Vous êtes sur la page 1sur 29

La rédaction épicène

Atelier présenté par


Cynthia Létourneau
Le 20 juin 2018
Les objectifs de cet atelier :

Ø Comprendre les principes de la rédaction épicène

Ø Être en mesure d’employer des procédés épicènes et la


féminisation dans les textes

Ø Connaitre les formes à éviter


Ø Voir des exemples concrets

Ø Obtenir des ressources fiables


La parité linguistique
§ Rédaction épicène
§ écriture inclusive, rédaction non sexiste, rédaction neutre
§ Changements sociaux (1970-1980)
§ Monde du travail
§ Dans la francophonie, surtout en France, en Suisse, en
Belgique et au Canada

Petite parenthèse :
§ Remarque sur la langue française (1647), de Vaugelas
§ Noblesse et prédominance du genre masculin
§ Règle de la proximité
Écrire épicène, c’est penser épicène !

« Or, la langue est le principal vecteur de la culture. D’où


l’importance de veiller à une représentation adéquate des
femmes à l’écrit, en particulier dans une langue comme le
français, qui marque le genre. »

Condition féminine Canada, 2011


Définition : rédaction épicène

« Décrit une technique de rédaction ou un texte qui met


en évidence de façon équitable la présence des femmes

et des hommes. Cette présence se manifeste par l’emploi


de mots qui désignent aussi bien les femmes que les
hommes (c’est-à-dire, par des formulations neutres), ou
encore qui parlent explicitement tantôt des femmes, tantôt
des hommes (c’est-à-dire, par la féminisation syntaxique). »

Office québécois de la langue française


Formes à éviter
§ Les doublets abrégés (formes tronquées)dans les textes
en général
§ « l’em ploi des doublets abrégés peut devenir une option dans les contextes où
l’espace est restreint (par exem ple, les tableaux, les form ulaires, les publications
dans des plateform es de m icroblogage) ainsi que dans les écrits de style
télégraphique. » (O Q LF)
§ Exem ples de doublets abrégés
§ Parenthèses alternatives

§ Les signes non retenus : majuscule, trait d’union, virgule,


point

§ Les notes explicatives

§ La rédaction au masculin seulement


L’emploi de « homme » et de « femme »

Une femme maire → Une mairesse


Une femme ingénieur → Une ingénieure
Une femme médecin → Une médecin

§ Noms épicènes au pluriel : acceptables pour spécifier


une population
Ex.: Dans cette étude, les hommes cadres…
les femmes médecins…
À changer :
Ex.: Les droits de l’homme → Les droits de la personne

Consultez la BDL.
Le doublet
Le doublet consiste à écrire les deux formes (masculin et féminin)
d’un nom:
les étudiantes et les étudiants
le doyen ou la doyenne
ceux et celles
toutes et tous
il ou elle
chacun et chacune
§ L’ordre
§ Les énumérations
§ Le doublet à l’oral

Consultez la BDL.
Les accords se rapportant à un doublet

L’accord de l’adjectif et l’accord du verbe (BDL):

Doublet formé avec « et »


• Règle habituelle: masc. plur.
• Règle de proximité: masc. plur.

Doublet formé avec « ou »


• Contexte de singularité numérique : masc. sing.
• Contexte de généralité: masc. sing.

Note: répétition du déterminant en rédaction épicène


- les étudiantes et (les) étudiants (pluriel)
- le ou la juge (nom épicène)
Les termes épicènes (1/3)
(adjectifs, noms, pronoms)

Noms épicènes
Cadre
Responsable
Scientifique
Fonctionnaire
Membre
Spécialiste
Liste BDL
Liste Termium

Possibilités :
§ au singulier
§ au pluriel
Les termes épicènes (2/3)
(adjectifs, noms, pronoms)

Si possible,
§ employer un adjectif qui ne varie pas en genre (f/m)
• apte
• capable
• responsable
• fiable
• riche, pauvre
• brave

§ (ou) remplacer l’adjectif par un groupe prépositionnel


équivalent
• Voici des exemples.
Les termes épicènes (3/3)
(adjectifs, noms, pronoms)

Si possible, employer des termes neutres :

§ Pronom personnel : vous

§ Pronoms indéfinis : on, personne, quiconque, plusieurs


§ Déterminants indéfinis : plusieurs + nom, chaque + nom

§ Pronoms relatifs : qui, de qui, à qui, …

Consultez la BDL.
La formulation neutre

À employer :

• Noms collectifs
• La population, la collectivité, le lectorat, le groupe, le personnel, …

• le tuteur (masculin générique)


• les tutrices et les tuteurs (doublet)
• l’équipe de tutorat (nom collectif épicène)

• Noms de fonction ou d’unité administrative


• La direction, le rectorat, l’administration, …

Consultez la BDL :
La formulation neutre
Aide-mémoire sur la féminisation et la rédaction épicène
Rédiger des phrases épicènes (1/3)

Êtes-vous citoyenne canadienne ou citoyen


canadien?
Êtes-vous de citoyenneté canadienne?
Avez-vous la citoyenneté canadienne?

