebas. La victoire de l’étape revient Cette activité sportive était organisée
finalement à Vichot, mais c’est bien dans le cadre de la semaine de la Saint-
Jeanroch qui remporte le classement Georges, le saint patron des cavaliers.
général. 260 participants ont parcouru 21 km,
dans le camp de Mourmelon. C’était la
troisième édition de ce semi-marathon.
L’ADC Bourguet Les unités de la garnison, les régiments
de la cavalerie ainsi que ceux de la
champion de France 1re Brigade mécanisée étaient invités à cette manifestation sportive, qui s’est
terminée par un repas de corps au régiment. Le rendez-vous est pris pour
l’année prochaine !

L’adjudant-chef Gilles Bourguet (voir


son portrait dans le TIM 194) et sa com-
pagne ont été sacrés champions de
France de danse sportive le 16 mai 2009
à Charnay-Lès-Mâcon. Ils ont égale-
ment participé à différentes compéti-
tions internationales, se classant le
25 avril 30e couple et 2e Français au clas-
Rugby à sept
sement international. Ils ont également L’équipe de France militaire de rugby à 7 participait le 2 mai au tournoi interna-
décroché la 7e place à Koper, en Slo- tional de rugby à 7 de Genève, organisé par la fédération suisse de rugby. Après
vénie, le 10 mai. Prochains rendez-vous avoir vaincu l’équipe de Franche-Comté en demi-finale, l’équipe de France mili-
le 30 mai à Hasselt en Belgique et le taire s’est finalement inclinée devant l’équipe de l’université de Grenoble en finale,
6 juin à Olsztyn en Pologne. 4 essais à 2, décrochant tout de même une très jolie deuxième place.

62 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_063_BD.QXD 26/05/09 16:35 Page 63

BD

TIM n°205 - Juin 2009 63


TIM205_065.QXD 26/05/09 16:33 Page 65
TIM205_066_067_AGENDA.QXD 26/05/09 16:46 Page 66

Quartier libre

4
4
19 06 09 17 06 09
Festival de musique Salon des peintres
militaire de l’Armée
À l’occasion de la Fête de la musique La 16e édition du Salon national des pein-
2009, l’armée de Terre organise les 19 tres de l’Armée se tiendra au musée de
et 20 juin prochains le premier Festi- l’Armée, à l’Hôtel national des Invalides,
val international de musique militaire du 17 juin au 15 juillet 2009. Cette mani-
à Paris et Versailles. Formations musi- festation débutera par un vernissage le
cales militaires françaises, européen- 19 juin à 17h 30, en présence du ministre
nes et internationales se partagent le de la Défense, Hervé Morin, et du chef
19 juin la cour d’honneur de l’Hôtel d’état-major de l’armée de Terre, Elrick
national des Invalides, de 20h30 à 23h. Irastorza. Exposition ouverte au public,
Le festival se poursuit le lendemain, entrée gratuite de 10 h à 18 h.
20 juin, avec une parade militaire dans

4
les rues de Versailles, de 15h30 à 17h.
Pour l’occasion, la prestigieuse chef
d’orchestre Elizabeth Cooper, invitée
02 07 09
d’honneur du festival, les accompa-
gnera. Pour plus d’informations :
Bicentenaire de Wagram
www.festivalmusiquemilitaireparis.fr
4

4
16 05 09 27 06 09
Nouvelles salles Ouverture du musée
au musée de l’Armée du Génie à Angers
Fermées depuis 2006, les salles d’expo- Le musée du Génie ouvrira ses portes
sition permanentes du musée de l’Armée dans les murs de l’école du Génie à
aux Invalides, consacrées à la période Angers, le 27 juin prochain, à 13h30. Ren-
1643-1870, ont été rénovées. Leur réou- dant hommage aux 20 000 sapeurs fran-
verture au grand public doit se faire en çais, le musée présentera l’histoire de
deux temps. Depuis le 16 mai, il est pos- France à travers celle du Génie.
sible d’accéder à la première partie du Plus de 1 000 pièces historiques y seront
parcours, « de Louis XIV à Napoléon Ier ». exposées pour faire découvrir les trois
Des pièces majeures, telle que la redin- missions de l’arme : combattre, cons-
gote de Napoléon, sont ainsi à nouveau truire, secourir. Le bicentenaire de la victoire de Wagram,
offertes au regard. La seconde partie rou- Renseignements : 02 41 24 82 45 la fête des artilleurs, sera célébré le 2 juil-
vrira en novembre. Renseignements : (officier de communication, let à l’École d’application de l’artillerie
01 44 42 53 08 (service communication). LCL Guillermet) (EAA) de Draguignan. Au programme :
challenge interunités, universités sur le
4

thème de Wagram, rencontres entre


anciens et militaires d’active, concerts,
21 06 09 spectacles divers et feu d’artifice… pour
une journée festive qui démarrera à 9 h.
Trail de l’Edelweiss
4

