Vous êtes sur la page 1sur 21

Annexe 2

Calcul des frais d’équipement

Annexe 2 Calcul des frais d’équipement Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles

Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

2 Calcul des frais d’équipement Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers
2 Calcul des frais d’équipement Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers
2 Calcul des frais d’équipement Guide pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

Sommaire

Chapitre 1

> Calcul des participations Eau potable (PGI)

3

1.1 - Formule de calcul de la PGI

4

1.2 - Les prix unitaires de la PGI

4

Chapitre 2

> Calcul des participations Assainissement (PPE)

6

2.1 - Formule de calcul de la PPE

7

2.2 - Les prix unitaires de la PPE

7

Chapitre 3

> Calcul des participations Électricité

9

3.1 - Formule de calcul des participations électricité

10

3.2 - Coût des travaux en cas d’extension de réseau

15

Annexe

Type de zoning du plan d’aménagement de la Wilaya du Grand Casablanca

16

Chapitre 1

Calcul des participations Eau potable (PGI)

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

3
3

Chapitre 1

Calcul des participations Eau potable (PGI)

Conformément à l’article 31 du cahier des charges de la gestion déléguée eau potable, tout projet de lotissement ou de construction particulière raccordé au réseau public d’eau potable, est assujetti à la participation aux grandes infrastructures (PGI).

1.1 - Formule de calcul de la PGI

La participation aux grandes infrastructures est calculée selon la formule suivante :

PGI = Ka x h x Sp x Peau x I/I0

Définitions des coefficients de la formule de calcul

Ka

: Coefficient fixé à 1,00 à la date de mise en vigueur de l’avenant et qui peut être ajusté par l’Autorité Délégante

Peau

: Taux unitaire de la participation PGI en DH/HT par m 2 plancher

Sp

: Superficie totale des planchers (y compris les sous-sols) du lot en m 2

h

: Coefficient de pondération en fonction du type d’habitat (voir définition des différents types d’habitat page 4)

I/I0

: Coefficient de révision appliqué lorsque sa variation dépasse 5% par rapport à la dernière révision

1.2 - Les prix unitaires de la PGI

Zone ouverte à l’urbanisation avant 2006 Zone ouverte à l’urbanisation après 2006 nécessitant de nouvelles
Zone ouverte à l’urbanisation avant 2006
Zone ouverte à l’urbanisation après 2006
nécessitant de nouvelles infrastructures*
Type
et régie par un plan d’aménagement,
déjà partiellement équipée
en réseaux d’eau et d’assainissement
Prix en DH HT par m 2 plancher
Prix en DH HT par m 2 plancher
Economique dans
13
18
les lotissements
Immeubles
17
24
Villas
30
42
Zones industrielles
et hôtelières type I
30
42
Equipements
21
30

* Les communes concernées, partiellement ou totalement, par les dispositions appliquées de la zone ouverte à l’urbanisation après 2006 sont : Aïn Chock, Ain Harrouda, Aïn Jemaa-Ouled Azzouz, Mejjatia-Ouled Taleb, Anfa, Ben Yakhlef, Bouskoura, Dar Bouazza, Hay Hassani, Lahraouiyine, Mansouria, Médiouna, Mohammedia, Moulay Rachid, Nouaceur, Ouled Saleh, Sbata, Sidi Moumen, Sidi Othmane et Tit Mellil.

4
4

Définition des différents types d’habitat

Les différents types d’habitat dont dépend le coefficient de pondération h sont définis ci-après :

Economique dans les lotissements Il s’agit d’habitats faisant partie d’un programme de logements sociaux, c’est-à-dire bénéficiant d’une convention signée par les Ministères des Finances et de l’Habitat.

Économique dans constructions particulières Habitat qui correspond à toute construction ne dépendant pas d’un lotissement dont la surface de lot ne dépasse pas 120 m 2 et dont le nombre de niveaux ne dépasse pas le R+2.

Immeuble

• Tout immeuble situé dans des lotissements ne bénéficiant pas d’une convention des Ministères des Finances et de l’Habitat pour logement sociaux ;

• Les commerces existants dans les immeubles situés dans les lotissements bénéficiant d’une convention Etat / Promoteur pour logements sociaux ;

• Constructions dont le nombre de niveaux est supérieur ou égal à R+3 ou dont la surface du lot est supérieure ou égale à 120 m². Ce type d’habitat est répandu dans le zoning A, B, et C du règlement d’aménagement ainsi que dans les secteurs qui leurs sont reliés.

