Vous êtes sur la page 1sur 66

SANTE ET SECURITE AU

TRAVAIL

-RISQUES PROFESSIONNELS-

Par : Me Houda JAMAI


MCQ – ENSMR 2015/2016
INDUSTRIES DE TRANSFORMATION

C’est l’ensemble des activités


industrielles mettant en œuvre des
équipements très diversifiés, pour la
réalisation d’opérations chimiques ou
physiques ayant pour objet la
transformation de la matière.
RENTRENT DANS CETTE CATEGORIE…

 La cimenterie,
 La papeterie,
 La raffinerie,
 La métallurgie,
…
INDUSTRIES DE TRANSFORMATION

Ces industries sont caractérisées par :


• l’évolution permanente de leurs produits afin de
répondre aux nouveaux besoins ;
• la diversité des techniques et installations ;
• la complexité des procédés et installations mis
en œuvre .
RISQUES & INCONVENIENTS
 Les propriétés (toxicité, inflammabilité, réactivité) des
substances employées et fabriquées ;
 Les paramètres des procédés utilisés (T°,P…)
 Les caractéristiques des techniques mises en œuvre.

Ces risques menacent les différents acteurs et


biens de l’entreprise, le voisinage et plus
généralement les différentes composantes de
l’environnement.
D’OÙ L’INTERET DE SECURISER LES
INSTALLATIONS!!!
SECURITE

Selon le « Petit Larousse »,


sécurisé(e) se dit d’une situation où
l’on n’a aucun danger à craindre.

CONCEPT DU RISQUE « 0 »
SECURITE INDUSTRIELLE

Se référant à l’industrie, la
sécurité peut être définie comme
l’aptitude d’un système à
fonctionner en maîtrisant, à un
niveau acceptable, les risques
pour les personnes, les biens et
l’environnement.
BAPTEME DE LA
SECURITE?
HISTORIQUE DE LA SECURITE

Apparition avec l’ère industrielle


Sécurité = AFFAIRE INDIVIDUELLE!
Mais série d’accidents industriels:
poudrière de DELFT et de GRENELLES,
• Développement
DECRETdes réglementations,
IMPERIAL 15
• Préoccupation des employeurs après
OCTOBRE1810
entrée
relatif auxen jeu
manufacturesduet ateliers
système
d’indemnisations!
Evolution vers PROBLEMATIQUE
COLLECTIVE,
HISTORIQUE DE LA SECURITE

 A partir du début du XIXème, le contrat de travail est un


contrat de Droit Commun: le salaire est versé en
contrepartie du travail mais aussi des risques encourus.
 La loi du 9 avril 1898, fondement de la législation du
travail, a permis de remplacer la notion de faute par celle
de risque professionnel et posa le principe de la
responsabilité présumée de l’employeur!
FAITS MARQUANTS
XXème : Succession d’accidents industriels « majeurs »
FEYZIN BOPHAL AZF
• 18 morts • 8000 morts • 31 morts
• 84 blessés • 300000 blessés • 2500 blessés

1966 1984 2001

1906 1976 1986 …


COURRIERES SEVESO SANDOZ
1099 morts • 0 mort
• 37000 blessés

EVEIL DE LA CONSCIENCE LEGALE


CONSEQUENCES

• Des guides généraux de bonnes pratiques : ILO/OHS


2001, BS 8800…
• Des référentiels généraux certifiables ou non tels l’OHSAS
18001, ISO 31000 (2008)…
• Des référentiels orientés vers les relations entreprises
extérieures/ entreprises utilisatrices ;
• Des exigences réglementaires: directives de l’OMS,
exigences du Bureau de Travail,
CHEZ NOUS… LE DECLIC !

