Vous êtes sur la page 1sur 5

MODULE 2 :L’entreprise et son environnement

Environnement de l’entreprise
Dans une économie, la production est principalement issue de l’activité des entreprises, il existe
cependant une très grande diversité entre les entreprises de petit commerce de quartier aux grandes sociétés
employant très nombreux salariés.
Qu’est-ce qu’une entreprise alors et quelles sont ses différentes variantes ?

I. DEFINITION DE L’ENTREPRISE
L’entreprise est une unité de production qui rassemble en ensemble de moyens (techniques, humains et
financiers) en vue de produire des biens et des services qui seront vendus sur le marché afin de réaliser des
bénéfices.
Une entreprise peut donc désigner une société industrielle ou commerciale, une école privée, une
agence de voyage, un hôpital privé, café…etc.
Toute entreprise a nécessairement besoin de trois moyens :
1. Les moyens techniques : locaux, machines, matériels de transport.
2. Les moyens financiers : capitaux propres, dettes nécessaires à la création de l’entreprise et
son développement.
3. Les moyens humains : le personnel dont l’objectif est de mettre en œuvre les moyens
techniques et financiers de l’entreprise.
Les activités que peut entreprendre une entreprise sont diverses.
Exemple :
Activité Exemple
- Activité minière Pétrole, extraction …
- Activité agricole Elevage, agro alimentation…
- Activité industrielle Textile, automobile, …
- Activité commerciale Négoce…
- Activité de services Banques, assurances…

Le regroupement des entreprises ayant la même activité nous donne ce qu’on appelle secteur ou bien
branche :
- Un secteur est un ensemble d’entreprise ayant la même activité principale.
- Une branche est l’ensemble d’entreprise ou de fonction d’entreprise produisant le même produit.
II. CARACTERISTIQUES DE L’ENTREPRISE

L’entreprise se caractérise par un ensemble de critères qui la distingue d’autres organisations


semblables :
 L’entreprise est une cellule sociale : il s’agit d’une organisation qui regroupe des personnes ayant
des caractéristiques différentes (sexe, nationalité, habitudes…). L’entreprise doit veiller à coordonner
tous les comportements pour la réalisation des mêmes objectifs.
 L’entreprise est une cellule de décision : il s’agit d’un lieu où sont prises les décisions par les
dirigeants que ça soit des décisions opérationnelles (à court terme) ou des décisions stratégiques (à
long terme).
 L’entreprise est un système ouvert et finalisé : l’entreprise est un système dans la mesure où elle
contient un ensemble de moyens et d’éléments regroupés dans des sous-systèmes « organes ». Ces
derniers sont en interaction pour permettre un fonctionnement harmonieux à l’entreprise.

EL MOUTTAKI TDI102 Page 1


MODULE 2 :L’entreprise et son environnement

L’entreprise est un système ouvert car elle est amenée dans son activité à faire appel à son
environnement : pour se procurer les moyens nécessaires à son activité (matière première, marchandise…),
se procurer des informations sur le marché…

L’entreprise est un système finalisé dans la mesure où elle est guidée par des objectifs données à savoir
la suivie puis la croissance.

III. ROLE DE L’ENTREPRISE

Toute entreprise joue un certain nombre de rôles nécessaires pour le fonctionnement de l’économie.

 Rôle économique : mettre à la disposition des consommateurs les biens et les services dont ils ont
besoin au moindre coût.
 Rôle social : l’entreprise offre un emploi à la population active, contribue dans la détermination de
niveau de vie d’une société, influences son style de vie et ses habitudes de consommation, organise
le travail humain et contribue à l’épanouissement de la qualification des individus.
 Rôle financier : l’entreprise contribue à l’accélération de l’activité financière productrice d’intérêt,
et ce grâce aux dépôts de fonds qu’elle réalisé et aux emprunts qu’elle s’octroie auprès des
organismes financières.
IV. CLASSIFICATION DES ENTREPRISES