En collaboration avec le 7e Bataillon de


chasseurs alpins (7e BCA), la ville de
Bourg-Saint-Maurice organise, le 21juin,
24 06 09
la 4e édition du Trail de l’Edelweiss. Cette
course est adaptée à tous les niveaux :
150 e anniversaire
pour les plus forts, un parcours de 60 km de la bataille de Solferino
dont 3400 mètres de dénivelé, et pour les L’amicale des Anciens du 76e Régiment
autres, 23 km dont 1 300 mètres de déni- d’infanterie (76e RI) commémorera le mer-
velé. credi 24 juin le 150e anniversaire de la
Renseignements et inscriptions : bataille de Solferino. Toutes les unités et
service des sports de Bourg- amicales régimentaires portant l’inscrip-
Saint-Maurice. Tél. : 04 79 07 56 31 tion Solferino au drapeau, ainsi que tous
ou sports@bourgsaintmaurice.fr les camarades et fantassins d’active et de
réserve, sont invités à venir célébrer cet
anniversaire sous l’Arc de Triomphe à
Paris pour le ravivage de la flamme à 18h.

66 TIM n°205 - Juin 2009


TIM205_066_067_AGENDA.QXD 2/06/09 13:12 Page 67

Votre agenda

« Spécial Portes ouvertes »

4
13 06 09 14 06 09
Portes ouvertes au CNSD Le 7 e RMAT fête ses 10 ans
Le Centre national des sports CNSD et du Club sportif de Le 7 e Régiment du matériel
de la Défense de Fontaine- l’école interarmées des sports (7e RMAT) fête cet été ses 10 ans
bleau-Avon ouvre ses portes (CSEIS) se mettront à votre d’existence à Lyon. Il organise
le dimanche 14 juin de 10 h disposition pour vous initier à pour l’occasion une journée por-
à 18 h. Toute la journée, des différentes disciplines (com- tes ouvertes le dimanche 14 juin
instructeurs spécialisés du bat, natation, fitness…). prochain. Entre autres activités
ludiques pour petits et grands
4 (paint-ball, escalade, parcours du
combattant, etc.), des démons-
13 06 09 trations de savoir-faire et de
matériels viendront jalonner le
Le 43 e RI ouvre rythme de la journée, qui se clô-
ses portes turera avec le tirage au sort de la
Les 13 et 14 juin au quartier Saint- «grande tombola du colonel». De
Ruth à Lille, se dérouleront les por- nombreuses unités terriennes apporteront également leur
tes ouvertes du 43e Régiment d’in- concours pour faire du 14 juin 2009 un succès lyonnais.
fanterie. Les visiteurs découvriront Quartier général Sabatier, 7, bd de l’Artillerie, Lyon 7e.
les matériels de l’armée de Terre, Entrée libre de 10 h à 18 h.
et les enfants profiteront des jeux et
des nombreux stands.
Renseignements : 03 28 38 32 23.
11 07 09
4
4

Le 7 e BCA ouvre
13 06 09 ses portes
Portes ouvertes au Régiment Le samedi 11 et le dimanche
12 juillet 2009 auront lieu les por-
de marche du Tchad tes ouvertes du 7e Bataillon de
Les 13 et 14 juin, le Régiment de mar- chasseurs alpins, au quartier
che du Tchad organise ses journées Bulle de Bourg-Saint-Maurice.
portes ouvertes au quartier Berniquet Cette journée a pour but de ren-
à Noyon (60). Au programme, nom- forcer les liens qui unissent le
breux stands et animations, découverte bataillon à sa région. Les plus jeu-
de matériels, démonstrations dynami- nes comme les plus grands pour-
ques (corps à corps, saut en parachute, ront découvrir le métier de soldat
baptême en hélicoptère, groupe cyno, de montagne grâce à différentes activités telles des promena-
haka polynésien), grand jeu concours. des en poneys, visite en petit train de Bourg-Saint-Maurice,
Restauration sur place. L’entrée est paint-ball, VTT, escalade, tir à plombs, parcours aventure… Éga-
gratuite. Horaires : samedi 13 juin à lement au programme, des démonstrations dynamiques de
partir de 11 h, dimanche 14 juin à partir de 9 h 30. combat et exposition de véhicules anciens…
Renseignements : 03 44 09 82 83 ou 03 44 09 83 45. Renseignements : 04 79 04 97 07.
4
4