Villa Comme son nom l’indique, ce type d’habitat correspond aux villas ainsi qu’aux habitations en milieu rural et les exploitations agricoles Le type d’habitat « villa » est répandu dans les zonings D et C et SP du règlement d’aménagement ainsi que dans les secteurs qui leurs sont reliés.

Zones industrielles et hôtelières type I Il s’agit de constructions destinées à abriter des activités à but lucratif industriel ou commercial. Font partie de cette catégorie les activités commerciales comme les dépôts, grandes surfaces et les constructions à vocation hôtelière et touristique. Ce type d’habitat est répandu dans le zoning I et H défini dans le règlement de l’aménagement ainsi que dans les secteurs qui lui sont reliés.

Équipements Ce type d’habitat correspond à tout projet d’équipement d’accompagnement d’utilité public et aux bâtiments communaux. Exemples : Mosquée, hammam, four, cimetière, école primaire publique, collège, lycée public, centre de formation professionnelle, marché communal, centre de santé, dispensaire, foyer féminin, centre culturel, maison de jeunes, salle polyvalente, poste de police, administration, autres locaux communaux, équipement sportif et culturel…

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

5
5
6
6

Chapitre 2

Calcul des participations Assainissement (PPE)

Chapitre 2

Calcul des participations Assainissement (PPE)

Conformément à l’article 64 du cahier des charges de la gestion déléguée Assainissement, la participation au premier établissement (PPE) en assainissement doit être payée à Lydec pour le compte de l’ (voir annexe 1 – Textes réglementaires).

2.1 - Formule de calcul de la PPE

La participation au premier établissement des lotissements et des opérations de construction est calculée selon la formule suivante :

PPE = Ka x h x Sp x Pass x I/I0

Définitions des coefficients de la formule de calcul

Ka

: Coefficient fixé à 1,00 à la date de mise en vigueur de l’avenant et qui peut être ajusté par l’Autorité Délégante

Pass

: Taux unitaire de la participation PPE défini dans le tableau ci-après en DH HT par m 2 plancher

Sp

: Superficie totale des planchers (y compris les sous-sols) du lot en m 2

h

: Coefficient de pondération en fonction du type d’habitat

I/I0

: Coefficient de révision appliqué lorsque sa variation dépasse 5% par rapport à la dernière révision

2.2

- Les prix unitaires de la PPE

Zone ouverte à l’urbanisation avant 2006 Zone ouverte à l’urbanisation après 2006 nécessitant de nouvelles
Zone ouverte à l’urbanisation avant 2006
Zone ouverte à l’urbanisation après 2006
nécessitant de nouvelles infrastructures*
Type
et régie par un plan d’aménagement,
déjà partiellement équipée
en réseaux d’eau et d’assainissement :
Prix (DH- HT) Par m 2 plancher
Prix (DH- HT) Par m 2 plancher
Economique dans
32
45
les lotissements
Immeubles
42
59
Villas
74
104
Zones industrielles
et hôtelières type I
74
104
Equipements
53
74

* Les communes concernées, partiellement ou totalement, par les dispositions appliquées de la zone ouverte à l’urbanisation après 2006 sont : Aïn Chock, Ain Harrouda, Aïn Jemaa-Ouled Azzouz, Mejjatia-Ouled Taleb, Anfa, Ben Yakhlef, Bouskoura, Dar Bouazza, Hay Hassani, Lahraouiyine, Mansouria, Médiouna, Mohammedia, Moulay Rachid, Nouaceur, Ouled Saleh, Sbata, Sidi Moumen, Sidi Othmane et Tit Mellil.

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

7
7

Définition des différents types d’habitat

Les différents types d’habitat dont dépend le coefficient de pondération h sont définis ci-après :

Economique dans les lotissements Habitats faisant partie d’un programme de logements sociaux, c’est- à-dire bénéficiant d’une convention signée par les Ministères des Finances et de l’Habitat.

Économique dans constructions particulières Habitat qui correspond à toute construction ne dépendant pas d’un lotissement dont la surface de lot ne dépasse pas 120 m 2 et dont le nombre de niveaux ne dépasse pas le R+2.

Immeuble

• Tout immeuble situé dans des lotissements ne bénéficiant pas d’une convention des Ministères des Finances et de l’Habitat pour logement sociaux ;

• Les commerces existants dans les immeubles situés dans les lotissements bénéficiant d’une convention Etat / Promoteur pour logements sociaux ;

• Constructions dont le nombre de niveaux est supérieur ou égal à R+3 ou dont la surface du lot est supérieure ou égale à 120 m 2 . Ce type d’habitat est répandu dans le zoning A, B, et C du règlement d’aménagement ainsi que dans les secteurs qui leurs sont reliés.

ainsi que dans les secteurs qui leurs sont reliés. Les activités commerciales, administratives ou autres,

Les activités commerciales, administratives ou autres, logées dans l’un des habitats ci-dessus, sont considérées appartenant à ce type d’habitat.

