Vous êtes sur la page 1sur 36

Faculté des sciences médicale le 20/06/04

Département de Pharmacie 3eme année pharmacie


Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr chirife
EMD2 de pharmacie galénique
1) les comprimes pellicules sont
a) obtenu par compression directe des graines
b) d' abord formes de noyau plat
c) des comprimes enrobes
d) formes de 2 parties l'enrobage et la couverture
e) a + b
f) a + c
2) les lubrifiants sont des excipients pour comprimes
a) servant uniquement a améliorer la fluidité du grain
b) ayant un triple rôle dans la compression
c) presque tous hydrophile
d) a+b+c
3) les gélules
a) sont remplies dans une atmosphère a 48% d'humidité
b) contiennent généralement une dose unitaire
c) sont formées de ½ cupules identique de 25 µ épaisseur
d) a+b
e) a+b+c
4) le frittage
a) est un procède de granulation des poudres en général
b) est un procède de granulation spécifique de certaine poudre
c) sert a réduire les espaces inter granulaires de certains type de poudres
d) a+b+c
e) b+c
5) la limite du temps de desagaregation des comprimes
a) est supérieure a celui des capsules molles
b) est inférieure a celui des capsules dure (gélules)
c) est de 15 minute
d) a+b+c
6) les préparations injectables
a) sont des solutions ou émulsions stériles
b) sont exemptes de particules visibles
c) sont des suspensions stérilisées par filtration
d) a+b
e) a+c
7) les préparations injectables
a) sont totalement dépourvus de particules
b) ont toujours un pH neutre
c) sont isotoniques et parfois hypotoniques au plasma
d) sont isotoniques et parfois hypertoniques au plasma
e) b+c+d
f) b+c
g) c+d
( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Created by Neevia Personal Converter trial version
8) le control de l'isotonie des préparations injectables
a) se faite a l'aide d'hematies humaines
b) se faite avec du sang humain additionne de citrate Na
c) se faite sur hematies sépares du sérum par defibrinatio
d) se faite sur hematies sépares du plasma sans defibriner
e) a+b+c
f) a+b
g) a+c
h) a+c+d
9) limulus test ?
10) les pyrogènes des préparations injectables
a) sont des polysaccharides de bactéries GRAM+
b) sont detriutes par la chaleur humide
c) agissent a dose 1mg chez le lapin
d) ont été découvert en 1923
11) les pyrogènes
a) sont élimines par adsorption sur charbon actif
b) sont élimines par oxydation avec H2O2
c) sont élimines par oxydation avec NaOcL
d) sont élimines par ultrafiltration
e) a+b+c+d
12) l'essai des pyrogènes
a) peut être fait sur 4 lots de 3 lapins
b) est réalise sur des lapins de poids < 1.5 kg
c) est obligatoire pour les préparations injectables de 2ml
d) a+b+c
e) b+c
13) l'oleate d'éthyle dans les préparations injectables
a) sert comme solvant non aqueux
b) ralentit mieux que les huiles la diffusion du principe actif
c) est facilement contamine par les bactéries
d) a+b
e) b+c
14) le remplissage des ampoules injectables de 5ml
a) se fait individuellement
b) en inspectant un quantité légèrement supérieure
c) se fait avent le scellage et après lavage
d) a+b+c
e) a+c
15) les gouttes d'un collyre
a) ont un Ph compare entre 7.4 et 7.7
b) ont un abaissement du congélation Δc < -0.52 °c
c) ont la propriété de rester sur l'œil 2h après instillation
d) a+b+c
e) b+c
16) la conductivité d'une émulsion
a) est égale a la conductivité de la phase externe
b) est égale a la conductivité de la phase continue
c) est égale a la conductivité de la phase despersee
f) a+b
g) a+c ( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


17) formule d'un suppositoire ?
18) définition des pommade ?
19) définition des aérosols et des suspensions ?

a b c d e f g h (B-C )
1 &
2 &
3 &
4 &
5 &
6 &
7 &
8 &
10 &
11 &
12 &
13 &
14 &
15 &
16 &

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 10/04/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr cherife
EMD1 de pharmacie galénique
1) la pharmacie galénique
a) est une science et uncert
b) a pour seul but de fabriquer des préparation magistrale
c) a pour seul but de fabriquer des médicaments générique
d) a+b+c
2) les factures mis en jeu dans la fabrication d'un médicament
a) sont les principes actifs et excipients
b) sont la voie d'administration et la forme galénique
c) sont la vitesse d'action et le conditionnement
d) sont la conservation et le contrôle
e) a+b+c+d
3) les causes qui interviennent dans l'assurance qualité d' un médicament sont
a) le milieu le matériel et le conditionnement primaire
b) la matière et la main d'œuvre
c) groupées dans la règle des 5M
d) a+b
4) les excipient
a) entrent seulement dans la composition du médicament dispense au malade
b) ont différent rôle pour chaque forme galénique
c) sont parfois inerte avec les principes actifs
d) a+b+c
5) les eaux inscrites a la pharmacopée sont
a) eau purifiée par osmose inverse seulement
b) eau pour préparation injectables en vrac
c) eau pour dilution des solution concentrées pour hémodialyse
d) a+b+c
e) b+c
6) la glycérine a
a) un pouvoir solvant étendu
b) une hydrophile très importante
c) 1( HLB ) faible
d) a+b
7) la stérilisation a l'autoclave des récipients en verre de classe І
a) accelere la formation de paillettes de 20 µ
b) attaque chimiquement les flacons de sérum sale
c) provoque l'alcalinisation des solutions aqueuses contenues
d) ne provoque pas de modification chimique des solutions
e) a+b+c
8) le conditionnement en polypropylène
a) est plus perméable aux gazs que le conditionnement en polyéthylène HP
b) résiste mieux a la température que le conditionnement en polyéthylène HD
c) a + b
( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