27 06 09 13 06 09
Entrez au cœur de Le 42 dans sa ville
la défense NBC ! Le 42e Régiment de transmissions
Les 27 et Le tout sera entrecoupé de commémore les 13 et 14 juin pro-
28 juin, le démonstrations et de présen- chains ses 10 ans d’implantation
2e Régi- tations du matériel de décon- en terre mayennaise. Pendant
ment de tamination, de démonstrations deux jours, du samedi après-midi
dragons cynotechniques et bien d’au- au dimanche soir, différentes
NBC de tres surprises. Vous pourrez activités auront lieu au cœur
Fontevraud-l’Abbaye vous visiter une reconstitution d’un même de la cité lavalloise : pré-
ouvre ses portes. Au pro- bivouac de la Libération et sentation de matériels, stands
gramme, activités et jeux pour assister à une présentation ludiques, tir, canoë, parcours noc-
les petits comme pour les de véhicules militaires his- turne, rappels historiques… qui
grands : minimotos, tour en toriques. permettront, l’espace d’un week-end, de fêter ensemble le
hélicoptère, paint-ball… Contact : 02 41 83 40 34. « 42 dans sa ville ». Renseignements : 02 43 91 52 03.

TIM n°205 - Juin 2009 67


TIM205_068_069_CULTURE.QXD 26/05/09 16:21 Page 68

Quartier libre

HISTOIRE HISTOIRE
Planification et Georges Picquart, dreyfusard, Les femmes au combat
gestion de crise proscrit, ministre
La justice par l’exactitude
Jean-François Dominé
Service historique de la Défense, 104 p, 8 €
ETUDE Christian Vigouroux. Éd. Dalloz, 530 p, 35 € ISBN 9782110963307
Thierry Fusalba. L’Harmattan, 256 p, 25 € ISBN 9782247080250
Sous-titré « L’arme féminine
ISBN 9782296074125 Georges Picquart, le plus jeune de la France pendant la
Anticiper la crise. Qui n’en a lieutenant-colonel de l’armée Seconde Guerre mondiale », ce
jamais rêvé ? Pourtant les française, est chef du contre- premier volume de la collec-
crises sont inévitables car espionnage militaire quand il tion « Les statuts du monde
elles sont l’essence même découvre en 1896 que le capi- combattant » replace les femmes dans la
des rapports entre les hom- taine Alfred Dreyfus, alors condamné à vie, France libre, la Résistance intérieure et
mes. Dès lors, quiconque a été emprisonné à la place d’un autre. au combat. Il retrace ensuite quelques
exerce des responsabilités doit dispo- L’armée, voulant éviter le scandale, parcours individuels et offre un choix de
ser d’un outil fiable permettant de pla- ordonne à Picquart de garder le silence. textes statutaires.
nifier puis de conduire une stratégie Ce dernier sera écarté, puis emprisonné
cohérente et efficace, afin de minimiser avant que la vérité éclate. Passionnante MANUEL
les conséquences d’une crise. Cet ou- biographie de celui qui sera ministre de la
vrage propose une méthode qui trans- Guerre du gouvernement de Clemenceau. L’art héraldique
pose les principes de planification des Gérard Audoin
armées au monde de l’entreprise. Mémoire et Documents, 463 p, 59 €
ROMAN ISBN 9782953375503
L’ombre du diable, Les armoiries sont des signes
Trois questions à Kinvuli cha shetani graphiques généralement ins-
crits dans un écu aux contours
Gilles Lorillard. Éd. Thélès, 300 p, 19,90 €
Thierry Fusalba ISBN 9782303001113
L’Ombre du diable est à la fois
variés, ayant la particularité
d’être fixes et héréditaires.
Quelle est la principale carence
un hommage respectueux aux Cela consiste en l’’écriture des noms par
de l'entreprise dans la gestion
hommes de la brousse et à l’image. Cette nouvelle version largement
de crise aujourd'hui ?
l’Afrique qu’aime l’auteur. C’est augmentée est accompagné d’un index
Peut-on parler de carence ? Les entre-
aussi un thriller dans lequel les développé renvoyant aux illustrations.
prises sont souvent démunies face à une
rebondissements entraînent les héros, à
crise si soudaine, brutale, complexe ou
travers plusieurs pays africains, à la pour-
originale, donc imprévisible. Ce qui HISTOIRE
suite d’un braconnier particulièrement
manque à beaucoup d’entreprises,
quelle que soit leur taille, c’est un outil
efficace, doublé d’un meurtrier insaisis- Armes, de l’antiquité à nos jours
sable et sans état d’âme. Richard Holmes, R.G. Grant
d’anticipation et de gestion des crises, Flammarion, 360 p, 40 €
un guide pour le manager. ISBN 9782081221321
Pourquoi avoir illustré le propos PHOTOGRAPHIE Des lances assyriennes à la
par des grandes batailles ? Afghanistan kalachnikov ou au fusil auto-
Il n’existe pas de pertinence sans expé- Baechtold’s Best. Éd. Riverboom, 64 p, 14,90 € matique M16, cet ouvrage
rience. La finalité des armées, depuis ISBN 9782970058571 recense au travers de plus de
l’aube de l’Humanité, est d’affronter la Claude Baechtold, graphiste 2 000 illustrations les armes
manifestation paroxystique des crises : suisse de 36 ans, a développé qui ont forgé l’Histoire, celle des Empires
les guerres. On trouve dans chaque une approche ludique et com- et des Révolutions comme celle des
conflit des aspects de la méthode que pulsive de la photographie. conflits actuels. Les armes clé de chaque
je préconise, ce qui prouve bien que les Son découpage du monde par période sont photographiées avec une
méthodes de gestion militaires sont thèmes a initié la collection Baechtold’s grande précision, sont détaillées et leurs
applicables au monde de l’entreprise où Best qui compte quatre volumes. mécanismes sont décryptés.
la guerre économique est féroce.
La qualité de gestion de crise
par les militaires signifierait-
elle qu’un officier est La BD du mois
Rubrique réalisée par Florian DEMEZ