8
8

Villa Comme son nom l’indique, ce type d’habitat correspond aux villas ainsi qu’aux habitations en milieu rural et les exploitations agricoles. Le type d’habitat « villa » est répandu dans les zonings D et C et SP du règlement d’aménagement ainsi que dans les secteurs qui leurs sont reliés.

Zones industrielles et hôtelières type I Il s’agit de constructions destinées à abriter des activités à but lucratif industriel ou commercial. Font partie de cette catégorie les activités commerciales comme les dépôts, grandes surfaces et les constructions à vocation hôtelière et touristique. Ce type d’habitat est répandu dans le zoning I et H défini dans le règlement de l’aménagement ainsi que dans les secteurs qui lui sont reliés.

Équipements Ce type d’habitat correspond à tout projet d’équipement d’accompagnement d’utilité public et aux bâtiments communaux.

Chapitre 3

Calcul des participations Électricité

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

9
9

Chapitre 3

Calcul des participations Électricité

Conformément à l’article 32 du cahier des charges de la gestion déléguée d’électricité, les promoteurs de lotissements, d’habitations individuelles ou collectives, les propriétaires d’immeubles ou d’habitations individuelles ainsi que les abonnés moyenne, haute et très haute tension, doivent s’acquitter de la participation électricité relative au raccordement de leurs installation au réseau public d’électricité. Ces participations sont perçues par Lydec pour le compte de l’Autorité Délégante. Les modalités d’application sont les suivantes :

3.1 - Formule de calcul des participations électricité

Les participations à l’infrastructure électricité se calculent selon la formule suivante en fonction du mode d’alimentation du projet ainsi que du type d’habitat :

Participation à l’infrastructure poste source :

Pinf = (Pinf0) X Pt X I/I0

Participation à la moyenne tension :

Pmt = (Pmt0) X Pt X I/I0

Participation au poste de distribution publique :

Pdp = (Pdp0) X Pt X I/I0

Participation au réseau basse tension :

Pbt = (Pbt0) X Pt X I/I0

3.1.1 - Définitions des coefficients de la formule de calcul

Pinf0 : Participation unitaire à l’infrastructure poste source définie au tableau ci-après Pmt0 : Participation unitaire au réseau moyenne tension définie au tableau ci-après Pdp0 : Participation unitaire au poste de distribution publique définie au tableau ci-après Pbt0 : Participation unitaire au réseau basse tension définie au tableau ci-après

I/I0

: Coefficient de révision appliqué lorsque sa variation dépasse

Pt

5% par rapport à la dernière révision : Puissance totale non foisonnée estimée par Lydec sur la base du type d’habitat du projet autorisé et selon les documents officiels et normes en vigueur.

Valeurs de référence des participations unitaires (en DH HT/kVA) Mode d’alimentation Infrastructure (Pinf 0 )
Valeurs de référence des participations unitaires (en DH HT/kVA)
Mode d’alimentation
Infrastructure
(Pinf 0 )
Réseau MT
(Pmt 0 )
Poste DP
Réseau BT
Total
(Pdp0)
(Pbt0 )
Abonnés alimentés
en moyenne tension MT
300
620
920
Lotissements alimentés à partir
du poste DP du lotissement
300
620
920
Lotissements alimentés par
réseau BT hors lotissement
300
620
550
450
1 920
Immeubles alimentés par
poste DP dans l'immeuble
300
620
550
1 470
Immeubles alimentés à partir
du réseau basse tension
300
620
550
450
1 920
10

3.1.2 - Principe de calcul en fonction du mode d’alimentation

Grands clients alimentés en moyenne tension

Il s’agit généralement des clients industriels raccordés au réseau HTA par un poste HTA/BT leur appartenant. La participation P est :

P

= Pinf + Pmt

P

= (Pinf0+Pmt0) X Pt

Pt : Puissance totale installée correspondant à la puissance nominale du ou des transformateur(s) installé(s) au poste client

Lotissements alimentés à partir d’un poste de distribution public du lotissement Pour les lotissements dont l’alimentation est prévue à partir de postes de distribution publics prévus dans le lotissement, la participation P est la suivante :

P

= Pinf + Pmt.