• SAMIR (I, II et III), CIMAR, Revêtements ATLAS…


• C’est après l’incendie tragique de Lissasfa (55 morts et
plusieurs blessés) que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a
donné ses instructions pour la mise en œuvre de mesures
réglementaires et dispositifs nécessaires pour renforcer la
sécurité au travail.
CHIFFRES LOCAUX

 Nombre de décès suite à un AT/100000 travailleurs

 Nombre d’AT simples


CONSEQUENCES
• Des référentiels spécifiques élaborés par et pour l’entreprise ou le
secteur d’activité (UGCM) ,
• La norme certifiable NM 00.5.801;
• Décrets, arrêtés, lois…
• Mise en application des exigences du Code de Travail ( Livre 2, Art.
281 –344)…
AXES DE MISE A NIVEAU

Capacités
Textes Procédures Entreprises d’Intervention

Campagne Plans
Loi Cadre sur la Procédures
nationale pour la d’intervention de
SST d’Autorisation
sensibilisation chaque région

Activation des
Programmes
décrets Procédures de Création de
régionaux
d’application des Contrôle l’INCVT
d’équipements
lois existantes

Programme de
Mise à niveau
des entreprises
ET POURTANT…
Certes baisse nbre d’AT: 60.000 (2008)
Mais:
 Persistance AT mortels: PROJEXTI (2011), COCEMA (2009) et
COTEF (2010)…
 Laxisme réglementaire,
 Inflation des primes d’assurances émises:

• 1, 658 MM Dh en 2008
• 1,954 MM Dh en 2010
Données CNIA-Saada

 Secteurs accidentogènes: BTP, mines, énergétiques , textile et


pesticides.
PLAN DU COURS

1
3
CINDYNIQUE 2 METHODES ET
5
Notions de base en
terme de SST. OUTILS D’ANALYSE 4
TYPOLOGIE Initiation aux RESSOURCES
DES DANGERS principales méhodes HUMAINES EN
investies en analyse SST
Caractérisation des
familles de dangers et
des dangers. GESTION DE LA SST
risques inhérents aux
activités industrielles.
OBJECTIFS D’ETUDE

 Comprendre et appliquer les fondements de la


sécurité,
 Distinguer et se situer par rapport aux
approches d’analyse de risques.
 Intégrer la sécurité dans la vision globale d’un
Système de Management.
NOTIONS DE CINDYNIQUE
Du grec « kindynos », danger, les cindyniques regroupent
les sciences -naturelles et humaines- visant à rendre
intelligibles les risques endogènes et exogènes d’un
système
DANGER

Propriété intrinsèque à une substance, un système technique,


une disposition, un organisme, etc., de nature à entraîner un
dommage sur un « élément vulnérable ».

Source ou situation ayant le potentiel d’induire une perte en


terme de blessure ou de santé, de dommages à la propriété ou à
l’environnement de travail, ou toute combinaison de ces derniers.
ELEMENT VULNERABLE

 Egalement appelé « cible », il peut s’agir d’une personne, bien


et/ou l’environnement. Danger
Elément
vulnérable Exemple: Un flacon de soude est un danger de nature chimique
pour l’homme car il peut provoquer des brûlures graves en cas de
contact cutané. Dommages
 Brûlures, fractures, surdité et autres dégâts sont des «
dommages ».
EN SOMME…

Un danger est une caractéristique du système, d’une


machine, d’un atelier ou d’une situation ayant le potentiel
de causer des atteintes aux cibles se trouvant à
proximité.
Signalons que tout danger est vérifiable et
quantifiable!
DANGERS EN INDUSTRIE

En industrie, les dangers peuvent être:

EXTERNES: dangers externes au site mais


pouvant entraîner l’apparition d’un danger sur le
site.
INTERNES: dangers que peuvent présenter les
installations existantes ou à venir sur le site.
DANGERS EXTERNES

♦ Inondations, coulées de boue, foudre…


♦ Séismes et mouvements de terrain,
♦ Vent et avalanche,
♦ Feux de forêt,
♦ Voisinage industriel,
♦ Transport dangereux…
EVALUATION DES RISQUES AU NIVEAU
MONDIAL