un excellent communicant ?
Oui et non. Dans nos rangs, certains
L’Épervier
Tome 7 : la Mission
hommes et femmes excellent dans la Pellerin. Éd. Soleil (Quadrants), 48 p.
gestion de crises. La communication est ISBN : 978-2-302-00391-0
une expertise à part, comme la logisti- 1742. Un espion parvient, au prix de sa vie,
que ou le renseignement. On peut être à transmettre au roi de France une macabre
un officier brillant et un mauvais com- missive qui déclenche une chasse à l’homme de
municant. Gérer une crise médiatique part et d’autre de l’Atlantique, véritable course
avec brio ne signifie pas maîtriser la contre le temps et les éléments. Le valeureux
communication. Le summum de la corsaire Yann de Kermeur pourrait y jouer un
communication est, au contraire, d’avoir rôle capital... si jamais il parvient à déjouer les
su anticiper les situations conflictuel- terribles périls que lui réservent ses ennemis.
les pour ne pas avoir à les gérer.

68 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_068_069_CULTURE.QXD 26/05/09 16:21 Page 69

· ¨ ^ ³ · ¨ ^ ³ ¨ · ¨ ^ ³ · ¨ Culture et loisirs

Et aussi… A l’affiche
MANUEL
Terminator Renaissance
ACTION/SCIENCE FICTION
La préparation mentale Réalisé par McG
en sports individuels Avec Christian Bale, Anton Yelchin, Moon
Johan Pion, Nicolas Raimbault Bloodgood
Chiron, 271 p, 22 € En 2018, John Connor, 30 ans, leader
ISBN 9782702712559 charismatique de la résistance humaine
Le pratiquant de sport individuel doit face aux machines, mène une lutte à
faire face à une forme d’isolement qu’il mort contre Skynet pour sauver ce qui
est bon de reconnaître et d’encadrer reste de l'Humanité. Alors que Skynet
afin que l’individu puisse épanouir ses prépare son ultime assaut, John et
dons et sa personnalité. S’appuyant sur Marcus – étranger amnésique –
une base scientifique, de nombreux s'aventurent au sein de Skynet où ils
exercices inviteront le lecteur à la vont découvrir un terrible secret qui
réflexion et permettront une mise en menace l'humanité toute entière.
œuvre concrète pour entraîner le
« mental ».

MANUEL
Tir d’action à l’arme de poing GUERRE/HISTOIRE
Les DVD
Roland Habersetzer,
Amphora, 255 p, 22,90 €
Les soldats de l'ombre
ISBN 9782851807625
Réalisé par Ole Christian Madsen
Avec Mads Mikkelsen et Thure Lindhardt
Tir de combat, dynamique, en mouve-
Copenhague, 1944. Le Danemark est occupé par l’Alle-
ment, de survie ou d’action : autant de
magne nazie. Alors que la population danoise espère
dénominations qui cernent le concept
une fin rapide de la guerre, les combattants de la liberté
de tir à l’arme de poing, si différent du
au nom de code Flamme et Citron risquent leur vie pour
tir statique à la cible classique en stand.
la Résistance. Trahisons, intrigues et assassinats : tel
Voici un guide résolument pratique,
est le destin de ces deux combattants.
précis et accessible, illustré de très
nombreuses photos pédagogiques.
ESPIONNAGE
MANUEL Mensonges d'état
Réalisé par Ridley Scott,
Close Combat Avec Russell Crowe, Leonardo Di Caprio, Mark Strong,
Tome 3 : le combat au sol Golshifteh Farahani...
Olivier et Raphaël Saint-Vincent
Un agent de la CIA (Russell Crowe) et son acolyte Roger
Chiron, 157 p, 22 €
Ferris (Leonardo Di Caprio) traquent un leader d'Al
ISBN 9782702712672
Qaida. Afin d'atteindre leur but, ils lanceront de fausses
Les statistiques démontrent que, dans
rumeurs pour le faire sortir de son trou.
la rue, neuf combats sur dix se termi-
nent à terre. Le programme de ce
tome 3 est consacré à la technique la
COMÉDIE
plus simple et la plus efficace du com-
bat au sol, le contrôle sternal inférieur, Burn After Reading
Réalisé par Ethan Coen et Joel Coen
plus communément appelé la «garde».
Avec George Clooney, Brad Pitt et Frances Mcdormand
Osborne Cox, analyste à la CIA, est convoqué à une réu-

