Vous êtes sur la page 1sur 28

FSTT - Département de génie mécanique

procédés de fabrication

2015 D. EL MESSAOUDI
Contenu:

Introduction
Les outils de coupe
Caractéristiques de la partie active de l’outil
Contraintes de fabrication et exigences envers l’outil
Les différents matériaux d’outil
Classification des matériaux de l’outil suivant la dureté et la ténacité
- Aciers rapides
- Carbures métalliques
- Céramiques
- Cermets
- Nitrure de Bore Cubique (CBN)
-Diamant
-Comparaison des propriétés des matériaux d’outils de coupe
-Domaines d’emploi des divers matériaux d’ outil coupant
Conclusion
1
MATERIAUX DES OUTILS

Introduction
La mise en forme par enlèvement de la matière ‘usinage’ occupe
une place de première importance dans l’industrie mécanique et
dont les moyens sont sans cesse perfectionnés pour diminuer le coût
de fabrication et améliorer la qualité du travail réalisé.
Depuis 1900 beaucoup de travaux ont été réalisés dans le domaine
de coupe des métaux (usinage) et plusieurs matériaux à outils ont été
successivement introduits dont les performances sont de plus en plus
élevées: La dureté des matériaux susceptibles d'être usinés et les
vitesses de coupe utilisables.
2
MATERIAUX DES OUTILS
Les outils de coupe:
Les outils coupants sont des instruments destinés à travailler la matière par
enlèvement sous forme de copeaux. Il existe une grande variété d'outils:
des outils mono- coupe (tournage), et multi-coupe (fraisage, perçage, ect..).
Pour que l'arête tranchante d'un outil de coupe reste toujours vive, elle ne
doit pas s'user, ainsi la matière qui la constitue doit être plus dure que celle
de la pièce à usiner. Comme la dureté d'un métal et sa résistance varient en
sens inverse, on doit prendre des précautions particulières pour avoir une
partie active, sur laquelle se forme les copeaux, très durs et un corps
résilient et résistant à la flexion et la torsion. D'où l'idée de constituer un
outil en deux parties: une partie (active) et une autre partie (passive).
3
MATERIAUX DES OUTILS
Partie active et passive de l’outils de coupe
Une partie (active) en matériau dur avec ou sans traitement
thermique.
elle constitue l’arête coupante.
Une partie (passive) sur laquelle est rapportée la partie active,
(soit par plaquette montée mécaniquement ou par soudo-brasage,
soit par soudage électrique par rapprochement, soit par vis de
serrage).
son rôle est de résister sans déformation excessive à l'effort
de coupe ainsi que pour la fixation de l’outil sur la machine.
4
MATERIAUX DES OUTILS
Caractéristiques de la partie active de l’outil
La partie active de l'outil servant à couper la matière doit posséder
les qualités suivantes:
Résistance élevée aux sollicitations (résistance aux chocs, à la
traction, compression etc....).
Dureté élevée des faces de coupe et de dépouille (des surfaces dont
l'intersection forme l'arête coupante) pour pouvoir pénétrer dans le
métal usiné.
Faible rugosité des faces de coupe et de dépouille. Conservation de
la dureté à des températures élevées pour limiter les effets de l'usure
sur les faces de coupe et de dépouille.
Essai / choc , vitesse élevée/ d’une fraise pour MOCN 5
Caractéristiques de la partie active de l’outil (suite)
les matériaux utilisés pour la fabrication des outils doivent avoir les
propriétés suivantes: Stabilité thermique ; Stabilité contre l'usure.

Stabilité thermique:
la stabilité thermique est la capacité de l'outil lui
permettant de couper les métaux à haute
température.
Stabilité contre l'usure:
la stabilité contre l'usure c’est la capacité de
résister à l'usure par frottement pendant l'enlèvement
de la matière.
6
Caractéristiques de la partie active de l’outil (suite)
Exemple de partie active d’un outil de tournage (outil monobloc)

7
8
Caractéristiques de la partie active de l’outil (suite)
Les outils les plus répandus sont constitués d’une plaquette amovible
montée sur un corps d’outil.
Les plaquettes:
Les formes de la plaquette définissent les angles β, εr et le rayon de bec rε .
Pour une meilleure résistance de la plaquette, le rayon de bec rε et les
angles β et εr seront maximum.
Le corps d’outil:
La position de la plaquette sur le corps d’outil détermine les angles α, γ, λs et
Kr
Système de fixation:
9
Les différentes formes de plaquettes:

Une plaquette est dite réversible


si elle présente un plan de symétrie
Plaquette non
parallèle à ses deux faces les plus Plaquettes réversibles
réversible
importantes.
Partie active de l’outil

Fraise Partie
active
‘plaquette’ arête tranchante

Fraise

Tournage: opération de chariotage

10
Contraintes de fabrication et exigences envers l’outil
Les contraintes de fabrication poussent à choisir des outils qui
présentent des caractéristiques importantes :
Résistance :
aux efforts de coupe (résistance à la rupture) ;
à l’abrasion (résistance à l’usure) ;
à la température élevée (conservation de la dureté).

Dureté : la partie active de l’outil doit être plus dure que la matière
à usiner.

Qualité dimensionnelle, géométrique et état de surface: la


réalisation de pièce de grande précision impose l’utilisation d’outil
précis.

11
12
LES DIFFERENTS MATERIAUX D’OUTIL

Toutes les matières à usiner ne présentent pas les même contraintes


structurelles, notamment en ce qui concerne leur dureté, ce qui
impose par conséquent l’utilisation de matériaux d’outil offrant une
dureté adaptée.
Parmi ces matériaux, on trouve: ARS
(Acier Rapides
Supérieurs)

Matériaux Carbures
des Outils
Cermets
Céramiques
Nitrure de Bore
Cubique
(CBN)
Diamant
Matériaux utilisés pour fabrication de la partie active de l’outil
On utilise quatre grande catégories de matériaux de coupe:
Aciers rapides:
Ce sont des aciers à fort pourcentage de carbone avec des
additions d'alliage . (Ces alliage permettent d'augmenter la dureté
et la résistance à l'usure; pas sensibles à l'écaillage).
Carbures métalliques:
- possèdent une haute résistance et une haute dureté;
- permettent de travailler à des vitesses 4 à 6 fois supérieure à
celle des aciers rapides.
- Sensibles à l'écaillage l'arête de coupe.
13
Matériaux utilisés pour fabrication de la partie active de l’outil

Céramiques:
-Elles sont constituées par de l'oxyde d'aluminium aggloméré par
un liant et mis en forme.
dureté est élevée et les vitesses de coupe sont de 3 à 4 fois
supérieures à celles des carbures.
Diamant industriel:
Il se présente sous forme de grain brasé à l'extrémité d'un corps
d'acier. Il peut usiner tous les métaux quelque soit leur dureté. On
l'emploie pour certains travaux de finition.

14
Nitrure de Bore Cubique (CBN)

Le CBN offre une très grande dureté, c’est le matériau le plus dur
après le diamant. Il comporte l’avantage par rapport au diamant de ne
pas s’oxyder à haute température.
Cermets
Ce nom vient de céramique-métal car il représente les carbures ayant
des particules de Titane, de carbonitrure de Titane ou de nitrure de
Titane.
- Ces outils doivent être alliés à du carbure de Molybdène pour
augmenter leur ténacité.
- Ils sont utilisés pour des grandes vitesses de coupe associées à de
faibles avances, donc pour de la finition.
- Le matériau étant fragile, il ne faut pas d’interruption de coupe
(plan de joint…).
15
16
LES ACIERS RAPIDES SUPERIEURS (ARS)
Ce sont des aciers fortement alliés comprenant des éléments
chimiques d’addition permettant d’améliorer les caractéristiques de
l’outil (Tungstène, chrome, molybdène, vanadium).

Il existe 2 familles d’outil ARS :

- les outil monoblocs : outil constitué d’un seul matériau.


Exemple : Taraud, alésoir, foret, fraise
- les outils brasés : outil composé de 2 matériaux différents soudés
par brasage
Les outils ARS ne permettent pas des conditions de coupe élevées :
- Vc = 60 à 80 m/min pour un alliage d’aluminium.
- Vc = 40 à 60 m/min pour un acier.
-Ils sont recommandés pour usiner des matériaux dont la dureté est
inférieure à 30 HRc.
17
LES ACIERS RAPIDES SUPERIEURS (ARS)
Les désignations des aciers à coupe rapide sont:
- A.R.O. : Acier Rapide Ordinaire ;
- A.R.S. : Acier Rapide Supérieur ;
- A.R.E.S. : Acier Rapide Extra Supérieur.
Composition chimique:
LES CARBURES
Les outils en carbures se présentent sous forme de plaquettes
obtenues par frittage.