 Type et nombre de catastrophes survenues dans le monde de 1900 à 2007. Les séries sont regroupées en décennies.
 Les catastrophes hydrométéorologiques comprennent les sécheresses, les températures extrêmes, les inondations, les
mouvements de terrain, les tsunamis, les feux et les tempêtes.
 Les catastrophes géologiques comprennent les séismes et les éruptions volcaniques.
 Les catastrophes biologiques comprennent les épidémies et les invasions d'insectes.
EVALUATION DES RISQUES AU NIVEAU
MONDIAL
RISQUES NATURELS

FEUX DE FORET

RISQUE SISMIQUE

F.F
31
DANGERS INTERNES

 Agents/Produits chimiques,
 Agents biologiques,
 Situations de travail
 Agents physiques: machines, bruits, radiations,
électricité…
RISQUE

Directive SEVESO II:


« …probabilité qu’un effet spécifique se produise dans une période
donnée ou des circonstances déterminées »
MEDD:
« …possibilité de survenance d’un dommage résultant d’une
exposition aux effet d’un phénomène dangereux »
SCENARIO DU RISQUE

DANGER CIBLE RISQUE


MODALITES D’EXPOSITION

PROPAGATION
DANGER

DEPLACEMENT
DE LA CIBLE
PARAMETRES DU RISQUE

 Le risque s’exprime sous la forme de deux composantes probabilité


d’occurrence et gravité des dommages.

Plus la gravité et la probabilité d’un événement sont élevées, plus le


risque est élevé.

 Il peut être représenté par une matrice dite « de criticité ».


EXEMPLES DE RISQUES
PROFESSIONNELS
 Electrocutions/électrisations,
 Troubles musculo-squelettiques (TMS),
 Risques de surdité,
 Happement,
 Brûlures thermiques,
 Perte de la vigilance,
 Collisions,
 Ecrasements…
ACCIDENT/INCIDENT

Un accident est un événement ou succession


d'événements imprévus ayant pour résultat une
atteinte à l'intégrité physique des personnes ou des
destructions de matériel
Un incident est tout événement inattendu et imprévu
survenu sur le lieu et pendant le temps de travail ayant
eu le potentiel d’entrainer des lésions corporelles, des
perturbations fonctionnelles ou des maladies…

NF 71-011
PARAMETRES DU RISQUE

Phénomène
Pas de cible
dangereux
Phénomène Effets
d’intensité
OHSAS 18001
Accident V 2007
Présence de cibles Incident
ACCIDENT DE TRAVAIL
« Est considéré comme accident du travail, même si cet
accident résulte d’un cas de force majeure ou si les
conditions du travail ont mis en mouvement ou aggravé
les effets des forces de la nature, à moins que l’employeur
ou l’assureur ne rapporte la preuve d’une prédisposition
pathologique de la victime, l’accident quelle qu’on ait été
la cause, survenu par le fait ou à l’occasion du travail à
toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en
quelque lieu que ce soit pour un ou plusieurs des
employeurs, même si l’employeur n’exerçait pas dans un
but lucratif".
Article 3, Dahir du 25 Juin 1927
DÉFINITION ET TEXTES APPLICABLES
Le Dahir du 25/06/27 modifié et complété par celui du 06/02/63 définit l’accident du travail comme
étant :

Toute lésion provenant de l’action violente et soudaine d’une cause extérieure

Pour qu’il y est accident du travail:


● Existence d’un contrat de louage de services ou d’apprentissage;
● Existence d’un accident qui a une relation avec le travail;
● Relation entre les lésions et l’accident du travail;
● L’accident doit être la conséquence d’une cause indépendante de la volonté de la victime.