le jeu nion ultra secrète au quartier général de l’agence à


Arlington, en Virginie. Malheureusement pour lui, il
découvre rapidement l’objectif de cette réunion : il est
renvoyé.
ACTION-STRATÉGIE
Battlestations:
Pacific ACTION/BIOGRAPHIE
Eidos Interactive Mesrine : L'instinct de mort
Battlestations : Pacific est un jeu d’ac- Réalisé par Jean-François Richet
tion stratégie sur PC qui plonge le Avec Vincent Cassel, Cécile De France, Gérard Depardieu, Roy
joueur au cœur des campagnes du Dupuis et Gilles Lellouche
Pacifique, du côté américain ou japo- Le film retrace la vie de Jacques Mesrine avant qu’il ne
nais. Aux commandes de navires ou devienne l’ennemi public n° 1. De retour de la guerre
d’avions, le joueur peut respecter la d’Algérie, il tombe dans la violence et l’excès notam-
réalité historique ou changer l’issue ment par son travail pour Guido. Mari et père de famille,
de la Seconde Guerre mondiale. Mesrine se cherche et se transforme peu à peu…

TIM n° 205 - Juin 2009 69


TIM205_071_MF.QXD 26/05/09 15:40 Page 71

Mots fléchés
Quartier libre

TIM n°205 - Juin 2009 71


TIM205_072_073_PA.QXD 26/05/09 15:37 Page 72

Quartier libre

INSIGNES A VENDRE
Le cercle mess du 601e RCR met
en vente les derniers exemplaires
du survêtement aux couleurs
du régiment au prix de 40 €.
Contact: Gérant loisirs / cadre
de vie du cercle mess du 601e RCR
au 821 621 72 54 ou 03 21 21 72 54.

Vends apt T2, 40 m2, TBE, centre-


ville loué pour investissement,
55 000 € à Laval (53) + studio
1 2 3 20 m2, TBE à Laval 35 000 €.
Contact: 06 80 14 86 22.

Vends trois tenues blanches


complètes de Tae Kwon Do
(veste+pantalon+ceinture),
stature 1,60 m, 10 €/tenue
et appareil à abdominaux
avec notices à 15 €.
Contact : 821 753 56 77.

Cause santé vend camping


4 5 car intégral Pilote Diesel année
94/95, 10 CV, 105 000 km réels,
CT ok, 2 lits de 2 places. Porte
1 La 24e promotion des Le chèque est à l'ordre de l'Amicale Chèque à l’ordre de l’Amicale vélos, antivol. Visible Calvados,
commissaires élèves de de la 1re cie et à adresser au CDU de l’équipe de la Tour. près Caen.
l'École militaire supérieure 1re cie, 152e RI, Quartier Walter, Commande à adresser Contact : 06 20 50 37 75.
d'administration et de rue des Belges, 68000 Colmar. à ADU/4e cie 8e RT, forteresse
management met en vente du Mont-Valérien, BP 38, Retraité vends tenues militaires :
son insigne promotion 3 Le 4e escadron du 1er RCA 92151 Suresnes Cedex. manteaux, imper, TDF, treillis,
« commissaire ordonnateur met en vente son insigne non rangers, tenues OM, etc.
Boinod », 20 € (frais de port numéroté (15 € FP compris), 5 Les lieutenants du RICM Liste tailles et prix dispo.
compris). Chèque à l'ordre ainsi que les insignes du CIABC mettent en vente leur Contact : 04 67 92 25 19
de l'association Promotion non numérotés (40 € FP nouvel insigne au prix de 15 € ou maxlbt@lycols.com
commissaire ordonnateur Boinod. compris). Chèque à l'ordre pièce, frais de port compris
Commande à adresser à l'École du capitaine Bachelier, commande (numéroté en fonction Vends à Champagney (70)
militaire supérieure d'adminis- à adresser au 4e ESC, 1er RCA, des disponibilités). maison 4 chambres double,
tration et de management, BP 04, Quartier Bernard de Lattre, Chèque à l'ordre du club salon, sous-sol. Total 2 500 m2,
4, rue du 81e Régiment d'infanterie, 83998 Canjuers Cedex. des lieutenants du RICM, terrain proche Belfort et Vesoul.
34000Montpellier, CSL. à adresser au président des Contact : 06 27 53 46 71.
4 La 4e Compagnie du lieutenants du RICM, quartier
2 La 1re cie du 152e RI met 8e Régiment de transmissions Ladmirault, BP 679, Saint-Vivien Médoc Gironde, belle
en vente son insigne non met en vente son insigne 86023 Poitiers Cedex. propriété 10 400 m2, villa style
numéroté au prix de 12 € numéroté au prix de 15 €, PoC : 821 861 25 57 landais de 1965, 280 m2,
frais de port compris. port compris. ou 05 49 00 25 57. 6 chambres, séjour de 60 m2,

