Vous êtes sur la page 1sur 34

Initiation  à  la  didactique

Cours  Master(01)  :
préparé  et  présenté  par  
Dr  FAID  Salah,  Université  Mohammed  
Boudiaf  de  M’Sila
2014-­‐‑2015

Dr FAID Salah
Références  bibliographiques
-­‐‑BOYER  .H,  BUTZBACH.  M,  PENDANX.  M,  Nouvelle  introduction  à  la  didactique  
dufrançais  langue  étrangère,  CLE  international,  Paris  2001.  
-­‐‑  BOYER  H,  RIVERA  M,  Introduction  à  la  didactique  du  français  langue  étrangère,CLE  
international,  1979.  
-­‐‑  CUQ.J  P,  GRUCA.I,  Cours  de  didactique  du  français  langue  étrangère  et  seconde,pug,  
Grenoble  2003.  
-­‐‑  COURTILLON  .J,  Elaborer  un  cours  en  FLE,  HACHETTE.  Paris  2003.  
-­‐‑  ROSIER  .J  M,  LA  Didactique  du  français,  Ed  puf,  Paris  2002.
-­‐‑  CUQ  JP,  Dictionnaire  de  la  didactique  de  français  langue  étrangère  et  seconde,CLE  
international.  Paris,  2003.
-­‐‑  MARTINEZ  Pierre,  La  didactique  des  langues  étrangères,  ed  puf,  Paris  1996.
-­‐‑  PORCHER,  L.  L'enseignement  des  langues  étrangères.  Hachefe,  2004.  Langues  
vivantes.  Français  langue  étrangère.
-­‐‑  DEFAYS,  J-­‐‑M.  Le  français  langue  étrangère  et  seconde  :  enseignement  et  apprentissage,  ed  
MARGADA,  Liège,  2003.  
-­‐‑  CASTELOTTI,  V.  La  langue  maternelle  en  classe  de  langue  étrangère.  Nathan,  2005.  
Didactique  des  langues  étrangères.
-­‐‑  VIGNIER,  G.  Enseigner  le  français  comme  langue  seconde.  CLE  international,  2001.  
Didactique  des  langues  étrangères.
-­‐‑  Verdelhan-­‐‑Bourgade,  Michèle.  Le  français  de  scolarisation  :  pour  une  didactique  réaliste.        
PUF,  2002.

Dr FAID Salah
Qu’est-­‐‑ce  la  didactique?

Ancrage  historique…  
L’étymologie  :  origine  grecque  (didaskein  ==  enseigner)

-­‐‑  Comenius,  XVII  siècle  :  «  […]  Le  terme  didactique  désigne  de  façon  
e

générale  ce  qui  vise  à  enseigner,  ce  qui  est  propre  à  instruire.   [la  
didactique]  a  d’abord  désigné  le  genre  rhétorique  destiné  à  instruire,  
puis  l’ensemble  des  théories  d’enseignement  et  d’apprentissage […]  »

Dr FAID Salah
-­‐‑  Les  dictionnaires  spécialisés  :  

°  «  [La  didactique  est  tout  ce]  qui  vise  à  instruire  […]  »  

°   «   [La   didactique   renvoie   à   tout   ce]   qui   concerne   l'ʹintention  
d'ʹenseigner,   d'ʹexpliciter   méthodiquement   les   procédés   d'ʹun   art   ou  
d'ʹune  science  […]  »
 
°   «   [La   didactique   c’est   ce]   qui   correspond   à   la   pratique   de  
l'ʹenseignement,  au  désir  d'ʹexplication  méthodique  […]  »

°  «  [La  didactique  est  l’]  art  d'ʹenseigner,  d'ʹexposer  méthodiquement  et  
systématiquement  les  principes  et  les  lois  d'ʹune  science  ou  les  règles  et  
les  préceptes  d'ʹun  art  […]  »

°  …

Dr FAID Salah
-­‐‑  Selon  R.  Galisson  :  

°   «   [La   didactique   est]   une   discipline   interventionniste,   [qui]   place   la  


conception  et  la  réflexion  sur  les  tâches  et  les  dispositifs  d’enseignement  
au  cœur  des  travaux  […]  »  


-­‐‑  Selon  J-­‐‑P.  Cuq  :  

