Vous êtes sur la page 1sur 2

Pour analyser une traduction latine

•Date : est-ce un traduction récente ? ancienne ?


•Statut du traducteur (universitaire, écrivain, poète, …) : ce statut peut-il
Paratexte influer sur la traduction ?
• Chapeau introductif si présent :
• Objet d'étude lié et annoncé si c'est le cas
• Relever ce qui rallonge la traduction française par rapport au texte latin
(choses inexistantes et sous-entendues en latin) : Articles, pronoms sujets,
« Economie possessifs
latine » • Trouve-t-on des tournures latines concentrées traduites par de plus longues
expressions : Alii alios, inter alios, Si quis, Aliquis, Adjectifs substantivés à
traduire par des groupes nominaux plus ou moins complexes (boni, etc.)
• Y a-til des verbes sous-entendus (esse notamment)
• Comment sont rendues les périodes oratoires ? Sont-elles traduites en
Phrases plusieurs segments ?
découpées • Les narrations sont-elles découpées pour rendre la vivacité du récit ?
en français • Comment est traduit le discours latin au style indirect ? Est-il traduit par
plusieurs phrases au style direct ?
• Le traducteur choisit-il subordination ou parataxe ?
Liaison • Comment sont traduits les relatifs de liaison ?
entre les • Les conjonctions de coordination sont elles traduites ou pas ? (at, autem,
phrases …) ? Pourquoi ?
• Le traducteur rend-il l’asyndète ? comment ?
• Comment sont traduits les ablatif absolus ?
• Comment sont traduites les propositions infinitives latines ?
Structures
• Examiner les accords de proximité:
syntaxiques
- Verbe avec le sujet le plus proche
- Adjectif avec le nom le plus proche
• Repérer les participes. Quels équivalents le traducteur a-t-il choisis ? Sont-
ils pertinents ? (Participes présents latins traduits par des relatives par
exemple, statut du participe dans l'ablatif absolu, etc…)
• Voix active / voix passive : quel est le choix du traducteur ? Pourquoi ?
• Les temps sont-ils rigoureusement conservés ? Oui, non, pourquoi ?
- Parfaits à sens présent (coepi, novi, memini, etc.)
- Présents de narration dans les traductions pour rendre des passés, voire
des infinitifs latins
• Modes:
Verbes - Infinitifs de narration latins : comment sont-ils traduits ?
- Subjonctifs (traduits ou non par des subjonctifs, valeurs de ces
subjonctifs)
• Concordance des temps : le traducteur la respecte-t-il?
• Les préverbes : leur sens est-il rendu ?
• Certaines structures verbales sont-elles nominalisées en français (ablatif
absolu traduit par un groupe nominal, …) ?
• Certains verbes sont-ils présents dans la traduction alors qu'ils n'existaient
pas dans le texte latin (verbes sous-entendus, verbes implicites avec
certaines conjonctions de subordination)
• Repérer les démonstratifs : les nuances des hic, iste, et ille sont elles
Lexique
rendues ? Comment ?
• Res : comment ce mot est-il traduit ?
• Relever les mots abstraits porteurs de valeur dans la civilisation latine et
polysémiques (virtus, libertas, res publica, pietas, pater, …) Quels sont les
choix de traduction de ces mots en fonction du contexte ?
• Adjectifs substantivés : comment sont-ils traduits
• Les nuances contenues dans les préverbes sont elles traduites ?
• Les indéfinis (différence entre quisquam et quidam et autres nuances de ce
type)
• Les pronoms (is, ea et id notamment) : sont ils traduits ? comment ?
pourquoi ?
• La traduction est-elle élégante ou laborieuse ?
• Les figures de style sont-elles rendues ou au contraire escamotées ?
• Quel traitement est réservé aux métaphores, métonymies, anaphores,
rythmes, chiasmes et parallélismes ?
• L'ordre des mots latins est-il respecté ou non (mise en valeur de mots par la
mise en tête de la phrase - antépositions et prolepses - , enclavement -
complément du nom entre nom et adjectif, etc. -, place des adjectifs) ?
Procédés • Jeux sur les sonorités (échos sonores, homéotéleutes, …) : sont-ils
stylistiques rendus ?
• Niveau de langue et rendu des jeux de mots, dans les traductions de Plaute
ou de Pétrone
• Réfléchir notamment à l'usage du concret ou de l'abstrait (les res avec
adjectifs divers traduits par des abstrations - res gestae, res novae, etc. ,
adjectifs au neutre pluriel - vera, bona - ).
• La traduction tient-elle compte des champ sémantique avec mots latins de
même racine ? comment ?
• Verbes qui contiennent des négations comme nego : comment sont-ils
traduits
• Analyser la traduction des tournures négatives traduites par une affirmation
(non dubito …, haud dubito, traduits par je sais bien ou il est certain que…
Négations
par exemple )
• Analyser la traduction des doubles négations comme non nullus
• Analyser la traduction de Nec quisquam, nec usquam, et autres locutions
négatives disjointes
• Rendu des vers : quels choix le traducteur a-t-il fait pour rendre la prosodie
Prosodie
latine ?