P

= (Pinf0 + Pmt0) X Pt

Pt : Puissance totale définie dans le tableau au paragraphe 3.1.1

Lotissements alimentés par un réseau basse tension hors lotissement Pour un lotissement dont l’alimentation est prévue à partir d’un

réseau basse tension existant hors du lotissement, la participation P due est :

P

= Pinf + Pmt + Pdp + Pbt

P

= (Pinf0+Pmt0+Pdp0+Pbt0) x Pt

Pt : Puissance totale définie dans le tableau au paragraphe 3.1.1

Immeubles alimentés à partir de poste distribution dans l’immeuble Pour un projet d’immeuble dont l’alimentation est prévue à partir

d’un poste de distribution public se trouvant dans l’immeuble, la participation P due est :

P

= Pinf+Pmt+Pdp

P

= (Pinf0+Pmt0+Pdp0) x Pt

Pt : Puissance totale définie dans le tableau au paragraphe 3.1.1

Immeubles alimentés à partir du réseau basse tension Pour les projets d’immeubles dont l’alimentation est prévue à partir d’un réseau basse tension existant, la participation P due est :

P

= Pinf + Pmt + Pdp + Pbt.

P

= (Pinf0 + Pmt0 + Pdp0 + Pbt0) x Pt

Pt : Puissance totale définie dans le tableau au paragraphe 3.1.1

Construction particulière ou industrielle alimentée à partir du réseau basse tension

Pour les projets de constructions particulières ou industrielles (hors lotissement) dont l’alimentation est prévue à partir d’un réseau basse tension existant, la participation P due est :

P

= Pinf + Pmt + Pdp + Pbt

P

= (Pinf0 + Pmt0 + Pdp0 + Pbt0) x Pt

Pt : Puissance totale définie dans le tableau au paragraphe 3.1.1

3.1.3 - Règles à appliquer selon les types d’habitats

Les règles de dotation par type d’habitat sont présentées dans les tableaux qui suivent. Les puissances données par ces tableaux correspondent à un minimum à facturer, à défaut d’une éventuelle demande supplémentaire du client.

d’une éventuelle demande supplémentaire du client. Le coût du génie civil du poste réalisé par le

Le coût du génie civil du poste réalisé par le client lui est remboursé sur le fonds de travaux, au prix évalué par le bordereau de prix unitaire en vigueur.

prix évalué par le bordereau de prix unitaire en vigueur. Guide pour les aménageurs de projets
prix évalué par le bordereau de prix unitaire en vigueur. Guide pour les aménageurs de projets

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

11
11
Ensemble immobilier Puissance Unité Surface en m 2 facturée S≤ 70 2 kVA 70 <S≤
Ensemble immobilier
Puissance
Unité
Surface en m 2
facturée
S≤ 70
2
kVA
70
<S≤ 130
3,5 kVA
130
<S≤ 200
7
kVA
Appartement
200
<S≤ 200
10
kVA
S> 300
20
kVA
S≤ 140
7
kVA
140
<S≤ 200
10
kVA
Bureau
200
<S≤ 400
20
kVA
S> 400
40
kVA
S≤ 40
2
kVA
40 <S≤ 70
3,5 kVA
Magasin
70
<S≤ 140
7
kVA
140
<S≤ 200
10
kVA
S> 200
20
kVA
Minuterie
2
kVA
Ascenseur : niveaux ≤ R+5
10
kVA
Services généraux
Ascenseur : niveaux > R+5
20 kVA
Parking au sous-sol ou au RDC (éclairage)
0,005 kVA / m²
Lotissements
Zones pour immeubles d’habitation
Puissance
Unité
Surface en m 2
facturée
Rez-de-chaussée
La surface du RDC est ramenée à une équivalence
en magasins de 40 m² avec 2 kVA/ magasin
à usage Commercial
Ex : surface du RDC = 130 m² = 3 magasins de
40 m² de 2 kVA/mag soit 3 x 2 kVA = 6 kVA/RDC
S≤ 70
2 kVA
équivalent à 1 appartement
de 2 kVA
70 <S≤ 130
3,5 kVA
équivalent à 1 appartement
de 3,5 kVA
(Rez-de-chaussée + étages)
130
<S≤ 200
7 kVA
équivalent à 2 appartements
de 3,5 kVA/appt
à usage d'habitation
(à appliquer pour tous
les niveaux).
200
<S≤ 300
10,5 kVA
équivalent à 3 appartements
de 3,5 kVA/appt
300
<S≤ 400
14 kVA
équivalent à 4 appartements
de 3,5 kVA/appt
400
<S≤ 500
17,5kVA
équivalent à 5 appartements
de 3,5 kVA/appt
500
<S≤ 600
21 kVA
équivalent à 6 appartements
de 3,5 kVA/appt
Minuterie
2 kVA
Ascenseur : niveaux ≤ R+5
10
kVA
Services généraux
Ascenseur : niveaux > R+5
20
kVA
Parking au sous-sol ou au RDC
0,005 kVA / m²
12
Zones pour fronts bâtis Unité Puissance à facturer Rez-de-chaussée à usage commercial La surface du
Zones pour fronts bâtis
Unité
Puissance à facturer
Rez-de-chaussée
à usage commercial
La surface du RDC est ramenée à une équivalence en magasins de 40 m²
avec 2 kVA/ magasin.
Ex : S du RDC= 130 m² = 3 magasins de 40 m² de 2 kVA/mag
soit 3x 2 kVA = 6 kVA/RDC
Etage courant
(à appliquer pour tous
les niveaux).
La surface de l'étage est ramenée à une équivalence en appartement de
100 m² avec 3,5 kVA/ appt.
Ex : S de l'étage = 360 m² = 4 appartements de 100 m² de 3,5 kVA/appt
soit 4 x 3,5 kVA =14 kVA/étage
Zones pour Villas et Bungalows Puissance Unité Surface en m 2 facturée Bungalow 3,5 kVA
Zones pour Villas et Bungalows
Puissance
Unité
Surface en m 2
facturée
Bungalow
3,5 kVA
par bungalow
S≤ 500
7 kVA
par lot
500 <S≤ 1 000
10
kVA
par lot
Villa
1 000 <S≤ 2 000
20 kVA
par lot
S> 2 000
40
kVA
par lot
2 000 20 kVA par lot S> 2 000 40 kVA par lot Dans le cas
2 000 20 kVA par lot S> 2 000 40 kVA par lot Dans le cas