°   «   [La   didactique   est]   un   ensemble   qui   comprend   des   sous-­‐‑ensembles  


comme  la  DFLM,  la  DFLS  et  la  DFLE  […]  La  DFLM  entretient  des  liens  de  
nature  didactique  et  non  linguistique  avec  la  didactique  des  autres  langues  
maternelles,   […]   La   DFLE,   des   liens   de   nature   linguistique   et   non  
didactique  avec  la  didactique  des  autres  langues  étrangères;  […]  alors  que  
la   DFLS,   elle   maintient   des   liens   de   nature   à   la   fois   didactique   et  
linguistique  avec  la  didactique  des  autres  langues  secondes  […]  »


FAID Salah
Dr
-­‐‑  Selon  H.  Besse  :  

°  «  [La  didactique  est  un]  ensemble  de  discours  plus  ou  mois  raisonnés,  
portant   sur   ce   qui   se   passe   dans   une   classe   quand   on   y   enseigne/
apprend  une  langue,  quel  que  soit  le  statut  qu’on  reconnaît  à  celle-­‐‑ci  et  
sa  nature  pour  les  apprenants  […]  »  


-­‐‑  Selon  M.  Dabène  :  

°   «   [La   didactique   est]   une   modélisation   centrée   sur   l’intervention  


innovante  et  l’observation  sur  des  situations  de  classe  en  recherche-­‐‑
action,  […]  »

°   «   La   didactique   est   une   discipline   de   terrain   et   d’expérimentation  
[…]  »



Dr FAID Salah
-­‐‑  Selon  Y.  Reuter  :  

°   «   [La   didactique   est]   centrée   sur   l’articulation   des   pratiques  
d’enseignement   avec   les   contenus   disciplinaires   du   « français »   (ou  
plutôt   du   Français ? )   et   les   sujets,   les   institutions,   les   dispositifs  
d’enseignement/apprentissage  et  leurs  théories  de  référence  respectives.  
[…]  »  



-­‐‑  Selon  L.  Porcher  :  

°  «  [La  didactique  est]   un  champ  des  enjeux  et  des  acteurs,  c’est-­‐‑à-­‐‑dire  
des  biens  (matériels  et  symboliques)  et  des  agents  (individus,  groupes,  
institutions)  qui  les  poursuivent  selon  des  stratégies  réglées  […]  »

Dr FAID Salah
Mise  eu  point  :  Pédagogie  /  Didactique

Citation  de  J-­‐‑F  Halté  (1992).  La  didactique  du  français.  «  Que  sais-­‐‑je?  »  Paris  :  PUF.

Enseigner   consiste   à   mobiliser   des   moyens   propres   à   assurer   la  
transmission   et   l'ʹappropriation   des   contenus   d'ʹenseignement.   Les  
contenus   relèvent   de   disciplines   universitaires   de   référence,  
linguistique,  liférature...,  quant  aux  moyens,  il  revient  aux  sciences  de  
l’éducation   de   les   fonder   socialement,   psychologiquement,  
institutionnellement...,  de  les  explorer  et  de  les  opérationnaliser  en  vue  
du   résultat.   On   parle   souvent,   dans   le   cadre   de   cefe   conception,   de  
didactique   pour   indexer   le   pôle   des   contenus,   et   de   pédagogie   pour  
désigner  celui  des  moyens.  


Dr FAID Salah
Sinon  il  deviendra  stérile,  le  débat  
«  Didactique    /  Pédagogie  »  s’oriente  vers  un  
consensus  de  complémentarité  (doc)



Dr FAID Salah
Une  définition  plus  ou  moins  générale  de  la  didactique



La  didactique  se  caractérise  par  trois  dominantes


(a)  Tendance   (b)  Tendance   (c)  Tendance  


épistémologique psychologique praxéologique


Dr FAID Salah
-­‐‑  Pourquoi  épistémologique?


Parce  que  la  didactique  est  une  réflexion  sur  les  objets  

d'ʹenseignement  :


C’est-­‐‑à-­‐‑dire  qu’elle  s'ʹintéresse  à  leur  nature  cognitive  :  
savoir  ou  savoir-­‐‑faire...  ;  à  leur  statut  épistémologique  :  
savoir  savant  ou  savoir  social...  ;  à  la  méthodologie  de  leur  
construction  :  transposition  ou  élaboration  de  savoirs...  ;  à  
leur  organisation  en  curricula  ;  à  leur  histoire  
institutionnelle…  
 



Dr FAID Salah
-­‐‑  Pourquoi  psychologique?


