Vous êtes sur la page 1sur 18

Résistance des matériaux

Chapitre 7: déformée des poutres droites


en flexion simple

préparé par

John BOTSIS, Professeur LMAF/FSTI/EPFL

BIBLIOGRAPHIE
1. M. Del Pedro & Th. Gmür, éléments de mécanique des structures, PPUR, 2001.

Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
équation différentielle de la déformée
1 d d (Arc tgy ' ) dx
  
 ds ds ds
1 M
 1 dy ' dx
   
 1 / 2
EI
1 y '2 dx
dx 1  y '2
1 y ''

 1  y '2 3 / 2
Sous l’hypothèse des
1
  y '' petites déformations
M 
y 
''
1 M
EI 
 EI

Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
Influence de l’effort tranchant
dy T   dx T
y 'T  
T GF
 
GF

Si la poutre supporte
une charge continue p(x)

dT( x ) d 2 M( x )
p( x )   
dx dx 2

T' p( x ) M '' ( x )
y 'T'    
GF GF GF

Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
chercher la déformée d’une poutre en console
M ( x )   P (  x )
M
y ''  
EI

EIy ''  P(  x ) 2


x
EIy '  Px  P  C1
2
x2 x3
EIy  P  P  C1x  C 2
2 6
conditions aux limites
y ( x  0)  0  C1 ; y( x  0)  0  C 2
'
P 2
y x (3  x )
6EI
P3
f  flèche maximale
3EI
P2
  tg  rotation maximale
2EI
Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
déformée due à l ’effort tranchant pour une poutre en console
P
y 'T 
GF
P
yT   x  C1
GF
T( x )  P
condition aux limites
y T ( x  0)  0  C1

P
yT   x
P GF
flèche maximale fT  
GF
P
rotation (constante) T  
GF

Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
déformée totale due à l’effort tranchant
P
yT   x y t  y  yT
GF
due au moment de flexion
P 2 y 't  y '  y 'T
y x (3  x )
6EI

flèche maximale rotation totale


P3 P P2 P
ft   t  
 = 1,2 3EI GF 2EI GF
F=BH=50 cm2
I=417 cm4
P=30 kN 11,4 mm 0,98o
l=100 cm
E=2,1x1011 Pa 0,09 mm 0,005o
G=0,8x1011Pa
Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
déformée d’une poutre sur deux appuis
p px 2
M( x )  x 
2 2
M( x ) p p p
y 't'     ( x 2  x )  
EI GF 2EI GF
p x 4 x 3 p x2
yt  (  )   C1x  C 2
2EI 12 6 GF 2

conditions aux limites


y t ( x  0)  0 ; y t ( x  )  0
p p
yt  (3 x  2x 3  x 4 )   (x  x 2 )
24EI 2GF
p p
y 't  (3  6x 2  4x 3 )   (  2 x )
5 p4 p2 24EI 2GF
f t  y t ( x   / 2)  
384 EI 8GF
p4 p
t  t  
24EI 2GF
Source: www.almohandiss.com
déformée des poutres droites en flexion simple
déformée d’une poutre sur deux appuis : application numérique

 = 1,2
F=BH=50 cm2
I=417 cm4
p=200 kN/m
l=100 cm
E=2,1x1011 Pa
G=0,8x1011Pa

5 p4 p2 p4 p


ft    3,075mm t  t    0,567 0
384 EI 8GF 24EI 2GF

3,0 mm
0,075 mm 0,55o mm
0,017o mm
Source: www.almohandiss.com
superposition des déformations
principe de superposition des efforts intérieurs
le moment total M en tout point de la ligne moyenme
d’une poutre soumis à un cas de charge complexe,
comprenant des forces concentrées
des charges réparties et des moments
appliqués, est la somme des moment
partiels dus à chacune des contributions

m n q
M   Mi   M j   M k
i 1 j1 k 1

Source: www.almohandiss.com
superposition des déformations
principe de superposition des efforts intérieurs
m n q 1 M
M   Mi   M j   M k 
i 1 j1 k 1
 EI

1 m 1 n 1 q 1
  
 i 1  i j1  j k 1  k

1 M
  y '' 
 EI

m n q
y ''
  y i''   y 'j'   y 'k'
i 1 j1 k 1
Même conditions
m n q aux limites
y   yi   y j   y k Mi n M j q M k
m
y  
''
 
i 1 j1 k 1
i 1 EI j1 EI k 1 EI

Source: www.almohandiss.com
superposition des déformations - exemple
Négliger l’influence de l’effort tranchant et calculer la flèche au centre

