Vous êtes sur la page 1sur 28

La république algérienne démocratique et populaire

Le groupe industriel Sidi Bendehiba


La Câblerie Sidi Bendehiba

RAPPORT DE STAGE

Préparé au :
La câblerie algérienne de Sidi Bendehiba

En vue de l’obtention du :
Le poste d’un ingénieur de production

Réaliser par :
- Mr. ZIAR Azzeddine

Octobre 2016
Dédicace et remerciement
Dédicace :

A mes compagnons dans le câblerie Sidi Bendehiba,

2
Dédicace et remerciement
Remerciement

Je remercie tout d’abord les responsables de la câblerie. Le bureau de formation pour son aide et
ses instructions.

Je remercie aussi mes camarades dans l’entreprise en tous les services pour son assistance et ses
encouragements, surtout Abdelhak.

3
Sommaire
Le sommaire

Dédicace : ................................................................................................................................................................................. 2
Remerciement .......................................................................................................................................................................... 3
INTRODUCTION......................................................................................................................................................................... 5
1.1 Introduction ............................................................................................................................................................ 6
CHAPITRE 01 : ........................................................................................................................................................................... 7
2.1 Présentation de la câblerie...................................................................................................................................... 8
2.2 Objectifs assignés de la câblerie.............................................................................................................................. 8
2.3 Organigramme de l’entreprise ................................................................................................................................ 9
2.4 Présentation des principaux services de la câblerie.............................................................................................. 10
2.4.1 La direction ................................................................................................................................................... 10
2.4.2 Mangement de la qualité ............................................................................................................................. 10
2.4.3 Commercial................................................................................................................................................... 10
2.4.4 Les achats ..................................................................................................................................................... 11
2.4.5 Service bureau d’étude ................................................................................................................................ 11
2.4.6 La planification ............................................................................................................................................. 11
2.4.7 La production................................................................................................................................................ 11
2.4.8 Laboratoire contrôle qualité ......................................................................................................................... 12
2.4.9 Gestion des ressources humains .................................................................................................................. 12
2.4.10 Bureau de formation .................................................................................................................................... 12
2.4.11 La maintenance ............................................................................................................................................ 12
2.4.12 Gestion de stock ........................................................................................................................................... 13
2.4.13 Direction de sécurité .................................................................................................................................... 13
2.5 Les normes ............................................................................................................................................................ 13
CHAPITRE 02 : ......................................................................................................................................................................... 14
3.1 Introduction .......................................................................................................................................................... 15
3.2 Description de la production au niveau de site deux 02 ....................................................................................... 16
3.2.1 La production du fil machine en cuivre ........................................................................................................ 16
3.2.2 Le tréfilage .................................................................................................................................................... 17
3.2.3 Le câblage ..................................................................................................................................................... 18
3.3 Description de la production au niveau de site un 01 ........................................................................................... 18
3.3.1 L’isolation ..................................................................................................................................................... 19
3.3.2 L’assemblage ................................................................................................................................................ 19
3.3.3 Le bourrage – gainage .................................................................................................................................. 20
3.3.4 Les différents câbles électriques fabriqué et leurs utilisations : .................................................................. 21
3.3.5 Unité de traitement des eaux ....................................................................................................................... 22
CONCLUSION .......................................................................................................................................................................... 23
4.1 Conclusion ............................................................................................................................................................. 24
L’ANNEXE ................................................................................................................................................................................ 25
LA BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................................................................. 28

4
INTRODUCTION
Introduction
1.1 Introduction

L’Algérie est un pays pétrolier c’est pour ça la majorité de nos industries sont basés sur le pétrole,
mais pendant ces dernières années notre pays a commencé une révolution industrielle spécialement dans
le secteur privé. Dès les plus remarquable industrie est le groupe industriel SIDI BENDEHIBA et son
filiale la câblerie SIDI BENDEHIBA, où elle est classée dans les plus importantes câbleries dans l’

Algérie.