Dans le cas d’une demande de compteur supplémentaire, le client paiera les participations pour les puissances supplémentaires dans les mêmes conditions que le tableau précédent.

dans les mêmes conditions que le tableau précédent. Guide pour les aménageurs de projets de lotissements

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

13
13

Zones pour lots industriels

Zones pour lots industriels Zone I 1 et I 2 Zone I 3 60 kVA/ lot

Zone I1 et I2 Zone I3

60 kVA/ lot 40 kVA/ lot

* Equivalent à 6 niveaux (R+5) de 10 kVA chacun

Zone I4 (artisanale) / RDC : activité artisanale - Etages : habitation

- Rez-de-chaussée

- Étage courant (1 er et 2 ème )

- Minuterie

10 kVA

7 kVA

2 kVA

Soit 26 kVA/ lot en zone I4

* Equivalent à deux appartements de 3,5 kVA

Lot industriel

Equivalent à deux appartements de 3,5 kVA Lot industriel Toute demande supérieure à 10 kVA par

Toute demande supérieure à 10 kVA par niveau sera considérée comme une augmentation de puissance et sera facturée.Equivalent à deux appartements de 3,5 kVA Lot industriel Equipements et locaux commerciaux d'accompagnement

comme une augmentation de puissance et sera facturée. Equipements et locaux commerciaux d'accompagnement

Equipements et locaux commerciaux d'accompagnement

Unité Puissance à facturer
Unité
Puissance à facturer

Four

7

kVA

Pâtisserie / Boulangerie

7

kVA

Les logements prévus

Hammam

7

kVA

dans ces équipements sont également facturés.

Crèche

 

3,5 kVA

Garderie

 

3,5 kVA

Mosquée

7

kVA

Ecole primaire

7

kVA

Collège, Lycée

20

kVA

Centre de formation professionnelle

60

kVA

Marché, centre commercial

Equivalence en magasins de 20 m² avec 2 kVA/mag

 

Clinique

100 kVA

 

Pharmacie

7

kVA

Centre de santé

20

kVA

Foyer féminin

7

kVA

Café, snack

7

kVA

Grand restaurant

20

kVA

Centre culturel

7

kVA

Maison de jeunes

7

kVA

Salle polyvalente

7

kVA

Banque

10

kVA

Cinéma

20

kVA

Poste de police

2

kVA

Piscine (pompe)

10

kVA

Poste de police 2 kVA Piscine (pompe) 10 kVA 3.2 – Coût des travaux en cas

3.2 – Coût des travaux en cas d’extension de réseau

Conformément à l’article 15 du cahier des charges de la gestion déléguée (voir annexe 1 – Textes réglementaires), les aménageurs de projets doivent s’acquitter, outre les participations, du coût des travaux d’extension dans le cas d’un branchement nécessitant une extension de réseau.

