Vous êtes sur la page 1sur 22

Contrôle de l’application

de la législation et de la
réglementation du travail
Séminaire d’information « la sécurité des salariés, une
valeur ajoutée pour l’entreprise ».

Alger le 15 décembre 2008

Par Mourad YATAGHENE


Inspection Générale du Travail
CONVENTION INTERNATIONALE DE
GENÈVE n° 81 1947 (30 eme session)

Entrée en vigueur le 07-04-1950

Ratifiée par l’Algérie le 19 -10-1962.


Contrôle

Assurer l’application des dispositions légales


relatives aux conditions de travail et à la protection
des travailleurs dans l’exercice de leur profession,
telles que les dispositions relatives à la durée de
travail, aux salaires, à la sécurité, à l’hygiène et au
bien être, à l’emploi des enfants et des adolescents,
et à d’autres matières connexes, dans la mesure où
les inspecteurs du travail sont chargés d’assurer
l’application desdites dispositions.
3
« Si d’autres fonctions sont confiées
aux inspecteurs du travail, celles-ci
ne devront pas faire obstacle à
l’exercice de leurs missions
principales ni porter préjudice d’une manière
quelconque à l’autorité ou à l’impartialité
nécessaires aux inspecteurs dans leurs relations
avec les employeurs et les travailleurs ». (article 3)
Chaque membre prendra les mesures
pour assurer la collaboration d’experts
et de techniciens dûment qualifiés, y
compris des techniciens en médecine,
en mécanique, en électricité et en
chimie, au fonctionnement de
l’inspection, selon les méthodes jugées
les plus appropriées aux conditions
nationales, afin d’assurer l’application
des dispositions légales relatives à
l’hygiène et à la sécurité des
travailleurs dans l’exercice de leur
profession, et de s’enquérir des effets
des procédés employés, des matières
utilisées et des méthodes de travail,
sur l’hygiène et la sécurité des
travailleurs. (article 9)
Concernant la sécurité, la santé des
travailleurs et le milieu de travail
Le contrôle de l’application des lois et
prescriptions concernant la sécurité, l’hygiène et
le milieu de travail devra être assuré par un
système d’inspection du travail approprié et
suffisant.
Le système de contrôle devra prévoir des
sanctions appropriées en cas d’infraction aux
lois ou aux prescriptions. (article 9)
“ Un système d’inspection du travail est un
ensemble plus ou moins cohérent d’acteurs,
d’institutions, d’organisations, de politiques,
de relations……

qui, dans un environnement donné,

participent à l’amélioration du milieu et des


conditions de travail et qui contribuent, à un
titre ou à un autre, directement ou
indirectement, à favoriser l’état de santé
physique, mental et social des travailleurs ”.

7
Rôle de l’inspection du
travail dans le contrôle des
conditions de travail
À travers les principaux
textes de
la législation nationale

8
Contrôle

d'assurer le contrôle de l'application des


dispositions législatives et réglementaires
relatives aux relations individuelles et
collectives de travail, d'hygiène et de
sécurité des travailleurs.
9
Conseil

 de fournir des informations et des


conseils aux travailleurs et aux
employeurs…
• d'assister les travailleurs et employeurs …
• de porter à la connaissance des travailleurs
et des employeurs la législation et la
réglementation du travail
10
Information de
l’autorité
compétente

d'informer l'administration centrale du travail


de l'état d'application de la législation et de la
réglementation du travail et de proposer les
mesures d'adaptation et d'aménagement
nécessaires.

11
Lorsque des manquements ou violations aux
dispositions législatives et réglementaires concernant
l'hygiène,la sécurité et la médecine du travail sont
constatées, l’inspecteur du travail met l'employeur en
demeure de se conformer aux prescription. Il fixe un
délai à l'employeur pour mettre fin aux dits
manquements ou violations (art: 9).

Lorsque les travailleurs sont exposés à des risques


graves résultant d'emplacements ou de procédés
de travail particulièrement insalubres ou dangereux,
l'Inspecteur du travail dresse immédiatement un procés-
verbal d'infraction et met en demeure l'employeur de
prendre des mesures de prévention adaptées aux
risques à prévenir (art: 10).
12
Lorsque l'Inspecteur du travail constate au cours de sa
visite un danger grave et imminent pour la santé et la
sécurité du travailleur, il saisit le Wali ou le Président de
l'Assemblée populaire communale territorialement
compétents pour prendre toutes mesures utiles,chacun en
ce qui le concerne,après avoir informé l'employeur (art: 11).