Chaque entreprise constitue une réalité originale qui se distingue des autres. Cependant des traits
communs permettent de regrouper les entreprises en catégorie homogènes sur la base d’un ou plusieurs
critères.
A. Classification selon la forme juridique

La forme juridique d’une entreprise est liée à un statut légal qui détermine d’une part la répartition des
pouvoirs dans l’entreprise, et d’autre part les rapports avec les tiers. Ce statut accompagné de la propriété du
capital nous amènent à distinguer trois grandes sortes d’entreprise :

1. Les entreprises privées :

On parle d’une entreprise privée lorsque l’ensemble des moyens et de capitaux sont détenus par des
particuliers ou des personnes morales autres que l’Etat. Ces derniers ont un pouvoir de décision et de
contrôle sur les activités de leur entreprise.
On distingue deux types d’entreprises privées : les entreprises individuelles et les entreprises
sociétaires.
a) Les entreprises individuelles : c’est une entreprise soumise au pouvoir de direction et de
décision d’une seule personne à laquelle elle appartient.
Généralement cette entreprise n’a pas d’existence distincte de celle de son propriétaire. Ce
dernier reste le responsable des dettes de son entreprise. La caractéristique principale est que
l’entrepreneur individuel réalise à la fois l’apport de capitaux, la direction et l’exécution de
travail.
On peut donner comme exemple : une librairie, une épicerie… etc.
Remarque : Ces dernières années la loi permet aux entrepreneurs individuels d’acquérir un statut juridique
en créant l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

EL MOUTTAKI TDI102 Page 2


MODULE 2 :L’entreprise et son environnement

EURL : c’est une société composée d’une seule personne dénommé associé unique qui exerce seul les
pouvoirs de l’assemblée des associés et de la gestion tout en ayant la possibilité de confier la gestion à une
personne extérieure à l’entreprise.

b) Les entreprises sociétaires : Dans ce cas, l’entreprise prend la forme d’une société c’est-à-
dire qu’un contrat est passé entre deux ou plusieurs personnes qui mettent en commun leur
argent (apport en numéraire), leurs biens (apport en nature), leur travail (apport en industrie)
ou tous à la fois en vue de partager le bénéfice qui pourra en résulter.

Toute société est une personne, on parle de personne moral : elle est donc sujet à des droits et
des obligations : le société peut posséder un patrimoine, passer des contrats, agir en justice et avoir
des organes de gestion dont le fonctionnement et la responsabilité sont déterminés par un cadre
légal donné.

On distingue trois grands types de société :

 La société de personne : se caractérise par la responsabilité illimitée et la solidarité des


associés vis-à-vis des dettes sociales, aussi le capital est divisé en parts sociales c'est-à-dire
des titres non négociables. On en trouve deux variables : société en nom collectif(SNC)
et société en commandite simple (SCS).
 La société en nom collectif (SNC) : c’est une forme de société qui a été
imaginée pour les petites entreprises telles que les entreprises familiales. Dans ce
cas, les associés sont solidairement responsables. La raison sociale de la société
peut être composée soit des noms de tous les associés, soit du nom de l’un d’entre
eux suivi de la mention « et compagnie ».

Exemple : Etablissement CHAOUI et compagnie.

 La société en commandité simple (SCS) : c’est une société qui associe deux
catégories de personnes soumises à des régimes juridiques différents. Il s’agit
des commandités et des commanditaires.
 Les commandités : ce sont des commerçant, leurs noms doivent figurer dans la
raison sociale de la société et ils sont dons infiniment et solidairement responsable
au passif social de l’entreprise.
 Les commanditaires : contrairement aux commandités, les commanditaires ne sont
pas des commerçants, leurs noms ne figurent pas dans la raison sociale de la société
et ne sont pas alors responsables de la gestion de la société.
 La société de capitaux : pour réunir des capitaux importants, il est nécessaire de faire
appel à un grand nombre d’associés, or les sociétés de personne ne peuvent grouper que
des personnes peu nombreuses qui se connaissent, d’où la nécessité d’un autre types de
sociétés.