Cette câblerie fabrique et produise tous les types des câbles électriques avec plusieurs sections
pour les basses tensions ; grâce aux ces différents produits la câblerie SIDI BENDEHIBA offre une
couverture presque nationale et a des projets futurs pour l’exportation. Cet usine est situé à la commune
de Mesra dans la wilaya de Mostaganem dans le nord-ouest de l’Algérie.

Durant ce rapport j’ai le plaisir de présenter ma formation pendant un mois dans les différents
services, qui j’ai la fais dans le training pour une affectation comme un ingénieur de production au niveau
de site 01 dans la câblerie SIDI BENDEHIBA, durant cette formation j’ai passé dans tous les services
suivant un plan détaillé, l’objectif de ce rapport de stage est de montrer que je suis un bon professionnel,
par mon esprit d’analyse et mes capacités de synthèse, et je suis prêt pour le travail en équipe, et capable
d’exécuter mes missions et connaitre les relations soit directe ou indirecte entre la production et les
autres services.

La câblerie SIDI BENDEHIBA est divisée en deux parties : site 01 et site 02, ce dernier est pour
les produit semi finis, mais le site 01 est pour les produits finis ; cet usine présente une production
complète des câbles électriques à partir de la matière première jusqu’à les couronnes pour les fils ou les
câbles des petites sections, ou des tourets pour les câbles des grandes sections. Suivant cette formation
et les taches de mon poste je pense que le service production (bureau techniques) est le cœur de la
fabrication donc c’est pour ça j’aura détaillé bien dans les processus de la production des câbles
électriques.

Dans ce rapport, j’ai présenté tout d’abord la présentation de la câblerie, ensuite le rôle de chaque
principale zone et unité de production, en fin j’ai présenté aussi les étapes de la production dans les deux
sites. Cette formation est effectuée au niveau de toutes les ateliers et les bureaux de l’entreprise avec les
instructions complètes des responsables et des travailleurs.

6
CHAPITRE 01 :
Présentation générale
Chapitre 01 : présentation générale
2.1 Présentation de la câblerie

CSB (Câblerie Sidi Bendehiba) c’est une filiale du GISB (Groupe Industriel Sidi Bendehiba) est
implanté dans la zone d’activités de Mesra Wilaya de Mostaganem. La CSB opère dans le domaine de
l’énergie depuis 2009. Afin de répondre aux besoins du marché national et international, CSB fabrique
et commercialise des fils machine ainsi que des fils et des câbles électriques de haute qualité.

Figure 1: présentation de la CSB

La société CSB regroupe environ 500 effectifs avec un capital social de 102.400.000 DA. D’une
capacité de production importante (90.000 tonnes/an d’alliage de cuivre, 40000 tonnes/an d’alliage
d’aluminium, avec une production annuelle prévisionnelle de 18000 tonnes/an), la câblerie possède deux
sites : l’un étant un atelier de métallurgie, de tréfilage et de câblage des câbles électrique et l’autre un
atelier d’extrusion des câbles électriques. Ce complexe s’étend sur 132000 m2.

2.2 Objectifs assignés de la câblerie

Elle été conçue pour la production des câbles électriques en quatre types qui sont :

 Les câbles domestiques


 Les câbles de branchement
 Les câbles de commande
 Les câbles Industriels

8
Chapitre 01 : présentation générale
2.3 Organigramme de l’entreprise

Figure 2: organigramme

9
Chapitre 01 : présentation générale
2.4 Présentation des principaux services de la câblerie

2.4.1 La direction

La direction générale définit la stratégie globale de l’entreprise et supervise son exécution. La


fonction direction générale regroupe l’ensemble des postes de management global de l’entreprise ou
d’une partie de l’entreprise. Elle se caractérise par la prise en charge d’une double responsabilité à la
fois stratégique et opérationnelle.

2.4.2 Mangement de la qualité

Un système de management de la qualité est une démarche utilisée pour définir comment un
organisme peut satisfaire aux exigences de ses clients et des autres parties intéressées à ses activités.