9) la pulvérisation dans le broyeur a boule permet
a) de fractionner des substances solides en particules de 1µm
b) de reproduire les mouvements du pilon dans le mortier
c) d'obtenir des particules de même taille mesurable au microscope
d) de faire une division a l'état moléculaire
e) a+b+c
10) l'insolubilité absolue d'une poudre
a) dépend de la taille des particules
b) du coefficient de solubilité
c) a+b
d) n'existe pas
11) la dissolution extractive mettent en œuvre un contact a froid entre la drogue et
la solvant
a) est une infusion
b) est une tisane infusette
c) est une décoction
d) est une lixiviation
e) a+d
f) est une macération
12) l'ultra filtration
a) retient les particules > 1nm
b) est une filtration tangentielle
c) est une filtration clarifiante
d) retient les particules < 1nm
13) la lanoline
a) a un point de goutte entre 58° et 64°c
b) absorbe 2 fois son poids d'eau
c) est soluble dans l'eau
d) provient du raffinage du pétrole
14) la nébulisation est une technique de dessiccation
a) de liquides par IR de 1.2 цm
b) a haute température et pression réduite
c) de produite solide par micro-ondes
d) b+c
e) donnant des globules poreux de diamètre ≤ 100 ųm
15) la lyophilisation requiert
a) une congélation très rapide
b) une réfrigération de la chambre de sublimation
c) le chauffage du condenseur
d) une pression ≤ 1mmhg dans la chambre de sublimation
e) b+d
16) l'eau résiduelle du produit dessèche
a) provient de l'eau de cristallisation
b) représente le ¼ de l'eau libre du produit initial
c) est dose par la méthode d'erlich
d) est dose par entraînement au xylène
17) le séchage par rayonnement IR
a) est réalise par des lampes au cuivre
b) est réalise par des lampes au W0 avec cuivrage de la moitie inférieure
c) est réalise par des lampes au W0 avec cuivrage externe de la moitie supérieure
d) se fait en placent le produit a 30cm de la lampe a IR
( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


18) le HLB d'un surfactif
a) est fonction de la partie hydrophile
b) est calculée par une formule pour touts les classe
c) égale a E/5 pour esters de PEG et polyols
d) égale a E/5 pour éthers de PEG et polyols
e) c+d
19) la stérilisation est
a) une certitude absolue
b) une fonction logarithmique entre le nombre de germes et la durée
c) a + b
20) essai de perméabilité a la vapeur d'eau des conditionnements en matières
plastique ?

a B c d e f ( B-C )
1 &
2 &
3 &
4 &
5 &
6 &
7 &
8 &
9 &
10 &
11 &
12 &
13 &
14 &
15 &
16 &
17 &
18 &
19 &

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 17/04/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
ME
Sidi Bel Abbés Dr M ELHADJ.M
EMD1 de pharmacognosie

1erre QUESTION :

action pharmacologique des anthocyanosides ?

2erre QUESTION :

le D.sorbitol :
a/ origine chimique de ce dérive ?
b/ formule chimique ?
c/ propriété pharmacologiques ?

3erre QUESTION :

l'huile d'olive :
a/ origine de la drogue ?
b/ composition ?
c/ propriété pharmacologiques ?

4erre QUESTION :

la diosgenine :
a/ definitio ?
b/ formule chimique ?
c/ citez une famille de plantes a diosgenine ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 05/06/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
ME
Sidi Bel Abbés Dr M ELHADJ.M
EMD2 de pharmacognosie

1erre QUESTION :

citez les différentes formes galéniques utilisées en


phytothérapie ?

2erre QUESTION :

plantes laxatives ?

3erre QUESTION :

lignanes :
1/ structure chimique de lignane simple ?
2/ propriété pharmacologiques ?
3/ citez un exemple de drogue a lignanes ?

4erre QUESTION :

citez trois plantes médicinales algériennes ?

5erre QUESTION :

le henné :
1/ famille de la plante ?
2/ composition chimique ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 17/05/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr MME ELHADJ.M
EMD2 de pharmacologie

1erre QUESTION :

le médicament générique ?

2erre QUESTION :

le récepteur :
définition ?
nature ?
citez un type de liaison ( médicament - récepteur ) ?

3erre QUESTION :

paramètres de la relation dose - réponse ?

4erre QUESTION :

mécanisme de toxicité du chloramphénicol a fortes doses


chez le nouveau ne et mécanisme de l'effet secondaire indésirable des
antibiotique a large spectre chez l'homme ?

5erre QUESTION :

définitions :
effet secondaire ?
synergie ?
potentialisation ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2004
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr MME allal
EMD1 de virologie

1erre QUESTION :

détermine la réaction de complément ?

2erre QUESTION :

la multiplication de rétrovirus ?

3erre QUESTION :

casque un génome tempère ?