Parce  que  la  didactique  est  l’ensemble  des  recherches  sur  les  
conditions  d'ʹappropriation  des  savoirs  :


C’est-­‐‑à-­‐‑dire  qu’elle  s'ʹinterroge  alors  moins  sur  les  concepts  

et  les  notions  en  eux-­‐‑mêmes,  que  sur  leur  construction  dans  
l'ʹapprentissage,  les  prérequis  qu'ʹils  supposent,  les  
représentations  ordinaires  qu'ʹen  ont  les  apprenants,  les  
différentes  sortes  d'ʹobstacles  à  l'ʹapprentissage  qu'ʹils  
peuvent  susciter...  
 
 



Dr FAID Salah
-­‐‑  Pourquoi  praxéologique?


Parce  que  la  didactique  est  l’ensemble  des  recherches  sur  
l'ʹintervention  faite  sur  les  savoirs:


C’est-­‐‑à-­‐‑dire  qu’elle  se  veut  systémique;  la  didactique  alors  
articule  les  points  précédents  aux  tâches  de  l'ʹenseignant,  à  
l'ʹorganisation  des  situations  d'ʹenseignement,  à  la  
construction  de  cycles  ou  de  séquences  didactiques,  à  
l'ʹadaptation  au  type  de  public,  bref,  à  l'ʹapproche  de  la  
classe  et  de  son  fonctionnement  propre.  
 



Dr FAID Salah
Champ  d’intervention  de  la  didactique  dans  les  trois  dominantes


-­‐‑  Dans  l'ʹacception  (a)  Tendance  épistémologique  :  la  didactique  
est  surtout  une  interface  entre  l’école  comme  lieu  de  diffusion  
de  savoirs  et  l'ʹensemble  des  savoirs  savants  et  sociaux.  

-­‐‑   Dans   l'ʹacception   (b)   Tendance   psychologique   :   la   didactique  
est   surtout   une   interface   entre   les   savoirs   dans   leur  
environnement  et  le  sujet  apprenant.  

-­‐‑   Dans   l'ʹacception   (c)   Tendance   praxéologique   :   la   pratique  
d'ʹenseignement   est   à   la   fois   le   point   de   départ   privilégié  
de  l'ʹinterrogation  didactique  et  le  point  d'ʹarrivée  .  

C'ʹest  dans  cece  dernière  acception  que  la  
didactique  tend  à  devenir  la  discipline  de  
référence  des  pratiques  d'ʹenseignement.  


Dr FAID Salah
Les  huit  commandements  du  didacticien  selon  Eddy  Roulet  :  

-­‐‑   il  faut  quifer  le  domaine  de  l'ʹidéologie  pour  aborder  le  terrain  
des   faits   concrets   et   quotidiens   :   en   particulier,   les   pratiques  
scolaires;  
-­‐‑  il  faut  reconnaître  la  réalité  et  la  complexité  de  ce  terrain;  
-­‐‑   il  faut,  à  partir  de  là,  construire  son  objet,  ses  problèmes,  et  ne  
plus  croire  qu'ʹon  les  trouve  tout  faits  sur  le  terrain
-­‐‑   il   importe,   si   on   emprunte   des   concepts   ou   des   savoirs   à  
d'ʹautres  disciplines,  de  les  repenser  ou  de  les  reconceptualiser  en  
fonction  de  l'ʹobjet  auquel  ils  s'ʹappliquent;  
-­‐‑   il   faut   imaginer,   formuler   et   articuler   explicitement   des  
hypothèses;  
-­‐‑  ces  hypothèses  doivent  être  validées  expérimentalement;
-­‐‑   il   importe   d’aboutir   à   un   accord   argumenté,   plutôt   qu’à   un  
simple  accord  d'ʹopinion,  sur  l'ʹinterprétation  des  résultats;  
-­‐‑   il   faut   dépasser   la   simple   juxtaposition   de   recherches  
individuelles   et   isolées   pour   aboutir   à   une   élaboration  
communautaire  et  cumulative  du  savoir;  


Dr FAID Salah

…  Le  problème  va  réellement  
commencer  avec  l’histoire  d’un  
TRIANGLE  !  

