Vous êtes sur la page 1sur 20

DEFAUTS DE FONDERIE

Procédés de fonderie 3ème année TC


LES DÉFAUTS DE SOLIDIFICATION
CHANGEMENTS DE VOLUME
AU REFROIDISSEMENT
MANQUE, COULÉE COURTE ET MALVENU
Définition : Pièce incomplète

Manque
Manque de matière dans les parties supérieures du moulage
Température de coulée basse, fluidité et coulabilité insuffisantes

Coulée courte
Pièce incomplète par insuffisance du métal dans
la louche , interruption prématurée de la coulée.

Malvenu
Ici la pièce, complète, présente des bords arrondis

Défaut de fluidité du métal


Défaut de remplissage (sections trop faibles)

Ces défauts sont exacerbés par la contraction


du liquide
MANQUE, COULÉE COURTE ET MALVENU
RETASSURES

Définition: Cavités ouvertes ou fermées à contours Pièce : Macroretassure


rugueux, localisées dans les dernières Grain : Microretassure
portions de métal solidifié

Contraction de volume subie par le métal


CAUSES liquide au cours de la solidification

Schéma général d’une retassure


RETASSURES

Retassure interne (vue après tronçonnage)

Retassures ouvertes ou externes


COMMENT EVITER LES
RETASSURES ?
Combler la retassure par de l’alliage liquide au fur et à mesure de sa formation.

 Prévoir un
réservoir externe
Appelé masselotte

 Diriger la
solidification

Solidification sans retassure dans la pièce


REFROIDISSEMENT DIRIGÉ

La solidification est orientée progressivement de bas en haut

La coulée continue
La coulée en source améliorée par :
Un refroidisseur (et/ou des réchauffeurs)
Un poteyage
MICRORETASSURE

Germination et croissance équiaxes dans le liquide résiduel


Poches de liquide non alimentées
Contraction de solidification
MICRORETASSURE

CONDITIONS D’APPARITION

État pâteux (cristaux solides dans le liquide)


Favorisé par un intervalle de solidification important
CRIQUES

Déchirure à chaud au cours de la solidification, en présence de contraintes mécaniques


Se développe généralement dans les parties chaudes.

Exemple : CRIQUE D ’ANGLE

Retrait de solidification +
concentration de contraintes
CRIQUES
CRIQUES

CAUSES GÉNÉRALES : GÊNE DU RETRAIT


- des dernières portions solidifiées, par le moule rigide
-de la pièce solide en cours de refroidissement

Causes courantes
Tracé défectueux : différences d’épaisseur importantes, moulage
trop ramifié
État du moule : rigidité, déformation, rugosité

Remèdes :
- Éviter les gradients de températures
-Éviter les variations d’épaisseurs
- supprimer les points chauds (appliquer des
refroidisseurs)
LES SÉGRÉGATIONS
ORIGINES
Hétérogénéité chimiques liées aux conditions de refroidissement
Hétérogénéité chimiques liées à la gravitation
LES DIFFÉRENTS TYPES DE SÉGRÉGATION

Ségrégation majeure directe

Pas de remède
Ségrégation mineure
microségrégation

Remèdes Traitement d’homogénéisation à haute température

Traitement thermomécanique (alliages de corroyage)


SOUFFLURES
Définition : Cavités à parois lisses crées et occupées par les gaz

ORIGINE DES GAZ

• Air entrainé pendant le remplissage et non


évacué ( perméabilité moule)
• Réaction métal liquide – moule
• Gaz formés lors des réactions d’élaboration
•Gaz provenant du moule (humidité,
agglomérats, additifs, ..)
DISSOLUTION DES GAZ
• forte solubilité des gaz dans le liquide

POROSITÉ
Soufflures + microretassures (occupées par les gaz)
SOUFFLURES
REMÈDES

Supprimer les sources des gaz


Dégazage avant solidification
Poteyages non réactifs

Améliorer l’évacuation des gaz


Évents
Tirage d’air
Perméabilité moule

Contrôler l’humidité des sables


Améliorer le tracé des conduites de
remplissage
Descente droite et angles vifs
Turbulences et aspiration des gaz
INCIDENTS DUS AUX GAZ
H2O, O, H, N, CO, CO2 ..
LES INCLUSIONS
DÉFINITION Particule solide et non soluble dans l’alliage de base

CAUSES Élaboration sous air


-- Additions volontaires à la coulée (Inoculations,
calmage des aciers par ex)
- Impuretés du minerai

RÔLE Amorces de rupture (sensibilité à l’effet d’entaille)


- Pièges à hydrogène
- Corrosion par piqûres
- Centre de germination
- Amélioration de l’usinabilité
REMÈDES - Diminuer la teneur en inclusions
• Qualité des minerais
• propreté des installations
• limitation de l’oxygène
• affinage efficace