Les Inspecteurs du travail constatent et relèvent les


infractions à la législation qu'ils sont chargés de faire
appliquer …
Les procès-verbaux des Inspecteurs du travail font foi
jusqu'à inscription en faux.(ar: 14).

13
Le contrôle de l'application de la législation en
matière d'hygiène, de sécurité et de médecine du
travail est dévolu à l'inspection du Travail,
conformément à ses attributions.

Lorsque des infractions à cette législation sont


constatées, l'Inspecteur du Travail met le
responsable de l'Organisme Employeur en demeure
de se conformer aux prescriptions prévues par la loi
et la réglementation en vigueur.
Celui-ci fixe un délai à l'Organisme Employeur pour
mettre fin aux dites infractions, conformément à la
législation en vigueur (art: 31).
14
L‘organisme employeur doit présenter sur
requête de l'Inspecteur du Travail, les registres et
documents spéciaux tenus en vue de permettre
un contrôle effectif des activités en matière
d'hygiène et de sécurité.

La commission d'hygiène et de Sécurité, le


préposé à l'hygiène et à la sécurité, ainsi que le
médecin du travail peuvent saisir, à tout moment,
l'Inspecteur du Travail en cas de constat d'une
négligence flagrante et d'un risque pour lequel
des mesures appropriées n'ont pas été prises par
l'Organisme Employeur préalablement avisé (art: 32).

15
Indépendamment du contrôle technique et
administratif dévolu au service de santé, le
contrôle de l'application de la législation
en matière de médecine du travail est
exercé par l'Inspection du Travail et par
les services de santé compétents qui
désignent, à cet effet, les médecins
chargés de la fonction de contrôle et
d'inspection (art: 33).

16
Si un membre de la Commission d'hygiène et de
sécurité ou un préposé à l'hygiène et à la sécurité,
ou le médecin du travail, ou tout travailleur,
constate qu'il existe une cause de danger
imminent, il en avise immédiatement les
responsables… à l'effet de prendre rapidement les
mesures nécessaires et appropriées.
Cet avis, assorti de toutes les observations, doit
être … communiqué, dans les 24 heures, à
l'Inspecteur du Travail territorialement compétent…
Lorsque l'Inspecteur du Travail, en visite
d'inspection dans une unité, constate une cause de
danger imminent, soit pour la sécurité des
personnes, soit pour la préservation de l'Unité, il
saisit le Wali qui prend toute mesure utile (art: 34).

17
En cas de négligence ou d’inobservation des règles
de sécurité, d’hygiène et de médecine du travail, le
gestionnaire est passible de peines prévues par la
loi(Art 36).
Lorsque les infractions sont imputables aux
travailleurs, elles sont censées être le fait du
gestionnaire si celui-ci n’a pas pris de sanctions
disciplinaires à l’encontre des travailleurs auteurs
de ces infractions (Art 36).
Les sanctions prévues par la loi 88-07 ne sont pas
exclusives des peines qui pourraient être
prononcées, en application du code pénal en cas
d’accident du travail ayant entraîné mort ou lésion
au sens de la législation en vigueur (Art 41).

18
ORGANISATION RETENUE
Niveau central Inspection Générale du Travail

Direction des Relations Professionnelles et des Conditions de travail (DRCT) Direction de l'Administration et de la Formation (DAF)

Sous-Direction des Relations Professionnelles Sous-Direction de l'Administration des Moyens

Sous-Direction de la Normalisation et des Méthodes Sous-Direction de la Formation et de la Documentation

Sous-Direction du Contrôle des conditions de travail Sous-Direction de l'Informatique et des Statistiques


19
ORGANISATION RETENUE
Niveau Local

Catégorie: I
Inspection de Wilaya du Travail

Service de la Prévention, de l'Animation et du Contrôle Service de l'Evaluation et de la Synhtèse

Catégorie: II
Inspection de Wilaya du Travail

Service de la Prévention des Risques Professionnels Service de l'Evaluation et de la Synhtèse Service de l'Animation et du Contrôle

20
ORGANISATION DE L’ACTION DE
CONTROLE
• Les aspects liés aux orientations des actions
de contrôle
• Les aspects liés à la généralisation de la
médecine du travail
• Les aspects liés à l’analyse et aux enquêtes
d’accidents du travail
• Les aspects liés à la dynamisation des
organes internes de prévention au sein des
entreprises ( CHS, SHS, Préposés à l’hygiène
et sécurité) .
• Les enquêtes et études.
POUR TERMINER:
« Si la prévention à un coût, la santé et
l’intégrité des hommes au travail, eux,
n’ont pas de prix ».

Et je vous remercie de votre aimable


attention.