Conseil :
Les dictionnaires d’Antidote sont utiles pour trouver l’inspiration
(ex.: Famille, Cooccurrences).
Rédiger des phrases épicènes (2/3)
§ Les tournures de phrases
§ Les candidates et candidats…
§ Les candidatures

§ Être compétent ou compétente…


§ Les compétences requises pour ce poste…

§ La reprise de l’information
§ Les étudiantes et étudiants… ils (et elles)
§ En effet, toute personne qui étudie à temps complet à l’Université
de Moncton…
§ toute personne étudiant à temps complet...
§ toute personne ayant étudié à temps complet…
§ toute personne aux études
Rédiger des phrases épicènes (3/3)

§ Les phrases de forme active


§ Nous vous prions de… (forme active)
§ Vous êtes priés de… (forme passive)

§ Les phrases infinitives


§ Consacrer du temps à ses études est primordial.
§ (L’étudiant doit consacrer du temps à ses études.)

- Tenir compte du contexte (éviter de perdre des éléments essentiels).

Consultez la BDL.
L’emploi du masculin

§ La citation
§ La personne morale

§ L’allègement du texte
§ L’appellation officielle d’une organisation

Consultez la BDL.
Lettres et courriels

Recommandation du Bureau de la traduction


sur l’écriture inclusive dans la correspondance

§ à une ou des personnes dont on ignore le genre

§ à une ou des personnes non binaires


§ (qui ne s’identifient pas au genre masculin ou au genre féminin)

§ à un groupe de personnes diversifié


§ (pour que chaque membre se sente inclus)
Documents administratifs

Exemples de textes féminisés (BDL)

§ Attestation et certificat
§ Avis de convocation
§ Bordereau de télécopie
§ Carte de membre
§ Carte professionnelle
§ Code de déontologie
§ Convention collective
§ Formulaire
§ Lettre
§ Note et note de service
§ Offre d’emploi
§ Statuts et règlements d’associations
Bref, la rédaction épicène, c’est…

§ Abandonner la mise au masculin habituelle

§ Penser épicène et rédiger épicène


§ Préserver la lisibilité
§ Assurer l’intelligibilité

§ Veiller à une juste répartition des formes féminines


§ Évaluer la pertinence du recours aux marques du genre
§ Utiliser toute la gamme des procédés disponibles
§ L’adapter à chaque type de texte
Vous hésitez sur l’exactitude d’un terme?

Quel est le féminin…


de « chercheur »?
d’ « orienteur »?

Consultez :
Ø Antidote
Ø Un dictionnaire en ligne (Bibliothèque Champlain)
Ø La Banque de dépannage linguistique
Ø Le grand dictionnaire terminologique
Ø Le Lexique sur la diversité sexuelle et de genre
Usito : exemple
Traduction

Vous connaissez bien un terme en anglais, mais


doutez de son exactitude en français?

Ø TERMIUM plus – banque de données terminologiques et


linguistiques du gouvernement du Canada

Ø Les mots pour le traduire de Luc Labelle


Centre d’aide en français
- ressources disponibles -

§ Liens sur la page Web du CAF

§ Service de consultations Constel


§ constel@umoncton.ca

§ poste 4319
Principales sources utilisées pour cet atelier

§ Office québécois de la langue française

§ Portail linguistique du Canada


Exercices qui pourraient vous intéresser

§ Vachon-L’Heureux, P. et G uénette, L. (2006). Avoir bon genre à l’écrit. G uide de


rédaction épicène. O ffice québécois de la langue française. Les publications du
Q uébec, Q uébec, 209 pages.

§ O ffice québécois de la langue française: Rédaction épicène – cahier d’exercices


(corrigés disponibles)
Lectures qui pourraient vous intéresser

Bibliographie de l’O ffice québécois de la langue française

Boudreau, J-P. (2017). M asculin, fém inin et autres tabous du genre. Correspondance, 23(4).
Récupéré à : http://correspo.ccdm d.qc.ca/index.php/docum ent/m asculin-fem inin-et-
autres-tabous-du-genre/

Desforges, L. (2008). Et si le prem ier hom m e était une fem m e… ou le discours épicène.
Correspondance, 13(4). Récupéré à : http://correspo.ccdm d.qc.ca/Corr13-4/Epicene.htm l

Ferraris, F. S. G . (2018). Désapprendre la langue de l’autre. Le Devoir, le 2 juin 2018. Récupéré


à : https://www.ledevoir.com /lire/529332/entrevue-desapprendre-la-langue-de-l-
autre?utm _cam paign=Autopost&utm _m edium =Social&utm _source=Facebook#link_tim e=15
28045402

Libersan, L. (2008). Q uelques points de vue sur la rédaction épicène. Correspondance, 14(1).
Récupéré à : http://correspo.ccdm d.qc.ca/Corr14-1/Epicene.htm l

M ontreynaud, F. (2018). Le roi des cons. Q uand la langue française fait m al aux fem m es. Le
Robert, Paris, 159 pages
Niosi, L. (2017). Le français, langue sexiste? Radio-Canada, le 17 m ars 2017. Récupéré à :
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1022491/francais-langue-sexiste-m achiste-gram m aire-
francophonie-m asculin-fem inin-regle

Roberge, J. (2018). Langue et identité de genre : quand norm e langagière et m ilitantism e se


rencontrent. Correspondance, 23(7). Récupéré à
http://correspo.ccdm d.qc.ca/index.php/docum ent/langue-et-identite-de-genre-quand-
norm e-langagiere-et-m ilitantism e-se-rencontrent/
Merci pour votre
participation !
Pour me joindre :
cynthia.letourneau@umoncton.ca