SOLUTION DE LA GRILLE DU N° 204

72 TIM n° 205 - Juin 2009


TIM205_072_073_PA.QXD 26/05/09 15:37 Page 73

Petites annonces

terrasse de 100 m2. 350 000 € net Ile d'Oléron (17) près port la incorporé le 1er avril 1976. Recherche insigne
vendeur. Contact : 06 32 23 37 26 / Cotinière, maison 3 chambres Contact : Yannick Clochard, PNIA du 6e Régiment de spahis
03 20 50 67 72. E-mail : dans impasse calme à 300 m de 821 351 42 12 ou 02 99 77 12 80. algériens.
henri.collette@club-internet.fr la plage. Cour fermée, parking. Contact : M. Petit au 03 44 40 15 44.
Idéal pour enfant en bas âge. Achète insigne brevet militaire
Vends sur Canet (34800) villa de Contact : 06 08 49 98 44. de parachutisme chuteur
120 m2 sur 1 000 m2 jardin arboré, spécialisé de l'armée de l'Air.
à 30 minutes au nord-ouest de Ile d'Oléron, maison 5/6 Contact : 06 21 22 65 00. DIVERS
Montpellier. Chauffage central personnes, jardin clos, garage,
fuel + cheminée, 250 000 €. proximité rue commerçante Recherche officiers et sous- Echange - achète insignes train
Contact : 06 47 45 93 22. menant au port, plage à 600 m. officiers ayant servis à la CEB toutes époques, même actuels.
450 à 600 €/semaine. du 19e Groupe de chasseurs à Contact : Jean-Luc Ruga,
Draguignan à 1,5 km du centre- Contact : 05 65 31 84 28. Villingen de 1969 à la dissolution. 11, rue de la Croix, 77400 Carnetin.
ville, vends terrain à bâtir, www.ile-d-oleron.e-monsite.com Contact : ADC Histel, Echange 14-18 : cartes postales
surface 1 089 m2, SHON 240 m2, 05 53 84 60 71 / 06 70 41 35 02, + cartes d’état-major contre
viabilisé, accès quartier À louer à 20 mn de Guer à 4 km joseph.histel@orange.fr des insignes militaires métal.
résidentiel exposé sud. de Bourg Maure (35300), maison Contact: 06 71 77 67 53.
Contact : 04 94 45 06 84. 65 m2 (T3) : salon, cheminée, Recherche moulin à café
1 ou 2 chambres ou mural Peugeot Dauphiné-Savoie Vous êtes passionnés des
Vends maison F5 100 m2 chambre+salle à manger, signé Feuillot. Contact: M. Servoz, véhicules militaires français
habitable, 800 m2 de terrain, à chauffage électrique, VMC. 19, rue Jean Moulin, 64600 Anglet. d’après 1945. Venez visiter mon
Garons dans le Gard (30). Prix : Loyer : 450 € +charges. Tél. : 05 59 74 13 65. blog qui présente toutes leurs
220 000 €. Tél. : 06 59 38 95 85. Contact : BPS, 02 97 22 00 19. reproductions en miniature.
Achète tout objet ou document Contact: http://kakikar.skyrock.com
À 1 500 m du centre de Profitez d'une villa (170 m2) ou concernant la poste aux Armées
Draguignan terrain constructible d'un bungalow (69 m2) face à la et la poste Navale depuis 1945. À l’occasion du 40e anniversaire
de 1 089 m2 et surface hors œuvre mer et entouré d'un magnifique Contact : Gabriel Frick, 22A, rue de notre séjour au Gabon avec
nette 240 m2, ttes viabilités et jardin tropical de 5800 m2 Adelshoffen, 67300 Shiltigheim. le 2e escadron du 1er RHP,
accès. Exposé sud, quartier agrémenté d'une table de pique- Courrier électronique : il est prévu un rassemblement
résidentiel. Contact : 04 94 45 06 83. nique et d'un parcours de sportif apmc@orange.fr pour la Saint-Michel.
privé au lieu-dit Pichéry, 97140 Contact: Michel Bussière
Vends appartement T2 de Capesterre de Marie-Galante. Recherche insignes opération au 05 62 93 54 26.
46,23 m2, 2e étage avec ascenseur Contact : kristallin@orange.fr; DAGUET et Opex. Merci.
dans résidence du centre à Guer, site http://kristallin.venez.fr Contact: Antoine Revag, bat. A, Créée au lendemain de la
à 5 mn des écoles de Coëtquidan résidence Capestangs n° 22, Première Guerre du Golfe,
(collectif récent), exposé ouest. Maison de vacances à louer 66140 Canet Roussillon. l’Amicale des anciens de la
Prix : 75 000 €. Tél. : 06 31 35 49 85. en Berry, au week-end ou Tél. : 06 86 92 32 18. Division Daguet recherche