4erre QUESTION :

donne les antiviraux qui agisse sure les acide nucléique ou les
enzyme de ru production ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 12/06/04
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr beleaseare
EMD2 de d'immunologie

Les question :

1) Quelles sont les cytokines pro inflammation ?


2) Cites trois cytokines agissant sur l'hématopoїèse ?
3) Quel est le rôle de l 'IgD et son devenir pendant le switch ?
4) Quel est l'intérêt thérapeutique de l 'IL2 ?
5) Qu'est ce qu'un idiotype ?
6) Définir le Homing ?
7) Définir les sélections négatives et positives des lymphocyte T l'ordre
chronologique ?
8) Quelles sont les principales voies de l'immunisation cellulaire ,et
pourquoi ?
9) Quel est le rôle de l 'IL7 ?
10) Quels sont les facteurs inhibant la production des anticorps ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le2004
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr beleaseare
EMD1 de d'immunologie

Les question :

1 ) Quel est le rôle de la peau dans les défenses immunitaires de


l'homme ?
2 ) Quel est le rôle des muqueuses dans l'immunité spécifique de
l'homme ?
3 ) Qu'est ce qu'un chimiotactisme ? Citer un exemple .
4 ) le P.N est il une C.P.A et pour quoi ? le macrophage est il une C.P.A
et pour quoi ? le lymphocyte B est il une C.P.A ? Citer d'autres C.P.A professionnelles ?
5 ) Qu'est ce qu'un adjuvant et quel est son mode d'action ? Qu'est ce
qu'un adjuvant complet de Freund ?
6 ) Qu'est ce qu'une paralysie immunitaire ? Citer ses causes .
7 ) Définir l'épitope d'une molécule protéique ? Quels sont ses types ?
8 ) Quelles sont les propriétés d'une immunité spécifique ? Peut elle
être transmise par le sérum et pour quoi ?
9 ) Qu'est ce qu'une cellule tueuse naturelle , et comment détruit elle une
cellule cancéreuse recouverte par des anticorps spécifique ?
10) Définir une haptène et en citer des exemples .

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2003
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr abbou
EMD1 de BIOCHIMIE

Biochimie structural

Les question :
- Structure : Argenine , Mithionine
-Structure : Amylose
-Les acides gras .

EMD2 de BIOCHIMIE

Biochimie métabolique

Les question :
- Cycle de krebs . les réaction et bilan énergétique ?
- Schéma de chaîne respiratoire ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2003
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr abbou

EMD de synthèse

Biochimie structural

Les question :
- Structure générale de glucoside ?
- Tableau de filiation des oses ?
- Propriété physique des acides amine ?

Biochimie métabolique

Les question :
- Schéma de chaîne respiratoire avec la phosphorylation oxydative
et la variation d' énergétique libre ?
- Phosphorylation et mode d'action et régulation de
phosphorylation ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 09/05/04
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr abbou

EMD1 de BIOCHIMIE

Biochimie structural

Les question :

1) les 5 objection ?
2) donner la configuration de 2 ?
a) αD galactopyranosyl 1.6 αD glucopyranosyl 1.2 BD
fructopheranose
b) BD glucopyranosyl 1.4 D glucopyranose
3) tableaux des filiation des ose ?
4) détermination de polyoside ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 09/07/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr abbou

EMD2 de BIOCHIMIE

Biochimie métabolique

1) catabolisme du glycogène endogène avec


régulation du fonctionnement des phosphorylase
dans le muscle ?
2) la décarboxylation oxydative ?
3) les trois réaction irréversibles doivent être
franchies ?
4) structure de tryptophane ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 09/07/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés
Q.C.M. Galénique
Alexandre De La Collombe - juin 2001

1- Le comprimé est une préparation de consistance solide constitué d’une


unité de prise de 1 ou, plusieurs substances actives, obtenu en agglomérant
par compression une masse constante de particules.
Vrai Faux
2- La forme comprimé présente comme avantage :
A- une simple utilisation
B- est une forme particulièrement adaptée pour la gériatrie
C- permet un dosage précis de PA
D- n’a aucune toxicité locale
E- a un coût de revient faible
3- L’ajout d’excipients a pour but de rendre le mélange a comprimé :
A- plus fluide
B- plus homogène
C- plus compressible
4- La fabrication des comprimés nécessite obligatoirement :
A- un diluant
B- un liant
C- un lubrifiant
D- un délitant
E- un agglutinant
5- Le talc est :
A- un diluant
B- un liant
C- un lubrifiant
D- un délitant
6- Le liant permet :
A- de former un grain de particule
B- de diminuer les forces de compression
C- de diminuer l’adhérence aux parois
D- d’accélérer le délitement
E- d’augmenter le volume de compression