Les textes régissant l’accident du travail

● Le Dahir du 25/06/27
● La loi du 19/06/2003
● Le Dahir du 26/10/47 modifié et complété par les Dahirs du 13/08/55 et du 17/05/60 a élargi la
définition de l’accident du travail en y assimilant les accidents de trajet
ACCIDENTS DE TRAVAIL

 Lieux d’exécution du travail,


 Dépendance du travail,
 Courts déplacements,
 Trajets du/pour le travail,
 Missions…
CAUSES DES AT (INRS)
ACCIDENTS DE TRAVAIL

La gravité d’un accident est qualifiée en f(dommage subi). On


distingue :
• les AT simples: ayant éventuellement fait l’objet d’une déclaration
par l’employeur et de soins internes de la victime, ces accidents
n’entraînent pas d’arrêt de travail ;
•les AT avec arrêt : ayant impérativement fait l’objet d’une déclaration,
ces AT entraînent une interruption de travail d’au moins 1 jour complet
en sus du jour au cours duquel l’accident est survenu ;
ACCIDENTS DE TRAVAIL
Types d’AT avec arrêt

• Les AT avec ITT: ce sont les accidents ayant entraîné une incapacité temporaire
indemnisée par la sécurité sociale,
• Les AT avec IP : ce sont les accidents ayant entraîné une incapacité empêchant
la victime d’exercer toute activité lucrative
• Les AT mortels : ce sont les accidents ayant entraîné le décès de la victime.
ACCIDENTS DE TRAVAIL
IPP, IPT?
Ce sont deux abréviations de l'incapacité permanente.
 IPT, ou incapacité permanente totale lorsque le travailleur est dans l'impossibilité
d'exercer un travail rémunérateur et d'assurer, par ses propres moyens, la plus
minime partie de sa subsistance
Ex: ouvrier devenu aveugle à cause d’une éjection de gaz irritant .
 IPP, incapacité permanente partielle lorsque le travailleur subit une diminution
de son aptitude de travail, résultant d'une lésion corporelle définitive.
Ex: ouvrier devenu borgne suite à une projection de flexible.
ACCIDENTS DE TRAVAIL

Au niveau de l’entreprise, l’enregistrement


et le suivi de ces catégories d’accident est
indispensable, mais il est généralement très
utile de s’intéresser aussi aux accidents
sans arrêt et aux incidents sans dommage
corporel.
ACCIDENTS DE TRAVAIL

Parmi les éléments permettant de mesurer et de


comparer la fréquence des accidents et leur gravité
figurent des indicateurs dont le mode de calcul est
défini par la législation. Les principaux indicateurs
sont :
 le taux et indice de fréquence ;
 le taux et indice de gravité ;
ACCIDENTS DE TRAVAIL

Les taux et indices de fréquence peuvent être


calculés pour chaque catégorie d’accident (sans arrêt,
avec arrêt...).
Pour effectuer des comparaisons pertinentes, il est
nécessaire de comparer des taux ou des indices
établis sur les mêmes catégories (AT avec IPP, avec
IPT ou simples).
ACCIDENTS DE TRAVAIL

 Taux de fréquence:

 Indice de fréquence:
ACCIDENTS DE TRAVAIL

 Le taux de gravité n’est indicatif que de l’importance


des incapacités temporaires. Il ne donne pas
d’information sur l’importance des séquelles
permanentes résultantes des accidents.
 L’indice de gravité est indicatif des séquelles
permanentes résultantes des accidents.
ACCIDENTS DE TRAVAIL

 Taux de gravité:

 Indice de gravité:


RISQUE CHRONIQUE/AIGU

C’est le caractère soudain et la localisation dans le


temps qui permet de qualifier la situation accidentelle
(AT) et d’établir la distinction avec les situations
chroniques génératrices de maladies professionnelles
(MP).
RISQUE,
CHRONIQUE OU AIGU?

Une maladie est « professionnelle » si elle est la


conséquence directe de l’exposition d’un travailleur à un
risque physique, chimique, biologique, ou résulte des
conditions dans lesquelles il exerce.
MALADIE PROFESSIONNELLE
Sont considérées comme MP au sens du Dahir du 23 Décembre 1999, les
maladies et infections microbiennes faisant l’objet d’une liste fixée par arrêté
du Ministre de l’emploi et celui de la santé publique. Cet arrêté précise
1) Les manipulations exposant de façon habituelle à l’action d’agents
nocifs,
2) Les affections microbiennes dont sont atteintes les personnes
habituellement occupées aux travaux énumérés par ces tableaux.
3) Les affections résultant d’une ambiance ou d’attitudes particulières
entraînées par l’exécution des travaux énumérés par ces mêmes
tableaux.
MALADIES PROFESSIONNELLES