Le système de management de la qualité a sept principes sont :

- Orientation client
- Leadership
- Implication du personnel
- Approche processus
- Amélioration
- Prise de décision fondée sur des preuves
- Management des relations avec les parties intéressées

2.4.2.1 Les normes ISO 9001version 2008

ISO 9001 est une Norme internationale qui spécifie les exigences fondamentales auxquelles doit
satisfaire le système de management de la qualité (« SMQ ») d’une entreprise ou d’un organisme. Publiée
par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), cette norme s’inscrit dans une famille de
normes, la « série ISO 9000 ».

2.4.3 Commercial

Son majeur objectif est pour garantir la coordination entre l’entreprise et les consommateurs,
étudier les besoins à satisfaire afin de définir les produits à fabriquer. Enfin, il agit sur le marché en
adaptant les produits aux besoins du client. Le service commercial se divise en quatre parties ordonnées
: écoute client, facturation, expédition, marketing.

10
Chapitre 01 : présentation générale
2.4.4 Les achats

Consiste à acheter les produits et les services qui sont nécessaires le bon fonctionnement de
l’entreprise. Les achats doivent être réguliers (gestion des stocks) et maîtriser les prix (politique
d'achats). La fonction d'approvisionnement est un élément clé de la compétitivité d'une entreprise par
les incidences qu'elle peut avoir sur ses coûts de production.

2.4.5 Service bureau d’étude

Un bureau d'études s'agit d'une structure où sont réalisées des expertises à caractère scientifique
et/ou technique. Ces expertises peuvent recouvrir entre autres les champs de l'analyse de l'existant (état
des lieux) ou bien la conception d'un produit ou l'organisation d'un service, aussi pour établir les fiches
construction pour services planification, production et contrôle qualité et les fiches techniques pour les
services commercial et communications.

2.4.6 La planification

La planification consiste à déterminer de quelle façon les ressources d’une entreprise seront
utilisées pour obtenir les résultats désirés. Elle permet de choisir entre plusieurs, la meilleure option qui
permettra d’atteindre l’objectif de la façon la plus efficace. Elle a une importante relation avec la
production où elle présente le pont entre la commande du client et le service de la production.

La planification est un processus qui permet d’identifier les objectifs à atteindre et les moyens
les plus avantageux pour les réaliser, par :

- Détection des points faibles et forts ;


- Détermination des objectifs à court et moyen termes ;
- Appréciation de l’écart entre la situation actuelle et l’objectif ;
- Identification des activités à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs.

2.4.7 La production

C’est le cœur de chaque usine ou entreprise industrielle où tous les services ont une relation
directe avec la production, l’objectif de cet opération est de produire ou fabriquer un produit conforme
en quantité nécessaire suivant la commande des clients et les fiches de construction de chaque produit.

La production dépend spécialement avec la planification et le laboratoire contrôle qualité parce


que la planification donne l’ordre de lancement de la production et par la conformité du labo le produit
conçu comme un produit fini.

11
Chapitre 01 : présentation générale
2.4.8 Laboratoire contrôle qualité

Le contrôle qualité permet de savoir si les produits ou les services vendus par l'entreprise sont
conformes :

- Aux exigences du marché,


- À la demande du client,
- Aux législations,
- Au cahier des charges de l'entreprise.
- Le contrôle qualité analyse aussi les conditions de retouche ou de rejet d'un produit.

Il se fait en trois étapes :

- Dans la réception de la matière première ;


- En cours de la production ;
- Et pour les produits finis

2.4.9 Gestion des ressources humains

La gestion des Ressources Humaines détermine la stratégie de fonctionnement de l’entreprise et


le suivi des performances car elle comprend :

- La gestion du recrutement et des affectations

- La gestion des rémunérations

- La gestion des carrières

- La gestion des formations

- La gestion sociale

- L’appréciation de la performance.

2.4.10 Bureau de formation

est le processus d'apprentissage qui permet à un individu d'acquérir le savoir et les savoir-faire
(capacité et aptitude) nécessaires à l'exercice d'un métier ou d'une activité professionnelle.