à la semaine. Tennis, piscine, de nouveaux adhérents afin
Vends apt T2, 40 m2, TBE, centre- pour 8 personnes. La CAS (ex 11e compagnie puis de pérenniser le souvenir de
ville loué pour investissement, Contact : 06 08 52 52 64 CBI) du 110e RI fête cette année l’opération Daguet.
55 000 € à Laval (53) + studio ou www.lachaisenberry.fr les trente ans de jumelage Contact: BP 17, 30998 Nîmes
20 m2, TBE à Laval 35 000 €. avec la ville de Brigachtal. Armées. Tél.: 04 66 02 31 88.
Contact : 06 80 14 86 22. À louer juillet - août à Lit-et-Mixe À l’occasion de la passation de Site: http://amicale.daguet.
(Landes), caravane équipée commandement de compagnie pagesperso-orange.fr.
Vends Audi A3 très bon état, dans camping calme (5 km qui aura lieu le 1er juillet à 11 h Courriel: amicale.
nombreuses pièces changées de la plage). 200 €/sem. à Brigachtal, l’Amicale de la CAS daguet@wanadoo.fr
année 2000, 162 000 km, CT ok, Contact : 06 85 10 19 08. recherche tous ses anciens
facture réparations 1,9 TDI, CDU de 1978 à 2007 et les invite Perdu de vue depuis 45 ans.
130 ch, finition ambiante noir, Loue appartement à Six-Fours chaleureusement à la cérémonie Avis de recherche ESOA,
8 000 €. Contact : 06 70 33 39 84. (83) : terrasse, à 900 mètres qui sera suivie d’un repas 38e promotion EMI 10e compagnie
de la mer, à la semaine, champêtre. 1964-1965. Retrouvaille avec
Vends montre-chronographe quinzaine ou plus longue durée, Contact : CNE Merjay. nos chefs le 1er octobre 2009,
Tutima automatique (modèle à partir de 250 € + charges. Tél. : 0049 771 856 4060 ou semaine 40, à l’EAI
civil) neuf, mouvement Lemania Contact : 06 67 24 56 01 LTN Le Gal au 0049 771 856 4061. de Montpellier.
5100, avec boîte d’origine et Contact: Chassande-Mottin Gérard,
papiers, 1200 € ferme + port. À louer à Sainte-Anne (97180 Couple fonctionnaire, 120, galerie de la Chevreuse,
Contact : 06 43 10 27 21 après 20 h. Guadeloupe), F1/F2/F3 recherche villa avec 5 chambres, 73000 Barberaz.
et haut de villa F5, coin calme 2 wc, 2 pièces d’eau, Tél.: 04 79 15 11 25.
Avant de replier son drapeau en à 15 mn de la mer. dans les environs d’Aix-Marseille. Courriel: gchassande@wanadoo.fr
2011, le 42e RT de Laval vous Contact : Armel Goudou-Fifi, Loyer maximum : 1 400 €
propose son couteau Laguiole 97180 Sainte-Anne. par mois. Aménagement Echange 14-18 : cartes postales
souvenir. Précommandes et Tél. : 05 90 24 05 78 / 05 90 57 02 48. au 1er juillet 2009. + cartes d’état-major contre
chèques de 16 € (+ 5,50 € FP). Contact: 06 25 34 47 69. des insignes militaires métal.
Contact : Directeur Cercle mess du Loue près Lezignan (11), 30 km de Courriel: armelle780@free.fr Contact: 06 71 77 67 53.
42e RT, BP 1307, 53013 Laval Cedex. la mer, maison T3 tout confort,
ensoleillée, avec combles carrelés Recherche camarades à l’ETAP
+ terrain séparé de loisirs de de 1967, 1A, Pau, 64. Malgré tout le soin apporté
150 m2, 395 € mensuels. Contact: M. Fouchard Jany à la relecture des annonces,
A LOUER Contact : 06 25 04 35 62. au 05 59 77 44 08. la rédaction de TIM ne saurait
être tenue responsable en cas
Loue près Lezignan (11), Recherche insignes tissu de défaillance d’un annonceur
30 km de la mer, maison T3 français losanges de bras ou d'une information erronée.
tout confort, ensoleillée, RECHERCHE Mel 45, 16e et 17e régiment La rédaction rappelle qu’il s’agit
avec combles carrelés + terrain artillerie et 17e Régiment d’un service gratuit, cependant
séparé de loisirs de 150 m2, Recherche camarade de du génie parachutiste elle se réserve le droit d'opérer
395 € mensuels. régiment section habillement, façon cadres. une sélection des demandes.
Contact : Tél. : 06 25 04 35 62. Coëtquidan, contingent 76/04 Contact : 01 39 15 29 61.