Au vu de l’arrêté 160-14 du 21 Janvier 2014 abrogeant le


Dahir susmentionné, il existe 110 tableaux répartis comme suit:
• Agents chimiques: 79 tableaux,
• Agents biologiques infectieux et parasitaires: 19 tableaux,
• Agents et ambiances physiques: 13 tableaux,
MALADIES PROFESSIONNELLES

• Chaque tableau comporte :


• les symptômes ou lésions pathologiques que doit présenter le
malade ;
• les travaux susceptibles de provoquer l’affection en cause ;
• le délai de prise en charge,
• dans certains cas, une durée minimale d’exposition au risque.
EXEMPLE ARRETE 21 JANVIER 2014
Substances toxiques, hydrocarbures,
plastiques, pesticides,
médicaments/enzymes, gaz,
allergènes, matières végétales

Nom de
l’affection
EXEMPLES DE MP

• Hépatites virales professionnelles (Tab. 39)


• Tétanos professionnel (Tab. 7),
• Cancer broncho pulmonaire affecté à la houille et les huiles de
houille (Tab. 12 bis),
• Affections cutanées causées par les oxydes et sels de nickel (Tab.
29),
• Affections péri-articulaires causées par certains gestes et postures
au travail (Tab. 59)…
RISQUES…
INDUSTRIELS OU PROFESSIONNELS ??
RISQUES INDUSTRIELS

 L’ensemble des situations dangereuses rencontrées au cours des


activités industrielles.
 Ils se manifestent par:
 Incendies et explosions suivis de destruction de bâtiments et
postes de travail,
 Formation de substance toxiques pour l’Homme et
l’environnement, à l’origine d’intoxications,
 Accidents dus aux situations de travail
RISQUES INDUSTRIELS

Ils se traduisent par:

Accidents de Accidents Industriels


faible gravité Majeurs (G)
RISQUES
RISQUES
 Peu de dégâts  Destructions massives,
PROFESSIONNELS SYSTEMES
matériels,  Nombre élevé
INDUSTRIELS de
 Nombre de victimes,
victimes limité.  Nuisances notables
pour l’environnement
SITES CONCERNES

 Les sites de production de matières premières chimiques


ou pétrolières,
 Les sites de transformation,
 Les sites de stockage,
 Les sites de distribution.
RISQUES PROFESSIONNELS

Tout risque ayant pour origine le travail rémunéré.


 Tout phénomène , événement apparaissant en milieu du travail
et présentant un danger pour l’Homme.
 Il n’est pas indispensable que l’atteinte ait lieu dans les locaux
du travail.
On peut les considérer en tant que risques industriels de première catégorie,
auxquels sont exposés essentiellement les opérateurs.
Les dégâts sont généralement limités aux postes /locaux de travail, et le nombre
de victimes par blessures/intoxications et rarement décès ne dépassent pas
quelques personnes.
ASPECT REGLEMENTAIRE ET LEGISLATIF
Sur le plan législatif:
 Les risques professionnels sont régis par le Code du travail et le Code de la
Caisse Nationale de la Sécurité Sociale ( Ministère du travail),
 Les risques industriels seront pris en charge par la Charte de
l’Environnement (Ministère du commerce et de l’industrie).
Sur le plan normatif:
• Les risques professionnels sont gérés par un ensemble de normes et
spécifications dont l’OHSAS 18001 (bientôt obsolète) est la plus répandue,
• Les risques industriels sont gérés par des spécifications et directives
internationales: ICPE, SEVESO…
DANGER MIS EN JEU

 Les risques professionnels peuvent être induits par des


dangers d’ordre électrique, chimique, physique, mécanique,
thermique…
 Les risques industriels (notamment majeurs) sont pour
l’essentiel dus à un danger chimique: emploi de produits
chimiques et de matières dangereuses…