2.4.11 La maintenance

La maintenance industrielle, qui a pour vocation d’assurer le bon fonctionnement des outils de
production, est une fonction stratégique dans les entreprises. Intimement liée à l’incessant
développement technologique, à l’apparition de nouveaux modes de gestion, à la nécessité de réduire
12
Chapitre 01 : présentation générale
les coûts de production, elle est en constante évolution. Elle n’a plus aujourd’hui comme seul objectif
de réparer l’outil de travail mais aussi de prévoir et éviter les dysfonctionnements. Au fil de ces
changements, l’activité des personnels de maintenance a également évolué, pour combiner compétences
technologiques, organisationnelles et relationnelles.

2.4.12 Gestion de stock

Quand on parle de gestion des stocks, on ne parle pas uniquement de produits finis. Il s’agit aussi
du stock de matières premières ou de produits semi-finis. La gestion des stocks consiste à planifier et à
mettre en œuvre une méthode pour maximiser la rentabilité.

Une bonne gestion de stock consiste à avoir la quantité nécessaire au bon moment. Si le stock
n’est pas assez important on parle de rupture de stock, ce qui est mauvais pour la production qui risque
d’être interrompue

2.4.13 Direction de sécurité

Les chargés hygiène sécurité environnement (HSE) ont pour mission de réduire et de contrôler
les risques professionnels – tels que les accidents du travail, les maladies professionnelles, les risques
écologiques (pollution, nuisances sonores) ou, parfois, l’espionnage industriel – au sein de l’entreprise.
Ils analysent ces risques, les évaluent et préconisent des solutions adaptées pour les maîtriser. Ils sont
souvent secondés par une équipe pour assurer leur double fonction : préventive et de contrôle.

2.5 Les normes

La CSB s’est engagé à rendre ses produits meilleurs, plus sûr et plus intelligents. Tout en
respectant un ensemble des normes internationales et nationales, telle que :

- La Norme de la Commission Electrotechnique International(CEI).


- La norme Electrique NE.
- La Norme UTE (Union technique de l’électricité).
- Le Norme CENELEC (Comité Européen de Normalisation pour l’Electrotechnique).
- Norme BS (British Standards Institution).
- Norme NE (Comité européen de normalisation).

13
CHAPITRE 02 :
Description de la production au niveau des deux sites
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
3.1 Introduction

Comme nous avons déjà dit la production dans la câblerie est effectuée en deux site de production
chaque un a des étapes de fabrication spécifiées, la production dans cette entreprise est globale et totale
de la matière première jusqu’à le câble ou le fil électrique fini. Le site de production 02 est pour la
production des câbles semi-finis par transformation des matières premières en des fils machines par la
fusion en trois fours, et par le tréfilage et le câblage nous produisons les câbles semi-finis.

Dans le site de production 01 il existe trois opérations essentielles : isolation – assemblage –


gainage sans/avec bourrage. Chaque étape réalisée est exécutée sous la supervision du laboratoire de
contrôle de la qualité, la figure suivante présente une résume descriptive de la production dans les deux
ateliers.

Fil machine :
Matière
première Four
Cu = 8 mm
ou déchets

Al = 9.5 mm

Dégazage + élimination des emportés

Cu = 8 mm

Al = 9.5 mm Tréfilage Câblage Produit


semi-fini

Alm = 9.5 mm

SITE 02

Produit Isolation Produit fini


semi-fini (conforme)

Assemblage
Bourrage - Gainage

Gainage

SITE 01

Figure 3: résumé descriptif de la production

15
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
3.2 Description de la production au niveau de site deux 02

La production dans ce site est appuyée sur trois métaux : le cuivre, l’aluminium et l’alliage
d’aluminium. Ces trois conducteurs sans les utilisés dans le monde grâce à le coût et la conductivité.