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


7- La granulation sèche :
A- est la plus fréquente
B- est particulièrement adaptée aux PA hydrolysables
C- est particulièrement adaptée aux PA sensibles à la chaleur
D- forme un grain de bonne qualité
8- Les comprimés gastrorésistants :
A- se délite uniquement dans l’intestin
B- sont des comprimés pelliculés
C- doivent se dissoudre en moins de 2 h à pH 6.8
D- ont un enrobage constitué de plusieurs couches de sucre
E- permettent de modifier la libération du PA
9- Les gélules :
A- sont des capsules dures
B- sont particulièrement adaptées aux PA hydrolysables
C- sont bon marché
D- la préparation est effectuée à volume fixe
E- doivent se désagréger en moins de 30 min dans l’eau
10- Les formes LP :
A- sont particulièrement adaptées chez le sujet âgé
B- ont pour but de diminuer la vitesse d’absorption du PA et/ou
diminuer sa vitesse d’élimination
C- permettent de diminuer les effets secondaires
D- la vitesse de dissolution diminue quand la taille des particules
augmentent
11- Les comprimés matriciels à matrice inerte :
A- ont une matrice insoluble dans l’eau
B- l’excipient formant la matrice doit constituer un réseau poreux
C- peut contenir un diluant, un liant, un lubrifiant et un délitant
D- sa diffusion suit une loi d’Higushi
E- ne doivent pas être croqués
12- Les comprimés OROS :
A- sont constitués d’un enrobage insoluble dans l’eau et perméable
au PA
B- possède un trou de diamètre précis permettant un libération selon
une cinétique d’ordre 1
C- le PA a la nécessité absolue d’être hydrophile
D- la libération du PA est conditionnée par la différence de pression
osmotique entre l’extérieur et l’intérieur du comprimé ainsi que par le
diamètre du trou
E- l’enrobage se comporte comme une membrane semi perméable
13- Le vaccin contre l’hépatite B :
A- est obligatoire pour la population
B- est un vaccin vivant atténué
C- est constitué d’antigène d’enveloppe
D- l’AgHbs doit être dimérique et glycosylé pour être immunogène
E- ces vaccins sont tous issus du génie génétique
14- Le vaccin anti poliomyélite :
A- est obligatoire en France
B- contient les trois types d’entérovirus Polio
C- le vaccin atténué est particulièrement adapté à la voie SC
D- le vaccin inactivé est très souvent associé
E- le vaccin tué est contre-indiqué chez la femme enceinte
( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 09/07/04
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés
Q.C.M. Galénique
Dorothée Boucherle et Séverine Meynard - août 2002

1. Les préparations injectables pour perfusion doivent être :


A. Stériles
B. isotoniques au sang
C. apyrogènes
D. au pH physiologique
E. contenir un conservateur
2. Concernant les préparations injectables pour perfusion, quelle(s)
est(sont) la (les) réponse(s) inexacte(s) :
A. elles doivent être tamponnées au pH physiologique (pH=7,4) avant
stérilisation
B. la limpidité est obtenue grâce à la filtration clarifiante
C. la stérilisation la plus utilisée est celle par la chaleur humide
D. lors d’une filtration stérilisante, on utilise des filtres de 0,22µ
E. la stérilisation par tyndallisation est utilisée pour les substances
thermolabiles
3. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? Les mélanges
tampons utilisés pour les préparations injectables pour perfusion :
A. sont à fort pouvoir tampon
B. sont à faible concentration
C. le couple le plus utilisé est l’acide citrique-citrate trisodique
D. sont utilisés dans toutes les préparations
E. permettent de maintenir le pH au pH désiré
4. Quelle(s) est(sont) la(les) réponse(s) fausse(s) concernant les
préparations injectables :
A. le solvant le plus utilisé est l’eau distillée
B. il est nécessaire d’isotoniser les solutions hypertoniques
C. l’isotonisant le plus utilisé est le NaCl
D. l’ajout d’un conservateur avant la stérilisation est nécessaire
E. les solutions sont tamponnées uniquement lorsqu’elles contiennent
une matière première instable au pH physiologique
5. Dans les préparations injectables pour perfusion, pour une matière
première dont la zone de stabilité est étroite et hors pH physiologique,
on utilise (réponses exactes) :
A. un acide
B. une base
C. un tampon à fort pouvoir tampon
D. rien
E. un tampon à faible pouvoir tampon

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


6. Quelle(s) est(sont) la(les) méthode(s) utilisée(s) pour éliminer les
pyrogènes lors de la fabrication des préparations injectables pour
perfusion :
A. les radiations ionisantes
B. l’adsorption sur charbon actif
C. la filtration stérilisante
D. le traitement par H2O2
E. le chauffement en milieu acide
7. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? Le contrôle de la
limpidité des préparations injectables pour perfusion est effectué par :
A. contrôle visuel avec éclairage latéral
B. sur 10% des flacons d’un même lot
C. des appareils à cellules photoélectriques
D. la méthode COULTER
E. le limulus- test
8. Quelle(s) est(sont) le(les) contrôle(s) réalisé(s) sur les préparations
injectables pour perfusion ?
A. essai de stérilité
B. essai de limpidité
C. essai d’uniformité de masse
D. essai des pyrogènes
E. contrôle de l’isotonie
9. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? Le test limulus ou
LAL-test est un test permettant de contrôler :
A. le pH
B. la stérilité
C. l’apyrogénécité
D. l’isotonie
E. la limpidité
10. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? Concernant la
recherche de pyrogènes dans les préparations injectables pour
perfusion :
A. le test-limulus est le test obligatoire et légal
B. le test-lapin est plus fiable que le test-limulus
C. le test-limulus ne met en évidence que les endotoxines des bactéries
gram-
D. le test-lapin a l’avantage de détecter tous les pyrogènes
E. le test-limulus est positif quand le paramètre mesuré, qui est la
température, augmente
11. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) inexacte(s) ? Les pyrogènes,
éventuellement contenus dans les préparations injectables pour
perfusion, sont des substances capables de provoquer après
l’injection chez les hommes :
A. un choc anaphylactique
B. une augmentation brutale de la température
C. une rhabdomyolyse
D. une insuffisance hépatique
E. une cyanose
12. Parmi ces préparations, quelle(s) est(sont) celle(s) qui doit(vent)
être stérile(s) et apyrogéne(s) :
A. les préparations injectables de volume inférieur à 15 mL
B. les substituts de plasma
C. les préparations pour nutrition parentérale