Les sociétés capitales se caractérisent donc par la responsabilité limitée aux apports des associés et par un
capital divisé en action librement négociables.

EL MOUTTAKI TDI102 Page 3


MODULE 2 :L’entreprise et son environnement

On distingue la société anonyme et la société en commandite par action.

 La société anonyme (SA) : cette forme de société est conçue pour les grandes
entreprises, elles doivent réunir un minimum d’associés de 5 personnes appelés
actionnaires. Le capital de ce type de société peutêtre divisé en très grands
nombre d’actionnaires. C’est une société sans raison sociale (anonyme). Sa
dénomination est choisie librement et représentée par un sigle (Exemple : BMCE,
CIH…).
 La société en commandite par action : c’est un type qui est identique à la
société en commandite simple à la seule différence qu’il exige un minimum de
commanditaires de trois personnes qui sont des actionnaires de la société.
 Les sociétés mixtes : il s’agit de la société à responsabilité limitée qui est un type
intermédiaire entre les sociétés de capitaux et celles de personnes, dans la mesure où elle
cumule les avantages des deux. Elle se caractérise par la responsabilité limitée aux apports
des associés et par un capital divisé en parts sociales ne pouvant être cédées qu’avec le
consentement majoritaire des autres associés.

2. Les entreprises publiques :

On appelle entreprise publique une entreprise dans laquelle la totalité du capital et pouvoir de
décision appartient à l’Etat. C’est le cas de l’ODEP et l’OCP. Elles ont la personnalité morale et l’autonomie
financière. Ce sont donc des sujets de droits distincts de l’Etat, elles sont généralement dirigées par un
conseil d’administration et un directeur général.

Les entreprises publiques peuvent prendre différentes formes :

Exemple :

Les régies : Elles sont constituées d’établissements gérés par des fonctionnaires, elles n’ont ni personnalité
morale ni budget autonome. Elles fournissent tous leurs biens ou services à un prix couvrant en principe le
coût de la production. La vente de leurs produits les distingues des administrations qui fournissent à titre
gratuit ou qu’aussi gratuit leurs services.

3. Les entreprises semi publiques (mixtes) :

Ce sont des sociétés qui regroupent des capitaux partagés entre le secteur public (Etat) et le secteur privé.
Dans ce cas, l’Etat peut être un actionnaire (participant) majoritaire ou minoritaire.
Autres types d’entreprises :
Les coopératives :
Elles reposent sur trois principes qui les distinguent des autres sociétés :
-la suppression notion de profit.
-l’objectif de la coopérative est le service rendu aux adhérents.
-les coopératives ont des droits égaux : uncoopérateur=une voix.
Les mutuelles :
Elles fonctionnent selon le principe de la répartition c'est-à-dire qu’elles collectent auprès de leurs adhérents
des cotisations(ou primes)qui servent à payer les prestations (ou indemnités)aux adhérents sinistres.

EL MOUTTAKI TDI102 Page 4


MODULE 2 :L’entreprise et son environnement

B. classification selon la dimension (taille) :

La dimension de l’entreprise signifie l’ordre de sa grandeur.

L’observation, de la réalitééconomique nous permet de constater la diversité des dimensions des entreprises
allant du petit atelier a l’entreprise.Néanmoins,la notion de dimension des entreprises n’est pas un concept
simple de fait de l’existence d’un grande nombre d’indicateurs de dimension. On retient les plus importants
à savoir :

L’effectif du personnel employé : c’est-à-dire le nombre de personnes qui travaillent dans l’entreprise.

Petites entreprises Moyennes entreprises Grandes entreprises


Moins de 10 employés 10<EMPLOYES<500 PLUS DE 500 EMPLOYES

Les entreprises modifient souvent leur taille en faisant appel aux options de concentration, il s’agit en effet
d’un processus économique général consistant dans l’augmentation régulière de la dimension des entreprises
d’une économie.

Le mouvement de concentration des entreprises donne naissance à ce qu’on appelle les groupes
d’entreprises.

EL MOUTTAKI TDI102 Page 5