Comme nous avons déjà figuré, dans ce site la production commence par la fusion des matières
premières dans le four pour obtenir le fil machine (conducteur nu), ensuite on a le tréfilage puis le
câblage. Pendant cette partie nous aurons détaillés bien ces étapes de la production et ses essais qui
assurent la conformité du produit.

3.2.1 La production du fil machine en cuivre

Actuellement il existe de deux fours pour la fabrication du fil machine en cuivre, le premier pour
les déchets et le deuxième pour le cuivre en état brute (pure), ce dernier donne le fil machine directement,
pour le four du déchet on fusionne le cuivre dans une température de 1200 c°, et puisque que la matière
première n’est pas pure on ajoute le bois (source du carbone) pour le dégazage du l’oxygène et le verre
pour faciliter l’élimination de les emportés qui sont en dessus, finalement nous obtenions un cuivre pure
à 99.999%. La formule chimique suivante traduise cette opération : 2 Cu2O + C = 4 Cu + CO2

Pendent ce fusionnement et pour garantir la qualité du produit les éléments du laboratoire faire
deux tests qui sont : Le taux d’oxygénation, grâce à un analyseur d’oxygène - La composition chimique
du cuivre grâce à un « SPECTRO PHOTO METRE » qui fait l’analyse spectral.

Ensuite, grâce à un système de refroidissement nous diminuons la température du conducteur à


800c°, finalement on modélise le fil machine par des pignons pour obtenir un diamètre de 8 millimètre
en utilisant des lubrifiants pour éviter le frottement et l’halcol pour le nettoyage et la brillance du câble
(fil machine).

Figure 4: en haut la matière première du cuivre, en bas le fil machine

Après cette opération on prend un échantillon d’un mètre pour contrôler la qualité du produit en
vérifiant :

16
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
- Le poids
- Le diamètre
- La résistivité et la résistance
- La conductivité
- La résistance à la traction
- L’allongement à la rupture

3.2.2 Le tréfilage

Le tréfilage est la réduction de la section (le diamètre) d'un fil en métal par une traction
mécanique sur une machine à tréfiler par une série des filières, la machine de tréfilage est appelée
tréfileuse. Pour le cuivre il faut utiliser une solution d’huile (lubrifiant) et l’eau pour éviter le frottement
et diminuer la température dans les filières, et il soumit un recuiseur aussi.

Pour l’aluminium et l’alliage d’aluminium il existe juste un lubrifiant sans l’eau et sans recuit
aussi, et pour l’alliage d’aluminium (almélec) il faut un traitement thermique dans un four pendant six
heures pour améliorer leurs caractéristiques mécaniques (la résistivité et la traction).

Figure 5: tréfilage du cuivre

Après le tréfilage il faut vérifier la qualité du produit par les essais suivants :

- L’aspect du produit (visuellement)


- Le diamètre spécifié
- le poids
- La résistivité
- L’allongement et la traction

17
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
3.2.3 Le câblage

C’est un processus qui permet de câblé plusieurs brins pour créer un seul conducteur, pour
augmenter la conductivité et la flexibilité du câble. Durant cet opération il faut assurer deux choses le
sens de câblage et le pas de câblage (la sens droite pour l’aluminium et le sens gauche pour le cuivre et
l’almélec), en plus le câblage se fait en deux types : câblage rond et câblage compacté par l’utilisation des filières
requises, la différence entre les deux c’est que le compactage donne un câble d’un diamètre plus petit que le câble
rond, le produit fabriqué (semi-fini) est testé comme le suivant :

- L’aspect (visuellement)
- Le nombre du brins (constitution du câble)
- Le Poids
- La Longueur du pas sur le câblage
- Le sens de câblage (Droite ou Gauche)
- Le diamètre
- La résistivité et la résistance

Figure 6: câblage d’un câble rigide électrique et sa composition

Après le tréfilage et le câblage on peut classer les câbles électriques en 3 classes :

- Classe 1 : rigide massive (monobrin)

- Classe 2 : rigide (multibrins)

- Classe 5 : Souple (multibrins avec très petit diamètre pour chaque brin)