14
14

Annexe

Type de zoning du plan d’aménagement de la Wilaya du Grand Casablanca

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

15
15

Annexe

Type de zoning du plan d’aménagement de la Wilaya du Grand Casablanca

Zones Description
Zones
Description
 

La zone A est une zone urbaine comprenant les quartiers centraux traditionnels de Casablanca

A

ainsi que des quartiers nouveaux dont la création est nécessaire, cette zone est constituée essentiellement de logements, bureaux, commerces,hôtellerie, immeubles de grande hauteur.

 

La zone B est une zone urbaine comprenant les quartiers centraux traditionnels de Casablanca

B

ainsi que des quartiers nouveaux dont la création est nécessaire, cette zone est constituée essentiellement de logements, bureaux, commerces, hôtellerie, immeubles de hauteur maximale R+ 5.

 

La zone C est une zone urbaine équipée ou en voie d’équipement dans laquelle la fonction

C

résidentielle est prédominante et se réalise en majeure partie sous forme de constructions en ordre discontinu de villas isolées, jumelées en bande d'immeubles collectifs sur une grande superficie.

D

La zone D est une zone urbaine équipée ou en voie d’équipement strictement réservée à la fonction résidentielle sous forme de maisons d’habitation isolées type " villa " de superficie supérieure à 600 m 2 .

H

La zone H est une zone strictement réservée aux implantations hôtelières ou para hôtelières ainsi qu’aux commerces directement liés à l’hôtellerie.

SP

La zone SP est à vocation touristique et balnéaire.

E

La zone E est une zone urbaine d’extension en voie d’équipement ou récemment équipée dans laquelle le type d’habitat est essentiellement de type économique.

F

La zone F est une zone constituée principalement d'habitat traditionnel type M'dina.

S

La zone S est une zone constituée principalement d'habitat traditionnel à maintenir et entretenir.

I

La zone I est une zone dédiée à l'activité industrielle essentiellement.

à maintenir et entretenir. I La zone I est une zone dédiée à l'activité industrielle essentiellement.
16
16

Zones

A

B

C

D

Etiquette

Définition

 

A2

A3

A5

A5s

A5s1

A5s7

Zone urbaine où le developpement et la création

A6

de logements, de commerces, de bureaux et d'équipements hoteliers sont encouragés.

A7

A7s

 

A9s2

A10

A6s1

B1

B2

B2s

Zone mixte où la création et le développement

B3

du logement, d'activités de commerce, de

B3s

bureaux, d'hotellerie, d'artisanat, de services et

B3s2

d'équipements publics et privés d'intérêt

B4

général sont possibles.

B4s

B5

C

1

C

2

C

3

C

3s

Zone urbaine destinée essentiellement aux

C4

ensembles de logements collectifs sous forme d'immeubles orientés.

C4s

C5

 

C5s

D1 (villas en bande) D1 (villas jumelées) D1s1 (villas en bande) D1s1 (villas jumelées) D1s1 (villas isolées) D1s2 (villas en bande) D2 (villas isolées) D2s (villas en bande) D2s (villas jumelées) D2s (villas villégiature) D2s (villas isolées) D3 (villas isolées)

Zone urbaine résidentielle destinée à l'habitat individuel sous forme de villas isolées, jumelées

D3s (villas isolées) D3s (villas villégiature) D4 (villas isolées) D4s (villas villégiature) D4s (villas isolées)

ou en bande et de résidences en villégiature composées de villas isolées et/ou jumelées.

D5s

D5s2 (villas isolées en villégiature) D5s2 (immeubles orientés) D7 (villas isolées)

D1s

D1s3 (villas en bande) D1s3 (villas jumelées)

Hauteur

Nbre

d’étages

COS

26,00

7

 

20,00

5

20,50

5

20,50

5

20,50

5

20,50

5

23,50

6

26,50

7

26,50

7

32,50

9

35,50

10

23,50

6

20,00

5

11,50

2

11,50

2

14,50

3

14,50

3

14,50

3

17,50

4

17,50

4

20,50

5

11,50

2

11,50

2

1,00

14,50

3

1,20

14,50

3

1,20

17,50

4

1,30

17,50

4

1,30

20,50

5

1,50

20,50

5

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

8,00

1

11,50

2

8,00

1

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

CUS

0,80

0,40

0,35

0,35

0,35

0,30

0,25

0,25

0,50

0,40

0,50

0,40

0,40

0,50

0,35

0,50

0,40

0,35

0,35

0,35

0,35

0,35

0,25

0,25

0,25

0,40

0,10

0,20

0,10

17
17

E1sr

E2

E2s

E2s3

E2s4

E2s5

E2sr

E E3

E3s

E4

E4s

E4s2 (E2)

E4s2 (E3)

E4s2 (E4)

E5

I2

I2s1

I2s2

I2s4

I3

I3s1

I4

I4s2

I5

I5s2

I5s4

I5s5

I I5s6

AM

BT

18
18

I5s7

I5s10

I5h

I5h7

I6s

I6s1

I8

I5s1

I2s

I5s

I8s

AM1

AM2

AM3

AM4

AM5

AM5s

AM6

BT1

BT1s (BT1)

BT1s (BT2s1)

BTs

BTs1

BTs2

BTs3

BT2

BT2s1

BT3

BT2s

BT3s

BT3s6

Zone urbaine mixte constituée en grande partie

de secteur existants. On y trouve des habitations multifamiliales et des immeubles collectifs à l'alignement.