P 8 2
y1  (  x  x3 )
18EI 9

p
y2  ( x 4  2x 3  3 x )
24EI

 M0 2
y3  ( x  x 3 )
m La déformée due à la charge concentrée 6EI

m La déformée due à la charge répartie


m La déformée provoquée par Mo
En vertu de la superposition, la flèche au centre de la poutre est
23 P3 5 p4 1 M 0 2
f  y1 ( / 2)  y 2 ( / 2)  y 3 ( / 2)   
1296 EI 386 EI 16 EI

Source: www.almohandiss.com
flexion pure des poutres droites - déformation
Si la section de la poutre n’est pas constante, le moment d’inertie
est une fonction de la variable x
M( x ) M( x )
y 
'' y 
''
EI EI( x )
Le plus souvent, la section varie de façon discontinue
(3)
(1) (2)

1 2 3

L’équation reste valable pour chaque partie avec


des conditions aux limites à chaque discontinuité
égalité de la déformée
égalité de la pente
Source: www.almohandiss.com
flexion pure des poutres droites - déformation
exemple: poutre présentant deux tronçons
- séparer la déformée
en deux fonctions
- satisfaire les conditions
de compatibilité

M( x )
y ''  
EI( x )
première tronçon 0 < x1<l deuxième tronçon 0 < x2<l
M x x
M1 ( x1 )  R A x1  0 1 M 2 ( x 2 )  M 0  R B x 2  M 0 (1  2 )
 
x x
EIy1''  M 0 1 2EIy '2'  M 0 (1  2 )
3 
x x 22 x 32
EIy1  M 0 1  C1x  C 2 2EIy 2  M 0 (  )  D1x  D 2
6 2 6

Source: www.almohandiss.com
flexion pure des poutres droites - déformation
exemple: poutre présentant deux tronçons

x13
EIy1  M 0  C1x  C 2
6

x 22 x 32
2EIy 2  M 0 (  )  D1x  D 2
2 6

conditions aux limites conditions de compatibilité


y1 ( x1  0)  0  C 2 ; y1 ( x1   / 2)  y 2 ( x 2   / 2)
y 2 ( x 2  0)  0  D 2 y1' ( x1   / 2)   y '2 ( x 2   / 2)

M 0 3M 0 
C1  D1 
8 8

Source: www.almohandiss.com
poutre d’égale résistance à la flexion
Poutre d’égale résistance à la flexion : quand la contrainte sur les fibres extrêmes
est indépendante de la variable x (le long de l ’axe de la poutre).
M M
 max  ;  min 
W1 W2 o: valeur absolue de la contrainte
|M(x)|: valeur absolue de la moment
M( x ) W(x): le moment de resistance
0 
W(x )
M( x )
W(x )  M( x ) M 0 M( x ) M( x )
0 B( x )H 2 ( x )  6 6  B0 H 02
1 0  0 M0 M0
W( x )  B( x )H 2 ( x )
6
 M0 2
 
6  B 0 0
H
 0 

Source: www.almohandiss.com
poutre d’égale résistance à la flexion
De la dernière relation
M( x ) M 0 M( x ) M( x )
B( x )H 2 ( x )  6 6  B0 H 02
0  0 M0 M0
on peut définir les cas suivantes:
M( x )
1:La section est de hauteur constante H(x)=Ho B( x )  B0
M0
M( x )
2:La section est de largeur constante B(x)=Bo H( x )  H 0
M0
3:La largeur et la hauteur sont proportionnelles H(x)=kB(x)

M( x ) M( x )
B( x )  B0 3 H( x )  H 0 3
M0 M0

M( x )  W( x ) 
y ''    0  0
EI( x ) EI( x ) Ed ( x )
Source: www.almohandiss.com
poutre d’égale résistance à la flexion
À partir des relations

I M( x )
W 0 
d W(x )

L’équation différentielle de la déformée d’une poutre d’egale


résistance prend la forme
M( x )  W( x ) 
y ''    0  0
EI( x ) EI( x ) Ed ( x )

La grandeur d(x) désigne le distance entre la fibre moyenne


et la fibre extrême de la poutre

Source: www.almohandiss.com
poutre d’égale résistance à la flexion : exemple
Px
M( x ) 
2

P
M 0  M( x   / 2) 
2
M( x ) x
B( x )  B0  B0
M0  Avec d(x) = Ho/2

2 0
 0 2 y ''  
P3 f  y()  EH 0
f  y()  EH 0
4EI 0 0 2 0 2
y (2x  x ) 2 y x  C1x  C 2
Pour une poutre de EH 0 EH 0
I(x) =Io = constant y( x  0)  0
M 0 (H 0 / 2) PH 0
P
3 0   y ' ( x  )  0
f  y()  ; 50% moins I0 4I 0
6EI 0
Source: www.almohandiss.com