3.3 Description de la production au niveau de site un 01

Après le transport du produit semi-fini de site 02 au site 01, on commence la deuxième partie de
la fabrication qui fait en trois étapes : isolation – assemblage – gainage, et pour identifier chaque produit
il faut signifier chaque câble ou fil par un marquage soit manuellement (mécanique), soit via une
18
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
imprimante de jet encre. Le produit semi-fini est compté comme une matière première pour la production
au site 01, qui contient aussi les tourets, le PVC / XLPE pour l’isolation ou le gainage, le catalyseur…

3.3.1 L’isolation

Elle entoure l’âme conductrice et assure l’isolation électrique. Elle doit avoir une résistivité et
une rigidité électrique élevée. Il doit résister à :

- Des contraintes mécaniques : Torsion, chocs


- Des contraintes chimiques : Résistance à la combustion
- Des contraintes physiques : Tenue à la corrosion par l’humidité.

On utilise des matières synthétiques : PVC (polychlorure de vinyle), PR (polyéthylène réticulé),


PRC (caoutchouc butyle vulcanisé)

Du fait de leur rigidité électrique, les isolants sont caractérisés par la tension nominale qu’ils
doivent supporter. La machine qui fait cette opération est appelée l’extrudeuse.

Figure 7: isolation des câbles électriques

Après l’isolation il faut contrôler :

- L’épaisseur de l’isolant (centrage)


- Le diamètre total et du conducteur
- Le poids
- Le nombre des brins (pour les classe 2 et 5)
- L’allongement à chaud et la rupture (juste XLPE)
- La résistance à la traction (juste XLPE)

3.3.2 L’assemblage

C’est l’assemblage des plusieurs câbles électrique isolés pour former un seul câble en
multiconducteur, dans cette étape et par contre le câblage précédent on peut assembler des câbles
électriques n’ont pas des mêmes sections ou diamètres. Durant l’assemblage il faut vérifier le sens et le
pas d’assemblage, et le diamètre du câble entier.
19
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites

Figure 8: assemblage

3.3.3 Le bourrage – gainage

Le bourrage a pour but de remplir les interstices entre les conducteurs après l’assemblage afin de
donner au câble une forme cylindrique (rond).

Pour le gainage c’est la protection qui protège le câble de son environnement. La gaine doit
satisfaire à des conditions liées à l'environnement du câble :

• La température.

• Le vieillissement.

• La présence d'eau.

• La présence de poussières.

• La possibilité de chocs mécaniques.

Les matériaux isolants utilisés sont :

• Le PVC : Polychlorure de Vinyle ou le Polyéthylène.

• Le PRC / PRS : Polyéthylène Réticulé Chimiquement.

• Le PR : Caoutchouc butyle vulcanisé.

Figure 9: bourrage - gainage

20
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
Finalement on exécute des essais pour vérifier :

- L’apparence du câble
- Le diamètre sur l’âme, l’enveloppe isolante, l’assemblage et sur le bourrage et la gaine.
- Les épaisseurs
- Le poids
- L’allongement à chaud (juste pour le PRC)

Tous les essais précédents se fait eu cours la production ; mais il existe deux autres tests, l’un
avant la production pour contrôler les matières premières comme le suivant :

Pour la graisse (utilisée juste pour almélec) :

- Le point de goutte par un testeur de point de goutte.


- La pénétration par un Pénétromètre.
- La séparation d’huile dans un bécher.
- La viscosité des fluides par un viscosimètre.