Zone d'activité économique qui est le complément indispensable des zones d'habitation. Elle peut recevoir des activités

industrielles, artisanales, commerciales, d'enseignement et de recherche ou d'hôtellerie.

Zone urbaine correspondant aux ilots donnant sur le boulevard Mohammed VI et traversant le territoire de l'arrondissement Mers Sultan. Cette zone doit faire l'objet d'une étude urbanistique et architecturale.

Zone réservée à des activités balnéaires et touristiques.

8,00

1

0,84

11,50

2

0,84

11,50

2

0,85

11,50

2

11,50

2

11,50

2

11,50

2

0,84

15,50

3

0,85

14,50

3

17,50

4

1,50

0,35

17,50

4

1,50

0,30

11,50

2

0,84

15,50

3

0,85

17,50

4

1,50

0,35

 

2,00

0,35

17,50

3

0,35

20,50

4

17,50

3

17,50

3

17,50

3

0,60

11,50

2

0,60

14,00

3

0,50

11,50

2

17,50

3

0,50

12,50

2

0,50

17,50

3

2,00

0,50

25,00

5

0,50

20,00

0,50

32,00

7

0,50

43,50

10

0,20

36,00

8

0,50

26,50

7

0,50

14,00

17,50

3

0,50

20,00

3

0,50

17,50

3

0,50

30,00

7

0,50

17,50

3

0,50

8,00

1

11,50

2

14,50

3

17,50

4

20,50

5

20,00

5

2,20

0,50

23,50

6

8,50

1

0,60

0,50

8,50

1

0,60

0,50

11,50

2

1,10

0,35

5,00

0,20

0,20

8,50

1

0,80

0,50

11,50

2

0,50

0,20

14,50

3

1,00

0,30

11,50

2

0,80

0,30

11,50

2

1,10

0,35

14,50

3

1,20

0,35

14,50

3

1,20

0,35

25,00

6

1,20

0,50

SPA

SPA

F

F4

S

S 4

RC

RC

CV

CV

RA

RA

RAs

RAs

FR

FR

RS

RS

Le secteur "SPA" est destiné a la creation d'un centre Administratif, social et d'animation pour implanter le centre de la commune. On trouvera diverses activités de toutes natures, publique et privées.

Ce secteur est distiné à un aménagement sous forme d'opération d'ensemble. La realisation de cette zone ne pourra avoir lieu qu'apres apporbation d'un plan de masse à l'echelle 1/500 eme et un cahier de charge spécifique à la zone.

Zone destinée à l'habitat de type traditionnel et à

l'artisanat. Il s'agit d'un quartier dense mais de faible hauteur.

Le secteur "S 4 " concerne un ilot d'habitation existant situé à l'est du boulevard Panoramique et l'avenue

Mohammed VI. Il a été construit de maniére homogène et constitue un ensemble qui mérite, par sa qualité architecturale, d'être préservé.

Espace de transition qui accueille une grande biodiversité et qui offre une qualité paysagère par

l'espace. Il s'agit d'une zone de protection de site dont la protection est absolue. Elle concerne pour le présent plan d'aménagement les servitudes de protection du domaine maritime.

La zone de ceinture verte se présente sous forme d'espace dont la vocation est de demeurer un espace

ouvert non construit. Elle joue un rôle essentiel dans l'équlibre entre les objectifs de protection et de développement du territoire communal.

La zone "RA" comprend l'ensemble des terrains à vocation strictement agricole. Elle se compose de parcelles sur lesquelles peuvent être réalisés l'habitat

des exploitants et les bâtiments annexes indispensables à l'exploitation agricole selon les normes en vigeur appliquée a ce zoning. C'est une zone dans laquelle l'agriculture justifie une protection particulière.

LA zone "RAs" comprend l'ensemble des terrains à vocation strictement agricole. C'est un espace dont la vocation principale est de demeurer un espace ouvert

non construit. C'est une zone agricole d'intérêt majeur dans laquelle l'agriculture justifie une protection particulière. Cette protection a pour but de préserver la caractère agricole actuel.

