Vous êtes sur la page 1sur 1

revue neurologique 171s (2015) a15–a19 A19

Informations complémentaires Financements : aucun. douloureuse. L’examen neurologique a objectivé une paralysie
Mots clés Myosite ; Ophtalmoplegie ; Zona isolée du nerf oculomoteur droit. Les séquences convention-
Déclaration d’intérêts Les auteurs déclarent ne pas avoir de nelles de l’IRM cérébrale (3 Tesla) n’ont pas montré d’anoma-
conflits d’intérêts en relation avec cet article. lies. Par contre, la séquence CISS-3D a pu objectiver une
compression du nerf oculomoteur commun droit par l’artère
cérébrale postérieure homolatérale.
http://dx.doi.org/10.1016/j.neurol.2015.01.036
Discussion Les conflits vasculo-nerveux comme le cas de
notre patiente sont rarement en cause d’une ophtalmoplégie
J010 du III. L’IRM constitue l’examen de choix pour le diagnostic
Paralysie brutale du nerf étiologique des paralysies oculomotrices. La séquence CISS-3D
avec reconstruction multi-planaire en particulier permet
oculomoteur par conflit
d’étudier les rapports entre le segment cisternal du nerf
vasculo-nerveux avec l’artère oculomoteur commun et les structures adjacentes, et ainsi
cérébrale postérieur : apport de guider la procédure chirurgicale.
l’IRM Conclusion L’IRM cérébrale CISS-3D est indispensable dans
Anis Riahi *, Aymen Arous, Kamel Walha, Cyrine Drissi, l’exploration des paralysies oculomotrices afin de détecter les
Rim Sebai, Sonia Nagi, Mohamed Ben Hammouda compressions vasculaires non anévrysmales du nerf oculo-
Service de neuroradiologie, institut national Mongi Ben Hamida de moteur commun.
neurologie, rue Djebbari, La Rabta, 1007 Tunis, Tunisie Mots clés Paralysie du nerf oculomoteur commun ; conflit
*Auteur correspondant. vasculo-nerveux ; imagerie par résonnance magnétique
Adresse e-mail : anis.d.riahi@gmail.com (A. Riahi) Déclaration d’intérêts Les auteurs n’ont pas transmis de
déclaration de conflits d’intérêts.
Introduction La paralysie brutale du nerf oculomoteur
commun est souvent causée par une compression anévrys-
male. Cependant, des rares cas de conflit vasculo-nerveux par http://dx.doi.org/10.1016/j.neurol.2015.01.037
l’artère cérébrale postérieure ont été rapportés.
Observation Nous rapportons le cas d’une patiente âgée de
45 ans qui s’est présentée pour une diplopie brutale non