Pour les matières d’isolation :

- La densité dans un densimètre

L’autre test qui est effectué après la production, est le test électrique pour assurer la conformité
de l’isolation du câbles électriques, pour le cuivre :

- 2.5 KV pendant 15 min (souple)


- 3.5 KV pendant 5 min (rigide)

Pour l’aluminium / almélec :

- 4 KV pendant 5 min

3.3.4 Les différents câbles électriques fabriqué et leurs utilisations :

3.3.4.1 Câbles Domestiques (450/750 V)


- En cuivre rigide

- En cuivre souple

3.3.4.2 Câbles Industriels (300/500V,450/750V et 0,6/1 KV)


- En cuivre rigide

- En cuivre souple

- En aluminium ou almélec

21
Chapitre 2 : description de la production dans les deux sites
3.3.4.3 Câbles de Branchement (0.6/1Kv)
- En aluminium rigide ou almélec

3.3.5 Unité de traitement des eaux

Unité principale de capacité de 400 m3 alimente deux stations de traitement avec un débit de
3m3/h et 1 m3/h par ordre, stocké dans deux bâches de capacité de 40 m3. Cet eau est envoyé pour la
préparation des lubrifiant et l’alimentation chaudière et le refroidissement des armoires électriques.

22
CONCLUSION
Conclusion
4.1 Conclusion

Au terme de ce travail, nous pouvons dire que le plus important but durant cette formation est la
connaissance du concept de travail professionnel dans l’industrie, en plus la compréhension complète et
globale de la fabrication des câbles électriques et les tâches de chaque service dans l’entreprise.

A mon avis le plus important objectif de chaque personnel est de garantir un produit conforme
suivant des normes spécifiques, ensuite et pour mon poste comme un ingénieur de production ce training
offre moi une idée générale sur les missions qui je dois les faire. Ces devoirs sont : assurer, organiser et
suivre le processus du produit fini on garantit la qualité ensuite la quantité.

Pendant ce training (expérience) dans la câblerie j’ai découvert que chaque travail est basé sur
des principes essentiels regroupent dans la sécurité des individus, le respect de la hiérarchie qui organise
les services et finalement il faut conserver la relation entre tous les membres de l’entreprise et travail en
équipe.

Comme une suggestion pour améliorer en plus ce training, je pense que la formation exécutée il
faut assurer sur l’option de double poste, où le stagiaire vit une période complète dans le service demandé
pour comprendre la relation entre ce service et son poste.

24
Annexe
L’ANNEXE

Le planning de la formation :

25
Annexe

26
Annexe
ISO :

L'Organisation internationale de normalisation OIN ; également désignée sous son acronyme


anglais ISO, (anglais : International Organization for Standardization), est un organisme de
normalisation international composé de représentants d'organisations nationales de normalisation de 165
pays1. Cette organisation créée en 1947 a pour but de produire des normes internationales dans les
domaines industriels et commerciaux appelées normes ISO. Elles sont utiles aux organisations
industrielles et économiques de tout type, aux gouvernements, aux instances de réglementation, aux
dirigeants de l’économie, aux professionnels de l’évaluation de la conformité, aux fournisseurs et
acheteurs de produits et de services, dans le secteur tant public que privé et, en fin de compte, elles
servent les intérêts du public en général lorsque celui-ci agit en qualité de consommateur et utilisateur.

Les machines utilisées :

Site 02
Tréfilage Câblage
Deux machines : D9 - D13 GT630 rigide
Trois machines Z17 GT 630 souple
Cinq machines XT24 GT 500
Deux machines : Tubulaire (1-2)
Trois machines : D13 : Alu/Alm
Trois machines : JLK (19-37-61)
Site 01
Isolation Assemblage Gainage
3 machines GT 70+35 GT 1250 Deux machines GT 80-90
GT 90+45 CGB 1600 GT 120-100
GT 120+45 CPD 2600 GT 150-150

27
Bibliographie
LA BIBLIOGRAPHIE

- Rapport de stage préparée au laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes du CNRS par
: josep caubet gomà.
- Propriétés mécaniques et électriques du câble électrique en cuivre sous l’effet des traitements
thermomécaniques, s.bensaada, m.t.bouziane, f.mohammed
- Les conducteurs et les câbles électriques
- LP Alfred Hutinel – CDI – Méthodologie du rapport de stage – 2004-2005
- Guide de lecture de la norme ISO 9001 MANAGEMENT LA QUALITE