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


D. les capsules molles
E. les vaccins
13. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? La filtration
clarifiante :
A. a pour but de rendre limpide les préparations injectables pour
perfusion
B. utilise des filtres de 0,22µ
C. se fait à une température de 42°C
D. est utilisée pour éliminer les pyrogènes
E. toutes les affirmations ci-dessus sont fausses
14. Parmi les préparations suivantes, la(les)quelle(s) est(sont)
utilisée(s) en nutrition parentérale ?
A. les émulsions lipidiques
B. les solutions d’amino-acides
C. les solutions de glucose hypertonique
D. les solutions de NaCl isotonique
E. les solutions de sorbitol
15. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? En nutrition
parentérale totale :
A. la solution glucosée la plus utilisée est la solution à 30%
B. des mélanges ternaires des 3 principaux nutriments peuvent être
préparées à l’avance en poche souple
C. le rapport calorico-azoté est d’environ 150 à 200 kcal/g d’azote
D. les calories proviennent pour 30% environ des glucides, 40% des
lipides et 30% des acides aminés
E. la préparation des mélanges ternaires se fait uniquement sous hotte
à flux laminaire
16. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) concernant les
préparations pour nutrition parentérale :
A. elles servent uniquement à assurer l’apport calorique nécessaire au
malade
B. les émulsions lipidiques renferment de l’huile de soja
C. les préparations lipidiques contiennent des lécithines pour apporter
des acides gras insaturés essentiels
D. dans les solutions d’acides aminés , la proportion d’acides aminés
essentiels doit être la plus élevée possible
E. un litre d’intralipde à 20% apporte plus de calories qu’un litre de
solution de glucose à 30%
17. Les émulsions pour usage parentéral utilisées en nutrition
parentérale :
A. sont des émulsions à phase continue huileuse
B. ont une phase lipidique constituée par de l’huile d’olive neutralisée
C. utilisent comme agent tensioactif des lécithines
D. contiennent de fortes proportions d’acides gras libres
E. sont incompatibles avec les solutions glucidiques
18. Parmi les propositions suivantes, laquelle(lesquelles) est(sont)
exacte(s) ? Les préparations utilisées en nutrition parentérale peuvent
être :
A. des solutions d’huile de soja
B. une solution de glucose à 30%
C. des solutions d’acides aminés
D. des mélanges ternaires glucides/lipides/acides aminés
E. des solutions hypertoniques de sorbitol

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


19. Parmi les propositions suivantes concernant la nutrition
parentérale, quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) :
A. ce sont toujours des solutions stériles
B. l’huile de colza est la matière première des préparations lipidiques
C. les préparations azotées sont très hypertoniques
D. la valeur des solutions d’acides aminés est exprimée en particulier
par le rapport E/T
E. elles ne fournissent des apports glucidiques que sous forme de
glucose
20. Concernant la préparation des mélanges en nutrition parentérale,
quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) :
A. ils peuvent être préparés sous hotte à flux d’air laminaire vertical
B. seuls les mélanges binaires sont préparés « à la carte »
C. le remplissage des poches peut être effectué par pompe péristaltique
D. un contrôle bactériologique est effectué sur chaque poche préparée
E. il existe des mélanges nutritifs ternaires industriels « prêts à
l’emploi »
21. Quelle(s) est (sont) la (les) réponse(s) inexacte(s) concernant les
préparations pour nutrition parentérale :
A. certaines émulsions lipidiques sont élaborées à partir d’huile d’olive
B. les mélanges ternaires ne peuvent pas être supplémentés en
électrolytes
C. les émulsions lipidiques sont constituées d’un système dispersé eau
dans huile
D. les mélanges nutritifs pour nutrition parentérale peuvent contenir des
vitamines et des électrolytes
E. les solutions concentrées de glucose sont instables
22. Parmi les caractéristiques suivantes des machines à comprimer,
indiquer celle(s) qui correspond(ent) aux machines rotatives :
A. elles ont un plateau circulaire porte-matrice tournant autour d’un axe
B. le mouvement des poinçons est obtenu par passage sur des galets
C. elles ont un sabot mobile
D. la compression est exercée sur une seule face du comprimé
E. le rendement est très élevé
23. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? Les comprimés
gastrorésistants pelliculés :
A. sont de forme à action prolongée
B. doivent se désagréger en 60 min au moins à pH=6.8
C. contiennent obligatoirement une matrice hydrophobe
D. doivent répondre à l’essai d’uniformité de masse
E. libèrent le principe actif dans l’estomac
24. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ?
A. les perles sont des capsules sphériques dures
B. toutes les capsules peuvent être ouvertes
C. les gélules les plus petites sont les gélules n°5
D. le contenu des gélules peut être constitué de comprimés
E. on ne peut introduire que des poudres dans les gélules
25. Dans la fabrication des comprimés, quelle(s) est(sont) la (les)
réponse(s) exacte(s) concernant la granulation :
A. la granulation sert à densifier les poudres
B. la granulation sèche est aussi appelée extrusion
C. la granulation favorise l’écoulement des poudres
D. la granulation sèche peut se faire en lit d’air fluidisé