Dr FAID Salah
Le  triangle  pédagogique  (didactique)  de  Jean  Houssaye.

Savoir

Enseignant Elève

Le  processus
former

Dr FAID Salah

Le  troisième  exacerbé…
La  place  du  mort  qui  joue  au  fou  !!!

Savoir

Enseignant Elève

Le  processus
former
Dr FAID Salah

Le  modèle  SOMA  de  Renald  Legendre

Dr FAID Salah
Le  modèle  SOMA  adapté  par  Claude  Germain  (1988)

Dr FAID Salah
Lecture  du  modèle  SOMA  (C.  Germain)

Quatre  composantes  et  trois  relations  :

1-­‐‑  L’Objet  :  (le  savoir,  c’est-­‐‑à-­‐‑dire  langue  et  culture).


2-­‐‑  Le  Sujet  :  (l’apprenant  de  la  Langue).
3-­‐‑  L’Agent  :  (moyens  humains  et  non  humains).
4-­‐‑  Le  Milieu.

1-­‐‑  A-­‐‑S  :  (enseignement).


2-­‐‑  S-­‐‑O  :  (apprentissage).
3-­‐‑  A-­‐‑O  :  (didactique).

Dr FAID Salah
La  constellation  didactique  de  M.  Dabène  (1993)

Dr FAID Salah
Langues  appliquées…  Didactique  :  Le  concept  LANGUE…

1-­‐‑  La  langue,  concept  linguistique

Deux  aspects  (XXème  )  

(a)   Système   abstrait   de   signes   :   Etablir   un   modèle   théorique  


qui  se  base  sur  l’observation  des  régularités  et  des  règles  de  
fonctionnement  d’un  système  de  signes,  pour  en  construire  
des  productions  effectives  de  langue.
Donc,   la   langue   devient   un   système   abstrait   de   signes  
qu’on  peut  étudier…

La  phonétique,  la  phonologie,  la  morphologie  le  lexique,  la  
syntaxe  la  sémantique,  etc.

Idiome  :  C.  Marchello-­‐‑Nizia  et  J.  Picoche.  
Dr FAID Salah
(b)   Variété   (J.   Fishman)   :   Propose   d’étudier   la   langue   comme  
variété  concrète  vis-­‐‑à-­‐‑vis  de  son  rapport  aux  locuteurs.

Donc,   la   langue   devient   des   réalisations   systématiques   des  
variantes  géographiques,  sociales,  ou  autres.

La   sociolinguistique,   la   psycholinguistique,   la   linguistique  
conversationnelle,  l’analyse  du  discours,  la  pragmatique,  etc.

Selon   Fishman,   l’étude   de   cet   aspect   de   langue   présente   des  
contraintes  épistémologiques  !!!

Dr FAID Salah
2-­‐‑  La  langue,  concept  didactique
Deux  paramètres
(a)  La  didactique  fait  de  la  langue  un  objet  d’enseignement  
et  d’apprentissage.

(b)  Non  seulement  de  la  langue,  mais  surtout  de  son  aspect  
culturel   qui   est   pris   en   charge   dans   l’objet   d’enseignement  
et  d’apprentissage.

«   On   ne   peut,   séparer   le   signe   et   la   situation   sociale   sans   voir  
altérer  la  nature  sémiotique  de  celui-­‐‑ci  »                              
M.  Bakhtine  (1978).  Esthétique  et  théorie  du  roman.

«  Toute  langue  véhicule  avec  elle  une  culture  dont  elle  est  à  la  fois  
la  productrice  et  le  produit  »
L.  Porcher  (1995).  Le  français  langue  étrangère,  émergence  et  
enseignement  d’une  discipline.
Dr FAID Salah
Les  situations  d’enseignement  et  d’apprentissage

Situation  endolingue  et  situation  exolingue.