Faites parvenir vos petites annonces à Terre Information Magazine par courrier ou par internet à : sirpat-comecrite.emat @terre-net. defense. gouv. fr

TIM n°205 - Juin 2009 73


TIM205_074_VU.QXD 26/05/09 18:48 Page 74

Vu dans les médias


Quartier libre

La rubrique « Vu dans les médias » évolue. Nous vous proposons de faire


désormais un point en quelques chiffres de la médiatisation des actions
de l’armée de Terre. Ce mois-ci, la tempête Klaus. Sur le blog Secret Défense
de Jean-Dominique Merchet, c’est la future dénomination du 1-11e RC qui est
discutée. Enfin, une chronique du quotidien La Croix s’interroge sur la capacité
de la génération internet à s’adapter aux contraintes militaires.

INDICATEURS
Les Dragons sont de retour MÉDIAS
dans la cavalerie lourde
La tempête
8
mai 2009. Le 4e Régiment de dra- gnement des forces spéciales qui est, de
gons va être recréé dans les pro-
chains mois, par changement de
tradition, un régiment de cavalerie.
Klaus
nom de l'actuel 1er-11e Régiment du cui- Parmi les réactions : Le retour médiatique de
rassiers. Equipé de Leclerc, de format RC « Loin de toute polémique, j'ai plaisir de l’action des soldats sur
52, il restera à Carpiagne (13) et sera rat- revoir dans les rangs de l'armée française le terrain suite au passage
taché à la 7e Brigade blindée. Le 4e Dra- un glorieux régiment dans lequel j'ai eu de la tempête Klaus, dans
gons avait participé à la guerre du Golfe l'honneur de servir, entre autres durant le sud-ouest, a été
(1990-1991) avec ses AMX-30. Il existe la guerre du Golfe. Dragon un jour, dra- particulièrement riche.
deux autres régiments de dragons : le 2e gon toujours ! » (Nicolas) Pour la seule période
à Fontevraud, spécialisé dans la défense du 25 au 29 janvier 2009,
NRBC, et le 13e RDP, régiment de rensei- les retombées médias
ont représenté :

n TV : 42 minutes de
reportages en trois jours
et demie (entre le 24 janvier
soir et le 28 janvier midi),
alors que la durée men-
« Une triple évolution touche l’exercice suelle totale des reportages
TV sur l'armée de Terre
du métier militaire » d’octobre à décembre 2008

Q
ui sont les militaires français Les déceptions sont possibles et doivent oscille entre une et
aujourd’hui ? Frédéric Charillon, être gérées sur le plan des ressources deux heures par mois.
directeur de l’Institut de recherche humaines. Le chroniqueur du quotidien
stratégique de l’Ecole militaire, s’inter- national pose trois paramètres à gérer. n Presse écrite : une trentaine
roge dans le journal La Croix : « Com- « Le paramètre professionnel d’abord : d’articles, surtout en presse
ment les recruter, comment les garder, quelles raisons un jeune a-t-il de choisir quotidienne régionale
avec quelles perspectives de carrière ? le métier militaire plutôt qu’un autre, et (notamment Sud-Ouest).
(…) Une triple évolution est en cours, qui surtout d’y demeurer ? » Le paramètre
touche la société française en général, la individuel ensuite : « Les aspirations ou Cet excellent bilan s’ajoute
société militaire et l’exercice du métier contraintes de chacun (aspiration au au relais des propres moyens
Rubrique réalisée par Cédric BEYSSAC

militaire. » confort, impératifs religieux, limites phy- de communication internet


La société militaire évolue en consé- siques) peuvent-elles être prises en de l’armée de Terre : mise
quence : elle est plus diversifiée qu’au- compte ? » en ligne d’articles, de photos
paravant, plus multiculturelle, plus Le paramètre collectif enfin : la généra- et de vidéos dès les premières
féminisée aussi. La question est donc de tion « Facebook-MSN-Second Life » est- heures suivant l’engagement
savoir si, compte tenu de leurs caracté- elle compatible avec la socialisation de de l’armée de Terre.
ristiques nouvelles, les recrues sont «for- caserne ? « À l’heure actuelle, le flux est Cela représente 4 brèves
matées » pour accepter les contraintes tendu, mais l’attractivité de l’armée et 5 vidéos. Ces vidéos,
d’un métier que la professionnalisation a demeure. (…) Le risque du fossé néan- réalisées par le SIRPA Terre
rendu plus ouvert mais dont les particu- moins n’est pas à exclure, et l’attention (CNPI), sont aussi visibles
larités (centralité du combat, rapport à la est donc de mise », conclut-il. sur You Tube et Daily Motion.
mort, force de la collectivité) demeurent
difficiles à supporter pour certains.

74 TIM n°205 - Juin 2009