Il existe de plusieurs nuances de plaquettes selon :


le type de matière usinée :
P pour acier (bleu).
M pour inox (jaune).
K pour fonte et alliage léger (rouge).

le type de travail réalisé (ébauche ou finition).


On peut différencier 2 types d’outil carbure:
- les carbures non revêtus,
- les carbures revêtus : plus résistant à l’usure (finition).

18
19
Carbures Métalliques:
Les outils à base de carbure métallique peuvent être classé en trois
catégories.
A\ Carbure de tungstène (mono-carbure):
Composé principalement de grains de carbure de tungstène
aggloméré par du cobalt : 8 % de Co et 92 % WC.
B\ Carbure de titane-tungstène (carbure double):
30 % de TiC ; 4 % Co ; 66 % WC
C\ Carbure de titane – tantale - tungstène (carbure triple):
30 % de TiC et TaC ; 12 % Co ; reste 58 % WC

Les outils carbures sont les plus fréquemment utilisés en commande


numérique. Ils permettent d’usiner des matériaux plus durs qu’avec un outil
ARS.
On choisit une plaquette carbure selon le type d’usinage et la matière usinée.
Le choix de la vitesse de coupe et l'avance dépend de la nuance et de la matière
usinées.
LES CERAMIQUES

Les céramiques se présentent sous forme de plaquettes obtenues par


frittage.
Il existe plusieurs types de céramique :
Céramiques "blanches" : fonte et acier en finition;
Céramiques "marron foncé" : acier trempé et superalliage en
finition;
Céramiques "grises" ou SIALONS : fonte en ébauche;
Céramiques renforcées ou WHISKERS : pour matière très dure.

Les céramiques ont une résistance à la compression suffisante (jusqu'à 500


Kgf/mm2) , une grande dureté (89 à 95) HRc, avec une stabilité thermique
élevée (1200°C) et une résistance à l'usure remarquable.

Les céramiques peuvent usiner des matériaux trés durs ayant une
dureté jusqu’à 72 HRc.
20
21
LE DIAMANT
D'origine naturelle ou synthétique, c'est le matériau très dur et de ce
fait il constitue un excellent outil de coupe.
Il a un faible coefficient de frottement;
Il a une faible aptitude à l'adhésion (collage, soudage aux
métaux).
Une tenue à la chaleur élevée, une résistance à l'usure
importante.
Il se présente sous la forme de :
poudre collée sur un support en fonte pour les meules destinées
à l'affûtage des outils carbures.
un grain serti ou brasé sur un corps pour les outils à tranchant
unique (outil à charioter , grain d'alésage ... ).

Le diamant utilisé pour l'usinage de métaux non-ferreux et de non-métaux abrasifs tels que
: carbone ou céramique.
Revêtements de la partie active de l’outil
Fréquemment, les outils en acier rapide ou en métal dur sont revêtus
d'une ou plusieurs couches, ils possèdent une durée de vie plus longue
et permettent une augmentation des vitesses d'usinage et un état de
surface meilleur. Les différents types de revêtement sont :
Le nitrure de titane (TiN), matériau standard.
Le carbonitrure de titane (TiCN), grande dureté, bonne
résistance à l'abrasion.
L'oxyde d'aluminium (AL2O3) et nitrure de silicium (Si3N4),
appartiennent à la classe des céramiques.
Oxyde de zirconium (ZrO2), carbure de titane (TiC) ou du
carbure de silicium (SiC).
22
23
Classification des matériaux de l’outil suivant la dureté et la ténacité

La ténacité est la capacité d'un matériau à résister à la propagation


d'une fissure ; cela s'oppose à la fragilité.
Comparaison des propriétés des matériaux d’outils de 24
coupe
Comparaison des propriétés des matériaux d’outils de 25
coupe
26
Domaines d’emploi des divers matériaux d’ outil coupant
Conclusion
la mise au point de nouvelles familles de matériaux à taux
inclusionnaire contrôlé, ont permis de développer de nouveaux
procédés d’usinage pour réaliser des pièces, soit en matériaux très
difficiles à usiner, soit à des coûts de fabrication réduits.
Ces techniques d’usinage n’ont pu se développer que grâce à
l’augmentation des performances des matériaux d’outils de coupe, à
l’amélioration de la rigidité des machines outils et à l’optimisation
des conditions de coupe.

27