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


E. la granulation humide est précédée d’un empâtage de la poudre
avant mouillage
26. Parmi les différents composants d’une machine à comprimer
alternative, quel est celui qui permet de régler le poids du comprimé :
A. la trémie
B. le sabot distributeur
C. le poiçon supérieur
D. le poinçon inférieur
E. la matrice
27. Parmi les propositions suivantes concernant les comprimés,
laquelle est exacte ?
A. les comprimés nus doivent être désagrégés en moins de 15
secondes
B. l’amidon de maïs est utilisé comme agent de désagrégation
C. le pelliculage est un enrobage au sucre
D. l’enrobage par la carboxymethylcellulose assure la gastrorésistance
des comprimés
E. la granulation diminue les propriétés d’écoulement du mélange pour
compression
28. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) concernant
l’enrobage des formes orales solides :
A. les copolymères de l’acide méthacrylique constituent un enrobage
gastrosoluble
B. l’enveloppe des gélules peut être enrobée
C. le pelliculage est un enrobage gastrorésistant
D. il existe des enrobages insolubles à tous les pH du tractus digestif
E. l’enrobage peut être réalisé dans un appareil à lit d’air fluidisé
29. Parmi ces différents excipients, quel est celui qui est utilisé à la fois
comme diluant, liant, lubrifiant, délitant :
A. lactose
B. talc
C. amidon
D. cellulose
E. PEG
30. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) :
A. le diluant a pour rôle d’augmenter la quantité en principe actif
B. le liant permet uniquement de lier les particules entre-elles
C. le lubrifiant permet un meilleur remplissage de la chambre de
compression
D. le délitant permet d’accélérer la dispersion du principe actif dans
l’eau
E. le colorant permet de masquer les saveurs désagréables
31. Parmi ces différentes étapes, quelles sont celles qui sont
caractéristiques de la granulation sèche ?
A. mouillage
B. granulation
C. compression
D. broyage ou concassage
E. tamisage
32. Parmi les différents composants d’une machine à comprimés
alternative, quel est celui qui permet de régler la dureté du comprimé ?
A. trémie
B. sabot distributeur

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


C. poinçon supérieur
D. poinçon inférieur
E. matrice
33. Quels sont les essais sur les comprimés non enrobés rendus
obligatoires par la Pharmacoopée Française Xème édition. Cocher les
réponses fausses :
A. vitesse de dissolution
B. essai d’uniformité de teneur
C. dureté
D. essai d’uniformité de masse
E. temps de désagrégation
34. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) :
A. la dragéification est un enrobage par le sucre
B. l’enrobage d’un comprimé peut se faire à l’aide de poudres solubles
C. l’enrobage peut se faire dans des turbines ou en lit d’air fluidisé
D. les comprimés enrobés satisfont à l’essai d’uniformité de masse
E. les comprimés enrobés subissent un essai de délitement
(eau= 37°C, tps max=60min)
35. Quelles sont les caractéristiques des capsules dures ? Cocher les
réponses fausses :
A. forme peu onéreuse comparée à la forme comprimée
B. fabrication à sec
C. présence de nombreux adjuvants
D. libération facile des principes actifs
E. formulation et préparation faciles
36. Quelle(s) est(sont) la (les) réponse(s) exacte(s) ? L’enveloppe des
capsules molles se composent de :
A. gélatine officinale
B. glycérine en solution à 70% ou sorbitol à 70%
C. alcool à 60°
D. opacifiant
E. conservateur
F. eau
37. Quels sont les essais sur les capsules rendus obligatoires par la
Pharmacoopée Française Xème édition. Cocher les réponses fausses :
A. vitesse de dissolution
B. essai d’uniformité de teneur
C. dureté
D. essai d’uniformité de masse sur 10 gélules
E. temps de désagrégation (eau à 37°C, temps max=15min)
38. Le temps de désagrégation d’un comprimé gastrorésistant est
réalisé selon quelle condition ?
A. eau à 37°C, temps max=15min
B. HCl 0.1N, temps max =2h
C. Eau à 37°C, temps max=2h
D. Tampon phosphate pH=6.8 , temps max=60 min
E. HCl 0.1N, temps max=30min
39. Parmi les techniques suivantes, la(les)quelle(s) concerne(nt) la
stérilisation des médicaments ?
A. l’autoclavage
B. la cryodessication
C. la filtration
D. la nébulisation E. l’irradiation par rayons gamma

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Correction : Q.C.M. Galénique
Dorothée Boucherle et Séverine Meynard - août 2002
b22bs
1. A : vrai
B : faux, l’hypertonie est possible ( ! hypotonie=hémolyse)
C : vrai
D : faux, pH voisin de la neutralité
E : faux, cf définition d’une telle préparation
2. A : faux, pH proche de la neutralité
B : vrai
C : vrai
D : vrai
E : faux, tyndallisation = 3 fois entre 56 et 100°C
3. A : faux, faible pouvoir tampon
B : vrai
C : faux, phosphates mono-disodique
D : faux
E : vrai
4. A : faux, EPPI
B : faux, solutions hypotoniques = dangereux
C : vrai
D : faux, cf définition
E : faux,
5. A : faux
B : faux
C : faux, faible pouvoir tampon
D : faux
E : vrai
6. A : faux
B : vrai
C : faux
D : vrai, H2O2 = oxydant
E : vrai
7. A : vrai
B : faux, ensemble des flacons
C : vrai
D : vrai
E : faux, test apyrogènes
8. A : vrai
B : vrai/faux, pas en systématique
C : faux
D : vrai
E : vrai/faux, pas en systématique
9. A : faux
B : faux
C : vrai
D : faux
E : faux
10. A : faux, test du lapin
B : faux,
C : vrai
D : vrai
E : faux, mesure floculation et non température