L.  Dabène  :  

«   situation   endolingue   =   contexte   didactique   homogloGe   /  
situation  exolingue  =  contexte  didactique  allogloGe  »


Exemple  de  J-­‐‑P  Cuq  :  

«  Une  situation  d’apprentissage  est  qualifiée  d’endolingue  quand  
elle  se  déroule,  […],  dans  un  pays  où  la  langue  est  parlée,  comme  
par   exemple   apprendre   le   français   en   France.   Elle   est   qualifiée  
d’exolingue   dans   les   autres   cas,   comme   par   exemple   apprendre  
le  français  en  Angleterre  […].    

Dr FAID Salah
L’enseignement  comme  guidage

«  L’enseignement  est  une  tentative  de  médiation  organisée  entre  


l’objet  d’apprentissage  et  l’apprenant  ».  
                                                                                                                  J-­‐‑P  Cuq  (2002).  C.D.F.L.E.S.
L’autonomie  de  l’apprenant

«   [L’autonomie   de   l’apprenant   est   conçue   comme   une]  


disparition  progressive  du  guidage  ».

P.  Anderson  (1999).  La  didactique  des  langues  étrangères  à  l’épreuve  du  sujet.

«   La   formation   de   l’apprenant   doit   faire   partie   intégrante   d’un  


système   hétéroguidé   comme   il   fait   déjà   partie   d’un   système  
d’apprentissage  autodirigé  ».
 
H.  Holec  (1992).  Apprendre  à  apprendre  et  l’apprentissage  hétéro-­‐‑dirigé.
Dr FAID Salah
Le  contrat  didactique

La  médiation  didactique  suppose  entre  la  partie  apprenante  


et   la   partie   enseignante   un   projet   commun.   En   classe   de  
langue,   le   projet   commun   d’appropriation   entre   la   partie  
guidante   et   la   partie   guidée   est   appelé   contrat   didactique  
explicite.

La  centration  sur  l’apprenant

«   [le   contrat   didactique   résulte   du   fait   de]   réorienter   la  


focalisation  portée  sur  le  processus  enseignement;  où  l’enseignant  
reconnu   détenteur   statut   quo,   vers   la   focalisation   portant   sur   le  
processus  apprentissage  où  l’apprenant  deviendra  épicentre».

J-­‐‑P.  Astolfi  (2000).  Ecole  des  savoirs,  école  des  compétences.  
Glissement  de  sens,  sens  d’un  glissement.

Dr FAID Salah
Compétence,  sous-­‐‑compétence,  référentiel

Le   concept   compétence   est   difficilement   définissable   en  


didactique.

«  [La  compétence  est  ]  «  ce  qu’un  individu  est  capable  de  réaliser  »
Arénilla  L.,  Grossot  B.,  Rolland  M-­‐‑C.  &  Roussel  M-­‐‑P.  (2000).  Dictionnaire  de  
Pédagogie.

«  être  capable  de  …  »
De  Landsheer  G.  (1992).  Dictionnaire  de  l’évaluation  et  de  la  recherche  en  
éducation.
 
Une   compétence   contient   des   sous-­‐‑compétences   évaluables.  
Une  sous-­‐‑compétence  est  subdivisée  en  une  liste  de  savoirs  et  
de   savoir-­‐‑faire   minimaux   que   l’apprenant   est   censé   maîtriser  
et   qu’on   peut   à   chaque   fois   évaluer.   La   liste   de   ces   sous-­‐‑
compétences  est  appelée  un  référentiel.
Dr FAID Salah
La  transposition  didactique

Qu’est-­‐‑ce  que  transposer,  et  pourquoi  la  transposition  didactique  ?

Qu’est-­‐‑ce  que  le  Savoir  ?

«  […]  le  savoir  est  une  réponse  à  des  questions  que  l'ʹhomme  se  pose  sur  le  
monde  […]  ».  
Bénard-­‐‑Dupuy.  IPEC  Novembre  2007  –  Intervention  en  didactique  /  M-­‐‑F.