Cette zone englobe des terrains généralement non équipés, qui constituent des milieux naturels qu'il

convient de protéger en raison de la qualité de leurs paysages pour préserver l'intérêt des sites naturels, notamment du point de vue écologique.

Cette zone sous surveillance fonciere. Il s'agit d'une zone actuellement non équipée destinée à une extension future de l'agglomération. La realisation de

cette zone ne pourra avoir lieu qu'après l'apporbation d'un plan d'aménagement sectoriel sur l'ensemble de la zone et la realisation des infrastructures.

11,5

2

11,00

2

8,00

1

8,50

1

4,00

Guide

pour les aménageurs de projets de lotissements et d’ensembles immobiliers

19
19

Zone d'activités spécialisées utilisée par le service public ferroviaire dans le secteur urbain, elle est réservée aux constructions et installations ferroviaires, elle comprend l'ensemble des lignes de chemin de fer, de gares et d'installations techniques diverses , les grands chantiers et les plates-formes des voies.

FERRO-

VIAIRE

FERROVIAIRE

ES

ES AL FIDA

Cette zone concerne le quartier Grégoire, délimité par la rue Messfioui et la place Bouchentouf.

11,50

2

ES

ES MERS SULTAN

Cette zone concerne l'ilot formé par Derb Bousbir, délimité par la rue Moulay Driss, la rue Damas, la rue Smyrne et la rue Ibn Ghazi.

8,00

1

RB

RB

Espace frappé de servitude non aedificandi sur l'ensemble de son emprise ainsi que sur une bande de 200m de large à sa lisière. Les constructions préexistantes ne peuvent être étendues ni remplacées.

ZNAP

ZNAP

Espace frappé de servitude non aedificandi sur l'ensemble de son emprise. Cette servitude est justifiée par le fait que les espaces concernés abritent des gisements de calcaire cimentier qui ne seront en principe pas exploités à l'horizon du PA, mais qui doivent demeurer exlpoitables dans l'avenir, ce qui exclut une autre utilisation irréversible, comme la construction.

ZNAF

ZNAF

Zone non aedificandi.

SERVITUDE

SERVITUDE

Servitude de passage.

 

Zone urbaine destinée essentiellement aux ensembles

C

C2s

de logements collectifs sous forme d'immeubles orientés.

11,50

2

1,00

0,40

 

Zone urbaine mixte constituée en grande partie de

17,50

4

1,50

0,35

E

E

4s1

secteur existants. On y trouve des habitations

14,50

3

E

3s1

multifamiliales et des immeubles collectifs à l'alignement.

 

E

1

Zone urbaine mixte constituée en grande partie de

6,50

1

1,00

0,80

E

secteur existants. On y trouve des habitations unifamiliales avec patio.

6,50

1

1,00

0,80

E

7

 

F

F 3

Zone destinée à l'habitat de type traditionnel et à l'artisanat. C'est un quartier dense mais de faible hauteur.

 

E

3s1 (E 3 )

Zone urbaine mixte constituée en grande partie de

E

4s1 (E 3 )

secteur existants. On y trouve des habitations

E

E

4s1 (E 4 )

multifamiliales et des immeubles collectifs à

E

3s2

l'alignement.

E

2s2

A

A Cette zone sera occupée principalement par des

4s10

37,00

10

2,70

A bâtiments résidentiels, avec une possibilté d'avoir des

4s7

28,00

7

2,30

A services, en R+4, avec des émergences.

7s16

56,00

16

3,00

AG

AG 8s16

56,00

16

3,60

 

Cette zone concerne l'axe métropolitain qui stucture la ville depuis l'échangeur de l'autoroute (niveau 60m) jusqu'à la mer. Elle est structurée autour d'un parc linéaire bordé par une avenue de 50m qui intégrera dans l'avenir

AC

AC

130,00

un tramway. Il croise tous les grands axes est/ouest, et intègre la gare RER. Cette zone pourra intégrer des bâtiments emblématiques residentiels ou des services avec des hauteurs exceptionnelles s'intégrant parfaitement dans le paysage vert environnant.

Direction Grands Clients Département Relations Promoteurs Aménageurs 48, rue Mohamed Diouri - 20 110 Casablanca

Direction Grands Clients Département Relations Promoteurs Aménageurs

48, rue Mohamed Diouri - 20 110 Casablanca Tél. : 05 22 54 90 54 / 05 22 54 92 78 Fax : 05 22 54 93 47 E-mail : lotisseurs@lydec.co.ma www.lydec.ma