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


11. A : faux
B : vrai
C : faux
D : faux
E : vrai
12. A : faux, stériles mais pas obligatoirement apyrogènes
B : vrai
C : vrai
D : faux
E : faux, vaccins vivants non stériles, vacins LPP non apyrogènes
13. A : vrai
B : faux
C : faux
D : faux
E : faux
14. A : vrai
B : vrai
C : vrai
D : faux
E : vrai
15. A : faux, dépend du CHU
B : vrai
C : vrai
D : faux, 50% glucides, 50% lipides, 30% AA
E : faux, isolateur en surpression possible
16. A : faux, apport d’azote aussi
B : vrai
C : faux, lécithines = tensioactifs
D : vrai
E : vrai
17. A : faux
B : faux
C : vrai
D : faux
E : faux
18. A : faux
B : vrai
C : vrai
D : vrai
E : faux, non hypertoniques
19. A : vrai
B : faux
C : vrai
D : vrai
E : faux
20. A : faux : flux d’air laminaire horizontal
B : faux, tous
C : vrai
D : faux, sur chaque échantillon représentatif
E : vrai
21. A : vrai (CLINOLEIC)
B : faux
C : faux, huile dans eau
D : vrai
E : faux

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


22. A : vrai
B : vrai
C : faux, il y a un sabot pour les machines alternatives
D : faux, il y a un poinçon inférieur et un supérieur
E : vrai

23. A : faux, libération retardée mais pas progressive


B : vrai
C : faux
D : vrai
E : faux
24. A : faux
B : faux
C : vrai
D : vrai, des granulés
E : faux, des granulés et des pâtes
25. A : vrai
B : faux, extrusion=passage d’une forme pâteuse à travers le tamis
C : vrai
D : faux, séchage des granulés humides
E : vrai
26. A : faux
B : faux, force de compression
C : faux
D : vrai
E : faux
27. A : faux, en moins de 15 min
B : vrai
C : faux
D : faux,
E : faux
28. A : vrai
B : vrai
C : faux
D : vrai
E : vrai
29. A : faux, diluant
B : faux, lubrifiant
C : vrai
D : faux, liant
E : faux, liant, lubrifiant
30. A : faux, remplissage si quantité de PA insuffisante pour le conditionnement
B : faux, il diminue les forces de compression aussi
C : vrai
D : vrai
E : faux
31. A : faux
B : faux
C : vrai
D : vrai
E : vrai
32. A : faux
B : faux
C : vrai
D : faux
E : faux

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


33. A : faux
B : vrai
C : faux
D : vrai
E : vrai
34. A : vrai
B : faux
C : vrai
D : faux
E : vrai
35. A : faux
B : vrai
C : faux, seulement diluant et lubrifiant
D : vrai
E : vrai
36. A : vrai
B : vrai
C : faux
D : vrai
E : vrai
F : vrai
37. A : faux
B : vrai
C : faux
D : faux
E : faux, 30 min
38. A : faux
B : faux
C : faux
D : vrai
E : faux,
39. A : vrai
B : faux
C : vrai
D : faux
E : vrai

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 17/03/04
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
ME
Sidi Bel Abbés Dr M ELHADJ.M
EMD1 de pharmacologie

5) définition de médicament ? avec des exemples ?


6) cites les vois d'administration ?
7) le rôle de la membrane cytoplasmique ?
8) schéma de l'élimination ?
9) les paramètres pharmacocinétique ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 14 /jun /03
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr Dellaoui
D'oran
EMD2 de chimie thérapeutique

1) Structures chimique avec numérotage de :


; oestrone
; testostérone
; progestérone
Usage thérapeutique de l'ostradiol ?
2) Structures chimique avec usage thérapeutique de :
a) sulfadiazine
c) sulfamerazine
d) sulfadimerazine

3) synthèses de :
a) sulfanilamide
b) acetanilide
c) amino – 2 metadiazine

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2003
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr Dellaoui
EMD1 de chimie thérapeutique

1) Description des avènements qui se passent à l'échelle moléculaire et


usages thérapeutiques des phénothiazines ?
2) Aspect mécanistique avec commentaire de deux barbituriques ?
3)Structure chimique et usages thérapeutiques de l'Amodiaquine ?
4) Diagnose médicamenteuse des barbituriques ?
5) Expliquez les caractères organo-leptiques d'un médicament ?
6) Expliquez la chimie des molécules hétérocycliques à intérêt biologique ?
7) Expliquez l'évolution de la recherche des Antipaludiques de synthèse ?
8) Expliquez la différence entre un nom scientifique ; un nom déposé ; une
DCI d'une drogue ?
9) Expliquez la corrélation : structure – activité physiologique en chimie
thérapeutique ?
10) Différence entre chimie thérapeutique et chimiothérapie ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2002
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université D'oran b22bs
Dr Dellaoui

EMD de chimie thérapeutique

1) synthèse avec commentaire des phénothiaziniques ?