Donc,   en   dehors   de   la   didactique,   le   rapport   à   ce   Savoir   est   d’ordre  
sociologique  et  épistémologique...
Dr FAID Salah
Cheminement  du  Savoir  et  traitement  par  la  didactique

État  (1) État  (2) État  (3) État  (4) N1

T.D.E T.D.I

Savoir(s)  de   savoirs  à   savoirs   savoirs  


référence enseigner enseignés appris N2

T.D.E T.D.I

Normes   Normes   Normes   Normes  


disciplinaires institutionnelles stratégiques évaluatives N3

T.D.E T.D.I

Réflexion  didactique  positionnelle  (places  qu’occupe  le  Savoir)…

Réflexion  didactique  référentielle  (degré  statutaire  du  Savoir)…

Réflexion  didactique  actionniste  (typologie  du  Savoir)…

Dr FAID Salah
«   un   corpus   qui   s’enrichit   sans   cesse   de   connaissances   nouvelles,   reconnues  
comme  pertinentes  et  valides  par  la  communauté  scientifique  spécialisée.  […]  le  
Savoir(s)  de  
référence savoir   savant   est   essentiellement   le   produit   de   chercheurs   reconnus   par   leurs  
pairs,  par  l’université.  Ce  sont  eux  qui  l’évaluent  »  =  savoir  savant.
J.  Le  Pellec.  (1991).  Enseigner  l’histoire  :  un  métier  qui  s’apprend.  p.  40.

«  [C’est  l’ensemble  des  savoirs]  qui  sont  décrits,  précisés,  dans  l’ensemble  des  
textes  officiels  (programmes,  instructions  officielles,  commentaires...)  ;  ces  textes  
savoirs  à  
enseigner définissent  des  contenus,  des  normes,  des  méthodes  ».  Les  savoirs  à  enseigner  
représentent  le  résultat  de  la  transposition  didactique  externe.
Ibid.  p.  40.

C’est  les  savoirs  que  l’enseignant  a  construits  en  se  référant  aux  savoirs  à  
enseigner  et  qu’il  mefra  en  œuvre  ;  la  stratégie  enseignante  se  déclinera  
savoirs  
enseignés à  travers  cefe  mise  en  œuvre.  Les  savoirs  enseignés  sont  le  résultat  de  la  
transposition   didactique   interne.   On   peut   penser,   à   titre   d’exemple,   à   la  
préparation  journalière  de  la  fiche  de  cours  par  l’enseignant.  

C’est  les  savoirs  réellement  acquis  par  les  apprenants  auxquels  le  cours  a  
été   dispensé.   Inéluctablement,   les   savoirs   appris   comprennent   au  
savoirs  
appris minimum,   les   compétences   basiques   que   visent   les   savoirs   enseignés   et  
doivent   être   –   de   par   ce   fait   –   soumises   à   des   évaluations   foncièrement  
observables.
Dr FAID Salah
Exemple  de  transposition  didactique
Savoir  savant  :  
Savoir(s)  de  
référence Linguistique  :  Linguistique  textuelle  :
Typologie  textuelle  :
-­‐‑   Texte   narratif,   descriptif,   argumentatif,   explicatif,   ,   énonciatif,  
annonce,  invitation,   ,  comptine,  affiche,  …

savoirs  à   Savoirs  à  enseigner  :


enseigner Dans   un   cadre   textuel   qui   est   le   conte,   l’élève   sera   capable  
d’insérer   sa   production   orale   en   respectant   les   paramètres   de   la  
compétence  de  compréhension  de  l’oral.

savoirs   Savoirs  enseignés  :


enseignés Dans   ce   cas,   c’est   l’ensemble   de   tous   les   moyens   aussi   bien   concrets   qu’abstraits  
déployés  par  l’enseignant  (stratégie  d’enseignement,  fiche  de  préparation,  manuel,  
programme,   guide,   supports   iconographiques,   espace-­‐‑classe,   interactions   en  
groupes,   représentations   personnelles   de   similitude,   représentations   des   élèves,  
TICE,  …).

Savoirs  appris  :
savoirs  
appris -­‐‑   Réponses  des  élèves  aux  questions  préparées  par  l’enseignant  qui  se  rapporte  au  
support   textuel   (Texte   :   Mademoiselle   Craie-­‐‑en-­‐‑Tête).   Ces   questions   visent   à  
travailler  la  compétence  de  compréhension  de  l’oral.
-­‐‑   Evaluation(s)   :   Evaluation   diagnostique   (possible)   Evaluation   formative  
(obligatoire).
Dr FAID Salah
Savoir  déclaratif,  savoir  procédural

Dr FAID Salah