2) structure des phénothiazine ?
3) usages thérapeutiques de ces drogue ?
4) hydratation des dérivés halogénés des alcools ?
5) usages thérapeutiques de l' alcool éthylique ?
6) synthèse avec commentaire de l'aspirine ?
7) en pharmacie-chimique on parie du (benzolisme) chez un malade .
expliquez ?
8) en chimie –clinique on parle de (caractères organo-leptiques ) expliquez
9) Expliquez la différence entre un nom scientifique ; un nom déposé ; une
DCI d'une drogue ?
10) l'acide nitreux est un gaz (IN - SITU) . expliquez ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 2002
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université D'oran b22bs
Dr Dellaoui

EMD de chimie thérapeutique

1) corrélation : structure – activité des phénothiaziniques ?


2) description détaillée avec commentaire de des événements qui se
passent à l'échelle moléculaire du noyau fondamentale des neuroleptiques
«phénothiazines » ?
3) chimie-clinique des antipaludiques de synthèse ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale le 17/03/04
Département de Pharmacie 3eme année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr Abbouni
EMD microbiologie médicale

B
A

C D E

Sujet 01

Q.01: Que représente le schéma 1 ? Identifier les éléments suivants A, B, C, D, E ?


Q.02: la rigidité de la cellule bactérienne est due à la présence de l élément B, lequel ?
Elément B comporte trois composantes , lesquels ? Quel est l'importance de cet
élément dans la différenciation de deux grandes catégories de bactéries ?
Décrire le protocole d'essai de la mise en évidence de cette différenciation ?
Q.03: la couche superficielle de la cellule bactérienne est entourée par l' élément A , donner des
exemple sur sa diversité ? Elément A joue un rôle fondamentale dans la détermination de
la virulence de certaines bactéries , expliquer ?
Q.04: le traitement des genres Bacillus et E.coli avec le lysozyme dans eau physiologique
entraîne leur gonflement et puis éclatement, tandis que dans un milieu hypertoniques
donne naissance à deux formes cellulaires différente, Lesquelles ? expliquer ?
Q.05: la dégradation du lactose chez E.coli nécessite l'intervention de plusieurs enzymes ,
lesquels ? présenter le modèle de la dégradation du lactose chez E.coli ?

Sujet 02

Q.01: L'identification bactérienne se repose sur plusieurs tests , lesquels ? la classification


courante est basée sur un élément indispensable , lequel ? Expliquer ?
Q.02: le transfert naturel des caractères d'une cellule donatrice à une cellule réceptrice s'effectue
par plusieurs mécanismes , lesquels ? Comment peuton prouver l'intégration d'un fragment
plasmique contenant une résistance au chloromphénicol dans le chromosome bactérienne?

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Q.03: Définir les notions suivantes les bactéries prototrophes,les auxotrophes, Halophiles,
Alcalophiles, acidophiles ,milieu complexe ,milieu sélectif, respiration, fermentation temps
de génération, la culture continue ?
Q.04: Comment peut-on expliquer les phénomène suivants ? les cellules bactériennes ne se
divisent pas dans la phase stationnaire ? Certaines bactéries exigent un pH acide tandis
que des autres basique pour leur croissance , pourquoi ? Certaines bactéries sont
aérobies strictes d'autres aéro-anaérobies ?
Q.05: Décrire le principe de l'antibiogramme ?

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com


Faculté des sciences médicale 16/06/04
eme
Département de Pharmacie 3 année pharmacie
Université de Djilali Liabés b22bs
Sidi Bel Abbés Dr abbou
EMD de BIOCHIMIE MOLECULAIRE

1) Dans les techniques du génie génétique :


-pour quelle raison utilise t-on des DNA obtenus par copie du mRNA correspondant ?
-Quel est le nom de l'enzyme pour obtenir au laboratoire le cDNA ?
2) Dans les techniques du génie génétique quelles sont les principales caractéristique de la
sonde utilisée dans une réaction d'hybridation ?
3) L'ADN polymérase peut –elle commencer la synthèse d'une chaîne nucléotidique ? justifiez
votre réponse .

4) Une enzyme de restriction coupe un palindrome dont la séquence est :

5' . . . C T C 3'
3' . . . . . . 5'
-remplacez les 9 points par les lettres symbolisant les nucléotides .

5) soit le segment de DNA suivant :

5' . . . A A T C G A A G C T T T A G C . . . 3'
3' . . . T T A G C T T C G A A A T C G . . . 5'

-Ecrire le séquence nucléotidique des 2 fragments (1) et (2) obtenus après coupure par
HindIII;sachant que dans une table donnant les sites de restriction de manière
simplifiée , il est indiqué :
HindIII:A/AGCTT
.fragment (1) :
.fragment (2) :

-Cette coupure donne t-elle des extrémités franches ou adhésives ?

6) Qu'est-ce que le polymorphisme de répétition utilisé pour l'étude des empreintes


génétiques ?

7) Donnez le nom de la technique dans laquelle on utilisé de la Taq polymérase précisez


les caractéristique et le rôle de cet enzyme .

( B-C )

Created by Neevia Personal Converter trial version http://www.neevia.com